Votre film du mois de Novembre 2018

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés après 1980

Modérateurs : Karras, Rockatansky, cinephage

Avatar de l’utilisateur
Best
Réalisateur de seconde équipe
Messages : 5579
Inscription : 9 août 04, 13:47
Localisation : 742 Evergreen Terrace, Springfield

Re: Votre film du mois de Novembre 2018

Messagepar Best » 2 nov. 18, 23:53

Novembre 2018

Film du mois

Miraï, ma petite sœur (Mamoru Hosoda)


Films découverts (Re)

Les Animaux fantastiques : Les crimes de Grindelwald (David Yates) 8,5/10
Les veuves ( Steve McQueen) 7,5/10
Aga (Milko Lazarov) 7,5/10
Bohemian Rhapsody (Bryan Singer) 7,5/10
Le Grinch (Scott Mosier, Yarrow Cheney) 7/10
Frères de sang (Damiano D'Innocenzo, Fabio D'Innocenzo) 7/10
Kursk (Thomas Vinterberg) 6/10
Un amour impossible (Catherine Corsini) 6/10
Sale temps à l'hôtel El Royale (Drew Goddard) 5,5/10
Millenium : Ce qui ne me tue pas (Fede Alvarez) 4,5/10



Films revus (Hors compétition)

Les Animaux fantastiques : Les crimes de Grindelwald (David Yates) 8,5/10


Séries (Hors compétition) (Revues)

A Certain Magical Index (Nishikiori Hiroshi) 8/10
To Aru Kagaku No Railgun (Nagai Tatsuyuki) 7/10



Notation

10/10 : Je suis en extase
9,5/10 : Je suis aux anges
9/10 : Je jubile
8,5/10 : J'adore
8/10 : J'aime beaucoup
7,5/10 : J'aime
7/10 : J'aime bien
6,5/10 : J'aime assez
6/10 : J'aime moyennement
5,5/10 : J'aime sans plus
5/10 : Entre deux eaux
4/10 : Je n'aime pas vraiment
3/10 : Je n'aime pas
2/10 : Je n'aime pas du tout
1/10 : Je déteste
0/10 : Où est mon pulvérisateur ?


Révisions revues ▲ à la hausse ▼ à la baisse ► à l'identique

Mes films du mois de Mai 2005 à Octobre 2018

Spoiler (cliquez pour afficher)
ImageImageImageImageImageImage
ImageImageImageImageImageImage
ImageImageImageImageImageImageImageImage
ImageImageImageImageImageImageImageImage
ImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImage
ImageImageImageImageImageImageImage
ImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImage
ImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImage
ImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImage
Dernière édition par Best le 30 nov. 18, 21:29, édité 3 fois.

Avatar de l’utilisateur
Kevin95
Footix Ier
Messages : 17633
Inscription : 24 oct. 04, 16:51
Localisation : Devine !

Re: Votre film du mois de Novembre 2018

Messagepar Kevin95 » 4 nov. 18, 11:12

Novembre 2018

Films vus / revus / bonus

PARENTHOOD - Ron Howard (1989) : 7/10
COSA AVETE FATTO A SOLANGE ? - Massimo Dallamano (1972) : 8/10
UN COUTEAU DANS LE CŒUR - Yann Gonzalez (2018) : 7/10
SLEUTH - Joseph L. Mankiewicz (1972) : 10/10
TWIN PEAKS : FIRE WALK WITH ME - David Lynch (1992) : 6/10
BLADE II - Guillermo del Toro (2002) : 8/10
L'UCCELLO DALLE PIUME DI CRISTALLO - Dario Argento (1970) : 9/10
LA RAISON DU PLUS FOU - François Reichenbach (1973) : 7/10
FIELD OF DREAMS - Phil Alden Robinson (1989) : 6/10
LA RAGAZZA CHE SAPEVA TROPPO - Mario Bava (1963) : 8/10
6 DONNE PER L'ASSASSINO - Mario Bava (1964) : 9/10
SCIPIONE L'AFRICANO - Carmine Gallone (1937) : 4/10
L'HONNEUR DU DRAGON - Prachya Pinkaew (2005) : 8/10
HOMEFRONT - Gary Fleder (2013) : 6/10
C'EST DINGUE... MAIS ON Y VA - Michel Gérard (1979) : 5/10
IL TRADIMENTO - Riccardo Freda (1951) : 7/10
SANS PEUR ET SANS REPROCHE - Gérard Jugnot (1988) : 6/10
UN JOUR AVEC, UN JOUR SANS - Sang-soo Hong (2015) : 7/10
LA DONNA DELLA DOMENICA - Luigi Comencini (1975) : 8/10
ALFERD PACKER : THE MUSICAL - Trey Parker (1993) : 5/10
RACHEL, RACHEL - Paul Newman (1968) : 9/10
FIFTY-FIFTY - Pascal Vidal (1981) : 1/10
BEAUMARCHAIS L'INSOLENT - Édouard Molinaro (1996) : 6/10
LES COWBOYS - Thomas Bidegain (2015) : 5/10
HAPPY DEATH DAY - Christopher Landon (2017) : 7/10
L'HOMME DE RIO - Philippe de Broca (1964) : 10/10
THE SPOILERS - Jesse Hibbs (1955) : 5/10
THE BLACK SHIELD OF FALWORTH - Rudolph Maté (1954) : 6/10
LA CENA DELLE BEFFE - Alessandro Blasetti (1942) : 7/10
PAYROLL - Sidney Hayers (1961) : 8/10
LES SORCIÈRES DE SALEM - Raymond Rouleau (1957) : 9/10
BACK TO THE FUTURE - Robert Zemeckis (1985) : 9/10
THE IMITATION GAME - Morten Tyldum (2014) : 7/10
LIFE OF BRIAN - Terry Jones (1979) : 8/10
SASKATCHEWAN - Raoul Walsh (1957) : 7/10
AWAY ALL BOATS - Joseph Pevney (1956) : 4/10
UN + UNE - Claude Lelouch (2015) : 5/10
RAMON IL MESSICANO - Maurizio Pradeaux (1966) : 3/10
CLUE - Jonathan Lynn (1985) : 8/10
LA PROCHAINE FOIS JE VISERAI LE CŒUR - Cédric Anger (2014) : 7/10
HORIZONS WEST - Budd Boetticher (1952) : 8/10
FRENZY - Alfred Hitchcock (1972) : 9/10
Dernière édition par Kevin95 le 1 déc. 18, 01:39, édité 9 fois.
Les deux fléaux qui menacent l'humanité sont le désordre et l'ordre. La corruption me dégoûte, la vertu me donne le frisson. (Michel Audiard)

Avatar de l’utilisateur
Harkento
Assistant opérateur
Messages : 2676
Inscription : 12 oct. 11, 18:05
Liste de DVD
Localisation : Lyon

Re: Votre film du mois de Novembre 2018

Messagepar Harkento » 4 nov. 18, 12:40

MON FILM DU MOIS :

Image

FILMS VUS AU CINEMA :

