Page 1 sur 1

Le Battant (Alain Delon, 1983)

Publié : 13 mai 12, 17:13
par Jerome
Edition Pathé.

la troisième capture est uniquement là pour apprécier la définition sur le costume de Delon. :wink:

Battant (1).jpg

Battant (2).jpg

Battant (3).jpg

Battant (4).jpg

Battant (5).jpg

Battant (6).jpg

Battant (7).jpg

Battant (8).jpg

Battant (10).jpg

Battant (75).jpg

Re: Le Battant (Alain Delon, 1983)

Publié : 14 mai 12, 03:00
par Torrente
C'est quoi cette ligne noire sur la partie haute des captures ?
Un défaut du Blu Ray visible en projection ou un souci au niveau du logiciel de captures ou du traitement d'images ?

En tout cas c'est superbe.

(quand je pense à ce qu'on nous a vendu pour la sortie du Samouraï, ça me donne envie de chialer :( )

Re: Le Battant (Alain Delon, 1983)

Publié : 14 mai 12, 08:17
par Jerome
la ligne noire est invisible à la projection, je ne sais pas d'où ça vient.

Re: Le Battant (Alain Delon, 1983)

Publié : 14 mai 12, 13:24
par Mister Zob
J'ignore complètement d'où ça peut venir, mais je vous confirme que moi je ne l'ai pas, cette ligne noire. Ni sur le VP, ni sur les captures.

LeBattan-01.jpg

LeBattan-02.jpg

Re: Le Battant (Alain Delon, 1983)

Publié : 14 mai 12, 23:34
par Commissaire Juve
Votre ligne, ça me fait penser à un repaire Photoshop.

Re: Le Battant (Alain Delon, 1983)

Publié : 15 mai 12, 21:21
par Torrente
Si on regarde de près, on se rend compte qu'il s'agit d'une "redite" des 4 bandes de pixels situées sous la ligne :

Image

Re: Le Battant (Alain Delon, 1983)

Publié : 15 mai 12, 21:37
par Jerome
non, mais arrêtez avec ça :mrgreen: . Elle n'est pas sur l'image cette bande noire minuscule. Vous allez me vexer et je ne ferai pas les captures de Pour la peau d'un flic, en représailles :mrgreen:

Re: Le Battant (Alain Delon, 1983)

Publié : 16 mai 12, 02:11
par Torrente
T'as pas intérêt !! :mrgreen: :wink:

Re: Le Battant (Alain Delon, 1983)

Publié : 31 oct. 18, 12:59
par Supfiction
Vu le film ce matin (merci le changement d'heure).
C'est hyper convenu mais ça se laisse regarder. Et Delon se fait plaisir avec successivement Marie-Christine Descouard, Andréa Ferreol (chaude comme la braise) et Anne Parillaud (qui passe la moitié du film à poil).
J'ai noté un truc marrant : dans la chambre de Marie-Christine Descouard, il y a un cadre avec une photo d'elle sur la commode. Peut-être est-ce un clin d'oeil à Belmondo car la photo est je pense tirée du Professionnel :

Image