Un pont trop loin (Richard Attenborough - 1977)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980...

Modérateurs : Karras, Rockatansky, cinephage

Alligator
Réalisateur
Messages : 6629
Inscription : 8 févr. 04, 12:25
Localisation : Hérault qui a rejoint sa gironde

Un pont trop loin (Richard Attenborough - 1977)

Messagepar Alligator » 2 janv. 07, 16:16

A Bridge Too Far (Un pont trop loin) - Richard Attenborough - 1977 - 7/10

Image

Un film de guerre qui va trop loin dans les effets mélo. La direction d'acteurs d'Attenborough n'est pas toujours satisfaisante : la surdramatisation n'enlève heureusement pas grand chose finalement au grand spectacle.
La photographie très granuleuse et légèrement baveuse sur les lumières vives interdit le visionnage en pan&scan (si cette abérration pouvait un jour trouver un élément de légitimité).
A la joie de retrouver autant de grands comédiens, s'ajoute une certaine maîtrise de la caméra de guerre, avec quelques plans qu'on retrouve quasiment à l'identique dans nombre de films qui suivront, chez Spielberg ou Irvin notamment, les soldats découpés dans le soleil rouge couchant sur le haut de la colline trouvent ici un lointain écho.
Les quelques trois heures de marche forcée se suivent sans grande difficultés sauf, comme je disais, sur les scènes un peu pompeuses (la vieille dame qui appelle un taxi dans une ville en ruine par ex.).
Vu dans une vieille VF (cela faisait longtemps), avec les Francis Lax et les Jacques Balutin de mon enfance. Plaisir nostalgique non dissimulé.

Avatar de l’utilisateur
Lord Jim
Assistant(e) machine à café
Messages : 176
Inscription : 26 janv. 06, 18:24

Messagepar Lord Jim » 2 janv. 07, 18:14

J'ai toujours trouvé qu'Anthony Hopkins volait la vedette à toutes les "stars" du film: Redford et cie... :)

Avatar de l’utilisateur
frédéric
1st Degree
Messages : 12805
Inscription : 28 août 04, 18:49
Localisation : Une galaxie lointaine, très lointaine

Messagepar frédéric » 2 janv. 07, 18:24

Un film assez inégal et un peu long, mais pas inintéressant.
Image

Blogs Perso, Cinéma de Minuit : http://cineminuit.fr.over-blog.com/

Cinéma Actuel : http://sallesobscures2.over-blog.fr/

"And Now Mr Serling"

Avatar de l’utilisateur
Demi-Lune
Bronco Boulet
Messages : 13027
Inscription : 20 août 09, 16:50
Localisation : Avec Dr. Jones dans une pièce qui se rétrécit à vue d'oeil

Re: Un pont trop loin (Richard Attenborough, 1977)

Messagepar Demi-Lune » 28 juin 11, 14:04

Redécouvert hier soir au tournant de sa rediff' (avec une VF vintage avec des voix comme Francis Lax, Claude Giraud, Jacques Balutin, Pierre Hatet, Bernard Tiphaine...) et je reste des plus mitigés à l'égard d'Un pont trop loin. Je trouve que le film ploie, dans le mauvais sens, sous le poids, sous le trop-plein, de son casting absolument dantesque. La structure logiquement chorale devrait permettre une alternance efficace, or on se rend vite compte qu'on en est loin, que certains personnages ne servent pas à grand-chose si ce n'est à permettre à certaines stars de cachetonner (James Caan, Liv Ullman, Elliott Gould, Gene Hackman, etc). En résulte une impression de voir un grand défilé de têtes prestigieuses qui prennent le pas sur les militaires historiques qu'elles interprètent. On attend la prochaine scène de Sean Connery au lieu d'attendre la prochaine scène avec le général Urquhart. En outre, on n'échappe pas à plusieurs scènes balourdes dans leur écriture, des branquignols qui parviennent involontairement à neutraliser le bunker du pont à l'officier britannique qui rend le dernier souffle après avoir réaffirmé sa fierté d'être anglais. Je trouve en outre la mise en scène d'Attenborough inégale, capable à un moment de restituer tout le caractère spectaculaire des largages parachutistes de Market Garden, puis retomber plus tard, et le plus souvent, dans le plan-plan le plus gnangnan. Reste que l'opération militaire en elle-même est plutôt bien retranscrite (même si en termes techniques, l'épisode sur Market Garden de Band of Brothers est supérieur). Un pont trop loin bénéficie d'un gros budget et d'une équipe qui force encore le respect (outre les acteurs, il y a par exemple le chef op' Geoffrey Unsworth). Mais l'ensemble reste pour moi trop long, ennuyeux et vampirisé par son combat de stars.