En liberté ! (Pierre Salvadori) : 7,5 / 10 - France [218] ; Comédie, crime, drame
Capharnaum (Nadine Labaki) : 7,5 / 10 - Liban, U.S.A. [2018] ; Drame
Heureux comme Lazzaro (Alice Rohrwacher) : 6,5 / 10 - Italie [2018] ; Drame
Suspiria (Luca Guadagnino) : 6 / 10 - Italie, U.S.A. [018] ; Horreur, drame, mystère, fantasy
The house that Jack Built (Lars von Trier) : 6 / 10 - Danemark, Allemagne, France, Suède [2018] ; Thriller, drame, horreur
Overlord (Julius Avery) : 5,5 / 10 - U.S.A. [2018] ; Action, thriller, horreur
Bohemian Rhapsody (Bryan Singer) : 4 / 10 - U.S.A., UK [2018] ; Biopic, musical, drame
High Life (Claire Denis) : 4 / 10 - Allemagne, France, UK, Hollande, U.S.A. [2018] ; Science fiction, drame, mystère

FILMS DECOUVERTS :

Une prière avant l'aube (Jean-Stéphane Sauvaire) : 8 / 10 - UK, France, Chine, Cambodge, U.S.A. [2017-18] ; Biopic, drame, action
The ninth configuration (William Peter Blatty) : 7,5 / 10 - U.S.A. [1980] ; Drame, mystère
Swiss army man (Dan Kwan, Daniel Scheinert) : 7 / 10 - U.S.A. [2016] ; Aventure, comédie, drame, mystère
Une pluie sans fin (Yue Dong) : 7 / 10 - Chine [2018-17] ; Crime, drame
Cold Skin (Xavier Gens) : 6,5 / 10 - Espagne, France [2017] ; Drame, aventure, science fiction
Ce qui nous lie (Cédric Klapisch) : 6 / 10 - France [2017] ; Drame, comédie
Epic (Chris Wedge) : 6 / 10 - U.S.A. [2013] ; Animation, aventure, fantasy, comédie
Rio 2 (Carlos Saldanha) : 6 / 10 - U.S.A. [2014] ; Animation, aventure, comédie
Rio (Carlos Saldanha) : 6 / 10 - U.S.A. [2011] ; Animation, aventure, comédie, fantasy
La petite boutiques des horreurs (Frank Oz) : 4,5 / 10 - U.S.A. [1986] ; Fantasy, horreur, musical, comédie
Chien (Samuel Benchetrit) : 4,5 / 10 - France [2017-18] ; Drame, comédie
Tommy (Ken Russell) : 4 / 10 - UK [1975] ; Musical, drame
Larguées (Eloïse Lang) : 2,5 / 10 - France [2018] ; Comédie

FILMS REVUSA la hausse / à la baisse :

Chantons sous la pluie (Stanley Donen, Gene Kelly) : 8 / 10 - U.S.A. [1952] ; Musical, comédie, romance
Raiponce (Nathan Greno, Byron Howard) : 8 / 10 - U.S.A. [2010] ; Animation, aventure, musical, comédie
Starship Troopers (Paul Verhoeven) : 7,5 / 10 - U.S.A. [1997] ; Action, science fiction, aventure
Dragons (Dean DeBlois, Chris Sanders) : 7,5 / 10 - U.S.A. [2010] ; Animation, aventure, fantasy, action
Les nouveaux héros (Don Hall, Chris Williams) : 6,5 / 10 - U.S.A. [2014] ; Animation, aventure, science fiction
La belle et la bête (Gary Trousdale, Kirk Wise) : 4,5 / 10 - U.S.A. [1991] ; Animation, fantasy, drame, romance
Les mondes de Ralph (Rich Moore) : 4 / 10 - U.S.A. [2012] ; Animation, fantasy, comédie, aventure
The Neon Demon (Nicolas Winding Refn) : 3,5 / 10 - U.S.A. [2016] ; Drame, thriller, horreur
Il était une fois (Kevin Lima) : 3,5 / 10 - U.S.A. [2007] ; Musical, romance, comédie, animation
Interstellar (Christopher Nolan) : 3,5 / 10 - U.S.A., UK [2014] ; Science fiction, aventure, drame

SERIE(S) / FilmTV / Spectacle :

Dix pour Cents - Saison 1 et 2 (Fanny Herrero) : 8 / 10 - France [2015/2017] ; Comédie
Over the garden wall - Saison 1 en cours... (Katie Krentz, Patrick McHale) : 7,5 / 10 - U.S.A. [2014] ; Animation, fantasy, aventure
Vends 2 pièces à Beyrouth de Jeremy Ferrari : 7 / 10 - France [2016] ; Spectacle, humour
Daredevil - Saison 3 en cours (Drew Goddard) : 5 / 10 - U.S.A. [2018] ; Action, crime, drame
Désenchantée - Saison 1 en cours... (Matt Groening, Josh Weinstein) : 5 / 10 - U.S.A. [2018] ; Animation, aventure, comédie, fantasy

MES FILMS DU MOIS :

Spoiler (cliquez pour afficher)
Décembre 2011 : Les démons à ma porte (Wen Jiang)

Janvier 2012 : Take Shelter (Jeff Nichols)
Fevrier 2012 : Le château ambulant (Hayao Miyasaki)
Mars 2012 : La harpe de Birmanie (Kon Ichikawa)
Avril 2012 : Room in Rome (Julio Medem)
Mai 2012 : Le passage du Canyon (Jacques Tourneur)
Juin 2012 : Daisy Clover (Robert Mulligan)
Juillet 2012 : Lolita (Stanley Kubrick)
Aout 2012 : Porco Rosso (Hayao Miyasaki)
Septembre 2012 : Fiancées en folie (Buster Keaton)
Octobre 2012 : Gun Crazy (Joseph H. Lewis)
Novembre 2012 : Une femme disparaît (Alfred Hitchcock)
Décembre 2012 : Le chien jaune de Mongolie (Byambasuren Davaa)

Janvier 2013 : Deep end (Jerzy Skolimowski)
Fevrier 2013 : L'aigle des mers (Michael Curtiz)
Mars 2013 : Les salauds dorment en paix (Akira Kurosawa)
Avril 2013 : Caotica Ana (Julio Medem)
Mai 2013 : Enquète sur une passion (Nicolas Roeg)
Juin 2013 : Requiem pour un massacre (Elem Klimov)
Juillet 2013 : Paris, Texas (Wim Wenders)
Août 2013 : Jeune & jolie (François Ozon)
Septembre 2013 : L'argent (Marcel L'herbier)
Octobre 2013 : Beau-père (Bertrand Blier)
Novembre 2013 : Lost Highway (David Lynch) & Pandora (Albert Lewin)
Décembre 2013 : La folle ingénue - Cluny Brown (Ernst Lubitsch)

