Joseph L. Mankiewicz (1909-1993)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980.

Modérateurs : Karras, Rockatansky, cinephage

Avatar de l’utilisateur
Watkinssien
Etanche
Messages : 14635
Inscription : 6 mai 06, 12:53
Localisation : Xanadu

Re: Joseph L. Mankiewicz (1909-1993)

Messagepar Watkinssien » 3 déc. 12, 11:30

:D
Image

Mother, I miss you :(

Avatar de l’utilisateur
daniel gregg
Producteur Exécutif
Messages : 7073
Inscription : 23 févr. 04, 23:31

Re: Joseph L. Mankiewicz (1909-1993)

Messagepar daniel gregg » 3 déc. 12, 11:38

A signaler bientôt également ce thriller de début de carrière de Mankiewicz sur Cine+Classic :

Image

Avatar de l’utilisateur
monk
Décorateur
Messages : 3600
Inscription : 21 juin 05, 09:55

Re: Joseph L. Mankiewicz (1909-1993)

Messagepar monk » 24 déc. 12, 14:13

House of strangers

Voilà donc l'original de La lance brisée ! A quelques choses prêt, tout est là; en tout cas le principal y est.
Mais qu'importe, House of strangers est un très très beau film, moins lyrique que ce qui suivra dans la film de Mankiewicz, mais qui y a toute sa place. Je trouve ce drame fort bien écrit, réaliste et cohérent, avec une belle mais terrible peinture de famille. Conte y est un peu trop monolithique mais Robinson, lui, est magistral.
Sans vouloir une analogie peu en faveur de Mankiewicz, il faut avouer que tout est bon ! Je garde.

Avatar de l’utilisateur
daniel gregg
Producteur Exécutif
Messages : 7073
Inscription : 23 févr. 04, 23:31

Re: Joseph L. Mankiewicz (1909-1993)

Messagepar daniel gregg » 24 déc. 12, 14:18

monk a écrit :House of strangers

Voilà donc l'original de La lance brisée ! A quelques choses prêt, tout est là; en tout cas le principal y est.
Mais qu'importe, House of strangers est un très très beau film, moins lyrique que ce qui suivra dans la film de Mankiewicz, mais qui y a toute sa place. Je trouve ce drame fort bien écrit, réaliste et cohérent, avec une belle mais terrible peinture de famille. Conte y est un peu trop monolithique mais Robinson, lui, est magistral.
Sans vouloir une analogie peu en faveur de Mankiewicz, il faut avouer que tout est bon ! Je garde.


:D Sauf que Richard Conte ne m'est pas apparu aussi figé que çà, il a plutôt l'assurance nécessaire d'un fils sur lequel repose toutes les attentes du père.

Avatar de l’utilisateur
monk
Décorateur
Messages : 3600
Inscription : 21 juin 05, 09:55

Re: Joseph L. Mankiewicz (1909-1993)

Messagepar monk » 24 déc. 12, 14:29

daniel gregg a écrit : Sauf que Richard Conte ne m'est pas apparu aussi figé que çà, il a plutôt l'assurance nécessaire d'un fils sur lequel repose toutes les attentes du père.


Ca n'a pas gêné mon plaisir, attention :wink: Son attitude se justifie pour plusieurs raisons (assurance d'abord puis désir de vengeance terrassant) mais au final, j'ai trouvé que le personnage n'avait vraiment aucune faille, même avec la femme qu'il aime. C'est tout personnel, et ça ne change rien à la l’intérêt que j'ai pour ce film.

Avatar de l’utilisateur
monk
Décorateur
Messages : 3600
Inscription : 21 juin 05, 09:55

Re: Joseph L. Mankiewicz (1909-1993)

Messagepar monk » 6 janv. 13, 17:27

Eve donc...On m'avait annoncé au moins un grand film (chef d’œuvre pour certains, ennuyeux pour quelques autres) et je n'ai pas été déçu. Le film est assez impressionnant dans sa rigueur narrative: l'histoire raconté par trois points de vue, sans jamais manquer à la règle, aucune information de vient de l'extérieur et pourtant, c'est d'une fluidité incroyable, et il ne manque rien. Son flot continue de paroles n'est jamais encombrant - c'est même une sacrée belle musique, dont on se délecte ! La mise en scène se rapproche du théâtre (et pour cause), sans que ça soit trop statique et les acteurs sont...ma foi, parfaits.
C'est peut être un peu froid (guindé ?) mais ce fut un immense plaisir.
Je garde !

Avatar de l’utilisateur
Federico
Producteur
Messages : 9499
Inscription : 9 mai 09, 12:14
Localisation : Comme Mary Henry : au fond du lac

Re: Joseph L. Mankiewicz (1909-1993)

Messagepar Federico » 10 mars 13, 23:54

Je crois que le docu avait déjà été cité sur ce topic mais y en a-t-il parmi vous qui auraient vu King : A filmed record... Montgomery to Memphis co-réalisé par Mankiewicz et Lumet en 1970 en hommage à Martin Luther King Jr ?
Je viens de voir qu'un double DVD avait été édité il y a quelques années chez Kino (qui l'attribue au producteur Ely Landau)...

