l'avventura

Rubrique consacrée aux DVD de films naphtalinés, tournés avant 1980.

Modérateurs : Karras, Rockatansky, cinephage

philippe70
Stagiaire
Messages : 29
Inscription : 13 janv. 07, 11:11

l'avventura

Messagepar philippe70 » 13 janv. 07, 11:22

bonjour a tous, passionné de cinema italien des anneés 60 et 70, je viens de visionner l'avventura en dvd(edition montparnasse), je voulais dire que c'est l'un des plus beau film que jai vu de cette epoque, decrié a sa sortis ce film est d'un avant guardisme etonnant.bravo aussi pour la qualiter du dvd ainsi que ces bonus...

Avatar de l’utilisateur
joe-ernst
Décorateur
Messages : 3691
Inscription : 20 mars 06, 15:11
Localisation :

Messagepar joe-ernst » 13 janv. 07, 22:05

Découvert aussi il y a quelques jours et je crois que je ne m'en suis toujours pas remis. Une gifle comme on les aime... :D
Image

We are all in the gutter, but some of us are looking at the stars. Oscar Wilde.
L'hyperréalisme à la Kechiche, ce n'est pas du tout mon truc. Alain Guiraudie

philippe70
Stagiaire
Messages : 29
Inscription : 13 janv. 07, 11:11

Messagepar philippe70 » 14 janv. 07, 11:25

domage que des cinéastes comme antonioni aient disparu comme anna sur l'ile....super film avec blow up.

ange54
Stagiaire
Messages : 62
Inscription : 4 août 06, 16:02

Messagepar ange54 » 14 janv. 07, 19:16

l'avventura est le film qui a fait découvrir Antonioni au festical de cannes en 1960: le président du jury Georges Simenon avait influencé les membres du jury pour attribuer , cetteannée là , la palme d'or (méritée)
à "la dolce vita" de Fellini (qui marquait le tournant de sa carriére)
les anciens doivent se souvenir de la façon dont avait été accueilli par des sifflets "l'avventura" qui allait se contenter d'un prix "spécial pour la recherche d'un nouveau language cinématographique";
il n'y a qu'au festival de Cannes pour voir l'attribution de tels prix : le summum étant le grand prix de cinéma de création attribué ex-aequo en 1983 à Tarkovsky pour "nosthalgia" et à Bresson pour "l'argent";
Antonioni allait poursuivre avec Monica Vitti 3 autres chefs d'oeuvre "la nuit (qui n'existe pas en dvd) "l'eclipse" et "le désert rouge" (en couleurs et qui béneficie d'un trés beau transferten dvd collection carlotta);
c'est vrai qu'on regrette parfois cette grande époque du cinéma italien où l'on attendait le dernier Fellini ou antonioni ou Visconti ou Pétri ou Pasolini ou Comencini : le cinéma d e minuit consacre régulérement un cycle à cette période prolifique...