Janvier 2014 : Le vent se lève (Hayao Miyasaki)
Février 2014 : Le lauréat (Mike Nichols) & L'homme à la caméra (Dziga Vertov)
Mars 2014 : Baisers volés (François Truffaut)
Avril 2014 : Excalibur (John Boorman)
Mai 2014 : L’homme de l’Ouest (Anthony Mann)
Juin 2014 : Sur la route de Madison (Clint Eastwood)
Juillet 2014 : Bird people (Pascale Ferran) & Last action hero (John McTiernan)
Août 2014 : Dellamorte dellamore (Michele Saovi)
Septembre 2014 : Lenny (Bob Fosse) & La rumeur (William Wyler)
Octobre 2014 : The other (Robert Mulligan) & Lucia y el sexo (Julio Medem)
Novembre 2014 : Les diables (Ken Russell)
Décembre 2014 : Un singe en hiver (Henri Verneuil)

Janvier 2015 : Mind game (Masaaki Yuasa)
Février 2015 : Anna : 6 – 18 (Nikita Mikhalkov)
Mars 2015 : La maladie de Sachs (Michel Deville)
Avril 2015 : La trou (Jacques Becker)
Mai 2015 : Mad Max : Fury Road (George Miller) & Le voyage en douce (Michel Deville)
Juin 2015 : New York, deux heures du matin (Abel Ferrara)
Juillet 2015 : Eté violent (Valerio Zurlini)
Août 2015 : Quelques jours de la vie d’Oblomov (Nikita Mikhalkov)
Septembre 2015 : L'homme de la plaine (Michael Mann)
Octobre 2015 : Ratatouille (Brad Bird)
Novembre 2015 : Barberousse (Akira Kurosawa) & Massacre à la tronçonneuse (Tobe Hooper)
Décembre 2015 : La vie de château (Jean-Paul Rappeneau) & Pixote, la loi du plus faible (Hector Babenco)

Janvier 2016 : Au-delà des montagnes (Jia Zhangke) & Le voyage de Felicia (Atom Egoyan)
Février 2016 : Le juge et l'assassin (Bertrand Tavernier)
Mars 2016 : Mr Smith au sénat (Frank Capra)
Avril 2016 : L’étrangleur de Rillington Place (Richard Fleischer)
Mai 2016 : Tueur à gages (Frank Tuttle)
Juin 2016 : The offence (Sidney Lumet) & Jean de Florette / Manon des sources (Claude Berri)
Juillet 2016 : Les aventuriers (Robert Enrico) & Boulevard du crépuscule (Billy Wilder)
Août 2016 : Léon Morin, prêtre (Jean-Pierre Melville) & Strange days (Kathryn Bigelow)
Septembre 2016 : Ne nous fâchons pas (Georges Launter)
Octobre 2016 : Schyzophrenia (Gerald Kargl) & Retour à l'aube (Henri Decoin)
Novembre 2016 : Elephant (Gus van Sant)
Décembre 2016 : Shining (Stanley Kubrick)

Janvier 2017 : La charrette fantôme (Victor Sjöström)
Février 2017 : Une question de vie ou de mort (Michael Powell & Emeric Pressburger) & Jeanne et le garçon formidable (Olivier Ducastel, Jacques Martineau)
Mars 2017 : Milou en mai (Louis Malle)
Avril 2017 : Une blonde émoustillante (Jiri Menzel)
Mai 2017 : Prefect Blue (Satoshi Kon) & Green Snake (Tsui Hark)
Juin 2017 : Témoin à charge (Billy Wilder)
Juillet 2017 : Réalité (Quentin Dupieux)
Août 2017 : Les cinq secrets du désert (Billy Wilder)
Septembre 2017 : Twin Peaks - saison 3 (David Lynch, Mark Frost) & Le violent (Nicholas Ray)
Octobre 2017 : Lame de fond (Perrine Michel)
Novembre 2017 : L'enfant miroir (Philip Ridley)
Décembre 2017 : Thelma (Joachim Trier) & Bunny Lake a disparu (Otto Preminger)

Janvier 2018 : Dans un recoin de ce monde (Sunao Katabuchi)
Février 2018 : Millennium Actress (Satoshi Kon)
Mars 2018 : Koyaanisqatsi (Godfrey Reggio)
Avril 2018 : Règlement de compte (Fritz Lang) & La meilleur façon de marcher (Claude Miller)
Mai 2018 : Wake in fright (Ted Kotcheff)
Juin 2018 : Les aîles d'Honnéamise (Hiroyuki Yamaga)
Juillet 2018 : Les flics ne dorment pas la nuit (Richard Fleischer)
Août 2018 : Moana (Ron Clements, John Musker)
Septembre 2018 : Burning (Lee Chang-Dong)
Octobre 2018 : L'armée des 12 singes (Terry Gilliam)


_______________________________________________________________________

10 / 10 : Chef d'oeuvre absolu - Je vénère
9 / 10 : Chef d'oeuvre - J'adore
8 / 10 : Grand film / Un classique - J'aime beaucoup
7 / 10 : Très bon film - J'aime bien
6 / 10 : Bon film / divertissant - J'apprécie
5 / 10 : Film moyen - Je m'ennuie un peu
4 / 10 : Peu mieux faire - Je m'ennuie beaucoup
3 / 10 : Mauvais film - Je m'ennuie terriblement
2 / 10 : Film nul - Je m'énerve
1 / 10 : Croûte cosmique - J'explose
Dernière édition par Harkento le 2 déc. 18, 20:26, édité 5 fois.

Avatar de l’utilisateur
Thaddeus
Ewok on the wild side
Messages : 5183
Inscription : 16 févr. 07, 22:49
Localisation : 1612 Havenhurst

Re: Votre film du mois de Novembre 2018

Messagepar Thaddeus » 4 nov. 18, 17:47

Novembre 2018


Image



En liberté ! (Pierre Salvadori, 2018)
S’il est difficile d’écrire sur une comédie vraiment drôle, il l’est encore plus d’en réaliser une. En maître-queux du genre, Salvadori ne se contente pas de faire rire et demande au spectateur de s’amuser pour muscler son intelligence. Son film burlesque, poétique et échevelé active de nombreux mécanismes auxiliaires faisant tourner des trains de pensée lancés sur les voies de traverse entre fiction et réalité, liberté et servitude, innocence et culpabilité, masque et révélation, être et paraître. Sa beauté consiste à dévoiler la vérité de personnages infiniment aimables (l’héroïque dévotion d’Yvonne, la rancœur surmontée d’Antoine, la pureté si touchante d’Agnès), servis par d’étincelants acteurs, au fil d’un script constamment imprévisible où la discrète amertume le dispute au romantisme le plus délicat. 5/6

Qiu Ju, une femme chinoise (Zhang Yimou, 1992)
Aux cadrages précis et aux compositions chromatiques sophistiquées succède ici le néoréalisme d’une démarche bien plus dépouillée. Zhang recourt à un tournage semi-documentaire pour conter l’histoire d’une paysanne de la Chine du Nord exigeant des excuses au mauvais traitement subi par son mari. Les joues rougies de froid, emmitouflée façon Bibendum, Qiu Ju va à pied au district, puis en bus au tribunal, de sa démarche de canard décidé. Quand bien même juges et policiers sont de braves gens serviables, dépeints sans manichéisme, elle guerroie pour l’honneur et, sur ses pas, c’est tout un système autocrate qui saute aux yeux, son absurde pesanteur bureaucratique, les vices de l’immobilisme national, ainsi que la nécessité de prendre son destin en main, condition première de la démocratie. 4/6

