Menu
Test blu-ray

Casque d'or

BLU-RAY - Région B
Studio Canal
Parution : 6 / 11 / 2012

Image

Comme il l’avait fait pour son édition dvd en 2003, StudioCanal a soigné la réédition HD de Casque d’or, l’un des plus beaux films du cinéma français. L’image est resplendissante, presque totalement nettoyée. La palette de gris est large, les contrastes sont solides. On soulignera surtout un excellent niveau de détail : une définition précise et un grain « cinéma » très présent.

Si la restauration est d’excellent qualité, on relèvera malgré tout quelques imperfections minimes comme ces tâches ou ces légères rayures de pellicule qui apparaissent pendant un ou deux plans ; ou cette infime pulsation de luminosité que l’on remarque à plusieurs reprises. Quelques images manquent aussi un peu de densité au niveau des noirs. Certains plans (autour de 1h 28min 30s) semblent avoir été extraits d’une copie de qualité légèrement inférieure :  d’une manière générale, il semble que la dernière bobine du film soit un peu plus fragile, sans que le résultat soit alarmant.

Malgré un taux moyen, on ne relève aucun défaut de compression. Mais le film aurait sans doute pu prendre un peu plus de place sur le disque.

Son

La version Française est de bonne facture: ni saturation ni souffle. Le son est seulement un peu couvert. Les dialogues sont clairs et l'ambiance, comme dans les films de cette époque, souvent discrète. Pour les curieux, le blu-ray propose également une version allemande plus claire mais aussi plus saturée.

Suppléments

Contrairement au dvd, ce blu-ray propose désormais un véritable documentaire consacré au film, Au cœur des sentiments (33 min – HD), réalisé par Jérôme Wybon. Celui-ci revient sur l’élaboration et l’accueil du film grâce à de précieux témoignages et quelques documents sonores (dont des entretiens de Signoret et Becker en Anglais en 1953 – qui ne sont curieusement pas sous-titrés). Le futur réalisateur Alain Jessua (stagiaire, à l’époque) et la fille de Jacques Becker partagent leurs souvenirs de tournage ; l’érudite Valérie Vignaux (auteure d’un livre sur Becker en 2001) décortique chaque étape de la production. On apprend que ce projet porté par les frères Hakim, inspiré d’un fait divers réel,  fut réécrit par Becker lui-même. Il amènera le film vers l’essentiel, recentrant une intrigue, d’abord pensée autour des bandes de voyous du nord de Paris (appelés « les Apaches »), pour la ramener au personnage de Casque d’or, une femme libre, autonome et « entièrement moteur ». Un complément très intéressant, riche en anecdotes et analyses.

Il s'agit du seul supplément de ce blu-ray : tous les modules de l'édition dvd de 2003 ont disparu, notamment une bande-annonce dont le documentaire propose des extraits.

Par Stéphane Beauchet - le 8 janvier 2014