Notez les films naphtas : Août 2011

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980.

Modérateurs : Karras, Rockatansky, cinephage

Avatar de l’utilisateur
julien
Oustachi partout
Messages : 9045
Inscription : 8 mai 06, 23:41

Re: Notez les films naphtas : Août 2011

Messagepar julien » 17 août 11, 13:43

hellrick a écrit :Par contre l'ile de l'épouvante (vu 2 fois!) il y a très très peu à sauver et Bava lui-même le considérer comme son plus mauvais film (il n'avait pas tort) :wink:


J'ai le dvd du film chez moi et je n'ai toujours pas eu le courage d'aller au-delà de la quinzième minute. On sent tout de suite que c'est un film mis en scène de façon totalement désintéressé par Bava.
Image
"Toutes les raisons évoquées qui t'ont paru peu convaincantes sont, pour ma part, les parties d'une remarquable richesse." Watki.

Avatar de l’utilisateur
magobei
Assistant opérateur
Messages : 2548
Inscription : 11 sept. 07, 18:05

Re: Notez les films naphtas : Août 2011

Messagepar magobei » 17 août 11, 17:09

hellrick a écrit :Chez Bava je n'aime pas tout contrairement à certains qui lui vouent un vrai culte, il a quand même quelques très mauvais films à son actif (réalisé pour de mauvaises raisons mais il les a fait) comme L'île de l'épouvante ou La maison de l'exorcisme (là c'est pas sa faute mais celle du producteur). Une hache pour la lune de miel n'est pas glorieux non plus je trouve


De Bava, je n'ai vu que Lisa et le diable, Une hache pour la lune de miel et le Baron Vampire, que j'ai tous trouvé de passable à ennuyeux. Bref, pas vraiment l'envie d'explorer plus loin. Je note pour Opération Peur et Shock, à l'occase. Ainsi que les Hichcock de Freda et la Vierge de Nuremberg.

Sinon, puisque ça a l'air d'être ton rayon, quels sont tes must-see à la Hammer? J'en ai vu déjà pas mal (une bonne trentaine), mais je suis toujours à la recherche de la petite pépite oubliée... Et ça me permettrait de situer tes goûts :wink:

Et pour pas qu'on se fasse engueuler, on peut continuer cette discussion là: :arrow:
viewtopic.php?f=2&t=18864&start=150&hilit=hammer
Ça sera la restauration antédiluvienne de 2017 sortie chez Olive et Koch, mais avec un bitrate à 26Hz et du DNR à 36Mb comme toujours chez l'éditeur. Autant dire que l'image sera merdique. Mais je vais l'acheter, même si ça fera doublon avec le Olive, le Koch et le Indicator parce qu'il y a des STF - je n'en ai pas besoin, mais c'est important si on veut partager - et surtout la VF d'origine avec Henri Chalant qui double Rex Edwards qui joue l'indien qui se fait tuer sur la gauche à 40:23.

Avatar de l’utilisateur
bruce randylan
Mogul
Messages : 11419
Inscription : 21 sept. 04, 16:57
Localisation : lost in time and lost in space

Re: Notez les films naphtas : Août 2011

Messagepar bruce randylan » 17 août 11, 18:19

Ceux que tu as vu ne sont pas en effet les meilleurs Bava (même si j'aime bien Une hache pour la lune de miel certes inégale).

En revanche, essaye Le masque du démon, le corps et le fouet, les 3 visages de la peur qui sont autrement plus recommandables et me parlent bien plus que les films fantastiques de la Hammer qui me laisse souvent de marbre.

