Le Cinéma muet

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980...

Modérateurs : Karras, Rockatansky, cinephage

Kurtz

Le Cinéma muet

Messagepar Kurtz » 7 mars 04, 15:09

Depuis quelques mois je me passionne pour le cinéma muet. Un cinéma souvent simple, pur, parfois sublime.

pour commencer, je vous propose le traditionnel top. mais évitons s'il vous plaît que ce topic se transforme en une énumération de listes sans commentaire.

Mes dix films muets préférés:


1/ L'aurore (Murnau): No comment

2/ Le cabinet du docteur Caligari (Robert Wiene): un film très suprenant. Film policier, film fantastique, film sur la folie. Il a lancé le "caligarisme", mouvement cinématographique à tort confondu avec l'expresionnisme, qui emprunte au théâtre moderne. La fin est l'une des plus géniales que j'ai jamais vus.

3/ Nosferatu (Murnau): Si Murnau n'avait pas aussi réalisé L'aurore, j'aurais bien crié au chef d'oeuvre.

4/ Ben-Hur (Niblo) cf page 2

5/ Les lumières de la ville (Chaplin): mon Charlot préféré. Surtout pour la scène finale. Mais bon, vous le connaissez presque tous...

6/ Le club des trois (Tod Browning): cf page 15

7/ La petite parade (Ladislaw Starewitch): un petit film avec des marionnettes, ancêtres des trucages de Ray Harryhaussen ou Nick Park. Un univers dans lequel des soldats de plomb tombent amoureux de poupées et combattent des diables. Un merveille de poésie enfantine qui n'a pas pris une ride.

8/ La lettre écarlate (Victor Sjostrom): un film touché par la grâce. Lilian Gish est évanescente et les plans sont sublimes.

9/ Le signe de Zorro (Fred Niblo): Cf mon test du DVDsur le site.

10/ La chair et le diable (Clarence Brown): un très bon film hollywoodien. Une histoire classique de triangle amoureux, interprété par le couple Greta Garbo/John Gilbert. Le film se démarque de la production habituelle grâce à une beauté plastique largement supérieure à la moyenne: il y a pas mal de beaux plans.



mon acteur préféré du muet est Lon Chaney que j'ai aussi apprécié dans Larmes de clown (He who gets slapped, Sjostrom) et mon actrice préférée la gracieuse Lilian Gish (suivi de près par la sensuelle Louise Brooks).


et vous, vous aimez le cinéma muet ?

Avatar de l’utilisateur
Verbal
Assistant(e) machine à café
Messages : 159
Inscription : 17 mai 03, 16:20
Localisation : Rouen

Re: Le cinéma muet et vous ?

Messagepar Verbal » 7 mars 04, 15:35

Mes dix films muets préférés (j'en ai pas vu des masses):

1. La Ruée vers l’Or
2. Greed
3. Le dernier des hommes
4. Les Lumières de la ville
5. La Lettre écarlate
7. Le Cuirassé Potemkine
8. Un Chien Andalou
9. Metropolis
10. Steamboat Bill Jr.

Oui, je n'ai pas vu L'Aurore... :arrow:

Avatar de l’utilisateur
Fatalitas
Bête de zen
Messages : 38662
Inscription : 12 avr. 03, 21:58

Re: Le cinéma muet et vous ?

Messagepar Fatalitas » 7 mars 04, 15:37

[quote="Kurtz"]
pour commencer, je vous propose le traditionnel top. mais évitons s'il vous plaît que ce topic se transforme en une énumération de listes sans commentaire.
Mes dix films muets préférés:

1/ L'aurore (Murnau): No comment

:lol: :lol:

allez une ch'tite liste

-L'Aurore(Murnau) : tu as raison Kurtz, no comment 8)

-Le Vent (Sjostrom) : pour Lilian Gish et le pouvoir de l'image sur les sensations et les mots

-Le Mecano de la "Generale" (Keaton) parce que Keaton est un genie, tout simplement

-Docteur Mabuse (Lang) :bien meilleur que Metropolis, le genie de la mise en scene de Lang eclate dans ce muet de 1922

-l'integrale de l'oeuvre muette de Tod Browning que j'ai pu voir : ses films muets possedent une force peu commune, auquel vient s'ajouter l'extraordinaire presence de Lon Chaney (L'Inconnu, West of Zanzibar, Le Club des trois, La Morsure, L'Oiseau noir)

-La Passion de Jeanne d'Arc (Dreyer) : chef d'oeuvre

-Queen Kelly (Von Stroheim) pour le sujet, pour Von Stroheim, pour son caractere d'oeuvre maudite, j'adore

-Solitude (Fejos) : oeuvre meconnu, je ne m'en rappelle plus trop mais gros choc quand je l'ai vu

-Tabou (Murnau-Flaherty) : dernier film de Murnau, une oeuvre sublime

-La Ruée vers l'or (Chaplin) : je ne me voyais pas ne pas citer Chaplin, mon préféré parmi ses muets avec le moyen-metrage Charlot soldat

et pleins d'autres : La Foule (Vidor), Le Cameraman (Keaton), Le Dernier des hommes et Nosferatu (Murnau), Loulou (Pabst), Caligari et Les Mains d'Orlac (Wiene)
Image

Avatar de l’utilisateur
-Kaonashi Yupa-
Tata Yuyu
Messages : 10231
Inscription : 21 avr. 03, 16:18

Messagepar -Kaonashi Yupa- » 7 mars 04, 15:40

J'adore le cinéma muet, j'ai eu ma période il y a 2-3 ans.

