Harry Potter et le Prince de Sang Mêlé (David Yates - 2009)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Modérateurs : cinephage, Karras, Rockatansky

Avatar de l’utilisateur
someone1600
Euphémiste
Messages : 8853
Inscription : 14 avr. 05, 20:28
Localisation : Québec

Re: Harry Potter et le Prince de Sang Mêlé (D. Yates-2009)

Messagepar someone1600 » 20 avr. 09, 08:44

heu... :?

Cette BA est plus qu'alléchante. J'ai vraiment hate de voir le film. :P

Avatar de l’utilisateur
frédéric
1st Degree
Messages : 12866
Inscription : 28 août 04, 18:49
Localisation : Une galaxie lointaine, très lointaine

Re: Harry Potter et le Prince de Sang Mêlé (D. Yates-2009)

Messagepar frédéric » 18 juil. 09, 16:51

Une adaptation réussie, mais dans la forme et le ton de L'ordre du Phénix signé du même Yates qui a gardé ici l'aspect visuel très inspiré du précédent. Le film se laisse suivre sans déplaisir malgré quelques longueurs ici et là, mais Yates et Kloves s'attardent surtout aux amours naissant de nos héros ce qui donne des scènes très amusantes (surtout avec Ron) avec une Emma Watson de plus en plus craquante il faut bien le dire.

Spoiler (cliquez pour afficher)
Le film cependant déçoit un peu du côté de l'intrigue qui plonge dans l'enfance de Voldemort qui est ici assez survolée, de même que celle de Rogue (expliquant le prince de sang mêlé) est complètement supprimée, idem pour le combat final attendu à Poudlard (on voit juste la salle de réception détruite). Alors certes, la séquence de la grotte tient ses promesses, mais on aurait aimé en avoir plus, espérons qu'ils se rattrapent lors de la bataille finale des Reliques du mort qui s'annonce très prometteuse à l'écran.


Côté acteurs, ils ont gagné en maturité notamment D. Radcliffe, Michael Gambon n'a jamais eu un rôle aussi important, mais la plus grosse surprise c'est Tom Felton alias Drago Malfoy qui vole presque la vedette à Potter.

Au Final, donc ça m'a bien plût, même si Yates reste dans ce qu'il avait accomplit dans L'ordre du Phénix et si la fin est un peu frustrante par rapport à ce que l'on attendait.
Image

Blogs Perso, Cinéma de Minuit : http://cineminuit.fr.over-blog.com/

Cinéma Actuel : http://sallesobscures2.over-blog.fr/

"And Now Mr Serling"

Alligator
Réalisateur
Messages : 6629
Inscription : 8 févr. 04, 12:25
Localisation : Hérault qui a rejoint sa gironde

Re: Harry Potter et le Prince de Sang Mêlé (D. Yates-2009)

Messagepar Alligator » 19 juil. 09, 16:22

Image
http://alligatographe.blogspot.com/2009/07/harry-potter-and-half-blood-prince.html

Si vous comptez sur moi pour pouvoir lire une critique circonstanciée, ou même correcte sur ce Harry Potter, vous allez être drôlement déçu. Je pourrais très bien livrer quelque chose de lapidaire : "un Harry Potter comme les autres, plein d'effets spéciaux, racontant une histoire alambiquée pleine de monstres et merveilles". J'ai vraiment envie d'en rester là. Franchement, je me sens un peu extra-terrestre. Je n'ai pas vu le précédent opus, déjà, ça part mal. Je n'ai même pas pu finir le premier chapitre du premier bouquin. Et j'ai beaucoup de mal à savoir pourquoi j'aime ou pas les différents épisodes vus jusque là. Je suppose qu'il faut être tombé dedans quand on était petit. J'écris donc là en espèce d'inculte assumée, ne tirez pas! D'autant que je ne pense pas être réfractaire. Les deux heures trente et quelques ne m'ont pas paru aussi que longues que dans d'autres épisode précédents. Celui-là m'a semblé assez bien balancé dans le rythme. Caméra et montage donnent une lecture fort sereine. La mise en scène est sobre. On a droit à quelques jolis plans même, avec des cadres purs et une belle lumière. Si bien qu'au final, voir ce film fut loin d'être désagréable.

