Titanic (James Cameron - 1997)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés après 1980

Modérateurs : Karras, Rockatansky, cinephage

Si le film ressortait sur les écrans, iriez-vous le (re)voir ?

Oui
23
41%
Non
24
43%
Peut-être
9
16%
 
Nombre total de votes : 56

Avatar de l’utilisateur
Flol
smells like pee spirit
Messages : 42728
Inscription : 14 avr. 03, 11:21

Re: Titanic (James Cameron - 1997)

Messagepar Flol » 16 avr. 12, 13:54

Je n'ai pas pu m'empêcher d'en revoir des bouts hier soir sur France 2. Même à la télé, en VF et sur mon écran de salon, ça reste un spectacle total.

Avatar de l’utilisateur
Mama Grande!
Machino
Messages : 1290
Inscription : 1 juin 07, 18:33
Localisation : Tokyo

Re: Titanic (James Cameron - 1997)

Messagepar Mama Grande! » 22 avr. 12, 17:37

Première revision depuis sa sortie.
En lisant ce topic je remarque que le film fut un tel phénomène de société à l'époque que l'on se souvient presque tous de comment on l'a découvert. C'était au cinéma de ma ville, avec une entracte. J'y étais allé par suivisme, j'avais aimé comme tout le monde, même si comme toutes les filles du collège ne juraient que par Leonardo Di Caprio je le détestais :mrgreen: Mon année de 6ème avait donc été une année Titanic, et on avait me^me appris à chanter My heart will go on en cours d'anglais :mrgreen: Bien-sûr, l'année suivante, on se mettait à avoir des goûts soi-disant plus affinés et il était de bon ton de dire qu'en fait, c'était pas si bien que ça...
Qu'en reste-t-il aujourd'hui, loin du phénomène?
Je remarque que je me souvenais assez bien du film pour commencer, ce qui est un bon point. Les scènes parodiées ont forcément pris un coup (surtout la main sur la vitre) et certaines animations sont un peu trop voyantes, mais à part ça le film n'a pas du tout vieilli. L'histoire d'amour est un peu trop harlequin à mon goût: une fille de riches qui ont forcément tous un balai dans le cul s'éprend d'un jeune artiste bohème sans le sou mais libre et heureux de vivre, c'est vraiment cliché et du coup la première partie du film m'a semblé longue. Cependant, elle est suffisamment crédible pour être efficace. Mais il est quand même dommage avec le recul que Cameron n'ait pas un peu plus fouillé sa description d'un monde qui se meurt, d'une haute société qui va symboliquement couler avec le bateau. Sans faire de la fine analyse sociale, un peu plus de subtilité n'aurait pas fait de mal et n'aurait pas forcément plombé le spectacle.
Mais enfin, dès que le bateau se prend l'iceberg (plan effrayant), la suite est menée de main de maître. Quel sens du rythme et du suspense! Quel sens du spectacle! Avec cette gigantesque machine qui sombre, c'est tout un monde qui est emporté. Les plans du Titanic sombrant, ressemblant à un grotesque monstre marin, sont parmi les plus impressionnants que j'ai vu sur un écran de ciné, et justifient à eux-seuls de découvrir le film sur grand écran. A mon sens toute la partie qui suit le choc atteint la perfection.

Comme répété à sa sortie par des cinéphiles agacés par la léomania, Titanic doit beaucoup à Kate Winslet. C'est elle la véritable héroïne du film, une combattante cameronienne au même titre que Sarah Connor ou Helen Ripley. Détermination, regard subtil, c'est elle qui porte le film sur ses épaules. Le personnage de Leonardo Di Caprio est finalement un peu secondaire par rapport à elle, qui en plus d'être la narratrice est celle qui évolue avec l'histoire, qui lutte pour sa survie. Titanic n'est pas un film de couple, c'est le film d'une femme.

Pour ce qui est de la 3D enfin, j'ai trouvé qu'elle n'apportait rien. Elle ne gâche pas le film non plus (comme c'était apparemment le cas pour Star Wars), mais le spectacle se suffisait très bien à lui-même. Je trouve la politique de Cameron un rien stupide (à part pour inciter les gens à se redéplacer, ou les jeunes à se déplacer, ce qui au fond est respectable) même s'il a suffisamment de professionnalisme pour donner un travail de qualité, quand bien même celui-ci ne servirait à rien.

