Notez les films naphtas : Août 2011

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980.

Modérateurs : cinephage, Karras, Rockatansky

riqueuniee
Mogul
Messages : 10077
Inscription : 15 oct. 10, 21:58

Re: Notez les films naphtas : Août 2011

Messagepar riqueuniee » 28 août 11, 22:28

Et moi, c'est Tarantula (avec les cobayes géants) qui m'avait donné des sueurs froides (posté pendant mon absence, comme l'homme qui rétrécit !)
A noter, dans lTarantula, la présence de Clint Eastwood dans un petit rôle ; celui du pilote d'un des avions qui larguent des bombes au napalm pour détruire la bestiole.

Avatar de l’utilisateur
Père Jules
Quizz à nos dépendances
Messages : 15709
Inscription : 30 mars 09, 20:11
Localisation : Avec mes chats sur l'Atalante

Re: Notez les films naphtas : Août 2011

Messagepar Père Jules » 28 août 11, 22:51

daniel gregg a écrit :Et last but not least, ce magnifique "petit" film d'Ulmer, The Man From Planet X datant de 1951, dont Père Jules avait fait une capture il y a peu et qui m'a valu des sueurs froides pour avoir été absent pendant son post. :mrgreen:

Image

Un rendez vous avec ton banquier s'impose... :fiou:


Celui-là je l'ai déjà dit, c'est le meilleur film de série Z de l'Histoire :D

Avatar de l’utilisateur
Cathy
Producteur Exécutif
Messages : 7251
Inscription : 10 août 04, 13:48

Re: Notez les films naphtas : Août 2011

Messagepar Cathy » 28 août 11, 23:23

daniel gregg a écrit :
magobei a écrit :
Rick Blaine a écrit :Je ne connais pas non plus. A vrai dire je ne connais rien de la SF de l'Hollywood classique. Je note.


Au cas où, au rayon classiques, il y a aussi The Day the Earth Stood Still, de Robert Wise.


Et aussi It came from outer space de Jack Arnold et surtout Invasion of the body snatchers de Don Siegel, fantastique parabole sur la manipulation de masse dans la société.


L'Invasion des profanateurs de sépulture est difficile à trouver, mais c'est un must du film de science fiction et qui est assez angoissant. Them est pas mal mais j'ai plutôt été deçue, pas assez angoissant, bien réalisé au niveau des trucages, mais j'aime bien les films où on ne sait qu'à la fin ce que l'on combat !

Avatar de l’utilisateur
Rick Blaine
Howard Hughes
Messages : 19298
Inscription : 4 août 10, 13:53
Last.fm
Localisation : Paris

Re: Notez les films naphtas : Août 2011

Messagepar Rick Blaine » 29 août 11, 00:08

daniel gregg a écrit :Et last but not least, ce magnifique "petit" film d'Ulmer, The Man From Planet X datant de 1951, dont Père Jules avait fait une capture il y a peu et qui m'a valu des sueurs froides pour avoir été absent pendant son post. :mrgreen:

Image

Un rendez vous avec ton banquier s'impose... :fiou:


Surtout que j'ai déjà prévu d'acheter ces jours ci un petit film s'intitulant troisième tiers et produit par le Trésor public.... :mrgreen:

Blague à part, je note tout ça pour les prochains mois, merci de vos conseils. Et puis la bonne nouvelle c'est que beaucoup se trouvent sur Amazon UK pour quelques poignées de cacahuètes, même le Siegel.
Dernière édition par Rick Blaine le 29 août 11, 00:11, édité 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
CrankyMemory
Doublure lumière
Messages : 534
Inscription : 2 oct. 09, 12:26

Re: Notez les films naphtas : Août 2011

Messagepar CrankyMemory » 29 août 11, 00:10

Moi je connais "Notification à tiers détenteur" pour des impôts fonciers, je veux bien envoyer le film en guise de payement. :mrgreen:
Image

Avatar de l’utilisateur
Rick Blaine
Howard Hughes
Messages : 19298
Inscription : 4 août 10, 13:53
Last.fm
Localisation : Paris

Re: Notez les films naphtas : Août 2011

Messagepar Rick Blaine » 29 août 11, 00:18

Tiens j'ai trouvé ce coffret, qui malgré un doublon pour moi est du coup une solution fort avantageuse, à la lecture de vos conseils!

Avatar de l’utilisateur
monk
Décorateur
Messages : 3617
Inscription : 21 juin 05, 09:55

Re: Notez les films naphtas : Août 2011

Messagepar monk » 29 août 11, 10:28

Deux westerns qui n'ont pas vocation à être comparés mais qui m'ont donné des sensations opposées, comme si l'un était le négatif de l'autre (au delà du fait que l'un est en couleur et l'autre en noir & blanc :uhuh: ).

