Une femme dangereuse (Raoul Walsh - 1940)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980...

Modérateurs : Karras, Rockatansky, cinephage

Avatar de l’utilisateur
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Messages : 86237
Inscription : 12 avr. 03, 22:22
Localisation : Contrebandier à Moonfleet

Messagepar Jeremy Fox » 14 mai 04, 18:01

George Bailey a écrit :
Jeremy Fox a écrit :
vic a écrit :Voyons voir, pour moi ça donne donc :

1. The Enforcer
2. They drive by night
3. High Sierra



+1

quand il n'y a plus de topic top, il faut bien s'amuser où on veut :lol:


C'est un appel :?: :wink:


:lol: Non, c'était une justification de mon post

Avatar de l’utilisateur
Demi-Lune
Bronco Boulet
Messages : 13032
Inscription : 20 août 09, 16:50
Localisation : Avec Dr. Jones dans une pièce qui se rétrécit à vue d'oeil

Re: Une femme dangereuse (Raoul Walsh, 1940)

Messagepar Demi-Lune » 25 oct. 11, 09:21

Vu hier soir. Je suis quand même très déçu. Mais il faut dire que je n'ai pas pu basculer en VOST, je n'avais pas les sous-titres, alors que j'avais la VO. Je me suis donc tapé une de ces VF d'époque é-pou-van-ta-ble :lol: (avec francisation des noms, voix de canards, rires qui sonnent faux... une catastrophe comme j'en ai rarement entendu, on aurait cru que c'était un détournement d'Hazanavicius avec sous-entendus salaces. "Chéri, rentre, je vais te faire un café" "Non, pas un café....." :mrgreen: ). Bref, cela m'a totalement gâché la séance mais je ne suis pas sûr que la VO aurait réellement bouleversé la donne. Je ne peux que reconnaître le sens du rythme du film : il est clair qu'on ne s'y ennuie pas. Une femme dangereuse est également intéressant pour ce qu'il relativise la chronologie communément acceptée du film noir, censé apparaître dans sa véritable mythologie l'année d'après, avec Le Faucon Maltais de Huston. Or, ce film de Walsh, avec cette femme fatale meurtrière qui tente de jeter sa toile autour d'un pauvre gus, déroule un canevas scénaristique qui deviendra un véritable canon du genre. On tient donc là un véritable précurseur, dont la place historique mérite assurément d'être mise en lumière. Enfin, l'argument du film pourrait fort bien être ramené à la personne d'Ida Lupino, dont la beauté illumine constamment l'action. Walsh se livre à une glamourisation de la femme fatale (gros plans très esthétiques, garde-robe, etc) là encore pionnière (Mary Astor dans Le Faucon maltais, c'est quand même pas un sommet d'érotisme, on en conviendra). Malheureusement, le rayonnement physique d'Ida Lupino est toujours plus ou moins parasité par la faiblesse d'écriture de son personnage. Contrairement aux innombrables femmes dangereuses qui peupleront le noir, c'est un personnage qui ne dégage aucun mystère, dont les motivations sont toujours explicites. C'est donc un personnage qui envoûte peu, et dont l'écriture psychologique est toujours appuyée (que ce soit dans son attitude bornée et obsessionnelle, puis dans sa phobie grotesque des portes qui s'ouvrent toutes seules, et enfin dans sa folie hystérique). Reste quand même cette scène maligne où, face au signal du portail, elle hésite, puis avance finalement vers son destin funeste. Cette lourdeur, je peux l'appliquer au reste. La calamiteuse VF a certainement son rôle, mais j'ai trouvé que les personnages étaient quand même bien gentillets, assez falots, unidimensionnels. Une femme dangereuse est un film qui en fait trop ou pas assez. Trop, quand il surligne ses effets (ah, cette fin où tout le monde se fait des gros clins d’œil entendus dans le dos du berné), pas assez, quand il passe rapidement sur des aspects intéressants du script (le handicap de Bogey, qui ne sera exploité dramatiquement que pendant la scène du repas). Premier Walsh pour ce qui me concerne, et je ne peux pas dire que ça m'ait bouleversé.

