Menu

Actualités - Cinéma

Blow Up

Si l'on arrive un jour à établir enfin une liste de films incontournables  - suite à un combat gagné tout juste aux points par l'objectivité sur la subjectivité - nul doute que Blow-Up en ferait partie. Non pas que ce film emblématique de Michelangelo Antonioni ravira tous les suffrages (ce maître italien serait bien l'un des derniers à susciter l'unanimité), mais il se présente comme une oeuvre essentielle de la modernité, un tournant artistique toujours aussi fascinant aujourd'hui, aussi bien susceptible d'offrir une lecture profonde et complexe de la société qu'elle dépeint que d'orienter la matière filmique vers de nouveaux horizons - une matière que les cinéastes européens et surtout américains ne se sont pas privés d'exploiter. Au-delà d'une intrigue criminelle prétexte, Blow-Up déconstruit et reconstruit le regard, met en exergue le besoin de la multiplicité des points de vue pour appréhender une réalité fuyante, fait de l'art et de l'illusion son sujet, étudie la frontière entre l'expérience et l'imaginaire, ausculte le Swinging London pour en révéler les dessous peu attirants (et par extension ceux de la société occidentale tout entière), projette son personnage principal de photographe de mode vide d'affects et vivant dans l'immédiateté factice dans une quête de sens au sein d'une société des images qui prend alors son essor sur les ruines de la confiance en l'image vraie. Pour toutes ces raisons et bien d'autres encore, et parce que Blow-Up se prête particulièrement aux révisions -, surtout sur grand écran - il ne faut pas hésiter à se déplacer dans les salles pour découvrir et redécouvrir ce classique pas si intimidant que cela, quoi qu'il en soit une date dans l'Histoire du cinéma (rien que ça !).

DANS LES SALLES

blow up
UN FILM DE michelangelo antonioni (1966)

DISTRIBUTEUR : THEÂTRE DU TEMPLE
DATE DE SORTIE : 11 MAI 2016

La Page du distributeur

La Chronique du film

Photographe de mode en vogue, Thomas (David Hemmings) assiste sans le réaliser au meurtre d’un politicien dans un parc londonien. Il découvre détenir en sa possession les photos qui en attestent. La jeune femme immortalisée sur celles-ci, Jane (Vanessa Redgrave), désire qu’il les lui fournisse... (Lire la suite)

Par Ronny Chester - le 10 mai 2016

Actualités