Notez les films Novembre 2011

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés après 1980

Modérateurs : Karras, Rockatansky, cinephage

riqueuniee
Mogul
Messages : 10077
Inscription : 15 oct. 10, 21:58

Notez les films Novembre 2011

Messagepar riqueuniee » 4 nov. 11, 16:06

intouchables (Nakache et Toledano, 2011)
Très belle surprise que ce film. Sur un sujet qui pouvait donner lieu à une lénifiante "leçon de vie", avec happy end enrobé de guimauve, les auteurs nous offrent une comédie qui donne la pêche, servie par des interprètes épatants.
De plus, le film évite la caricature facile sur la rencontre de deux univers à l'opposé l'un de l'autre.
Seul reproche : la musique (y compris sur le générique de fin) est parfois trop forte.
NB C'est tiré d'une histoire vraie (on voit d'ailleurs brièvement une image des deux personnes dont l'histoire a inspiré ce film).

Avatar de l’utilisateur
Strum
n'est pas Flaubert
Messages : 8438
Inscription : 19 nov. 05, 15:35

Re: Notez les films Novembre 2011

Messagepar Strum » 4 nov. 11, 17:37

Me concernant, deux films mineurs vus récemment :

- Poulet aux Prunes : Un film malheureusement raté, à cause d'un scénario à mon avis mal contruit. Au lieu d'exploiter le potentiel mélodramatique de sa situation de départ - le suicide d'amour d'un violoniste - le scénario se perd pendant les trois-quarts du film dans une succession de vignettes et de digressions, qui par leurs excès, leur inspiration inégale, leur mélange des genres, et le yoyo esthétique qu'elles font subir au film, testent la patience du spectateur. La voix-off redondante de Baer, omniprésente au début, n'arrange pas les choses et semble témoigner d'un manque de confiance dans le cinéma en tant qu'art de raconter une histoire par des images. Le film ne décolle que dans son émouvante dernière demi-heure, lorsque l'histoire principale (et le cinéma) reprend enfin ses droits. Dommage, d'autant que Mathieu Amalric est fidèle à lui-même, c'est-à-dire formidable.

- Les Marches du pouvoir : Un film assez solide et efficace, mais mineur, avec un personnage principal si naïf et une fin si tranchée, que l'on se demande parfois si ce n'est pas le film lui-même qui est un peu naïf. Quoique l'argument de départ (un gouverneur en campagne met enceinte une stagiaire) soit inspiré de la réalité, et que l'on y trouve quelques bonnes idées de mise en scène jouant notamment sur le hors champ, on a parfois l'impression de voir un traitement un peu hollywoodien du sujet. Reste une myriade d'excellents acteurs (Gosling, Clooney, Giamatti, Tomei et surtout le toujours génial Seymour Hoffman) dont les shows successifs valent à eux seuls le détour. Bien envie de voir L'Exercice du Pouvoir maintenant, qui a l'air nettement plus intéressant.

Avatar de l’utilisateur
monk
Décorateur
Messages : 3589
Inscription : 21 juin 05, 09:55

Re: Notez les films Novembre 2011

Messagepar monk » 5 nov. 11, 09:46

Pina de Wim Wenders

J'avoue ne rien connaitre en Danse (en général), mais j'aime bien ce rapport physique à la création, ici visuelle. (J'y trouve une certaine analogie avec le musicien qui doit aussi utiliser son corps pour la création sonore). Je découvre Pina Bauch et sa troupe donc, et je suis bluffé dans la majorité des cas. J'aime l'utilisation des éléments et des objets, le mélange de technique et de spontanéité, l'expressivité. Je retiens surtout Le sacre Du Printemps, qui ouvre le film (fantastique), la séquence à la piscine et les solos féminins de la pièce Vollmond (? - avec le rocher et l'eau).
Très beau film sur la création et très beau portrait d'artiste à travers des témoignages touchants, très courts mais très pointus et fins qui en disent long. Quelques fautes de gout (les incrustations de scène du Café Mueller dans la maquette, etc) et la musique pas toujours raccord avec la chorégraphie à l'écran n'entachent pas l'enthousiasme.
Je garde.

