Univers cinématographique Marvel

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés après 1980

Modérateurs : Karras, Rockatansky, cinephage

Avatar de l’utilisateur
la_vie_en_blueray
Régisseur
Messages : 3066
Inscription : 30 janv. 17, 19:26

Re: Univers cinématographique Marvel

Messagepar la_vie_en_blueray » 21 oct. 19, 23:20

Thaddeus a écrit :L'argument de Natalie Portman est consternant. Il pourrait s'appliquer de la même manière à n'importe quel parangon de médiocrité, dans tous les domaines possibles. Par exemple : "Les émissions de Cyril Hanouna sont populaires parce qu'elles sont divertissantes et que les gens ont envie de se divertir et de se vider la tête." Fermez le ban, fin de la discussion.

Se vider la tête ..

Ca me fait penser à ca.


Avatar de l’utilisateur
Alexandre Angel
Une couille cache l'autre
Messages : 6426
Inscription : 18 mars 14, 08:41

Re: Univers cinématographique Marvel

Messagepar Alexandre Angel » 21 oct. 19, 23:33

Tout à fait, je me souvenais aussi de cela, mais venant de Natalie Portman, je sais pas toi, mais moi ça me déçoit. Il m'avait semblé qu'elle se montrait plus combative et engagée du bon côté de la barricade, à un certain moment.
Mais depuis quelque temps, entre fronde anti-Woody et ce "vidage de tête", elle commence sérieusement à battre la breloque.

Avatar de l’utilisateur
odelay
Producteur
Messages : 9368
Inscription : 19 avr. 03, 09:21
Localisation : A Fraggle Rock

Re: Univers cinématographique Marvel

Messagepar odelay » 22 oct. 19, 00:04

Qu'est ce que vous voulez qu'elle réponde d'autre ? (Oui ok elle pourrait la fermer aussi). Il n'y a rien d'autre à répondre, c'est un peu comme si on éait acculé à un mur.

Avatar de l’utilisateur
Major Tom
Petit ourson de Chine
Messages : 19081
Inscription : 24 août 05, 14:28

Re: Univers cinématographique Marvel

Messagepar Major Tom » 22 oct. 19, 01:15

Tous les grands cinéastes semblent se liguer contre le MCU, même Orson Wells vient de donner son avis :

Orson Welles a écrit :“[Marvel is] Total garbage” claimed Welles, who died of a heart attack in 1985. “Lots of computer effects and flying stuff. NO THANK YOU”.

Ghost of Orson Welles Rises From Grave to Say He Doesn’t Like Marvel Movies
Image Image
Clique sur une des vignettes au-dessus... Image ...et ta vie va changer pour toujours

Avatar de l’utilisateur
Spike
Doublure lumière
Messages : 429
Inscription : 2 janv. 07, 13:07
Localisation : Belgique

Re: Univers cinématographique Marvel

Messagepar Spike » 22 oct. 19, 08:08

Alexandre Angel a écrit :C'est surtout son parallèle avec les westerns et les films de gangsters qui ne tient pas debout. Le terreau sur lequel ont pu pousser et poussent encore ces films de genre est réaliste et reflète une réalité sociale dans un cas, historique dans l'autre, quel que soient le niveau des films.

Tout d'abord, il effectue cette comparaison, je suppose, parce que ce sont des genres populaires qui ont été méprisés par la critique, les "artistes", ... à une époque.

Ensuite, je considère personnellement que le cinéma n'est absolument pas réaliste. En ce qui concerne ces deux genres en particulier :
- Le Far West a duré très peu de temps et il est de notoriété publique que sa représentation dans les westerns est le plus souvent grandement fantasmée/irréaliste (Bête exemple : les "as de la gâchette" n'utilisaient pour la plupart pas de Colt S.A.A.).
- Je me rappelle d'un documentaire dans lequel un véritable détective privé expliquait que son travail se rapprochait bien plus de celui de Sherlock Holmes (la recherche d'indices) que de celui des personnages interprétés par Humphrey Bogart (la consommation de whisky et les galipettes avec des femmes fatales).

Enfin, je ne vois pas en quoi le fait qu'un film soit "pseudo-réaliste" le rende supérieur à un film fantaisiste.

Alexandre Angel a écrit :C'est quoi l'ancrage des films de super-héros (même si parfois, on peut y trouver des notations contextuelles)?

