Rebelle (M. Andrews, B. Chapman, S. Purcell - 2012)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Modérateurs : Karras, Rockatansky, cinephage

Avatar de l’utilisateur
Watkinssien
Etanche
Messages : 14635
Inscription : 6 mai 06, 12:53
Localisation : Xanadu

Re: Rebelle (Chapman et Andrews - 2012)

Messagepar Watkinssien » 10 août 12, 17:35

hansolo a écrit :
riqueuniee a écrit : si le film se "contente" d'être orienté jeunesse; c'est décevant pour un Pixar :!:


Personnellement, je trouve cela complètement faux... Voir mon avis page précédente.
Image

Mother, I miss you :(

Avatar de l’utilisateur
monk
Décorateur
Messages : 3599
Inscription : 21 juin 05, 09:55

Re: Rebelle (M. Andrews, B. Chapman, S. Purcell - 2012)

Messagepar monk » 10 août 12, 17:52

J'en sort. Il y a un petite déception, qui vient surtout du fait que Pixar semble avoir arrêté de n'avoir peur de rien et nous offre un film avec beaucoup trop d'éléments déjà vus ailleurs. Le film renvoie de manière assez évidente à Raiponce mais aussi Dragons (pour les personnages et leur haine d'un animal particulier), La princesse et la grenouille (la sorcière)...et à Disney en général (les chansons). Il semble y avoir une uniformisation entre Disney et Pixar depuis le rachat, qui va en faveur de Disney (voir les belles réussites depuis, que sont Raiponce et La princesse et la grenouille) mais en défaveur de Pixar (Cars 2, brrr, et Rebelle d'un certain coté). Le film enchaîne pas mal de gags assez courant, et un déroulement fort prévisible.
Passé ça, je dois avouer que le film marque des points en ne proposant pas de prince charmant qui vient sauver la princesse, ni vraiment de méchant. En effet le film n'est pas basé sur la lutte du bien contre le mal, mais uniquement sur la relation mère-fille. C'est plus une course contre la montre qu'on combat pour sauver un peuple. Aussi, comme l'a soulevé Riqueunee, pas de second degrés ou de parodie comme on en voit partout chez la concurrence.
Techniquement, le film est étonnant, encore au delà des standard actuels. Là dessus, Pixar reste maître incontesté.
Finalement, j'ai trouvé le film intrinsèquement bon, même s'il n'est pas du niveau d'ambition narrative de ce que Pixar a pu nous offrir par le passé.

Avatar de l’utilisateur
Dunn
Producteur Exécutif
Messages : 7046
Inscription : 20 août 09, 12:10
Localisation : Au pays des merveilles

Re: Rebelle (M. Andrews, B. Chapman, S. Purcell - 2012)

Messagepar Dunn » 10 août 12, 18:32

Excellente critique Watkinssien 8)

riqueuniee
Mogul
Messages : 10077
Inscription : 15 oct. 10, 21:58

Re: Rebelle (M. Andrews, B. Chapman, S. Purcell - 2012)

Messagepar riqueuniee » 10 août 12, 18:38

Ah oui, Dragons, j'y ai pensé. Moins pour le côté "haine d'un animal" (quoique...) que pour les portraits d'adolescents. Merida n'est pas une princesse qui devra se marier à la fin du film, mais une ado en conflit avec sa mère.
Dragons était aussi le portrait d'un groupe d'ados, qui mettait garçons et filles à égalité (pas de séparation des rôles entre filles et garçons, ce qui n'est pas si courant dans ce type de films). Et ce n'était pas un film Disney, d'où sans doute cette originalité dans le ton (même si c'était adapté d'un livre).
L'absence de second degré et de références (à part de discrets clins d'oeil cinéphiliques) fait du bien, tant on en a usé et abusé, au point d'en faire presque une autre convention.
Merida est très différente de Raiponce (qui n'est qu'une variante de la princesse qui attend le jeune homme qui va la délivrer) et de l'héroîne de la princesse et la grenouille (héroïne qui n'était d'ailleurs pas une princesse).
La sorcière ressemble à beaucoup de sorcières de contes de fées (son "look" est assez conventionnel), donc je n'ai pas pensé à celle d'autres films Disney (par ailleurs, La princesse et la grenouille avait repris beaucoup d'éléments -visuellement- de films Disney antérieurs).
L'histoire, de plus, n'est pas celle d'une malédiction à écarter. Si on veut absolument rattacher le film (qui n'est pas adapté d'un conte en particulier), c'est à celle des histoires de personnages qui se retrouvent "piégés" par les voeux qu'ils ont imprudemment émis.
On notera aussi l'absence de personnages qui tiendraient le rôle de faire-valoir de l'héroïne, et celle d'animaux qui parlent (tiens, comme dans Dragons...)