Avatar de l’utilisateur
Joe Wilson
Entier manceau
Messages : 5463
Inscription : 7 sept. 05, 13:49
Localisation : Entre Seine et Oise

Re: Notez les films Novembre 2011

Messagepar Joe Wilson » 7 nov. 11, 23:10

Les marches du pouvoir (George Clooney)

Une déception, tant Clooney aborde la perspective d'une désillusion politique avec maladresse. Le scénario est inutilement confus, et les rebondissements provoquent assez vite une impression de lassitude. La manipulation qui voit le jour est décrite avec trop de complaisance pour convaincre, relativement artificielle dans ses aboutissements. Clooney exprime un malaise, une amertume, mais ne parvient guère à traduire ces expressions par la mise en scène.
Si les prestations d'acteur (Seymour Hoffman notamment) sauvent de justesse la mise, cela ne suffit pas à combler une frustration.
Image

Avatar de l’utilisateur
monk
Décorateur
Messages : 3589
Inscription : 21 juin 05, 09:55

Re: Notez les films Novembre 2011

Messagepar monk » 8 nov. 11, 15:05

Un Monstre à Paris de Bibo Bergeron

J'ai emmené ma fille le voir, et en 3D s'il vous plait ! C'était notre première expérience 3D et je m'en souviendrais: 23€ pour 2 places ! :shock: A ce prix là, je ne sais quand sera la prochaine...
Sinon, pour ce qui vous interesse plus ici, à savoir le film, c'est un produit bien ficelé, cousu de fils blancs mais de qualité. Les personnages sont attachants bien que sans aucune surprise. Le Paris 1900 est très bien fantasmé (trop calme quand même). Bon rythme, malgré une arrivée assez tardive du monstre, et une belle poursuite dans un dernier tiers assez "intense". La musique est de qualité et c'est là que j'applaudie des deux mains, parce que ça fait du bien d'avoir un dessin animé qui ne nous sert pas encore une fois du Will.I.Am ou le tub R&B du moment. Là, la musique colle aux images et c'est suffisament rare pour le signaler.
Un bon divertissement, sans surprises mais bien orchestré. Il n'a pas à rougir face à la production américaine, vraiment.

Première 3D donc, difficile de comparer. Mais certains plans font disparaitre l'écran, on y est, tout simplement, c'est bluffant. Quelques plans par contre restent flous, mais j'imagine que ça arrive. Dommage que ce soit si cher.

Avatar de l’utilisateur
Colqhoun
Qui a tué flanby ?
Messages : 33320
Inscription : 9 oct. 03, 21:39
Localisation : Helvetica

Re: Notez les films Novembre 2011

Messagepar Colqhoun » 8 nov. 11, 15:30

monk a écrit :23€ pour 2 places ! :shock:

C'est quasiment le prix que je paie pour 1 place de séance 3D ici.
"Give me all the bacon and eggs you have."

Avatar de l’utilisateur
monk
Décorateur
Messages : 3589
Inscription : 21 juin 05, 09:55

Re: Notez les films Novembre 2011

Messagepar monk » 8 nov. 11, 16:19

Colqhoun a écrit :
monk a écrit :23€ pour 2 places ! :shock:

C'est quasiment le prix que je paie pour 1 place de séance 3D ici.


Bah, c'est parce que vous n'avez pas le même pouvoir d'achat chez vous :mrgreen:
Blague à part, je trouve ça terriblement cher, et c'est dommage.

Avatar de l’utilisateur
magobei
Assistant opérateur
Messages : 2538
Inscription : 11 sept. 07, 18:05

Re: Notez les films Novembre 2011

Messagepar magobei » 8 nov. 11, 17:03

Bon j'y vais ou pas? Finalement vu Tree of Life et, franchement, j'ai cru que je n'arriverais pas au bout: pompeux, prétentieux, avec cette première partie qui m'a honnêtement fait penser à un showcase technique dans l'espace démo de la Fnac. Bon, c'est très lapidaire, mais je n'en rajouterai pas, je sais que le film a ses zélateurs ici. Toutefois, en ce qui me concerne, l'action Malick est en train de s'effondrer, et cela plus je (re)vois ses films. :(

Pour me remettre, session c'est-l'hiver-la-lumière-baisse-donc-je-me-mate-des-comédie-sentimentales; en l'occurence, No Strings Attached, dont je n'attendais rien étant donné la présence d'Ashton Kutcher au générique. Mais il y a aussi Natalie Portman, qui donne son sel à cette histoire de "fuck buddies" (dont le plot ressemble étrangement au récent Sexe entre amis avec Timberlake et Mila Kunis). Portman est excellente dans son rôle de fille handicapée des relations sociales, de l'engagement, et le film, plus qu'une histoire potache de baise, est presque un film sur la peur d'être seul... C'est pas impérissable, mais c'est plutôt sympa. Presque fin.