Image Image

River Sans Retour de Otto Preminger

Voilà un film qui m'a permis de cumuler plusieurs cycles: Marilyn Monroe, le Western et Otto Preminger !
Joli film d'aventure faussement centré sur Monroe (les deux chansons au début du film m'ont fait penser qu'on avait là un film fait juste pour elle, mais elle devient un vrai personnage à part entière, qui ne prend pas toutes les parts justement.) où les péripéties s'enchainent le long de la descente de cette rivière dangereuse. Malgré quelques longueurs, le film est plutôt bien rythmé, avec des personnages qui évoluent (un peu - Mitchum, ou trop vite - Monroe) au gré des rapides et des escales. Mais le film manque quand même de tension vis à vis de ce qui s'y passe, et c 'est un peu distancié (mais avec plaisir) que j'ai regardé le film. Un film "moyen +" relevé de temps à autre par de très jolies scènes et une fin étonnement très forte:
Spoiler (cliquez pour afficher)
Le fils qui tue dans le dos l'opposant de son père pour le sauver, et ainsi reproduire (inconsciement) ce que lui même a fait dans le passé en dit long sur la filiation père-fils.

Un peu déçu, j'en attendais plus, même si je n'ai pas passé un mauvais moment.
Je ne garde pas.

3:10 To Yuma de Delmer Daves

L'inverse ? Pas du tout au niveau de l'histoire, mais dans mon ressenti: la film m'a scotché dès le début pour ne me relacher qu'à la fin. Une histoire très bien écrite, qui déroule ses enjeux progressivement mais sans temps morts, avec un huit clos parfaitement maitrisé, et une tension constente (mais progressive) qui maintient l'interet tout le long du film. Un duo de personnages très bien écrits, surtout le bad guy atypique extraordinaire; très bien accompagné par quelques seconds rôles importants. Une mise en scène impeccable, avec de très beaux travellings; et lumière très travaillée (ce qui n'a fait pensé que le couleur semble avoir amoindri les efforts à ce niveau là)
Seule la fin m'a semblée faible:
Spoiler (cliquez pour afficher)
Wade qui sauve la vie d'Evans à la dernière minute, j'y ai pas cru. Après toute la confrontation dans l'hotel et la capacité de Wade à n'avoir aucune pitié - cf la prise de la diligence au début qui explique bien ça - et quand bien même il se serait déjà évadé de Yuma; sauver Evans comme ça, face à ses hommes, ça ne tient pas.

Un superbe western, qui ne me donne pas du tout envie de voir son recent remake tant l'original est fort.
Je garde !

Avatar de l’utilisateur
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Messages : 88784
Inscription : 12 avr. 03, 22:22
Localisation : Contrebandier à Moonfleet

Re: Notez les films naphtas : Août 2011

Messagepar Jeremy Fox » 29 août 11, 10:34

monk a écrit :
3:10 To Yuma de Delmer Daves

L'inverse ? Pas du tout au niveau de l'histoire, mais dans mon ressenti: la film m'a scotché dès le début pour ne me relacher qu'à la fin. Une histoire très bien écrite, qui déroule ses enjeux progressivement mais sans temps morts, avec un huit clos parfaitement maitrisé, et une tension constente (mais progressive) qui maintient l'interet tout le long du film. Un duo de personnages très bien écrits, surtout le bad guy atypique extraordinaire; très bien accompagné par quelques seconds rôles importants. Une mise en scène impeccable, avec de très beaux travellings; et lumière très travaillée (ce qui n'a fait pensé que le couleur semble avoir amoindri les efforts à ce niveau là)
Seule la fin m'a semblée faible:
Spoiler (cliquez pour afficher)
Wade qui sauve la vie d'Evans à la dernière minute, j'y ai pas cru. Après toute la confrontation dans l'hotel et la capacité de Wade à n'avoir aucune pitié - cf la prise de la diligence au début qui explique bien ça - et quand bien même il se serait déjà évadé de Yuma; sauver Evans comme ça, face à ses hommes, ça ne tient pas.

Un superbe western, qui ne me donne pas du tout envie de voir son recent remake tant l'original est fort.
Je garde !


:D Sur mon podium et j'adore aussi la scène finale "miraculeuse". Et puis le film contient l'une des plus belles scènes d'amour, celle dans le bar entre Glenn Ford et Felicia Farr.

Non car il s'agissait d'un remake (car ça ne me dérange pas du tout) mais le film de James Mangold, je l'ai trouvé minable.

