Votre film du mois de Septembre 2014

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés après 1980

Modérateurs : Karras, Rockatansky, cinephage

Avatar de l’utilisateur
Thaddeus
Ewok on the wild side
Messages : 5144
Inscription : 16 févr. 07, 22:49
Localisation : 1612 Havenhurst

Re: Votre film du mois de Septembre 2014

Messagepar Thaddeus » 1 sept. 14, 08:50

Septembre 2014

Image



La rivière (Tsai Ming-liang, 1997)
Lee Kang-sheng n’aurait pas dû plonger dans cette rivière polluée pour figurer un noyé lors du tournage d’un film. Depuis il est pris d’une douleur qui lui tord le cou, le terrasse, le désarticule. On tente pour le soigner toutes les méthodes possibles, son corps est violenté, percé, martyrisé, mais rien n’y fait. Fidèle à son style mutique, Tsai filme le jeune homme, son père adepte de moites étreintes homosexuelles dans les cabines de saunas, sa mère frustrée fréquentant un amant qui la rabroue, au sein d’un Taipei liquide, silencieux, où les bouffées d’angoisses alternent avec des traits de burlesque fugace. Il faut savoir accepter les lenteurs de l’exercice, son opacité, sa scénographie très tranchée, pour pouvoir en apprécier le propos mélancolique sur l’irréparable douleur des solitudes urbaines. 4/6

Les espions (Henri-Georges Clouzot, 1957)
Pour Clouzot la mécanique dramatique semble plus importante que les motivations psychologiques, peut-être parce qu’il ne croit pas à une finalité rationnelle des comportements humains. Son goût de l’absurde n’a jamais été mieux exploité que dans ce film authentiquement kafkaïen, qui voit le quotidien d’un directeur de clinique inéluctablement investi par des êtres étranges, des actes illisibles, des enjeux indéchiffrables : tout un monde cynique, obscur et vaguement inquiétant à travers lequel transparaît l’angoisse de l’homme qui constate qu’il n’est plus qu’un objet. Huis-clos à la frontière du fantastique, l’œuvre retourne comme une crêpe à chaque nouvelle bifurcation, dispense une morale grinçante et désabusée, et constitue sans doute le jalon le plus injustement méconnu de l’auteur. 5/6

Enemy (Denis Villeneuve, 2013)
Ce film a déjà été réalisé par Kieślowski, sur un pendant féminin : c’était La Double Vie de Véronique. L’affirmation est certes abusive tant le registre anxiogène convoqué ici s’en éloigne et tant l’inspiration, bien moins spirituelle, en diffère. Bonne surprise : là on l’on pouvait redouter une énième polanskerie lynchoïde, Villeneuve évite les effets de manche, déjoue les attentes formelles (malgré l’image jeune pisse obligée) et ne cherche pas à emberlificoter son public pour lui prouver crânement qu’il est le plus malin. Tirant le meilleur parti du décor urbain de Toronto, l’atmosphère engourdie et opaque de ce thriller mental laisse filtrer une angoisse très contemporaine liée à la dépossession de soi, au refus de l’engagement conjugal, qui lui confère sa singularité relative mais appréciable. 4/6

Faux mouvement (Wim Wenders, 1975)
Deuxième volet du triptyque consacré par Wenders au mal-être de l’Allemagne des années 70. Plus littéraire que les autres, parfois lesté d’un certain verbiage métaphysique, il agit à l’image de ses protagonistes, réunis par hasard dans une équipée erratique sur les routes de la RFA : en larguant les amarres et en fuyant toute cimentation narrative. Entre haltes et promenades, des rives du Rhin aux faubourgs crépusculaires de Bonn, le road movie développe une réflexion quelque peu ésotérique sur la crise identitaire d’un pays, d’une époque, d’êtres velléitaires et sans idéaux tentés par l’engloutissement. Son attrait naît de sa plastique travaillée, du charme d’Hannah Schygulla et de la toute jeune Nastassja Kinski, d’une forme de poésie du désarroi faite d’humour laconique, de nonchalance et de mélancolie. 4/6

L’idéaliste (Francis Ford Coppola, 1997)
Même quand il adapte John Grisham, Coppola reste un cinéaste capable de transformer un pensum judiciaire en un film personnel au classicisme subtil. Un jeune avocat candide et honnête contre un as du bourreau flanqué d’une armada de collaborateurs cyniques, une famille modeste flouée par une gigantesque compagnie d’assurances : vieux schéma du combat idéaliste perdu d’avance. Et pourtant, telle une pierre noire parfaitement polie dont la surface comporterait néanmoins quelques accrocs, cette histoire cousue de fil blanc captive et nous implique par son sens du détail, sa rigoureuse minutie, la mise en lumière de ses seconds rôles (Mickey Rourke, Virginia Madsen, et même Teresa Wright !). Autant de qualités, discrètes mais réelles, rehaussant la portée d’un beau récit d’apprentissage. 4/6

Compartiment tueurs (Costa-Gavras, 1965)
Fort d’un solide bagage cinéphile, ayant suivi les cours de l’IDHEC et assisté René Clair ou Jacques Demy, Costa-Gavras témoigne pour son premier film d’une étonnante maîtrise de la caméra. Son style très nerveux, physique et toujours mobile, excelle à restituer une atmosphère tendue où la menace est omniprésente, dans les bars et les ruelles, les cages d’ascenseurs et les transports parisiens, tous ces lieux banals devenus les champs d’action d’un tueur insaisissable. Mené à un rythme haletant, offrant à un casting assez phénoménal l’occasion de briller dans les registres de l’inquiétante étrangeté (Denner, Piccoli), de l’innocence (le jeune couple Perrin-Allégret) ou de la cocasserie (presque tous les autres), le polar entretient un suspense qui nous empoigne sans discontinuer. De sacrés débuts. 5/6

Hurlements (John Dante, 1981)
Difficile de ne pas confronter cette variation lycanthrope avec Le Loup-garou de Londres, sorti au même moment. Et la comparaison ne lui porte pas préjudice car son approche horrifique s’avère peut-être plus entêtante que le second degré recherché par Landis. La conviction de Dante et l’amour qu’il porte d’évidence au genre qu’il revisite avec respect portent leurs fruits : tout en peaufinant scènes spectaculaires et passages obligés (les transformations à vue envoient du bois), il sait ménager le contre-pied (l’entame en mode polar urbain bien noir) et créer des personnages aptes à nous convaincre que leur vie ne compte pas pour du beurre. Son sous-texte politique rend même la conclusion étonnamment émouvante, d’autant que la maman d’Elliot est aussi jolie qu’impeccable. 4/6

La colline des potences (Delmer Daves, 1959)
Plus peut-être que dans n’importe quel autre western de Delmer Daves, les images savent ici donner corps aux valeurs intellectuelles et sentimentales du récit. Jouant sur les thèmes de l’Éden, de l’amour contrarié, des épanouissements individuels entravés par des passions ou des intérêts communautaires contradictoires, le film trouve une idéale harmonie entre l’expression des qualités des personnages et celle de leur part d’ombre (Gary Cooper y est loin d’être un saint). Il émeut surtout par sa douceur, son chant de la nature, sa construction narrative en forme de parabole, et par une poignée de séquences suspendues à une découverte, un élan : ainsi de la très belle révélation des yeux bleus de Maria Schell, ou encore de la générosité du dénouement, caractéristique de la morale du cinéaste. 4/6

Goupi mains rouges (Jacques Becker, 1943)
Entre retournements de situations, cadavre ressuscité, rivalités amoureuses, Becker décrit une communauté paysanne à la manière d’un vaudeville, en rupture de l’imagerie de retour à la terre des années Pétain. Il flirte avec un fantastique noir qu’il refuse néanmoins au profit de portraits cocasses et chaleureux, peint le milieu rural avec une exactitude presque vériste, en exalte certains aspects tout en se montrant particulièrement féroce et critique sur d’autres. Petit bijou de fluidité, de verve, d’écriture, qui stimule les zygomatiques tout en inoculant une drôle d’amertume, cette chronique d’un clan terrien rongé par les querelles et l’obsession de l’argent fait en outre flamboyer les numéros d’acteurs (on retiendra particulièrement un Le Vigan déchaîné en colonial paludéen et assassin). 5/6

Dressé pour tuer (Samuel Fuller, 1982)
C’est presque un sujet de moyen-métrage, dont la littéralité fait fi de toute engraissage et de tout développement inutile. Qualité rare, bien sûr : Fuller travaille au corps la minceur aride de son point de départ et en tire une fable saisissante sur la domestication, la nature, la marge séparant la civilisation de la sauvagerie, à l’épreuve de nos conceptions morales. Seul lui importe le duel lent, long et cruel entre l’homme et l’animal, dont il note la progression imprévisible et surprend les sensations viscérales. La philosophie, la psychologie des comportements, il s’en moque, fixé exclusivement sur la tension et l’action des forces qui s’affrontent, sur l’efficacité brute d’une mise en scène refusant la scène à faire, construite sur des stimuli, et dont pas un plan ne traîne pour rien. Un modèle d’intensité et d’intelligence. 5/6

Une leçon d’amour (Ingmar Bergman, 1954)
À ceux convaincus qu’il ne sait faire que de l’austérichiant, Bergman se montre ici capable d’au moins deux choses : faire rire (eh oui) et filmer le bonheur, le vrai. Il s’expose à la limite de l’artifice, des effets d’annonce et de la mise en condition, mais sa joie communicative est celle d’un auteur s’abandonnant aux délices d’un registre qu’il croyait hors de sa portée. Tel un laboratoire de la légèreté, où un couple doit cesser de jouer la comédie pour se retrouver, le film préfigure Les Fraises Sauvages sur un mode enjoué, vaudevillesque, plein de réparties savoureuses et proche des sommets américains du genre. Gunnar Björnstrand, rusé, sympathiquement volage, très drôle, et Eva Dahlbeck, avec sa sophistication princière de Darrieux nordique, brillent d’une complicité taquine assez formidable. 5/6