Bon, c'est officiel, j'ai préféré No Strings Attached à Tree of Life. Je pense que je vais pouvoir killer mon compte sur Classik, si je ne veux pas finir comme ça:

Image
Ça sera la restauration antédiluvienne de 2017 sortie chez Olive et Koch, mais avec un bitrate à 26Hz et du DNR à 36Mb comme toujours chez l'éditeur. Autant dire que l'image sera merdique. Mais je vais l'acheter, même si ça fera doublon avec le Olive, le Koch et le Indicator parce qu'il y a des STF - je n'en ai pas besoin, mais c'est important si on veut partager - et surtout la VF d'origine avec Henri Chalant qui double Rex Edwards qui joue l'indien qui se fait tuer sur la gauche à 40:23.

Avatar de l’utilisateur
monk
Décorateur
Messages : 3589
Inscription : 21 juin 05, 09:55

Re: Notez les films Novembre 2011

Messagepar monk » 8 nov. 11, 18:07

Magobei est de retour 8)

Avatar de l’utilisateur
Profondo Rosso
Howard Hughes
Messages : 15283
Inscription : 13 avr. 06, 14:56

Re: Notez les films Novembre 2011

Messagepar Profondo Rosso » 8 nov. 11, 21:23

Hara-Kiri de Takashi Miike

Image

Le peu doué Miike s'attaque à un monument avec un remake du Hara-Kiri de Masaki Koboyashi et ce n'est franchement pas fameux. Déjà ce n'est pas forcément de sa faute mais le thème n'a plus autant d'impact aujourd'hui alors qu'avec l'original rien que le choix d'un tel sujet dans le contexte japonais (qui remet en cause le romantisme d'une époque de l'histoire du pays et où la tyrannie du shogun fait écho au régime qui a amené au désastre de la seconde guerre mondiale) d'alors était déjà un vrai geste politique. Donc là soit ça singe très mal l'original (avec un générique de début sur l'armure du clan) soit ça en fait des caisses dans le mélodrame larmoyant jusqu'à la nausée (pour Koboyashi une ellipse et le regard plein de rage et de tristesse de Nakadai suffit là où Miike montre TOUTE la déchéance de la famille et surligne le tout en répétant les informations) notamment le seppuku au bambou atroce dans l'original sans quasi montrer une goutte de sang alors que Miike bien sur fai déborder l'hémoglobine, les plans racoleurs sur la plaie. A sauver quelques petites séquences intimistes qui se démarquent un peu et les acteurs plutôt bons mais même le combat final est complètement raté et ça en rajoute une couche avec un épilogue surexplicatif. Le Kobayashi est un modèle d'épure narrative efficace et poignante et là c'est juste exactement l'inverse tout es rabâché... 2/6

Avatar de l’utilisateur
Anorya
Laughing Ring
Messages : 11859
Inscription : 24 juin 06, 02:21
Localisation : LV426

Re: Notez les films Novembre 2011

Messagepar Anorya » 9 nov. 11, 17:46

magobei a écrit :Bon, c'est officiel, j'ai préféré No Strings Attached à Tree of Life.


Mon avis impérissable sur ce que j'appelle les faux films de fesse dont ce No strings attached :

Image
Image
Image


:mrgreen:

Mais c'est vrai que tu ne perds rien pour attendre. :uhuh:
Image

Avatar de l’utilisateur
Eusebio Cafarelli
Passe ton Bach d'abord
Messages : 7813
Inscription : 25 juil. 03, 14:58
Localisation : J'étais en oraison lorsque j'apprends l'affreuse nouvelle...

Re: Notez les films Novembre 2011

Messagepar Eusebio Cafarelli » 9 nov. 11, 21:01

magobei a écrit :
Bon, c'est officiel, j'ai préféré No Strings Attached à Tree of Life. Je pense que je vais pouvoir killer mon compte sur Classik, si je ne veux pas finir comme ça:

Image


:lol: :lol: :lol:
Image

Avatar de l’utilisateur
magobei
Assistant opérateur
Messages : 2538
Inscription : 11 sept. 07, 18:05

Re: Notez les films Novembre 2011

Messagepar magobei » 10 nov. 11, 10:37

Anorya a écrit :
magobei a écrit :Bon, c'est officiel, j'ai préféré No Strings Attached à Tree of Life.