Celà dit, j'ai vu récemment Nightmare de Freddie Francis que j'ai adoré. Le scénario est on ne peu plus répétitif (en mixant William Castle et Les diaboliques de Clouzot) mais la mise en scène comme la photographie sont fabuleuses. Un joli tour de force qui a réussi à m'angoisser à plusieurs reprises... En précisant que je suis plutôt bon client de ce genre de truc oppressant.
"celui qui n'est pas occupé à naître est occupé à mourir"
land of hope and dreams

Avatar de l’utilisateur
Lord Henry
A mes délires
Messages : 9467
Inscription : 3 janv. 04, 01:49
Localisation : 17 Paseo Verde

Re: Notez les films naphtas : Août 2011

Messagepar Lord Henry » 17 août 11, 18:34

De tous ces thrillers "post-Psycho" dont la Hammer s'était fait un moment une spécialité, je privilégierais The Nanny avec Bette Davis; parce que pour une fois, Jimmy Sangster sort de ses scénarios à tiroirs qui tournent à vide, et parce que le réalisateur Seth Holt se situe un cran au-dessus des serviteurs maison Roy Ward Baker ou Freddie Francis.
Dernière édition par Lord Henry le 17 août 11, 18:58, édité 2 fois.
Image

riqueuniee
Mogul
Messages : 10077
Inscription : 15 oct. 10, 21:58

Re: Notez les films naphtas : Août 2011

Messagepar riqueuniee » 17 août 11, 18:35

Bien que pas très accro au fantastique italien, j'aime bien le masque du démon et les trois visages de la peur. Ce dernier film est constitué de trois sketches totalement indéépendants (pas de "lien" entre les 3 histoires). A noter la présence , dans le premier sketch, de Michèle Mercier.
Je ne connais pas le corps et le fouet, mais je suis tentée, d'autant plus qu'il y a Christopher Lee dans le casting.
J'ai vu le Freddie Francis moi aussi. Je l'ai trouvé très bon. Personnellement, je trouve le scenario très bien construit, avec ses deux parties et sa façon de passer d'une héroïne à une autre (le personnage de la jeune fille est totalement absent de la deuxième partie). Belle montée de l'angoisse dans la deuxième partie et chute intéressante. (effectivement, il y a un côté Diaboliques dans cette machination).
Pas étonnant que la photo soit très belle (même si elle est signée par un autre) : Freddie Francis était un grand chef opérateur (son dernier film a été Une histoire vraie de David Lynch.
J'aime bien son Train des épouvantes (bon film à sketches)
Dernière édition par riqueuniee le 17 août 11, 18:43, édité 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
magobei
Assistant opérateur
Messages : 2548
Inscription : 11 sept. 07, 18:05

Re: Notez les films naphtas : Août 2011

Messagepar magobei » 17 août 11, 18:38

bruce randylan a écrit :En revanche, essaye Le masque du démon, le corps et le fouet, les 3 visages de la peur qui sont autrement plus recommandables et me parlent bien plus que les films fantastiques de la Hammer qui me laisse souvent de marbre.


Le masque du démon a une jolie réputation, effectivement. Les photos d'exploitation m'avaient déjà un peu titillé, je vais essayer de le voir. Ça et Baie sanglante, dans un genre plus giallo, ce sont les deux seuls Bava qui me tentent...

bruce randylan a écrit :j'ai vu récemment Nightmare de Freddie Francis que j'ai adoré. Le scénario est on ne peu plus répétitif (en mixant William Castle et Les diaboliques de Clouzot) mais la mise en scène comme la photographie sont fabuleuses.


Un scénario joliment tortueux dans mon souvenir, mais une belle mise en scène de Francis effectivement. Y a juste un truc qui m'avait (un peu) saoulé, c'est la petite tendance des actrices à surjouer, comprendre à surhurler :lol:
Ça sera la restauration antédiluvienne de 2017 sortie chez Olive et Koch, mais avec un bitrate à 26Hz et du DNR à 36Mb comme toujours chez l'éditeur. Autant dire que l'image sera merdique. Mais je vais l'acheter, même si ça fera doublon avec le Olive, le Koch et le Indicator parce qu'il y a des STF - je n'en ai pas besoin, mais c'est important si on veut partager - et surtout la VF d'origine avec Henri Chalant qui double Rex Edwards qui joue l'indien qui se fait tuer sur la gauche à 40:23.