Henry et June (Philip Kaufman, 1990)
L’acte créateur est aussi difficilement transmissible au cinéma que la douleur d’une rage de dents dans la vie. Le cinéaste prend donc un certain risque en adaptant le fragment du Journal d’Anaïs Nin qui détaille sa liaison avec Henry Miller dans le Paris bohème des années trente. Plus gourmand d’illustrer les mots de l’amour que l’amour des mots, il cherche à définir la part d’engagement sentimental nécessaire à la vie érotique, dans une kyrielle de duos sexuels et de panoramas aphrodisiaques servie par un art consommé de la mise en scène licencieuse. Loin de l’insane caquet psychologique du drame bourgeois, il a aussi le bon goût de choisir, pour l’incarnation gracile de l’ingénuité et celle de la femme charnue mais éthérée, ces deux belles et intrigantes actrices que sont Maria de Medeiros et Uma Thurman. 4/6

High life (Claire Denis, 2018)
D’une cinéaste aussi libre et irréductible, inutile d’attendre Les Douze Salopards dans le cosmos. Sa proposition SF, radicale, stimulante, fouailleuse jusqu’à l’os, subvertit le genre tout en en préservant l’essence. La biologie l’emporte ici sur la physique, et il s’agit de voir, de subir, de ressentir les effets plutôt que de comprendre les implications d’un voyage sensitif dont le minimalisme low-tech cultive une complète et immersive fascination. Si dans l’espace personne ne vous entend crier, c’est parce que notre condition y est réduite à sa plus simple expression : solitaire, minuscule, prête à exploser (l’esprit comme le corps), soumise aux contingences des fluides et de la matière, inéluctablement aspirée par le soleil noir de la mélancolie, mais apte à préserver à travers la relation d’un père et de sa fille le dernier quantum d’humanité. 5/6

Petits frères (Jacques Doillon, 1999)
Il était normal que Doillon, éternel peintre d’une pré-adolescence en rupture, installe un beau jour sa caméra dans une cité de banlieue, communauté avec ses règles, ses frontières, ses rituels, son langage bigarré. L’art du cinéaste réside ici dans le maintien des fils, non seulement de la trame des évènements, mais aussi et surtout du souffle, de la spontanéité, de la réitération créative du geste et de la parole. Il ressource sa faculté à n’éluder ni la crudité ni la cruauté d’une réalité qui n’est jamais transfigurée à des fins romanesques. Aussi éloigné de la thèse opportuniste que de la prise de position polémique, le film est moins le relevé scrupuleux de réflexes behavioristes que le résultat modeste, dynamique et convaincant d’une alchimie visant à exprimer la sensibilité vive d’un état-chrysalide. 4/6

Popeye (Robert Altman, 1980)
Commandée par Disney, l’entreprise octroie à Altman le plus gros budget de sa carrière. Tout passe bien sûr dans les décors, costumes et accessoires d’une esthétique cherchant à retrouver le charme artisanal du cinéma d’aventures et de flibuste. Et le soin apporté aux départements techniques n’est pas loin de constituer le seul intérêt de ce gros loukoum indigeste qui se traîne de gag pas drôle en chanson calamiteuse, au fil d’une narration rachitique. Il y a de quoi rester embarrassé devant les efforts que déploie le réalisateur pour insuffler la vie à cette mécanique grippée de marionnettes, de clowns, d’acrobates, d’hommes-caoutchouc, et devant l’obésité du résultat, plombé par l’agitation la plus stérile. Malgré l’abattage des acteurs (Shelley Duvall fait une Olive idéale), le ratage est à peu près complet. 2/6

Un étrange voyage (Alain Cavalier, 1981)
Un film simple et doux, lumineux et transparent, marqué d’une sensibilité particulière qu’on serait bien en peine de trouver ailleurs que dans le cinéma français. Cet étrange voyage aux allures d’escapade, au goût d’école buissonnière, est celui dans lequel se lancent un père et sa fille le long de la voie ferrée Paris-Troyes, pour retrouver leur mère et grand-mère disparue. En arpentant le ballast, en retournant chaque fourré, ils prennent le temps de s’écouter, de se parler, de se regarder, avec parfois un sentiment d’à-quoi bon sur lequel la tendresse finit toujours par l’emporter. Tout de délicate complicité, Jean Rochefort et Camille de Casabianca transmettent avec superbe cet art de l’impalpable, préservé des ornières du pointillisme psychologique, qui pousse le réalisateur à habiter ses propres images. 5/6

Une certaine rencontre (Robert Mulligan, 1963)
Il fallait une certaine audace pour traiter frontalement, en ce début des années soixante, de sujets aussi proscrits que l’avortement ou les relations sexuelles hors mariage, et pour les intégrer au sein d’une peinture sociale puisant, au-delà du pittoresque italo-américain, au cœur de la réalité (poids des traditions familiales, besoin d’émancipation, chômage de masse). New York devient ici un personnage à part entière qui baigne de ses pulsations cette ballade "mélancomique", intime et affectueuse, très moderne dans ses accents comme dans sa dramaturgie. Natalie Wood, toujours aussi merveilleuse en jeune femme libre, indépendante, sans attaches, et Steve McQueen, brave garçon assumant ses responsabilités, y composent un couple à son image : riche, alchimique, profondément attachant. 5/6

Le lys de Brooklyn (Elia Kazan, 1945)
Parce que, de toute évidence, l’histoire de cette famille d’immigrés irlandais tentant de préserver leur quotidien dans le quartier populeux de Brooklyn concerne directement le cinéaste, ce premier long-métrage est sans doute celui où il met le plus de lui-même durant sa période Fox. Il est de ces œuvres infiniment délicates que le moindre excès de sentimentalisme, le plus petit faux pas pourrait compromettre, mais qui se maintiennent miraculeusement en état de grâce. Entre le père idéal enchantant la vie et encourageant ses rêves et la mère courage qui lui inculque les nécessités de l’existence, la jeune héroïne accomplit un parcours initiatique baigné d’une immense chaleur humaine, dont la germination émotionnelle ne cesse de croître jusqu’à nous rincer de larmes. Un véritable trésor méconnu. 5/6

Mort sur le gril (Sam Raimi, 1985)
Un héros timide et racho, une jolie fille paumée, un gigolo mondain, une curieuse par qui tout arrive, deux dératiseurs débiles et sadiques devenus tueurs professionnels, et bien sûr le crime parfait. Une histoire de fous donc, racontée dans un cartoon macabre en prise de vue réelles, un valdinguant bordel (co-écrit par les frères Coen) qui ne soucie de rien et surtout pas du bon goût, un canevas pour le moins original qui pourrait flanquer une peur bleue mais que le cinéaste brode des couleurs vives de l’humour. Pour définir ce délirant cocktail parodique, il faudrait essayer d’imaginer la rencontre des univers de Mickey Rooney et d’Humphrey Bogart, de l’inspecteur Clouseau et de Sir Alfred. À condition d’en accepter les lourdeurs et le caractère brouillon, la farce s’avère assez fraîche et amusante. 4/6

