Menu

Personnalités

Nicolas Winding Refn

Nicolas Winding Refn

Biographie

Nicolas Winding Refn baigne très tôt dans le cinéma et les images, sa mère étant photographe, son père réalisateur et monteur (notamment pour Lars Von Trier) et son oncle possédant le plus réputé cinéma d'Art et Essai de Copenhague. A neuf ans, sa mère se remarie et l'emmène vivre aux Etats-Unis. Il ne connaît pas la langue et, d'un naturel solitaire, se referme sur lui-même. Fortement dyslexique, il apprend tardivement à lire (vers ses treize ans) et la télévision et le cinéma deviennent très tôt la seule passerelle entre lui et le monde. Il réalise en 1996 (il a alors 25 ans) Pusher, un film qui rencontre un immense succès au Danemark et qui lance la carrière de Mads Mikkelsen. Trois ans plus tard il tourne son second long métrage, Bleeder, avant de partir au Canada pour sa première expérience américain : Fear X (2003). L'échec commercial du film l'oblige à revenir à son premier succès en donnant deux suites à Pusher. Nicolas Winding Refn tourne ensuite Bronson (2008) en Angleterre puis un film de Vikings métaphysique, Valhalla Rising (2009), avant de rencontrer un immense succès public et critique avec Drive en 2011. Comme s'il ne pouvait supporter cet engouement, il réalise par la suite ses deux œuvres les plus radicales : Only God Forgives - où il retrouve Ryan Gosling - et The Neon Demon. Conscient de ses influences cinématographiques Nicolas Winding Refn n'en propose pas moins un univers de cinéma personnel et singulier qui l'impose comme l'un des plus talentueux cinéastes apparus au début des années 2000.

Films chroniqués sur DVDClassik

Réalisateur :

Producteur :

Scénariste :

En savoir plus

Portrait de Nicolas Winding Refn à travers ses films

La fiche IMDb
Par Olivier Bitoun - le 28 décembre 2017

Informations

Naissance : 29 septembre 1970
Pays : Danemark
Métiers : réalisateur, producteur, scénariste