Le vent de la plaine (John Huston, 1960)
Inversant les données de La Prisonnière du Désert pour en faire le support d’une réflexion antiraciste sur les tiraillements entre la vraie et la fausse filiation, sur les liens du sang et ceux de la famille, le film offre son lot de belles images inédites : la vieille dame jouant du Mozart sur son piano devant une maison perdue au milieu de nulle part, le retranchement final où se déchaînent les flammes, et surtout les apparitions fantomatiques de Kelsey, cavalier de l’Apocalypse, prophète de malheur et chantre des puissances infernales. Reste un message confus voire maladroit, dont l’ambigüité plus ou moins volontaire dispense tantôt le trouble (l’inceste n’est pas loin entre Burt et Audrey), tantôt le malaise (le choix semble bien fait entre préservation familiale et massacre d’Indiens sanguinaires). 4/6

Attaque ! (Robert Aldrich, 1956)
La guerre dépeinte par Aldrich le contestataire, sans fleurs ni couronnes ou compromis. Soit une entreprise absurde mise entre les mains de lâches, de badernes et d’imbéciles nommés par calcul politique, mus par leur unique intérêt personnel, et dont les décision criminelles sont convertes par la hiérarchie militaire – le film préfigure d’un an Les Sentiers de la Gloire. Les quelques digressions explicatives ou flambées d’humanisme démonstratif sont digérées aussi sec par le rouleau compresseur de la mise en scène, brutale, cruelle, qui entretient l’attente éprouvante de l’action puis la relâche en plongeant le spectateur au cœur de la boue et de la colère, du courage ou de la trahison. Rarement le cinéma américain aura été aussi offensif vis-à-vis de l’armée, de ses intrigues, de son hypocrisie. 5/6

3 cœurs (Benoît Jacquot, 2014)
Devant une histoire aussi banale et rebattue de triangle amoureux, on se demande si la démarche de Jacquot relève de la plus inconsciente témérité ou au contraire d’une paresse quasi démissionnaire. Et s’il faut saluer sa volonté de traiter de manière aussi inactuelle le drame sentimental, avec ses coups du destin et ses déchirements intimes, le truffaldisme recherché flirte parfois dangereusement avec le roman-photo pour mémères (les ponctuations narratives avec la voix-off du réalisateur, ouille). Mais le film se relève quasi miraculeusement de ces écueils et de ses faiblesses, d’abord parce que le récit ne s’appesantit jamais et qu’il parvient à donner corps à ses personnages, ensuite et surtout parce que la qualité de l’interprétation cimente des enjeux que l’on se surprend à trouver plutôt touchants. 4/6

Un, deux, trois (Billy Wilder, 1961)
Au moment du tournage, le mur de Berlin s’érige et la situation géopolitique ne prête pas franchement à rire. Accordé aux notes échevelées de Khatchatourian, le cinéaste choisit pourtant de fondre le communisme soviétique et le capitalisme yankee dans un même bouillon de folie burlesque, un jeu de manipulation proprement étourdissant mené par un James Cagney déchaîné. Un-deux-trois, tac-tac-tac, la charge satirique frappe très fort et dans toutes les directions, désigne comment tout s’achète et se corrompt, fait danser les trente-six chandelles d’un délire frénétique qui ne laisse pas un instant pour souffler, se remettre d’un gag dévastateur ou d’une répartie hilarante. Ce sens de la cadence, ce brio comique, ces jubilatoires principes d’inversion, de travestissement et de démontage sont à faire tourner la tête. 5/6

Lord Jim (Richard Brooks, 1965)
En adaptant Joseph Conrad, le cinéaste s’appuie sur une superbe ossature romanesque, riche d’enjeux et de dilemmes profonds. Mais il convient de rendre justice à la clarté et à l’inspiration attentive de sa mise en scène, qui utilise parfaitement l’ambigüité du visible puisque l’aventure se comprend aussi comme initiation et comme salut. Dans les temples, les nuits et la brume de la jungle cambodgienne où il tente d’échapper aux tourments de sa faute, un officier de marine hanté par la culpabilité continue de quêter auprès des autres et de lui-même une impossible rédemption et remonte à la source de son destin, de sa vocation, jusqu’à sacrifier sa vie pour son idéal. Une captivante réflexion sur la lâcheté, l’héroïsme, la grandeur d’âme, servie par un Peter O’Toole tout de force et de fragilité mêlées. 5/6

Le pont du nord (Jacques Rivette, 1981)
Une ex-terroriste tout juste sortie de prison rencontre une jeune marginale qui lutte au karaté contre des moulins à vent, un peu allumée mais sympa quand même. Avançant ou reculant selon le bon plaisir du hasard, elles errent dans une capitale faite de terrains vagues, de squares, de chantiers de démolition : un jeu de l’oie grandeur nature hanté par l’ombre d’une conspiration opaque – Paris nous appartient, bis. Chaque halte ou lieu de rendez-vous correspond à une case ; certaines sont piégées, d’autres recèlent des trésors, l’une d’entre elles signifie la mort. Tel un Ali baba de la pellicule, Rivette semble vouloir faire agir ce désordre comme un philtre enjôleur, avec lumière naturelle, deux sous pour budget et une bande de copains en guise d’équipe. Le charme agit, mais par intermittence seulement. 3/6

Model shop (Jacques Demy, 1969)
Qui l’eût cru ? : pour son seul film américain, Demy parvient à inscrire ses motifs au sein des problématiques du Nouvel Hollywood, qui lui sont pourtant totalement étrangères. En trente six heures d’une déambulation sans consistance narrative, il esquisse le parcours d’un jeune velléitaire vers l’impératif du choix et la prise de conscience, capte l’esprit d’une époque contestataire usée par l’enlisement vietnamien, et dépeint Los Angeles d’un œil d’esthète, avec ses pylônes pétroliers pompant le pétrole dans un bruit permanent, ses rues bordées de palmiers, de façades luxueuses et de boutiques à néons. Fausse suite un peu amère de Lola, cette variation sur la peur de vivre ou d’aimer conjugue le raffinement chromatique à la désillusion d’un propos gagné par la mélancolie. Belle réussite. 5/6


Et aussi :

Hippocrate (Thomas Lilti, 2014) - 4/6
L'institutrice (Nadav Lapid, 2014) - 4/6
Mange tes morts (Jean-Charles Hue, 2014) - 5/6
Saint Laurent (Bertrand Bonello, 2014) - 4/6
Les chasses du comte Zaroff (Ernest B. Schoedsack & Irving Pichel, 1932) - 4/6


Films des mois précédents :
Spoiler (cliquez pour afficher)
Août 2014 - Le prix d'un homme (Lindsay Anderson, 1963)
Juillet 2014 - Le soleil brille pour tout le monde (John Ford, 1953)
Juin 2014 - Bird people (Pascale Ferran, 2014)
Mai 2014 - Léon Morin, prêtre (Jean-Piere Melville, 1961) Top 100
Avril 2014L’homme d’Aran (Robert Flaherty, 1934)
Mars 2014 - Terre en transe (Glauber Rocha, 1967)
Février 2014 - Minnie et Moskowitz (John Cassavetes, 1971)
Janvier 2014 - 12 years a slave (Steve McQueen, 2013)
Décembre 2013 - La jalousie (Philippe Garrel, 2013)
Novembre 2013 - Elle et lui (Leo McCarey, 1957)
Octobre 2013 - L'arbre aux sabots (Ermanno Olmi, 1978)
Septembre 2013 - Blue Jasmine (Woody Allen, 2013)
Août 2013 - La randonnée (Nicolas Roeg, 1971) Top 100
Juillet 2013 - Le monde d'Apu (Satyajit Ray, 1959)
Juin 2013 - Choses secrètes (Jean-Claude Brisseau, 2002)
Mai 2013 - Mud (Jeff Nichols, 2012)
Avril 2013 - Les espions (Fritz Lang, 1928)
Mars 2013 - Chronique d'un été (Jean Rouch & Edgar Morin, 1961)
Février 2013 - Le salon de musique (Satyajit Ray, 1958)
Janvier 2013 - L'heure suprême (Frank Borzage, 1927) Top 100
Décembre 2012 - Tabou (Miguel Gomes, 2012)
Novembre 2012 - Mark Dixon, détective (Otto Preminger, 1950)
Octobre 2012 - Point limite (Sidney Lumet, 1964)
Septembre 2012 - Scènes de la vie conjugale (Ingmar Bergman, 1973)
Août 2012 - Barberousse (Akira Kurosawa, 1965) Top 100
Juillet 2012 - Que le spectacle commence ! (Bob Fosse, 1979)
Juin 2012 - Pique-nique à Hanging Rock (Peter Weir, 1975)
Mai 2012 - Moonrise kingdom (Wes Anderson, 2012)
Avril 2012 - Seuls les anges ont des ailes (Howard Hawks, 1939) Top 100
Mars 2012 - L'intendant Sansho (Kenji Mizoguchi, 1954)
Février 2012 - L'ombre d'un doute (Alfred Hitchcock, 1943)
Janvier 2012 - Brève rencontre (David Lean, 1945)
Décembre 2011 - Je t'aime, je t'aime (Alain Resnais, 1968)
Novembre 2011 - L'homme à la caméra (Dziga Vertov, 1929) Top 100 & L'incompris (Luigi Comencini, 1966) Top 100
Octobre 2011 - Georgia (Arthur Penn, 1981)
Septembre 2011 - Voyage à Tokyo (Yasujiro Ozu, 1953)
Août 2011 - Super 8 (J.J. Abrams, 2011)
Juillet 2011 - L'ami de mon amie (Éric Rohmer, 1987)
Dernière édition par Thaddeus le 30 sept. 14, 21:06, édité 7 fois.

