Menu

Personnalités

Georges Lacombe

Biographie

Méconnu, alors qu’il a traversé tout le vingtième siècle, Georges Lacombe fait partie de ces excellents réalisateurs tombés dans un oubli relatif. Assistant-réalisateur de René Clair entre 1924 et 1930, et de Jean Grémillon en 1928, il s’essaie une première fois à la réalisation avec La Zone (1928). Une demi-heure de reportage en pleine "zone". Du vérisme mâtiné de réalisme social. Son premier long métrage, Un coup de téléphone (1932), l’amènera à proposer une série de films aux sujets variés, des comédies grinçantes aux drames osés. Son passage par la firme allemande Continentale, durant l’Occupation, lui vaut l’accord du public. Les films se suivent à un rythme épatant, et les spectateurs sont au rendez-vous : Montmartre-sur-Seine (1941), avec Édith Piaf, qui vaut plus pour sa bande originale que pour son scénario, Le Dernier des six (1941) et Le Journal tombe à cinq heures (1942), tous deux avec Pierre Fresnay, sont de véritables succès populaires. Il s’essaiera même à l’adaptation de Simenon: Monsieur La Souris (1942), avec Raimu. L’après-guerre ne vaudra que pour le duo Marlene Dietrich / Jean Gabin, dans Martin Roumagnac (1946), et ses dernières œuvres, entre 1962 et 1970, sont télévisuelles.

Films chroniqués sur DVDClassik

Réalisateur :

En savoir plus

La fiche IMDb
Par Florian Bezaud - le 17 novembre 2016

Informations

Naissance : 19 août 1902
Décès : 14 avril 1990
Pays : France
Métier : réalisateur