Votre film du mois de Mars 2019

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Modérateurs : Karras, Rockatansky, cinephage

Avatar de l’utilisateur
Rick Blaine
Howard Hughes
Messages : 18148
Inscription : 4 août 10, 13:53
Last.fm
Localisation : Paris

Re: Votre film du mois de Mars 2019

Messagepar Rick Blaine » 1 mars 19, 10:45

Mars 2019

Film du mois :

Image

Chacal (Fred Zinneman - 1973)


Films découverts ou redécouverts :

Chacal (The Day of the jackal), de Fred Zinneman (1973) : 8,5/10
Week-end à Zuydcoote, de Henri Verneuil (1964) : 8,5/10

L'héritage des 500000 (Gojuman-Nin No Isan), de Toshirô Mifune (1963) : 8/10
La Poursuite implacable (Revolver), de Sergio Sollima (1973) : 8/10
Diên Biên Phú, de Pierre Schoendoerffer (1992) : 8/10

Le fantôme de l'opéra (The Phantom of the Opera), de Terence Fisher (1962) : 7,5/10
1900 (Novecento), de Bernardo Bertollucci (1976) : 7,5/10
Sabata (Ehi amico... c'è Sabata. Hai chiuso!), de Gianfranco Parolini (1969) : 7,5/10

Cousin Cousine, de Jean-Charles Tacchella (1975) : 7/10
L'escadron noir (Dark Command), de Raoul Walsh (1940) : 7/10

Le Rite (Riten), de Ingmar Bergman (1969) : 6,5/10
Adieu Bonaparte, de Youssef Chahine (1985) : 6,5/10

Les loups de Haute Mer (ffolks), de Andrew V. McLaglen (1980) : 5,5/10

La Chair de l'orchidée, de Patrice Chéreau (1975) : 5/10

Quand la Terre s'entr'ouvrira (Crack in the World), de Andrew Marton (1965) : 4/10

Films revus : Hors compétition :

La Horde sauvage (The Wild bunch), de Sam Peckinpah (1969) : 9,5/10

Le Crime de L'Orient Express (Murder on the Orient Express), de Sidney Lumet (1974) : 8,5/10

Police sur la ville (Madigan), de Don Siegel (1968) : 8/10

Un Hold-up extraordinaire (Gambit), de Ronald Neame (1966) : 7,5/10

Films des mois précédents
Spoiler (cliquez pour afficher)
Août 2010 : Chantons sous la Pluie (Stanley Donen et Gene Kelly - 1952)
Septembre 2010 : Le Narcisse Noir (Michael Powell et Emeric Pressburger - 1947)
Octobre 2010 : Alexandre le Bienheureux (Yves Robert - 1968)
Novembre 2010 : Le Plongeon (Franck Perry - 1968)
Décembre 2010 : Quatorze Heures (Henry Hathaway - 1951)
FILM DE L'ANNEE 2010 : CHANTONS SOUS LA PLUIE
Janvier 2011 : Mon Homme Godfrey (Gregory La Cava - 1936)
Février 2011 : Le Mépris (Jean-Luc Godard - 1963)
Mars 2011 : Nous Voulons les Colonels (Mario Monicelli - 1974)
Avril 2011 : Huit Heures de Sursis (Carol Reed - 1947)
Mai 2011 : Five Star Final (Mervyn LeRoy - 1931)
Juin 2011 : Les Nuits de Chicago (Josef Von Sternberg - 1927)
Juillet 2011 : Ca Commence Aujourd'hui (Bertrand Tavernier - 1999)
Août 2011 : Baby Boy Frankie (Allen Baron - 1961)
Septembre 2011 : Du Plomb pour l'Inspecteur (Richard Quine - 1954)
Octobre 2011 : Le Rôdeur (Joseph Losey - 1951)
Novembre 2011 : Mes Chers Amis (Mario Monicelli - 1975)
Décembre 2011 : L’Aventure de Mme Muir (Joseph L. Mankiewicz - 1947)
FILM DE L'ANNEE 2011 : L'AVENTURE DE MME MUIR & LE MÉPRIS
Janvier 2012 : Les Ailes (William A. Wellman - 1927)
Fevrier 2012 : French Cancan (Jean Renoir - 1954)
Mars 2012 : Duel Dans La Sierra (George Sherman - 1958)
Avril 2012 : The Thing (John Carpenter - 1982)
Mai 2012 : Moonrise Kingdom (Wes Anderson - 2012)
Juin 2012 : Nightfall (Jacques Tourneur - 1957)
Juillet 2012 : La Porte du Diable (Anthony Mann - 1950)
Août 2012 : Dans ses Yeux (Juan Jose Campanella - 2009)
Septembre 2012 : Polisse (Maïwenn -2011)
Octobre 2012 : Les Bas Fonds New-Yorkais (Samuel Fuller -1961)
Novembre 2012 : Klute (Alan J. Pakula - 1971)
Décembre 2012 : ...All the Marbles (Robert Aldrich - 1981)
FILM DE L'ANNEE 2012 : NIGHTFALL
Janvier 2013 : Mafioso (Alberto Lattuada - 1962)
Février 2013 : The Yards (James Gray - 2000)
Mars 2013 : Les Inconnus dans la Ville (Richard Fleischer - 1955)
Avril 2013 : Le Conformiste (Bernardo Bertolucci - 1970)
Mai 2013 : Le Flambeur (Karel Reisz -1974)
Juin 2013 : La Maison des Etrangers (Joseph L. Mankiewicz - 1949)
Juillet 2013 : La dame et le toréador (Budd Boetticher - 1951)
Août 2013 : L'invaincu (Satyajit Ray - 1956)
Septembre 2013 : La Grande Ville (Satyajit Ray - 1963)
Octobre 2013 : La Belle Equipe (Julien Duvivier - 1936)
Novembre 2013 : Fanny & Alexandre (Ingmar Bergman - 1982)
Décembre 2013 : Le Démon des Armes (Joseph H. Lewis - 1949)
FILM DE L'ANNEE 2013 : LA GRANDE VILLE
Janvier 2014 : Drug War (Johnnie To - 2012)
Fevrier 2014 : Pauline A La Plage (Eric Rohmer - 1983)
Mars 2014 : Gravity (Alfonso Cuarón - 2013)
Avril 2014 : L'Invasion des profanateurs de sépultures (Don Siegel - 1956)
Mai 2014 : Les révoltés de la cellule 11 (Don Siegel - 1954)
Juin 2014 : 12 Years a Slave (Steve McQueen - 2013)
Juillet 2014 : Un Thé au Sahara (Bernardo Bertolucci - 1990)
Août 2014 : La Reine Margot (Patrice Chéreau - 1994)
Septembre 2014 : Le Prête-nom (Martin Ritt - 1976)
Octobre 2014 : Rush (Ron Howard - 2013)
Novembre 2014 : Interstellar (Christopher Nolan - 2014)
Décembre 2014 : Her (Spike Jonze - 2014)
FILM DE L'ANNEE 2014 : INTERSTELLAR
Janvier 2015 : L'Etau (Alfred Hitchcock - 1969)
Février 2015 : Gone Girl (David Fincher - 2014)
Mars 2015 : MacBeth (Orson Welles - 1948)
Avril 2015 : La Comtesse (Julie Delpy - 2009)
Mai 2015 : A Most Violent Year (J.C. Chandor - 2014)
Juin 2015 : La Police a les mains liées (Luciano Ercoli - 1975)
Juillet 2015 : Voyage en Italie (Roberto Rossellini - 1954)
Août 2015 : Scènes de Crimes (Frédéric Schoendoerffer - 1999)
Septembre 2015 : Frissons (David Cronenberg - 1975)
Octobre 2015 : Vice-versa (Pete Docter - 2015)
Novembre 2015 : Tandem (Patrice Leconte - 1987)
Décembre 2015 : Zardoz (John Boorman - 1974)
FILM DE L'ANNEE 2015 : A MOST VIOLENT YEAR
Janvier 2016 : L'américain (Marcel Bozzuffi - 1969)
Février 2016 : Six femmes pour l'assassin (Mario Bava - 1964)
Mars 2016 : L'année du dragon (Michael Cimino - 1985)
Avril 2016 : La dame de Shanghai (Orson Welles - 1947)
Mai 2016 : Colorado (Sergio Sollima - 1966)
Juin 2016 : Spotlight (Tom McCarthy - 2016)
Juillet 2016 : The Revenant (Alejandro González Iñárritu - 2016)
Août 2016 : Scènes de la vie conjugale (Ingmar Bergman - 1973)
Septembre 2016 : Mr. Majestyk (Richard Fleischer - 1974)
Octobre 2016 : Deep End (Jerzy Skolimowski - 1970)
Novembre 2016 : Les trafiquants du Dunbar (Basil Dearden - 1951)
Décembre 2016 : Un homme de trop (Costa-Gavras - 1967)
FILM DE L'ANNEE 2016 : L'ANNEE DU DRAGON
Janvier 2017 : La dernière corvée (Hal Ashby - 1973)
Février 2017 : Le flingueur (Michael Winner - 1972)
Mars 2017 : Apportez-moi la tête d'Alfredo Garcia (Sam Peckinpah - 1974)
Avril 2017 : Manchester by the sea (Kenneth Lonergan - 2016)
Mai 2017 : La isla mínima (Alberto Rodríguez - 2014)
Juin 2017 : Un shérif à New York (Don Siegel - 1968)
Juillet 2017 : The lost city of Z (James Gray - 2017)
Août 2017 : La Planète des singes : Suprématie (Matt Reeves - 2017)
Septembre 2017 : Made in Britain (Alan Clarke - 1982)
Octobre 2017 : Le voleur (Louis Malle - 1967)
Novembre 2017 : I... comme Icare (Henri Verneuil - 1979)
Decembre 2017 : Confidences pour confidences (Pascal Thomas - 1979)
FILM DE L'ANNEE 2017 : APPORTEZ-MOI LA TETE D'ALFREDO GARCIA
Janvier 2018 : La chasse (Carlos Saura - 1965)
Février 2018 : Les collines de la terreur (Michael Winner - 1972)
Mars 2018 : Le fantôme de la liberté (Luis Buñuel - 1974)
Avril 2018 : Cris et chuchotements (Ingmar Bergman - 1972)
Mai 2018 : La victime (Basil Dearden - 1961)
Juin 2018 : Downsizing (Alexander Payne - 2018)
Juillet 2018 : Section d'assaut sur le Sittang (Val Guest - 1959)
Août 2018 : Le visage (Ingmar Bergman - 1958)
Septembre 2018 : La source (Ingmar Bergman - 1960)
Octobre 2018 : La Grande attaque du train d'or (Michael Crichton - 1979)
Novembre 2018 : L'heure du loup (Ingmar Bergman - 1968)
Décembre 2018 : Mandingo (Richard Fleischer - 1975)
FILM DE L'ANNEE 2018 : MANDINGO
Janvier 2019 : Le Grand silence (Sergio Corbucci - 1968)
Février 2019 : Cadavres Exquis (Francesco Rosi - 1976)

Avatar de l’utilisateur
G.T.O
Egal à lui-même
Messages : 4115
Inscription : 1 févr. 07, 13:11

Re: Votre film du mois de Mars 2019

Messagepar G.T.O » 1 mars 19, 10:56

DÉCOUVERTES

    La Mule, Clint Eastwood — 7,5/10 ♥︎
    Les Éternels, de Jia Zhangke — 5/10
    Le Chant du loup, Antony Braudry — 3/10
    Vice, Adam McKay — 3/10
    Tout ce qu'il me reste de la révolution, Judith Davis — 2/10
    Ralph 2.0, de Rich Moore et Phil Johnston — 2/10
    Le Mystère d’Henri Pick , Rémi Bezançon — 2/10
    Nicky Larson le parfum de Cupidon, Philippe Lacheau — 1/10


REDÉCOUVERTES
    Predator, John Mc Tiernan — 8,5/10 ♥︎
    Poltergeist, Tobe Hooper — 7/10 ♥︎
    Monkey Shines, George A Romero — 6,5/10
    Pulp fiction, Quentin Tarantino — 4,5/10





Récapitulatif:
Spoiler (cliquez pour afficher)
JANVIER 2019: The Rapture ( Michael Tolkin)
FÉVRIER 2019: Day of the Dead (George A Romero)
Dernière édition par G.T.O le 31 mars 19, 00:03, édité 13 fois.

Avatar de l’utilisateur
Beule
Décorateur
Messages : 3838
Inscription : 12 avr. 03, 22:11

Re: Votre film du mois de Mars 2019

Messagepar Beule » 1 mars 19, 10:58

Film du mois
Image
découvert
redécouvert
revu

Chronique du film sur DVDCLASSIK

Image

Image

Image
L'amour de l'actrice Sumako (Joyû Sumako no koi, 1947) Kenji Mizoguchi
Spoiler (cliquez pour afficher)
Revisitant l'histoire de la célèbre actrice Sumako et de son pygmalion Shimaura, Mizoguchi tisse un passionnant parallèle entre la ferveur inconditionnelle de ses deux personnages à se réaliser dans leur art (le théâtre moderne et naturaliste) et leur farouche posture contestataire pour assumer leur amour face aux pressions d'une société immobiliste. Les symptômes créatifs et sentimentaux de la passion sont noués et exaltés dans le même élan progressiste. Au niveau du cadre et de la mise en scène - fixité de longs plans séquences seulement rompue par quelques travellings de toute beauté pour valoriser le modernisme des deux amants, réfutation absolue du gros plan et travail sur une impressionnante profondeur de champ afin de capter les synergies créatives - c'est aussi probablement l'un des Mizoguchi les plus radicaux qui soient.

