Traumas d'enfance

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Modérateurs : cinephage, Karras, Rockatansky

Avatar de l’utilisateur
7swans
Nuits de Sheen...
Messages : 7356
Inscription : 17 févr. 06, 18:50

Re: Traumas d'enfance

Messagepar 7swans » 9 sept. 18, 22:34

Commissaire Juve a écrit :
7swans a écrit :Dans une maison de vacances, je dois avoir 7 ou 8 ans...


C'était le 8 septembre 1991 ? (c'était plus vraiment les vacances)
Le 19 septembre 1993 ?
Le 19 septembre 1995
Le 11 août 1998 ? (tu serais donc si jeune ? :o )
Le 30 septembre 2001 ?
Le 3 janvier 2005 ?

Le film est toujours passé sur TF1 ! (sauf le 3 janvier 2005) Et de préférence en septembre (deux fois un 19 septembre, même !).


Merci Commissaire pour ces infos, ça me permet d’y voir plus clair et pourquoi pas de réaffirmer un souvenir, parce que je ne vois que deux possibilités :
1- ça n’est pas le bon film.
2- une cousine cinéphile qui habitait dans le coin avait l’habitude de nous apporter des K7 (elle enregistrait tout ce qui passait sur Canal par exemple) pendant nos vacances. Je peux imaginer que le film tournait dans le magnétoscope du salon (mais pourquoi personne ne le regardait??). Pour la date, si je recoupe avec tes infos, ça pouvait être l’été 92 (j’avais 9 ans), ou l’été 94 (j’avais 11 ans).
Je me souviens aussi qu’elle nous avait apporté (probablement suite à leurs passages sur Canal) Mister Frost de Philippe Setbon avec Jeff Goldblum et L’Esprit de Caïn de Brian. Deux films chelous que j’ai vus aussi relativement jeune, donc. Mais qui m’ont bizarrement moins traumatisé que le film avec Patrick Bruel (?!) et sa hache (?!).
Dernière édition par 7swans le 9 sept. 18, 22:46, édité 3 fois.
There's no such thing as adventure. There's no such thing as romance. There's only trouble and desire.

Avatar de l’utilisateur
Alexandre Angel
Une couille cache l'autre
Messages : 7939
Inscription : 18 mars 14, 08:41

Re: Traumas d'enfance

Messagepar Alexandre Angel » 9 sept. 18, 22:40

Une hache ou une masse? (moi j'ai pas vu le film)

Image

Avatar de l’utilisateur
7swans
Nuits de Sheen...
Messages : 7356
Inscription : 17 févr. 06, 18:50

Re: Traumas d'enfance

Messagepar 7swans » 9 sept. 18, 22:45

Alexandre Angel a écrit :Une hache ou une masse? (moi j'ai pas vu le film)

Image


Dans mon souvenir, c’est une hache, mais c’etait probablement une masse. La confusion n’est pas incensée.

Ou sinon, ça n’est pas le bon film. En fait c’etait Darry Cowl avec un parapluie. Ma mémoire me joue des tours.

Image
There's no such thing as adventure. There's no such thing as romance. There's only trouble and desire.

Avatar de l’utilisateur
Alexandre Angel
Une couille cache l'autre
Messages : 7939
Inscription : 18 mars 14, 08:41

Re: Traumas d'enfance

Messagepar Alexandre Angel » 9 sept. 18, 22:47

7swans a écrit :En fait c’etait Darry Cowl avec un parapluie.

Et puis sur la photo, c'est Tom Cruise.

Avatar de l’utilisateur
Flol
smells like pee spirit
Messages : 43958
Inscription : 14 avr. 03, 11:21

Re: Traumas d'enfance

Messagepar Flol » 10 sept. 18, 14:03

7swans a écrit :Dans une maison de vacances, je dois avoir 7 ou 8 ans et dans le salon plongé dans le noir, une télévision à tube cathodique diffuse des images d'un film avec Patrick Bruel (?!), il tient quelque chose qui pourrait ressembler à une hache (?!).
Plus intriguant, la pièce est totalement vide et Patrick (?!) n’a aucun spectateur. Sauf moi, peut-être, qui regarde de loin, assis sur une marche de l’escalier, presque caché par la rambarde. L’ambiance est lourde, c’est une nuit chargée de fin d’été sur la côte charentaise, le film n’a rien de rafraîchissant, il est sombre et son atmosphère me pèse. De loin, j’aperçois cet autre témoin silencieux, un petit éléphant de bois qui diffuse une forte odeur, posé sur la table basse. Il est là depuis le début du séjour et il ne bougera pas. Ni maintenant, ni les années suivantes, pas d’un pouce, jusqu’à la mort de la tante de mon père.