Avatar de l’utilisateur
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Messages : 86237
Inscription : 12 avr. 03, 22:22
Localisation : Contrebandier à Moonfleet

Re: Une femme dangereuse (Raoul Walsh, 1940)

Messagepar Jeremy Fox » 25 oct. 11, 09:26

Demi-Lune a écrit : Bref, cela m'a totalement gâché la séance mais je ne suis pas sûr que la VO aurait réellement bouleversé la donne.


Franchement, je serais prêt à parier le contraire : en ce qui me concerne les VF de ce style auraient pu me faire trouver mauvais un chef-d'oeuvre de Budd Boetticher. Je ne peux pas perso et préfère me passer de découvrir le film plutôt que de le voir massacré de la sorte.

Avatar de l’utilisateur
Demi-Lune
Bronco Boulet
Messages : 13032
Inscription : 20 août 09, 16:50
Localisation : Avec Dr. Jones dans une pièce qui se rétrécit à vue d'oeil

Re: Une femme dangereuse (Raoul Walsh, 1940)

Messagepar Demi-Lune » 25 oct. 11, 09:31

Jeremy Fox a écrit :
Demi-Lune a écrit : Bref, cela m'a totalement gâché la séance mais je ne suis pas sûr que la VO aurait réellement bouleversé la donne.


Franchement, je serais prêt à parier le contraire : en ce qui me concerne les VF de ce style auraient pu me faire trouver mauvais un chef-d'oeuvre de Budd Boetticher. Je ne peux pas perso et préfère me passer de découvrir le film plutôt que de le voir massacré de la sorte.

Oui mais, comme j'ai tenté de l'expliquer, je trouve que le film de Walsh est originellement plombé par sa lourdeur, dans l'écriture. Ça, je doute que la VF y puisse grand-chose. :wink:

Avatar de l’utilisateur
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Messages : 86237
Inscription : 12 avr. 03, 22:22
Localisation : Contrebandier à Moonfleet

Re: Une femme dangereuse (Raoul Walsh, 1940)

Messagepar Jeremy Fox » 25 oct. 11, 09:33

Demi-Lune a écrit :
Jeremy Fox a écrit :
Demi-Lune a écrit : Bref, cela m'a totalement gâché la séance mais je ne suis pas sûr que la VO aurait réellement bouleversé la donne.


Franchement, je serais prêt à parier le contraire : en ce qui me concerne les VF de ce style auraient pu me faire trouver mauvais un chef-d'oeuvre de Budd Boetticher. Je ne peux pas perso et préfère me passer de découvrir le film plutôt que de le voir massacré de la sorte.

Oui mais, comme j'ai tenté de l'expliquer, je trouve que le film de Walsh est originellement plombé par sa lourdeur, dans l'écriture. Ça, je doute que la VF y puisse grand-chose. :wink:


Oui j'entends bien ; mais me concernant, avec une VF de ce style, je suis incapable de juger de tout le reste et je pense que je trouverais tout lourd puisque je ne ferais attention qu'à ça. :oops: Bref incapable désormais de juger un film beaucoup recadré ou avec une mauvaise VF.

riqueuniee
Mogul
Messages : 10077
Inscription : 15 oct. 10, 21:58

Re: Une femme dangereuse (Raoul Walsh - 1940)

Messagepar riqueuniee » 25 oct. 11, 09:34

Heureusement pour moi, j'avais déjà vu le film (lors d'une reprise en salles il y a quelques années). Je n'ai donc pas tenté l'expérience (la VM sur Arte ne marche pas aussi bien que sur Canal , CinéCinémas ou TCM).
Personnellement, j'ai aimé ce film, mélange de drame passionnel et de chronique sociale plus que film noir (quoique...).
La date d'apparition du genre ? On la situe en effet à peu près , en général, à la sortie du Faucon maltais (plus deux ou trois "précurseurs). Mais ce film est la troisième version de l'histoire, la première (au scenario très proche, avec même quelques dialogues identiques) datant de 1931...