Captain Marvel (2019) Anna Boden & Ryan Fleck
Spoiler (cliquez pour afficher)
Si on m'avait dit qu'un jour une production Marvel Studios me ferait sauter au plafond...
Quarante ans après Le Superman de Donner, le film de super-héros renoue avec cette candeur virginale - sinon fortuite en tout cas infusée à la barbe des calculs opportunistes de Marvel - prompte à susciter le véritable émerveillement dès lors qu'elle s'accompagne, comme ici, d'un brio avéré dans l'exécution technique. Grâce soit rendue en premier lieu au remarquable storytelling, à contre-courant de l'hypertrophie narrative et de la dramatisation au forceps généralement en vigueur dans ce type de productions, qui laisse s'épanouir une respiration fluide et ''naturelle'', à peine extravertie le temps de foisonnantes séquences d'action, dont le souffle se densifie sans heurts jusqu'à l'apothéose en forme de libération littéralement extatique des pouvoirs de l'héroïne. Ici, ce sont avant tout les acteurs, louvoyant avec un rare bonheur entre l'apprêt bigger than life et la distanciation discrètement goguenarde - mais jamais méprisante - qui impriment au film son tempo imparable, drôlatique et vivifiant. Et comme la B.O.F. est au diapason de cette ambivalence fort ludique, le spectacle est total. Entraîné presque malgré moi dans la salle, j'en suis ressorti des étoiles plein les mirettes, le cœur léger comme une bulle de savon et les poils encore hérissés de frissons extatiques.Un popcorn movie galvanisant donc, et, j'ose, probablement le meilleur blockbuster que j'aie pu voir depuis au moins 25 ans.
Carol Danvers rules… jusqu'ici.

Le maître et Marguerite (Il maestro e Margherita, 1972) Aleksandar Petrović
Spoiler (cliquez pour afficher)
Au rayon des œuvres littéraires dont l'adaptation relève de la gageure, le sublime roman de Boulgakov se pose un peu là. Petrović a pris l'option – radicale – d'en gommer les strates temporelles au risque de braquer bon nombre d'admirateurs. Mais il a su en réinventer intelligemment le dialogue entre athéisme et autoritarisme étatiques, culminant dans un très cynique jeu de massacre à haute teneur allégorique. Et sa mise en scène capte quelque chose de cet insaisissable foisonnement fantasmagorique, qui transpire à l'écran en un très précieux alliage de ludique et de poésie. Envoûtant.

New York 1997 (Escape from New York, 1981) John Carpenter

Le sourire de ma mère (L'ora di religione, 2002) Marco Bellocchio
Spoiler (cliquez pour afficher)
Un grand Bellocchio. Ni pamphlet anticlérical comme son titre original pourrait laisser à penser - puisque L'heure de religion renvoie au programme de catéchèse dans l'enseignement public négocié par le Vatican aux premières heures du fascisme et, malgré son caractère désormais optionnel, quasiment institutionnalisé depuis - ni charge contre l'obscurantisme, mais vibrant plaidoyer contre le conformisme et le cynisme ambiant. Articulé autour du procès en béatification de la mère du héros agnostique, le plaidoyer tisse sa toile dans les méandres d'un récit aux accents de thriller métaphysique contaminé jusqu'au vertige onirique par le trouble paranoïde de Sergio Catellitto. Son sourire désarmé et désarmant, paradigme jeté aux oppresseurs de tout poil autant qu'héritage génétique d'une mère qu'il méprisait justement pour son asservissement passif à la rémanence du conformisme ecclésiastique, en est l'alpha et l'oméga. Subtil et envoûtant.

Un jour, un chat (Až přijde kocour, 1963) Vojtěch Jasný
Spoiler (cliquez pour afficher)
Cet ode à l'esprit d'enfance est un enchantement de tous les instants. En creux de la fable s'esquisse une critique métaphorique des travers identitaires induits par les carcans du modèle soviétique. Mais sa qualité première est ailleurs : dans la jubilation presque extatique que suscite son imaginaire débridé, au croisement de la fantasmagorie onirique et de la comédie musicale tendance psychédélique. À ce niveau, sur le plan du mouvement et du rythme musical, dicté par un formidable score jazzy, c'est d'un modernisme revigorant et d'une liberté absolue. Visuellement, le régal est aussi complet, que le scope idéalise dans de louvoyants plans-séquences un cadre séculaire somptueux ou qu'il imprègne très cut son travestissement bigarré avec l'irruption de la ''magie''. Quant aux trucages à l'œuvre lors de la longue séquence dévolue au spectacle, littéralement hypnotique, ils touchent tout simplement au merveilleux le plus pur.


Image
Chasse tragique (Caccia tragica, 1947) Giuseppe De Santis
Spoiler (cliquez pour afficher)
Il manque un zeste de liant dans l'assaisonnement de la profession de foi collectiviste au fumet du romanesque. Un je-ne-sais-quoi d'arbitraire dans le portrait qui renforce le propos démonstratif plus qu'il nourrit la nature du conflit. Mais comment ne pas être subjugué par la splendeur de ces tableaux de la plaine du Pô où hommes et nature fusionnent dans la même vitalité tellurique ? Par-delà son univocité doctrinaire, ce lyrisme échevelé balaie en coup de vent les réserves inhérentes à une écriture un peu cauteleuse.

Chronique morave (Všichni dobří rodáci, 1969) Vojtěch Jasný
Spoiler (cliquez pour afficher)
Troublant, voire déroutant, est le glissement opéré, presque imperceptiblement, de la complicité élégiaque, celle qui accompagne les promesses du renouveau collectiviste au sortir de la guerre, à l'examen de conscience sans concession. Indolemment fragmentée au rythme des saisons, dont les nuances sont magnifiées par l'amplitude chromatique de la photo de Jaroslav Kučera, ponctuée de plans de coupe sur le regard scrutateur des vieilles figures tutélaires du village qui agissent comme autant de rimes divinatoires, la chronique prend la forme d'un ''chapelet de destins'' selon l'expression choisie du cinéaste. Ses protagonistes sont éliminés un à un, parfois broyés par les dysfonctionnements du système, parfois victimes de leur inadéquation à ce nouvel ordre, quand ce n'est pas tout simplement du mauvais sort. Mais si le ton est souvent mordant, et de plus en plus amer au fil du temps, jamais pourtant Jasný - lui-même communiste convaincu - ne se départit d'une tendresse communicative à l'endroit de ses personnages, quel que soit leur degré d'égarement.

La Flor - Partie 1 (2018) Mariano Llinás

Fort massacre (Fort massacre, 1958) Joseph M. Newman

Mélodie pour un tueur (Fingers, 1978) James Toback
Spoiler (cliquez pour afficher)
Concentré de frustration atavique, Keitel est ébouriffant. Je ne suis pas loin de considérer sa prestation comme la plus accomplie de sa carrière. Son autisme prégnant gangrène le film, l'imprime d'un mal-être asphyxiant jusqu'au dynamitage masochiste final. Remarquable.

Nosferatu - Fantôme de la nuit (Nosferatu - Phantom der Nacht, 1979) Werner Herzog

Les petites marguerites (Sedmikrásky, 1966) Věra Chytilová

Samedi soir, dimanche matin (Saturday night and sunday morning, 1960) Karel Reisz
Spoiler (cliquez pour afficher)
La sclérose aliénante émarge à la peinture presque nostalgique d'un Nottingham industrieux et chaleureux. Mais sa dénonciation reste presque confinée à l'aparté. Du cinéma social qui s'exprime en sourdine, loin de tout militantisme, mais avec un cœur gros comme ça.

Image
À armes égales (The challenge, 1982) John Frankenheimer
Spoiler (cliquez pour afficher)
On pourra s'amuser à voir Toshirô Mifune, dépositaire agréé de l'esprit du samouraï, infiltrer la place forte ennemie à la manière d'un rusé ninja. Force est de constater que le script n'est pas avare en pareils approximations/contresens. Ça n'en reste pas moins un fort plaisant petit film d'action dont l'efficacité culmine, justement, lors de la prise d'assaut finale par Glenn et Mifune de la forteresse hightech, symbole d'un inisme dévoyé et reconquise par le giri séculaire. Un brin réactionnaire sans doute, mais dans son exécution formelle, fichtrement jubilatoire.

Achtung ! Banditi ! (1951) Carlo Lizzani
Spoiler (cliquez pour afficher)
Un film de plus sur un haut fait de la résistance. Le récit choral achoppe parfois sur certaines conventions d'écriture, avec quelques personnages trop fonctionnels ou caricaturaux. Mais paré des atours du néoréalisme moribond, il parvient à s'ouvrir à une certaine véracité sociale, notamment pour tout ce qui relève de l'articulation des mouvements de grève. Le final, tendu comme un arc, tire efficacement parti du décor ligurien pour affirmer la maîtrise de Lizzani dans la conduite de l'action.

Compañeros (La noche de 12 años, 2018) Alvaro Brechner
Spoiler (cliquez pour afficher)
La captation linéaire des étapes du calvaire au long cours de ces trois tupamaros notoires tend à rendre cette célébration de la capacité de résistance et de résilience un peu scolaire. Le processus accummulatif dessert l'émotion, laquelle sait pourtant affleurer douloureusement lorsque le cinéaste prend le temps et la peine de confronter ses otages à l'individu et non plus à l'entité militaire. Mention spéciale pour l'interprétation dont les nuances permettent d'éviter l'écueil du témoignage par trop édifiant.

Desperate (Desperate, 1947) Anthony Mann
Spoiler (cliquez pour afficher)
Un vrai bon film noir auquel il ne manque qu'un peu d'oppression asphyxiante. Par sa facture il tend en tout cas à prouver que Mann, à l'instar de Siodmak, fut toujours le principal architecte visuel de son œuvre. Ici la photo est signée George Diskant, pas Alton, mais on n'y voit que du feu.

L'épée Bijomaru (Meitô bijomaru, 1945) Kenji Mizoguchi
Spoiler (cliquez pour afficher)
Très ostentatoire dans sa posture pro-impériale de circonstance, ce Mizoguchi encore imprégné des codes du Kabuki – en particulier dans sa chorégraphie des scènes de sabre – s'avère plastiquement plutôt méritant, même si le confinement au studio ne permet pas au lyrisme pictural du maître de donner sa pleine mesure. Il constitue surtout une intéressante ébauche de la réflexion sur la création que le cinéaste conduira peu après dans l'admirable Cinq Femmes autour d'Utamaro.

La femme des sables (Suna no onna, 1964) Hiroshi Teshigahara

L'inévitable monsieur Dubois (1943) Pierre Billon

L'œil du témoin (Eyewitness, 1981) Peter Yates
Spoiler (cliquez pour afficher)
Tesich évince presque l'intrigue criminelle, au demeurant ni satisfaisante ni même très cohérente, pour privilégier l'étude de caractère et dresser au gré de touchantes digressions le portrait d'une génération post-Vietnam désenchantée et marginalisée. En ce sens, et parce qu'il s'inscrit comme lui dans une veine bien plus 70s que 80s, Eyewitness est un peu le cousin de son strict contemporain Cutter's Way. Quoique moins épuré et moins radical dans son pessimisme, il en partage la même sensibilité à fleur de peau, inquiète et quelque peu schizophrène. Magistral d'ambivalence charmeuse William Hurt se distingue au sein d'une interprétation générale de très haut vol.

Pauvres mais beaux (Poveri ma belli, 1957) Dino Risi
Spoiler (cliquez pour afficher)
Rome, son soleil indéfectible, son petit peuple indolent et gouailleur, son iconique Piazza Navona sacralisant les flirts auxquels s'adonnent, dès la nuit tombée, ragazzi hâbleurs et ragazze pas dupes. Complice attendri du machisme immature et sans conséquences de son tandem de bras-cassés, Risi se garde bien, contrairement à Comencini dans sa trilogie parente (Mariti in città / Mogli pericolose / Le sorprese dell'amore), de troubler ce tableau idyllique de quelque sous-texte trop poil à gratter. Ici tout est résolument rose, allègre et charmant.

Le traquenard (Otoshiana, 1962) Hiroshi Teshigahara
Spoiler (cliquez pour afficher)
Une œuvre étrange à la croisée du film de fantômes et de l'allégorie sociologique, claironnant à l'envi sa stature avant-gardiste. Pour le meilleur, elle constitue une intrigante expérience sensorielle bouillonnant de fascinantes audaces visuelles et sonores. Dans ce qu'elle a de plus discutable, la posture labyrinthique ne sert parfois que de cache-misère au fallacieux d'une narration empêtrée dans l'anarchie de ses points de vue.

Wolfen (1981) Michael Wadleigh

Image
Aniki mon frère (Brother, 2000) Takeshi Kitano
Spoiler (cliquez pour afficher)
À l'instar des industries hightech et automobile, le yakuza nippon veut aussi s'accaparer des parts de marché du crime organisé US. Pourquoi pas après tout ? La transposition du choc des cultures à l'univers du gangstérisme ne manque pas de sel. L'ironie goguenarde de Kitano fait merveille... Mais l'effet de surprise ne dure qu'un temps, pour céder le pas au recyclage de leitmotivs thématiques et formels, comme un catalogue un peu défraîchi.

A touch of sin (Tian zhu ding, 2013) Jia Zhang-ke
Spoiler (cliquez pour afficher)
Une ampleur formelle impressionnante. Mais c'est un film qui ne dialogue pas avec moi. Il me manque trop de clefs, sociétales, régionales, mythologiques ou cinématographiques, pour en goûter les nuances et la richesse.