Avatar de l’utilisateur
Flol
smells like pee spirit
Messages : 42728
Inscription : 14 avr. 03, 11:21

Re: Titanic (James Cameron - 1997)

Messagepar Flol » 22 avr. 12, 20:31

Mama Grande! a écrit :Mais enfin, dès que le bateau se prend l'iceberg (plan effrayant), la suite est menée de main de maître. Quel sens du rythme et du suspense! Quel sens du spectacle! Avec cette gigantesque machine qui sombre, c'est tout un monde qui est emporté. Les plans du Titanic sombrant, ressemblant à un grotesque monstre marin, sont parmi les plus impressionnants que j'ai vu sur un écran de ciné, et justifient à eux-seuls de découvrir le film sur grand écran. A mon sens toute la partie qui suit le choc atteint la perfection.

Nuff said. Comme je l'ai dit juste au-dessus, je suis retombé sur ces séquences la semaine dernière lors de sa diffusion sur France 2, et même dans des conditions de visionnage pas optimales du tout, ça reste un immense spectacle, fantastiquement mis en scène, avec un sens du rythme et de la dramaturgie absolument parfaits (et puis le fait de voir couler le bateau quasi en temps réel, c'est quand même super fort).

Avatar de l’utilisateur
jacques 2
Régisseur
Messages : 3172
Inscription : 17 mai 10, 17:25
Localisation : Liège (en Wallonie)

Re: Titanic (James Cameron - 1997)

Messagepar jacques 2 » 23 avr. 12, 07:19

Mama Grande! a écrit :Première revision depuis sa sortie.
En lisant ce topic je remarque que le film fut un tel phénomène de société à l'époque que l'on se souvient presque tous de comment on l'a découvert. C'était au cinéma de ma ville, avec une entracte. J'y étais allé par suivisme, j'avais aimé comme tout le monde, même si comme toutes les filles du collège ne juraient que par Leonardo Di Caprio je le détestais :mrgreen: Mon année de 6ème avait donc été une année Titanic, et on avait me^me appris à chanter My heart will go on en cours d'anglais :mrgreen: Bien-sûr, l'année suivante, on se mettait à avoir des goûts soi-disant plus affinés et il était de bon ton de dire qu'en fait, c'était pas si bien que ça...
Qu'en reste-t-il aujourd'hui, loin du phénomène?
Je remarque que je me souvenais assez bien du film pour commencer, ce qui est un bon point. Les scènes parodiées ont forcément pris un coup (surtout la main sur la vitre) et certaines animations sont un peu trop voyantes, mais à part ça le film n'a pas du tout vieilli. L'histoire d'amour est un peu trop harlequin à mon goût: une fille de riches qui ont forcément tous un balai dans le cul s'éprend d'un jeune artiste bohème sans le sou mais libre et heureux de vivre, c'est vraiment cliché et du coup la première partie du film m'a semblé longue. Cependant, elle est suffisamment crédible pour être efficace. Mais il est quand même dommage avec le recul que Cameron n'ait pas un peu plus fouillé sa description d'un monde qui se meurt, d'une haute société qui va symboliquement couler avec le bateau. Sans faire de la fine analyse sociale, un peu plus de subtilité n'aurait pas fait de mal et n'aurait pas forcément plombé le spectacle.
Mais enfin, dès que le bateau se prend l'iceberg (plan effrayant), la suite est menée de main de maître. Quel sens du rythme et du suspense! Quel sens du spectacle! Avec cette gigantesque machine qui sombre, c'est tout un monde qui est emporté. Les plans du Titanic sombrant, ressemblant à un grotesque monstre marin, sont parmi les plus impressionnants que j'ai vu sur un écran de ciné, et justifient à eux-seuls de découvrir le film sur grand écran. A mon sens toute la partie qui suit le choc atteint la perfection.

Comme répété à sa sortie par des cinéphiles agacés par la léomania, Titanic doit beaucoup à Kate Winslet. C'est elle la véritable héroïne du film, une combattante cameronienne au même titre que Sarah Connor ou Helen Ripley. Détermination, regard subtil, c'est elle qui porte le film sur ses épaules. Le personnage de Leonardo Di Caprio est finalement un peu secondaire par rapport à elle, qui en plus d'être la narratrice est celle qui évolue avec l'histoire, qui lutte pour sa survie. Titanic n'est pas un film de couple, c'est le film d'une femme.

