Notez les films naphtas janvier 2012

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980...

Modérateurs : Karras, Rockatansky, cinephage

Avatar de l’utilisateur
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Messages : 86015
Inscription : 12 avr. 03, 22:22
Localisation : Contrebandier à Moonfleet

Re: Notez les films naphtas janvier 2012

Messagepar Jeremy Fox » 14 janv. 12, 22:04

O'Malley a écrit :
Jeremy Fox a écrit :
Rick Blaine a écrit :
monk a écrit :Je sais que je vais en décevoir certain (probablement beaucoup même) mais je n'ai pas tellement accroché :(


:cry: :cry:
Un film qui m'a fasciné pour ma part, après on peut ne pas aimer.


Tout simplement mon film noir préféré grâce pour une bonne part à la relation Widmark/Peters justement, au puisant potentiel érotique :(


Je n'ai jamais trop cru aussi en la relation Widmark/Peters, beaucoup trop soudaine pour être crédible, mais j'apprécie le film de Fuller avant tout pour sa première séquence dans le métro ( :oops: ) son atmosphère poisseuse et une séquence de tabassage très :shock: et novatrice pour l'époque.


Quant à la séquence initiale dans le métro avec ses gros plans géniaux, je la trouve sublime.

Avatar de l’utilisateur
monk
Décorateur
Messages : 3590
Inscription : 21 juin 05, 09:55

Re: Notez les films naphtas janvier 2012

Messagepar monk » 15 janv. 12, 09:35

Le film démarre très fort, j'étais très impressionné ! Le metro, le twist qui suit, la violence surprenante, l'ambiance moite, le personnage de Moe etc.
Mais je n'ai pas du tout adhéré à la relation Skip/Candy, et ça conditionne quand même tout ce qui suit...
Mais je comprends tout à fait le statut du film.

Avatar de l’utilisateur
Dunn
Réalisateur
Messages : 6959
Inscription : 20 août 09, 12:10
Localisation : Au pays des merveilles

Re: Notez les films naphtas janvier 2012

Messagepar Dunn » 15 janv. 12, 19:08

Les 3 Jours du Condor: 7,5/10
Revu cet excellent film d'espionnage des années 70 toujours aussi efficace dans son scénario, sa mise en scène et ses acteurs tous excellents dans leurs rôles.J'aime beaucoup l'ambiance froide qui se dégage à New York (et c'est encore plus impressionnant maintenant de revoir les deux tours qui "jouent" un rôle dans cette "guerre" du pétrole et offre un malheureux prémisse intéressant), la beauté froide de Faye avec son jeu pas facile (craqué dès la première nuit sur son kidnappeur c'est pas facile à jouer pour que ça soit crédible et ça l'est), le rythme qu'apporte Robert Redford dans ses recherches du pourquoi on le poursuit et on veut l'éliminer.Mise à part les moyens techniques de l'époque pour trouver qui téléphone (lors d'une scène Robert vient avec une valise, un téléphone fixe "portable" et se branche sur des lignes pour trouver ses agresseurs tout en étant irréparable par ceux ci) qui fait sourire sans s'en moquer, le film reste tout autant d'actualité et n'a pas vieillit.Un très bon moment.

Avatar de l’utilisateur
monk
Décorateur
Messages : 3590
Inscription : 21 juin 05, 09:55

Re: Notez les films naphtas janvier 2012

Messagepar monk » 16 janv. 12, 13:06

Les Amants De La Nuit de Nicholas Ray

Comme le disait le père Alfred: "Boy meets girl" et tout est dit.
They Live By Night, c'est ça, l'histoire d'une rencontre et d'un amour dans un écrin de film noir. Ray prend son temps pour développer la relation et a la bonne idée de ne pas trainer sur l'exposition de la situation initiale. On retrouve ces personnages très caractéristiques du genre et du cinéma de Ray. C'est fin, délicat, touchant et très personnel.
La seconde partie, après le hold-up raté traine un peu pour le coup. Il a un retour au calme un peu longuet qui ne fait pas vraiment avancer l'histoire. Jolie - mais triste - fin. Là aussi, j'aurais presque aimé un happy end tant je les aimais bien ces deux là.
J'ai beaucoup aimé, je garde.

