Mathieu Kassovitz

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés après 1980

Modérateurs : Karras, Rockatansky, cinephage

Avatar de l’utilisateur
Supfiction
David O. Selznick
Messages : 13911
Inscription : 2 août 06, 15:02
Localisation : Have you seen the bridge?

Re: Mathieu Kassovitz

Messagepar Supfiction » 3 avr. 15, 11:08

Jackie Chan, s’il rate, il se prend le mur et il meurt

euh, c'est dans quel film ça ?

Sinon, il dit pas toujours que des conneries, c'est le propre des provocateurs :

Il y a tellement de films désormais, ce sont des produits. Même les chefs-d’œuvre restent trois semaines en salle au maximum. Pour qu’ils soient considérés comme des chefs-d’œuvre, il faudrait que les gens puissent peut-être les voir une deuxième fois, y réfléchir. Mais pour pouvoir y réfléchir, il ne faut pas que, quand tu sors du cinéma, tu aies trois films téléchargés sur ton téléphone, cinq films qui sortiront la semaine prochaine, trois autres à la TV, quatre jeux vidéos auxquels il faut jouer... Tu sors 2001 : L’Odyssée de l’espace aujourd’hui, tout le monde passe à côté. C’est impossible d’assimiler les bons films aujourd’hui.

Avatar de l’utilisateur
Chdx
Electro
Messages : 883
Inscription : 6 déc. 12, 16:36
Localisation : (Pas loin du port d')Amsterdam

Re: Mathieu Kassovitz

Messagepar Chdx » 3 avr. 15, 11:20

Supfiction a écrit :
Jackie Chan, s’il rate, il se prend le mur et il meurt

euh, c'est dans quel film ça ?



:mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
Supfiction
David O. Selznick
Messages : 13911
Inscription : 2 août 06, 15:02
Localisation : Have you seen the bridge?

Re: Mathieu Kassovitz

Messagepar Supfiction » 3 avr. 15, 11:31

Ok, il parlait donc de l'acteur et non des personnages des films. Parce que à ma connaissance, s'il y en a un qui meurt à la fin du film c'est Bebel..

Mathieu Kassovitz a écrit :Les gens n’aiment pas les nègres ..

Si c'est pas de la provoc' ça. Après il faut pas qu'il s'étonne si ses films ne marchent pas. Il est devenu tellement antipathique que les gens n'ont tout simplement pas envie d'aller voir ses films. J'ai essayé de voir "Un illustre inconnu" mais j'ai abandonné en cours de route.

Nominations Cesars Meilleur Film 2012 a écrit :
La guerre est déclarée

Le Havre

The Artist

Polisse

L'exercice de l'état

Pater

Intouchables

Sinon, il y avait sans doute la place pour une nomination de L'Ordre et la Morale aux Cesars 2012, il me semble (ne serait-ce qu'à la place de Pater, Le Havre ou même La guerre est déclarée). Il faut lui accorder ça. Un bon film à charge contre les politiques (Mitterrand et Chirac et le FLNKS, clairement visés). N'étant pas expert de la question comme le spectateur lambda, j'ai trouvé le film mesuré et crédible, chacun en prenant pour son grade, y compris les kanaks (l'attaque initiale montre bien la violence qui échappe à ses leaders, il y a même l'arme blanche controversée).

Avatar de l’utilisateur
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Messages : 22826
Inscription : 21 nov. 05, 00:41

Re: Mathieu Kassovitz

Messagepar AtCloseRange » 23 avr. 15, 11:56

Interview autour du Bureau des Légendes

http://www.gqmagazine.fr/pop-culture/se ... view/25450
Image

mannhunter
Laspalès
Messages : 15378
Inscription : 13 avr. 03, 11:05
Localisation : Haute Normandie et Ile de France!

Re: Mathieu Kassovitz

Messagepar mannhunter » 30 avr. 15, 14:25


Avatar de l’utilisateur
Jack Griffin
Goinfrard
Messages : 11985
Inscription : 17 févr. 05, 19:45

Re: Mathieu Kassovitz

Messagepar Jack Griffin » 30 avr. 15, 14:33

On touche le fond

Avatar de l’utilisateur
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Messages : 22826
Inscription : 21 nov. 05, 00:41

Re: Mathieu Kassovitz

Messagepar AtCloseRange » 30 avr. 15, 15:00

Il est trop fort, Kasso.

En même temps, elle n'a pas tout à fait tort, Véronique (je me suis fendu d'un "Zzzzzzzzzzzzz" sur Twitter pendant le premier épisode - dommage que Kasso n'ait pas réagi, on aurait pu avoir une conversation sympa :) ) avant de reconnaître que c'est pas trop mal ce Bureau des Légendes pour l'instant.
Du côté des +: interprétation vraiment impeccable (c'est rare pour une série française) et scénario bien fichu
Du côté des -: photo laide et mise en scène un peu léthargique de Rochant.
Image

Avatar de l’utilisateur
hansolo
David O. Selznick
Messages : 12517
Inscription : 7 avr. 05, 11:08
Localisation : In a carbonite block

Re: Mathieu Kassovitz

Messagepar hansolo » 18 août 15, 15:24

Ce soir sur France 2 à 22:35 L'ordre et la morale
- What do you do if the envelope is too big for the slot?
- Well, if you fold 'em, they fire you. I usually throw 'em out.

