Menu
Test blu-ray

Coffret King Hu

BLU-RAY - Région B
Carlotta
Parution : 21 / 9 / 2016

Image

Lancée par le Taiwan Film Institute en 2013 et 2014, la restauration de ces deux films de King Hu a été effectuée au laboratoire de L'Immagine Ritrovata, à Bologne, dont la très bonne réputation n'est encore une fois pas usurpée. Ces scans 4K sont en effet de toute beauté : finesse du trait et du grain, très bon niveau de détail, stabilité des images, des contrastes, des couleurs, extrême propreté de l'ensemble. Signalons que l'étalonnage des restaurations a été supervisé par Hui-ying Hua, le directeur de la photographie des deux films.

La qualité du transfert de Dragon Inn sera pourtant sujette à discussion, celui-ci possédant une colorimétrie un peu particulière, loin des standards clinquants auxquels nous sommes parfois habitués. On note ainsi une sorte de petite dérive jaune durant les scènes en extérieur, donnant presque le sentiment que l'émulsion de la pellicule a passé chimiquement avec les années. Pourtant, si cela surprend pendant les premières minutes, ce n'est sans doute qu'une impression biaisée car l'ensemble apparaît finalement assez cohérent. Si l'on observe de plus près, on se rend compte que le film n'a pas été simple à photographier, avec une balance des blancs inégale et des teintes chair qui virent au magenta pendant les scènes tournées en studio : on devine le maquillage sur des visages, rosis artificiellement pour compenser les températures de couleur imposées par les choix de pellicule. La saturation modérée des couleurs et la douceur des contrastes, aux noirs laiteux et parfois colorés dans les scènes d'intérieur ou de nuit, confirment que nous sommes face à une restitution apparemment fidèle aux spécificités d'origine.

Pour A Touch of Zen, dont la restauration a été financée par l'actrice principale Hsu Feng, les dérives colorimétriques semblent moins flagrantes. Le film a visiblement été tourné avec un type de pellicule légèrement différent : l'image possède des teintes plus naturelles et bien mieux saturées. On retrouve cependant cette densité insuffisante des contrastes : des noirs un peu trop clairs, sans détails et légèrement colorés durant les scènes nocturnes (c'est un festival de bleu, vert ou jaune). Les techniciens de l'Imagine Rittrovata ont choisi de restituer fidèlement le film d'origine jusque dans ses défauts d'époque, là où l'on aurait sans doute préféré quelques ajustements (mineurs) qui auraient donné à l'ensemble une meilleure constance. On notera en de rares occasions l'apparition de bruit vidéo et, de manière beaucoup plus récurrente, des taches fixes qui parsèment certains plans, sans doute causées par des objectifs ou des lentilles de caméra rayés ou abîmés. Précisons enfin que les trois heures du film ont été parfaitement encodées par David McKenzie, avec un débit vidéo optimisé au maximum.

Son

On aurait aimé que les pistes audio bénéficient d'un lifting aussi spectaculaire que celui des images. En l'état, là aussi, on a préféré restituer la bande-son mono d'origine avec ses caractéristiques d'époque. Résultat : un rendu propre, clair mais bien modeste. Pour Dragon Inn, l'amplitude reste limitée et la musique manque cruellement d'ampleur. Entièrement post-synchronisé, le dialogue est distinct, mais on n'évite pas les saturations et les sifflantes marquées. On note un léger souffle, bien plus présent que sur A Touch of Zen dont la bande-son semble avoir moins subi le passage du temps. Le mixage (post-synchronisé là aussi) reste aussi subtil que possible. Seul A Touch of Zen bénéficie d'une piste française au rendu musique/ambiance à peu près équivalent. Seule la qualité des voix dénote, trop propres, trop parfaites. Normal : il s'agit d'un doublage plus récent, datant sans doute des années 80.

Suppléments

Ce coffret contient les deux films en Blu-ray ainsi qu'un documentaire en DVD. Il faut noter que Dragon Inn et A Touch of Zen sont également disponibles à l'unité, mais sans la présence du documentaire dans les suppléments.

Blu-ray 1 : Dragon Inn

Préface de Pierre Rissient (7 min - 1080p)
Figure trop méconnue du cinéma, Pierre Rissient fut entre autres un découvreur de talent et participa activement à la reconnaissance du cinéma asiatique dans les années 70. C'est à ce titre qu'il intervient ici, rappelant que c'était "un territoire absolument inconnu" à l'époque : seuls Kurosawa et Mizoguchi étaient connus du public occidental. Il se souvient de certaines discussions avec King Hu, qui se serait inspiré de James Bond pour Dragon Inn, et du film qu'il a pu redécouvrir récemment et réhabiliter grâce à des sous-titres désormais fidèles. Il parle de la mise en scène, de la netteté des combats chorégraphiés par le réalisateur, et de l'influence qu'a eue le film sur certaines productions récentes. Très intéressant mais bien trop court !