Toute la partie concernant l'identité civile des super-héros.
Ex. les problèmes relationnels de Tony Stark avec son père, le niveau de vie de Peter Park et ses tribulations sentimentales, la discrimination des mutants/Inhumains, ...

La revanche sur les attentats du 9/11 comme je l'avais mentionné supra dans ce sujet de discussion.

Pour finir, en vue de faire prendre conscience aux membres de la génération X de ce forum du caractère cyclique de ce type de procès d'intention, je vous cite ci-dessous la critique de Pauline Kael de 1977 concernant Star Wars. Les propos de Scorsese et Coppola concernant le MCU en sont carrément une paraphrase :

Pauline Kael a écrit :“Star Wars” is like getting a box of Cracker Jack which is all prizes. This is the writer-director George Lucas’s own film, subject to no business interference, yet it’s a film that’s totally uninterested in anything that doesn’t connect with the mass audience. There’s no breather in the picture, no lyricism; the only attempt at beauty is in the double sunset. It’s enjoyable on its own terms, but it’s exhausting, too: like taking a pack of kids to the circus. An hour into it, children say that they’re ready to see it again; that’s because it’s an assemblage of spare parts—it has no emotional grip. “Star Wars” may be the only movie in which the first time around the surprises are reassuring…. It’s an epic without a dream. But it’s probably the absence of wonder that accounts for the film’s special, huge success. The excitement of those who call it the film of the year goes way past nostalgia to the feeling that now is the time to return to childhood.

(source)

Avatar de l’utilisateur
tenia
Le Choix de Sophisme
Messages : 21762
Inscription : 1 juin 08, 14:29

Re: Univers cinématographique Marvel

Messagepar tenia » 22 oct. 19, 09:29

Alexandre Angel a écrit :
Spongebob a écrit :Il se croit vraiment au niveau d'un Peckinpah, Ford ou Leone ? :shock:

C'est surtout son parallèle avec les westerns et les films de gangsters qui ne tient pas debout. Le terreau sur lequel ont pu pousser et poussent encore ces films de genre est réaliste et reflète une réalité sociale dans un cas, historique dans l'autre, quel que soient le niveau des films.

Partir là dessus, c'est surtout, il me semble, se tromper de cible. Les films de gangsters tournés à la chaîne, c'est quoi ? Les Pre-Code ? Y avait immensément plus de risques dans ces films que dans ce que le MCU pond. Et ils étaient bien moins interchangeables aussi. Le terreau ou la réalité sociale, il y a toujours eu des parallèles à faire avec les films de supers, mais c'est surtout la production et le contenu concret qui n'ont rien à voir.

Mais à nouveau, l'argumentaire botte en touche en nous disant grosso modo "vous verrez dans 50 ans" "moi aussi, mon grand père disait à l'époque que tel film aujourd'hui célébré était nul" couplé à "même les meilleurs ne savent pas toujours apprécier des supers trucs". Encore une fois, il est incapable de défendre ses films pour ce qu'ils contiennent, il est incapable de dire "ils sont très bien parce que", et se retrouve une nouvelle fois réduit à trouver des excuses extérieures totalement risibles.

la_vie_en_blueray a écrit :
Thaddeus a écrit :L'argument de Natalie Portman est consternant. Il pourrait s'appliquer de la même manière à n'importe quel parangon de médiocrité, dans tous les domaines possibles. Par exemple : "Les émissions de Cyril Hanouna sont populaires parce qu'elles sont divertissantes et que les gens ont envie de se divertir et de se vider la tête." Fermez le ban, fin de la discussion.

Se vider la tête ..
Ca me fait penser à ca.

Astier et la question qui suit résument en quelques phrases à peine l'ensemble des remarques récurrentes clichées et médiocres sur le sujet. C'est évidemment des platitudes confondantes, et je pense que même ceux qui les disent doivent s'en rendre compte. Mais même dans leur communication, ils sont réduits en marge de manoeuvre que même là dessus, ils ne peuvent pas dire autre choses que des banalités totalement lisses.

Avatar de l’utilisateur
harry
Je râle donc je suis
Messages : 849
Inscription : 1 févr. 06, 19:26
Localisation : Sub-espace, en priant tout les jours pour l'arrivee de l'apocalypse Spielbergo-Lucasienne.

Re: Univers cinématographique Marvel

Messagepar harry » 22 oct. 19, 09:50

Spike a écrit :Pour finir, en vue de faire prendre conscience aux membres de la génération X de ce forum du caractère cyclique de ce type de procès d'intention, je vous cite ci-dessous la critique de Pauline Kael de 1977 concernant Star Wars.