Je suis allé voir ce film avec mon beau-fils, en baby-sitter inquiet en quelque sorte. Et puis, voilà, c'est passé comme une lettre à la poste.
Je vous avais dit que je n'aurais rien d'intéressant à dire.
Ah si, l'interprétation de la petite Emma Watson devient de plus en plus satisfaisante. Celles de Radcliffe et Grint par contre laissent toujours autant à désirer, au mieux pourrait-on les qualifier de banales. Feraient mieux de prendre des cours de théâtre plutôt que de se modeler des cous de taureaux.

Avatar de l’utilisateur
Gounou
au poil !
Messages : 9769
Inscription : 20 juil. 05, 17:34
Localisation : Lynchland

Re: Harry Potter et le Prince de Sang Mêlé (D. Yates-2009)

Messagepar Gounou » 21 juil. 09, 00:29

"Pas désagréable" est le mot. C'est presque devenue une gageure pour les divertissements en 2009. :mrgreen: Des longueurs, quand même, et un scénario alambiqué pour pas grand-chose. Après, tout est question d'affinité avec l'univers...
Image

7swans
Nuits de Sheen...
Messages : 7276
Inscription : 17 févr. 06, 18:50

Re: Harry Potter et le Prince de Sang Mêlé (D. Yates-2009)

Messagepar 7swans » 21 juil. 09, 01:05

Gounou a écrit :"Pas désagréable" est le mot. C'est presque devenue une gageure pour les divertissements en 2009. :mrgreen: Des longueurs, quand même, et un scénario alambiqué pour pas grand-chose. Après, tout est question d'affinité avec l'univers...


Comment tu t'es retrouvé à cette séance?!
T'as perdu un pari? Un rendez vous galant?
C'est une semaine assez pauvre en sortie ciné, j'en conviens, mais tout de même...

:twisted:
There's no such thing as adventure. There's no such thing as romance. There's only trouble and desire.

Avatar de l’utilisateur
Gounou
au poil !
Messages : 9769
Inscription : 20 juil. 05, 17:34
Localisation : Lynchland

Re: Harry Potter et le Prince de Sang Mêlé (D. Yates-2009)

Messagepar Gounou » 21 juil. 09, 11:04

Sortie en famille ! :wink:
Image

Avatar de l’utilisateur
Colqhoun
Qui a tué flanby ?
Messages : 33320
Inscription : 9 oct. 03, 21:39
Localisation : Helvetica

Re: Harry Potter et le Prince de Sang Mêlé (D. Yates-2009)

Messagepar Colqhoun » 21 juil. 09, 11:40

Gros moment d'ennui. Rien (ou presque) ne m'aura intéressé dans ce film. Car malgré la durée excessive, tout est constamment éludé, raccourci, bâclé. Oublié.
"Give me all the bacon and eggs you have."

Avatar de l’utilisateur
Profondo Rosso
Howard Hughes
Messages : 15500
Inscription : 13 avr. 06, 14:56

Re: Harry Potter et le Prince de Sang Mêlé (D. Yates-2009)

Messagepar Profondo Rosso » 21 juil. 09, 12:42

Un début plutôt bon qui donne enfin l'occasion croire que l'intrigue va se nouer immédiatement (la concision des passages obligé, le ton plus sombre) mais finalement ça retombe dans les travers de la plupart des films avec une durée désespérement longue (pas lu les livres je précise) et surtout la mise en image très plate de David Yates (qui semble être devenu le Guy Hamilton de la saga dommage en bien ou en mal le 1 film =1 réalisateur amenait un minimum de surprise) et une photo assez laide. L'intrigue est trop lâche et dilaté, la révélation de l'identité du Prince au sang mêlé nous rappelle soudainement qu'il a été évoqué dans la 1ere demi heure alors que c'est tout de même le titre du film, un comble. Pas totalement désagréable pour autant, l'amour vache Ron/Hermione est très amusant (par contre Harry/Ginny niaise et plate au possible) et la séquence finale avec tout les élèves alumant leur baguette devant
Spoiler (cliquez pour afficher)
le corps de Dumbledore
très belle (et un astuce pour palier l'inexpressivité de Radcliffe, enfouir son visage :mrgreen: ). 3/6

