Menu
Test blu-ray

Bleeder

BLU-RAY - Région B
La Rabbia / M6 vidéo
Parution : 8 / 11 / 2017

Image

On n'est jamais si bien servi que par soi-même : après avoir récemment racheté les droits de son film, Nicolas Winding Refn en propose ici une très belle  restauration, récente et convaincante, bénéficiant d'une définition acérée et d'un très bon niveau de détail. La copie est très propre (on note une ou deux rayures verticales très discrètes... et c'est à peu près tout), la colorimétrie est fidèle aux caractéristiques de la pellicule, les contrastes sont bien tenus, avec des noirs souvent denses qui laissent parfois échapper de légères pulsations. Un grain fin a été conservé, l'ensemble conservant une belle patine argentique, idéalement soutenue par un débit vidéo très confortable. Des conditions optimales pour découvrir le film, présenté semble-t-il pour la première fois au monde en Blu-ray.

Son

Le film est uniquement proposé en version originale, dans des mix 5.1 et stéréo de très bonne facture. Le son est très propre, les dialogues sont clairs, les ambiances nuancées. La spatialisation 5.1 reste modérée et efficace, mais on regrettera que le niveau des voix soit sensiblement inférieur au couple bruitage / musique : si vous regardez le film en fonction du niveau des voix, les détonations et les parties musicales risquent de faire sursauter vos voisins...

Suppléments

Bleeder est proposé dans un digibook (taille DVD) comprenant le film en Blu-ray et DVD ainsi qu'un livret de 40 pages. Outre une rapide évocation du parcours de Nicolas Winding Refn qui rappelle l'importance des Pusher et l'influence de Chungking Express, on retiendra surtout sur un entretien très intéressant avec le réalisateur qui raconte ses débuts remarqués, "l'envie de faire du cinéma américain au Danemark". Il parle entre autres du "coup de foudre" pour son acteur Mads Mikkelsen, la part autobiographique de Bleeder ("intégralement basé sur mes souvenirs new-yorkais") ou la relation que ses films entretiennent les uns les autres ("si je n'avais pas fait Bleeder, je n'aurais pas pu faire Drive").


En plus de la bande-annonce 2016 (1 min 58 - 1080i) créée pour la sortie dans les salles françaises il y a un an, le film est accompagné d'un supplément de choix, spécialement produit pour cette édition : un entretien avec Nicolas Winding Refn et Mads Mikkelsen (49 min - 1080i). Interrogés par Romain le Vern à Copenhague, NWR et son "alter ego masculin" se souviennent de leurs modestes débuts, il y a vingt ans, quand leurs deux premiers films (et quelques autres) firent évoluer le cinéma danois ("c'était notre petite révolution") ou lorsqu'ils allèrent pour la première fois au Festival de Cannes. Quel chemin parcouru depuis 1996 ! NWR raconte les difficultés rencontrées pour tourner son premier film, sans diplôme et avec une équipe de débutants, et revient avec Mikkelsen sur leur parcours en commun, les deux premiers Pusher, Bleeder ("plus sincère") ou Valhalla Rising. Le réalisateur est très franc sur lui-même, avouant notamment son caractère narcissique ("je voulais devenir une légende"), tandis que Mads Mikkelsen ne cache pas son goût pour des projets "plus rock'n'roll". Une excellente idée d'interview, bien menée et passionnante.


En savoir plus

Taille du Disque : 34 173 409 271 bytes
Taille du Film : 24 363 331 584 bytes
Durée : 1:37:35.000
Total Bitrate: 33,29 Mbps
Bitrate Vidéo Moyen : 27,98 Mbps
Video: MPEG-4 AVC Video / 27987 kbps / 1080p / 24 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Audio: Danish / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 1567 kbps / 16-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 1509 kbps / 16-bit)
Audio: Danish / DTS-HD Master Audio / 5.1 / 48 kHz / 1791 kbps / 16-bit (DTS Core: 5.1 / 48 kHz / 1509 kbps / 16-bit)
Subtitle: French / 19,661 kbps

Par Stéphane Beauchet - le 28 décembre 2017