riqueuniee
Mogul
Messages : 10077
Inscription : 15 oct. 10, 21:58

Re: Un pont trop loin (Richard Attenborough - 1977)

Messagepar riqueuniee » 28 juin 11, 14:21

Le problème, pour moi, est une certaine confusion dans le récit . La principale originalité du film est de s'intéresser à une opération qui fut en fait un échec, au contraire de films comme Le jour le plus long.

Avatar de l’utilisateur
Major Tom
Petit ourson de Chine
Messages : 19029
Inscription : 24 août 05, 14:28

Re: Un pont trop loin (Richard Attenborough - 1977)

Messagepar Major Tom » 28 juin 11, 16:14

riqueuniee a écrit :Le problème, pour moi, est une certaine confusion dans le récit.

Exactement!
Bon, je me souviens vaguement de ce film vu il y a très longtemps, à la télé et en VF. Mais je me souviens d'enchaînements obscurs entre certaines séquences effectivement, comme s'il manquait des scènes non seulement pour nous aider à apprécier les personnages comme le remarquait Demi-Lune (il l'a très bien dit, on attend Sean, on attend Robert, on attend Bourvil, ah non ça c'est l'autre film...) et aussi pour nous aider à suivre (où est-ce qu'ils sont là, déjà??).
Je n'ai gardé en mémoire que deux scènes. La première est plutôt pas mal mais au fond un peu longue: lorsque Redford traverse le fleuve à découvert, véritable cible lui et ses hommes, et qui récite un "Je vous salue, Marie" (en fait, je crois qu'elle est même trop longue, bien que l'idée est pas mal). Mais j'aurais préféré qu'il meurt. Et la deuxième lorsque le même Redford marche sur le pont que les Allemands s'apprêtent à faire sauter. On pense qu'il va mourir... Et là aussi j'aurais préféré qu'il meurt. :mrgreen: Je ne me souviens plus beaucoup du reste. (*) Au final, maintenant que j'y pense, est-ce que ça ne fait pas aussi un peu film de stars intouchables et immortelles? Je crois qu'il n'y a que des figurants qui meurent, non? :)

(*) N'est-ce pas dans ce film où, caché dans une maison de civils dans un village occupé, un gradé américain/anglais/écossais/je-ne-sais-plus alors en pleine discussion avec les proprios de la maison aperçoit un soldat Allemand, à travers la fenêtre de la cuisine. Ce soldat se rend compte de sa présence et le gradé lui tire dessus à travers la vitre? Ça m'a marqué plus ou moins.
Image Image
Clique sur une des vignettes au-dessus... Image ...et ta vie va changer pour toujours

Avatar de l’utilisateur
Demi-Lune
Bronco Boulet
Messages : 13027
Inscription : 20 août 09, 16:50
Localisation : Avec Dr. Jones dans une pièce qui se rétrécit à vue d'oeil

Re: Un pont trop loin (Richard Attenborough - 1977)

Messagepar Demi-Lune » 28 juin 11, 16:48

Major Tom a écrit :(*) N'est-ce pas dans ce film où, caché dans une maison de civils dans un village occupé, un gradé américain/anglais/écossais/je-ne-sais-plus alors en pleine discussion avec les proprios de la maison aperçoit un soldat Allemand, à travers la fenêtre de la cuisine. Ce soldat se rend compte de sa présence et le gradé lui tire dessus à travers la vitre? Ça m'a marqué plus ou moins.

C'est dans ce film, oui. C'est Sean Connery qui dézingue le soldat allemand qui a eu le malheur de s'attarder à la fenêtre du couple hollandais qui réfugie temporairement les deux officiers anglais pourchassés.