Hostel Forces (15 min)
Ce supplément, repris du Blu-ray sorti en Angleterre il y a un an, est une analyse du film par David Cairns, cinéaste et critique écossais. Celui-ci livre quelques pistes de réflexion très intéressantes, souvent ponctuées d'humour (l'allusion à John Steed) et d'impressions personnelles. Il souligne un scénario prétexte à l'action et au suspense, la maestria de la mise en scène, ses mouvements de caméra, les choix des plans, soulignant le rythme très musical du montage. Il parle évidemment de l'influence du western, en particulier Sergio Leone (jusque dans la musique) mais pense également à Alfred Hitchcock pour l'intensité de certaines scènes. Cairns évoque enfin les multiples emprunts et échos à Dragon Inn dans le cinéma de Quentin Tarantino.

Actualités (2 min - SD gonflé en 1080p)
Un reportage promotionnel sur la sortie du film à Taïwan en 1967. La qualité relative est en adéquation avec la rareté du document.

Bande-annonce 2015 (1 min 53 - 1080p)

Blu-ray 2 : A touch of zen

Préface de Pierre Rissient (7 min - 1080p)
Suite des confidences de ce touche-à-tout méconnu du cinéma qui évoque King Hu et A Touch of Zen, "le film de sa vie". Rissient raconte sa découverte du film à Hong Kong en 1973, qu'il fit projeter à Cannes deux ans plus tard, en version intégrale. Après cette exportation remarquée, le film devint le plus grand succès de l'époque à Taïwan. Il parle également de Hsu Feng, l'actrice fétiche de King Hu qui finança Adieu ma concubine de Chen Kaige, Palme d'Or en 1993.

Golden Blood (18 min - 1080p)
David Cairns poursuit l'analyse du cinéma de King Hu, lequel explosa le genre avec A Touch of Zen, "un film d'action pacifiste". Relevant tout d'abord les points communs avec Dragon Inn (un lieu central qui relie les deux actes, l'exploration des ruses politiques, etc.), Cairns observe de près la structure d'un scénario qui s'apparente parfois au conte policier et dont la mise en images est fortement influencée par les productions de Val Lewton. Il revient aussi sur la mise en scène de King Hu, sa "caméra qui court vers l'action avec joie" et le plaisir cinématographique évident qui surpasse l'histoire. Un module encore une fois pertinent et très agréable.

Bande-annonce 2015 (1 min 43 - 1080p)

DVD bonus

King Hu 1932-1997 (48 min)
Ce supplément exclusif au coffret, non disponible dans les Blu-ray à l'unité, a été réalisé en 2011 par Hubert Niogret, critique à Positif et auteur d'ouvrages et de documentaires autour du cinéma asiatique. A travers les commentaires d'historiens, d'anciens collaborateurs, par le récit de son parcours atypique, de ses méthodes de travail ou l'analyse de sa mise en scène, se dévoile le portrait d'un cinéaste érudit qui a su utiliser des concepts traditionnels chinois (comme les acrobaties de l'Opéra de Pékin) pour réinventer un genre et recréer au cinéma un univers singulier.


En savoir plus

Dragon Inn

Taille du Disque : 38 074 755 401 bytes
Taille du Film : 31 587 493 248 bytes
Durée : 1:51:18.797
Total Bitrate: 37,84 Mbps
Bitrate Vidéo Moyen : 34,98 Mbps
Video: MPEG-4 AVC Video / 34989 kbps / 1080p / 23,976 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Audio: Chinese / DTS-HD Master Audio / 1.0 / 48 kHz / 1039 kbps / 24-bit (DTS Core: 1.0 / 48 kHz / 768 kbps / 24-bit)
Subtitle: French / 15,836 kbps

A Touch of Zen

Taille du Disque : 48 783 475 899 bytes
Taille du Film : 46 661 797 248 bytes
Durée : 2:59:36.348
Total Bitrate: 34,64 Mbps
Bitrate Vidéo Moyen : 30,99 Mbps
Video: MPEG-4 AVC Video / 30998 kbps / 1080p / 23,976 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Audio: Chinese / DTS-HD Master Audio / 1.0 / 48 kHz / 1023 kbps / 24-bit (DTS Core: 1.0 / 48 kHz / 768 kbps / 24-bit)
Audio: French / DTS-HD Master Audio / 1.0 / 48 kHz / 815 kbps / 16-bit (DTS Core: 1.0 / 48 kHz / 768 kbps / 16-bit)
Subtitle: French / 11,184 kbps
Subtitle: French / 0,468 kbps

Par Stéphane Beauchet - le 21 septembre 2016