Avatar de l’utilisateur
Flavia
My Taylor is rich
Messages : 3364
Inscription : 4 juin 11, 21:27

Re: Votre film du mois de Septembre 2014

Messagepar Flavia » 1 sept. 14, 09:02

Septembre 2014



Film(s) du Mois



Image



Découvertes

Sorcerer (1977 - William Friedkin) 9
La nuit nous appartient (2007 - James Gray) 9
Norma Rae (1979 - Martin Ritt) 8,5
Gigi (1958 - Vincente Minnelli) 8
Meurtre d'un bookmaker chinois (1976 - John Cassavetes) 8
The Master (2012 - Paul Thomas Anderson) 8
Apportez-moi la tête d'Alfredo Garcia (1974 - Sam Peckinpah) 7,5
Blonde Venus (1932 - Josef von Sternberg) 7,5
Don't Come Knocking (2005 - Wim Wnders) 7
The Duchess (2008 - Saul Dibb) 6,5
Buffet froid (1979 - Bertrand Blier) 6,5
Les invités de mon père (2010 - Anne Le Ny) 6,5
No Pain no Gain (2013 - Michael Bay) 6,5
Ames perdues (1977 - Dino Risi) 6,5
Another Year (2010 - Mike Leigh) 6,5
L'Affaire des cinq lunes (2003 - Renzo Martinelli) 6
Une petite zone de turbulences (2010 - Alfred Lot) 5,5
Les Flingueuses (2013 - Paul Feig) 5
Thérapie de couples (2009 - Peter Billingsley) 4,5
Eyjafjallajökull (2013 - Alexandre Coffre) 3
Tip Top (2013 - Serge Bozon) 3
Percy Jackson : La mer des monstres (2013 - Thor Freudenthal) 2






Séries


The Knick S1 (2014) Episodes 4, 5 et 6 : 8
Game of Thrones (2014) S4 : 8


Image

Spoiler (cliquez pour afficher)
2011

Juin : Mean Streets (Martin Scorsese)
Juillet : Waterloo Bridge (Mervyn LeRoy)
Août : Husbands (John Cassavetes)
Septembre : Le Charlatan (Edmund Goulding)
Octobre : Trois Camarades (Frank Borzage)
Novembre : La vie est belle (Frank Capra)
Décembre : Peter Ibbetson (Henry Hathaway)

2012

Janvier : La chevauchée des bannis (André De Toth)
Février : La dernière fanfare (John Ford)
Mars : To be or not to be (Ernst Lubitsch)
Avril : Coups de feu dans la Sierra (Sam Peckinpah)
Mai : Un homme est passé (John Sturges)
Juin : Le temps d'aimer et le temps de mourir (Douglas Sirk)
Juillet : Drive (Nicolas Winding Refn)
Août : Annie Hall (Woody Allen)
Septembre : The descendants (Alexander Payne)
Octobre : Ambre (Otto Preminger)
Novembre : Les chaussons rouges (M. Powell & E. Pressburger)
Décembre : Colonel Blimp (M. Powell & E. Pressburger)

2013

Janvier : Edge of Darkness (Lewis Milestone)
Février : La Maîtresse du lieutenant français (Karel Reisz)
Mars : Skyfall (Sam Mendes)
Avril : La victime (Basil Dearden)
Mai : La mélodie du bonheur (Robert Wise)
Juin : Queen Kelly (Erich von Stroheim)
Juillet : Le Fleuve (Jean Renoir)
Août : 3H10 pour Yuma (Delmer Daves)
Septembre : Trust (David Schwimmer)
Octobre : Fail-Safe (Sidney Lumet) & Les Fils de l'homme (Alfonso Cuarón)
Novembre : Mulholland Drive (David Lynch)
Décembre : La Liste de Schindler (Steven Spielberg)

2014

Janvier : The Last Picture Show (Peter Bogdanovich)
Février : Sonate d'Automne & Les Fraises Sauvages (Ingmar Bergman)
Mars : Little Odessa (James Gray)
Avril : 12 Years a Slave (Steve McQueen) & La Vie d'Adèle (Abdellatif Kechiche)
Mai : Démineurs (Kathryn Bigelow) & Philomena (Stephen Frears)
Juin : A History of Violence (David Cronenberg) - Miller's Crossing (J. & E. Coen) - Paris, Texas (Wim Wenders)
Juillet : Prisoners (Denis Villeneuve) & Eaux Profondes (Michel Deville)
Août : The Yards (James Gray)
Septembre : Sorcerer (William Friedkin)
Dernière édition par Flavia le 28 sept. 14, 20:52, édité 13 fois.

Avatar de l’utilisateur
Tommy Udo
Producteur
Messages : 8644
Inscription : 22 août 06, 14:23

Re: Votre film du mois de Septembre 2014

Messagepar Tommy Udo » 1 sept. 14, 09:09

^^

Avatar de l’utilisateur
Hitchcock
Electro
Messages : 967
Inscription : 9 déc. 13, 13:34
Localisation : Londres

Re: Votre film du mois de Septembre 2014

Messagepar Hitchcock » 1 sept. 14, 09:13

Septembre 2014 :

Notation :

Long-métrages notés sur 20

20/20 : Traumatisme cinématographique
De 17.5 à 19.5/20 : Chef d'oeuvre absolu
De 15.5 à 17/20 : Excellent
De 13.5 à 15/20 : Très bon
De 10.5 à 13/20 : Bon
De 8.5 à 10/20 : Moyen
De 5 à 8/20 : Mauvais
De 0 à 4.5/20 : Exécrable

Séries TV, courts-métrages et documentaires notés sur 10

Film du mois :
Spoiler (cliquez pour afficher)
Image
Scaramouche de George Sidney (1952)


Films découverts, redécouverts ou revus : (↑ : en hausse ; ↓ : en baisse ; → : stable)

Films vus en DVD/Blu-Ray ou à la télévision :

Stromboli - Roberto Rossellini (1950) [DVD] 15/20

La Femme de l'année - George Stevens (1942) [DVD] 14/20

L'Aventurier du Texas - Budd Boetticher (1958) [DVD] 16/20

La Nuit de l'Iguane - John Huston (1964) [DVD] 15/20 ↓ (- 1 point)

La Charge de la huitième brigade - Raoul Walsh (1964) [TCM] 10/20

La Maison dans l'ombre - Nicholas Ray (1952) [DVD] 14/20

Terreur dans la vallée - Roy Rowland (1958) [TCM] 13/20

Cœurs brûlés - Josef Von Sternberg (1930) [DVD] 16/20

Les Mines du Roi Salomon - Compton Bennett & Andrew Marton (1950) [TCM] 13/20

Le Prisonnier de Zenda - Richard Thorpe (1952) [TCM] 15/20

Steamboat Round the Bend - John Ford (1935) [DVD] 14/20

Scotland Yard contre X - Basil Dearden (1961) [TCM] 13/20

Un jour à New York - Stanley Donen & Gene Kelly (1949) [DVD] 14/20

Scaramouche - George Sidney (1952) [TCM] 17/20

Moby Dick - John Huston (1956) [Ciné +] 14/20

Les Comancheros - Michael Curtiz (1961) [Ciné +] 10/20

L'Indésirable Monsieur Donovan - Alfred E. Green (1949) [Polar] 12.5/20

La petite hutte - Mark Robson (1957) [TCM] 6/20

La croisée des destins - George Cukor (1956) [TCM] 12/20

Agent X-27 - Josef von Sternberg (1931) [Ciné +] 16/20

Le Beau Brummel - Curtis Bernhardt (1954) [TCM] 13/20

Quatre hommes et une prière - John Ford (1938) [DVD] 12/20

Le Trésor de la Sierra Madre - John Huston (1948) [Blu-Ray] 17/20

La perle noire - Richard Thorpe (1953) [TCM] 13/20

What Price Glory - John Ford (1952) [DVD] 13.5/20

La Ruée vers l'Ouest - Anthony Mann (1960) [Action] 10/20

Au pays de la peur - Andrew Marton (1952) [TCM] 12/20

La Charge de la Brigade légère - Michael Curtiz (1936) [TCM] 16/20 ↑ (+1 point)

Le Secret des Incas - Jerry Hopper (1954) [Paramount Channel] 12/20

Jesse James, le brigand bien-aimé - Nicholas Ray (1957) [Ciné +] 8/20

Le Cheik - George Melford (1921) [Paramount Channel] 15/20

La Mission du Capitaine Benson - Joseph H. Lewis (1956) [OCS] 11/20

Eva - Gustaf Molander (1948) [DVD] 13/20

Major Dundee - Sam Peckinpah (1965) [TCM] 12/20

Shanghai Express - Josef Von Sternberg (1932) [DVD] 16/20

Docteur Mabuse le joueur - Fritz Lang (1922) :

Première Partie : Le Joueur, une image de notre temps
18/20

Deuxième Partie : Inferno, une pièce sur les hommes de ce temps 17/20

La Femme et le Pantin - Josef Von Sternberg (1935) [Ciné +] 15/20

L'Aigle des Mers - Michael Curtiz (1940) [TCM] 16/20

Le Testament du Docteur Mabuse - Fritz Lang (1933) [France 2] 14/20

Soir de noces - King Vidor (1935) [OCS] 12/20

Le Grand sommeil - Howard Hawks (1946) [DVD] 16/20 ↑ (+1 point)