Mes préférés, sans ordre :

L'Aurore (Murnau)
Faust
Nosferatu
Le Dernier des hommes
Tabou

Les Rapaces (Stroheim)
Folies de femmes

Metropolis (Lang)
Les Niebelungen

Le Cirque (Chaplin)
Les Lumières de la ville
Les Temps modernes
La Ruée vers l'or

Le Vent (Sjöström)

Le Golem (Wegener)

Intolérance (Griffith)

Nanouk l'esquimau (Flaherty)

Le cabinet du docteur Caligari (Wiene)

La Passion de Jeanne d'Arc (Dreyer)

L'Inconnu (Browning)

La Foule (Vidor)

et sûrement d'autres que j'oublie.
Image
Image

Avatar de l’utilisateur
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Messages : 85283
Inscription : 12 avr. 03, 22:22
Localisation : Contrebandier à Moonfleet

Messagepar Jeremy Fox » 7 mars 04, 15:48

Top 5

L'aurore (Murnau)
Les rapaces (Stroheim)
Le mécano de la générale (Keaton)
L'hirondelle et la mésange (Antoine)
La foule (Vidor)

Philip Marlowe
murder on the dance floor
Messages : 7288
Inscription : 13 avr. 03, 18:33
Localisation : Bonne question...

Re: Le cinéma muet et vous ?

Messagepar Philip Marlowe » 7 mars 04, 16:35

Kurtz a écrit : 9/ Metropolis (Fritz Lang): énorme classique. Plus que la mise en scène et les effets spéciaux qui m'avaient semblé désuets quand je l'ai vu, c'est le scénario hyper riche et complexe qui m'a frappé.
Tout le contraire pour moi :o
J'avais trouvé le scénario ultra simpliste (voir con par moment) mais la mise en scène m'a laissé sur le cul. Je trouve justement qu'on sent que Lang ne prend pas son scénario au sérieux et fait passer presque l'intégralité de son histoire par sa mise en scène et ses images. Il en résulte selon moi un film imparfait mais grandiose et un de mes muets préférés.

Avatar de l’utilisateur
Requiem
David O. Selznick
Messages : 12125
Inscription : 13 avr. 03, 10:37
Localisation : In the veins of the Dragon

Messagepar Requiem » 7 mars 04, 16:42

J'aime.

Mes indispensables : Murnau, Stroheim, Wiene, Dreyer, Lang, Leni, Vertov, Chaplin, Wegener...

J'aime bien donner dans l'originalité. :mrgreen:

Sinon, je déplore de ne rien avoir vu encore de Griffith et j'aimerai beaucoup découvrir le Flaherty.
Image
ENTER THE DRAGON...
Reine du bal masqué saison 11

Avatar de l’utilisateur
Verbal
Assistant(e) machine à café
Messages : 159
Inscription : 17 mai 03, 16:20
Localisation : Rouen

Messagepar Verbal » 7 mars 04, 16:59

-Kaonashi Yota- a écrit :Les Temps modernes


Pas vraiment muet...

*l'art de chipoter*

Avatar de l’utilisateur
Geoffrey Firmin
David O. Selznick
Messages : 14887
Inscription : 20 mai 03, 19:08
Localisation : au fond de la Barranca

Messagepar Geoffrey Firmin » 7 mars 04, 17:03

Les rapaces
L'aurore
Metropolis
Scaramouche(rex Ingram)
Le voleur de Bagdad
le prince étudiant(lubitsh)
la ruée vers l'or
l'inconnu
le vent
Potemkine

Kurtz

Re: Le cinéma muet et vous ?

Messagepar Kurtz » 7 mars 04, 17:22

Philip Marlowe a écrit :
Kurtz a écrit : 9/ Metropolis (Fritz Lang): énorme classique. Plus que la mise en scène et les effets spéciaux qui m'avaient semblé désuets quand je l'ai vu, c'est le scénario hyper riche et complexe qui m'a frappé.
Tout le contraire pour moi :o
J'avais trouvé le scénario ultra simpliste


:shock:
quand même, quelle richesse thématique !!!


Sinon, il y a une poignée de films reconus comme des chefs d'oeuvre que je n'aime pas beaucoup, voire pas du tout.

