Menu

Personnalités

Tod Browning

Tod Browning

Biographie

Tod Browning naît en 1880 à Louisville dans le Kentucky. A 16 ans, amoureux d'une danseuse, il fuit le foyer familial pour s'engager dans un cirque. Il travaille comme bonimenteur, assistant d'un magicien, puis monte son propre numéro d'enterré vivant. En 1912, il est engagé à Hollywood comme acteur de comédies. Il commence à tourner des films dès 1915 et se fait remarquer comme un réalisateur efficace et peu dispendieux. On le spécialise d'abord dans les "films pour femmes", sous-genre qui représenterait 25 des 26 qu'il tourne entre 1917 et 1924 ! Sa principale collaboration de l'époque est avec la starlette Priscilla Dean qu'il dirige neuf fois. Il faudrait d'ailleurs plutôt parler à son encontre de femme indépendante et à fort caractère, ce qui sied d'ailleurs parfaitement à Browning qui peut ainsi remplir son cahier des charges tout en proposant une figure féminine bien éloignée des canons habituels. Il se voit ensuite confier Lon Chaney, "l'homme aux mille visages" avec qui il entame une fructueuse collaboration (onze films) et met en place véritablement son univers de cinéaste.

Nombre des films de Browning ont disparu, d'autres ont été amputés. De cette filmographie éclatée et encore peu accessible, on connaît surtout une poignée d’œuvres : Le Club des trois (1925) ; L'Oiseau noir (1926) ; Londres après minuit (1927, quasi perdu, il n'en reste que 200 photogrammes et un scénario) ; L'Inconnu (1927), certainement son chef-d’œuvre avec Freaks ; le sidérant West of Zanzibar (1928) ; Dracula (1931), premier film fantastique parlant qui fait pénétrer l’expressionnisme allemand dans le cinéma grand public américain ; La Marque du vampire (1935) et sa surprenante relecture du mythe de Dracula ; Les Poupées du diable (1936)... Très peu au final pour une filmographie qui compte une soixantaine de titres dont quarante-six longs métrages. Si l'on ajoute à cela une biographie remplie de zones d'ombres et de réinventions, on comprend que l’œuvre comme l'homme restent encore aujourd'hui assez mal connus.

Freaks, qu'il réalise en 1932, reste son film le plus connu et célébré. C'est aussi celui qui va entraîner sa mise à l'écart des studios. Il tournera encore quatre films avant de prendre sa retraite en 1939. L'histoire raconte qu'il fera de l'élevage de poules et de la culture de tomates géantes avant de s'éteindre en 1962.

Films chroniqués sur DVDClassik

Scénariste :

Réalisateur :

En savoir plus

La fiche IMDb
Par Olivier Bitoun - le 6 octobre 2016

Informations

Naissance : 12 juillet 1880
Décès : 6 octobre 1962
Pays : États-Unis
Métiers : scénariste, réalisateur, producteur

Galerie photo