Mayerling - Anatole Litvak (1936) [Ciné +] 13/20

Sept secondes en enfer - John Sturges (1967) [TCM] 11/20

La Ronde - Max Ophüls (1950) [DVD] 16/20

L'Auberge fantôme - Basil Dearden (1944) [Ciné +] 12/20

Blonde Vénus - Josef Von Sternberg (1933) [Ciné +] 15/20

Trois Troupiers - Tay Garnett (1951) [TCM] 12/20

Hatari ! - Howard Hawks (1962) [Blu-Ray] 16/20

Samson et Dalila - Cecil B. DeMille (1949) [Paramount Channel] 15/20

La Maison Bonnadieu - Carlo Rim (1951) [Ciné +] 12/20

La Femme modèle - Vincente Minnelli (1957) [Arte] 14/20

La Vie d'un honnête homme - Sacha Guitry (1953) [Ciné +] 14/20

Quand la Marabunta gronde - Byron Haskin (1954) [Paramount Channel] 13/20

Un soupçon de vison - Delbert Mann (1962) [OCS] 11/20

Johnny Guitare - Nicholas Ray (1954) [DVD] 18/20

Films vus au cinéma :

Les Combattants - Thomas Cailley (2014) 15/20

L'Impossible Monsieur Bébé - Howard Hawks (1938) 17.5/20

Courts-métrages :

Les Mistons - François Truffaut (1958) 5.5/10

Séries TV :

P'tit Quinquin - Bruno Dumont (2014) Épisodes 1 & 2 2/10

Les Petits Meurtres d'Agatha Christie : Meurtre à la kermesse - Eric Woreth (2014) 6.5/10

Agatha Christie's Poirot : Poirot joue le jeu - Tom Vaughan (2013) 7.5/10

Documentaires :

La Naissance de l'Ange Bleu - Marie-Dominique Montel & Christopher Jones (2011) 6/10

Prix complémentaires :

Spoiler (cliquez pour afficher)
Réalisateur du mois :
Image
Josef Von Sternberg

Redécouverte du mois :
Image
Docteur Mabuse le joueur de Fritz Lang

Prix d'interprétation masculin :
Image
Mel Ferrer dans Scaramouche

Prix d'interprétation féminin :
Image
Marlene Dietrich dans Agent X-27

Bilan de septembre 2014 : Encore un excellent mois, beaucoup plus porté sur le cinéma d'aventures hollywoodien que je connais en fait très mal. J'ai ainsi découvert une dizaine de films avec Stewart Granger (grâce à l'intégrale de TCM), deux films de Michael Curtiz dont un termine sur le podium et quelques séries B de bonne facture (Quand la Marabunta gronde, Le secret des Incas). Les westerns ne sont également pas en reste : un Boetticher/Scott termine dans le top 5, sinon petite déception au niveau des grands réalisateurs du genre (Curtiz et Walsh). C'est également le mois de ma grande (re)découverte du cycle Dietrich/Von Sternberg dont je connaissais seulement trois films jusqu'à présent. Von Sternberg place donc un film sur le podium et trois dans le top 10. L'occasion également de revoir quelques grands classiques du cinéma : Le Trésor de la Sierra Madre, Le Grand Sommeil ou encore Johnny Guitare...


Films des mois précédents :

Spoiler (cliquez pour afficher)
Janvier 2014 : Assurance sur la Mort (Billy Wilder - 1944)
Février 2014 : ex-æquo Rendez-vous avec la Peur (Jacques Tourneur - 1957) et Je sais où je vais (Michael Powell & Emeric Pressburger - 1945)
Mars 2014 : Décision à Sundown (Budd Boetticher - 1957)
Avril 2014 : Les Ensorcelés (Vincente Minnelli - 1952)
Mai 2014 : ex-æquo New York-Miami (Frank Capra - 1934) et La Gouffre aux Chimères (Billy Wilder - 1951)
Juin 2014 : Le Limier (Joseph L. Mankiewicz - 1972)
Juillet 2014 : Noblesse oblige (Robert Hamer - 1949)
Août 2014 : Los Olvidados (Luis Buñuel - 1950)
Dernière édition par Hitchcock le 1 oct. 14, 09:41, édité 25 fois.

Avatar de l’utilisateur
joe-ernst
Décorateur
Messages : 3690
Inscription : 20 mars 06, 15:11
Localisation :

Re: Votre film du mois de Septembre 2014

Messagepar joe-ernst » 1 sept. 14, 09:30

SEPTEMBRE 2014


Film du mois :

Image


Films découverts :

Gemma Bovery, d'Anne Fontaine : 6,5/10
Pride, de Matthew Warchus : 8/10
Les recettes du bonheur, de Lasse Hallström : 4/10
Saint Laurent, de Bertrand Bonello : 7/10
Sils Maria, d'Olivier Assayas : 4/10



Films revus ou redécouverts :





Film du mois, le récapitulatif :

Spoiler (cliquez pour afficher)
West Side Story, de Robert Wise et Jerome Robbins (janvier 2008)
La harpe de Birmanie, de Kon Ichikawa (février 2008)
Iphigénie, de Michael Cacoyannis (mars 2008)
Douce, de Claude Autant-Lara (avril 2008)
Rocco et ses frères, de Luchino Visconti (mai 2008)
La fille de l'amiral, de Roy Rowland (juin 2008)
Bellissima, de Luchino Visconti (juillet 2008)
Sciuscià, de Vittorio De Sica (août 2008)
Scarface, de Howard Hawks (septembre 2008)
La fureur de vivre, de Nicholas Ray (octobre 2008)
Un goût de miel, de Tony Richardson et Le narcisse noir, de Michael Powell et Emeric Pressburger (novembre 2008, ex-aequo)
Lettre d'une inconnue, de Max Ophuls (décembre 2008)
Colonel Blimp, de Michael Powell et Emeric Pressburger (janvier 2009)
Milk, de Gus Van Sant et Séraphine, de Martin Provost (février 2009, ex-aequo)
L'homme des vallées perdues, de George Stevens (mars 2009)
Justice est faite, d'André Cayatte (avril 2009)
Pour toi j'ai tué, de Robert Siodmak (mai 2009)
Les contes de la lune vague après la pluie, de Kenji Mizoguchi (juin 2009)
L'aurore, de Friedrich Wilhelm Murnau (juillet 2009)
Winchester 73, d'Anthony Mann (août 2009)
Le plus sauvage d'entre tous, de Martin Ritt (septembre 2009)
Le ruban blanc, de Michael Haneke (octobre 2009)
La captive aux yeux clairs, de Howard Hawks (novembre 2009)
Peau d'âne, de Jacques Demy (décembre 2009)
Pépé le Moko, de Julien Duvivier (janvier 2010)
Miss Oyu, de Kenji Mizoguchi (février 2010)
Nos meilleures années, de Marco Tullio Giordana (mars 2010)
Ces messieurs dames, de Pietro Germi (avril 2010)
Sueurs froides, d'Alfred Hitchcock (mai 2010)
AUCUN (juin 2010)
Chevaux de bois, de Rupert Julian et Erich von Stroheim (juillet 2010)
Le diable boiteux, de Sacha Guitry (août 2010)
AUCUN (septembre 2010)
Love, de Ken Russell (octobre 2010)
Topsy-Turvy, de Mike Leigh (novembre 2010)
Le marquis de Saint-Evremond, de Jack Conway (décembre 2010)
Incendies, de Denis Villeneuve (janvier 2011)
Une étoile est née, de George Cukor (février 2011)
Une si jolie petite plage, d'Yves Allégret (mars 2011)
Rabbit Hole, de John Cameron Mitchell (avril 2011)
Shakespeare Wallah, de James Ivory (mai 2011)
Le guépard, de Luchino Visconti (juin 2011)
The Beloved Rogue, d'Alan Crosland (juillet 2011)
America, America, d'Elia Kazan (août 2011)
Et maintenant, on va où ?, de Nadine Labaki (septembre 2011)
AUCUN (octobre 2011)
AUCUN (novembre 2011)
Le goût du saké, de Yasujirô Ozu (décembre 2011)
Le mécano de la General, de Buster Keaton (janvier 2012)
AUCUN (février 2012)
AUCUN (mars 2012)
AUCUN (avril 2012)
AUCUN (mai 2012)
Her Night of Romance, de Sidney Franklin (juin 2012)
AUCUN (juillet 2012)
AUCUN (août 2012)
Nouveau souffle, de Karl Markovics (septembre 2012)
Un singe en hiver, d'Henri Verneuil (octobre 2012)
Week-end, d'Andrew Haigh (novembre 2012)
Brighton Rock, de John Boulting (décembre 2012)
Yossi, d'Eytan Fox (janvier 2013)
Blancanieves, de Pablo Berger (février 2013)
AUCUN (mars 2013)
AUCUN (avril 2013)
Mulholland Drive, de David Lynch (mai 2013)
La grande bellezza, de Paolo Sorrentino (juin 2013)
L'inconnu du lac, d'Alain Guiraudie (juillet 2013)
AUCUN (août 2013)
AUCUN (septembre 2013)
La solitude du coureur de fond, de Tony Richardson (octobre 2013)
AUCUN (novembre 2013)
AUCUN (décembre 2013)
Pot-Bouille, de Julien Duvivier (janvier 2014)
AUCUN (février 2014)
AUCUN (mars 2014)
AUCUN (avril 2014)
L'armée du salut, d'Abdellah Taïa (mai 2014)
AUCUN (juin 2014)
RIEN (juillet 2014)
AUCUN (août 2014)
Dernière édition par joe-ernst le 1 oct. 14, 18:00, édité 6 fois.
Image