L'aventure commence demain (1948) Richard Pottier
Spoiler (cliquez pour afficher)
Luguet et Rouleau excellent à brouiller les cartes du triangle amoureux. Dans sa raide impavidité, Isa Miranda peine à s'accorder sur leur la. Mais les dialogues scintillent et l'écriture se montre économe en facilités comiques. La mise en scène peu alerte sait néanmoins s'aérer plaisamment le temps de quelques malicieuses incartades bucoliques. Joli dénouement, ironique à souhait. Pour du Pottier, c'est plutôt le haut de gamme.

Barfly (1987) Barbet Schroeder
Spoiler (cliquez pour afficher)
Autoportrait bukowskien saveur Canada Dry. La vaporeuse poésie de la déglingue, celle dont les relents fétides suintent par nappes entêtantes à la lecture des Contes de la folie ordinaire, peine à impressionner la toile dans sa crudité. Trop de joliesse à l'image.Trop de mainmise sur le chaos, par la faute aussi d'un Rourke en représentation Actor's Studio très autosatisfaite. Et trop d'autocensure, inéluctablement. Subsistent une vraie belle rencontre et une relation développée sans fard, vaille que vaille, hors des conventions hollywoodiennes. Et la prestation tout en nuances de la plus grande actrice de sa génération, à contre-pied des standards de l'alcoolisme à l'écran.

Le courrier de l'or (Westbound, 1959) Budd Boetticher

Détective Dee - La légende des rois célestes (Dí Rénjié : zhī Sìdàtiānwáng, 2018) Tsui Hark
Spoiler (cliquez pour afficher)
J'ai failli abandonner au bout d'une demie heure, rebuté - en 2D - par la photo nocturne constamment sur-éclairée façon nuit américaine, l'aberrante gestion dynamique de l'éclairage, le cheap éhonté des décors à la texture Lego, et l'interprétation totalement désincarnée (au moins Andy Lau manifestait-il une vraie présence). Et puis, petit miracle, l'action s'aère, investit des environnements plus variés, plus organiques, et parvient à décoller pour quelques morceaux de bravoure assez impressionnants. Mais qui ne sauraient compenser la rédhibitoire absence d'un conteur digne de ce nom à la barre du projet.

Doc Holliday (Doc, 1971) Frank Perry

La patrouille de la violence (Bullet for a badman, 1964) R.G. Springsteen
Spoiler (cliquez pour afficher)
Évidemment, comme le souligne Tavernier, ça lorgne souvent du côté de L'appât. Et forcément, la comparaison n'est pas à l'avantage du Springsteen. Mais somme toute, ce produit de série remplit son cahier des charges. Il offre même un ou deux moments assez originaux. Témoin cette bagarre peu conventionnelle, filmée en plan large et assez peu découpée, où Murphy et Alan Hale s'écharpent à qui mieux mieux en utilisant tout ce qui leur tombe sous la main et se projettent furieusement à l'autre extrémité du cadre. Ou encore la mort abrupte de Ruta Lee, sèchement frappée d'une balle en plein front, dont le traitement graphique me semble assez inhabituel pour l'époque.

Three seconds before explosion (Bakuha 3-byô mae, 1967) Motomu Ida
Spoiler (cliquez pour afficher)
Tout-venant dans la production Nikkatsu. Le pitch est particulièrement fumeux. Un agent secret d'élite est chargé, non de déjouer quelque sombre complot, mais de récupérer un lot de pierres précieuses pour lequel s'entre-déchirent une entreprise vaguement mafieuse et une bande de trafiquants sans scrupules. À quelles fins ? Ça ne le regarde pas et de toute évidence, le spectateur non plus. Mine de rien, tout cela est traité avec un sérieux papal. Mais c'est troussé avec suffisamment de savoir-faire et de dynamisme décomplexé (ça tatane et ça fouraille tous azimuts) pour divertir à peu de frais durant 1h20 le spectateur pas trop exigeant.

Tora ! Tora ! Tora ! (1970) Richard Fleischer, Kinji Fukasaku, Toshio Masuda

Image
Le canard à l'orange (L'anatra all'arancia, 1975) Luciano Salce
Spoiler (cliquez pour afficher)
Même revu et corrigé par la bouffonnerie all'italiana, rien n'y fait, ça reste du boulevard. Comme Salce lui lâche la bride, son couple vedette cabotine à cœur joie . Pour peu qu'on soit client de l'abattage des deux monstres sacrés, il est possible d'en retirer un petit plaisir coupable.

Un seul bras les tua tous (Du bei dao, 1967) Chang Cheh
Spoiler (cliquez pour afficher)
Les chorégraphies martiales sont sages, très sages, et surtout ultra répétitives. Comme pour claironner leur vile engeance, de vilains boss très abstraits n'en finissent plus de tonitruer leurs rires sardoniques. Heureusement qu'il y a le charme de la direction artistique, d'un artifice versatile et assumé, pour faire passer la pilule.

WarGames (1983) John Badham

Image
Femmes de la nuit (Yoru no onnatachi, 1948) Kenji Mizoguchi
Spoiler (cliquez pour afficher)
Une ouverture au néoréalisme non aboutie et subséquemment contre-productive. Un script documenté mais étayé par des ressorts dramatiques dignes du plus sensationnaliste roman de gare. Grosse désillusion que ce Mizoguchi balourd et lénifiant au possible.

Feu sans sommation (The quick gun, 1964) Sidney Salkow

Grâce à Dieu (2019) François Ozon

La légende de Jesse James (The great Northfield Minnesota raid, 1972) Philip Kaufman
Spoiler (cliquez pour afficher)
Le ton irrévérencieux du futur auteur de L'étoffe des héros fait parfois mouche et Robertson campe un Cole Younger atypique et assez attachant, cultivé et fin politique. Mais cette première réalisation manque par trop de rythme et de corps pour convaincre. Quant à l'habillage musical résolument country de Dave Grusin, systématique contrepoint dédramatisant, il finit par exaspérer.

Image
Crimson Peak (2015) Guillermo Del Toro
Spoiler (cliquez pour afficher)
Le premier acte américain augurait un mélodrame horrifique assumé. Las, la monstration à tous les étages étouffe les intentions, déjà seulement balbutiées par un script passablement paresseux. Un grotesque barnum numérique malgré ses éléments de décor en dur, étranger au frémissement de l'indicible et dénué de toute poésie, même macabre.

Le fils de Geronimo (The savage, 1952) George Marshall
Spoiler (cliquez pour afficher)
Un environnement naturel foisonnant et varié, dont le potentiel rousseauiste est complètement gâché par l'absence de flair visuel dont fait montre une nouvelle fois le triste sire George Marshall. Des intentions scénaristiques assénées avec une subtilité de boy scout. Un Chuck Heston que, comme souvent à ses débuts, rien ne semble habiter, surtout pas le tiraillement identitaire... Rengaine bien connue, les bonnes intentions ne font pas forcément les bons films. Dans ce cas précis elles accouchent même d'un navet avéré.

Image
La déesse des sables (The vengeance of She, 1968) Cliff Owen
Spoiler (cliquez pour afficher)
Le chromatisme de la photo et quelques éléments de décors sont tout ce qu'il y a à sauver de cette production Hammer opportuniste, inerte et inepte. Il semble qu'aucune force de ce monde ou d'un autre plan ne saurait animer le pseudo sosie d'Ursula Andress.

Time and tide (Seunlau ngaklau, 2000) Tsui Hark
Spoiler (cliquez pour afficher)
Tsui Hark enchaîne ad nauseam les scènes d'action comme autant de climax où la plus élémentaire circonscription topographique est sacrifiée sur l'autel du clinquant et de l'épate à tout prix. Une sorte de bande démo qui assourdit pour mieux dissimuler sa vacuité. Je crois que je vais en rester là avec cet histrion hystérique.


Rétro
Spoiler (cliquez pour afficher)
Décembre 2018 : Leto (Kirill Serebrennikov)
Janvier 2019 Asako I & II (Ryûsuke Hamaguchi)
Février 2019 Les derniers samouraïs (Kenji Misumi)
Dernière édition par Beule le 6 déc. 19, 13:19, édité 27 fois.
Image

Avatar de l’utilisateur
El Dadal
Cadreur
Messages : 4208
Inscription : 13 mars 10, 01:34

Re: Votre film du mois de Mars 2019

Messagepar El Dadal » 1 mars 19, 11:02

MARS 2019

FILM DU MOIS
Image


Films découverts:
    _ Following, le suiveur (Christopher Nolan - 1998) Image
    _ Rapport confidentiel (Milton Katselas - 1975) Image
    _ Ragtime (Milos Forman - 1981) Image
    _ Raison et sentiments (Ang Lee - 1995) Image
    _ Triple frontière (J.C. Chandor - 2019) Image
    _ Le talisman de grand-mère (Fred C. Newmeyer - 1922) Image
    _ Deadbeat at Dawn (Jim Van Bebber - 1988) Image
    _ Et puis ça va! (Fred C. Newmeyer - 1922) Image
    _ Live by Night (Ben Affleck - 2016) Image
    _ Le guignolo (Georges Lautner - 1980) Image

Films revus:
    _ Twin Peaks - Les 7 derniers jours de Laura Palmer (David Lynch - 1992) Image
    _ Traquée (Ridley Scott - 1987) Image
    _ Jennifer 8 (Bruce Robinson - 1992) Image
    _ Croc-Blanc (Randal Kleiser - 1991) Image
    _ Gymkata (Robert Clouse - 1985) Image
    _ Double Team (Tsui Hark - 1997) Image
Dernière édition par El Dadal le 26 mars 19, 12:23, édité 7 fois.

Avatar de l’utilisateur
Demi-Lune
Bronco Boulet
Messages : 13033
Inscription : 20 août 09, 16:50
Localisation : Avec Dr. Jones dans une pièce qui se rétrécit à vue d'oeil

Re: Votre film du mois de Mars 2019

Messagepar Demi-Lune » 1 mars 19, 11:34

FILM DU MOIS DE MARS 2019


FILMS DÉCOUVERTS OU REDÉCOUVERTS

    THREADS (Mick Jackson, 1984) — 7,5/10
    LA PRINCESSE DE MONTPENSIER (Bertrand Tavernier, 2010) — 7/10
    JUSTE AVANT LA NUIT (Claude Chabrol, 1971) — 7/10
    LA FIN D'UNE LIAISON (Neil Jordan, 1999) — 6,5/10
    LES BRUITS DE RECIFE (Kleber Mendonça Filho, 2012) — 6,5/10
    TRIPLE FRONTIÈRE (J.C. Chandor, 2019) — 6,5/10
    TAMPOPO (Jūzō Itami, 1985) — 6/10
    LES ÉTERNELS (Jia Zhang-ke, 2018) — 5,5/10
    UN CRIME DANS LA TÊTE (Jonathan Demme, 2004) — 5/10
    LA DERNIÈRE CARAVANE (Delmer Daves, 1956) — 4,5/10
    THE CRYING GAME (Neil Jordan, 1992) — 4/10
FILMS REVUS