Avatar de l’utilisateur
Rick Blaine
Howard Hughes
Messages : 17886
Inscription : 4 août 10, 13:53
Last.fm
Localisation : Paris

Re: Notez les films naphtas janvier 2012

Messagepar Rick Blaine » 16 janv. 12, 13:18

Je ne l'ai jamais vu celui là, peut-être parce que je ne suis pas inconditionnel de Ray, et que le casting ne m'attirais pas, mais tu me donnes envie, c'est un trou dans ma connaissance du noir, et ton avis me donne envie.
Dernière édition par Rick Blaine le 16 janv. 12, 14:39, édité 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
monk
Décorateur
Messages : 3590
Inscription : 21 juin 05, 09:55

Re: Notez les films naphtas janvier 2012

Messagepar monk » 16 janv. 12, 14:33

Tant mieux !
Pour moi c'est vraiment une romance avant tout, mais sur fond de film noir, avec le mileu des truands, les hold-ups, la cavale etc. Ray semble prendre de la distance (au sens propre - ses prises de vues aériennes ! - comme au figuré) avec le genre. Mais ça marche !

Avatar de l’utilisateur
daniel gregg
Producteur Exécutif
Messages : 7073
Inscription : 23 févr. 04, 23:31

Re: Notez les films naphtas janvier 2012

Messagepar daniel gregg » 16 janv. 12, 14:39

Rick Blaine a écrit :Je ne l'ai jamais vu celui là, peut-être parce que je ne suis pas inconditionnelle de Ray, et que le casting ne m'attirais pas, mais tu me donnes envie, c'est un trou dans ma connaissance du noir, et ton avis me donne envie.


Un trou...noir ! :mrgreen:
Surpris que tu n'accroches pas au cinéma de Nicholas Ray, as tu vu son Party girl ("Traquenard"), avec un Robert Taylor magistral ?

Avatar de l’utilisateur
Rick Blaine
Howard Hughes
Messages : 17886
Inscription : 4 août 10, 13:53
Last.fm
Localisation : Paris

Re: Notez les films naphtas janvier 2012

Messagepar Rick Blaine » 16 janv. 12, 14:47

daniel gregg a écrit :
Rick Blaine a écrit :Je ne l'ai jamais vu celui là, peut-être parce que je ne suis pas inconditionnelle de Ray, et que le casting ne m'attirais pas, mais tu me donnes envie, c'est un trou dans ma connaissance du noir, et ton avis me donne envie.


Un trou...noir ! :mrgreen:
Surpris que tu n'accroches pas au cinéma de Nicholas Ray, as tu vu son Party girl ("Traquenard"), avec un Robert Taylor magistral ?


Effectivement, Traquenard, j'ai vu et j'aime beaucoup :D . Derrière le Miroir aussi, ce sont les deux Ray que j'ai vu et que je trouve complètement réussis Par contre je trouve Le Violent un peu lourdingue. J'avais aimé La Maison dans l'ombre, mais la fin était un peu lourde également. J'ai vu hier La Forêt Interdite, c'est joli, il y a de bons acteurs, mais le sujet est moyennement palpitant, quant aux Diable de Guanalcanal et à La Fureur de Vivre, j'ai carrément détesté. Je trouve que Ray est un bon formaliste (le scope de Derrière le Miroir est magistral), mais je trouve souvent son propos pesant, parfois trop moralisateur. Mais il me reste des choses à voir chez ce cinéaste.

Avatar de l’utilisateur
magobei
Assistant opérateur
Messages : 2538
Inscription : 11 sept. 07, 18:05

Re: Notez les films naphtas janvier 2012

Messagepar magobei » 16 janv. 12, 14:53

Anatomy of a Murder (Otto Preminger, 1959)

Drôle d'entame, avec cette scène d'exposition un peu déprimée, à l'image de son personnage: Paul Biegler (James Stewart), ex-procureur général non réélu, ronge son frein en pêchant la truite et en traitant d'insignifiants cas de divorce. Arrive l'affaire: un soldat a abattu un homme qu'il accuse du viol de sa femme. Biegler va jouer la démence passagère ("impulsion irrépressible") pour le sortir de ce mauvais pas. Mais Anatomy of a Murder n'est pas qu'un film de procès (même si c'en est un bon), le film brosse aussi un portrait assez accablant de la société de l'époque, pétrie de sexisme.