Le grand saut - Joel & Ethan Coen (1994)

Avatar de l’utilisateur
Dariette Argento
Stagiaire
Messages : 8
Inscription : 22 mai 15, 10:40

Re: Mathieu Kassovitz

Messagepar Dariette Argento » 20 août 15, 18:02

Image

Avatar de l’utilisateur
Carlito Brigante
Machino
Messages : 1136
Inscription : 27 août 06, 00:21
Localisation : Ygam

Re: Mathieu Kassovitz

Messagepar Carlito Brigante » 20 août 15, 19:25

Chdx a écrit :
Supfiction a écrit :
Jackie Chan, s’il rate, il se prend le mur et il meurt

euh, c'est dans quel film ça ?



:mrgreen:

Merci !

Avatar de l’utilisateur
bronski
Touchez pas au grisbi
Messages : 17419
Inscription : 23 févr. 05, 19:05
Localisation : location

Re: Mathieu Kassovitz

Messagepar bronski » 25 août 15, 18:57

Diffusion de Amen de Costa-Gavras jeudi 27 sur Chérie 25 à 20h50 (canal 25 de la TNT). Très bon film sur le Vatican et ses petits arrangements avec les morts durant la IIe Guerre Mondiale.

Kassovitz y est assez bon je trouve. A (re)découvrir.

Avatar de l’utilisateur
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Messages : 85999
Inscription : 12 avr. 03, 22:22
Localisation : Contrebandier à Moonfleet

Re: Mathieu Kassovitz

Messagepar Jeremy Fox » 27 août 15, 08:10

La Haine - 1995

Deuxième film de Kassovitz derrière la caméra après le très amusant et attachant Métisse, La Haine se regarde toujours avec un certain plaisir même si son côté brûlot ne tient aujourd'hui plus vraiment le coup (cette phrase/histoire culte répétée à de nombreuses reprises semble même désormais un peu ridicule). Le cinéaste a beau intégrer des personnages pour faire moins manichéen (le flic arabe compatissant, l'autre flic arabe brutal pour rétablir la balance...), il ne peut pas s'empêcher de retomber dans ce travers à la première occasion. C'est alors soit inconséquent, soit inconscient. Sinon, l'aspect comédie est toujours aussi réussi, Kassovitz ayant encore à l'époque le sens du rythme et de la réplique et surtout un trio d'assez bons comédiens, le charisme de Vincent Cassel s’alliant assez bien avec le pittoresque de Saïd Taghmaoui qui s'avère en fait être le 'clown' du film.

Quand Kassovitz cherche à faire sourire, ça passe, quand il essaie de faire passer son message, un peu moins ; depuis, sur la banlieue, on a vu bien plus puissant, bien plus crédible. Cependant, il avait encore à l'époque un joli talent de réalisateur. Pas désagréable mais je pense que je n'y reviendrais pas.

Avatar de l’utilisateur
Rick Blaine
Howard Hughes
Messages : 17881
Inscription : 4 août 10, 13:53
Last.fm
Localisation : Paris

Re: Mathieu Kassovitz

Messagepar Rick Blaine » 27 août 15, 10:09

Ca confirme un peu ce que je craignais dans une éventuelle re-vision.
Je crois que je ne le reverrais pas, je vais rester sur mon souvenir.

Avatar de l’utilisateur
Max Schreck
David O. Selznick
Messages : 14776
Inscription : 13 août 03, 12:52
Localisation : Hong Kong, California

Re: Mathieu Kassovitz

Messagepar Max Schreck » 4 nov. 16, 10:48

L'Ordre et la morale, 2011
Le réalisateur se tient à une reconstitution la plus authentique possible, et se retient donc d'enrichir sa trame d'éléments mélodramatiques, et en même temps cette rigueur parvient à mettre en lumière avec une juste sensibilité l'humanité des personnages, qui échappent quasiment tous à la caricature (y compris Pons ou le personnage du général, qui révèlent être eux-mêmes pris dans le jeu politique où on ne discute plus). Après, j'ai pas trouvé ça très bien écrit, les dialogues sonnant un peu trop ampoulés (mais ça peut passer si on considère qu'ici tous les personnages sont des militaires), et un casting pas particulièrement brillant. Se détachent heureusement le duo principal avec un Kasso impeccable et un fascinant parce qu'imprévisible Iabe Lapacas dans le rôle d'Alphonse Dianou.

A vouloir être si près des faits, le film n'est du coup pas non plus passionnant tout du long, mais c'est une démarche honorable, qui évite la lourdeur de la dénonciation sans nuance. Au contraire, on a là l'exposé d'un vrai désastre de gestion de crise, et c'est tellement rare dans le cinéma français de traiter d'actualité que c'est en soi remarquable (bon, avec 25 ans de retard mais c'est toujours bon à prendre). Ça pourrait être scolaire, mais on n'a heureusement pas du tout affaire à un produit télévisuel, Kassovitz montrant dès son ouverture son ambition de faire du cinéma, et n'a pas perdu sa patte, avec des effets certes souvent voyants mais qui ne versent jamais dans le mauvais goût. Et lorsque l'action s'impose, il livre deux morceaux à l'intensité redoutable, inventifs et fonctionnant vraiment bien.
« Vouloir le bonheur, c'est déjà un peu le bonheur. » (Roland Cassard)
Mes films du mois...
Mes extrospections...
Mon Top 100...

mannhunter
Laspalès
Messages : 15378
Inscription : 13 avr. 03, 11:05
Localisation : Haute Normandie et Ile de France!

Re: Mathieu Kassovitz

Messagepar mannhunter » 13 juin 17, 19:01