Menu

Actualités - Cinéma

Le Jour où la Terre s'arrêta

En ce premier mercredi de l'an 2018, le distributeur Splendor Film a la bonne idée de nous emmener vers le futur en nous faisant regarder vers le passé, à savoir un grand classique de la science-fiction datant d'un âge d'or du genre durant la décennie 1950, et ce grâce à une ressortie en salles dans une version restaurée. Cependant, le fameux et toujours d'actualité Le Jour où la Terre s'arrêta témoigna alors d'une approche plutôt originale. Robert Wise le bien nommé eut l'intelligence et la sagesse de se démarquer de ses contemporains versés dans la parabole anticommuniste, pour justement stigmatiser la paranoïa ambiante et défendre la cause de la tolérance et de l'ouverture à l'autre. La visite d'un extraterrestre amical interprété par Michael Rennie sur notre planète est l'occasion d'un déchaînement d'incompréhension et d'agressivité stupide de la part des humains, et donc celle pour le cinéaste de délivrer son message de paix et de mise en garde contre nos tentations guerrières, et sans sentimentalisme aucun. Parce que Robert Wise fut un réalisateur à la fois efficace et novateur en matière de technologie cinématographique, ainsi qu'un monteur de génie, Le Jour où la Terre s'arrêta se révèle un travail d'orfèvre. Et la contribution de la mystérieuse et charismatique Patricia Neal ne fait qu'ajouter au charme de ce film essentiel sur un plan historique. Mentionnons également la musique sublime, expérimentale et intemporelle de Bernard Herrmann qui entoure de son aura étrange et puissante l'œuvre fondatrice de Robert Wise. Et comme disait notre célèbre ami Gort le robot : Klaatu verata niktu !

DANS LES SALLES

le jour où la terre s'arrêta
UN FILM DE robert wise (1951)

DISTRIBUTEUR : SPLENDOR FILMS
DATE DE SORTIE : 3 JANVIER 2018

La Chronique du film



Lors d’une journée d’été ordinaire, une soucoupe volante traverse les cieux américains et se pose à Washington. La population, prise de panique, ne sait comment réagir face à cet évènement. Deux êtres sortent du vaisseau : Gort, un robot à l’allure redoutable, et Klaatu (Michael Rennie), un extraterrestre aux apparences de Terrien. Ce dernier essaie d’entrer en relation avec les hommes qui, se sentant menacés, finissent par le blesser. Emmené à l’hôpital, Klaatu rencontre des responsables politiques avec qui il tente de discuter du danger du surarmement. Se heurtant à un mur d’incompréhension, il décide de fuir et de transmettre son message au monde entier... (lire la suite)

Par Ronny Chester - le 3 janvier 2018

Actualités