Loulou, d'une part qui malgré le magnétisme de l'actrice m'a pas mal ennuyé, c'est long et en plus, j'ai pas trouvé ça super beau formellement.
Et bien sûr, Le procès de Jeanne d'Arc dont j'avais parlé dans un autre topic avant de me faire allumer. :D

J'attends impatiamment de voir Naissance d'une nation et Le cuirassé Potemkine.
Et aussi Nosferatu, La terre qui flambe et Tabou. et des films français aussi. Et Piz Palu...

Avatar de l’utilisateur
Tom Peeping
Assistant opérateur
Messages : 2288
Inscription : 10 mai 03, 10:20

Messagepar Tom Peeping » 7 mars 04, 17:54

L'Aurore (Murnau) : qui fait partie des mes trois films préférés.
Tout ce qui nous reste de Murnau (sutout Nosferatu et Tabou) est de toute façon extraordinaire (sauf Tartuffe, trop théâtral).

Puis, dans le désordre :

La Foule (Vidor)
Loulou (Pabst)
Les Rapaces (Stroheim)
Potemkine (Eisenstein) suivi de La Grève et Octobre
Le Fantôme de l'Opéra (Julian)
Ben Hur (Niblo)
Tol'able David (King)
7th Heaven (Borzage) (titre français idiot : L'Heure Suprême)
L'Inconnu (Browning) suivi de The Unholy Three (Le Club des Trois)

Un excellent site sur le ciné muet : http://www.silentera.com/
... and Barbara Stanwyck feels the same way !

Pour continuer sur le cinéma de genre, visitez mon blog : http://sniffandpuff.blogspot.com/

Avatar de l’utilisateur
2501
Assistant opérateur
Messages : 2220
Inscription : 26 sept. 03, 18:48
Localisation : Ici et ailleurs

Messagepar 2501 » 7 mars 04, 18:13

Ca tombe bien je suis en plein dans ma période muets... 8)

1) toute l'oeuvre muette d'Eisenstein est sublime. Par ordre de préférence : Potemkine; la Grève; la Ligne générale; Octobre.
>>> pour la forme principalement : montage et cadrage époustouflants, une puissance rarement égalée.

2) L'Homme à la caméra - Dziga Vertov >>> film expèrience, le cinéma à l'état pur ? En tous cas, un fabuleux essai sur le pouvoir de l'image cinématographique, débarrassée de toutes les influences des autres arts. Sensations garanties...
Le cinéma aurait pu être autre chose qu'un simple moyen de raconter une histoire...

3) L'Enfer blanc du Piz Palu - Fanck/Pabst >>> une beauté visuelle assez stupéfiante (jamais la montagne n'a été aussi bien filmée), un montage dynamique et une intrigue captivante (même si un poil longuette sur le sauvetage final).

4) Nosferatu - Murnau >>> vu au collège... ça m'avait marqué... une seconde vision s'impose, mais je sais pas pourquoi... j'hésite... (z'êtes sûrs que c'était pas un vrai vampire ?...)

5) L'Aurore - Murnau >>> impressionnant visuellement, mais l'histoire me laisse de marbre. Je comprends pas trop l'enthousiasme général... Faut que je me repenche dessus...

6) Caligari - Wiene >>> pour l'esthétique expressioniste bien sûr, mais surtout la fin, très surprenante...
Pas vu tous les Chaplin muets (mon préféré reste Le Dictateur).
Image

Avatar de l’utilisateur
George Bailey
Monteur
Messages : 4876
Inscription : 22 avr. 03, 14:12
Localisation : Francilien

Messagepar George Bailey » 7 mars 04, 18:27

J'ai beaucoup de lacunes mais j'aime Chaplin et le Napoléon de Gance.
Mes priorités à découvrir : Von Stroheim et Murnau.
Mes chéris
Mes préférés
Le coeur a ses raisons que la raison ne connait point. Pascal

Avatar de l’utilisateur
-Kaonashi Yupa-
Tata Yuyu
Messages : 10231
Inscription : 21 avr. 03, 16:18

Messagepar -Kaonashi Yupa- » 7 mars 04, 18:34

Verbal a écrit :
-Kaonashi Yota- a écrit :Les Temps modernes


Pas vraiment muet...

*l'art de chipoter*


Sonore, oui, mais quasiment pas de dialogues, juste le directeur qui parle au début, et Chaplin qui chante vers la fin... :P

Et un site sympa :
http://www.silentera.com/info/top100.html
Image
Image

Avatar de l’utilisateur
Verbal
Assistant(e) machine à café
Messages : 159
Inscription : 17 mai 03, 16:20
Localisation : Rouen

Messagepar Verbal » 7 mars 04, 18:51

-Kaonashi Yota- a écrit :Et un site sympa :
http://www.silentera.com/info/top100.html


Yep il est génial ce site.

Mais je comprends toujours pas l'engouement pour The General qui m'avait vraiment déçu.