L'argument "tarte a la creme" Pauline Kael il est plus recevable pour moi depuis longtemps, quand on trouve que 2001 est un film "avec un cruel manque d'imagination" ou que l'on pourri David Lean pour la Fille de Ryan ou que l'on colle l’étiquette "fasciste" a Eastwood parce qu’il a fait Dirty Harry (oui, les SJW y'en avait déjà a l’époque!), on perd grandement en terme de crédibilité pour parler de cinéma.
Image

Avatar de l’utilisateur
Watkinssien
Etanche
Messages : 14498
Inscription : 6 mai 06, 12:53
Localisation : Xanadu

Re: Univers cinématographique Marvel

Messagepar Watkinssien » 22 oct. 19, 10:18

Major Tom a écrit :Tous les grands cinéastes semblent se liguer contre le MCU, même Orson Wells vient de donner son avis :

Orson Welles a écrit :“[Marvel is] Total garbage” claimed Welles, who died of a heart attack in 1985. “Lots of computer effects and flying stuff. NO THANK YOU”.

Ghost of Orson Welles Rises From Grave to Say He Doesn’t Like Marvel Movies

Il va y avoir des internautes qui vont répondre: "c'est qui ce Welles, jamais entendu parler... qu'est-ce qu'il y connaît en cinéma celui-là?" et là ce sera le drame! :| :mrgreen:
Image

Mother, I miss you :(

Avatar de l’utilisateur
odelay
Producteur
Messages : 9368
Inscription : 19 avr. 03, 09:21
Localisation : A Fraggle Rock

Re: Univers cinématographique Marvel

Messagepar odelay » 22 oct. 19, 12:23

Major Tom a écrit :Tous les grands cinéastes semblent se liguer contre le MCU, même Orson Wells vient de donner son avis :

Orson Welles a écrit :“[Marvel is] Total garbage” claimed Welles, who died of a heart attack in 1985. “Lots of computer effects and flying stuff. NO THANK YOU”.

Ghost of Orson Welles Rises From Grave to Say He Doesn’t Like Marvel Movies

Bon on va oublier que le dernier film de Welles a été de DA Transformer le film... :fiou:

Avatar de l’utilisateur
Major Tom
Petit ourson de Chine
Messages : 19081
Inscription : 24 août 05, 14:28

Re: Univers cinématographique Marvel

Messagepar Major Tom » 22 oct. 19, 12:29

odelay a écrit :
Major Tom a écrit :Tous les grands cinéastes semblent se liguer contre le MCU, même Orson Wells vient de donner son avis :


Ghost of Orson Welles Rises From Grave to Say He Doesn’t Like Marvel Movies

Bon on va oublier que le dernier film de Welles a été de DA Transformer le film... :fiou:

Ils le rappellent dans "l'article". :mrgreen:

Welles is widely regarded as one of the most influential creative’s of all time, and is especially remembered for his work on such projects as Citizen Kane, The Third Man, and Transformers: The Movie.
Image Image
Clique sur une des vignettes au-dessus... Image ...et ta vie va changer pour toujours

Avatar de l’utilisateur
Watkinssien
Etanche
Messages : 14498
Inscription : 6 mai 06, 12:53
Localisation : Xanadu

Re: Univers cinématographique Marvel

Messagepar Watkinssien » 22 oct. 19, 12:32

odelay a écrit :
Major Tom a écrit :Tous les grands cinéastes semblent se liguer contre le MCU, même Orson Wells vient de donner son avis :


Ghost of Orson Welles Rises From Grave to Say He Doesn’t Like Marvel Movies

Bon on va oublier que le dernier film de Welles a été de DA Transformer le film... :fiou:

Techniquement, ce n'est pas son dernier film en tant qu'acteur. C'est Someone to love sorti un an après.

Et cela me fait penser que j'aurais bien voulu son projet de Batman voir le jour dans les années 40 (bon on n'est pas chez Marvel, ça fait un peu H.S.).
Image

Mother, I miss you :(

Avatar de l’utilisateur
Alexandre Angel
Une couille cache l'autre
Messages : 6426
Inscription : 18 mars 14, 08:41

Re: Univers cinématographique Marvel

Messagepar Alexandre Angel » 22 oct. 19, 13:09

tenia a écrit :
Alexandre Angel a écrit :C'est surtout son parallèle avec les westerns et les films de gangsters qui ne tient pas debout. Le terreau sur lequel ont pu pousser et poussent encore ces films de genre est réaliste et reflète une réalité sociale dans un cas, historique dans l'autre, quel que soient le niveau des films.

