Menu

Personnalités

Miklós Jancsó

Miklós Jancsó

Biographie

Miklos Jancso est le chef de file de « l’école hongroise » des années 60/70, au côté d’Istvan Szabo et Marta Meszaros ou encore Istvan Gaal et Judit Elek. Une filmographie où histoire et politique tiennent une place centrale. Jancso est étudiant en ethnographie et en histoire de l’art. Il mène des recherches dans ces deux domaines en Roumanie, puis entre à l’école de cinéma de Budapest. En politique, il devient stalinien suite à son incarcération en Russie à l’issue de la guerre (en 1944) et après quelques mois de combat. Il est membre en 1946 et 1947 des collèges populaires (institutions chargées de créer la nouvelle élite hongroise), dont il dirige une des cellules. Il s’est investi directement dans les bouleversements sociaux et politiques de son pays. Son cinéma se fait témoin aussi bien de ses idéaux de jeunesse que de ses doutes et renoncements. Si ses premières œuvres témoignent d’un engouement pour le communisme, petit à petit ses films vont être des chants de lutte contre tous les totalitarismes, qu’ils soient fascistes ou, au final, communistes. Jancso regrette ses années staliniennes, et sa filmographie va être une véritable auto-critique, et une relecture de son engagement. Jancso va filmer des rites, échos de ceux orchestrés par le pouvoir communiste. On peut même se demander dans quelle mesure sa mise en scène ne serait pas elle-même une critique de la toute puissance du réalisateur, reflet de celle du pouvoir stalinien. Pas d’intrigue, ou si peu, dans ses films, plutôt des instants épars qui brossent un portrait plus général du monde. Peintre de la tyrannie, qu’elle soit fasciste ou communiste, il oppose à la rigidité des Etats totalitaires la poésie de ses images et les idéaux de ses personnages.

Filmographie sélective

En savoir plus

La fiche imdb
La fiche tvclassik

Informations

Naissance : 27 septembre 1921
Pays : Hongrie
Métiers : réalisateur, scénariste

Galerie photo

Partenariat