We are all in the gutter, but some of us are looking at the stars. Oscar Wilde.
L'hyperréalisme à la Kechiche, ce n'est pas du tout mon truc. Alain Guiraudie

Avatar de l’utilisateur
hellrick
David O. Selznick
Messages : 12472
Inscription : 14 mai 08, 16:24
Liste de DVD
Localisation : Sweet Transylvania, Galaxie Transexuelle

Re: Votre film du mois de Septembre 2014

Messagepar hellrick » 1 sept. 14, 10:16

FILM DU MOIS

Batman: The Dark Knight Returns

DECOUVERTES

- Batman: The Dark Knight Returns part 1 = 8/10
- Batman: The Dark Knight Returns part 2 = 7,5/10

- Batman: assaut sur Arkham = 7,5/10 (france4)

- Son of Batman = 7/10 (france4)
- Terreur dans la vallée = 7/10 (TCM)
- Gone Baby Gone = 7/10 (ClubRTL)

- Sherk 3 = 6,5/10 (TF1)
- Sherk 4 = 6,5/10
- Le Chat Potté = 6,5/10
- Menace Toxique = 6,5/10
- La peur du scalp = 6,5/10 (tcm)
- Oculus = 6,5/10
- Belles d'un soir (version soft) = 6,5/10 (dvd)

- La rivière rouge = 6/10 (tcm)
- La parole est au colt = 6/10
- Piège à grande vitesse = 6/10

-Il vizio ha le calze nere = 5,5/10
- Maciste contre les Mongols = 5,5/10

- Best of the Best 2 = 5/10 (action)
- Karate Tiger 7: To be the best = 5/10

- Urban Justice = 4/10
- Primeval = 4/10 (ClubRTL)
- Saw VI = 4/10 (bluray)

- Bloodfist VII = 3/10

- Death will have your eyes = 2,5/10

REDECOUVERTES

- Gladiator version longue = 8,5/10 (dvd)
- Dredd = 8/10 (bluray)

- Mad Max = 7/10 (bluray)

- Echec et mort = 6,5/10
- Karate Tiger 5: American Shaolin = 6,5/10

- La bataille de la planète des singes = 5,5/10 (clubRTL)

    - Saw II = 6,5/10 (bluray)
    - Saw III unrated = 5,5/10 (bluray)
    - Saw IV = 4/10 (bluray)
    - Saw V = 5,5/10 (bluray)

- Best of the Best = 6/10 (action)
- Jeux de guerre = 6/10 (LaDeux)
- Karate Tiger 2: Raging Thunder = 6/10
- Karate Tiger 3: Blood Brothers = 6/10
Dernière édition par hellrick le 30 sept. 14, 10:26, édité 16 fois.
Critiques ciné bis http://bis.cinemaland.net et asiatiques http://asia.cinemaland.net

Image

Avatar de l’utilisateur
reuno
Accessoiriste
Messages : 1984
Inscription : 8 oct. 04, 10:25

Re: Votre film du mois de Septembre 2014

Messagepar reuno » 1 sept. 14, 10:24

Septembre 2014

Film du mois

Image
Coherence (James Ward Byrkit)

Films découverts

Coherence (James Ward Byrkit) 5/6
The Poughkeepsie tapes (John Erick Dowdle) 5/6
In fear (Jeremy Lovering) 4/6
The Dead 2: India (Howard J. Ford & Jonathan Ford) 4/6
Aux yeux des vivants (Julien Maury & Alexandre Bustillo) 4/6
Replicas (Jeremy Power Regimbal) 4/6
Scintilla (Billy O'Brien) 3/6
Coldwater (Vincent Grashaw) 3/6
The Pact II (Dallas Richard Hallam & Patrick Horvath) 3/6
The Purge: Anarchy (James DeMonaco) 2/6
Wer (William Brent Bell) 2/6
Sin City: A Dame to Kill For (Robert Rodriguez & Frank Miller) 1/6
Willow Creek (Bobcat Goldthwait) 1/6
7500 (Takashi Shimizu) 1/6

Films revus

Aliens (James Cameron) 6/6
Jeepers Creepers (Victor Salva) 5/6
Jeepers Creepers 2 (Victor Salva) 5/6
The Howling (Joe Dante) 4/6

Films des mois précédents
Spoiler (cliquez pour afficher)
Août 2014 : The White Diamond (Werner Herzog)
Juillet 2014 : Cheap thrills (E.L. Katz)
Juin 2014 : Under the skin (Jonathan Glazer)
Mai 2014 : The Myth of The American Sleepover (David R Mitchell)
Avril 2014 : The act of killing (Joshua Oppenheimer)
Mars 2014 : Her (Spike Jonze)
Février 2014 : The Babadook (Jennifer Kent)
Janvier 2014 :Drug war (Johnnie To)
Décembre 2013 : All is lost (J. C. Chandor)
Novembre 2013 : Snowpiercer (Bong Joon Ho)
Octobre 2013 : Dark Touch (Marina de Van)
Septembre 2013 : Riddick (David Twohy)
Août 2013 : Noroi (Kôji Shiraish)
Juillet 2013 : A Field in England (Ben Wheatley)
Juin 2013 : Dans ma peau (Marina De Van)
Mai 2013 : The Grandmaster (Wong Kar Wai)
Avril 2013 : Sightseers (Ben Wheatley)
Mars 2013 : To the Wonder (Terrence Malick)
Février 2013 : Toad Road (Jason Banker)
Janvier 2013 : Cloud Atlas (Tom Tykwer, Andy Wachowski & Lana Wachowski)
Décembre 2012 : Symbol (Hitoshi Matsumoto)
November 2012 : Beasts of The Southern Wild (Benh Zeitlin)
Octobre 2012 : Kotoko (Shinya Tsukamoto)
Septembre 2012 : Himizu (Sono Sion)
Août 2012 : ParaNorman (Chris Butler)
Juillet 2012 : The Incident (Alexandre Courtès)
Juin 2012 : Les Raisins de la colère (John Ford)
Mai 2012 : Moonrise Kingdom (Wes Anderson)
Avril 2012 : The Plague Dogs (Martin Rosen)
Mars 2012 : Bellflower (Evan Glodell)
Février 2012 : Il était une fois en Anatolie (Nuri Bilge Ceylan)
Janvier 2012 : Love (William Eubank)
Décembre 2011 : Versailles (Pierre Schoeller)
Novembre 2011 : Safe (Todd Haynes)
Octobre 2011 : Polisse (Maïwenn)
Septembre 2011 : Redline (Takeshi Koike)
Août 2011 : Cold Fish (Sono Sion)
Juillet 2011 : Memory Lane (Mikhaël Hers)
Juin 2011 : Biutiful (Alejandro González Inárritu)
Mai 2011 : The Tree of Life (Terrence Malick)
Avril 2011 : Animal Kingdom (David Michôd)
Mars 2011 : Tetsuo The Bullet Man (Shinya Tsukamoto)
Février 2011 : Il était une fois dans l'Ouest (Sergio Leone)
Janvier 2011 : Ondine (Neil Jordan)
Décembre 2010 : Mishima: A Life in Four Chapters (Paul Schrader)
Novembre 2010 : L'Enigme de Kaspar Hauser (Werner Herzog)
Octobre 2010 : Monsters (Gareth Edwards)
Septembre 2010 : Nord (Xavier Beauvois)
Août 2010 : Big Wednesday (John Millius)
Juillet 2010 : The Reflecting Skin (Philip Ridley)
Juin 2010 : Code 46 (Michael Winterbottom)
Mai 2010 : Enter the Void (Gaspard Noé)
Avril 2010 : The Andromeda Strain de Robert Wise
Mars 2010 : Onibaba de Kaneto Shindô
Février 2010 : Faust - Eine deutsche Volkssage de F.W. Murnau
Janvier 2010 : Le Décalogue de Krzysztof Kieslowski
Décembre 2009 : Avatar de James Cameron
Novembre 2009 : The Box de Richard Kelly
Octobre 2009 : Pat Garrett & Billy the Kid de Sam Peckinpah
Septembre 2009 : The Offence de Sidney Lumet
Août 2009 : La Femme des Sables de Hiroshi Teshigahara
Juillet 2009 : La Graine et le mulet Abdellatif Kechiche
Juin 2009 : The Sky Crawlers de Mamoru Oshii
Mai 2009 : Possession de Andrezj Zulawski
Avril 2009 : Le Trou de Jacques Becker
Mars 2009 : Shotgun Stories de Jeff Nichols
Février 2009 : The Wrestler de Darren Aronofsky
Janvier 2009 : The Curious Case of Benjamin Button de David Fincher
Décembre 2008 : Clean, shaven de Lodge Kerrigan
Novembre 2008 : Låt den rätte komma in de Tomas Alfredson
Octobre 2008 : Bled Number One de Rabah Ameur-Zaimeche
Septembre 2008 : Omohide Poro Poro de Isao Takahata
Août 2008 : Hellboy II : The Golden Army de Guillermo Del Toro
Juillet 2008 : La Condition de L'Homme de Masaki Kobayashi
Juin 2008 : Angst de Gerald Kargl
Mai 2008 : The Proposition de John Hillcoat
Avril 2008 : Love and Honor de Yoji Yamada
Mars 2008 : The Mist de Frank Darabont
Février 2008 : Twin Peaks - Fire Walk With Me de David Lynch
Janvier 2008 : [REC] de Jaume Balaguero et Paco Plaza
Décembre 2007 : Requiem Pour Un Massacre de Elem Klimov
Dernière édition par reuno le 30 sept. 14, 17:33, édité 16 fois.