Pour ce qui est de la 3D enfin, j'ai trouvé qu'elle n'apportait rien. Elle ne gâche pas le film non plus (comme c'était apparemment le cas pour Star Wars), mais le spectacle se suffisait très bien à lui-même. Je trouve la politique de Cameron un rien stupide (à part pour inciter les gens à se redéplacer, ou les jeunes à se déplacer, ce qui au fond est respectable) même s'il a suffisamment de professionnalisme pour donner un travail de qualité, quand bien même celui-ci ne servirait à rien.

Même si je rejoins globalement ton analyse, j'aimerais nuancer :

- le côté "balai dans le cul" n'est pas un cliché mais une réalité d'époque : la morale victorienne ...

- Pas davantage que la séparation physique effective des riches et des pauvres sur le bateau : on s'est rendu compte en visionnant un des documentaires diffusés cette semaine sur le sujet que Cameron s'était inspiré d'une réalité alors bien concrète.

- Quant à l'histoire d'amour, il lui fallait ce type de ressort dramatique (jeune fille riche et jeune pauvre ) pour qu'elle fonctionne et, comme tu l'as dit, l'interprétation de Kate Winslet et la vérité qu'elle apporte à son personnage, tout sauf caricatural, sont bien - avec le recul - la grande force du film et ce qui assure sa pérennité ...

:)

Avatar de l’utilisateur
Outerlimits
Assistant opérateur
Messages : 2541
Inscription : 26 avr. 08, 23:24

Re: Titanic (James Cameron - 1997)

Messagepar Outerlimits » 27 nov. 12, 22:41

Quelqu'un sait-il pourquoi Cameron a mis dans son Titanic "Les demoiselles d'Avignon", de Picasso ? :o :?:

Avatar de l’utilisateur
Alphonse Tram
Réalisateur
Messages : 6581
Inscription : 7 juil. 03, 08:50

Re: Titanic (James Cameron - 1997)

Messagepar Alphonse Tram » 28 nov. 12, 08:43

Outerlimits a écrit :Quelqu'un sait-il pourquoi Cameron a mis dans son Titanic "Les demoiselles d'Avignon", de Picasso ? :o :?:

Peut être parce qu'il fallait une toile de cette époque très connue outre-atlantique pour renforcer le caractère spectaculaire de la scène, au détriment de la pur réalité.
Souhaits : Alphabétiques - Par éditeurs
- «Il y aura toujours de la souffrance humaine…mais pour moi il est impossible de continuer avec cette richesse et cette pauvreté». - Studs Terkel.

Avatar de l’utilisateur
cinephage
C'est du harfang
Messages : 22098
Inscription : 13 oct. 05, 17:50

Re: Titanic (James Cameron - 1997)

Messagepar cinephage » 28 nov. 12, 09:37

Alphonse Tram a écrit :
Outerlimits a écrit :Quelqu'un sait-il pourquoi Cameron a mis dans son Titanic "Les demoiselles d'Avignon", de Picasso ? :o :?:

Peut être parce qu'il fallait une toile de cette époque très connue outre-atlantique pour renforcer le caractère spectaculaire de la scène, au détriment de la pur réalité.

Imdb explique que :
In truth, the paintings are just imitations of the styles of each artist. The painting by Picasso is not the famed Les Demoiselles d'Avignon, but merely a painting in the same style.

Donc en fait, Rose emporterait avec elle des reproductions de tableaux modernes, de Picasso, Degas, et autres, ce qui illustrerait son gout pour la modernité.

Plus intéressante et complète, l'analyse du ciné-club de Caen :
Rose a ramené plusieurs tableaux de son voyage à Paris dont cinq sont vus plusieurs fois au cours du film. Il s'agit bien évidemment de tableaux fictifs qui seront perdus dans le naufrage mais qui auraient fort bien pu être achetés à cette époque : un Etang aux nymphéas de Monet, des Danseuses de Degas, une nature morte de Cézanne et deux Picasso : un Portrait d'Ambroise Vollard et une étude pour Les demoiselles d'Avignon.