    NOSFERATU, FANTÔME DE LA NUIT (Werner Herzog, 1979) — 9/10
    AQUARIUS (Kleber Mendonça Filho, 2016) — 8/10
    LA DÉCHIRURE (Roland Joffé, 1984) — 7,5/10
    EMBRASSE-MOI, VAMPIRE (Robert Bierman, 1988) — 7,5/10
    HEAT (Michael Mann, 1995) — 7,5/10
    LA DAME DE SHANGHAI (Orson Welles, 1947) — 7/10
    THE REVENANT (Alejandro González Iñárritu, 2015) — 6,5/10
    J.F. PARTAGERAIT APPARTEMENT (Barbet Schroeder, 1992) — 4/10
Films des mois précédents :
Spoiler (cliquez pour afficher)
août 2009 : Master and Commander (Peter Weir, 2003) ex aequo avec Eternal Sunshine of the spotless mind (Michel Gondry, 2004)
septembre 2009 : Lunes de fiel (Roman Polanski, 1992)
octobre 2009 : Les Frissons de l'angoisse (Dario Argento, 1975) ex aequo avec 12 Hommes en colère (Sidney Lumet, 1957)
novembre 2009 : Entre le Ciel et l'Enfer (Akira Kurosawa, 1963)
décembre 2009 : Ring (Hideo Nakata, 1997)
janvier 2010 : Le Syndrome de Stendhal (Dario Argento, 1996) ex aequo avec Inglourious Basterds (Quentin Tarantino, 2009)
février 2010 : The Cotton Club (Francis Ford Coppola, 1984). Prix spécial : Délivrance (John Boorman, 1972)
mars 2010 : Les Sept Samouraïs (Akira Kurosawa, 1954)
avril 2010 : Ratatouille (Brad Bird, 2007). Prix spécial pour La Bataille d'Alger (Gillo Pontecorvo, 1966) et Zombie (George Romero, 1978)
mai 2010 : Quand passent les cigognes (Mikhaïl Kalatozov, 1958)
juin 2010 : Le Mépris (Jean-Luc Godard, 1963)
juillet 2010 : Les Demoiselles de Rochefort (Jacques Demy, 1967)
août 2010 : La Reine Margot (Patrice Chéreau, 1994)
septembre 2010 : Le Voyeur (Michael Powell, 1960) ex aequo avec Memories of Murder (Bong Joon-ho, 2003)
octobre 2010 : Écrit sur du vent (Douglas Sirk, 1956)
novembre 2010 : Lolita (Stanley Kubrick, 1962)
décembre 2010 : Les Chaussons rouges (Michael Powell & Emeric Pressburger, 1948) ex aequo avec Le Pont de la rivière Kwaï (David Lean, 1957)
janvier 2011 : Pas de printemps pour Marnie (Alfred Hitchcock, 1964)
février 2011 : La Rumeur (William Wyler, 1961)
mars 2011 : Blue Velvet (David Lynch, 1986) ex aequo avec A la poursuite d'Octobre Rouge (John McTiernan, 1990). Prix spécial : TRON (Steven Lisberger, 1982)
avril 2011 : La Règle du jeu (Jean Renoir, 1939)
mai 2011 : Le Guépard (Luchino Visconti, 1963)
juin 2011 : The Tree of Life (Terrence Malick, 2011)
juillet 2011 : Ludwig ou le Crépuscule des dieux (Luchino Visconti, 1972)
août 2011 : L'Armée des Ombres (Jean-Pierre Melville, 1969) ex aequo avec Cure (Kiyoshi Kurosawa, 1997) ex aequo avec L'année dernière à Marienbad (Alain Resnais, 1961)
septembre 2011 : Do the right thing (Spike Lee, 1989)
octobre 2011 : Le Narcisse Noir (Michael Powell & Emeric Pressburger, 1947). Prix spécial pour The Artist (Michel Hazanavicius, 2011) et Melancholia (Lars Von Trier, 2011)
novembre 2011 : Les Aventures de Tintin : Le Secret de la Licorne (Steven Spielberg, 2011)
décembre 2011 : La Fille de Ryan (David Lean, 1970). Prix spécial pour Mission : Impossible, Protocole Fantôme (Brad Bird, 2011)
janvier 2012 : Metropolis, version longue (Fritz Lang, 1927) ex aequo avec Les Parapluies de Cherbourg (Jacques Demy, 1964) ex aequo avec La Chute de l'Empire romain (Anthony Mann, 1964)
février 2012 : Octobre (Sergueï Mikhaïlovitch Eisenstein, 1928)
mars 2012 : La lettre inachevée (Mikhaïl Kalatozov, 1959) ex aequo avec Tootsie (Sydney Pollack, 1982) ex aequo avec Dressé pour tuer (Samuel Fuller, 1982)
avril 2012 : Les Nibelungen (Fritz Lang, 1924)
mai 2012 : Guerre et Paix (Sergueï Bondartchouk, 1967)
juin 2012 : Cinéma Paradiso (Giuseppe Tornatore, 1989) ex aequo avec La Dolce Vita (Federico Fellini, 1960)
juillet 2012 : Soy Cuba (Mikhaïl Kalatozov, 1964) ex aequo avec Kwaïdan (Masaki Kobayashi, 1964). Prix spécial pour Phase IV (Saul Bass, 1974)
août 2012 : L'Enfer blanc du Piz Palü (Arnold Fanck & G. W. Pabst, 1929) ex aequo avec Pink Floyd The Wall (Alan Parker, 1982) ex aequo avec To be or not to be (Ernst Lubitsch, 1942) ex aequo avec Le Rayon vert (Éric Rohmer, 1986)
septembre 2012 : Hiroshima mon amour (Alain Resnais, 1959)
octobre 2012 : La Belle et la Bête (Jean Cocteau, 1946) ex aequo avec L'Enfer d'Henri-Georges Clouzot (Serge Bromberg, 2008)
novembre 2012 : Beau-père (Bertrand Blier, 1981)
décembre 2012 : Napoléon (Abel Gance, 1927). Prix spécial pour Drôle de frimousse (Stanley Donen, 1957) et Un Américain à Paris (Vincente Minnelli, 1951)
janvier 2013 : Les enfants d'Hiroshima (Kaneto Shindo, 1952) ex aequo avec Chantons sous la pluie (Stanley Donen & Gene Kelly, 1952), L'Incompris (Luigi Comencini, 1966) et Zero Dark Thirty (Kathryn Bigelow, 2012)
février 2013 : Lincoln (Steven Spielberg, 2012). Prix spécial pour Le voleur de bicyclette (Vittorio De Sica, 1948) et les chorégraphies de Busby Berkeley
mars 2013 : The shop around the corner (Ernst Lubitsch, 1940) ex aequo avec A la Merveille (Terrence Malick, 2012)
avril 2013 : Solitude (Paul Fejos, 1928) ex aequo avec La symphonie nuptiale (Erich von Stroheim, 1928)
mai 2013 : Le conformiste (Bernardo Bertolucci, 1970)
juin 2013 : Le passé (Asghar Farhadi, 2013). Prix spécial pour Le silence de la mer (Jean-Pierre Melville, 1947), Ordet (Carl Theodor Dreyer, 1955) et Une journée particulière (Ettore Scola, 1977)
juillet 2013 : Point limite (Sidney Lumet, 1964) ex aequo avec Que viva Mexico ! (Sergueï Mikhaïlovich Eisenstein, 1931). Prix spécial pour Dura lex (Lev Koulechov, 1926)
août 2013 : Miracle en Alabama (Arthur Penn, 1962) ex aequo avec L'innocent (Luchino Visconti, 1976). Prix spécial pour Une autre femme (Woody Allen, 1988), Un cœur en hiver (Claude Sautet, 1992) et Kramer contre Kramer (Robert Benton, 1979)
septembre 2013 : Scènes de la vie conjugale (Ingmar Bergman, 1973). Prix spécial pour La source (Ingmar Bergman, 1960)
octobre 2013 : Le chat (Pierre Granier-Deferre, 1971). Prix spécial pour Incendies (Denis Villeneuve, 2010)
novembre 2013 : Fanny et Alexandre (Ingmar Bergman, 1982) ex aequo avec The immigrant (James Gray, 2013)
décembre 2013 : La peau (Liliana Cavani, 1981). Prix spécial pour Un homme parmi les loups (Carroll Ballard, 1983) et La femme défendue (Philippe Harel, 1997)
janvier 2014 : Le loup de Wall Street (Martin Scorsese, 2013) ex aequo avec Koyaanisqatsi (Godfrey Reggio, 1982)
février 2014 : The Grand Budapest Hotel (Wes Anderson, 2014)
mars 2014 : Le dossier 51 (Michel Deville, 1978). Prix spécial pour L'aveu (Costa-Gavras, 1970), Meshes of the afternoon (Maya Deren, 1943), Trois femmes (Robert Altman, 1977) & Pharaon (Jerzy Kawalerowicz, 1966)
avril 2014 : Le convoi de la peur (William Friedkin, 1977)
mai 2014 : Maîtresse (Barbet Schroeder, 1975)
juin 2014 : Amour (Michael Haneke, 2012)
juillet 2014 : Salò ou les 120 journées de Sodome (Pier Paolo Pasolini, 1975) ex aequo avec Stalker (Andreï Tarkovski, 1979). Prix spécial pour La montagne sacrée (Alejandro Jodorowsky, 1973)
août 2014 : L’œuf de l'ange (Mamoru Oshii, 1985)
septembre 2014 : Les moissons du ciel (Terrence Malick, 1978)
octobre 2014 : La maman et la putain (Jean Eustache, 1973)
novembre 2014 : Deux jours, une nuit (Jean-Pierre & Luc Dardenne, 2014) ex aequo avec La couleur de la grenade (Sergueï Paradjanov, 1968)
décembre 2014 : Les enfants loups, Ame et Yuki (Mamoru Hosoda, 2012)
janvier 2015 : Le chagrin et la pitié (Marcel Ophuls, 1969)
février 2015 : Suzanne Simonin, la Religieuse de Diderot (Jacques Rivette, 1966)
mars 2015 : Before midnight (Richard Linklater, 2013). Prix spécial pour The baby of Mâcon (Peter Greenaway, 1993)
avril 2015 : L'avventura (Michelangelo Antonioni, 1960)
mai 2015 : Let's get lost (Bruce Weber, 1988)
juin 2015 : Vice-versa (Pete Docter & Ronnie Del Carmen, 2015)
juillet 2015 : Love (Gaspar Noé, 2015)
août 2015 : Moi, Christiane F., 13 ans, droguée, prostituée... (Uli Edel, 1981)
septembre 2015 : Heimat, une chronique allemande (Edgar Reitz, 1984)
octobre 2015 : Avalon (Mamoru Oshii, 2001) ex aequo avec La dernière valse (Martin Scorsese, 1978)
novembre 2015 : -
décembre 2015 : La chambre interdite (Guy Maddin & Evan Johnson, 2015)
janvier 2016 : Danton (Andrzej Wajda, 1983)
février 2016 : Funny games (Michael Haneke, 1997)
mars 2016 : Homeland : Irak année zéro (Abbas Fahdel, 2015) ex aequo avec Évolution (Lucile Hadzihalilovic, 2015)
avril 2016 : Andreï Roublev (Andreï Tarkovski, 1966)
mai 2016 : Gerry (Gus Van Sant, 2002)
juin 2016 : AKIRA (Katsuhiro Ōtomo, 1988)
juillet 2016 : L'insoutenable légèreté de l'être (Philip Kaufman, 1988)
août 2016 : L'empire des sens (Nagisa Ōshima, 1976)
septembre 2016 : Nocturama (Bertrand Bonello, 2016)
octobre 2016 : El sicario, room 164 (Gianfranco Rosi, 2010)
novembre 2016 : La complainte du sentier (Satyajit Ray, 1955), L'invaincu (Satyajit Ray, 1956) & Le monde d'Apu (Satyajit Ray, 1959)
décembre 2016 : La grande ville (Satyajit Ray, 1963)
janvier 2017 : Un homme et une femme (Claude Lelouch, 1966)
février 2017 : La pianiste (Michael Haneke, 2001)
mars 2017 : Happiness (Todd Solondz, 1998)
avril 2017 : Que le spectacle commence (Bob Fosse, 1979)
mai 2017 : Meurtre dans un jardin anglais (Peter Greenaway, 1982)
juin 2017 : Panique à Needle Park (Jerry Schatzberg, 1971)
juillet 2017 : Épouses et concubines (Zhang Yimou, 1991)
août 2017 : Air doll (Hirokazu Kore-eda, 2009)
septembre 2017 : Twin Peaks The Return (David Lynch, 2017). Prix spécial pour Faute d'amour (Andreï Zviaguintsev, 2017) & Trouble every day (Claire Denis, 2001)
octobre 2017 : The Square (Ruben Östlund, 2017) ex aequo avec Charulata (Satyajit Ray, 1964)
novembre 2017 : Prospero's books (Peter Greenaway, 1991)
décembre 2017 : La sentinelle (Arnaud Desplechin, 1992)
janvier 2018 : Le portrait interdit (Charles de Meaux, 2016)
février 2018 : Les cendres du temps Redux (Wong Kar-wai, 1994)
mars 2018 : Mektoub, my love : canto uno (Abdellatif Kechiche, 2017)
avril 2018 : pas de film du mois
mai 2018 : Le joli mai (Chris Marker & Pierre Lhomme, 1963)
juin 2018 : Convoi de femmes (William A. Wellman, 1951)
juillet 2018 : La ballade de Narayama (Shōhei Imamura, 1983)
août 2018 : Le bureau des légendes, saisons 1-3 (Eric Rochant, 2015-2017)
septembre 2018 : Burning (Lee Chang-dong, 2018) ex aequo avec Manille (Lino Brocka, 1975)
octobre 2018 : L'intendant Sansho (Kenji Mizoguchi, 1954)
novembre 2018 : Le sorgho rouge (Zhang Yimou, 1987)
décembre 2018 : L'obsédé (William Wyler, 1965)
janvier 2019 : An elephant sitting still (Hu Bo, 2018)
février 2018 : The pillow book (Peter Greenaway, 1996) ex aequo avec Un grand voyage vers la nuit (Bi Gan, 2018)
Dernière édition par Demi-Lune le 2 avr. 19, 13:57, édité 15 fois.

Avatar de l’utilisateur
C2302t
Doublure lumière
Messages : 593
Inscription : 30 nov. 13, 17:40

Re: Votre film du mois de Mars 2019

Messagepar C2302t » 1 mars 19, 12:40

Film du mois

Découvertes

Fiancées en folies de buster Keaton : 8,5/10
Mektoub my love : 8,5/10

Becket de peter Glenville : 8/10
Under fire de Roger Spottiswood : 8/10
L'incorrigible de Philippe De broca : 8/10

Alita : 7.5/10
La pluie sans fin de Dong Yue : 7,5/10

time and tide de tsui Hark : 7/10
Dragons 3 : 7/10
Seven sisters : 7/10
Captain marvel : 7/10

Street trash de jim Muro : 6,5/10

La grande attaque du train d'or: 6/10

Le tatoué de Denis de la patelliere : 5,5/10

Re-découvertes

Opération condor : 8/10
new York 1997 : 8/10

Doctor strange : 7/10

Comme des bêtes : 6/10

Séries
Game of thrones s1 : 9/10

West world s2 : 8/10

Fairy tail s2 : 7,5/10

Film de janvier : rush
Film de février : timbuktu
Dernière édition par C2302t le 29 mars 19, 15:43, édité 12 fois.

