Menu
Test blu-ray

Bronco Apache

BLU-RAY - Région B
Sidonis / Calysta
Parution : 8 / 3 / 2018

Image

Sidonis propose Bronco Apache pour la première fois au monde en Blu-ray mais indique, avant le film, qu'il s'agit du "seul élément HD existant à ce jour". Cette précision qui n'augure rien de bon est confirmée dès les premières secondes. Il s'agit sans doute d'un master destiné à la télévision, en 1080i (la pellicule n'est pas au bon cadencement) et avec une définition qui n'est clairement pas au niveau d'un Blu-ray. Le scan HD est techniquement très daté, avec un rendu extrêmement doux et un niveau de détail très limité - impressions accentuées pendant les plans truqués (fondus). La copie est stable et globalement propre (avec des points blancs, des griffures ou des rayures qui apparaissent ponctuellement) ; contrastes et colorimétrie sont honnêtes (même si certains passages manquent peut-être de saturation). L'étalonnage est en tout cas différent du DVD MGM sorti en 2003, désormais plus froid, et ce n'est pas la seule différence puisque le cadrage a lui aussi changé : le Blu-ray propose un format proche des intentions du réalisateur, là où le vieux DVD possédait une image "démattée"en 1.33.


DVD MGM (2003)


Blu-ray Sidonis (2018)


DVD MGM (2003)


Blu-ray Sidonis (2018)

Son

La version originale est honnête, nettoyée, sans souffle, avec des dialogues clairs bien qu'un peu couverts. La dynamique reste un peu limitée et l'on sent parfois d'infimes saturations. La version française, très propre également, possède un spectre assez étriqué : les voix sont nasillardes, sifflantes, les ambiances sont inexistantes et la musique est bien moins restituée.

Suppléments


Burt Lancaster, un doux parfum de succès (50 min - SD - 4/3)
Avant de retrouver les éternels comparses de la collection western, l'éditeur propose un documentaire américain sur la carrière de l'acteur. Datant des années 90, cette évocation de Burt Lancaster, "specimen humain hors du commun", reste très classique, très élogieuse et s'intéresse surtout à son parcours jalonné de grands films. On n'apprendra rien de très nouveau, sinon qu'il "voulait être son seul maître" : cela explique sa belle carrière de producteur indépendant, aux côtés de Harold Hecht. C'est surtout l'occasion de voir de multiples bandes-annonces de films pas toujours très connus, en regrettant que sa carrière européenne soit si peu (voire pas) abordée.

Présentation de Bertrand Tavernier (26 min - 1080i)
Le réalisateur cinéphile parle de Bronco Apache, "un choc" qui l'a "immédiatement attaché à Robert Aldrich", un cinéaste "en colère" mais qu'il trouve moins compulsif et violent comme il pourra l'être plus tard. Tavernier analyse sa mise en scène au cordeau et son découpage à l'économie ("pas un plan à jeter"), et parle du scénario de "l'énigmatique" James R. Webb, avec cet Indien "hanté par sa vengeance" ou le très beau personnage féminin dont la vision l'emporte sur le héros masculin. Tavernier fait une petite parenthèse sur la figure incarnée par John McIntire, qui sera reprise dans d'autres westerns, évoque la belle Jean Peters ou encore la fin optimiste qu'Aldrich reniait, qui fut conservée au montage mais que lui ne déteste pas.

Présentation de Patrick Brion (13 min - 1080i)
L'historien et créateur du Cinéma de Minuit resitue d'abord le film parmi les westerns de l'année 1954 qui attirent alors les plus grands réalisateurs et acteurs de l'époque, le genre étant devenu "l'un des plus prestigieux du cinéma américain". Il parle de Burt Lancaster, bon acteur qu'il trouve cependant moins efficace que dans Vera Cruz (peut-être parce qu'il n'a pas de grand partenaire face à lui). Il évoque l'aspect partial et pro-Indien du film, l'antiracisme qui est encore très rare au cinéma, Massaï, ce "personnage absolument passionnant" et le couple "presque christique" qu'il forme avec Jean Peters ou quelques membres du casting dont Charles Bronson.

Bande-annonce (2 min 39 - SD - 4/3), présentée sans intertitres mais également sans sous-titres.

En savoir plus

Taille du Disque : 32 691 489 212 bytes
Taille du Film : 20 878 911 936 bytes
Durée : 1:23:49.720
Total Bitrate: 33,21 Mbps
Bitrate Vidéo Moyen : 27,30 Mbps
Video: MPEG-4 AVC Video / 27303 kbps / 1080i / 25 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Audio: French / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 1983 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)
Audio: English / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 2005 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)
Subtitle: French / 0,073 kbps
Subtitle: French / 19,648 kbps

Par Stéphane Beauchet - le 24 mars 2018