The Descendants (Alexander Payne - 2011)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Modérateurs : Karras, Rockatansky, cinephage

Avatar de l’utilisateur
Truffaut Chocolat
Rene Higuita
Messages : 5655
Inscription : 28 juil. 05, 18:33

Re: The Descendants (Alexander Payne - 2011)

Messagepar Truffaut Chocolat » 8 févr. 12, 00:39

Cortez The Killer a écrit : Néanmoins, je pense que le film parle beaucoup plus au quarantenaire qui ont des difficultés à faire face aux responsabilités parentales.


:o

Avatar de l’utilisateur
Grimmy
Assistant opérateur
Messages : 2848
Inscription : 1 févr. 04, 11:25

Re: The Descendants (Alexander Payne - 2011)

Messagepar Grimmy » 13 févr. 12, 12:13

Je viens de voir le film en salles : chef d'oeuvre absolu !! Pas été ému par un film à ce point là depuis des années. Je ne pensais pas être bouleversé à ce point là : le film est brillant, drôle, intelligent et Clooney m'a, une fois de plus, bluffé.

Avatar de l’utilisateur
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Messages : 86971
Inscription : 12 avr. 03, 22:22
Localisation : Contrebandier à Moonfleet

Re: The Descendants (Alexander Payne - 2011)

Messagepar Jeremy Fox » 13 févr. 12, 12:15

Grimmy a écrit :Je viens de voir le film en salles : chef d'oeuvre absolu !! Pas été ému par un film à ce point là depuis des années. Je ne pensais pas être bouleversé à ce point là : le film est brillant, drôle, intelligent et Clooney m'a, une fois de plus, bluffé.


8)

Pas été ému de la sorte depuis Le Nouveau monde il me semble.

ballantrae
Accessoiriste
Messages : 1850
Inscription : 7 déc. 10, 23:05

Re: The Descendants (Alexander Payne - 2011)

Messagepar ballantrae » 15 févr. 12, 09:22

Le message plus haut m'amène à penser que mes deux gros coups de coeur de ce début d'année-outre leurs qualités indéniables - parlent sûrement au père quadra que je suis: Take shelter comme The descendants interrogent effectivement la question de la responsabilité, de l'anticipation des aléas de la vie, de l'angoisse de la perte, du sens profond que peut avoir une petite vie anonyme.
Comme par hasard,Nichols comme Payne dialoguent avec le cinéma d'hier (Ford pour l'un, Mac Carey pour l'autre) pour mieux construire le cinéma d'aujord'hui: ils illustrent notre cinéphilie de classikiens à merveille!

Avatar de l’utilisateur
Wagner
Assistant opérateur
Messages : 2258
Inscription : 2 oct. 04, 19:21
Localisation : Dans le temps

Re: The Descendants (Alexander Payne - 2011)

Messagepar Wagner » 23 févr. 12, 08:54

Devais le voir en raison du lieu de tournage. Le film ne dit rien de neuf, parce qu'il n'y a rien de neuf à dire sur le sujet mais le dit plutôt bien avec ce plan pivot sur la baie qui est bien amené. Dommage pour les quelques facilités de scénario avec l'accumulation de la maladie, entre la grand-mère au-delà de la sénilité, le père mort dans un accident de voiture, etc. Des ficelles de sitcom avec des bipolaires tous les deux épisodes. Le jeune gros en rit d'ailleurs lui-même, lorsqu'il balance à Clooney qu'il a un petit frère attardé avant de se dédire.
Sinon, j'ai toujours un peu de mal avec Clooney, dont les mimiques caractéristiques correspondant à tel ou tel sentiment sont inlassablement les mêmes depuis Urgences. Il n'y a que Solaris où je n'ai aucune réserve.
Image

Ego sum qui sum

Avatar de l’utilisateur
monk
Décorateur
Messages : 3599
Inscription : 21 juin 05, 09:55

Re: The Descendants (Alexander Payne - 2011)

Messagepar monk » 11 juin 12, 09:47

Très belle réussite à mes yeux. Rien de nouveaux sous le soleil, mais un film globalement très juste avec quelques facilités, intime et touchant. Des questions cruciales lancées avec sérieux mais sans pathos et un peu d'humour bien géré. Hawai est évidement très présent, mais la vision donnée semble réaliste, sans pousser sur les clichés carte postale imposées par le syndicat du tourisme local.
J'ai pour ma part trouvé Clooney parfait (aisni que le reste du casting, car il n'est pas seul finalement), même si là encore, il ne fait rien de nouveau.
Rien de nouveau donc mais c'est tellement bien fait et juste que je garde !

Avatar de l’utilisateur
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Messages : 86971
Inscription : 12 avr. 03, 22:22
Localisation : Contrebandier à Moonfleet

Re: The Descendants (Alexander Payne - 2011)

Messagepar Jeremy Fox » 11 juin 12, 10:02

Ce sera probablement mon film de l'année et je ne vais d'ailleurs pas tarder à le revoir en DVD

Avatar de l’utilisateur
Grimmy
Assistant opérateur
Messages : 2848
Inscription : 1 févr. 04, 11:25

Re: The Descendants (Alexander Payne - 2011)

Messagepar Grimmy » 11 juin 12, 13:54

Jeremy Fox a écrit :Ce sera probablement mon film de l'année et je ne vais d'ailleurs pas tarder à le revoir en DVD

J'avoue ne pas avoir vu beaucoup de films de 2012, mais pour l'instant celui là c'est mon film de l'année.