Avatar de l’utilisateur
Best
Réalisateur de seconde équipe
Messages : 5575
Inscription : 9 août 04, 13:47
Localisation : 742 Evergreen Terrace, Springfield

Re: Votre film du mois de Septembre 2014

Messagepar Best » 1 sept. 14, 12:20

Septembre 2014

Film du mois

L’œuf de l'ange (Mamoru Oshii)

Image


Films découverts (Re)

Le Monde de Suzie Wong (Richard Quine) 8/10
N'oublie jamais (Nick Cassavetes) 7,5/10
Un Homme très recherché (Anton Corbijn) 7,5/10
Hippocrate (Thomas Lilti) 7,5/10
Les recettes du bonheur (Lasse Hallström) 7/10
Nos étoiles contraires (Josh Boone) 6,5/10
Iron Man : L'attaque des Technovores (Hiroshi Hamasaki) 6,5/10
Near Death Experience (Gustave Kervern, Benoît Delépine) 5,5/10



Films revus (Hors compétition)

Les Gardiens de la Galaxie (James Gunn) 8,5/10
L’œuf de l'ange (Mamoru Oshii) 8,5/10
Kung Fu Panda (Mark Osborne, John Stevenson) 8,5/10
Les Aventures de Tintin : Le Secret de la Licorne (Steven Spielberg) 8/10
Rio 2 (Carlos Saldanha) 7,5/10



Notation

10/10 : Je suis en extase
9,5/10 : Je suis aux anges
9/10 : Je jubile
8,5/10 : J'adore
8/10 : J'aime beaucoup
7,5/10 : J'aime
7/10 : J'aime bien
6,5/10 : J'aime assez
6/10 : J'aime moyennement
5,5/10 : J'aime sans plus
5/10 : Entre deux eaux
4/10 : Je n'aime pas vraiment
3/10 : Je n'aime pas
2/10 : Je n'aime pas du tout
1/10 : Je déteste
0/10 : Où est mon pulvérisateur ?


Mes films du mois de Mai 2005 à Août 2014

Spoiler (cliquez pour afficher)
ImageImageImageImageImageImage
ImageImageImageImageImageImage
ImageImageImageImageImageImageImageImage
ImageImageImageImageImageImageImageImage
ImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImage
ImageImageImageImageImageImageImageImage
ImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImage
ImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImage
ImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImage
Dernière édition par Best le 29 sept. 14, 19:22, édité 12 fois.

Avatar de l’utilisateur
Filou
Machino
Messages : 1172
Inscription : 25 févr. 04, 16:52
Localisation : A Amity Island, en train de me baigner gaiement...

Re: Votre film du mois de Septembre 2014

Messagepar Filou » 1 sept. 14, 12:30

SEPTEMBRE 2014

Film du mois :

Image
Quiz Show - Robert Redford - 1994

Films découverts :

Tron - Steven Lisberger - 1982 - **1/2
Très sympa et original, le film passe plutôt bien le cap des années.

Sneakers - Phil Alden Robinson - 1992 - **
Sympa, surtout grâce à l'excellent casting, mais peu crédible.

Catch-22 - Mike Nichols - 1970 - ***
La réalisation est superbe mais les ruptures de ton sont parfois déroutantes. L'un des films qui m'a le plus déstabilisé cette année.

Dr. T and the Women - Robert Altman - 2000 - **
Mineur mais agréable.

Running Out of Time - Johnnie To - 1999 - ***
A la fois drôle, tragique et terriblement divertissant. Une grande réussite de Johnnie To.

Saboteur - Alfred Hitchcock - 1942 - ***1/2
C'est rondement mené et très efficace. Le final préfigure quelque peu celui de La Mort aux trousses.

Quiz Show - Robert Redford - 1994 - ****
Magnifiques performances de Fiennes et Turturro (à la fois pathétique et haïssable), script passionant et excellente reconstitution des 50's : un chef d'oeuvre.

One Hour Photo - Mark Romanek - 2002 - **1/2
Le film est bien interprété et la mise en scène très soignée mais l'écriture manque un peu de subtilité.

Highlander: The Search for Vengeance - Yoshiaki Kawajiri - 2007 - **
On est loin de Ninja Scroll ou Vampire Hunter D: Bloodlust mais il s'agit tout de même d'un honnête divertissement.

Bunny Lake is missing - Otto Preminger - 1965 - ***1/2
Très bon thriller dans la lignée d'Hitchcock ou du Voyeur de Powell, le film tient en haleine durant toute sa durée.

The Collection - Marcus Dunstan - 2014 - *1/2
Plutôt sympa et bien rythmé mais loin d'être inoubliable.

Films revus :

Tango & Cash - Andrei Konchalovsky - 1989 - **1/2
Super sympa et sans temps mort. Dommage qu'il n'y ai jamais eu de suite.

Demolition Man - Marco Brambilla - 1993 - **
Pas crédible et un peu idiot mais Snipes incarne un méchant anthologique, certains passages sont vraiment très marrantes et le film comporte tout de même d'excellentes scènes d'action.

Gilda - Charles Vidor - 1946 - ***
La photographie est absolument superbe. Le problème du film vient de son script, qui délaisse trop l'intrigue au profit d'une romance mouvementée et parfois difficile à suivre.

Friday the 13th: The Final Chapter - Joseph Zito - 1984 - *1/2
C'est quand même particulièrement plat, seul le final tient réellement en haleine.

Scanners - David Cronenberg - 1981 - **1/2
Le récit est intéressant, le film contient des scènes fortes mais l'ensemble pêche un peu par un visuel plutôt daté. Jennifer O'Neill est magnifique par contre.

Séries TV :

Notation :

**** : Chef d'oeuvre
*** : Très bon
** : Bon
* : Moyen
0 : Sans intérêt
Dernière édition par Filou le 3 déc. 14, 09:03, édité 6 fois.
We light a candle on a earth we made into hell
And we pretend that we're in heaven

The Death Song - Marilyn Manson

Avatar de l’utilisateur
-Kaonashi Yupa-
Tata Yuyu
Messages : 10278
Inscription : 21 avr. 03, 16:18

Re: Votre film du mois de Septembre 2014

Messagepar -Kaonashi Yupa- » 1 sept. 14, 13:25

ImageImage

Septembre 2014

Film du mois
La Route

Films découverts
Noé (Darren Aronofsky) ***
Photo Obsession (Mark Romanek) ***
Zero Dark Thirty (Kathryn Bigelow) ***
Bons baisers de Bruges (Martin McDonagh) **
La Route (John Hillcoat) ***
Killer Joe (William Friedkin) **
Le Monde fantastique d'Oz (Sam Raimi) *
Good Morning Vietnam (Barry Levinson) **
Profils paysans : l'approche (Raymond Depardon) ***
The Monuments Men (George Clooney) **
Casse-tête chinois (Cédric Klapisch) **
La Grande aventure Lego (???) *

Films revus (Hors compétition)


Mes films du mois (depuis mai 2005)
Spoiler (cliquez pour afficher)

2005
Image
mai : Star Wars : Épisode III - La Revanche des Sith (Georges Lucas)
juin : Les Poupées russes (Cédric Klapish)
juillet : La Fille de Ryan (David Lean)
août : La Femme de Seisaku (Masumura Yasuzo)
septembre : La Ballade de Narayama (Kinoshita Keisuke)
octobre : Cette sacrée vérité (Leo McCarey)
novembre : Les Quatre cavaliers de l'Apocalypse (Vincente Minnelli)
decembre : L'Enfant (Luc et Jean-Pierre Dardenne)


2006
Image
janvier : Good Night, and Good Luck (Georges Clooney)
février : Le Nouveau monde (Terrence Malick)
mars : L'Incompris (Luigi Comencini)
avril : Scaramouche (Georges Sidney)
mai : La Terre tremble (Luchino Visconti)
juin : The Host (Bong Joon-ho)
juillet : Volver (Pedro Almodovar)
août : Pique-nique à Hanging Rock (Peter Weir)
septembre : Sandra (Luchino Visconti)
octobre : Le Vent se lève (Ken Loach)
novembre : Les Fils de l'homme (Alfonso Cuaron)
décembre : Kwaïdan (Kobayashi Masaki)


2007
Image
janvier : The Foutain (Darren Aronofsky)
février : Allemagne année zéro (Roberto Rossellini)
mars : Cria Cuervos (Carlos Saura)
avril : La Femme des sables (Teshigahara Hiroshi)
mai : Que le spectacle commence ! (Bob Fosse)
juin : Le Temps des gitans (Emir Kusturica)
juillet : Les Simpson, le film (David Silvermann)
août : Mondovino (Jonathan Nossiter)
septembre : Secret Sunshine (Lee Chang-dong)
octobre : L'Heure suprême (Frank Borzage)
novembre : La dolce vita (Federico Fellini)
décembre : No Country for Old Men (Joel & Ethan Coen)


2008
Image
janvier : Sweeney Todd, le barbier démoniaque de Fleet Street (Tim Burton)
février : La Graine et le mulet (Abdelatif Kechiche)
mars : There Will be Blood (Paul Thomas Anderson)
avril : Le Bel Antonio (Mauro Bolognini)
mai : Indiana Jones et le royaume du crâne de cristal (Steven Spielberg)
juin : Une histoire d'amour suèdoise (Roy Andersson)
juillet : The Dark Knight (Christopher Nolan)
août : Wall.E (Andrew Stanton)
septembre : Lenny (Bob Fosse)
octobre : Qu'est-il arrivé à Baby Jane (Robert Aldrich)
novembre : L'Echange (Clint Eastwood)
décembre : Fanny et Alexandre (Ingmar Bergman)