Image
The difference between life and the movies is that a script has to make sense, and life doesn't.
Joseph L. Mankiewicz

Avatar de l’utilisateur
bruce randylan
Mogul
Messages : 11421
Inscription : 21 sept. 04, 16:57
Localisation : lost in time and lost in space

Re: Joseph L. Mankiewicz (1909-1993)

Messagepar bruce randylan » 11 mars 13, 12:19

Ah je n'avais pas vu ça ! On dirait que la sortie date de début 2013. :D
C'est une excellente nouvelle : il y a quelques années j'avais cherché à le trouver et il semblait qu'à l'époque les descendants de Martin Luther King bloquaient les droits.

Bon, par contre, aucun sous-titres. :?
"celui qui n'est pas occupé à naître est occupé à mourir"
land of hope and dreams

Avatar de l’utilisateur
Federico
Producteur
Messages : 9499
Inscription : 9 mai 09, 12:14
Localisation : Comme Mary Henry : au fond du lac

Re: Joseph L. Mankiewicz (1909-1993)

Messagepar Federico » 18 janv. 14, 16:46

L'acteur-réalisateur Todd Field s’apprête à tourner une adaptation du roman de Jess Walter Beautiful ruins racontant le séjour d'une jeune actrice américaine en Italie durant le tournage du Cléopâtre de Mankiewicz. Le rôle principal sera tenu par la très piquante Imogen Poots.
The difference between life and the movies is that a script has to make sense, and life doesn't.
Joseph L. Mankiewicz

Avatar de l’utilisateur
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Messages : 87014
Inscription : 12 avr. 03, 22:22
Localisation : Contrebandier à Moonfleet

Re: Joseph L. Mankiewicz (1909-1993)

Messagepar Jeremy Fox » 10 juil. 14, 06:21

Une chronique sociale de l'Amérique au vitriol, malheureusement encore toujours aussi valable aujourd'hui, y compris jusque dans nos contrées européennes. Si l'on y ajoute l'effet d'une comédie dramatique sophistiquée, aux dialogues brillants et à la distribution de premier ordre, on obtient l'un des plus élégants et séduisants films de son auteur, le très intelligent Joseph L. Mankiewicz. Ressorti en salles grâce à Splendor Films, un chef-d'œuvre à ne rater sous aucun prétexte !


La reprise, c'est celle de Chaines conjugales dont la chronique a été écrite par Julien Léonard. A cette occasion, notre top du cinéaste.

Avatar de l’utilisateur
Lev_Michkine
Stagiaire
Messages : 41
Inscription : 4 oct. 13, 10:42

Re: Joseph L. Mankiewicz (1909-1993)

Messagepar Lev_Michkine » 24 août 14, 12:12

Jeremy Fox a écrit :
Une chronique sociale de l'Amérique au vitriol, malheureusement encore toujours aussi valable aujourd'hui, y compris jusque dans nos contrées européennes. Si l'on y ajoute l'effet d'une comédie dramatique sophistiquée, aux dialogues brillants et à la distribution de premier ordre, on obtient l'un des plus élégants et séduisants films de son auteur, le très intelligent Joseph L. Mankiewicz. Ressorti en salles grâce à Splendor Films, un chef-d'œuvre à ne rater sous aucun prétexte !


La reprise, c'est celle de Chaines conjugales dont la chronique a été écrite par Julien Léonard. A cette occasion, notre top du cinéaste.

Je me permets de suivre le conseil et propose ma sélection. Manckiewicz m'a tellement remué que je regardai un film de lui par jour durant une semaine lorsque je le découvris (mais je n'ai pas tout vu de lui; Blanches colombes, La Porte s'ouvre, Un Mariage à Boston et Escape me manquent)
1 L'Aventure de Mme Muir; toujours exceptionnel et ça ne rate jamais; chaque fois que je veux initier des amis à la naphtaline et bien que ceux-ci se montrent réticents, le charme de Gene Tierney et de Rex Harrison et la perfidie de George Sanders les emportent.
2 On Murmure dans la ville
3 L'Affaire Cicéron
4 Le Limier
5 Jules César
6 Cléopatre
7 Eve
8 Chaînes conjugales
9 La Maison des étrangers
10 Un Américain bien tranquille

Avatar de l’utilisateur
Rashomon
Electro
Messages : 956
Inscription : 7 avr. 14, 14:16

Re: Joseph L. Mankiewicz (1909-1993)

Messagepar Rashomon » 24 août 14, 17:02

Très bon top, qui recoupe plusieurs de mes favoris. Tu n'aimes pas La Comtesse?