King of the hill
Au début de sa carrière tout comme aujourd’hui, Soderbergh ne se préoccupait guère de tracer les contours de son univers et envisageait le cinéma comme une manière d’investir un autre temps, un autre lieu – ici le Saint Louis de 1933, miné par la grande Dépression. L’hôtel où réside le jeune Aaron, à l’instar de celui de Barton Fink, figure le point névralgique de ses désirs et de ses angoisses, participe d’un processus imaginaire qui le voit traverser le miroir pour devenir le héros de sa propre création. Par-delà la clarté de sa mise en scène, sa grande finesse de touche, la générosité de son regard, ce beau film initiatique offre à des acteurs aimés (Jeroen Krabbe, Lisa Eichorn, Adrien Brody, Karen Allen) le bonheur de faire vivre, parfois en trois scènes seulement, une humanité vibrante et chaleureuse. 5/6

Tueur d’élite (Sam Peckinpah, 1975)
C’est un Pechinpah fourbu, épuisé par ses luttes avec la production et miné par ses aspirations suicidaires, qui est aux manettes de ce suspense d’espionnage exécuté avec une étonnante indifférence. Sorti la même année que Les Trois Jours du Condor, qui dénonçait de manière autrement plus vigoureuse et convaincante les agissements des services de renseignement américains, le film souffre d’un sens narratif émoussé et n’offre qu’une poignée de fragments inspirés, même s’il prolonge la problématique chère à l’auteur : le lent rétablissement, à force de volonté, d’un homme blessé dans un combat douteux, le jeu ambigu de la trahison et de la loyauté, la paranoïa d’un pays agressé de l’extérieur, la fascination pour la technique et les armes à feu, cette dernière amenant à un ninja fight final digne d’une série Z. 3/6

Birdman (Alejandro Gonzalez Iñarritu, 2014)
Attention : film-performance, gageure stylistique soigneusement calculée pour transformer une poignée de questions existentielles en divertissement intello et fumeux, loin, très loin d’Opening Night. Tout occupé à faire valoir ses trucs et astuces techniques (on a l’impression de le voir monter frénétiquement une mayonnaise sans œuf ni fouet pendant deux heures), Iñarritu dresse une cynique et tapageuse fresque d’égos malades, bouffés par le narcissisme, proférant de confondantes banalités sur la frustration, la célébrité et la soif de reconnaissance. Assorti à ce surrégime stérile, chaque acteur tire la couverture à lui pour tenter de remporter la bataille du cabotinage. Quant à l’image de Lubezki, elle revient à injecter deux gouttes de Curaçao bleu dans un verre d’eau plate : une manière d’esthétiser le vide. 2/6

Oasis (Lee Chang-dong, 2002)
Cette histoire d’amour improbable entre un repris de justice simplet et une jeune handicapée moteur revêt les atours du mélodrame, ses conventions (le couple seul contre tous), son élan, son pessimisme, sans jamais s’engager sur le terrain commun de la fiction consensuelle. Ici pas de frontière définitive délimitant le bien du mal, le normal de l’anormal, mais une vaste zone d’indétermination entre réel contraint et imaginaire libéré. En conservant jusque dans le pathos une approche anecdotique, détachée, désinvolte, Lee se livre à une remarquable réfraction de l’anomalie, forcément scandaleuse, sur un milieu conformiste. Et si son jugement social est sans appel, l’émouvante poésie avec laquelle il révèle la beauté de la laideur et transfigure le quotidien de ses héros gagne toujours de vitesse le désespoir. 5/6



Et aussi :

Les chatouilles (Andréa Bescond & Éric Métayer, 2018) - 4/6
Amanda (Mikhaël Hers, 2018) - 4/6
Le voyage dans la Lune (Georges Méliès, 1902) (CM) - 4/6

