Menu

Personnalités

Walerian Borowczyk

Walerian Borowczyk

Biographie

Walerian Borowczyk est né à Kwilcz en Pologne en 1923. En 1941, il entre à l'Académie des Beaux-Arts de Cracovie. Il débute comme peintre et lithographe, remportant même le prix national polonais en 1953. Il approche le cinéma de biais, en concevant des affiches de films, devenant l'un des grands noms de la novatrice école polonaise. Au mi-temps des années 50, il réalise plusieurs courts métrages (après un premier essai, Mois d’août, en 1946) dont la plupart en animation. Il travaille au départ avec le caricaturiste et affichiste Jan Lenica : Il était une fois (Byl sobie raz..., 1957), Sztandar mlodych (1957), Le Sentiment recomposé (Nagrodzone uczucie, 1958), Dom (1959)...

Les deux hommes s'installent en France à la fin des années 50 et Borowczyk est accueilli au sein des Cinéastes associés qui va produire plusieurs de ses films, à commencer par Les Astronautes en 1959. Il enchaîne les courts métrages qui remportent de nombreux prix en Festival avant de se lancer dans le long avec le film d'animation Théâtre de Monsieur et Madame Kabal qui sort en salle en 1967. Il passe ensuite au long en prise de vue réelle avec Blanche en 1972. Avec Les Contes immoraux (1974) et La Bête (1975), deux films produits par Anatole Dauman, son œuvre bifurque vers l'érotisme, frôlant la lisière de la pornographie. S'il est l'un des premiers - sinon le premier – cinéaste français à célébrer la libération des mœurs, ce virage le conduit à se retrouver cantonné dans le genre et au circuit des salles spécialisées. Des festivals de niche (expérimental, animation) des débuts au circuit porno, d'un ghetto à un autre, Boro aura eu du mal à échapper aux cases.

Le début des années 80 marque ainsi un fort déclin de son œuvre et ses derniers films ressemblent plus à des productions érotiques lambda (L'Art d'aimer en 1983, Emmanuelle 5 en 1987) qu'à du Borowczyk, le cinéaste se retrouvant même à tourner des téléfilms coquins pour la télévision (La Série rose de France 3). Lui-même avait arrêté sa filmographie en 1975 à l'occasion d'une exposition à Annecy et il regrettait les multiples compromis auxquels il avait du se soumettre durant ces années de vache maigre. C'est que les producteurs ne s'intéressaient plus à lui que comme un cinéaste érotique, faisant fi de la spécificité d'une oeuvre qui dépasse bien largement cet angle simplificateur. Il poursuivit cependant son œuvre personnelle dans la peinture, la sculpture et réalisa un dernier court métrage, Scherzo Infernal en 1984, ébauche d'un long d'animation qui ne verra jamais le jour. Lorsqu'il disparaît le 3 février 2006, cela fait plus de dix ans qu'il s'est éloigné du cinéma.

Films chroniqués sur DVDClassik

Directeur artistique :

Monteur :

Création des décors :

En savoir plus

Introduction à l'oeuvre et analyse des courts métrage

La fiche IMDb
Par Dvdclassik - le 7 février 2017

Informations

Naissance : 2 septembre 1923
Décès : 3 février 2006
Pays : Pologne
Métiers : acteur, directeur artistique, réalisateur, scénariste, monteur, création des décors

Galerie photo

Partenariat