Menu
Test blu-ray

Californie terre promise

BLU-RAY - Région B
ESC Editions / Movinside
Parution : 18 / 6 / 2019

Image

Après l'Allemagne (chez Koch Media), California est pour la première fois édité en DVD et Blu-ray en France, à partir d'une restauration basée sur le même élément photochimique qui a servi pour le DVD paru aux Etats-Unis en 2007, une copie certes restaurée mais fabriquée par tireuse, sans numérisation individuelle des trois négatifs Technicolor d'origine. Premier problème qui en résulte : on constate régulièrement un léger décalage des matrices du Technicolor, ce qui a pour conséquence d'affaiblir la précision du trait et de créer parallèlement des contours colorés (ici plutôt verts et un peu rouges). Un décalage qui n'est d'ailleurs ni régulier ni constant, certains plans (assez rares tout de même) étant spectaculairement "décalés". Autre originalité, celle-ci beaucoup plus fréquente : le film est ponctué de très nombreux plans truqués (fondus enchaînés ou simples fondus au noir) dont la texture baisse alors en qualité et en précision, du fait de leur méthode de fabrication. Notez que beaucoup de ces plans truqués sont aussi des plans-séquences, parfois assez longs : le nombre de plans "intacts" (sans décalage des trames ni trucages) en est donc extrêmement réduit. Le rendu général paraît ainsi un peu irrégulier (surtout dans sa première moitié) puisqu'on passe constamment d'un plan truqué à un plan intact, d'une texture douce à des images un peu mieux définies. Sachant également que le scan HD montre quelques petites limitations techniques, dues à son ancienneté : même durant les plans "intacts", la texture conserve toujours une petite douceur, un niveau de détail juste correct, ainsi qu'un grain plutôt épais et assez discret (d'origine).

Néanmoins, il est important de préciser que l'ensemble apparaît finalement assez convenable, notamment grâce à la grande propreté des images, aux contrastes équilibrés (rarement soumis aux pulsations) et surtout à la colorimétrie relativement belle, nuancée et assez saturée. C'est une présentation toujours perfectible, certes, mais encore tout à fait honorable pour un film qui a plus de 80 ans et qui, par le nombre de ses plans truqués, ne pourra jamais atteindre (même en 4K ou davantage) la perfection d'une image extrêmement bien définie.

comparatif DVD Universal (2007) vs. Blu-ray ESC (2019) : 1  2  3  4  5  6  7

Son

Uniquement proposée en version originale, bien que le film soit sorti en France en 1949, la bande-son est de très bonne qualité, tant dans le rendu des voix et des ambiances, que dans la propreté et l'absence de traces d'usure, sifflantes ou saturations : le mixage est plutôt détaillé, avec une dynamique très convenable et un souffle atténué.

Suppléments


Les plans-séquences de John Farrow (32 min - 1080i)
L'historien Noël Simsolo revient sur California, "plus qu'un western" et film politiquement très marqué par la "volonté progressiste de l'époque" d'après-guerre. Il évoque John Farrow, "un cinéaste loin d'être mineur" dont il retrace le foisonnant parcours, louant son "sens du regard" et son style (parfois envahissant) du plan-séquence. Noël Simsolo présente également les têtes d'affiche : Ray Milland, "un expérimentateur qui aime les challenges" et qui tourna avec les plus grands, Barbara Stanwyck à la "carrière incroyable", ou Georges Coulouris. Une demi-heure passionnante avec un érudit du cinéma américain...


Californie : la porte d'or (8 min - 1080i)
Iac, romancier et peintre en art western, retrace en quelques minutes l'histoire de la Californie, "un lieu de passage" qui sera le théâtre de la ruée vers l'or, "une catastrophe écologique et une période de grande criminalité", mais un état "toujours en avance", encore empreint des vestiges de son passé. Eclairant.


En savoir plus

Taille du Disque : 29 283 364 172 bytes
Taille du Film : 20 517 224 448 bytes
Durée : 1:37:52.867
Total Bitrate: 27,95 Mbps
Bitrate Vidéo Moyen : 24,91 Mbps
Video: MPEG-4 AVC Video / 24917 kbps / 1080p / 23,976 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Audio: English / LPCM Audio / 2.0 / 48 kHz / 1536 kbps / 16-bit
Subtitle: French / 28,406 kbps

Par Stéphane Beauchet - le 28 septembre 2019