Avatar de l’utilisateur
hellrick
David O. Selznick
Messages : 12581
Inscription : 14 mai 08, 16:24
Liste de DVD
Localisation : Sweet Transylvania, Galaxie Transexuelle

Re: Notez les films naphtas : Août 2011

Messagepar hellrick » 18 août 11, 12:45

bruce randylan a écrit :Ceux que tu as vu ne sont pas en effet les meilleurs Bava

En revanche, essaye Le masque du démon, le corps et le fouet, les 3 visages de la peur qui sont autrement plus recommandables


Je plussoie car je pensais que tu avais vu ces 3 films qui sont sans doute ses plus connus...
Sans avoir tout vu mon top (sans véritable ordre excepté les 2 premiers) serait

- Opération Peur
- Le masque du démon
- Les 3 visages de la peur
- Shock
- Baie sanglante
- Le corps et le fouet
- Six Femmes pour l'assassin
- La planète des vampires
- Danger Diabolik
- Hercule contre les vampires
:wink:

Duel au couteau est sympa mais faut pas en attendre trop
Sinon pas trop client de La maison de l'exorcisme, l'île de l'épouvante, La fille qui en savait trop et une hache pour le lune de miel
(Baron Vampire je l'ai jamais regardé, je le fais cette semaine c'est l'occasion :wink: )
Critiques ciné bis http://bis.cinemaland.net et asiatiques http://asia.cinemaland.net

Image

Avatar de l’utilisateur
julien
Oustachi partout
Messages : 9045
Inscription : 8 mai 06, 23:41

Re: Notez les films naphtas : Août 2011

Messagepar julien » 18 août 11, 12:47

Je trouve Les Vampires, qu'il a co-réalisé avec Riccardo Freda pas mal du tout aussi même si le film date un peu maintenant. Un noir et blanc et des décors très soignés, qui annoncent un peu le cinéma de Franju. Et il y a en particulier un effet de maquillage saisissant, filmé dans le même plan, où l'on voit l'actrice principale du film, vieillir subitement de plus de 50 ans. Un effet qui même encore aujourd'hui reste franchement bluffant.

Lord Henry a écrit :De tous ces thrillers "post-Psycho" dont la Hammer s'était fait un moment une spécialité, je privilégierais The Nanny avec Bette Davis; parce que pour une fois, Jimmy Sangster sort de ses scénarios à tiroirs qui tournent à vide, et parce que le réalisateur Seth Holt se situe un cran au-dessus des serviteurs maison Roy Ward Baker ou Freddie Francis.


Formidable ce film. L'un des meilleurs films de la Hammer, au niveau de la réalisation.
Image
"Toutes les raisons évoquées qui t'ont paru peu convaincantes sont, pour ma part, les parties d'une remarquable richesse." Watki.

Avatar de l’utilisateur
hellrick
David O. Selznick
Messages : 12581
Inscription : 14 mai 08, 16:24
Liste de DVD
Localisation : Sweet Transylvania, Galaxie Transexuelle

Re: Notez les films naphtas : Août 2011

Messagepar hellrick » 18 août 11, 13:21

julien a écrit :Je trouve Les Vampires, qu'il a co-réalisé avec Riccardo Freda pas mal du tout aussi même si le film date un peu maintenant. Un noir et blanc et des décors très soignés, qui annoncent un peu le cinéma de Franju. Et il y a en particulier un effet de maquillage saisissant, filmé dans le même plan, où l'on voit l'actrice principale du film, vieillir subitement de plus de 50 ans. Un effet qui même encore aujourd'hui reste franchement bluffant.


