La Colline a des yeux (Wes Craven - 1977)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980.

Modérateurs : Karras, Rockatansky, cinephage

Avatar de l’utilisateur
kayman
Réalisateur
Messages : 6765
Inscription : 14 avr. 03, 10:30
Last.fm
Localisation : neuftrois

Messagepar kayman » 26 janv. 07, 16:39

Addis-Abeba a écrit :
kayman a écrit : A ma grande stupéfaction (j'avais hai son premier film)j'aime aussi beaucoup le remake


Tu dois parler de Furia.


Ha oui désolé je l'avais oublié ce Furia, que j'avais vu à l'Orient Express (le pauvre). J'avais trouvé ca juste moyen, pas mauvais. Non je parlais de Haute Tension.
Seul contre tous.
top hebdo lastfm
Image

Avatar de l’utilisateur
Addis-Abeba
Mouais
Messages : 11349
Inscription : 12 nov. 04, 23:38
Localisation : Chocolatine

Messagepar Addis-Abeba » 26 janv. 07, 16:43

kayman a écrit : . Non je parlais de Haute Tension.


C'est bien ce qu'il me semblé, dommage ce film est pourtant à mes yeux une réussite majeure, dont je ne me lasse pas.
"On va voir King-Kong au cinéma avec les collègues, tu viens avec nous ? Non j'aime pas les films Chinois..."

Frank Bannister
The Virgin Swiss Hyde
Messages : 6874
Inscription : 22 févr. 04, 18:02

Messagepar Frank Bannister » 26 janv. 07, 22:58

Addis-Abeba a écrit :
kayman a écrit : . Non je parlais de Haute Tension.


C'est bien ce qu'il me semblé, dommage ce film est pourtant à mes yeux une réussite majeure, dont je ne me lasse pas.


a part le twist final imposé par la production, le film est vraiment bon. Craspec, méchant et jusqu'au boutiste. Dommage que la fin gache tout...

Avatar de l’utilisateur
Ben Castellano
Décorateur
Messages : 3689
Inscription : 23 janv. 05, 12:07

Messagepar Ben Castellano » 27 janv. 07, 08:18

Frank Bannister a écrit :
Addis-Abeba a écrit :
kayman a écrit : . Non je parlais de Haute Tension.


C'est bien ce qu'il me semblé, dommage ce film est pourtant à mes yeux une réussite majeure, dont je ne me lasse pas.


a part le twist final imposé par la production


ah, c'est pas de l'initiative d'Aja???

Avatar de l’utilisateur
Colqhoun
Qui a tué flanby ?
Messages : 33320
Inscription : 9 oct. 03, 21:39
Localisation : Helvetica

Messagepar Colqhoun » 27 janv. 07, 10:38

Non, il semblerait que ce soit Besson qui ai insisté pour un twist.
"Give me all the bacon and eggs you have."

Avatar de l’utilisateur
Addis-Abeba
Mouais
Messages : 11349
Inscription : 12 nov. 04, 23:38
Localisation : Chocolatine

Messagepar Addis-Abeba » 27 janv. 07, 11:45

Colqhoun a écrit :Non, il semblerait que ce soit Besson qui ai insisté pour un twist.


Je ne suis pas sur, mais alors pas sur du tout, sinon en revoyant le film, le twist passe beaucoup mieux.
"On va voir King-Kong au cinéma avec les collègues, tu viens avec nous ? Non j'aime pas les films Chinois..."

Frank Bannister
The Virgin Swiss Hyde
Messages : 6874
Inscription : 22 févr. 04, 18:02

Messagepar Frank Bannister » 27 janv. 07, 21:11

Addis-Abeba a écrit :[Je ne suis pas sur, mais alors pas sur du tout, sinon en revoyant le film, le twist passe beaucoup mieux.


le twist rend incohérent certaines séquences dont une en particulier.

Avatar de l’utilisateur
Demi-Lune
Bronco Boulet
Messages : 13056
Inscription : 20 août 09, 16:50
Localisation : Avec Dr. Jones dans une pièce qui se rétrécit à vue d'oeil

Re: La Colline a des yeux (Wes Craven, 1977)