Films des mois précédents :
Spoiler (cliquez pour afficher)
Octobre 2018Nos batailles (Guillaume Senez, 2018)
Septembre 2018Les frères Sisters (Jacques Audiard, 2018)
Août 2018Silent voice (Naoko Yamada, 2016)
Juillet 2018L'homme qui voulait savoir (George Sluizer, 1988)
Juin 2018Sans un bruit (John Krasinski, 2018)
Mai 2018Riches et célèbres (George Cukor, 1981)
Avril 2018Séduite et abandonnée (Pietro Germi, 1964)
Mars 2018Mektoub my love : canto uno (Abdellatif Kechiche, 2017)
Février 2018Phantom thread (Paul Thomas Anderson, 2017)
Janvier 2018Pentagon papers (Steven Spielberg, 2017)
Décembre 2017Lettre de Sibérie (Chris Marker, 1958)
Novembre 2017L’argent de la vieille (Luigi Comencini, 1972)
Octobre 2017Une vie difficile (Dino Risi, 1961)
Septembre 2017Casanova, un adolescent à Venise (Luigi Comencini, 1969)
Août 2017La bonne année (Claude Lelouch, 1973)
Juillet 2017 - La fille à la valise (Valerio Zurlini, 1961)
Juin 2017Désirs humains (Fritz Lang, 1954)
Mai 2017Les cloches de Sainte-Marie (Leo McCarey, 1945)
Avril 2017Maria’s lovers (Andreï Kontchalovski, 1984)
Mars 2017À la recherche de Mr Goodbar (Richard Brooks, 1977)
Février 2017Raphaël ou le débauché (Michel Deville, 1971)
Janvier 2017La la land (Damien Chazelle, 2016)
Décembre 2016Alice (Jan Švankmajer, 1987)
Novembre 2016 - Dernières nouvelles du cosmos (Julie Bertuccelli, 2016)
Octobre 2016 - Showgirls (Paul Verhoeven, 1995)
Septembre 2016 - Aquarius (Kleber Mendonça Filho, 2016)
Août 2016 - Le flambeur (Karel Reisz, 1974)
Juillet 2016 - A touch of zen (King Hu, 1971)
Juin 2016 - The witch (Robert Eggers, 2015)
Mai 2016 - Elle (Paul Verhoeven, 2016)
Avril 2016 - La pyramide humaine (Jean Rouch, 1961)
Mars 2016 - The assassin (Hou Hsiao-hsien, 2015)
Février 2016Le démon des femmes (Robert Aldrich, 1968)
Janvier 2016La Commune (Paris 1871) (Peter Watkins, 2000)
Décembre 2015Mia madre (Nanni Moretti, 2015)
Novembre 2015Avril ou le monde truqué (Franck Ekinci & Christian Desmares, 2015)
Octobre 2015Voyage à deux (Stanley Donen, 1967)
Septembre 2015Une histoire simple (Claude Sautet, 1978)
Août 2015La Marseillaise (Jean Renoir, 1938)
Juillet 2015Lumière silencieuse (Carlos Reygadas, 2007)
Juin 2015Vice-versa (Pete Docter & Ronaldo Del Carmen, 2015) Top 100
Mai 2015Deep end (Jerzy Skolimowski, 1970)
Avril 2015Blue collar (Paul Schrader, 1978)
Mars 2015Pandora (Albert Lewin, 1951)
Février 2015La femme modèle (Vincente Minnelli, 1957)
Janvier 2015Aventures en Birmanie (Raoul Walsh, 1945)
Décembre 2014Enquête sur un citoyen au-dessus de tout soupçon (Elio Petri, 1970)
Novembre 2014Lifeboat (Alfred Hitchcock, 1944)
Octobre 2014Zardoz (Sean Connery, 1974)
Septembre 2014Un, deux, trois (Billy Wilder, 1961)
Août 2014Le prix d’un homme (Lindsay Anderson, 1963)
Juillet 2014Le soleil brille pour tout le monde (John Ford, 1953)
Juin 2014Bird people (Pascale Ferran, 2014)
Mai 2014Léon Morin, prêtre (Jean-Pierre Melville, 1961) Top 100
Avril 2014L’homme d’Aran (Robert Flaherty, 1934)
Mars 2014Terre en transe (Glauber Rocha, 1967)
Février 2014Minnie et Moskowitz (John Cassavetes, 1971)
Janvier 201412 years a slave (Steve McQueen, 2013)
Décembre 2013La jalousie (Philippe Garrel, 2013)
Novembre 2013Elle et lui (Leo McCarey, 1957)
Octobre 2013L’arbre aux sabots (Ermanno Olmi, 1978)
Septembre 2013Blue Jasmine (Woody Allen, 2013)
Août 2013La randonnée (Nicolas Roeg, 1971)
Juillet 2013Le monde d’Apu (Satyajit Ray, 1959)
Juin 2013Choses secrètes (Jean-Claude Brisseau, 2002)
Mai 2013Mud (Jeff Nichols, 2012)
Avril 2013Les espions (Fritz Lang, 1928)
Mars 2013Chronique d’un été (Jean Rouch & Edgar Morin, 1961)
Février 2013 – Le salon de musique (Satyajit Ray, 1958)
Janvier 2013L’heure suprême (Frank Borzage, 1927) Top 100
Décembre 2012 – Tabou (Miguel Gomes, 2012)
Novembre 2012 – Mark Dixon, détective (Otto Preminger, 1950)
Octobre 2012 – Point limite (Sidney Lumet, 1964)
Septembre 2012 – Scènes de la vie conjugale (Ingmar Bergman, 1973)
Août 2012 – Barberousse (Akira Kurosawa, 1965) Top 100
Juillet 2012 – Que le spectacle commence ! (Bob Fosse, 1979)
Juin 2012 – Pique-nique à Hanging Rock (Peter Weir, 1975)
Mai 2012 – Moonrise kingdom (Wes Anderson, 2012)
Avril 2012 – Seuls les anges ont des ailes (Howard Hawks, 1939) Top 100
Mars 2012 – L'intendant Sansho (Kenji Mizoguchi, 1954)
Février 2012 – L'ombre d'un doute (Alfred Hitchcock, 1943)
Janvier 2012 – Brève rencontre (David Lean, 1945)
Décembre 2011 – Je t'aime, je t'aime (Alain Resnais, 1968)
Novembre 2011 – L'homme à la caméra (Dziga Vertov, 1929) Top 100 & L'incompris (Luigi Comencini, 1967) Top 100
Octobre 2011 – Georgia (Arthur Penn, 1981)
Septembre 2011 – Voyage à Tokyo (Yasujiro Ozu, 1953)
Août 2011 – Super 8 (J.J. Abrams, 2011)
Juillet 2011 – L'ami de mon amie (Éric Rohmer, 1987)
Dernière édition par Thaddeus le 1 déc. 18, 18:52, édité 7 fois.

Avatar de l’utilisateur
manuma
Accessoiriste
Messages : 1548
Inscription : 31 déc. 07, 21:01

Re: Votre film du mois de Novembre 2018

Messagepar manuma » 4 nov. 18, 20:45

Films vus / Films revus

HALLOWEEN - John Carpenter (1978) : 8.5/10
RIO CONCHOS - Gordon Douglas (1964) : 8.5/10
THE DEUCE / Saison 2 - Alex Hall, Steph Green, Uta Briesewitz, Zetna Fuentes, Susanna White, Tricia Brock, Tanya Hamilton, Minkie Spiro (TV)(2018) : 8.0/10
INCEPTION - Christopher Nolan (2010) : 7.5/10
11 MINUT - Jerzy Skolimowski (2015) : 7.5/10
ARRIVA DORELLIK - Steno (1967) : 7.0/10
GREEN ROOM - Jeremy Saulnier (2015) : 6.5/10
TORINO NERA - Carlo Lizzani (1972) : 6.0/10
THE SMALLEST SHOW ON EARTH - Basil Dearden (1957) : 6.0/10
THE SOLDIER - James Glickenhaus (1982) : 5.5/10
DIAGNOSIS: MURDER - Sidney Hayers (1975) : 5.0/10
LA BATTAGLIA D'INGHILTERRA - Enzo G. Castellari (1969) : 5.0/10
THE LONG HOT SUMMER - Martin Ritt (1958) : 4.5/10
WESTWORLD / Saison 2 - Richard J. Lewis, Vincenzo Natali, Lisa Joy, Craig Zobel, Tarik Saleh, Nicole Kassell, Uta Briesewitz, Stephen Williams, Fred Toye (TV)(2018) : 4.5/10
BARBERSHOP: THE NEXT CUT - Malcolm D. lee (2016) : 4.5/10
UNDEFEATED - John Leguizamo (TV)(2003) : 4.0/10
NINE LIVES - Barry Sonnenfeld (2016) : 3.5/10
JANOSIK. PRAWDZIWA HISTORIA - Kasia Adamik, Agnieszka Holland (2009) : 3.5/10
Dernière édition par manuma le 14 juin 19, 07:31, édité 12 fois.

Avatar de l’utilisateur
cinephage
C'est du harfang
Messages : 22080
Inscription : 13 oct. 05, 17:50

Re: Votre film du mois de Novembre 2018

Messagepar cinephage » 5 nov. 18, 12:36

NOVEMBRE 2018

FILM DU MOIS:

Paper Moon, de Peter Bogdanovitch (1973) 9/10 - Sans doute un des très grands films à camper une relation adulte-enfant qui fonctionne à merveille. Tatum O'Neal est parfaite, la photographie est magnifique, le film aussi drole que tendre. Une très belle réussite.