riqueuniee
Mogul
Messages : 10077
Inscription : 15 oct. 10, 21:58

Re: Rebelle (Chapman et Andrews - 2012)

Messagepar riqueuniee » 10 août 12, 18:44

Watkinssien a écrit :
hansolo a écrit :
riqueuniee a écrit : si le film se "contente" d'être orienté jeunesse; c'est décevant pour un Pixar :!:


Personnellement, je trouve cela complètement faux... Voir mon avis page précédente.

Il y a un bug dans ton "quote". Ce n'est pas moi qui ai dit ça, c'est hansolo. Moi, je disais qu'il valait mieux un film "orienté jeunesse " réussi qu'un nième truc référencé mal fichu.
Belle critique de ta part. Oui, il y a quelques petites audaces. Et puis, le film , c'est quand même aussi l'histoire d'une ado (Merida doit avoir moins de 15 ans...) qui refuse un mariage arrangé . Et non une princesse à peine plus âgée (si on se fie au texte des contes) qui attend son prince charmant.

Avatar de l’utilisateur
tenia
Le Choix de Sophisme
Messages : 22159
Inscription : 1 juin 08, 14:29

Re: Rebelle (M. Andrews, B. Chapman, S. Purcell - 2012)

Messagepar tenia » 10 août 12, 20:19

Watkinssien a écrit :Mine de rien, Rebelle est un film assez vertigineux dans son approche des personnages à travers des actions épiques.


Ouais nan, pas moyen, impossible pour moi de ne pas voir dans Rebelle un film ultra cliché et prévisible, très loin d'une approche des personnages "vertigineuse". J'ai eu pendant 1h30 l'impression de voir le film le plus bateau depuis Avatar.

C'est beau, c'est mignon, mais j'ai trouvé ça complètement bateau, depuis les rebondissements jusqu'aux personnages. Le père, la mère, Rebelle, tous les 3 traversent le film de la même manière que les personnages de Desperate Housewives traversent la série : on a l'impression que ça avance, et à la fin du film, on se dit "attend, y a un truc qui va pas, là". Quoi ? Pendant 90% du film, les personnages sont restés mono maniaques et plats comme pas permis, sans aucune évolution, le tout asséné avec une répétition qui fait peur. Et tout d'un coup, virage à 180°, et pas dans le bon sens.

Avatar de l’utilisateur
Watkinssien
Etanche
Messages : 14635
Inscription : 6 mai 06, 12:53
Localisation : Xanadu

Re: Rebelle (M. Andrews, B. Chapman, S. Purcell - 2012)

Messagepar Watkinssien » 10 août 12, 22:52

Je conçois ton rejet, mais je maintiens que le film est, pour ma part, plus profond que les simples situations montrées.

De plus, si les personnages sont campés sur des positions, je ne les trouve pas forcément monomaniaques, ils subissent des évolutions, surtout dans les non-dits...

Et puis, comme dans Avatar ( :mrgreen: ), la mise en scène transcende...
Image

Mother, I miss you :(

Avatar de l’utilisateur
tenia
Le Choix de Sophisme
Messages : 22159
Inscription : 1 juin 08, 14:29

Re: Rebelle (M. Andrews, B. Chapman, S. Purcell - 2012)

Messagepar tenia » 10 août 12, 23:04

Watkinssien a écrit :Je conçois ton rejet, mais je maintiens que le film est, pour ma part, plus profond que les simples situations montrées.


Comme je conçois qu'on puisse effectivement y trouver plus que ce que j'y ai trouvé, ou alors, je suis blasé, et ce que tu trouves profond, je trouve ça bateau (sans aucune ironie, sérieusement, je me pose la question).

Watkinssien a écrit :De plus, si les personnages sont campés sur des positions, je ne les trouve pas forcément monomaniaques, ils subissent des évolutions, surtout dans les non-dits...


Oui et non. Leur évolution n'est, pour moi, que le résultat du choix du compromis (la morale du film, que je trouve tout à fait médiocre, soit dit en passant).

Spoiler (cliquez pour afficher)
Merida va accepter de revoir son idéalisme à la baisse, tout comme sa mère va accepter de revoir ses positions elle aussi. En fait, tout ce que nous dit le film, c'est de savoir mettre de l'eau dans son vin, et je trouve cette conclusion morale absolument médiocre (pour ne pas être plus méchant).