Partir là dessus, c'est surtout, il me semble, se tromper de cible. Les films de gangsters tournés à la chaîne, c'est quoi ? Les Pre-Code ? Y avait immensément plus de risques dans ces films que dans ce que le MCU pond. Et ils étaient bien moins interchangeables aussi. Le terreau ou la réalité sociale, il y a toujours eu des parallèles à faire avec les films de supers, mais c'est surtout la production et le contenu concret qui n'ont rien à voir.

Mais à nouveau, l'argumentaire botte en touche en nous disant grosso modo "vous verrez dans 50 ans" "moi aussi, mon grand père disait à l'époque que tel film aujourd'hui célébré était nul" couplé à "même les meilleurs ne savent pas toujours apprécier des supers trucs". Encore une fois, il est incapable de défendre ses films pour ce qu'ils contiennent, il est incapable de dire "ils sont très bien parce que", et se retrouve une nouvelle fois réduit à trouver des excuses extérieures totalement risibles.

Tu approfondis ma pensée (exprimée à la lapidaire) en fait; et je suis d'accord avec toi.

Et pour répondre un peu aux objections respectables et intéressantes de Spike, je dirais deux ou trois trucs.

Spike a écrit :Tout d'abord, il effectue cette comparaison, je suppose, parce que ce sont des genres populaires qui ont été méprisés par la critique, les "artistes", ... à une époque.

J'avais bien compris cela et c'est là-dessus que je réagissais. Car à ce compte-là, on peut extrapoler et dépasser le cadre cinématographique pour y inclure (en suivant toujours la logique de Gunn) tout ce qui, à un moment ou à un autre, dans l'histoire de l'art, a pu être méprisé. Molière était-il considéré, de son temps, comme un dramaturge digne de ce nom? Ou bien combien de temps le jazz a-t-il été considéré par l'intelligentsia comme une musique d'ignares, de nègres même. Cela peut nous emmener loin!
La vraie question (ce que suggère Tenia) n'est pas de savoir, de dire ou de décider si les Marvel Movies appartiennent à un genre noble ou non mais de dénoncer (à tout le moins de pointer) leur standardisation industrielle, qui apparaît à beaucoup comme la négation de toute velléité artistique.

Spike a écrit :Enfin, je ne vois pas en quoi le fait qu'un film soit "pseudo-réaliste" le rende supérieur à un film fantaisiste.

Je n'ai jamais dit le contraire et la question n'est pas là. Je ne parlais que d'ancrage réaliste et j'ai bien conscience que l'immense majorité des westerns qui ont été produits, c'était juste n'importe quoi par rapport à la réalité. D'autre part, je peux t'assurer que des films "irréalistes", j'en aime des tonnes!

Spike a écrit :Pour finir, en vue de faire prendre conscience aux membres de la génération X de ce forum du caractère cyclique de ce type de procès d'intention, je vous cite ci-dessous la critique de Pauline Kael de 1977 concernant Star Wars. Les propos de Scorsese et Coppola concernant le MCU en sont carrément une paraphrase :

Pauline Kael a écrit :“Star Wars” is like getting a box of Cracker Jack which is all prizes. This is the writer-director George Lucas’s own film, subject to no business interference, yet it’s a film that’s totally uninterested in anything that doesn’t connect with the mass audience. There’s no breather in the picture, no lyricism; the only attempt at beauty is in the double sunset. It’s enjoyable on its own terms, but it’s exhausting, too: like taking a pack of kids to the circus. An hour into it, children say that they’re ready to see it again; that’s because it’s an assemblage of spare parts—it has no emotional grip. “Star Wars” may be the only movie in which the first time around the surprises are reassuring…. It’s an epic without a dream. But it’s probably the absence of wonder that accounts for the film’s special, huge success. The excitement of those who call it the film of the year goes way past nostalgia to the feeling that now is the time to return to childhood.