Messagepar Demi-Lune » 5 nov. 10, 18:29

Craven est un cinéaste de genre que je connais très mal : à part Les Griffes de la nuit (1984) que j'ai beaucoup aimé, je n'ai rien vu de lui, même pas son incontournable Scream (1997). Du coup, naïvement, j'avais tendance à croire qu'à l'instar d'un autre grand nom du fantastique/horreur, John Carpenter, il n'était pas déraisonnable de mesurer la qualité de ses films et l'étendue de son talent au nombre de ses œuvres qui se voient l'honneur d'être remakées. Sauf que La colline a des yeux version 1977 ne m'apparaît pas être un grand film. Exceptionnellement, je serais d'ailleurs assez curieux de voir le résultat du remake d'Aja car si le film de Craven n'est pas inintéressant, il accuse quand même en l'occurrence méchamment son âge et pâtit d'un faible budget qui, à la différence de Massacre à la tronçonneuse (1974) ou autres classiques au coût modeste, se voit beaucoup à l'écran. La mise en scène est ponctuellement efficace mais ne laisse pas une impression générale de maîtrise même si le rendu se veut à l'évidence proche du style documentaire : au menu, ce sont plus des raccords hasardeux, une réalisation hésitante quand elle n'est pas brouillonne, ou une photographie quelconque, qu'un modèle de mise en scène aride et macabre à la Tobe Hooper. Même si on est content de voir Dee Wallace-Stone (grande habituée du genre), difficile également de s'extasier devant le jeu des acteurs. Les personnages sont de toute façon schématiques. Le rythme est assez irrégulier et j'avoue avoir un peu lutté contre le sommeil, alors que le film dure à peine 1h30. Pourtant, comme je le disais, ce film, assez daté maintenant, n'en demeure pas moins intéressant à plusieurs égards. D'un point de vue contextuel, d'abord : on est dans une période du cinéma américain où le film de genre revêt une dimension politique forte, le plus souvent axée autour d'un traumatisme post-Vietnam ; celui-ci facilite l'explosion de la barbarie et de l'horreur depuis les fissures d'un pays perturbé. La colline a des yeux s'inscrit dans cette mouvance, la famille de dégénérés a élu domicile sur un terrain militaire et s'en prend à une famille américaine modèle, dont les plus jeunes pourraient avoir été des babas-cool : une fois encore, il y a cette perte de l'innocence américaine, chère aux cinéastes des années 1970, et qui se matérialise ici par le biais d'un survival sans doute éprouvant pour l'époque. C'est son second intérêt : s'il a pris un coup de vieux, il faut à l'évidence replacer La colline a des yeux dans son temps et au sein d'un genre alors en pleine vitalité, et concéder qu'il devait être impressionnant par sa cruauté, sa sécheresse et sa violence. Cependant, même si quelques scènes interpellent par leur noirceur (le sort réservé au père, la brutalité de l'attaque dans la caravane, l'utilisation de la mère pour tendre un piège), ce film m'a hélas plus ennuyé qu'effrayé. La simplicité du pitch pouvait donner un survival inspiré (et les 70's avaient donné des fleurons jusqu'ici : Délivrance, Massacre à la tronçonneuse...) mais l'ensemble souffre de limites trop nombreuses pour être convaincant et réellement marquant. Dommage.
Dernière édition par Demi-Lune le 18 févr. 11, 17:21, édité 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Jordan White
King of (lolli)pop
Messages : 15434
Inscription : 14 avr. 03, 15:14

Re: La Colline a des yeux (Wes Craven, 1977)

Messagepar Jordan White » 5 nov. 10, 18:49

Demi-Lune a écrit :Craven est un cinéaste de genre que je connais très mal : à part Les Griffes de la nuit (1984) que j'ai beaucoup aimé, je n'ai rien vu de lui, même pas son incontournable Scream (1997).


De ceux que j'ai vus
La dernière maison sur la gauche (1972) : Film quintessentiel. J'adore tout. Y compris la terrible séquence finale. Massacre à la tronçonneuse ira plus loin et de façon techniquement plus virtuose, mais il lui doit aussi une partie de la description d'un monde rural, une ambiance et un jeu pris sur le vif qui en fait la force.
Le sous-sol de la peur (1991) : Très efficace.
L'emprise des ténèbres (1987) : Idem.
Red Eye (2005) : 1H15 sans fioritures, un petit modèle de mise en scène, dans un cadre confiné. C'est probablement depuis ce film que je suis de près la carrière de Rachel McAdams.
Scream 1 (1997): Je ne l'ai longtemps pas aimé du tout, n'y voyant qu'une parodie du film d'horreur et plus encore un film moqueur du genre qui l'avait rendu célèbre. Mais c'est beaucoup plus que cela, très carré, prenant, et la séquence d'ouverture est magistrale (enjeu posé dès les dix premières secondes).
Freddy sort de la nuit (1994) : Un des meilleurs Freddy. Un regard décalé sur le genre de l'horreur et sur la filmograhie de Craven lui-même au sein de la série des Freddy.
Image

Je vote pour Victoria Romanova

Avatar de l’utilisateur
Demi-Lune
Bronco Boulet
Messages : 13056
Inscription : 20 août 09, 16:50
Localisation : Avec Dr. Jones dans une pièce qui se rétrécit à vue d'oeil

Re: La Colline a des yeux (Wes Craven, 1977)

Messagepar Demi-Lune » 5 nov. 10, 19:04

Jordan White a écrit :Freddy sort de la nuit (1994) : Un des meilleurs Freddy. Un regard décalé sur le genre de l'horreur et sur la filmograhie de Craven lui-même au sein de la série des Freddy.

Ah oui, si, celui-là je l'ai vu. Autant dire qu'après le grand Les Griffes de la nuit, la déception fut à la hauteur de l'espoir que j'avais mis dedans (méta-fiction, retour d'Heather Langenkamp et du géniteur de Freddy Krueger...). Malgré un scénario prometteur aux accents de Last Action Hero, j'ai trouvé Freddy sort de la nuit d'une lenteur et d'une mollesse exaspérantes. Les effets sont cheap et risibles dans le finale, et le gosse est une vraie tête à baffes. La mise en abyme laissait augurer une réflexion aboutie mais malheureusement, ça m'a surtout donné l'impression que Craven tournait en rond tandis qu'il s'auto-flattait complaisamment l'ego.
Donc pour moi, ça fait trois Craven : un grand film fantastique des 80's et deux films mous du genou et bof.
Cependant, je prends acte de tes conseils, Jordan, et reste alléché par la perspective de découvrir - enfin ! - Scream un de ces quatre.

Avatar de l’utilisateur
hellrick
David O. Selznick
Messages : 12572
Inscription : 14 mai 08, 16:24
Liste de DVD
Localisation : Sweet Transylvania, Galaxie Transexuelle

Re: La Colline a des yeux (Wes Craven - 1977)

Messagepar hellrick » 10 nov. 10, 10:53

Si Mad pouvait nous sortir Shocker leur article m'a gravement donné envie de le revoir :wink:
Critiques ciné bis http://bis.cinemaland.net et asiatiques http://asia.cinemaland.net

Image