Soudain, je frémis, une image, une action, quelque chose dans le Trinitron qui me semble insupportable et je remonte 4 à 4 les marches de l’escalier infini qui me mène vers ma chambre, sous les toits. Apeuré, je me cache sous ma couverture orange. Elle gratte mais produit une légère odeur de moisie réconfortante, l’odeur du temps qui s’enferme dans les fissures des murs des pièces inoccupées, de ces maisons qui ne vivent que l’été. Encore maintenant, cette odeur que je peux retrouver en vacances, me renvoie vers Patrick (?!) et sa hache (?!). Elle me hérisse le poil.

Alors cette nuit-là, sous ma couette, j’invoque l’image familière et fantasmatique de ma copine Laurène pour chasser l’image de l’homme qui se cassait la voix. Je chantonne Romeo and Juliet de Dire Straits, que j’écoute en boucle à cette période en calant le rythme de mon chant (englisho-yaourt) sur celui de Knopfler dans la version du double live d’Alchemy. J’aime beaucoup la transition avec Love Over Gold. J’avais dû en parler à Laurène, ce jour-là sur la plage du Pigeonnier. Probablement, parce que j’en parlais à tout le monde. Déjà j’oubliais Patrick (?!), et sa hache (?!), pour me plonger dans le nouveau maillot de bain de Laurène ou dans ses yeux toujours bleus.

Je n’ai jamais cherché à savoir de quel film il s’agissait. J’imagine presque qu’il n’existe pas. Mon trauma d’enfance, bien réel, ne serait qu’une fantaisie.

Près de 30 ans plus tard, dans les rayons de Gibert, je tombe sur une jaquette qui attire mon attention.
"La Maison assassinée"
Mon cœur bat un peu plus vite.

Une fois de retour chez moi, je pars à la recherche d’un extrait sur Youtube et tombe sur le film complet. Fébrile, je parcours le fichier nerveusement, j’avance rapidement, clique et fixe mon regard. J’imagine que je fronce les sourcils et me mord l’intérieur de la joue. Mais rien ne me renvoie à mon souvenir. Alors je ne sais pas. C’était peut-être ça, peut-être pas, peut être rien.

En revanche, j’ai recroisé Laurène cet été sur la place du marché de Royan.

Elle était rayonnante.

Image

Spoiler (cliquez pour afficher)
Image

Mais filez-lui le Goncourt, merde !

Avatar de l’utilisateur
Watkinssien
Etanche
Messages : 14824
Inscription : 6 mai 06, 12:53
Localisation : Xanadu

Re: Traumas d'enfance

Messagepar Watkinssien » 10 sept. 18, 15:27

Ah oui un bon trauma d'enfance:

Spoiler (cliquez pour afficher)
Image
Image

Mother, I miss you :(

Avatar de l’utilisateur
The Boogeyman
Accessoiriste
Messages : 1568
Inscription : 25 juil. 13, 14:45
Localisation : Antartica - 1982

Re: Traumas d'enfance

Messagepar The Boogeyman » 10 sept. 18, 15:41

Surement mon plus gros trauma cinématographique d'enfant.
Découvert "beaucoup" trop jeune, cette scène (et le film donc) m'a valu de longues nuits de cauchemars.
Faut dire qu'en plus de l'aspect graphique extrêmement violent, le sadisme des tireurs rajoute une bonne couche d'effroi.
J'ai mis du temps à le revoir sans fermer les yeux durant ce passage.

Image
Image
Image
Dernière édition par The Boogeyman le 10 sept. 18, 15:43, édité 1 fois.
" Accélère minouche !" - Michel Poiccard /// “When you have to shoot shoot don't talk” - Tuco Benedicto Pacifico Juan Maria Ramirez /// "Alors tu vois où elles nous ont menées tes ondes négatives, tu devrais avoir honte.” - Oddball dit Le Cinglé /// "Wake up !... Time to die" - Leon Kowalski /// "C'est quoi minouche ?" - Patricia Franchini

Avatar de l’utilisateur
Shinji
Doublure lumière
Messages : 448
Inscription : 31 août 18, 21:06

Re: Traumas d'enfance

Messagepar Shinji » 10 sept. 18, 15:42

L'épisode "Le Venin" de la série Bizarre, bizarre m'avait bien chamboulé lors de son passage sur FR3 avec son histoire de serpent qui s'introduit dans un lit. Et je n'aime toujours pas les reptiles. :-)


Avatar de l’utilisateur
Alexandre Angel
Une couille cache l'autre
Messages : 7939
Inscription : 18 mars 14, 08:41

Re: Traumas d'enfance

Messagepar Alexandre Angel » 10 sept. 18, 18:10

Watkinssien a écrit :Ah oui un bon trauma d'enfance:

Spoiler (cliquez pour afficher)
Image

Quel âge?