2009
Image
Janvier : Les Innocents (Jack Clayton)
Février : L'Etrange histoire de Benjamin Button (David Fincher)
Mars : Gran Torino (Clint Eastwood)
Avril : Ponyo sur la falaise (Hayao Miyazaki)
Mai : Coraline (Henry Selick)
Juin : Still Walking (Hirokazu Kore-eda)
Juillet : The Fall (Tarsem Singh)
Août : Requiem pour un massacre (Elem Klimov)
Septembre : Inglourious Basterds (Quentin Tarantino)
Octobre : Le Ruban blanc (Michael Haneke)
Novembre : Y a-t-il un pilote dans l'avion ? (Jim Abraham, David Zucker & Jerry Zucker)
Décembre : Avatar (James Cameron)


2010
Image
janvier : Bright Star (Jane Campion)
février : Le Bonheur (Alexandre Medvedkine)
mars : Le Guerrier silencieux (Nicolas Winding Refn)
avril : Zéro de conduite (Jean Vigo)
mai : Un éléphant ça trompe énormément (Yves Robert)
juin : Moon (Duncan Jones)
juillet : Into the Wild (Sean Penn)
août : Regarde les hommes tomber (Jacques Audiard)
septembre : Poetry (Lee Chang-dong)
octobre : Macadam Cowboy (John Schlesinger)
novembre : Quand passent les cigognes (Mikhail Kalatozov)
décembre : Une belle journée d'été (Edward Yang)


2011
Image
janvier : Le Vieux fusil (Robert Enrico)
février : Reds (Warren Beatty)
mars : Winter's Bone (Debra Granik)
avril : Bleu (Krzysztof Kieslowski)
Mai : Miracle en Alabama (Arthur Penn)
Juin : Alexandre le bienheureux (Yves Robert)
Juillet : Bienvenue Mister Chance (Hal Ashby)
Août : The Thing (John Carpenter)
septembre : Moby Dick (John Huston)
octobre : Un après-midi de chien (Sidney Lumet)
novembre : Mes chers amis (Mario Monicelli)
décembre : Hunger (Steve McQueen)


2012
janvier : Z (Costa-Gavras)
février : Ivan le terrible (Sergueï M. Eisenstein)
mars : Le Retour (Andreï Zviaguintsiev)
avril : Mad Men saisons 1 à 4 (Matthew Weiner)
mai : Paris (Cédric Klapisch)
juin : De rouille et d'os (Jacques Audiard)
juillet : Shotgun Stories (Jeff Nichols)
août : The Dark Knight rises (Christopher Nolan)
septembre : Koyaanisqatsi (Godfrey Reggio)
octobre : Baraka (Ron Fricke)
novembre : Le Complexe du castor (Jodie Foster)
décembre : Mary & Max (Adam Elliot)


2013
janvier : Sur écoute/The Wire, saison 1 (David Simon)
Février : À la Merveille (Terrence Malick)
Mars : Fish Tank (Andrea Arnold)
Avril : Amour (Michael Haneke)
Mai : Django unchained (Quentin Tarantino)
Juin : Guerre et paix (Sergueï Bondartchouk)
Juillet : Pacific Rim (Guillermo del Toro)
Août : The Master (Paul Thomas Anderson)
Septembre : Notre pain quotidien (Nikolaus Geyrhalter)
Octobre : Les Enfants loups Ame et Yuki (Mamoru Hosoda)
Novembre : Gravity (Alfonso Cuaron)
Décembre : 9 mois ferme (Albert Dupontel)


2014
Janvier : Pelle le conquérant (Bille August)
Février : Sur écoute/The Wire, saison 5
Mars : 12 Years a Slave (Steve McQueen)
Avril : Les Invisibles (Sébastien Lifshitz)
Mai : Elle et lui (Leo McCarey, 1939)
Juin : Né un 4 juillet (Oliver Stone)
Juillet 2014 : Le Conte de la Princesse Kaguya (Isao Takahata)
Août 2014 : C'est quoi la vie ? (François Dupeyron)
Dernière édition par -Kaonashi Yupa- le 10 oct. 14, 12:57, édité 9 fois.
Image

Avatar de l’utilisateur
Vic Vega
Lee Marvin Fan
Messages : 3260
Inscription : 15 avr. 03, 10:20
Localisation : South Bay

Re: Votre film du mois de Septembre 2014

Messagepar Vic Vega » 1 sept. 14, 13:44

Septembre 2014


Film du mois
Le Flambeur de Karel Reisz


Films découverts
Le Flambeur de Karel Reisz 7/10
Les Guerriers de l'enfer de Karel Reisz 6.5/10
Le Roi des enfants de Chen Kaige 6/10
Yokohama Underworld: The Machine-Gun Dragon d'Okamoto Akihisa 2/10


Séries TV
How I met your mother Saison 4 :6.5/10


Films revus (Hors compétition)


Mes films du mois

Spoiler (cliquez pour afficher)
novembre 2005 = Three Times (Hou Hsiao Hsien)
decembre 2005 = Sept Hommes à abattre (Budd Boetticher)
janvier 2006 = Pat Garrett and Billy the Kid (Sam Peckinpah)
fevrier 2006 = A.I. (Steven Spielberg)
mars 2006 = Traquenard (Nicholas Ray)
avril 2006 = Whassup Rockers (Larry Clark)
mai 2006 = Profession: Reporter (Michelangelo Antonioni)
juin 2006 = Les Vampires (Louis Feuillade)
juillet 2006 = La Cérémonie (Oshima Nagisa)
aout 2006 = Puni par le ciel (Gosha Hideo)
septembre 2006 = La Ballade de Narayama (Kinoshita Keisuke)
octobre 2006=Profond désir des dieux (Imamura Shohei)
novembre 2006=Croupier (Mike Hodges)
décembre 2006=Les Monstres (Dino Risi)
janvier 2007=Napoléon (Abel Gance)
février 2007=La Foule (King Vidor)
mars 2007=Le Rebelle (King Vidor)
avril 2007=The Killers (Robert Siodmak)
mai 2007=Rouges et blancs (Miklos Jancso)
juin 2007=Le Temps des Gitans (Emir Kusturica)
juillet 2007=Bouge pas, meurs et ressuscite (Vitali Kanevski)
aout 2007=Pharaon (Jerzy Kawalerowicz)
septembre 2007=Le Gouffre aux chimères (Billy Wilder)
octobre 2007=Berlin Alexanderplatz (Rainer Werner Fassbinder)
novembre 2007=Le Temps d'aimer et le temps de mourir (Douglas Sirk)
décembre 2007=America, America (Elia Kazan)
janvier 2008=Last Action Hero (John Mac Tiernan)
février 2008=Strangers when we meet (Richard Quine)
mars 2008=Le Grand Chantage (Alexander Mackendrick)
avril 2008=Judex (Georges Franju)
mai 2008=Les Savates du Bon Dieu (Jean-Claude Brisseau)
juin 2008=Le Carrosse d'or (Jean Renoir)
juillet 2008=La Roue (Abel Gance)
août 2008=Une Page Folle (Kinugasa Teinosuke)
septembre 2008=L'Ami Américain (Wim Wenders)
octobre 2008=Le Plaisir (Max Ophuls)
novembre 2008=Une Vie Difficile (Dino Risi)
décembre 2008=Le Ciel peut attendre (Ernst Lubtisch)
janvier 2009=Frenzy (Alfred Hitchcock)
février 2009=Gun Crazy (Joseph H. Lewis)
mars 2009=Les Rapaces (Erich Von Stroheim)
avril 2009=Ariane (Billy Wilder)
mai 2009=Le Convoi de la peur (William Friedkin)
juin 2009=Que la bête meure (Claude Chabrol)
juillet 2009=French Cancan (Jean Renoir)
août 2009=Quand les aigles attaquent (Brian G. Hutton)
septembre 2009=Les Gens de la pluie (Francis Ford Coppola)
octobre 2009=Point Limite Zéro (Richard C. Sarafian)
novembre 2009=La Nuit Américaine (François Truffaut)
décembre 2009=Le Coup de l'escalier (Robert Wise)
janvier 2010=Les Mariés de l'an deux (Jean-Paul Rappeneau)
février 2010=Sobibor, 14 octobre 1943, 16 heures (Claude Lanzmann)
mars 2010=Presque Célèbre (Cameron Crowe)
avril 2010=Monsieur Verdoux (Charlie Chaplin)
mai 2010=L'Arrangement (Elia Kazan)
juin 2010=Enquête sur un citoyen au-dessus de tout soupçon (Elio Petri)
juillet 2010=La Chevauchée des bannis (André de Toth)
août 2010=Tuez Charley Varrick (Don Siegel)
septembre 2010=Les Demoiselles de Rochefort (Jacques Demy)
octobre 2010=Le Démon des Femmes (Robert Aldrich)
novembre 2010=John McCabe (Robert Altman)
décembre 2010=Le Roman d'un tricheur (Sacha Guitry)
janvier 2011=L'Ombre d'un doute (Alfred Hitchcock)
février 2011=Jules César (Joseph L. Mankiewicz)
mars 2011=L'Oeuf de l'ange (Oshii Mamoru)
avril 2011=La Septième Victime (Mark Robson)
mai 2011=Le Trésor d'Arne (Mauritz Stiller)
juin 2011=Frontière Chinoise (John Ford)
juillet 2011=Mirage (Tsui Siu-ming)
août 2011=Les Anges de la nuit (Phil Joanou)
septembre 2011=Le Dernier Train du Katanga (Jack Cardiff)
octobre 2011=Murder by contract (Irving Lerner)
novembre 2011=Un faux mouvement (Carl Franklin)
décembre 2011=La Cinquième victime (Fritz Lang)
janvier 2012=Les Pirates de Bubuan (Imamura Shohei)
février 2012=Tomahawk (George Sherman)
mars 2012=Wings (William A. Wellman)
avril 2012=L'Insoumis (Alain Cavalier)
mai 2012=The Nickel Ride (Robert Mulligan)
juin 2012=Nightfall (Jacques Tourneur)
juillet 2012=Chasse au gang (André De Toth)
août 2012=Pitfall (André De Toth)
septembre 2012=Nashville (Robert Altman)
octobre 2012=Mandingo (Richard Fleischer)
novembre 2012=Typhoon Club (Somai Shinji)
décembre 2012=La Jetée (Chris Marker)
janvier 2013=Le Quatrième homme (Phil Karlson)
février 2013=La Brute revient au pays natal (Imamura Shohei)
mars 2013=Madame Bovary (Vincente Minnelli)
avril 2013=Le Père Noël A Les Yeux Bleus (Jean Eustache)
mai 2013=Kill me again (John Dahl)
juin 2013=Veuve mais pas trop (Jonathan Demme)
juillet 2013=Les Mauvaises Fréquentations (Jean Eustache)
août 2013=Ça chauffe au lycée Ridgemont (Amy Heckerling)
septembre 2013=Boire et déboires (Blake Edwards)
octobre 2013=A Petal (Jang Sun-woo)
novembre 2013=Echec à l'organisation (John Flynn)
décembre 2013=Les plus belles années de notre vie (William Wyler)
janvier 2014= That day on the beach (Edward Yang)
février 2014=Une Sale histoire (Jean Eustache)
mars 2014=Bon Voyage (Jean-Paul Rappeneau)
avril 2014=Frankenweenie (1984) (Tim Burton)
mai 2014=La Chatte des montagnes (Ernst Lubitsch)
juin 2014=Solitude (Paul Fejos)
juillet 2014=Mon ami Ivan Lapchine (Alexeï Guerman)
août 2014=Enfants de salauds (André De Toth)
Dernière édition par Vic Vega le 1 oct. 14, 23:50, édité 11 fois.
ImageImageImageImage