C'est vrai que c'est une belle réussite aussi et l'effet dont tu parles est bien fichu, il a été réalisé avec un jeu sur la lumière uniquement possible en noir et blanc je pense, pas facile à expliquer mais impressionnant à voir

Je vais devoir réfléchir à mon top de la Hammer même si ce sera plus facile de dire ceux que je n'aime pas (et à ce petit jeu LUST FOR A VAMPIRE s'impose immédiatement :fiou: )
Critiques ciné bis http://bis.cinemaland.net et asiatiques http://asia.cinemaland.net

Image

Avatar de l’utilisateur
julien
Oustachi partout
Messages : 9045
Inscription : 8 mai 06, 23:41

Re: Notez les films naphtas : Août 2011

Messagepar julien » 18 août 11, 13:31

hellrick a écrit :C'est vrai que c'est une belle réussite aussi et l'effet dont tu parles est bien fichu, il a été réalisé avec un jeu sur la lumière uniquement possible en noir et blanc je pense, pas facile à expliquer mais impressionnant à voir


Oui. Sur le dvd du film, il y a d'ailleurs en bonus une interview de Bava qui explique que l'effet a été réalisé avec des filtres de lumières colorées qui faisaient davantage ressortir le maquillage et les rides de l'actrice, accentuées elles aussi par un maquillage en couleur. En jouant sur le jeu de lumière on pouvait facilement les faire disparaître et réapparaître. En fait techniquement c'est un truc relativement facile à faire. Comme souvent d'ailleurs ce sont souvent les effets les plus simples qui sont les plus efficaces. Et Bava était vraiment expert dans ce domaine.
Image
"Toutes les raisons évoquées qui t'ont paru peu convaincantes sont, pour ma part, les parties d'une remarquable richesse." Watki.

Avatar de l’utilisateur
Profondo Rosso
Howard Hughes
Messages : 15435
Inscription : 13 avr. 06, 14:56

Re: Notez les films naphtas : Août 2011

Messagepar Profondo Rosso » 19 août 11, 04:13

Flammes sur l'Asie (The Hunters) de Dick Powell (1958)

Image

Le major Saville est affecté en Corée, où il rencontre un lieutenant et sa charmante épouse, Kristina, dont il tombe amoureux. Cela va compliquer les relations professionnelles des deux hommes

Dernier film de la mince mais efficace carrière de réalisateur de Dick Powell, The Hunters constitue un solide et prenant film de guerre aérien. Le film est adapté du premier roman éponyme de James Salter qui y relatait son expérience de pilote au sein d'une unité renommée durant la Guerre de Corée. Sans forcément trahir sur le fond le propos de Salter, le film est bien plus romanesque et nettement moins sombre. L'intrigue du livre est largement remaniée et prend un tour plus positif dans les changements effectués. Le Major Saville (ici joué par Robert Mitchum parfait de droiture) est plus proche du très torturé Lieutenant Abbott (Lee Philips) du film, Pell (Robert Wagner) est antipathique jusqu'au bout, pas de trace des épouses des pilotes et le livre semblait plutôt dénoncer la vacuité de la recherche de la gloire et de l'héroïsme au combat.

Malgré tout sur fond donc le film saisit bien le coeur des thèmes Salter. Robert Mitchum, pilote chevronné fraîchement affecté en Corée doit d'emblée gérer deux problème dans son escadron. D'un côté le Lieutenant Abbott pilote torturé et peu sûr de lui cachant sa peur dans l'alcool et à l'inverse le trop satisfait Pell, vrai chien fou ne pensant qu'à améliorer son tableau de chasse. A cela s'ajoute un début de romance entre Mitchum et l'épouse délaissée d'Abott (May Britt) qui dans sa culpabilité lui demande de veiller sur son époux dans les airs. Ces différents éléments alimentent grandement la tension et le suspense des séquences aérienne qui sont à coupé le souffle. La logistique du film est largement soutenue par l'US Air Force même si certains modèle contemporain son maquillés pour ressembler à ceux en usage durant le conflit, tel les Republic F84 Thunderstreak retouchés pour faire figure de Mig15 coréens. Powell qui avait déjà démontré un sacré brio technique dans un récit guerrier en mer avec Torpilles sous l'atlantique récidive dans les airs avec ces combats aérien virtuose et un gestion parfaite du montage entre transparences (toutes les vues du cockpit impressionnante) vraie scène de vol et stock shot pour un crash spectaculaire.