Avatar de l’utilisateur
Major Tom
Petit ourson de Chine
Messages : 19081
Inscription : 24 août 05, 14:28

Re: Votre film du mois de Mars 2019

Messagepar Major Tom » 1 mars 19, 13:23

Image
Dernière édition par Major Tom le 27 mars 19, 23:00, édité 1 fois.
Image Image
Clique sur une des vignettes au-dessus... Image ...et ta vie va changer pour toujours

Avatar de l’utilisateur
Flol
smells like pee spirit
Messages : 42767
Inscription : 14 avr. 03, 11:21

Re: Votre film du mois de Mars 2019

Messagepar Flol » 1 mars 19, 14:36

Mars 2019

Films découverts
A Star Is Born (Bradley Cooper) : 7/10
Velvet Buzzsaw (Dan Gilroy) : 4/10
Le Grand Bain (Gilles Lellouche) : 5/10
Rampage (Brad Peyton) : 4/10
Friday the 13th Part 2 (Steve Miner) : 5.5/10
Friday the 13th Part 3 (Steve Miner) : 6/10
Roadgames (Richard Franklin) : 8/10
Threads (Mick Jackson) : 9/10
Happy Birthday to Me (J. Lee Thompson) : 6.5/10
Grâce à Dieu (François Ozon) : 7.5/10
Stan & Ollie (Jon S. Baird) : 3/10
Bohemian Rhapsody (Bryan Singer) : 3/10
The Lodger (John Brahm) : 6.5/10
Kings (Deniz Gamze Ergüven) : 3/10
Wonder Wheel (Woody Allen) : 6/10
Vamp (Richard Wenk) : 6/10
Les Éternels (Jia Zhang-ke) : 8/10
Big Game (Jalmari Helander) : 5/10
Les Prédateurs de la Nuit (Jess Franco) : 6.5/10*
Double Team (Tsui Hark) : 6.5/10*
Gymkata (Robert Clouse) : 7/10*
L'eau froide (Olivier Assayas) : 7/10
Atomic Cyborg (Sergio Martino) : 7/10*
Us (Jordan Peele) : 7/10
The Toolbox Murders (Dennis Donnelly) : 6/10
Fright (Peter Collinson) : 6/10
Game Night (John Francis Daley & Jonathan Goldstein) : 7/10
The Wall (Doug Liman) : 6.5/10
Varda par Agnès (Agnès Varda) : 7.5/10
Ant-Man and the Wasp (Peyton Reed) : 5/10
Texasville (Peter Bogdanovich) : 4/10
Le Jardin des Finzi Contini (Vittorio De Sica) : 7/10

*note nanarde

Films revus
Cujo (Lewis Teague) : 7/10 (=)
Friday the 13th : The Final Chapter (Joseph Zito) : 6/10 (+)
Friday the 13th : A New Beginning (Danny Steinmann) : 3/10 (=)
Friday the 13th Part VI : Jason Lives (Tom McLoughlin) : 7/10 (+)
Friday the 13th Part VII : The New Blood (John Carl Buechler) : 5/10 (=)
Friday the 13th Part VIII : Jason Takes Manhattan (Rob Hedden) : 5/10 (=)
Jason Goes to Hell : The Final Friday (Adam Marcus) : 2/10 (-)
Jason X (Jim Isaac) : 2/10 (-)

Séries découvertes
After Life (Ricky Gervais) : 7/10
Ash vs Evil Dead - saison 3 (Ivan Raimi, Sam Raimi, Tom Spezialy) : 6.5/10
Friday Night Lights - saison 3 (Peter Berg) : en cours

Mes films du mois de Janvier 2005 à Février 2019
Spoiler (cliquez pour afficher)
Janvier 2005 : Turkish Delights (Paul Verhoeven)
Février 2005 : Bloody Sunday (Paul Greengrass)
Mars 2005 : The Life Aquatic with Steve Zissou (Wes Anderson)
Avril 2005 : Sweet Sixteen (Ken Loach)
Mai 2005 : Sleuth (Joseph L. Mankiewicz)
Juin 2005 : Man in the Moon (Robert Mulligan)
Juillet 2005 : Flesh + Blood (Paul Verhoeven)
Août 2005 : Bottle Rocket (Wes Anderson)
Septembre 2005 : The Getaway (Sam Peckinpah)
Octobre 2005 : Greed (Erich Von Stroheim)
Novembre 2005 : A History of Violence (David Cronenberg)
Décembre 2005 : The Man Who Would Be King (John Huston)
Janvier 2006 : Der Vierde Man (Paul Verhoeven)
Février 2006 : The New World (Terrence Malick)
Mars 2006 : Bring Me the Head of Alfredo Garcia (Sam Peckinpah)
Avril 2006 : Sorcerer (William Friedkin)
Mai 2006 : Testament (Lynn Littman)
Juin 2006 : The Last Boy Scout (Tony Scott)
Juillet 2006 : The Devil's Rejects (Rob Zombie)
Août 2006 : Breezy (Clint Eastwood)
Septembre 2006 : Tarnation (Jonathan Caouette)
Octobre 2006 : Children of Men (Alfonso Cuaron)
Novembre 2006 : Black Book (Paul Verhoeven)
Décembre 2006 : My Darling Clementine (John Ford)
Janvier 2007 : Casablanca (Michael Curtiz)
Février 2007 : Keane (Lodge Kerrigan)
Mars 2007 : Lonely are the Brave (David Miller)
Avril 2007 : The Prisoner of Shark Island (John Ford)
Mai 2007 : Babe : Pig in the City (George Miller)
Juin 2007 : The Brown Bunny (Vincent Gallo)
Juillet 2007 : Two For The Road (Stanley Donen)
Août 2007 : Ratatouille (Brad Bird)
Septembre 2007 : The Bourne Supremacy (Paul Greengrass)
Octobre 2007 : Requiem pour un Massacre (Elem Klimov)
Novembre 2007 : 24 Hour Party People (Michael Winterbottom)
Décembre 2007 : We Own The Night (James Gray)
Janvier 2008 : Sweeney Todd (Tim Burton)
Février 2008 : La Nuit Américaine (François Truffaut)
Mars 2008 : The Man Who Shot Liberty Valance (John Ford)
Avril 2008 : F...comme Fairbanks (Maurice Dugowson)
Mai 2008 : Mr Smith Goes to Washington (Frank Capra)
Juin 2008 : Block Party (Michel Gondry)
Juillet 2008 : Bridge to Terabithia (Gabor Csupo)
Août 2008 : The Pursuit of Happyness (Gabriele Muccino)
Septembre 2008 : The Mist (Frank Darabont)
Octobre 2008 : Entre les murs (Laurent Cantet)
Novembre 2008 : At Close Range (James Foley)
Décembre 2008 : Faits Divers (Raymond Depardon)
Janvier 2009 : Urgences (Raymond Depardon)
Février 2009 : The Wrestler (Darren Aronofsky)
Mars 2009 : You can't take it with you (Frank Capra)
Avril 2009 : Le Trou (Jacques Becker)
Mai 2009 : Family Life (Ken Loach)
Juin 2009 : La Ronde (Max Ophüls)
Juillet 2009 : Bukowski - Born Into This (John Dullaghan)
Août 2009 : Inglourious Basterds (Quentin Tarantino)
Septembre 2009 : District 9 (Neil Blomkamp)
Octobre 2009 : (500) Days of Summer (Marc Webb)
Novembre 2009 : Once (John Carney)
Décembre 2009 : Avatar (James Cameron)
Janvier 2010 : Mr. Nobody (Jaco Van Dormael)
Février 2010 : Valkyrie (Bryan Singer)
Mars 2010 : Boy A (John Crowley)
Avril 2010 : The Red Shoes (Michael Powell & Emeric Pressburger)
Mai 2010 : Grey Gardens (Albert Maysles, David Maysles, Ellen Hovde & Muffie Meyer)
Juin 2010 : Sixteen Candles (John Hughes)
Juillet 2010 : The Fall (Tarsem Singh)
Août 2010 : This Is It (Kenny Ortega)
Septembre 2010 : Des Hommes et des Dieux (Xavier Beauvois)
Octobre 2010 : The Social Network (David Fincher)
Novembre 2010 : The Dead (John Huston)
Décembre 2010 : Death Wish III (Michael Winner)
Janvier 2011 : Miracle Mile (Steve De Jarnatt)
Février 2011 : On Her Majesty's Secret Service (Peter Hunt)
Mars 2011 : Brief Encounter (David Lean)
Avril 2011 : Punishment Park (Peter Watkins)
Mai 2011 : The Tree of Life (Terrence Malick)
Juin 2011 : Running on Empty (Sidney Lumet)
Juillet 2011 : Music Box (Costa-Gavras)
Août 2011 : The Assassination of Jesse James by the Coward Robert Ford (Andrew Dominik)
Septembre 2011 : 7th Heaven (Frank Borzage)
Octobre 2011 : The Plague Dogs (Martin Rosen)
Novembre 2011 : Super (James Gunn)
Décembre 2011 : City of Hope (John Sayles)
Janvier 2012 : Take Shelter (Jeff Nichols)
Février 2012 : Incendies (Denis Villeneuve)
Mars 2012 : Modern Times (Charlie Chaplin)
Avril 2012 : A propos d'Elly (Asghar Farhadi)
Mai 2012 : The Conversation (Francis Ford Coppola)
Juin 2012 : The Myth of the American Sleepover (David Robert Mitchell)
Juillet 2012 : L'Assassin habite au 21 (Henri-Georges Clouzot)
Août 2012 : Scaramouche (George Sidney)
Septembre 2012 : The Tall T (Budd Boetticher)
Octobre 2012 : Anatomy of a Murder (Otto Preminger)
Novembre 2012 : Frankenweenie (Tim Burton)
Décembre 2012 : Le Havre (Aki Kaurismäki)
Janvier 2013 : The White Diamond (Werner Herzog)
Février 2013 : Oslo, 31 Août (Joachim Trier)
Mars 2013 : The Swimmer (Frank Perry)
Avril 2013 : Les Naufragés de l'Île de la Tortue (Jacques Rozier)
Mai 2013 : The Thin Blue Line (Errol Morris)
Juin 2013 : Hôtel Terminus (Marcel Ophuls)
Juillet 2013 : Tous les matins du monde (Alain Corneau)
Août 2013 : Gummo (Harmony Korine)
Septembre 2013 : Calmos (Bertrand Blier)
Octobre 2013 : Le Quai des Brumes (Marcel Carné)
Novembre 2013 : Inside Llewyn Davis (Joel Coen)
Décembre 2013 : A Matter of Life & Death (Michael Powell & Emeric Pressburger)
Janvier 2014 : Tel père, tel fils (Hirokazu Kore-eda)
Février 2014 : The Grand Budapest Hotel (Wes Anderson)
Mars 2014 : Her (Spike Jonze)
Avril 2014 : Underworld U.S.A. (Samuel Fuller)
Mai 2014 : Deux jours, une nuit (Jean-Pierre & Luc Dardenne)
Juin 2014 : Under The Skin (Jonathan Glazer)
Juillet 2014 : Dawn of the Planet of the Apes (Matt Reeves)
Août 2014 : Gallipoli (Peter Weir)
Septembre 2014 : Wonderland (Michael Winterbottom)
Octobre 2014 : Blancanieves (Pablo Berger)
Novembre 2014 : L'Enfance d'Ivan (Andreï Tarkovski)
Décembre 2014 : Whiplash (Damien Chazelle)
Janvier 2015 : Inherent Vice (Paul Thomas Anderson)
Février 2015 : Allemagne Année Zéro (Roberto Rossellini)
Mars 2015 : Soy Cuba (Mikhaïl Kalatozov)
Avril 2015 : Images (Robert Atman)
Mai 2015 : Mia Madre (Nanni Moretti)
Juin 2015 : Inside Out (Pete Docter & Ronaldo Del Carmen)
Juillet 2015 : Les Glaneurs et la Glaneuse (Agnès Varda)
Août 2015 : The One I Love (Charlie McDowell)
Septembre 2015 : Bad Timing (Nicolas Roeg)
Octobre 2015 : Fatima (Philippe Faucon)
Novembre 2015 : Une partie de campagne (Jean Renoir)
Décembre 2015 : Le Bouton de Nacre (Patricio Guzmán)
Janvier 2016 : La Soufrière (Werner Herzog)
Février 2016 : Nashville (Robert Altman)
Mars 2016 : Midnight Special (Jeff Nichols)
Avril 2016 : Everybody Wants Some !! (Richard Linklater)
Mai 2016 : Wuthering Heights (Andrea Arnold)
Juin 2016 : Amy (Asif Kapadia)
Juillet 2016 : Close-Up (Abbas Kiarostami)
Août 2016 : Rester Vertical (Alain Guiraudie)
Septembre 2016 : Aquarius (Kleber Mendonça Filho)
Octobre 2016 : Cléo de 5 à 7 (Agnès Varda)
Novembre 2016 : Into the Inferno (Werner Herzog)
Décembre 2016 : Manchester by the Sea (Kenneth Lonergan)
Janvier 2017 : A Monster Calls (J.A. Bayona)
Février 2017 : Moonlight (Barry Jenkins)
Mars 2017 : Tunnel (Kim Seong-hun)
Avril 2017 : Une journée particulière (Ettore Scola)
Mai 2017 : Tokyo Sonata (Kiyoshi Kurosawa)
Juin 2017 : War for the Planet of the Apes (Matt Reeves)
Juillet 2017 : The Fits (Anna Rose Holmer)
Août 2017 : La double vie de Véronique (Krzysztof Kieslowski)
Septembre 2017 : Good Time (Safdie Brothers)
Octobre 2017 : Pour le réconfort (Vincent Macaigne)
Novembre 2017 : Jim & Andy : The Great Beyond (Chris Smith)
Décembre 2017 : A Ghost Story (David Lowery)
Janvier 2018 : The Post (Steven Spielberg)
Février 2018 : Phantom Thread (Paul Thomas Anderson)
Mars 2018 : The Long Day Closes (Terence Davies)
Avril 2018 : Isle of Dogs (Wes Anderson)
Mai 2018 : House (Nobuhiko Ôbayashi)
Juin 2018 : Hereditary (Ari Aster)
Juillet 2018 : L'Île au Trésor (Guillaume Brac)
Août 2018 : Under the Silver Lake (David Robert Mitchell)
Septembre 2018 : The Quiet Earth (Geoff Murphy)
Octobre 2018 : I Am a Fugitive from a Chain Gang (Mervyn LeRoy)
Novembre 2018 : On Dangerous Ground (Nicholas Ray)
Décembre 2018 : La Commune (Paris, 1871) (Peter Watkins)
Janvier 2019 : Deadbeat at Dawn (Jim Van Bebber)
Février 2019 : The Old Man & the Gun (David Lowery)
Dernière édition par Flol le 30 mars 19, 22:21, édité 36 fois.