Rose, qui a ainsi fait preuve d'un goût très sûr et très moderne, les expose dans sa chambre sur le bateau comme une provocation envers Cal : "Ils sont fascinants, comme sortis tout droit d'un rêve. C'est la vérité pas la logique", dit-elle. Elle ne doute pas de l'absence totale de sensibilité du fiancé qu'on lui impose. Cal demande ainsi : "Comment l'artiste s'appelle t-il ?" "Un certain Picasso, reprend-il alors, il ne fera jamais parler de lui, croyez-moi !"

Cette amusante passe d'armes se transforme presque en note d'intention esthétique lorsque Rose, s'apprêtant à être dessinée nue par Jack, se présente entre le Monet et le Picasso, mettant ainsi en évidence l'attention à la couleur et le fractionnement des points de vue qui seront les piliers de la mise en scène de Cameron.

L'analyse complète à l'adresse ci-dessous :
http://www.cineclubdecaen.com/realisat/ ... itanic.htm

C'est une explication qui me va mieux : les peintres réalisaient effectivement de nombreuses études avant de produire l'oeuvre définitive, et on peut imaginer qu'une jeune mécène en achète une.
Obviously the world is not a wish-granting factory (The fault in our stars, Josh Boone, 2014)
Pour caler mes bennos

Avatar de l’utilisateur
Alphonse Tram
Réalisateur
Messages : 6581
Inscription : 7 juil. 03, 08:50

Re: Titanic (James Cameron - 1997)

Messagepar Alphonse Tram » 28 nov. 12, 11:45

Superbe idée en effet !
Et c'est là qu'on se rend compte de la qualité du scénario qui s'appuie sur des faits réels pour renforcer l'histoire originale et la description des personnages.
Souhaits : Alphabétiques - Par éditeurs
- «Il y aura toujours de la souffrance humaine…mais pour moi il est impossible de continuer avec cette richesse et cette pauvreté». - Studs Terkel.

Avatar de l’utilisateur
monk
Décorateur
Messages : 3594
Inscription : 21 juin 05, 09:55

Re: Titanic (James Cameron - 1997)

Messagepar monk » 6 janv. 13, 17:18

J'ai vu Titanic. J'ai été très très longtemps réfractaire au film en grande partie à cause de la Léomania, Céline Dion, et de son coté phénomène de société très irritant. Il n'était pas question pour moi de voir le film dans ses conditions, de subir une telle influence. Quelque part, j'ai vraiment bien fait de repousser tant que j'ai pu/voulu. Si je l'avais vu à l'époque, je l'aurais rejeté en bloc, m'appuyant sur certaines choses que me déplaisent et la surestimation du film.
Aujourd'hui, je le vois parce que je le veux, et je l'ai donc apprécié. Beaucoup même, dans les grandes lignes. LA durée n'est pas un frein, le film passe de bout en bout sans qu'on s'en rende vraiment compte. Kate Winslet porte effectivement le film, et il est un peu dommage que Di Caprio (tout à fait bien aussi, mais un peu secondaire) soit passé en avant. La seconde partie est vraiment remarquable et me fait garder mon BR dans le but complétement assumé et assuré de la revoir sous peu.
Mais je reste malgré tout un peu surpris de l'impact que le film a pu avoir. C'est impressionnant, mais de là à en faire un tel phénomène...

Comme annoncé, certaines choses m'ont gêné, mais je suis passé outre, alors qu'à sa sortie, je me serais sans doute focalisé dessus pour rejeter le film. Notamment le quart d'heure délicat au milieu du film, avec tout ce romantisme dégoulinant assez embarrassant qui est, hélas, passé avant tout le reste dans l'inconscient collectif, comme si on n'avait jamais vu ça et que finalement Titanic, c'est ça. Quelques ralentis un peu "vulgaires" et pas forcément nécessaires. J'ai aussi trouvé la musique globalement insupportable, là aussi à cause de son coté particulièrement mielleux.
Mais j'ai vraiment passé un bon moment, et je ne suis pas mécontent de l'avoir dans ma collection.