Avatar de l’utilisateur
Mr-Orange
Assistant(e) machine à café
Messages : 142
Inscription : 22 janv. 13, 17:10

Re: The Descendants (Alexander Payne - 2011)

Messagepar Mr-Orange » 19 févr. 13, 23:50

Bon alors déja je tiens à dire que je ne savais rien du film lorsque je me suis installé dans mon canapé, visionné surtout pour profiter de mon nouvel abonnement Canal. Je m'attendais à un truc plutôt léger, et assez clichesque. Bon des clichés, il y en a. Mais je ne m'attendais pas à ça. J'ai trouvé énormément triste tout le film, tous ses sujets, tous ses détails : le deuil de la mère, l'Alzheimer de la grand-mère... Non, vraiment tout m'a bouleversé. Et ce qui est bien avec ce film, c'est qu'il n'est pas gavé de faux sentiments, aucune analyse psychologique sur l'amitié à côté de la plaque comme les Petits Mouchoirs par exemple. Non, The Descendants est un film dur, triste, vrai. C'est aussi le parcours d'un homme qui cherche l'amant de sa femme pour lui apprendre la triste nouvelle, sans coups de poings.
Le casting est excellent, et il y a deux types de personnages : ceux qui comprennent la gravité des faits et ceux qui ne la voient pas. J'aurais juste aimé un peu plus de fraicheur dans la forme, d'originalité. Mais The Descendants reste un très très bon film et si je l'avais vu seul sans doute aurai-je versé quelques larmes.

Puis j'insiste vraiment sur la première scène avec la grand-mère victime d'Alzheimer. Ce terrible sourire de la vieille femme si déconnecté, si éloigné de la réalité, ne comprenant pas ce qui arrive à sa fille....
Nouveau sur ce site.

Avatar de l’utilisateur
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Messages : 86971
Inscription : 12 avr. 03, 22:22
Localisation : Contrebandier à Moonfleet

Re: The Descendants (Alexander Payne - 2011)

Messagepar Jeremy Fox » 20 févr. 13, 07:24

Mr-Orange a écrit :Bon alors déja je tiens à dire que je ne savais rien du film lorsque je me suis installé dans mon canapé, visionné surtout pour profiter de mon nouvel abonnement Canal. Je m'attendais à un truc plutôt léger, et assez clichesque. Bon des clichés, il y en a. Mais je ne m'attendais pas à ça. J'ai trouvé énormément triste tout le film, tous ses sujets, tous ses détails : le deuil de la mère, l'Alzheimer de la grand-mère... Non, vraiment tout m'a bouleversé. Et ce qui est bien avec ce film, c'est qu'il n'est pas gavé de faux sentiments, aucune analyse psychologique sur l'amitié à côté de la plaque comme les Petits Mouchoirs par exemple. Non, The Descendants est un film dur, triste, vrai. C'est aussi le parcours d'un homme qui cherche l'amant de sa femme pour lui apprendre la triste nouvelle, sans coups de poings.
Le casting est excellent, et il y a deux types de personnages : ceux qui comprennent la gravité des faits et ceux qui ne la voient pas. J'aurais juste aimé un peu plus de fraicheur dans la forme, d'originalité. Mais The Descendants reste un très très bon film et si je l'avais vu seul sans doute aurai-je versé quelques larmes.

Puis j'insiste vraiment sur la première scène avec la grand-mère victime d'Alzheimer. Ce terrible sourire de la vieille femme si déconnecté, si éloigné de la réalité, ne comprenant pas ce qui arrive à sa fille....



L'un des films qui m'a le plus bouleversé ces dix dernières années ; mais par contre je le trouve néanmoins très léger et il m'a fait dans le même temps beaucoup rire. Et la musique, je ne m'en lasse pas. Bref, selon moi un chef-d'oeuvre de finesse et d'émotion. Interprétation aux petits oignons.

Avatar de l’utilisateur
Mr-Orange
Assistant(e) machine à café
Messages : 142
Inscription : 22 janv. 13, 17:10

Re: The Descendants (Alexander Payne - 2011)

Messagepar Mr-Orange » 22 févr. 13, 12:38

il m'a fait dans le même temps beaucoup rire


C'est drôle parce que j'en ai parlé avec quelqu'un sur Allociné et il m'a également dit qu'il avait trouver le film léger. Je vois que ma perception du film est vraiment différente de la plupart des gens. Je n'ai pas osé rire quand l'ado grand dadet se mettait à rire de l'Alzheimer de la vieille femme par exemple, comme je l'ai dis dans ma critique, j'ai trouvé ça bouleversant.

Peut-être que j'étais dans un état sombre le soir où j'ai visionné le film.. :idea: :mrgreen:
Nouveau sur ce site.