Avatar de l’utilisateur
nobody smith
Monteur
Messages : 4596
Inscription : 13 déc. 07, 19:24

Re: Harry Potter et le Prince de Sang Mêlé (D. Yates-2009)

Messagepar nobody smith » 25 juil. 09, 20:30

Le roman étant le plus bavard et interminable de la série, je ne suis pas étonné de me retrouver face à un film du même tonneau. La bande annonce a été une belle manipulation pour les incrédules qui croyaient que l’énorme problème de rythme du roman serait évacué pour donner lieu à un vrai film épique. Rien ne change donc par rapport au récit d’origine. Il y a toujours ce manque cruel de péripéties au sein d’une intrigue qui fait du surplace en prétextant que c’est pour introduire la grande aventure qui servira de final (belle arnaque puisque le dit dernier opus est pratiquement aussi bavard et longuet). Il y a plus qu’à se raccrocher à ce qu’on peut, en l’occurence les amusants va-et-viens amoureux entre les personnage et une certaine tenue visuelle instillant une belle ambiance. De quoi passer un bon moment même si on flirte avec l'oubliable. N’empêche qu'il est regrettable que la série n’ait définitivement pas su gèrer le retour au affaire de son grand méchant :(
"Les contes et les rêves sont les vérités fantômes qui dureront, quand les simples faits, poussière et cendre, seront oubliés" Neil Gaiman
Image

Avatar de l’utilisateur
John Anderton
Vintage
Messages : 7655
Inscription : 15 avr. 03, 14:32
Localisation : A bord de l'Orca, au large d'Amity

Re: Harry Potter et le Prince de Sang Mêlé (D. Yates-2009)

Messagepar John Anderton » 31 juil. 09, 11:17

Colqhoun a écrit :Gros moment d'ennui. Rien (ou presque) ne m'aura intéressé dans ce film. Car malgré la durée excessive, tout est constamment éludé, raccourci, bâclé. Oublié.


Cela résume assez bien ce que je pense du film. J'y suis allé avec ma copine et ma soeur, et j'ai échangé deux ou trois mots en fin de séance avec quelqu'un qui était dans la salle et que je connaissais. Sur 4 personnes, aucune n'a aimé. Tout ce qui est intéressant dans le roman n'est pas dans le film, il ne se passe absolument rien pendant 2 H 30, si ce n'est les histoires d'amour gnan-gnan qui sont lassantes à force d'être rabâchées... Les 5 premiers films ont tous, à un niveau ou un autre, du charme, mais là, j'ai trouvé la soupe vraiment indigeste... et dire qu'ils veulent faire 2 films avec le dernier roman, qui souffre du même problème que ce 6e film, à savoir qu'il ne se passe rien dedans... ça promet...
ImageImage

Avatar de l’utilisateur
hellrick
David O. Selznick
Messages : 12642
Inscription : 14 mai 08, 16:24
Liste de DVD
Localisation : Sweet Transylvania, Galaxie Transexuelle

Re: Harry Potter et le Prince de Sang Mêlé (D. Yates-2009)

Messagepar hellrick » 31 juil. 09, 11:36

Un épisode classique, purement illustratif, qui ressemble à une enfilade de séquences disparates (une scène intimiste, une scène romance, une scène au cours pour nous rappeler que nous sommes dans une école, une scène de match indispensable, un flash back, un morceau de bravoure, quelques passages sur les personnages secondaires - Hagrid, les Weasley,... prenez tout ça secouer 2 ou 3 fois et hop, 2h30 de film :wink: ) Mais ce n'est pas désagréable, si on a lu les livres on retrouve sans problème certains passages version "livres d'images" (si on est puriste on déteste l'élagage du matériel mais je suis pas puriste) et dans l'ensemble ça reste un bon moment en dépit de pas mal de longueurs et d'une intrigue assez vite expédiée aboutissant à une bataille finale bien décevante même si dans l'ensemble les trois derniers quart d'heures fonctionne bien.