Johnny Doe
Producteur
Messages : 8897
Inscription : 13 mai 03, 19:59

Re: Joseph L. Mankiewicz (1909-1993)

Messagepar Johnny Doe » 25 août 14, 10:32

Peut-être ma plus grande découverte naphta depuis Billy Wilder. Immense dialoguiste, scénariste et réalisateur.

All About Eve
Découvert il y a pas mal de temps, globalement impressionné par la narration du film et les deux rôles principaux (surtout Bette Davis), même si j'en garde finalement le souvenir d'un bon film, sans pour autant avoir été touché au delà des qualités d'écriture. Mais ma vision date de prêt de 10 ans, à revoir.

5 Fingers
Là par contre aucune retenue, pour moi il s'agit tout simplement d'un chef-d'oeuvre du film d'espionnage, avec un James Mason impérial. L'intrigue paraît minimaliste, d'autant que l'action du film se concentre principalement sur une seule pièce, mais c'est très très grand d'un bout à l'autre.

The Barefoot Comtessa
Encore un film magnifique. J'aime tout, le changement de points de vue des différents personnages, l'écriture de la voix off à la fois tellement symptomatique du genre dans lequel il s'inscrit et parfaitement utilisée, la création du personnage iconique d'Ava Gardner et puis la puissance tragique du scénario, avec cette scène d'aveux bouleversante. Seul petit bémol, la qualité générale de l'écriture n'empêche pas Mankiewicz de tomber dans le sur-écrit. Parfois j'aurais aimé qu'on reste dans l'évocation, tout est suffisamment clair pour qu'on ai pas besoin, en plus, qu'on nous explique les thèmes, ce qu'on essaie de faire passer par les images, en voix-off. Mais tout le reste c'est très grand!

Suddenly, Last summer
Clairement ma seule, relative, déception chez Mankiewicz. Je n'aime pas beaucoup les films de psychanalise et j'ai trouvé le scénario de Tennessee Williams (ou son adaptation), assez démonstratif, assez lourd, avec en plus une Kateherine Hepburn sous acide qui ne fonctionne pas toujours et un Montgomery Clift complètement à la rue (même si ça va bien avec son personnage). Par contre très beau noir et blanc, très jolie réalisation et surtout Liz Taylor... Elle est sublimissime, cette femme respire la sensualité, et pour moi son personnage et son jeu son les 2 grandes réussite du film. Elle m'a soufflé, tant par sa beauté que par son talent.

There Was A Crooked Man
Je ne le dirai jamais assez concernant Mankiewicz, mais quelle merveille d'écriture! Ce qu'il parvient à faire avec le personnage de Douglas, tout est dit dès le titre, mais cette construction jusqu'au dernier acte est proprement hallucinante, un travail d'orfèvre véritablement. Et Mankiewicz parvient à faire fonctionner la comédie, l'humour délirant, le duo Douglas / Fonda (tout les deux absolument parfait dans leur rôle respectifs) et son intrigue d'évasion quasiment sans un bout de gras, jusque dans la rupture de ton final, véritable éléctro choc dont la violence m'a vraiment secouée. Une petite merveille!

Sleuth
Après c'est promis, j'arrête les dithyrambes, mais encore une fois, pas grand chose d'autre à écrire sur ce film qu'un commentaire laudateur. 2h20 (2h20!!!) de jubilation pure, de précision absolue dans le rythme et l'écriture, dans les joutes entre deux acteurs dans un de leur sommet. Quel dernier film! Peut-être mon favoris de Mankiewicz (allez, avec 5 Fingers tout de même).

Donc voilà, comme Wilder en son temps, Mankiewicz s'est fait une place très haut dans mon cœur de cinéphile et ce en à peine quelques films. Quand je vois les morceaux qu'il me reste à découvrir je trépigne. :D
- Errm. Do you want to put another meeting in?
- Any point?
- May as well. Errm. And then when nothing comes in, just phone you up and cancel it.

Johnny Doe
Producteur
Messages : 8897
Inscription : 13 mai 03, 19:59

Re: Joseph L. Mankiewicz (1909-1993)

Messagepar Johnny Doe » 25 août 14, 10:35

Allez je ne résiste pas :

- Errm. Do you want to put another meeting in?
- Any point?
- May as well. Errm. And then when nothing comes in, just phone you up and cancel it.

Avatar de l’utilisateur
Lev_Michkine
Stagiaire
Messages : 41
Inscription : 4 oct. 13, 10:42

Re: Joseph L. Mankiewicz (1909-1993)

Messagepar Lev_Michkine » 26 août 14, 07:45

Rashomon a écrit :Très bon top, qui recoupe plusieurs de mes favoris. Tu n'aimes pas La Comtesse?

La Comtesse tout comme Soudain l'été dernier m'ont toujours mis mal à l'aise. Je les mets à part dans mon amour (appelons un chat un chat) de l’œuvre de Mankiewicz.