(source)

Je suis désolé mais pour moi, cette citation n'a pas valeur d'argumentation. J'ai bien dit pour moi :wink: Pour moi, donc, ce n'est pas un rat crevé que l'on sort du placard. Tout simplement parce que je comprends Pauline Kael et je ne trouve pas qu'elle se fourvoie (après je ne rentre pas dans le détail de ce qu'elle exprime). J'ai beau avoir été émerveillé, de Star Wars à Indiana Jones et le Temple Maudit par le savoir-faire technique de ces films et l'excitation qu'ils me procuraient au moment où ils sortaient; j'ai beau cultiver le souvenir de l'ambiance autour de ces sorties, cela fait belle lurette (milieu des années 80, soit un an après Indy 2) que quelque chose s'était cassé parce que je pressentais qu'un jour ou l'autre, ces divertissements extrêmement malins et calculateurs allaient régner sur la planète cinéma. Quelque chose là-dedans m'avait merveilleusement diverti, j'en conviens, de la 6ème à la Terminale, puis avait brutalement cassé en moi, sans autre forme de procès.
Lorsqu'un Thaddeus, par exemple, rédige ses belles déclarations d'amour à ces films, j'applaudis non seulement la prose mais aussi le souvenir que ces textes ravivent. Mais je ne suis pas pour autant complice.

Le règne d'un cinéma ne s’adressant qu'aux enfants et aux ados commençait. Il allait muter, monter en puissance et s'imposer sous la forme qui fait débat aujourd'hui.

Avatar de l’utilisateur
tenia
Le Choix de Sophisme
Messages : 21762
Inscription : 1 juin 08, 14:29

Re: Univers cinématographique Marvel

Messagepar tenia » 22 oct. 19, 13:24

Alexandre Angel a écrit :La vraie question (ce que suggère Tenia) n'est pas de savoir, de dire ou de décider si les Marvel Movies appartiennent à un genre noble ou non mais de dénoncer (à tout le moins de pointer) leur standardisation industrielle, qui apparaît à beaucoup comme la négation de toute velléité artistique.

Je tiens d'ailleurs à pointer qu'assez peu de médias approfondissent ce point qui me semble pourtant être le coeur des remarques faites par ces cinéastes. C'est d'autant plus le cas pour Coppola qui a clairement contextualisé sa réponse dans l'aspect profondément industriel et ultra-capitaliste de ce mode de production.
Le reste peut certainement être discuté aussi, mais je pense qu'on s'éloigne du point d'origine et qu'on rentre en plus dans quelque chose d'éminemment plus complexe et subjectif. Et même si on estime à juste titre que tout artiste cherche a minima à vivre de son art, il me semble qu'il y a, là aussi, un juste milieu entre chercher un minimum de visibilité et de public et une logique de pure rotation de la planche à billets (quitte à faire un film A qui sera intégralement défait par le film B, histoire de justifier 2 films au lieu d'un).
On parle régulièrement de la trace que laissera le MCU dans l'histoire du cinéma et quand j'y réfléchis, ce sont d'ailleurs souvent (pour ne pas dire uniquement) des points de cet ordre qui ressort : les records financiers, la structure, le rythme des sorties, les budgets, le toutélié, etc etc. A aucun moment on parle de ce qui serait monnaie courante pour la grande majorité des analyses similaires et qui s'orienteraient plutôt vers des thématiques récurrentes, une patte visuelle, un style narratif, bref, des éléments de l'ordre artistique.
Ca en dit, je trouve, finalement assez long et là aussi, mais de façon moins surprenante, les fans aussi jouent le jeu en n'en parlant à peu près jamais et préférant eux aussi s'aligner sur les banalités sorties par les équipes des films concernés (en fait non, ils font même pire).

Avatar de l’utilisateur
la_vie_en_blueray
Régisseur
Messages : 3066
Inscription : 30 janv. 17, 19:26

Re: Univers cinématographique Marvel

Messagepar la_vie_en_blueray » 22 oct. 19, 13:46

Au moins les americains sont réalistes.

Feige received the Motion Picture Showman of the Year award at the ICG Publicists Guild Awards on February 22, 2013. The Awards committee chairman, Henri Bollinger, said "Kevin Feige's understanding and appreciation of publicity and promotion in the role of a movie's success has led to a string of blockbuster feature films adapted from the pages of Marvel comic books during the past 10 years."

Avatar de l’utilisateur
tenia
Le Choix de Sophisme
Messages : 21762
Inscription : 1 juin 08, 14:29

Re: Univers cinématographique Marvel

Messagepar tenia » 22 oct. 19, 13:54

Feige est actuellement le roi absolu du BO, position dont doit bander un paquet de producteurs à blockbusters. C'est une évidence.