FILMS DECOUVERTS:
First Man, de Damien Chazelle (2018) 8,5/10 - La conquête spatiale filmée avec une approche intimiste. Quelques séquences magistrales et une interprétation superbe.
Halloween, de David Gordon Green (2018) 7,5/10 - Suite du fameux slasher revisité en mode #metoo, où les femmes cessent d'être victimes et mettent le feu à la baraque...
Cro man, de Nick Park (2018) 5/10 - Assez déçu par cette production Aardman, qui tourne autour d'un match de foot "réinventé", et se révèle plus un remake caché de Lagaan qu'autre chose, le cochon domestique venant remplacer l'intouchable...
Daddy, de Ashim Ahluwalia (2017) 7/10 - Polar indien autour d'une figure criminelle basculant dans le champ politique. Scorsese n'est jamais loin, et le tout manque sans doute de personalité, mais le film se laisse suivre autour des passages obligés du genre.
Roulez jeunesse, de Julien Guetta (2018) 4/10 - Mal joué, ou souffrant d'un mauvais montage des dialogues, ce film est une belle illustration que les bons sentiments ne font pas forcément un bon film.
Le moine d'acier, de Sammo Hung (1977) 7,5/10 - Pour son premier film derrière la caméra, Hung adopte un ton violent, une sexualité crue, et un ton abrupt qui trouve dans sa résolution un aboutissement spectaculaire et cathartique, porté par des chorégraphies très abouties.
Sale temps à l'hotel El royale, de Drew Goddard (2018) 8/10 - Drew Goddard nous offre un somptueux récit policier pour raconter, via un polar, le basculement des années 60 aux seventies... Adieu Kennedy, bonjour Charles Manson. Elegants mouvements de caméra, superbe bande son, et un décor que la mise en scène met parfaitement en valeur.
Flamingo Road, de Michael Curtiz (1949) 7,5/10 - Un récit qui allie politique et relations sulfureuses, un redoutable personnage corrompu incarné par un haïssable Sidney Greenstreet. Une situation noire et si inextricable qu'il faut une fin cucul pour que le film finisse bien. C'est la faiblesse majeure de ce film.
This Gun for Hire / Tueur à gages, de Frank Tuttle (1942) 8/10 - Alan Ladd campe ici un redoutable tueur, mais le contact de la petite souris Veronica Lake saura tirer le meilleur de son caractère. Malgré quelques facilités psychologiques, le film reste fort bien mené, très sombre en plusieurs moments, et sa description d'une industrie cynique et corrompue n'a rien perdu de son actualité. Beaucoup d'éléments du film ont été repris depuis, à tel point qu'il est difficile de voir si ces idées étaient vraiment neuves à l'époque.
Kill, la forteresse des samourais, de Kihachi Okamoto (1968) 8/10 - Un film picaresque, dans lequel Nakadai incarne un samourai repenti, qui essaie de dissuader un paysan de le devenir, alors que les deux se retrouvent pris dans une sombre histoire de rebellion et d'assassinat...
Le grand bain, de Gilles Lellouche (2018) 8/10 - Une charmante comédie de groupe, qui a le mérite de laisser chaque personnage exister et d'apporter un éclairage doux-amer sur des situations sociales difficiles. Immense plaisir de retrouver Claire Nadeau.
Suspiria, de Luca Guadagnino (2018) 6/10 - Remake radicalement différent du film d'Argento, ce Suspiria a le mérite d'une esthétique fascinante, d'une atmosphère prégnante, et son approche de la danse et du sabbat de sorcières sont intéressants. Hélas, la mise en scène abrupte n'en finit pas de nous perdre, d'obscurcir un récit où l'on suggère tout et ne dit pas grand chose. Enfin, un étrange récit d'amour perdu semble au coeur de l'intrigue, sans qu'on s'y intéresse vraiment jamais. Un film qui vaut plus par sa démarche originale que par son résultat, à mon avis.
Les animaux fantastiques: Les crimes de Grindelwald, de David Yates (2018) 4/10 - Pas ici d'animaux fantastiques, pas de crimes non plus, mais beaucoup de discussions verbeuses qui perdront vite quiconque rêve de voir un peu d'action. Il y en a un peu, vers la fin, mais on n'en comprend ni les causes, ni le déroulement. Un vrai raté dans une franchise habituellement plus heureuse...
No Retreat, No Surrender 2: Raging Thunder, de Coret Yuen (1987) 4/10 - Etrange suite qui n'a plus rien à voir avec l'original, déja pas fameux... Ici, le sous-Rambo cotoie le sous-Indiana Jones, on rit souvent des aspects comiques du film, à commencer par le bad guy, un Russe à gros accent qui ressemble à Stéphane Bern. Pas indispensable, mais on ne regrette pas le détour.
Apostle, de Gareth Evans (2018) 7/10 - Un remarquable travail formel, un visuel superbe et une production value irréprochable. L'intrigue, en revanche, s'éparpille un peu en abordant plusieurs thèmes de front, au risque de se perdre un peu en route. On finit le film avec plein de questions que le film pose sans les traiter, ce qu'on appelle des "plotholes", en jargon...
Raman Raghav 2.0 / The Mumbai Murders, d'Anurag Kashyap (2016) 7,5/10 - Entre polar et film social, un récit très sombre de tueur en série et de flic corrompu, mené avec une belle maestria. Fortement recommandé ! Kashyap est vraiment un réalisateur intéressant.
Edvard Munch, de Peter Watkins (1974) 9/10 - Documentaire ? Biopic ? Reflexion sur l'art ? Tout cela à la fois, cet excellent film de Watkins est aussi passionnant que foisonnant, éclairant, et d'une richesse formidable. Que d'émotion dans ce film !
Phantom Lady, de Robert Siodmak (1944) 7,5/10 - Un bon film noir dans lequel une secrétaire sauve son patron de l'échaffaud. A noter une séquence de jazz d'anthologie, sorte de métaphore sexuelle dans laquelle Elisha Cook Jr est absolument mémorable.

FILMS REVUS:
Prince of Darkness, de John Carpenter (1987) 7,5/10 - Malgré une intrigue aux failles insondables, ce film tout en slowburn horrifique garde quelques images fortes et malaisantes qui me procurent toujours un grand plaisir de spectateur.
Undercurrent / Lame de fond, de Vincente Minnelli (1946) 6/10 - Révision à la hausse, mais ça reste modeste. Women's picture matiné d'une ambiance sombre et conspiratrice, le film ne prend jamais vraiment d'ampleur, sauf dans un finale assez inattendu dans son déroulement.
Le sabre de la vengeance, de Chang Cheh (1969) 8/10 - Un film spectaculaire et très inventif, entièrement tourné vers l'action, que l'on revoit avec plaisir.
Assaut, de John Carpenter (1976) 8,5/10 - Révision heureuse de ce classique qui oppose champ/hors-champ d'une manière presque théorique, dans un film pourtant particulièrement prosaïque et axé sur l'action...

