Menu
Test blu-ray

Comanche Station

BLU-RAY - Région B
Sidonis / Calysta
Parution : 29 / 2 / 2016

Image

En 2008, Sony sortait un coffret DVD Z1 consacré à Budd Boetticher (et Randolph Scott), que Sidonis a eu l'excellente initiative de proposer à l'unité en 2010. Depuis, on attendait impatiemment de pouvoir trouver en Blu-ray ces cinq films, pourtant régulièrement diffusés depuis plusieurs années en HD sur les chaînes cinéma du câble. C'est donc l'éditeur français qui dégaine le premier en sortant enfin Comanche Station en Blu-ray, pour la première fois au monde. On constate tout d'abord qu'il s'agit de la même restauration qui a servi de base au DVD de 2008. Malheureusement, on a appliqué une réduction du bruit assez drastique qui entraîne deux conséquences fâcheuses : le niveau de détail est limité, surtout dans les textures des vêtements, et le grain est pratiquement estompé (hormis dans certaines scènes ponctuelles) alors qu'il était bien présent en DVD. Cette double faiblesse occasionne un lissage parfois assez marqué, proche d'un rendu cireux en quelques rares occasions (cf. le comparatif 2), en tout cas très loin du cachet argentique attendu. C'est la seule (mais regrettable) conséquence qui pose un réel problème sur ce transfert. Car, pour le reste, l'ensemble s'avère finalement tout à fait recommandable. L'image est globalement stabilisée, la copie est totalement nettoyée des points blancs, rayures ou taches et la colorimétrie est correctement ajustée (légèrement moins chaude et saturée qu'en DVD). La définition est très correcte, sans toutefois atteindre des niveaux d'excellence comme on en connaît aujourd'hui. Malgré des noirs plus clairs qu'en DVD, les contrastes sont assez bien tenus - même si l'on relèvera une légère faiblesse dans la moitié droite du cadre, un défaut chimique surtout visible pendant les scènes en nuit américaine, dû à la qualité de la copie utilisée. Enfin, toujours pendant ces scènes nocturnes, les plus observateurs devineront de discrets artefacts (comme à 12 min 51 - dernière image de notre galerie), seul défaut - minime - de compression à signaler.

                                               comparatif 1                                          comparatif 2

Son

Le rendu des mixages DTS-HD Master Audio mono est ici tout à fait convaincant. On notera une belle dynamique du spectre sonore, jusque dans les basses. La version originale est très fidèle aux conditions d'origine : certaines scènes n'ont pas été post-synchronisées et les prises de son des personnages éloignés de la caméra peuvent avoir une clarté moindre, avec des bruits d'ambiance (feuillages) très présents. On ne relève aucune impureté du type souffle ou saturations. La version française est très propre également, mais pour d'autres raisons : il s'agit d'un doublage effectué dans les années 70. Les voix sont d'une clarté limpide quand certaines ambiances ont tout simplement été enlevées.

Suppléments

Bertrand Tavernier, le premier partenaire fidèle de cette collection initiée il y a maintenant dix ans par Alain Carradore et Sidonis, est présent pour deux suppléments très complémentaires. La première intervention est une présentation du réalisateur Budd Boetticher (24 min - SD), l'un des réalisateurs fétiches de sa jeunesse, dont il a d'abord fait vivre les films au sein de ses ciné-clubs avant d'entretenir des relations plus personnelles avec lui. Tavernier poursuivra une longue correspondance qui aboutira, notamment, à de longs entretiens ("trans-océaniques") qui seront parmi les premiers à être consacrés au cinéaste. Bertrand Tavernier, toujours aussi passionnant à écouter, même dans des conversations plus tranquilles, comme ici, se concentrera assez rapidement sur le partenariat décisif entre Boetticher et Randolph Scott, à partir de 7 hommes à abattre.

On retrouve le réalisateur cinéphile pour une présentation de Comanche Station (18 min - SD), qui "termine le cycle en beauté". Bertrand Tavernier livre une analyse toujours très pertinente, louant "le travail souterrain" du jeu de Claude Akins, la mise en scène épurée de la violence, la tension imprimée aux scènes de feu de camp ou l'humanité des hors-la-loi qui rêvent d'une vie moins dangereuse. Il compare également les points communs entre la dramaturgie de Comanche Station et celle La Chevauchée de la vengeanceUn supplément à réserver (comme le suivant) à ceux qui auront vu le film car on y dévoile la fin.

Il n'y a pas de collection Western chez Sidonis sans la participation de Patrick Brion qui livre ici une présentation du film (7 min - SD) plutôt succincte et moins analytique. L'historien et créateur du célèbre Cinéma de Minuit reprend des extraits d'interviews de Budd Boetticher pour parler de Comanche Station au sein de ce fameux cycle avec Randolph Scott.

En plus d'une bande-annonce des futures sorties de l'éditeur, on trouve enfin les bandes-annonces de cinq films réunissant Budd Boetticher et Randolph Scott pour la Columbia (en SD sans sous-titres) : L'Homme de l'Arizona (2 min 11), La Chevauchée de la vengeance (2 min 07), Comanche Station (1 min 59), Décision à Sundown (2 min 07) et L'Aventurier du Texas (1 min 34).



 

En savoir plus

Taille du Disque : 21 064 005 724 bytes
Taille du Film : 17 313 030 144 bytes
Durée : 1:13:16.809
Total Bitrate: 31,50 Mbps
Bitrate Vidéo Moyen : 25,69 Mbps
Video: MPEG-4 AVC Video / 25693 kbps / 1080p / 23,976 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Audio: French / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 1974 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)
Audio: English / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 1970 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)
Subtitle: French / 0,005 kbps
Subtitle: French / 21,534 kbps

Par Stéphane Beauchet - le 5 mars 2016

Partenariat