Avatar de l’utilisateur
joe-ernst
Décorateur
Messages : 3694
Inscription : 20 mars 06, 15:11
Localisation :

Re: Votre film du mois de Mars 2019

Messagepar joe-ernst » 1 mars 19, 15:41

MARS 2019


Film du mois :

AUCUN


Films découverts :

Le mystère Henri Pick, de Rémi Bezançon : 4/10
Le voleur, de Louis Malle : 7/10





Films revus ou redécouverts :





Film du mois, le récapitulatif :

Spoiler (cliquez pour afficher)
West Side Story, de Robert Wise et Jerome Robbins (janvier 2008)
La harpe de Birmanie, de Kon Ichikawa (février 2008)
Iphigénie, de Michael Cacoyannis (mars 2008)
Douce, de Claude Autant-Lara (avril 2008)
Rocco et ses frères, de Luchino Visconti (mai 2008)
La fille de l'amiral, de Roy Rowland (juin 2008)
Bellissima, de Luchino Visconti (juillet 2008)
Sciuscià, de Vittorio De Sica (août 2008)
Scarface, de Howard Hawks (septembre 2008)
La fureur de vivre, de Nicholas Ray (octobre 2008)
Un goût de miel, de Tony Richardson et Le narcisse noir, de Michael Powell et Emeric Pressburger (novembre 2008, ex-aequo)
Lettre d'une inconnue, de Max Ophuls (décembre 2008)
Colonel Blimp, de Michael Powell et Emeric Pressburger (janvier 2009)
Milk, de Gus Van Sant et Séraphine, de Martin Provost (février 2009, ex-aequo)
L'homme des vallées perdues, de George Stevens (mars 2009)
Justice est faite, d'André Cayatte (avril 2009)
Pour toi j'ai tué, de Robert Siodmak (mai 2009)
Les contes de la lune vague après la pluie, de Kenji Mizoguchi (juin 2009)
L'aurore, de Friedrich Wilhelm Murnau (juillet 2009)
Winchester 73, d'Anthony Mann (août 2009)
Le plus sauvage d'entre tous, de Martin Ritt (septembre 2009)
Le ruban blanc, de Michael Haneke (octobre 2009)
La captive aux yeux clairs, de Howard Hawks (novembre 2009)
Peau d'âne, de Jacques Demy (décembre 2009)
Pépé le Moko, de Julien Duvivier (janvier 2010)
Miss Oyu, de Kenji Mizoguchi (février 2010)
Nos meilleures années, de Marco Tullio Giordana (mars 2010)
Ces messieurs dames, de Pietro Germi (avril 2010)
Sueurs froides, d'Alfred Hitchcock (mai 2010)
AUCUN (juin 2010)
Chevaux de bois, de Rupert Julian et Erich von Stroheim (juillet 2010)
Le diable boiteux, de Sacha Guitry (août 2010)
AUCUN (septembre 2010)
Love, de Ken Russell (octobre 2010)
Topsy-Turvy, de Mike Leigh (novembre 2010)
Le marquis de Saint-Evremond, de Jack Conway (décembre 2010)
Incendies, de Denis Villeneuve (janvier 2011)
Une étoile est née, de George Cukor (février 2011)
Une si jolie petite plage, d'Yves Allégret (mars 2011)
Rabbit Hole, de John Cameron Mitchell (avril 2011)
Shakespeare Wallah, de James Ivory (mai 2011)
Le guépard, de Luchino Visconti (juin 2011)
The Beloved Rogue, d'Alan Crosland (juillet 2011)
America, America, d'Elia Kazan (août 2011)
Et maintenant, on va où ?, de Nadine Labaki (septembre 2011)
AUCUN (octobre 2011)
AUCUN (novembre 2011)
Le goût du saké, de Yasujirô Ozu (décembre 2011)
Le mécano de la General, de Buster Keaton (janvier 2012)
AUCUN (février 2012)
AUCUN (mars 2012)
AUCUN (avril 2012)
AUCUN (mai 2012)
Her Night of Romance, de Sidney Franklin (juin 2012)
AUCUN (juillet 2012)
AUCUN (août 2012)
Nouveau souffle, de Karl Markovics (septembre 2012)
Un singe en hiver, d'Henri Verneuil (octobre 2012)
Week-end, d'Andrew Haigh (novembre 2012)
Brighton Rock, de John Boulting (décembre 2012)
Yossi, d'Eytan Fox (janvier 2013)
Blancanieves, de Pablo Berger (février 2013)
AUCUN (mars 2013)
AUCUN (avril 2013)
Mulholland Drive, de David Lynch (mai 2013)
La grande bellezza, de Paolo Sorrentino (juin 2013)
L'inconnu du lac, d'Alain Guiraudie (juillet 2013)
AUCUN (août 2013)
AUCUN (septembre 2013)
La solitude du coureur de fond, de Tony Richardson (octobre 2013)
AUCUN (novembre 2013)
AUCUN (décembre 2013)
Pot-Bouille, de Julien Duvivier (janvier 2014)
AUCUN (février 2014)
AUCUN (mars 2014)
AUCUN (avril 2014)
L'armée du salut, d'Abdellah Taïa (mai 2014)
AUCUN (juin 2014)
RIEN (juillet 2014)
AUCUN (août 2014)
Pride, de Matthew Warchus (septembre 2014)
AUCUN (octobre 2014)
Der Kreis, de Stefan Haupt (novembre 2014)
AUCUN (décembre 2014)
AUCUN (janvier 2015)
Le passé se venge, de Robert Florey (février 2015)
AUCUN (mars 2015)
Le bal de la famille Anjo, de Kozaburo Yoshimura (avril 2015)
L'assassin sans visage, de Richard Fleischer (mai 2015)
AUCUN (juin 2015)
AUCUN (juillet 2015)
Les désarrois de l'élève Törless, de Volker Schlöndorff (août 2015)
The Outcast / The Broken Comandments (Hakai), de Kon Ichikawa (septembre 2015)
AUCUN (octobre 2015)
AUCUN (novembre 2015)
Raphaël ou le débauché, de Michel Deville (décembre 2015)
La lectrice, de Michel Deville (janvier 2016)
AUCUN (février 2016)
AUCUN (mars 2016)
AUCUN (avril 2016)
Julieta, de Pedro Almodovar (mai 2016)
AUCUN (juin 2016)
AUCUN (juillet 2016)
La chambre ardente, de Julien Duvivier (août 2016)
AUCUN (septembre 2016)
AUCUN (octobre 2016)
AUCUN (novembre 2016)
Morning for the Osone Family, de Keisuke Kinoshita (décembre 2016)
La La Land, de Damien Chazelle (janvier 2017)
AUCUN (février 2017)
Mapplethorpe: Look at the Pictures, de Fenton Bailey et Randy Barbato (mars 2017)
AUCUN (avril 2017)
AUCUN (mai 2017)
AUCUN (juin 2017)
AUCUN (juillet 2017)
AUCUN (août 2017)
Barbara, de Mathieu Amalric (septembre 2017)
The Square, de Ruben Oestlund (octobre 2017)
Ex Libris: The New York Public Library, de Frederick Wiseman (novembre 2017)
AUCUN (décembre 2017)
AUCUN (janvier 2018)
Call Me by Your Name, de Luca Guadagnino (février 2018)
Hostiles, de Scott Cooper (mars 2018)
AUCUN (avril 2018)
Plaire, aimer et courir vite, de Christophe Honoré (mai 2018)
AUCUN (juin 2018)
AUCUN (juillet 2018)
AUCUN (août 2018)
AUCUN (septembre 2018)
AUCUN (octobre 2018)
AUCUN (novembre 2018)
Mary Poppins Returns, de Ron Marshall (décembre 2018)
AUCUN (janvier 2019)
AUCUN (février 2019)
Dernière édition par joe-ernst le 2 avr. 19, 12:43, édité 3 fois.
Image

We are all in the gutter, but some of us are looking at the stars. Oscar Wilde.
L'hyperréalisme à la Kechiche, ce n'est pas du tout mon truc. Alain Guiraudie

Avatar de l’utilisateur
Vic Vega
Lee Marvin Fan
Messages : 3264
Inscription : 15 avr. 03, 10:20
Localisation : South Bay

Re: Votre film du mois de Mars 2019

Messagepar Vic Vega » 1 mars 19, 16:22

Mars 2019


Film du mois
Gueule d'amour de Jean Grémillon


Films découverts
Demain est un autre jour de Douglas Sirk 8/10
Gueule d'amour de Jean Grémillon 8/10
La Traversée de Paris de Claude Autant-Lara 8/10
Le Passage du canyon de Jacques Tourneur 8/10
Asako I&II de Hamaguchi Ryusuke 7/10
Lumière d'été de Jean Grémillon 7/10
L'Amour d'une femme de Jean Grémillon 7/10
Douce de Claude Autant-Lara 7/10
The Dragon Missile de Ho Meng-Hua 6/10
The Long Chase de Ho Meng-Hua 6/10
Le jour d'après de Hong Sang-soo 6/10
Nameless Gangster de Yoon Jong-Bin 6/10
Dragged Across Concrete de S. Craig Zahler 5.5/10
La Flor, partie 1 de Mariano Llinás 5.5/10
La Taupe de Tomas Alfredson 5/10
Waikiki Brothers de Yim Soon-rye 5/10
Hill of Freedom de Hong Sang-soo 5/10
Les Eternels de Jia Zhang-ke 4/10
A Star is born de Bradley Cooper 3/10
Wolf Guy de Yamaguchi Kazuhiko 3/10
Grass de Hong Sang-soo 3/10
Believer de Lee Hae-young 2/10
Le Grand Bain de Gilles Lellouche 2/10


Séries TV


Films revus (Hors compétition)