Surtout, les personnages (et les acteurs) sont excellents: Stewart joue (comme à son habitude) un personnage droit, sans trop de compromissions. Mais les rôles de Ben Gazzara (le soldat) et de Lee Remick (sa femme) sont infiniment plus ambigus. Et annoncent la pirouette finale, qui jette le doute sur toute l'affaire.

7.5/10
Ça sera la restauration antédiluvienne de 2017 sortie chez Olive et Koch, mais avec un bitrate à 26Hz et du DNR à 36Mb comme toujours chez l'éditeur. Autant dire que l'image sera merdique. Mais je vais l'acheter, même si ça fera doublon avec le Olive, le Koch et le Indicator parce qu'il y a des STF - je n'en ai pas besoin, mais c'est important si on veut partager - et surtout la VF d'origine avec Henri Chalant qui double Rex Edwards qui joue l'indien qui se fait tuer sur la gauche à 40:23.

Avatar de l’utilisateur
daniel gregg
Producteur Exécutif
Messages : 7073
Inscription : 23 févr. 04, 23:31

Re: Notez les films naphtas janvier 2012

Messagepar daniel gregg » 16 janv. 12, 14:55

Rick Blaine a écrit :
daniel gregg a écrit :
Rick Blaine a écrit :Je ne l'ai jamais vu celui là, peut-être parce que je ne suis pas inconditionnelle de Ray, et que le casting ne m'attirais pas, mais tu me donnes envie, c'est un trou dans ma connaissance du noir, et ton avis me donne envie.


Un trou...noir ! :mrgreen:
Surpris que tu n'accroches pas au cinéma de Nicholas Ray, as tu vu son Party girl ("Traquenard"), avec un Robert Taylor magistral ?


Effectivement, Traquenard, j'ai vu et j'aime beaucoup :D . Derrière le Miroir aussi, ce sont les deux Ray que j'ai vu et que je trouve complètement réussis Par contre je trouve Le Violent un peu lourdingue. J'avais aimé La Maison dans l'ombre, mais la fin était un peu lourde également. J'ai vu hier La Forêt Interdite, c'est joli, il y a de bons acteurs, mais le sujet est moyennement palpitant, quant aux Diable de Guanalcanal et à La Fureur de Vivre, j'ai carrément détesté. Je trouve que Ray est un bon formaliste (le scope de Derrière le Miroir est magistral), mais je trouve souvent son propos pesant, parfois trop moralisateur. Mais il me reste des choses à voir chez ce cinéaste.


Et ses westerns sont très recommandables, Johnny Guitar évidemment mais aussi Run for cover ("A l'ombre des potences") avec James Cagney, remarquable film sur la rédemption.
Les Indomptables, autour du rodéo, corréalisé avec Robert Parrish est touchant. :wink:

Avatar de l’utilisateur
daniel gregg
Producteur Exécutif
Messages : 7073
Inscription : 23 févr. 04, 23:31

Re: Notez les films naphtas janvier 2012

Messagepar daniel gregg » 16 janv. 12, 14:56

magobei a écrit :Anatomy of a Murder (Otto Preminger, 1959)

Drôle d'entame, avec cette scène d'exposition un peu déprimée, à l'image de son personnage: Paul Biegler (James Stewart), ex-procureur général non réélu, ronge son frein en pêchant la truite et en traitant d'insignifiants cas de divorce. Arrive l'affaire: un soldat a abattu un homme qu'il accuse du viol de sa femme. Biegler va jouer la démence passagère ("impulsion irrépressible") pour le sortir de ce mauvais pas. Mais Anatomy of a Murder n'est pas qu'un film de procès (même si c'en est un bon), le film brosse aussi un portrait assez accablant de la société de l'époque, pétrie de sexisme.

