Magnolia (Paul Thomas Anderson - 1999)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés après 1980

Modérateurs : Karras, Rockatansky, cinephage

Avatar de l’utilisateur
Watkinssien
Etanche
Messages : 14498
Inscription : 6 mai 06, 12:53
Localisation : Xanadu

Re: Magnolia (Paul Thomas Anderson - 1999)

Messagepar Watkinssien » 6 févr. 12, 20:49

Dans Magnolia, les destinées modestes font partie d'un tout qui dépasse les situations de la vie de tous les jours, pour atteindre quelque chose de plus irrationnel, de plus démentiel, comme si l'addition des éléments du récit faisait exploser la colère divine, comme Altman et son tremblement de terre dans Short Cuts, qui est le vrai père filmique du film d'Anderson... dans sa structure non pas dans son traitement visuel...

Je pense que la grande force du film, c'est d'assumer cette disproportion tout en ne tombant jamais, à mes yeux, dans les pièges du déséquilibre narratif...
Image

Mother, I miss you :(

Avatar de l’utilisateur
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Messages : 86311
Inscription : 12 avr. 03, 22:22
Localisation : Contrebandier à Moonfleet

Re: Magnolia (Paul Thomas Anderson - 1999)

Messagepar Jeremy Fox » 13 oct. 14, 09:34

Quelle densité dans les thèmes abordés ! Quelle virtuosité de l'écriture et de la mise en scène ! Quelle fabuleuse direction d'acteurs une fois encore ; Tom Cruise est même arrivé à me faire pleurer. Quelle partition de Jon Brion ! Un film dont il me faudra plusieurs visionnages pour en épuiser toutes les richesses, un film d'une formidable puissance émotionnelle. Un chef-d’œuvre de plus pour ce cinéaste surdoué.

Avatar de l’utilisateur
ed
Le Cary de l'hypoténuse
Messages : 23230
Inscription : 19 janv. 06, 15:33
Localisation : Californie, années 50

Re: Magnolia (Paul Thomas Anderson - 1999)

Messagepar ed » 13 oct. 14, 09:48

Jeremy Fox a écrit : Un film dont il me faudra plusieurs visionnages pour en épuiser toutes les richesses

Je l'ai déjà dit, je crois, mais j'ai découvert le film le jour de mon anniversaire, et c'était pour moi le cadeau le plus inattendu et le plus beau qui puisse m'arriver. Ce qui fait que pendant 5 ans, ensuite, j'ai revu le film une fois par an à cette date, comme un rituel qui a a achevé de tisser entre lui et moi un drôle de lien affectif...
Me, I don't talk much... I just cut the hair
Image

Avatar de l’utilisateur
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Messages : 86311
Inscription : 12 avr. 03, 22:22
Localisation : Contrebandier à Moonfleet

Re: Magnolia (Paul Thomas Anderson - 1999)

Messagepar Jeremy Fox » 13 oct. 14, 09:53

ed a écrit :
Jeremy Fox a écrit : Un film dont il me faudra plusieurs visionnages pour en épuiser toutes les richesses

Je l'ai déjà dit, je crois, mais j'ai découvert le film le jour de mon anniversaire, et c'était pour moi le cadeau le plus inattendu et le plus beau qui puisse m'arriver. Ce qui fait que pendant 5 ans, ensuite, j'ai revu le film une fois par an à cette date, comme un rituel qui a a achevé de tisser entre lui et moi un drôle de lien affectif...



Je ne connaissais pas "l'anecdote" mais elle me plait beaucoup. Ca se pourrait que je revienne souvent aux différents films d'Anderson. Mme Fox revient une fois par an à There will be blood (dans son top 10) ; je pourrais en faire de même pour ce concentré d'émotion qu'est Magnolia, pour cette bulle de champagne qu'est Punk-Drunk Love ou pour l'ultra-fascinant The Master.

Avatar de l’utilisateur
Strum
n'est pas Flaubert
Messages : 8440
Inscription : 19 nov. 05, 15:35

Re: Magnolia (Paul Thomas Anderson - 1999)

Messagepar Strum » 13 oct. 14, 10:12

Jeremy Fox a écrit :Quelle densité dans les thèmes abordés ! Quelle virtuosité de l'écriture et de la mise en scène ! Quelle fabuleuse direction d'acteurs une fois encore ; Tom Cruise est même arrivé à me faire pleurer. Quelle partition de Jon Brion ! Un film dont il me faudra plusieurs visionnages pour en épuiser toutes les richesses, un film d'une formidable puissance émotionnelle. Un chef-d’œuvre de plus pour ce cinéaste surdoué.


Beau film en effet, même si je préfère ses derniers. As-tu vu Short Cuts d'Altman ? Parce que Magnolia lui doit beaucoup.

Avatar de l’utilisateur
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Messages : 86311
Inscription : 12 avr. 03, 22:22
Localisation : Contrebandier à Moonfleet

Re: Magnolia (Paul Thomas Anderson - 1999)

Messagepar Jeremy Fox » 13 oct. 14, 10:16

Strum a écrit :
Jeremy Fox a écrit :Quelle densité dans les thèmes abordés ! Quelle virtuosité de l'écriture et de la mise en scène ! Quelle fabuleuse direction d'acteurs une fois encore ; Tom Cruise est même arrivé à me faire pleurer. Quelle partition de Jon Brion ! Un film dont il me faudra plusieurs visionnages pour en épuiser toutes les richesses, un film d'une formidable puissance émotionnelle. Un chef-d’œuvre de plus pour ce cinéaste surdoué.


Beau film en effet, même si je préfère ses derniers. As-tu vu Short Cuts d'Altman ? Parce que Magnolia lui doit beaucoup.



Vu Short Cuts à sa sortie mais plus depuis. C'avait été un grand moment également mais peut-être moins puissant émotionnellement parlant, plus acide et plus drôle. Je ne me souviens que du personnage de Tim Robbins. Et effectivement, j'ai pensé au film d'Altman par sa construction.

Avatar de l’utilisateur
Strum
n'est pas Flaubert
Messages : 8440
Inscription : 19 nov. 05, 15:35

Re: Magnolia (Paul Thomas Anderson - 1999)

Messagepar Strum » 13 oct. 14, 10:46

Jeremy Fox a écrit :Vu Short Cuts à sa sortie mais plus depuis. C'avait été un grand moment également mais peut-être moins puissant émotionnellement parlant, plus acide et plus drôle. Je ne me souviens que du personnage de Tim Robbins. Et effectivement, j'ai pensé au film d'Altman par sa construction.


Je pense que Short Cuts est un meilleur film, plus maitrisé. Dans Magnolia, même si j'avais bien aimé le film (vu à sa sortie) on peut trouver l'émotion un peu forcée dans un ou deux segments, alors que dans Short Cuts, j'ai le souvenir d'une émotion plus globale à la fin du film (comme un regard transversal sur la condition humaine photographiée dans les petites difficultés du quotidien), somme de ce qui a été semé de manière rigoureuse dans chaque segment.