Comme pour tous les épisodes je donne donc un 4/6 :wink:
Critiques ciné bis http://bis.cinemaland.net et asiatiques http://asia.cinemaland.net

Image

Avatar de l’utilisateur
Demi-Lune
Bronco Boulet
Messages : 13486
Inscription : 20 août 09, 16:50
Localisation : Avec Dr. Jones dans une pièce qui se rétrécit à vue d'oeil

Re: Harry Potter et le Prince de Sang Mêlé (D. Yates-2009)

Messagepar Demi-Lune » 27 nov. 10, 09:56

ImageImageImage

Un puits à ennui. Je crois que je tiens là le plus mauvais épisode de la série. 2h30 de vide, d'insipidité et d'amourettes cucul à se coller une balle dans la tête. Les acteurs sont toujours aussi inexpressifs et l'intrigue (parce qu'il paraît qu'il y a une intrigue) reléguée au quatrième plan. Très fort. La musique ? Elle est tellement géniale que je n'y ai même pas fait attention une seule fois. Les personnages ? Toujours aussi unidimensionnels. L'univers ? De moins en moins intéressant. La photographie, entre humidité et reflets griso-verdâtres, est tellement brumeuse que cela en devient proprement illisible plus d'une fois. Il y a quelques plans ma foi très beaux, quelques idées de mise en scène intéressantes, et le minois fort charmant d'Emma Watson, mais c'est bien tout ce qui retient l'attention dans cet épisode-tunnel qui ne fait que confirmer mon opinion selon laquelle cette saga n'a pas grand-chose à raconter. Et quand on n'a rien à raconter, on inflige pas 2h30 de vide au spectateur. Comme disait Profondo Rosso, Yates est vraiment le Guy Hamilton des Harry Potter. J'ai peur pour le suivant...
Dernière édition par Demi-Lune le 27 nov. 10, 17:26, édité 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Watkinssien
Etanche
Messages : 14733
Inscription : 6 mai 06, 12:53
Localisation : Xanadu

Re: Harry Potter et le Prince de Sang Mêlé (D. Yates-2009)

Messagepar Watkinssien » 27 nov. 10, 10:51

Demi-Lune a écrit : Comme disait Profondo Rosso, Yates est vraiment le Guy Hamilton des Harry Potter. J'ai peur pour le suivant...


Je ne suis pas d'accord du tout avec cette expression.

Bon je considère ce sixième volet inférieur au 5 et largement inférieur au dernier qui vient de sortir.

L'impression d'alanguissement est juste, qu'il ne se passe pas grand chose est certes un défaut, plus dû au travail d'adaptation paresseux de Kloves qu'au réalisateur David Yates.

Le problème de ce sixième volet, c'est que Yates semble délibérément ne pas s’intéresser aux affres de Potter et ses amis, mais plus au côté dilemme de Malfoy, d'ailleurs les meilleurs moments du film sont centrés sur ce personnage. La manière dont il filme ses (rares) pérégrinations, dont il place le personnage dans le cadre sont clairement les moments les plus intéressants du film, car ce sont les moments où l'on sent le regard du cinéaste qu'il avait su posé sur Potter dans le 5 et sur tous les personnages importants, cette fois-ci dans le 7.

Le sixième film laisse donc cette impression d'être une oeuvre "sacrifiée", ce qui peut provoquer ce rejet.

Sinon David Yates est plus personnel qu'un Guy Hamilton, plus doué aussi.
Image

Mother, I miss you :(

Avatar de l’utilisateur
Demi-Lune
Bronco Boulet
Messages : 13486
Inscription : 20 août 09, 16:50
Localisation : Avec Dr. Jones dans une pièce qui se rétrécit à vue d'oeil

Re: Harry Potter et le Prince de Sang Mêlé (D. Yates-2009)

Messagepar Demi-Lune » 27 nov. 10, 14:22

Le traitement du personnage de Malfoy est effectivement plus soigné que d'accoutumée, mais si je suis sévère, je te trouve bien clément pour le coup. :wink:

A mes yeux, le "mieux" dans l'écriture de Malfoy ne masque pas la pauvreté inhérente dans l'écriture de ce personnage ou même des autres. Si je mets de côté le charme physique d'Emma Watson, je trouve sincèrement qu'il n'y a guère que son personnage (Hermione, donc) qui soit un tantinet intéressant dans cet univers. Les autres ne sont malheureusement jamais restés qu'au stade schématique, peu aidés il est vrai par l'atonie de leurs comédiens. Dans cette saga cinématographique, il y a un immense décalage, à mes yeux, entre les intentions et les résultats : depuis plusieurs épisodes, la saga se donne tous les moyens, toutes les latitudes (à commencer par l'étirement maximum du récit) pour brosser le portrait d'une adolescence solitaire, différente, mais n'est au final que d'une grande pauvreté en la matière. Harry Potter s'inscrit dans la longue tradition connue du fantastique comme prétexte/miroir de tourments juvéniles (cf. Christine, Carrie, Donnie Darko...), mais pour moi, pratiquement rien qui a trait à ses aspects dans les films n'est convaincant, authentique, crédible. Le cinéaste a beau consacrer en l'occurrence 2h30 aux trajectoires sentimentales des héros, son édifice pâtit immanquablement du peu de développement alloué aux personnages. Ce reproche est d'ailleurs valide pour la plupart des épisodes, selon moi. Les Harry Potter se veulent être des paraboles des étapes successives de l'adolescence, cependant la misère qui caractérise le trait d'écriture empêche toute éclosion d'une véritable description sincère et tangible de l'âge adolescent. Je ne sais pas si je suis un cynique (je vais sans doute l'être un peu :mrgreen: ), mais les pseudos tourments des personnages me semblent plus être calibrés pour les midinettes selon une formule bien rodée du studio ("faut que ça soit sombre !"), que résultant d'une démarche franche*. Quand je vois par exemple Arnie perdre la raison peu à peu dans Christine, j'ai mal pour lui, j'y crois absolument. Quand je vois Radcliffe froncer les sourcils et nous jouer le drame de sa vie, je ne peux m'empêcher de rigoler intérieurement. Car au-delà du comédien et de son jeu, je ne vois que totale superficialité et émotions forcées.
Cuaron, en plus d'une mise en scène grandiose, avait réussi à combler un peu ce problème. Hélas, c'est un peu l'exception qui confirme la règle, pour moi.

* Note bien que je parle des films et non des romans, que je n'ai pas lus.

Avatar de l’utilisateur
Watkinssien
Etanche
Messages : 14733
Inscription : 6 mai 06, 12:53
Localisation : Xanadu

Re: Harry Potter et le Prince de Sang Mêlé (D. Yates-2009)

Messagepar Watkinssien » 27 nov. 10, 16:58

Je suis plus clément envers surtout le talent de Yates, c'est d'ailleurs la raison pour laquelle j'ai réagi. :wink:

Sinon, je peux comprendre complètement ton rejet, même si je perçois tes dires différemment.
Il est d'ailleurs vrai que cette saga se fait poursuivre par cette acharnement thématique du passage de l'enfance à l'adolescence et de l'adolescence à l'âge adulte, que l'on entend un peu partout ; moi j'y vois surtout un personnage qui n'a pas eu d'enfance du tout, obligé de s'en écarter par sa place dans l'Histoire du contexte dans lequel il vit. Du coup la franchise du cinéaste Yates sur cet état d'esprit est, je pense, volontairement anodine, bref il ne s'en intéresse pas.

J'aime beaucoup le cinquième volet par exemple, parce que j'ai senti et ressenti que son intérêt se focalisait sur la perte d'identité de Potter, non pas parce qu'il passe à un stade "adulte" ou autres clichés du genre, mais parce qu'il ne sait plus où se trouve la frontière entre ce qui est bien et mal.

Dans le sixième, c'est à travers un personnage secondaire qu'il appose ce regard, mais en effet ce n'est pas le personnage principal. Par conséquent, le film se perd un peu dans les digressions obligées du trio, alors que je sens que ce qui l'intéresse c'est lorsque les personnages ont des dilemmes.
Image

Mother, I miss you :(