Surtout, les personnages (et les acteurs) sont excellents: Stewart joue (comme à son habitude) un personnage droit, sans trop de compromissions. Mais les rôles de Ben Gazzara (le soldat) et de Lee Remick (sa femme) sont infiniment plus ambigus. Et annoncent la pirouette finale, qui jette le doute sur toute l'affaire.

7.5/10


Et quelle BO de Duke Ellington ! :D

Avatar de l’utilisateur
Rick Blaine
Howard Hughes
Messages : 17886
Inscription : 4 août 10, 13:53
Last.fm
Localisation : Paris

Re: Notez les films naphtas janvier 2012

Messagepar Rick Blaine » 16 janv. 12, 15:45

daniel gregg a écrit :Et ses westerns sont très recommandables, Johnny Guitar évidemment mais aussi Run for cover ("A l'ombre des potences") avec James Cagney, remarquable film sur la rédemption.


J'ai Johnny Guitar depuis longtemps, je fonde de grands espoir sur ce titre effectivement, il faudrait que je le vois rapidement. Je n'avais jamais noté qu'il avait travaillé avec Cagney, c'est intéressant, il faudra que je le découvre.

Avatar de l’utilisateur
magobei
Assistant opérateur
Messages : 2538
Inscription : 11 sept. 07, 18:05

Re: Notez les films naphtas janvier 2012

Messagepar magobei » 16 janv. 12, 17:06

daniel gregg a écrit :
magobei a écrit :Anatomy of a Murder (Otto Preminger, 1959)
Spoiler (cliquez pour afficher)
Drôle d'entame, avec cette scène d'exposition un peu déprimée, à l'image de son personnage: Paul Biegler (James Stewart), ex-procureur général non réélu, ronge son frein en pêchant la truite et en traitant d'insignifiants cas de divorce. Arrive l'affaire: un soldat a abattu un homme qu'il accuse du viol de sa femme. Biegler va jouer la démence passagère ("impulsion irrépressible") pour le sortir de ce mauvais pas. Mais Anatomy of a Murder n'est pas qu'un film de procès (même si c'en est un bon), le film brosse aussi un portrait assez accablant de la société de l'époque, pétrie de sexisme.

Surtout, les personnages (et les acteurs) sont excellents: Stewart joue (comme à son habitude) un personnage droit, sans trop de compromissions. Mais les rôles de Ben Gazzara (le soldat) et de Lee Remick (sa femme) sont infiniment plus ambigus. Et annoncent la pirouette finale, qui jette le doute sur toute l'affaire.

7.5/10


Et quelle BO de Duke Ellington ! :D

C'est vrai, oublié de le mentionner. Très cool, et assez surprenant: me serais presque cru dans un noir de la Nikkatsu par moments!
Ça sera la restauration antédiluvienne de 2017 sortie chez Olive et Koch, mais avec un bitrate à 26Hz et du DNR à 36Mb comme toujours chez l'éditeur. Autant dire que l'image sera merdique. Mais je vais l'acheter, même si ça fera doublon avec le Olive, le Koch et le Indicator parce qu'il y a des STF - je n'en ai pas besoin, mais c'est important si on veut partager - et surtout la VF d'origine avec Henri Chalant qui double Rex Edwards qui joue l'indien qui se fait tuer sur la gauche à 40:23.

Avatar de l’utilisateur
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Messages : 86015
Inscription : 12 avr. 03, 22:22
Localisation : Contrebandier à Moonfleet

Re: Notez les films naphtas janvier 2012

Messagepar Jeremy Fox » 16 janv. 12, 17:32

Rick Blaine a écrit : quant aux Diable de Guanalcanal .


Pas trop fan de Ray non plus (excepté Le roi des rois, Johnny Guitare et Les amants de la nuit) mais ce film de guerre est honteux ; un véritable navet.

Avatar de l’utilisateur
monk
Décorateur
Messages : 3590
Inscription : 21 juin 05, 09:55

Re: Notez les films naphtas janvier 2012

Messagepar monk » 16 janv. 12, 17:37

Ray a l'air assez instable, mais aussi très capable !