Mes films du mois
Spoiler (cliquez pour afficher)
novembre 2005 = Three Times (Hou Hsiao Hsien)
decembre 2005 = Sept Hommes à abattre (Budd Boetticher)
janvier 2006 = Pat Garrett and Billy the Kid (Sam Peckinpah)
fevrier 2006 = A.I. (Steven Spielberg)
mars 2006 = Traquenard (Nicholas Ray)
avril 2006 = Whassup Rockers (Larry Clark)
mai 2006 = Profession: Reporter (Michelangelo Antonioni)
juin 2006 = Les Vampires (Louis Feuillade)
juillet 2006 = La Cérémonie (Oshima Nagisa)
aout 2006 = Puni par le ciel (Gosha Hideo)
septembre 2006 = La Ballade de Narayama (Kinoshita Keisuke)
octobre 2006=Profond désir des dieux (Imamura Shohei)
novembre 2006=Croupier (Mike Hodges)
décembre 2006=Les Monstres (Dino Risi)
janvier 2007=Napoléon (Abel Gance)
février 2007=La Foule (King Vidor)
mars 2007=Le Rebelle (King Vidor)
avril 2007=The Killers (Robert Siodmak)
mai 2007=Rouges et blancs (Miklos Jancso)
juin 2007=Le Temps des Gitans (Emir Kusturica)
juillet 2007=Bouge pas, meurs et ressuscite (Vitali Kanevski)
aout 2007=Pharaon (Jerzy Kawalerowicz)
septembre 2007=Le Gouffre aux chimères (Billy Wilder)
octobre 2007=Berlin Alexanderplatz (Rainer Werner Fassbinder)
novembre 2007=Le Temps d'aimer et le temps de mourir (Douglas Sirk)
décembre 2007=America, America (Elia Kazan)
janvier 2008=Last Action Hero (John Mac Tiernan)
février 2008=Strangers when we meet (Richard Quine)
mars 2008=Le Grand Chantage (Alexander Mackendrick)
avril 2008=Judex (Georges Franju)
mai 2008=Les Savates du Bon Dieu (Jean-Claude Brisseau)
juin 2008=Le Carrosse d'or (Jean Renoir)
juillet 2008=La Roue (Abel Gance)
août 2008=Une Page Folle (Kinugasa Teinosuke)
septembre 2008=L'Ami Américain (Wim Wenders)
octobre 2008=Le Plaisir (Max Ophuls)
novembre 2008=Une Vie Difficile (Dino Risi)
décembre 2008=Le Ciel peut attendre (Ernst Lubtisch)
janvier 2009=Frenzy (Alfred Hitchcock)
février 2009=Gun Crazy (Joseph H. Lewis)
mars 2009=Les Rapaces (Erich Von Stroheim)
avril 2009=Ariane (Billy Wilder)
mai 2009=Le Convoi de la peur (William Friedkin)
juin 2009=Que la bête meure (Claude Chabrol)
juillet 2009=French Cancan (Jean Renoir)
août 2009=Quand les aigles attaquent (Brian G. Hutton)
septembre 2009=Les Gens de la pluie (Francis Ford Coppola)
octobre 2009=Point Limite Zéro (Richard C. Sarafian)
novembre 2009=La Nuit Américaine (François Truffaut)
décembre 2009=Le Coup de l'escalier (Robert Wise)
janvier 2010=Les Mariés de l'an deux (Jean-Paul Rappeneau)
février 2010=Sobibor, 14 octobre 1943, 16 heures (Claude Lanzmann)
mars 2010=Presque Célèbre (Cameron Crowe)
avril 2010=Monsieur Verdoux (Charlie Chaplin)
mai 2010=L'Arrangement (Elia Kazan)
juin 2010=Enquête sur un citoyen au-dessus de tout soupçon (Elio Petri)
juillet 2010=La Chevauchée des bannis (André de Toth)
août 2010=Tuez Charley Varrick (Don Siegel)
septembre 2010=Les Demoiselles de Rochefort (Jacques Demy)
octobre 2010=Le Démon des Femmes (Robert Aldrich)
novembre 2010=John McCabe (Robert Altman)
décembre 2010=Le Roman d'un tricheur (Sacha Guitry)
janvier 2011=L'Ombre d'un doute (Alfred Hitchcock)
février 2011=Jules César (Joseph L. Mankiewicz)
mars 2011=L'Oeuf de l'ange (Oshii Mamoru)
avril 2011=La Septième Victime (Mark Robson)
mai 2011=Le Trésor d'Arne (Mauritz Stiller)
juin 2011=Frontière Chinoise (John Ford)
juillet 2011=Mirage (Tsui Siu-ming)
août 2011=Les Anges de la nuit (Phil Joanou)
septembre 2011=Le Dernier Train du Katanga (Jack Cardiff)
octobre 2011=Murder by contract (Irving Lerner)
novembre 2011=Un faux mouvement (Carl Franklin)
décembre 2011=La Cinquième victime (Fritz Lang)
janvier 2012=Les Pirates de Bubuan (Imamura Shohei)
février 2012=Tomahawk (George Sherman)
mars 2012=Wings (William A. Wellman)
avril 2012=L'Insoumis (Alain Cavalier)
mai 2012=The Nickel Ride (Robert Mulligan)
juin 2012=Nightfall (Jacques Tourneur)
juillet 2012=Chasse au gang (André De Toth)
août 2012=Pitfall (André De Toth)
septembre 2012=Nashville (Robert Altman)
octobre 2012=Mandingo (Richard Fleischer)
novembre 2012=Typhoon Club (Somai Shinji)
décembre 2012=La Jetée (Chris Marker)
janvier 2013=Le Quatrième homme (Phil Karlson)
février 2013=La Brute revient au pays natal (Imamura Shohei)
mars 2013=Madame Bovary (Vincente Minnelli)
avril 2013=Le Père Noël A Les Yeux Bleus (Jean Eustache)
mai 2013=Kill me again (John Dahl)
juin 2013=Veuve mais pas trop (Jonathan Demme)
juillet 2013=Les Mauvaises Fréquentations (Jean Eustache)
août 2013=Ça chauffe au lycée Ridgemont (Amy Heckerling)
septembre 2013=Boire et déboires (Blake Edwards)
octobre 2013=A Petal (Jang Sun-woo)
novembre 2013=Echec à l'organisation (John Flynn)
décembre 2013=Les plus belles années de notre vie (William Wyler)
janvier 2014= That day on the beach (Edward Yang)
février 2014=Une Sale histoire (Jean Eustache)
mars 2014=Bon Voyage (Jean-Paul Rappeneau)
avril 2014=Frankenweenie (1984) (Tim Burton)
mai 2014=La Chatte des montagnes (Ernst Lubitsch)
juin 2014=Solitude (Paul Fejos)
juillet 2014=Mon ami Ivan Lapchine (Alexeï Guerman)
août 2014=Enfants de salauds (André De Toth)
septembre 2014=Le Flambeur (Karel Reisz)
octobre 2014=Du Rififi chez les hommes (Jules Dassin)
novembre 2014=Metade Fumaca (Riley Yip)
décembre 2014=Monsieur Klein (Joseph Losey)
janvier 2015=Le Kimono Rouge (Samuel Fuller)
février 2015=The Beast to Die (Murakawa Toru)
mars 2015=Mafioso (Alberto Lattuada)
avril 2015=Dragon Inn (King Hu)
mai 2015=Génération Proteus (Donald Cammell)
juin 2015=Ryuji (Kawashima Toru)
juillet 2015=Paradis perdu (Abel Gance)
août 2015=Une Chambre en ville (Jacques Demy)
septembre 2015=Les Neuf Reines (Fabián Bielinsky)
octobre 2015= Requiem pour un massacre (Kato Tai)
novembre 2015=La Vérification (Alexeï Guerman)
décembre 2015=Du poison pour les fées (Carlos Enrique Taboada)
janvier 2016=Une Journée particulière (Ettore Scola)
février 2016=Double Destinée (Roberto Gavaldón)
mars 2016=Hoop Dreams (Steve James)
avril 2016=Marqué par la haine (Robert Wise)
mai 2016=Le Dernier Testament (Lyne Littman)
juin 2016=Belladonna (Yamamoto Eiichi)
juillet 2016=Les Forbans de la nuit (Jules Dassin)
août 2016=Coolie Killer (Terry Tong)
septembre 2016=Echos d'un sombre empire (Werner Herzog)
octobre 2016=Glengarry (James Foley)
novembre 2016=Le Chêne (Lucian Pintilie)
décembre 2016=La Femme à abattre (Bretaigne Windust et Raoul Walsh)
janvier 2017=Elephant (Alan Clarke)
février 2017=L'Emigrant (Charlie Chaplin)
mars 2017=La Maison dans l'ombre (Nicholas Ray)
avril 2017=The Magnificent Scoundrels (Lee Lik-chi)
mai 2017=Vivre vite (Carlos Saura)
juin 2017=La Passagère (Witold Sobocinski et Andrzej Munk)
juillet 2017=O.J. : Made in America (Ezra Edelman)
août 2017=L'Homme de la rue (Frank Capra)
septembre 2017=Sherlock Jr (Buster Keaton)
octobre 2017=Headhunters (Morten Tyldum)
novembre 2017=Le Corbeau (Henri-Georges Clouzot)
décembre 2017=Train de nuit (Jerzy Kawalerowicz)
janvier 2018=La Blessure (Ivan Passer)
février 2018=London (Patrick Keiller)
mars 2018=Gaslight (Thorold Dickinson)
avril 2018=Vorace (Antonia Bird)
mai 2018=Adua et ses compagnes (Antonio Pietrangeli)
juin 2018=Péché Mortel (John M. Stahl)
juillet 2018=Le Piège (Somai Shinji)
août 2018=Mémoires du sous-développement (Tomás Gutiérrez Alea)
septembre 2018=La Complainte du sentier (Satyajit Ray)
octobre 2018=Orochi (Futagawa Buntaro)
novembre 2018=1900 (Bernardo Bertolucci)
décembre 2018=La Croisière du Navigator (Donald Crisp et Buster Keaton)
janvier 2019=Je t'attendrai (Léonide Moguy)
février 2019=Trois couleurs : Rouge (Krzysztof Kieslowski)
Dernière édition par Vic Vega le 30 mars 19, 13:48, édité 29 fois.
ImageImageImageImage

7swans
Nuits de Sheen...
Messages : 7240
Inscription : 17 févr. 06, 18:50

Re: Votre film du mois de Mars 2019

Messagepar 7swans » 1 mars 19, 18:15

FILMS :
(c) Un Grand Voyage vers la Nuit - Bi Gan : 4/10
(a) The Wife - Björn Runge : 6/10
(d) Last Flag Flying - Richard Linklater : 3/10
(d) Paul Sanchez est revenu - Patricia Mazuy : 7.5/10
(d) Miracle Mile - Steve De Jarnatt : 7.5/10
(n) Les Acteurs - Bertrand Blier : 2/10

RE :
(d) The Last Detail - Hal Ashby : 8/10
(d) Broadway Therapy - Peter Bodagnovich : 5/10

SERIES :
(n) Riverdale - Saison 3 : en cours.
(a) 30 Rock - Saison 1 : en cours.
(a) The Marvelous Mrs. Maisel - Saison 2 : en cours.

(d) Man to Man with Dean Learner : 5.5/10
(a) The Marvelous Mrs. Maisel - Saison 1 : 5/10
(n) After Life - Saison 1 : 5.5/10
Dernière édition par 7swans le 28 mars 19, 13:25, édité 11 fois.
There's no such thing as adventure. There's no such thing as romance. There's only trouble and desire.

Avatar de l’utilisateur
Alexandre Angel
Une couille cache l'autre
Messages : 6429
Inscription : 18 mars 14, 08:41

Re: Votre film du mois de Mars 2019

Messagepar Alexandre Angel » 1 mars 19, 22:33

Image



VISIONS
Good night and good luck (George Clooney-2005) xxx+
Natalia (Bernard Cohn-1988) xxx+
The Girlfriend Experience (Steven Soderbergh-2009) xx+
Effets secondaires / Side Effects (Steven Soderbergh-2013) xx
Nothingwood (Sonia Kronlund-2017) xxx+
M (Yolande Zauberman-2018) xx+ S
Les Eternels (Jia Zhang-ke-2019) xxx+ S
Le Bonheur (Agnès Varda-1965) xxxx
REVISIONS
Solaris (Steven Soderbergh-2002) xxx
L'Arnaque / The Sting (George Roy Hill-1973) xx
Aquarius (Kleber Mendonça Filho-2016) xxxx+
Hors d'atteinte / Out of sight (Steven Soderbergh-1998) xxx+
Ocean's Eleven (Steven Soderbergh-2001) xxx
L'Anglais / The Limey (Steven Soderbergh-1999) xxx+
King of the Hill (Steven Soderbergh-1993) xxx+
Flash Gordon (Mike Hodges-1980) x
The Knick (série de Steven Soderbergh-2014-2015) en cours
Ragtime (Milos Forman-1981) xxxx
Bubble (Steven Soderbergh-2006) xxx+
Films du mois précédents:
Spoiler (cliquez pour afficher)
Juin 2017 : Phantom of the Paradise (Brian De Palma - 1974) xxx
Juillet 2017 : Le Violent / In a lonely place (Nicholas Ray - 1950) xxxx
Août 2017: Belle de Jour (Luis Buñuel- 1967) xxxxx
Septembre 2017: Nuages épars/Midaregumo (Mikio Naruse, 1967) xxxx
Octobre 2017 : Notre Pain Quotidien / Our Daily Bread (King Vidor, 1934) xxxx+
Novembre 2017 : Les Lumières de la Ville / City Lights (Charles Chaplin, 1931) xxxxx S
ex aequo avec Les Nus et les Morts / The Naked and the Dead (Raoul Walsh, 1957)xxxx+ S
Décembre 2017 : La Ronde (Max Ophuls, 1950) xxxx+S
Janvier 2018 : La Vie privée d'un sénateur / The Seduction of Joe Tynan (Jerry Schatzberg, 1979) xxx
Février 2018 : La Forme de l'Eau / The Shape of Water (Guillermo Del Toro, 2017) xxx+S
Mars 2018 : A VENIR
Avril 2018 : Twin Peaks : The Return (David Lynch, 2017) xxxxx
Mai 2018 : La Vérité sur Bébé Donge (Henri Decoin, 1952) xxxx
Septembre 2018 : Burning /Buh Ning (Lee Chang-dong, 2018) xxxxx S]
Octobre 2018 : Cris et Chuchotements / Viskningar och rop (Ingmar Bergman, 1972) xxxx
Novembre 2018: Voyage au bout de l'enfer / The Deer Hunter (Michael Cimino, 1978) xxxxx S
Décembre 2018: Les Aventures du Capitaine Wyatt/Distant Drums (Raoul Walsh, 1951) xxxx+
Janvier 2019: La Rivière Rouge
Février 2019 : Husbands


Barème:
0 nul
x visible
xx pas mal
xxx bien
xxxx très bien voire excellent
xxxxx chef d'œuvre
S en salle
+/- variables d'ajustement
Dernière édition par Alexandre Angel le 1 avr. 19, 00:01, édité 21 fois.

Rom
Assistant(e) machine à café
Messages : 170
Inscription : 23 déc. 17, 21:28

Re: Votre film du mois de Mars 2019

Messagepar Rom » 1 mars 19, 23:58

Mars 2018

Découvertes
Cujo (Lewis Teague) : 7/10
Pique-nique à Hanging Rock (Peter Weir) : 8,5/10
Men & Chicken (Anders Thomas Jensen) : 5/10
Un Pistolet pour Ringo (Duccio Tessari) : 6,5/10
Le Retour de Ringo (Duccio Tessari) : 6/10
Mandingo (Richard Fleischer) : 7,5/10
Roadgames (Richard Franklin) : 7,5/10
Triple frontière (J.C. Chandor) : 7/10
Faute d'amour (Andrey Zvyagintsev) : 6,5/10
L'Homme qui tua Liberty Valance (John Ford) : 7,5/10
La Liste de Schindler (Steven Spielberg) : 9/10
De Palma (Noah Baumbach & Jake Paltrow) : 6/10
Le Lauréat (Mike Nichols) : 8/10
Bleeder (Nicolas Winding Refn) : 7/10
Us (Jordan Peele) : 6/10
L'Énigme de Kaspar Hauser (Werner Herzog) : 7/10
Cœur de verre (Werner Herzog) : 6/10
La Ballade de Bruno (Werner Herzog) : 6,5/10
Woyzeck (Werner Herzog) : 7/10
Fitzcarraldo (Werner Herzog) : 8/10
Compañeros (Alvaro Brechner) : 5,5/10
Cobra Verde (Werner Herzog) : 6/10

Revisionnages
Candyman (Bernard Rose) : 8/10
Détour mortel (Rob Schmidt) : 4/10
Nosferatu, fantôme de la nuit (Werner Herzog) : 8/10

Séries
The Office (UK) : 8/10
Dernière édition par Rom le 31 mars 19, 23:43, édité 10 fois.