Avatar de l’utilisateur
Watkinssien
Etanche
Messages : 14824
Inscription : 6 mai 06, 12:53
Localisation : Xanadu

Re: Traumas d'enfance

Messagepar Watkinssien » 10 sept. 18, 18:30

Alexandre Angel a écrit :
Watkinssien a écrit :Ah oui un bon trauma d'enfance:

Spoiler (cliquez pour afficher)
Image

Quel âge?


Je ne sais plus, entre 12 et 14 ans, ça commençait à devenir la période où j'avais envie de visionner les films qu'on m'interdisait de voir.
Image

Mother, I miss you :(

SarahNB
Stagiaire
Messages : 6
Inscription : 9 sept. 18, 13:01

Re: Traumas d'enfance

Messagepar SarahNB » 10 sept. 18, 21:36

J'ai plus mon âge exact en tête, peut être 8-10 ans mais un épisode de Futurama m'a traumatisé, en gros le personnage se retrouvait cryogenisé dans un caisson pendant des années et on découvrait que son chien l'avait attendu encore et encore devant une espèce de boutique et au final il était mort de chagrin en l'attendant .

C'était un des premiers épisode de cette série que je regardais et depuis je n'ai plus jamais voulu en regarder d'autres .

Avatar de l’utilisateur
Flol
smells like pee spirit
Messages : 43958
Inscription : 14 avr. 03, 11:21

Re: Traumas d'enfance

Messagepar Flol » 10 sept. 18, 22:08

The Boogeyman a écrit :Surement mon plus gros trauma cinématographique d'enfant.
Découvert "beaucoup" trop jeune, cette scène (et le film donc) m'a valu de longues nuits de cauchemars.
Faut dire qu'en plus de l'aspect graphique extrêmement violent, le sadisme des tireurs rajoute une bonne couche d'effroi.
J'ai mis du temps à le revoir sans fermer les yeux durant ce passage.

Image
Image
Image

Même chose, sauf que ce n'était pas réellement un trauma d'enfance à proprement parler : j'ai découvert ce film à l'âge de 10 ans, et lors de la tuerie de Murphy, j'avais pour habitude de me remettre certains passages (notamment la main explosée) au ralenti, juste pour distinguer les effets spéciaux que je trouvais incroyables.
Même chose pour la scène où le Emil tout fondu se prend la bagnole frontalement, avec la tête qui vole sur le pare-brise. Le nombre de fois que je me suis repassé ce passage au ralenti... :oops:

Avatar de l’utilisateur
El Dadal
Monteur
Messages : 4934
Inscription : 13 mars 10, 01:34

Re: Traumas d'enfance

Messagepar El Dadal » 10 sept. 18, 22:11

La même. Enregistré sur FR3 si je ne m'abuse. Qu'est-ce que ça a tourné en boucle...

Avatar de l’utilisateur
Mosin-Nagant
Décorateur
Messages : 3674
Inscription : 12 juin 14, 19:36
Localisation : "Made in America"

Re: Traumas d'enfance

Messagepar Mosin-Nagant » 11 sept. 18, 04:22

The Boogeyman a écrit :Surement mon plus gros trauma cinématographique d'enfant
Image

J'avais 8 ans quand mon père a ramené du vidéoclub Robocop. On l'a vu deux fois, ce week-end-là !
Il faut croire que je devais être en âge de supporter tous ces coups de feu.
C'est la première fois dans un film où j'ai pu appréhender avec la distance nécessaire ce type de violence.

Le sexe, par contre, je sais pas trop...
Flol a écrit :Le nombre de fois que je me suis repassé ce passage au ralenti... :oops:

Cette phrase fonctionne parfaitement avec ce qui suit, me concernant :
Spoiler (cliquez pour afficher)
Image

Spoiler (cliquez pour afficher)
Image
Dernière édition par Mosin-Nagant le 11 sept. 18, 12:15, édité 1 fois.
Every day's a gift. It's just... does it have to be a pair of socks?
Spoiler (cliquez pour afficher)
Image

Avatar de l’utilisateur
AntonChigurh
Assistant opérateur
Messages : 2348
Inscription : 30 sept. 17, 11:58

Re: Traumas d'enfance

Messagepar AntonChigurh » 11 sept. 18, 10:58

Bambi, découvert en K7 chez mes grands-parents avant un repas de famille, me souviens plus de l'âge exact mais vers 8 ans je pense.
Ma mère m'a dit récemment "Qu'est-ce que t'as pu pleurer devant Bambi..."; je pense que j'avais bien ruiné l'ambiance :lol: .