Avatar de l’utilisateur
Père Jules
Quizz à nos dépendances
Messages : 15709
Inscription : 30 mars 09, 20:11
Localisation : Avec mes chats sur l'Atalante

Re: Notez les films naphtas : Août 2011

Messagepar Père Jules » 29 août 11, 10:37

Je n'ai trouve qu'un seul intérêt au remake: l'acteur qui joue le lieutenant sadique de Russel Crowe... Le reste: tout à fait oubliable.

Avatar de l’utilisateur
monk
Décorateur
Messages : 3617
Inscription : 21 juin 05, 09:55

Re: Notez les films naphtas : Août 2011

Messagepar monk » 29 août 11, 10:38

Jeremy Fox a écrit : :D Sur mon podium et j'adore aussi la scène finale "miraculeuse". Et puis le film contient l'une des plus belles scènes d'amour, celle dans le bar entre Glenn Ford et Felicia Farr.


Sur mon podium aussi (malgré la fin :? )
Et oui, cette scène dans le bar est magnifique, ce qui rend le Wade d'autant plus troublant !

Avatar de l’utilisateur
Rick Blaine
Howard Hughes
Messages : 19298
Inscription : 4 août 10, 13:53
Last.fm
Localisation : Paris

Re: Notez les films naphtas : Août 2011

Messagepar Rick Blaine » 29 août 11, 10:44

Jeremy Fox a écrit : :D Sur mon podium et j'adore aussi la scène finale "miraculeuse". Et puis le film contient l'une des plus belles scènes d'amour, celle dans le bar entre Glenn Ford et Felicia Farr.


De même pour moi, c'est l'une des plus belles fins que je connaisse! :D

Avatar de l’utilisateur
Flol
smells like pee spirit
Messages : 44434
Inscription : 14 avr. 03, 11:21

Re: Notez les films naphtas : Août 2011

Messagepar Flol » 29 août 11, 13:09

Père Jules a écrit :
daniel gregg a écrit :Et last but not least, ce magnifique "petit" film d'Ulmer, The Man From Planet X datant de 1951, dont Père Jules avait fait une capture il y a peu et qui m'a valu des sueurs froides pour avoir été absent pendant son post. :mrgreen:

Image

Un rendez vous avec ton banquier s'impose... :fiou:


Celui-là je l'ai déjà dit, c'est le meilleur film de série Z de l'Histoire :D

Non : c'est The Brain that wouldn't die.

Avatar de l’utilisateur
julien
Oustachi partout
Messages : 9045
Inscription : 8 mai 06, 23:41

Re: Notez les films naphtas : Août 2011

Messagepar julien » 29 août 11, 13:46

riqueuniee a écrit :Et moi, c'est Tarantula (avec les cobayes géants) qui m'avait donné des sueurs froides (posté pendant mon absence, comme l'homme qui rétrécit !)


Le film était d'autant plus effrayant, qu'il s'agissait dans la plupart des plans, d'une véritable araignée, agrandie en macro et incrustée sur l'image. Ce n'était pas une maquette animée comme c'est souvent le cas. La bestiole était bien vivante à l'écran !
Image
"Toutes les raisons évoquées qui t'ont paru peu convaincantes sont, pour ma part, les parties d'une remarquable richesse." Watki.

riqueuniee
Mogul
Messages : 10077
Inscription : 15 oct. 10, 21:58

Re: Notez les films naphtas : Août 2011

Messagepar riqueuniee » 29 août 11, 17:03

Les "sueurs froides", c'était en réponse à daniel gregg, à propos du quiz naphta.(capture reconnaissable au premier coup d'oeil, mais en notre absence).
Ceci dit, bon film fantastique, avec des trucages qui font encore leur effet .

Avatar de l’utilisateur
Federico
Producteur
Messages : 9499
Inscription : 9 mai 09, 12:14
Localisation : Comme Mary Henry : au fond du lac

Re: Notez les films naphtas : Août 2011

Messagepar Federico » 29 août 11, 20:28

Ratatouille a écrit :
Père Jules a écrit :
daniel gregg a écrit :Et last but not least, ce magnifique "petit" film d'Ulmer, The Man From Planet X datant de 1951, dont Père Jules avait fait une capture il y a peu et qui m'a valu des sueurs froides pour avoir été absent pendant son post. :mrgreen:
Spoiler (cliquez pour afficher)
Image

Un rendez vous avec ton banquier s'impose... :fiou:

Celui-là je l'ai déjà dit, c'est le meilleur film de série Z de l'Histoire :D

Non : c'est The Brain that wouldn't die.

Il contient de grands moments mais j'aurais cité un autre nanar cervical : l'inénarrable The brain from planet Arous. :D
The difference between life and the movies is that a script has to make sense, and life doesn't.
Joseph L. Mankiewicz