Avatar de l’utilisateur
Rick Blaine
Howard Hughes
Messages : 18064
Inscription : 4 août 10, 13:53
Last.fm
Localisation : Paris

Re: Une femme dangereuse (Raoul Walsh - 1940)

Messagepar Rick Blaine » 25 oct. 11, 09:37

Jeremy Fox a écrit :
Demi-Lune a écrit :
Jeremy Fox a écrit :
Demi-Lune a écrit : Bref, cela m'a totalement gâché la séance mais je ne suis pas sûr que la VO aurait réellement bouleversé la donne.


Franchement, je serais prêt à parier le contraire : en ce qui me concerne les VF de ce style auraient pu me faire trouver mauvais un chef-d'oeuvre de Budd Boetticher. Je ne peux pas perso et préfère me passer de découvrir le film plutôt que de le voir massacré de la sorte.

Oui mais, comme j'ai tenté de l'expliquer, je trouve que le film de Walsh est originellement plombé par sa lourdeur, dans l'écriture. Ça, je doute que la VF y puisse grand-chose. :wink:


Oui j'entends bien ; mais me concernant, avec une VF de ce style, je suis incapable de juger de tout le reste et je pense que je trouverais tout lourd puisque je ne ferais attention qu'à ça. :oops: Bref incapable désormais de juger un film beaucoup recadré ou avec une mauvaise VF.


Je pense aussi que ça joue terriblement. D'autant que je n'ai pas le souvenir d'une telle lourdeur d'écriture (j'adore le film :fiou: ). Il faut lui redonner une chance dans de bonnes conditions!!

riqueuniee
Mogul
Messages : 10077
Inscription : 15 oct. 10, 21:58

Re: Une femme dangereuse (Raoul Walsh - 1940)

Messagepar riqueuniee » 25 oct. 11, 09:43

Impossible, par exemple, d'apprécier l'interprétation de Ida Lupino dans de telles conditions.
J'ai déjà subi de telles VF. Il m"est arrivé de laisser tomber le film en cours de route, tellement c'était pénible.

Avatar de l’utilisateur
Watkinssien
Etanche
Messages : 14484
Inscription : 6 mai 06, 12:53
Localisation : Xanadu

Re: Une femme dangereuse (Raoul Walsh - 1940)

Messagepar Watkinssien » 25 oct. 11, 09:52

riqueuniee a écrit :Impossible, par exemple, d'apprécier l'interprétation de Ida Lupino dans de telles conditions.
J'ai déjà subi de telles VF. Il m"est arrivé de laisser tomber le film en cours de route, tellement c'était pénible.


Je me souviens de la VF refaite de L'impossible Monsieur Bébé de Hawks (que j'adore) et j'avais réussi à trouver le film lourd, alors qu'il ne l'est jamais... :?
Image

Mother, I miss you :(

Avatar de l’utilisateur
Tancrède
J'suis un rebelle, moi !
Messages : 1602
Inscription : 18 janv. 07, 11:12

Re: Une femme dangereuse (Raoul Walsh - 1940)

Messagepar Tancrède » 25 oct. 11, 10:32

Outre le trio d'acteurs, l'intérêt d'Une femme dangereuse, c'est l'ancrage social du polar. C'est un bon film mais ce n'est pas un grand Walsh, et vraiment impossible à apprécier en V.F je pense.
Si tu as kiffé Ida Lupino, c'est quand même que tu as un peu bon goût, et alors je te conseille de regarder La grande évasion, film tourné l'année suivante, autrement plus fort et plus important que Une femme dangereuse.