Et pareil pour la scène du pont avec Redford... c'est typiquement le genre de truc qui m'ennuie, dans le genre du film de guerre. Celui qu'il interprète, le major Cook, s'est effectivement illustré dans cette action de prise du pont, mais il y a ce phénomène de vampirisation que j'énonçais qui fait que, parce que c'est Redford, son personnage va tranquillement traverser tout le pont sous le feu allemand, s'en sortir indemne, et se permettre le luxe d'abattre posément les soldats qui visent comme des pieds. :mrgreen: C'est comme plus tôt dans le film, avec l'escouade britannique qui se déploie silencieusement sur le pont d'Arnhem avec son leader au parapluie... le pont est désert, ils se disent que c'est gagné, que les Allemands ont fui... et paf ! mitraillage en règle depuis un petit bunker, que l'on avait pertinemment vu depuis le début, mais pas les surentraînés paras anglais. Mais oui, mais oui. :mrgreen:

Major Tom a écrit :je me souviens d'enchaînements obscurs entre certaines séquences effectivement, comme s'il manquait des scènes

A cause de cela, les scènes d'affrontement ne sont en effet pas toujours très claires. Mais c'est également vrai à l'intérieur de scènes beaucoup plus modestes. Par exemple, je ne sais pas si j'ai fait une micro-sieste mais à un moment, dans le sous-sol aménagé en secours de fortune où officie Liv Ullmann, un blessé se fait abattre à la mitraillette, comme ça, comme un cheveu sur la soupe. Et la scène continue deux secondes après comme si de rien n'était. Pas compris.

Avatar de l’utilisateur
Major Tom
Petit ourson de Chine
Messages : 19029
Inscription : 24 août 05, 14:28

Re: Un pont trop loin (Richard Attenborough - 1977)

Messagepar Major Tom » 29 juin 11, 02:10

Merci.

Dans le genre "film de guerre basique", De l'or pour les braves est celui que je préfère, certainement parce qu'il part en comédie d'aventures et parce que l'anachronique hippie de Sutherland est un des meilleurs personnages de soldat avec... Hawkeye de M.A.S.H qu'il interprète également. Par contre du même auteur de De l'or pour les braves (Brian G. Hutton) et toujours avec Clint, je n'aime pas Quand les aigles attaquent. Les hélicos nazis, les transparents foireux et même le scénario... non merci!
Image Image
Clique sur une des vignettes au-dessus... Image ...et ta vie va changer pour toujours

riqueuniee
Mogul
Messages : 10077
Inscription : 15 oct. 10, 21:58

Re: Un pont trop loin (Richard Attenborough - 1977)

Messagepar riqueuniee » 29 juin 11, 10:02

J'aime beaucoup le film également. Mais il est loin d'être basique. Sil peut sembler , au premier abord, moins déjanté, moins virulent que M*A*S*H (les deux films sont contemporains), son propos n'est pas conventionnel non plus.
Un point de départ (monter un "casse" en plein guerre pour récupérer de l'or planqué par l'ennemi) qu'on retrouvera d'ailleurs dans les rois du désert avec Clooney (les deux films sont trop différents pour qu'on puisse parler de remake inavoué)

villag
Accessoiriste
Messages : 1629
Inscription : 24 févr. 08, 09:48
Localisation : la rochelle

Re: Un pont trop loin (Richard Attenborough - 1977)

Messagepar villag » 30 juin 11, 09:07

Ne soyons pas trop injuste avec ce film; un peu brouillon certes, mais l'operation ne l'etait-elle pas ; ce film a au moins le mérite de désacraliser le personnage de Monty, ce marechal qui passant outre les mises en garde( renseignements entre autres) déclencha cette operation qui s'avera être, par manque de préparation, un tragique fiasco.....Bonne interpretation, dominée par Hopkins; un tres bon film pour moi, superieur au JOUR LE PLUS LONG,ce dernier etant sans doute plus clair, mieux scénarisé, mais n'ayant pas le même pouvoir émotionnel....!
F d F ( Fan de Ford )

Avatar de l’utilisateur
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Messages : 86015
Inscription : 12 avr. 03, 22:22
Localisation : Contrebandier à Moonfleet

Re: Un pont trop loin (Richard Attenborough - 1977)

Messagepar Jeremy Fox » 1 mai 15, 18:32

Un film de guerre à grand spectacle, impressionnant au niveau de la logistique, des effets pyrotechniques et du casting. C'est du boulot très solide de la part d'Attenborough et le film démarre plutôt bien (jusqu'au premier parachutage). Après les amateurs de scènes de combat se régaleront puisque le film n'en est pas avare (le budget se voit à l'écran), les autres trouveront quand même le temps long. Pas mauvais mais guère captivant non plus.

