Menu

Actualités - Cinéma

Love Streams

Robert (John Cassavetes), romancier au bout du rouleau, noie sa détresse dans l'alcool et les passes rétribuées. Sarah (Gena Rowlands), mère sur le fil du rasoir elle-même, en instance de divorce, luttant pour la garde d'une enfant, revient auprès de ce frère compliqué, tandis qu'elle vit son propre effondrement nerveux. Sarah déborde d'amour pour ses proches, comme un torrent, non canalisé, capable de vous emporter ou de vous éclabousser. Il y a trop d'amour déçu chez Robert en revanche, un autre fleuve, à la source tarie. Sarah donne trop d'amour, Robert n'en partage pas assez. Son fils est pour lui un étranger, petit bonhomme encombrant qu'il trimbale, pour un jour, sans l'avoir jamais vu auparavant, dans la moins appropriée des villes pour un enfant (Vegas). Il y a trop de tout dans Love Streams, film dont les cadres débordent, où les séquences s'étirent jusqu'à l'aberration, mélodrame outré, pudique à son étrange manière, derrière les simagrées, le baroque et l'exagération. Love Streams est l'avant-dernière étape, roborative, géniale, unique en tout cas, dans l'oeuvre d'un artiste ayant révolutionné la forme cinématographique.

DANS LES SALLES

love streams
UN FILM De john cassavetes (1984)

DISTRIBUTEUR : SPLENDOR FILMS
DATE DE SORTIE : 6 FEVRIER 2019

La Page du distributeur

La Chronique du film


Romancier noctambule porté sur la bouteille, Robert vit dans une vaste demeure au milieu de jeunes femmes qu’il paye pour lui tenir compagnie. En instance de divorce, Sarah ne supporte pas l’idée de perdre sa fille, qui a choisi, elle-même, d’aller vivre chez son père pour échapper aux excentricités et à la possessivité de sa mère. Sarah décide d’aller rendre visite à son frère. Elle va retrouver un Robert fidèle à lui-même, sur le fil du rasoir... (Lire la suite)

Par Dvdclassik - le 6 février 2019