Il y a quand même un reproche que j'aimerais faire au film, mais qu'on pourrait faire à beaucoup d'autres films il est vrai. Rose est celle qui raconte l'histoire, hors on voit beaucoup de choses qu'elle n'a pas vu, parce qu'elle n'y était pas. C'est très fréquent dans le cinéma, mais je trouve ça un peu dommage. On ne devrait avoir ici que son point du vue puisque Cameron a choisi d'en faire celle qui la raconte. Il aurait très bien pu faire un film plus linéaire, sans conteur et avoir tous ces différents points de vue se chevaucher sans que cela ne pose de problème.
Je pense à ça parce que j'ai aussi vu Eve de Mankiewicz, qui raconte un histoire depuis trois points de vue différents, sans jamais qu'on ait une information qui ne soit extérieure à ces points de vue: tout vient uniquement de ces trois personnages, et pourtant, il ne manque rien à l'histoire. J'aurais vraiment apprécié que Cameron reste uniquement du point de vue de Rose. Je lui en parlerais que je le verrais, il fera sans doute un Monk's cut pour rattraper ça.

Avatar de l’utilisateur
hansolo
David O. Selznick
Messages : 12537
Inscription : 7 avr. 05, 11:08
Localisation : In a carbonite block

Re: Titanic (James Cameron - 1997)

Messagepar hansolo » 6 janv. 13, 19:05

A ta description, je suis persuadé que tu aurais tout autant apprécié le film si tu l'avais découvert a sa sortie!

Tu te serais sans doute tout autant laissé porter par le film ...
et le fait de ne pas gouter la musique de Celine Dion n'est pas redhibitoire vu qu'on ne l'entend pas en dehors du générique et même la musique de James Horner assez horripilante n'empeche pas d'apprecier le film (d'ailleurs Cameron a renouvelé sa confiance au même compositeur sur Avatar pour un résultat aussi pénible - idem pour le choix de la chanson du générique dévolue cette fois çi a Leona Lewis ...)
- What do you do if the envelope is too big for the slot?
- Well, if you fold 'em, they fire you. I usually throw 'em out.

Le grand saut - Joel & Ethan Coen (1994)

Avatar de l’utilisateur
Happy Charly
Assistant opérateur
Messages : 2583
Inscription : 16 nov. 03, 12:10
Localisation : Loin de la civilisation... dans l'trou-du-cul du monde, quoi !

Titanic (James Cameron - 1997)

Messagepar Happy Charly » 6 janv. 13, 23:59

Découvert ce soir, mais je ne savais pas que Josh Lucas et Kurt Russell jouaient dedans ?!
Et je n'ai pas vu beaucoup de glaces autour du bateau qui coulait.
Très moyen sinon comme film catastrophe. Déjà vu...














:mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:
Image

Avatar de l’utilisateur
Supfiction
David O. Selznick
Messages : 14120
Inscription : 2 août 06, 15:02
Localisation : Have you seen the bridge?

Re: Titanic (James Cameron - 1997)

Messagepar Supfiction » 20 oct. 13, 23:56

J'ai trouvé par hasard cette belle comparaison entre Now, Voyager (1942) avec Bette Davis et Titanic.

Étonnant non ?! :D

ImageImage

Image
Image

Avatar de l’utilisateur
Flol
smells like pee spirit
Messages : 42728
Inscription : 14 avr. 03, 11:21

Re: Titanic (James Cameron - 1997)

Messagepar Flol » 21 oct. 13, 18:09

Oui. Dans les 2 films, elles portent un grand chapeau. C'est fou.

Avatar de l’utilisateur
hansolo
David O. Selznick
Messages : 12537
Inscription : 7 avr. 05, 11:08
Localisation : In a carbonite block

Re: Titanic (James Cameron - 1997)

Messagepar hansolo » 21 oct. 13, 18:11

Ratatouille a écrit :Oui. Dans les 2 films, elles portent un grand chapeau. C'est fou.

:mrgreen:
- What do you do if the envelope is too big for the slot?
- Well, if you fold 'em, they fire you. I usually throw 'em out.

Le grand saut - Joel & Ethan Coen (1994)

Avatar de l’utilisateur
Major Tom
Petit ourson de Chine
Messages : 19068
Inscription : 24 août 05, 14:28

Re: Titanic (James Cameron - 1997)

Messagepar Major Tom » 21 oct. 13, 18:31

Si tu as d'autres choses aussi hystériquement intrigantes, Supfiction, n'hésite surtout pas à nous le partager. :D En passant, j'aime beaucoup ton échange avec toi-même dans le topic Joan Bennett.
Je dis ça en toute courtoisie.
Image Image
Clique sur une des vignettes au-dessus... Image ...et ta vie va changer pour toujours