Avatar de l’utilisateur
shubby
Electro
Messages : 957
Inscription : 27 avr. 08, 20:55

Re:

Messagepar shubby » 22 août 18, 10:27

Lord Jim a écrit :J'ai toujours trouvé qu'Anthony Hopkins volait la vedette à toutes les "stars" du film: Redford et cie... :)


La partie avec Hopkins est formidable, franchement la meilleure du film, oui.
Revu avec grand plaisir sur TMC avant-hier.
Pas parfait ; j'ai un soucis avec la fin qui peine à faire le grand écart entre le marquage de l'absurdité de la guerre - plutôt pas mal véhiculée via le perso de Sean Connery, ridiculisé par des fous et des oies ricanantes - et un patriotisme UK certes chargé mais tjrs aussi charmant.

Mais j'adore. La mise en place du projet, le suspens qui fonctionne, et cette logistique "en dure" qui épate tjrs autant (le saut en parachute, l'élaboration du pont Bailey, les pilonnages en règle...)

On retrouve des trucs plus tard, ailleurs. Chez Spielberg ds Ryan, oui (le siège dans les ruines d'arnheim préfigure son final), mais aussi la chute du faucon noir (stratégie vouée à l'échec) ou par exemple chez Kassovitz qui saura se rappeler ce général qui, après avoir risqué sa vie à maintes reprises, se retrouve dans les bureaux proprets d'une hiérarchie qui lui propose une douche alors qu'ailleurs le chaos règne.

Redford est en trop je trouve. Sur la narration il fait doublon et écrase même le chouette baroudeur James Caan qui aurait dû reprendre le flambeau (faits historiques ou non, là je cause efficacité/fluidité). La course en jeep de Caan qui ramène son pote sensé être mort reste un magnifique morceau de bravoure, le mec était parfaitement intégré à l'histoire au contraire du beau blond gratos qui débarque. Enchaîner avec caan aurait boosté l'empathie.

Le camp allemand reste parfaitement incarné.

Qq scories de ci de là, mais voici indubitablement l'un de mes films de guerre favoris.

Je vais creuser un peu sur la toile, tiens.

Alexandre Angel
Une couille cache l'autre
Messages : 6332
Inscription : 18 mars 14, 08:41

Re: Un pont trop loin (Richard Attenborough - 1977)

Messagepar Alexandre Angel » 22 août 18, 10:41

shubby a écrit :Redford est en trop je trouve. Sur la narration il fait doublon et écrase même le chouette baroudeur James Caan qui aurait dû reprendre le flambeau (faits historiques ou non, là je cause efficacité/fluidité). La course en jeep de Caan qui ramène son pote sensé être mort reste un magnifique morceau de bravoure, le mec était parfaitement intégré à l'histoire au contraire du beau blond gratos qui débarque

Surtout que Redford a un très gros grade (genre colonel si je ne m'abuse) et là, on y croit pas une seconde.

Avatar de l’utilisateur
la_vie_en_blueray
Régisseur
Messages : 3035
Inscription : 30 janv. 17, 19:26

Re: Un pont trop loin (Richard Attenborough - 1977)

Messagepar la_vie_en_blueray » 22 août 18, 10:42

Dès la 1ere prise ou on voit Redford, on sent le star system en plein action avec la super star du moment qui déboule dans l'histoire, sans prevenir - à part "mais qui est assez fou pour faire ca !", fait son numero et repart.

Pour la petite histoire, Redford était très cher et la sequence du pont a du être tourné le plus vite possible pour qu'il ne facture pas d'heure sup.

Avatar de l’utilisateur
la_vie_en_blueray
Régisseur
Messages : 3035
Inscription : 30 janv. 17, 19:26

Re: Un pont trop loin (Richard Attenborough - 1977)

Messagepar la_vie_en_blueray » 22 août 18, 10:44

Alexandre Angel a écrit :Surtout que Redford a un très gros grade (genre colonel si je ne m'abuse) et là, on y croit pas une seconde.


Il est commandant.

A l'origine le rôle devait être joué par Steve McQueen, c'est de l'aveu de la production la sequence pour vendre le film aux US.