Avatar de l’utilisateur
G.T.O
Egal à lui-même
Messages : 4048
Inscription : 1 févr. 07, 13:11

Re: Votre film du mois de Septembre 2014

Messagepar G.T.O » 1 sept. 14, 13:46

Film du mois :



Films découverts :



Films re-découverts :


All that Jazz ( Bob Fosse, 1979) : ★★★★
Tess ( Roman Polanski, 1979 ) : ★★ 1/2
Pleasantville ( Gary Ross, 1999) : ★★
Vanishing Point ( Richard Sarafian, 1971) : ★★★
Shining ( Stanley Kubrick, 1981) : ★★★★
The Texas Chainsaw Massacre ( Tobe Hooper, 1974) : ★★★



Série :

Treme ( saison 1) : ★★
Dernière édition par G.T.O le 25 sept. 14, 08:57, édité 3 fois.

Avatar de l’utilisateur
Kevin95
Footix Ier
Messages : 17628
Inscription : 24 oct. 04, 16:51
Localisation : Devine !

Re: Votre film du mois de Septembre 2014

Messagepar Kevin95 » 1 sept. 14, 14:19

Septembre 2014

Film du mois :

Image

Liste des films découverts (ou presque) :

Double Indemnity (Billy Wilder, 1944) Image
Bande à part (Jean-Luc Godard, 1964) Image
The Hunt for Red October (John McTiernan, 1990) Image
Il giocattolo (Giuliano Montaldo, 1979) Image
Moontide (Archie Mayo, 1942) Image
Le Repas des fauves (Christian-Jaque, 1964) Image
Les 2 Crocodiles (Joël Séria, 1987) Image
Le Chemin des écoliers (Michel Boisrond, 1959) Image
The File on Thelma Jordon (Robert Siodmak, 1950) Image
Fort Dobbs (Gordon Douglas, 1958) Image
Si tu vas à Rio... tu meurs (Philippe Clair, 1987) Image
Toi... le venin (Robert Hossein, 1958) Image
Dreamscape (Joseph Ruben, 1984) Image
Water (Dick Clement, 1985) Image
Following (Christopher Nolan, 1998) Image
The Punisher (Mark Goldblatt, 1989) Image
The War Wagon (Burt Kennedy, 1967) Image
De guerre lasse (Robert Enrico, 1987) Image
The Dreamers (Bernardo Bertolucci, 2003) Image
Il Cristo proibito (Curzio Malaparte, 1951) Image
Quand tu liras cette lettre (Jean-Pierre Melville, 1953) Image


Liste des films revisionnés :

C'era una volta il West (Sergio Leone, 1968) Image
Predator (John McTiernan, 1987) Image
Il buono, il brutto, il cattivo (Sergio Leone, 1966) Image
The Texas Chain Saw Massacre (Tobe Hooper, 1974) Image
Per qualche dollaro in più (Sergio Leone, 1965) Image
Compartiment tueurs (Costa-Gavras, 1965) Image
La Chinoise (Jean-Luc Godard, 1967) Image
Predator 2 (Stephen Hopkins, 1990) Image
Running Out of Time (Johnnie To, 1999) Image
Le Nom de la rose (Jean-Jacques Annaud, 1986) Image
L'Important c'est d'aimer (Andrzej Zulawski, 1975) Image
Dernière édition par Kevin95 le 29 sept. 14, 22:56, édité 22 fois.
Les deux fléaux qui menacent l'humanité sont le désordre et l'ordre. La corruption me dégoûte, la vertu me donne le frisson. (Michel Audiard)

Avatar de l’utilisateur
someone1600
Euphémiste
Messages : 8853
Inscription : 14 avr. 05, 20:28
Localisation : Québec

Re: Votre film du mois de Septembre 2014

Messagepar someone1600 » 1 sept. 14, 15:59

Film du mois de Septembre 2014

Film du mois

Image

Films découverts

Brass target (1978) 7.5 / 10
Hall Pass (2011) 7.5 / 10
The Wolf of Wall Street (2013) 9 / 10
The November Man (2014) 7.5 / 10
An Act of Murder (1948) 7.5 / 10
Fiesta (1947) 7.5 / 10
47 Ronin (2013) 7 / 10
Fail-safe (1964) 8 / 10
You were never lovelier (1942) 8 / 10

Films redécouverts

China Seas (1935) 7.5 / 10
Gilda (1948) 8 / 10
Prisoners (2013) 8.5 / 10
Freaks (1932) 7.5 / 10
The Goonies (1985) 8.5 / 10

Films des mois précédents de JUIN 2008 à JUILLET 2014

Année 2008
Spoiler (cliquez pour afficher)
ImageImageImageImageImageImageImage


Année 2009
Spoiler (cliquez pour afficher)
ImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImage


Année 2010
Spoiler (cliquez pour afficher)
ImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImage


Année 2011
Spoiler (cliquez pour afficher)
ImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImage


Année 2012

Spoiler (cliquez pour afficher)
(Pas de film du mois en février, aucune découverte)
ImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImage


Année 2013
Spoiler (cliquez pour afficher)
ImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImage


Année 2014
ImageImageImageImageImageImageImageImage
Dernière édition par someone1600 le 3 oct. 14, 14:36, édité 4 fois.

Avatar de l’utilisateur
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Messages : 22812
Inscription : 21 nov. 05, 00:41

Re: Votre film du mois de Septembre 2014

Messagepar AtCloseRange » 1 sept. 14, 17:19

(Re-)Découvertes:

Les Combattants (Cailley) 7,5/10
Devil's Knot (Egoyan) 4/10
Obvious Child (Robespierre) 6/10
X-Men - Days of Future Past (Singer) 5/10
Edge of Tomorrow (Liman) 3/10
Bienvenue Mr Chance (Ashby) 6,5/10
Near Death Experience (Delepine, Kervern) 6,5/10
French Lover (Marquand) 4,5/10
Droit au Coeur (Hunt) 5,5/10
I'll Follow you Down (Mehta) 4/10
The Two Faces of January (Amini) 4/10
Oculus (Flanagan) 6,5/10
The Signal (Eubank) 7/10
Maps to the Stars (Cronenberg) 7/10
La Cité des dangers (Aldrich) 4,5/10
Contracted (England) 5,5/10
Les Amours Imaginaires (Dolan) 6,5/10
The Caller (Parkhill) 4/10
Million Dollar Arm (Gillespie) 5/10
Elle l'Adore (Herry) 7/10
It Felt Like Love (Hittman) 7/10
Le Château Ambulant (Miyazaki) 5,5/10
Breathe In (Doremus) 5/10

The Purge: Anarchy (deMonaco) 1/10

Révisions:

Domicile Conjugal (Truffaut) 7/10 (+)
Le Parrain(Coppola) 8/10
History of Violence (Cronenberg) 6/10
Somewhere in Time (Szwarc) 7/10
Mauvais Sang (Carax) 9/10
Les Demoiselles de Rochefort (Demy) 10/10
Mondwest (Crichton) 5,5/10
Abîmes (Twohy) 5/10
Brève Rencontre (Lean) 8,5/10
La Septième Victime (Robson) 7,5/10
M. Butterfly (Cronenberg) 5/10
Dernière édition par AtCloseRange le 29 sept. 14, 02:43, édité 29 fois.
Image