Avatar de l’utilisateur
manuma
Accessoiriste
Messages : 1551
Inscription : 31 déc. 07, 21:01

Re: Votre film du mois de Mars 2019

Messagepar manuma » 2 mars 19, 04:36

Films vus / Films revus

LOVING - Jeff Nichols (2016) : 8.5/10
L'OMBRELLONE - Dino Risi (1965) : 8.0/10
THE LIMEY - Steven Soderbergh (1999) : 8.0/10
NIGHT OF THE JUGGLER - Robert Butler (1979) : 8.0/10
LIKE CRAZY - Drake Doremus (2011) : 7.5/10
O.G. - Madeleine Sackler (2018) : 7.5/10
I DUE MARESCIALLI - Sergio Corbucci (1961) : 7.0/10
SILVER BEARS - Ivan Passer (1977) : 7.0/10
THE HALF LIFE OF TIMOFEY BEREZIN - Scott Z. Burns (2007) : 7.0/10
MY DINNER WITH HERVE - Sacha Gervasi (TV)(2018) : 7.0/10
MIKE'S MURDER - James Bridges (1984) : 6.5/10
COPACABANA PALACE - Steno (1962) : 6.5/10
BLISS / Saison 1 - David Cross (TV)(2017) : 6.5/10
RUSH HOUR 2 - Brett Ratner (2001) : 6.5/10
UNA PISTOLA PER RINGO - Duccio Tessari (1965) : 6.5/10
EL CAMINANTE - Paul Naschy (1979) : 6.0/10
HIDDEN FEAR - André De Toth (1957) : 6.0/10
LIVE BY NIGHT - Ben Affleck (2016) : 6.0/10
WHY HIM? - John Hamburg (2016) : 5.5/10
HIGH FLYING BIRD - Steven Soderbergh (2019) : 5.5/10
7 DONNE PER I MAC GREGOR - Franco Giraldi (1967) : 5.0/10
POLAR - Jonas Akerlund (2019) : 5.0/10
THE GIRL ON THE TRAIN - Tate Taylor (2016) : 5.0/10
A CHRISTMAS VISITOR - Christopher Leitch (TV)(2002) : 5.0/10
LA TUMBA DE LA ISLA MALDITA - Julio Salvador, Ray Danton (1973) : 4.5/10
SYMPATHY FOR DELICIOUS - Mark Ruffalo (2010) : 4.0/10
DINNER FOR SCHMUCKS - Jay Roach (2010) : 4.0/10
RUPTURE - Steven Shainberg (2016) : 4.0/10
THE BEACH HOUSE - Roger Spottiswoode (TV)(2018) : 4.0/10
LE CONFESSIONI - Roberto Andò (2016) : 4.0/10
LA LUPA MANNARA - Rino Di Silvestro (1976) : 2.5/10
Dernière édition par manuma le 31 mars 19, 16:06, édité 17 fois.

Avatar de l’utilisateur
Miss Nobody
heureuse d'être contente
Messages : 9445
Inscription : 23 oct. 05, 16:37
Localisation : Quelque part ailleurs

Re: Votre film du mois de Mars 2019

Messagepar Miss Nobody » 2 mars 19, 08:56

FILMS DU MOIS DE MARS 2019

Film du mois
Image

Films vus

* 3 billboards (McDonagh) ●●○○○
...
* Cagliostro (Ratoff) ●●○○○
...
* Crime passionnel - Fallen Angel (Preminger) ●●●○○
...
* Le diable par la queue (De Broca) ●●○○○
...
* New York 1997 (Carpenter) ●●●○○
...
* Le procès contre Mandela et les autres (Champeaux, Porte) ●●●○○
...
* Akira (Otomo) ●●●○○
...
* Captain Fantastic (Ross) ●●○○○
...
* L'étrange créature du lac noir (Arnold) ●○○○○
...
* Cruising (Friedkin) ●●○○○
...
* Paris brûle t-il ? (Clément) ●●○○○
...
* La fontaine des amours (Negulesco) ●○○○○
...
* Les drapeaux de papier (Ambrosioni ) ●●○○○
...
* Liberté Oléron (Podalydès) ●●○○○
...
* Patients (Grand Corps Malade, Idir) ●●●○○
...
* Une étrange affaire (Granier-Deferre ) ●●○○○
...
* Maestro (Fazer) ●●○○○
...
* Dark Waters (De Toth) ●●●○○ ♡ FILM DU MOIS ♡
...


Films revus


Top du mois

FILMS DES MOIS PRECEDENTS

Spoiler (cliquez pour afficher)
octobre 2005 = L'aventure de Mme Muir (Mankievicz)
novembre 2005 = Match Point (Allen)
decembre 2005 = Voyage à deux (Donen)

janvier 2006 = Wallace et gromit et le lapin garou (Park)
février 2006 = Lettre d'une inconnue (Ophuls)
mars 2006 = Un jour à new york (Donen/Kelly)
avril 2006 = Walk the line (Mangold)
mai 2006 = Une histoire immortelle (Welles)
juin 2006 = La vie est belle (Capra)
juillet 2006 = Beau fixe sur New York (Donen/Kelly)
aout 2006 = La prisonnière du desert (Ford)
septembre 2006 = Les enfants du paradis (Carné)
octobre 2006 = Les 400 coups (Truffaut)
novembre 2006= La mouche (Cronenberg)
decembre 2006= Assurance sur la mort (Wilder)

janvier 2007= The shop around the corner (Lubitsch)
fevrier 2007= La vie des autres (Henckel von Donnersmarck)
mars 2007= Comme un torrent (Minnelli)
avril 2007= Sue, perdue dans Manhattan (Kollek)
mai 2007= The Magdalene Sisters (Mullan)
juin 2007= L'impasse (De Palma)
juillet 2007= Le scaphandre et le papillon (Schnabel)
août 2007= Le boucher (Chabrol)
septembre 2007= Les méduses (Keret & Geffen)
octobre 2007= Loulou (Pabst)
novembre 2007= 2001 l'odyssée de l'espace (Kubrick)
décembre 2007= Hiroshima mon amour (Resnais)

janvier 2008= Le silence (Bergman)
février 2008= No country for old men (Coen)
mars 2008= Faux semblants (Cronenberg)
avril 2008= Ascenseur pour l'échafaud (Malle)
mai 2008= Les fils de l'homme (Cuaron)
juin 2008= The thing (Carpenter)
juillet 2008= Short Cuts (Altman)
Août 2008= Ariane (Wilder)
Septembre 2008= Bonnie & Clyde (Penn)
Octobre 2008= Madame Bovary (Minnelli)
Novembre 2008= Il était une fois en Amérique (Leone)
Décembre 2008= Head-on (Akin)

Janvier 2009= En chair et en os (Almodovar)
Février 2009= Gran Torino (Eastwood)
Mars 2009= Une certaine rencontre (Mulligan)
Avril 2009= Breezy (Eastwood)
Mai 2009= Le voyeur (Powell)
Juin 2009= Etreintes Brisées (Almodovar)
Juillet 2009= Vincent, François, Paul et les autres (Sautet)
Août 2009= L'enfer est à lui (Walsh)
Septembre 2009= Les visiteurs (Kazan)
Octobre 2009= La valse dans l'ombre (LeRoy)
Novembre 2009= L'invasion des profanateurs (Kaufman)
Décembre 2009= L'armée des ombres (Melville)

Janvier 2010= Quand passent les cigognes (Kalotozov)
Février 2010= Le temps d'aimer et le temps de mourir (Sirk)
Mars 2010= Scènes de la vie conjugale (Bergman)
Avril 2010= Les feux de la rampe (Chaplin)
Mai 2010= La scandaleuse de Berlin (Wilder)
Juin 2010= Papillon (Schaffner)
Juillet 2010= Le grand amour (Etaix)
Août 2010= L'impossible monsieur bébé (Hawks)
Septembre 2010= L'aurore (Murnau)
Octobre 2010= L'ange des Maudits (Lang)
Novembre 2010= La fille de Ryan (Lean)
Décembre 2010= Moon (Jones)

Janvier 2011= Johnny Guitar (Ray)
Février 2011= La source (Bergman)
Mars 2011= Stalag 17 (Wilder)
Avril 2011= Série Noire (Corneau)
Mai 2011 = L'année du dragon (Cimino)
Juin 2011 = Bienvenue à Gattaca (Niccol)
Juillet 2011 = A bout de course (Lumet)
Aout 2011 = Du silence et des ombres (Mulligan)
Septembre 2011 = Une femme dangereuse (Walsh)
Octobre 2011 = Drive (Winding Refn)
Novembre 2011 = Monsieur Verdoux (Chaplin)
Décembre 2011= Zelig (Allen)

Janvier 2012= Fanny et Alexandre (Bergman)
Février 2012= Les nuits de Cabiria (Fellini)
Mars 2012 = Liaisons Secrètes (Quine)
Avril 2012 = The Naked Kiss (Fuller)
Mai 2012 = Le festin de Babette (Axel)
Juin 2012 = The strawberry Blonde (Walsh)
Juillet 2012 = La jetée (Marker)
Août 2012 = Stromboli (Rossellini)
Septembre 2012 = My man Godfrey (LaCava)
Octobre 2012 = L'heure suprême (Borzage)
Novembre 2012 = Klute (Pakula)
Décembre 2012 = Toy story 3 (Unkrich)

Janvier 2013 = Les dimanches de Ville d'Avray (Bourguignon)
Février 2013 = L'amour l'après-midi (Rohmer)
Mars 2013 = Shame (McQueen)
Avril 2013 = The mortal storm (Borzage)
Mai 2013 = Le ruban blanc (Haneke)
Juin 2013 = Amarcord (Fellini)
Juillet 2013 = The yards (Gray)
Août 2013 = Le conformiste (Bertolucci)
Septembre 2013 = La folle ingénue (Lubitsch)
Octobre 2013 = Haute Pègre (Lubitsch)
Novembre 2013 = La vie d'Adèle (Kechiche)
Décembre 2013 = Une journée particulière (De Sica)

Janvier 2014 = L'assassin habite au 21 (Clouzot)
Février 2014 = The Grand Budapest Hotel (Anderson)
Mars 2014 = Will Hunting (Van Sant)
Avril 2014 = Her (Jonze)
Mai 2014 = Mes voisins les Yamada (Takahata)
Juin 2014 = Le conte de la princesse Kaguya (Takahata)
Juillet 2014 = La porte du paradis (Cimino)
Août 2014= Bright Star (Campion)
Septembre 2014 = Fast food fast women (Kollek)
Octobre 2014 = Tokyo Godfathers (Kon)
Novembre 2014 = Miller's Crossing (Coen)
Décembre 2014 = L'appât (Mann)

Janvier 2015 = Rome ville ouverte (Rossellini)
Février 2015 = Allemagne année zéro (Rossellini)
Mars 2015 = Before Midnight (Linklater)
Avril 2015 = Lettres d'Iwo Jima (Eastwood)
Mai 2015 = J'ai le droit de vivre (Lang)
Juin 2015 = Vice Versa (Docter)
Juillet 2015 = Mort à Venise (Visconti)
Août 2015 = Le violent (Ray)
Septembre 2015 = L'argent de la vieille (Comencini)
Octobre 2015 = La vipère (Wyler)
Novembre 2015 = L'enfance nue (Pialat)
Décembre 2015 = La chevauchée des bannis (De Toth)

Janvier 2016 = Leviathan (Zviaguintsev)
Février 2016 = Le bateau (Petersen)
Mars 2016 = L'enfance d'Ivan (Tarkovski)
Avril 2016 = Le parrain, 2ème partie (Coppola)
Mai 2016 = Le vent se lève (Miyazaki)
Juin 2016 = Au hasard Balthazar (Bresson)
Juillet 2016 = La passion de Jeanne d'Arc (Dreyer)
Août 2016 = Un monde parfait (Eastwood)
Septembre 2016 = L'obsédé (Wyler)
Octobre 2016 = Le géant de fer (Bird)
Novembre 2016 = La fille du désert (Walsh)
Décembre 2016 = Le champion (Robson)

Janvier 2017 = Les sept samouraïs (Kurosawa)
Février 2017 = Un homme est passé (Sturges)
Mars 2017 = Papermoon (Bogdanovitch)
Avril 2017 = Sans toit ni loi (Varda)
Mai 2017 = Après la tempête (Kore-eda)
Juin 2017 = Ethel et Ernest (Mainwood)
Juillet 2017 = Mark Dixon détective (Preminger)
Août 2017 = Riz Amer (De Santis)
Septembre 2017 = 120 battements par minute (Campillo)
Octobre 2017 = The Fog (Carpenter)
Novembre 2017 = Nosferatu, fantôme de la nuit (Herzog)
Décembre 2017 = La fin du jour (Duvivier)

Janvier 2018 = Assassins et voleurs (Guitry)
Février 2018 = Jeremiah Johnson (Pollack)
Mars 2018 = Le septième sceau (Bergman)
Avril 2018 = Safety Last ! (Newmeyer, Taylor)
Mai 2018 = Le joli mai (Marker)
Juin 2018 = Parvana, une enfance en Afghanistan (Twomey)
Juillet 2018 = La flibustière des antilles (Tourneur)
Août 2018 = Le journal d'un curé de campagne (Bresson)
Septembre 2018 = Le jardin du diable (Hathaway)
Octobre 2018 = Bed of roses (La Cava)
Novembre 2018 = Mouchette (Bresson)
Décembre 2018 = Coco (Unkrich)

Janvier 2019 = Un condamné à mort s'est échappé (Bresson)
Février 2019 = Network (Lumet)
Dernière édition par Miss Nobody le 27 avr. 19, 18:22, édité 4 fois.