Mon avis impérissable sur ce que j'appelle les faux films de fesse dont ce No strings attached :
Spoiler (cliquez pour afficher)
Image
Image
Image


Joli :wink:
Mais je persiste et signe: je préfère les faux films de fesse aux films de branlette :mrgreen:
Ça sera la restauration antédiluvienne de 2017 sortie chez Olive et Koch, mais avec un bitrate à 26Hz et du DNR à 36Mb comme toujours chez l'éditeur. Autant dire que l'image sera merdique. Mais je vais l'acheter, même si ça fera doublon avec le Olive, le Koch et le Indicator parce qu'il y a des STF - je n'en ai pas besoin, mais c'est important si on veut partager - et surtout la VF d'origine avec Henri Chalant qui double Rex Edwards qui joue l'indien qui se fait tuer sur la gauche à 40:23.

Avatar de l’utilisateur
Watkinssien
Etanche
Messages : 14418
Inscription : 6 mai 06, 12:53
Localisation : Xanadu

Re: Notez les films Novembre 2011

Messagepar Watkinssien » 10 nov. 11, 12:15

magobei a écrit :
Anorya a écrit :
magobei a écrit :Bon, c'est officiel, j'ai préféré No Strings Attached à Tree of Life.


Mon avis impérissable sur ce que j'appelle les faux films de fesse dont ce No strings attached :
Spoiler (cliquez pour afficher)
Image
Image
Image


Joli :wink:
Mais je persiste et signe: je préfère les faux films de fesse aux films de branlette :mrgreen:


Tu es méchant !
Image

Mother, I miss you :(

Avatar de l’utilisateur
Nestor Almendros
Déçu
Messages : 19504
Inscription : 12 oct. 04, 00:42
Localisation : dans les archives de Classik

Re: Notez les films Novembre 2011

Messagepar Nestor Almendros » 13 nov. 11, 09:53

ELLE S’APPELAIT SARAH de Gilles Paquet-Brenner

Je n’aurais pas misé grand-chose sur un film du réalisateur de GOMEZ ET TAVAREZ, c’est d’ailleurs pour cela que je ne suis pas allé voir le film en salle. Et je me suis trompé : le film vaut le coup d’œil, notamment pour sa reconstitution du Vel’ Div’ (c’est le deuxième film récent, avec LA RAFLE à montrer ce triste évènement). La mise en scène sait rester proche des personnages, sans donner dans l’ampleur artificielle, le voyeurisme opportuniste. Le scénario comporte certaines facilités, des lourdeurs, des simplifications presque maladroites, des clichés à peine contournés, mais l’histoire est suffisamment prenante pour en faire l’impasse. Surtout, ELLE S’APPELAIT SARAH est de ces films qui peuvent vous tenir en émoi sans vous lâcher : j’ai eu la larme à l’œil presque tout le temps, et ce n’est pas si courant. Pour commencer, tout parent ne peut rester insensible au destin de cette enfant. Et comme le film est en partie raconté du point de vue de la fillette, le drame n’en est que plus intense. Puis le parcours de K. Scott Thomas à travers le passé pour la retrouver est tout simplement haletant. On peut là encore trouver les justifications bien minces, la dramatisation trop mécanique, artificielle, mais il s’agit avant tout, pour Scott Thomas comme pour notre société (et le spectateur), de déterrer un passé enfoui, méconnu et, quelque part, de laver son âme d’une culpabilité encore palpable pour certains. Ainsi, l’histoire de l’appartement n’est pas inintéressante : il reste des traces du passage de ces juifs conduits à la mort par une France alors dans le chaos. Nous vivons sans le savoir avec les conséquences. Le besoin de cette femme de trouver la vérité, et le repos en quelque sorte, sont assez bien transmis et participent à une cohérence.
Le parcours pour retrouver Sarah est davantage utilisé comme un outil scénaristique qui prend le spectateur. On peut regretter un changement de cap vers quelque chose de plus artificiel (un suspense qui sonne bizarrement à côté de l’évocation du drame) mais l’ensemble participe en fait à quelque chose d’assez logique et qui sonne surtout très vrai : si l’histoire de la petite survivante est presque trop belle pour être vraie, à deux-trois détails un peu trop romanesques près, on aurait presque envie d’y croire.
Dommage, malheureusement, que le dernier quart d’heure vienne sensiblement gâcher la fête. Visiblement moins inspiré, ne sachant pas vraiment comment conclure son histoire de manière aussi « digne » et prenante que le reste, le film finit par succomber aux faciliter du mélodrame. J’ai trouvé les scènes américaines plutôt ratées, trop explicites et parfois teintées d’un humour ou d’une décontraction » inappropriés.