Avatar de l’utilisateur
daniel gregg
Producteur Exécutif
Messages : 7073
Inscription : 23 févr. 04, 23:31

Re: Une femme dangereuse (Raoul Walsh - 1940)

Messagepar daniel gregg » 25 oct. 11, 10:50

Tancrède a écrit :Outre le trio d'acteurs, l'intérêt d'Une femme dangereuse, c'est l'ancrage social du polar. C'est un bon film mais ce n'est pas un grand Walsh, et vraiment impossible à apprécier en V.F je pense.


Assez d'accord pour inscrire ce Walsh dans la veine Polar davantage que celle du Film noir, on n'y retrouve pas encore de façon explicite cette notion de fatum, propre au film noir.

Tancrède a écrit :Si tu as kiffé Ida Lupino, c'est quand même que tu as un peu bon goût, et alors je te conseille de regarder La grande évasion, film tourné l'année suivante, autrement plus fort et plus important que Une femme dangereuse.


Et les réalisations de l'actrice elle même, dont Outrage, datant de 1950, que je considère comme une véritable réussite.
Il faudrait avoir l'occasion aussi de voir Not Wanted et Never fear, ses deux premières réalisations.

Avatar de l’utilisateur
Tancrède
J'suis un rebelle, moi !
Messages : 1602
Inscription : 18 janv. 07, 11:12

Re: Une femme dangereuse (Raoul Walsh - 1940)

Messagepar Tancrède » 25 oct. 11, 11:02

daniel gregg a écrit :
Tancrède a écrit :Outre le trio d'acteurs, l'intérêt d'Une femme dangereuse, c'est l'ancrage social du polar. C'est un bon film mais ce n'est pas un grand Walsh, et vraiment impossible à apprécier en V.F je pense.


Assez d'accord pour inscrire ce Walsh dans la veine Polar davantage que celle du Film noir, on n'y retrouve pas encore de façon explicite cette notion de fatum, propre au film noir.
et puis esthétiquement on est en plein dans le polar social Warner des années 30. D'ailleurs, 1940, c'est encore les années 30.
Bref, Une femme dangereuse ne marque aucune rupture mais continue, avec brio je trouve, un genre vieux de dix ans.

Et les réalisations de l'actrice elle même, dont Outrage, datant de 1950, que je considère comme une véritable réussite.
Il faudrait avoir l'occasion aussi de voir Not Wanted et Never fear, ses deux premières réalisations.

Je parlais de films avec Ida Lupino signés Raoul Walsh. Le jazzy et new-yorkais The man I love est très bien aussi mais Demi-Lune aura plus de mal à mettre la main dessus.

Avatar de l’utilisateur
daniel gregg
Producteur Exécutif
Messages : 7073
Inscription : 23 févr. 04, 23:31

Re: Une femme dangereuse (Raoul Walsh - 1940)

Messagepar daniel gregg » 25 oct. 11, 11:06

Je ne sais pas si The man i love est passé récemment sur TCM, mais il a déjà été diffusé sur cette chaine.

Avatar de l’utilisateur
Tancrède
J'suis un rebelle, moi !
Messages : 1602
Inscription : 18 janv. 07, 11:12

Re: Une femme dangereuse (Raoul Walsh - 1940)

Messagepar Tancrède » 25 oct. 11, 11:08

daniel gregg a écrit :Je ne sais pas si The man i love est passé récemment sur TCM, mais il a déjà été diffusé sur cette chaine.

oui, c'est aussi là que je l'ai vu. Mais tout le monde n'a pas accès à TCM.

Avatar de l’utilisateur
Rick Blaine
Howard Hughes
Messages : 18064
Inscription : 4 août 10, 13:53
Last.fm
Localisation : Paris

Re: Une femme dangereuse (Raoul Walsh - 1940)

Messagepar Rick Blaine » 25 oct. 11, 11:14

Sinon, il est dispo en Archive.