Dénué de patriotisme prononcé, le film étonne par on côté désabusé sur le conflit et ses acteurs. Les jeunes pilotes semblent vouloir prendre une revanche sur la Seconde Guerre mondiale où ils n'ont pu briller, les plus anciens comme Mitchum retrouver l'exaltation de ces instants mais les enjeux nébuleux de cette guerre semble retirer tout panache à leurs actes. Ce n'est que lors de l'étonnante dernière partie en forme de survival en territoire ennemi où ils se battent pour leur vie et non plus la gloire et les sensations fortes que les sentiments, l'héroïsme et l'entraide peuvent se manifester. Robert Mitchum est aussi convaincant et charismatique sous un jour héroïque ou sentimentalement résigné (très jolies et sobres scène avec May Britt) et Robert Wagner moins subtil apporte une belle énergie à son fougueux personnage. Lee Philips qui incarne la figure la plus intéressante ne convainc pas totalement néanmoins, en faisant peut être un peu trop dans le mal être. Un jolie réussite donc... 4,5/6

Avatar de l’utilisateur
monk
Décorateur
Messages : 3599
Inscription : 21 juin 05, 09:55

Re: Notez les films naphtas : Août 2011

Messagepar monk » 19 août 11, 08:54

Image

The Miracle Worker (Miracle en Alabama) de Arthur Penn

Au delà de l'histoire extraordinaire que nous connaissons tous, il y a un film assez exceptionel. Loin d'être un film tire-larme et mello comme il aurait pu l'être entre d'autres mains avec un tel sujet, The Miracle Worker est sans complaisance ni pitié face à ses personnages, sec, direct, tendu, parfois brutal, mais aussi, aéré d'humour bienvenu. La mise en scène est remarquable, pleine de très belles compositions, jouant avec la hierarchie entre les personnes et les très beaux jeux de lumière; une caméra très moderne, sachant être statique pendant les scènes intimes et aussi tout à fait mobile lorsqu'il le faut: à l'épaule pendant la très intense scène dans le salon et à ras du sol pendant la première scène dans le cabanon par exemple. Les scènes de flashback sont aussi à noter, angoissantes, elles sont floutées par un bruit video très marqué, (r)appellant ce qui sera la routine dans les films d'horreur 30 ans plus tard.

Image

Image


Le film vaut aussi, évidement, pour les performences de ses deux actrices complétement habitées par leur rôle: Anne Bancroft et la jeune Patty Duke, toutes deux phénoménales. Elles donne vie et puissance à leurs personnages, amenant une très forte émotion au film, me tirant presque une larme (!) lors d'un final très fort ("She knows !!"). Bravo !

Excellente surprise donc, et formidable expérience.
Je garde !

Avatar de l’utilisateur
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Messages : 87002
Inscription : 12 avr. 03, 22:22
Localisation : Contrebandier à Moonfleet

Re: Notez les films naphtas : Août 2011

Messagepar Jeremy Fox » 19 août 11, 09:01

Pas mieux ; un de mes films préférés d'Arthur Penn, d'une puissance assez étonnante.

Avatar de l’utilisateur
monk
Décorateur
Messages : 3599
Inscription : 21 juin 05, 09:55

Re: Notez les films naphtas : Août 2011

Messagepar monk » 19 août 11, 09:20

"Puissance", voilà un mot que j'aurais du utiliser ! Ca lui correspond parfaitement.

Dommage que le DVD soit si faiblard :(

Avatar de l’utilisateur
hellrick
David O. Selznick
Messages : 12581
Inscription : 14 mai 08, 16:24
Liste de DVD
Localisation : Sweet Transylvania, Galaxie Transexuelle

Re: Notez les films naphtas : Août 2011

Messagepar hellrick » 19 août 11, 13:14

monk a écrit :
Image

The Miracle Worker (Miracle en Alabama) de Arthur Penn


Un film que j'aimerais découvrir et dont je ne connais que le remake / hommage indien, le superbe BLACK que je vous invite vivement à regarder également mais avec un paquet de mouchoirs :wink:
Critiques ciné bis http://bis.cinemaland.net et asiatiques http://asia.cinemaland.net

Image