Watkinssien a écrit :Et puis, comme dans Avatar ( :mrgreen: ), la mise en scène transcende...


Autant je peux tout à fait comprendre, autant le truc le plus chiant du monde, même joli, ça reste ultra chiant.

Avatar de l’utilisateur
Watkinssien
Etanche
Messages : 14635
Inscription : 6 mai 06, 12:53
Localisation : Xanadu

Re: Rebelle (M. Andrews, B. Chapman, S. Purcell - 2012)

Messagepar Watkinssien » 10 août 12, 23:27

tenia a écrit :

Oui et non. Leur évolution n'est, pour moi, que le résultat du choix du compromis (la morale du film, que je trouve tout à fait médiocre, soit dit en passant).

Spoiler (cliquez pour afficher)
Merida va accepter de revoir son idéalisme à la baisse, tout comme sa mère va accepter de revoir ses positions elle aussi. En fait, tout ce que nous dit le film, c'est de savoir mettre de l'eau dans son vin, et je trouve cette conclusion morale absolument médiocre (pour ne pas être plus méchant).




Spoiler (cliquez pour afficher)
C'est une interprétation comme une autre... Mais l'important de la morale, c'est de voir tout ce qui s'est passé pour arriver à cette conclusion...
Image

Mother, I miss you :(

Avatar de l’utilisateur
Dunn
Producteur Exécutif
Messages : 7046
Inscription : 20 août 09, 12:10
Localisation : Au pays des merveilles

Re: Rebelle (M. Andrews, B. Chapman, S. Purcell - 2012)

Messagepar Dunn » 13 août 12, 13:26

J'ai acheté la BO (magnifique) et je ne peux pas m'empêcher de vous faire partager cette mélodie chantée en Ecossais :D

Avatar de l’utilisateur
julien
Oustachi partout
Messages : 9045
Inscription : 8 mai 06, 23:41

Re: Rebelle (M. Andrews, B. Chapman, S. Purcell - 2012)

Messagepar julien » 13 août 12, 15:43

Idéal pour faire la sieste.
Image
"Toutes les raisons évoquées qui t'ont paru peu convaincantes sont, pour ma part, les parties d'une remarquable richesse." Watki.

Avatar de l’utilisateur
jacques 2
Régisseur
Messages : 3172
Inscription : 17 mai 10, 17:25
Localisation : Liège (en Wallonie)

Re: Rebelle (M. Andrews, B. Chapman, S. Purcell - 2012)

Messagepar jacques 2 » 13 août 12, 16:34

Vu ce WE ...

Il serait certes exagéré de dire que c'est mauvais mais, pour du PIXAR, c'est décevant : manque d'originalité, de folie, de prise de risques ...

"Raiponce" était tout de même bien meilleur, pour comparer avec un film assez proche ...

Effectivement, l'uniformisation est de mise : il est loin le temps des "Indestructibles" ... :?

Avatar de l’utilisateur
Teddy Daniels
Stagiaire
Messages : 25
Inscription : 16 août 12, 19:52

Re: Rebelle (M. Andrews, B. Chapman, S. Purcell - 2012)

Messagepar Teddy Daniels » 16 août 12, 20:33

Jacques 2 pas mal de personnes que je connais ont exactement ton avis. Mais j'ai trouvé que c'était un très bon film. Ça change des pixars habituels. Le son avec la technologie 3D c'est génial. La thématique celtique permet aussi de voyager pendant le temps du film.

Avatar de l’utilisateur
Watkinssien
Etanche
Messages : 14635
Inscription : 6 mai 06, 12:53
Localisation : Xanadu

Re: Rebelle (M. Andrews, B. Chapman, S. Purcell - 2012)

Messagepar Watkinssien » 16 août 12, 22:02

Teddy Daniels a écrit : Le son avec la technologie 3D c'est génial.


Tu as pu alors expérimenter le son Dolby ATMOS 3D...
Quelle chance, les gens qui ont entendu ce procédé sont ressortis unanimement ravis...
Image

Mother, I miss you :(

Avatar de l’utilisateur
jacques 2
Régisseur
Messages : 3172
Inscription : 17 mai 10, 17:25
Localisation : Liège (en Wallonie)

Re: Rebelle (M. Andrews, B. Chapman, S. Purcell - 2012)

Messagepar jacques 2 » 16 août 12, 22:55

Un très bon film, si vous voulez ...

Mais PIXAR nous avait habitués à mieux que "très bon" ... :?