Films des mois précédent
Spoiler (cliquez pour afficher)
janvier 2011=Incendies (Villeneuve)
février 2011=Portrait of Jennie (Dieterle)
mars 2011=Orgueil et préjugés (Wright)
avril 2011=Murder by Contract (Lerner)
mai 2011=Vincent, François, Paul, et les autres (Sautet)
juin 2011=Les contes cruels du Bushido (Imai)
juillet 2011=Underworld (Von Sternberg)
aout 2011=L'heure suprême (Borzage)
septembre 2011=L'Apollonide, souvenirs de la maison close (Bonello)
octobre 2011=The ox-bow incident (Wellman)
novembre 2011=The Movie Orgy (Dante)
décembre 2011=Mission Impossible : le protocole fantôme (Bird)
janvier 2012=Take Shelter (Nichols)
février 2012=Gentleman Jim (Walsh)
mars 2012=Le miroir (Tarkovski)
avril 2012=Divorce à l'italienne (Germi)
mai 2012=La cabane dans les bois (Goddard)
juin 2012=Les meilleures années de notre vie (Wyler)
juillet 2012=Feux dans la plaine (Ichikawa)
aout 2012=Wichita (Tourneur)
septembre 2012=Baraka (Fricke)
octobre 2012=Les grandes espérances (Lean)
novembre 2012=Man Hunt (Lang)
décembre 2012=Wings (Shepitko)
janvier 2013=Les dimanches de Ville d'Avray (Bourguignon)
février 2013=Wings (Wellman)
mars 2013=Le bossu de Notre-Dame (Wise & Trousdale)
avril 2013=Comme des frères (Gélin)
mai 2013=Walkabout (Roeg)
juin 2013=Kekexili (Chuan)
juillet 2013=Doro no kawa (Oguri)
aout 2013=My Childhood (Douglas)
septembre 2013=Hoop Dreams (James)
octobre 2013=Pique-nique à Hanging Rock (Weir)
novembre 2013=Du rififi chez les hommes (Dassin)
decembre 2013=Heimat, chronique d'un rêve (Reitz)
janvier 2014=Hearts of Darkness: A Filmmaker's Apocalypse (Bahr & Hickenlooper)
fevrier 2014=The Grand Budapest Hotel (Anderson)
mars 2014=Voyage à Tokyo (Ozu)
avril 2014=Untel père et fils (Duvivier)
mai 2014=Seuls sont les indomptés (Miller)
juin 2014=Les harmonies Werckmeister (Tarr)
juillet 2014=La maison des geishas (Fukasaku)
aout 2014=The Act of Killing (Oppenheimer)
septembre 2014=White God (Mundruczó)
octobre 2014=Gone Girl (Fincher)
novembre 2014=Odd Man Out (Reed)
decembre 2014=Le retour (Zvyagintsev)
janvier 2015=Le Soleil brille pour tout le monde (Ford)
février 2015=Le vent (Sjostrom)
mars 2015=Eté précoce (Ozu)
avril 2015=The taking of Tiger Mountain (Hark)
mai 2015=Mad Max: Fury Road (Miller)
juin 2015=Vice versa (Docter)
juillet 2016=Johnny BelindaN(Negulesco)
aout 2015=Selon la loi (Koulechov)
septembre 2015=Gosses de Tokyo (Ozu)
octobre 2015=La baie sanglante (Bava)
novembre 2015=La vie passionnée de Vincent van Gogh (Minelli)
decembre 2015=La chanteuse de Pansori (Kwon-Taek)
janvier 2016=L'ange exterminateur (Bunuel)
février 2016=Le vieux Manoir (Stiller)
mars 2016=Un temps pour vivre, un temps pour mourir (Hsiao Hsien)
avril 2016=Vivre sa vie (Godard)
mai 2016=Nazarin (Bunuel)
juin 2016=Voyage à travers le cinéma français (Tavernier)
juillet 2016=Et tournent les chevaux de bois (Montgomery)
août 2016=Le festin de Babette (Axel)
septembre 2016=La region salvaje (Escalante)
octobre 2016=The Deep Blue Sea (Davies)
novembre 2016=La fille de Brest (Bercot)
decembre 2016=The Mermaid (Chow)
janvier 2017=Le cheval de Turin (Tarr)
fevrier 2017=Loving (Nichols)
mars 2017=The Lost City of Z (Gray)
avril 2017=Saving Sally (Liongoren)
mai 2017=The Tin Star (Mann)
juin 2017=Comme un torrent (Minnelli)
juillet 2017=Le monde lui appartient (Walsh)
aout 2017=Taking off (Forman)
septembre 2017=Trois pages d'un journal (Pabst)
octobre 2017=Long Weekend (Eggleston)
novembre 2017=Chasse au gang (de Toth)
decembre 2017=The Florida Project (Baker)
janvier 2018=Coco (Unkrich & Molina)
fevrier 2018=la forme de l'eau (del Toro)
mars 2018=L'arche russe (Sokourov)
avril 2018=Ready Player One (Spielberg)
mai 2018=Plaire, aimer et courir vite (Honoré)
juin 2018=Chambre avec vue (Ivory)
juillet 2018=Dragon Inn (Hu)
aout 2018=Green Fish (Lee Chang-Dong)
septembre 2018=Fanny et Alexandre (Bergman)
octobre 2018=Deux mains, la nuit (Siodmak)
Obviously the world is not a wish-granting factory (The fault in our stars, Josh Boone, 2014)
Pour caler mes bennos

Avatar de l’utilisateur
Spongebob
Producteur
Messages : 8252
Inscription : 21 août 03, 22:20
Last.fm
Liste de DVD
Localisation : Pathé Beaugrenelle

Re: Votre film du mois de Novembre 2018.

Messagepar Spongebob » 9 nov. 18, 17:33

Tiens ça faisait très longtemps que je n'avais pas participé.

Novembre 2018

Film du mois

Image

Films découverts

Les Aventures de Jack Burton dans les griffes du mandarin, de John Carpenter (1986) : 8,5/10
Hana-Bi de Takeshi Kitano (1997) 8,5/10
Violent Cop, de Takeshi Kitano (1989) : 8/10
Girl, de Lukas Dhont (2018) : 8/10
The Mirror, de Mike Flanagan (2015) : 7,5/10
La Ballade de Buster Scruggs de Joel Coen et Ethan Coen (2018) : 7,5/10
Fog, de John Carpenter (1980) : 7,5/10
Kids Return, de Takeshi Kitano (1996) : 7/10
Sonatine, mélodie mortelle, de Takeshi Kitano (1993) : 7/10
Miraï, ma petite soeur, de Mamoru Hosoda (2018) : 6,5/10
Kursk de Thomas Vinterberg (2018) : 6,5/10
Le Grand bain, de Gilles Lellouche (2018) : 6/10
Bohemian Rhapsody, de Bryan Singer (2018) : 5,5/10

Films revus
Mad Max Fury Road de George Miller (2015) 9,5/10
Mad Max 2 : le défi de George Miller (1981) : 9/10
Mad Max de George Miller (1979) : 8/10
L'Etrange créature du lac noir, de Jack Arnold (1954) : 6/10

Séries découvertes

Rick et Morty (3 saisons) de Dan Harmon et Justin Roiland : 9/10
The Haunting of Hill House - Saison 1 de Mike Flanagan (2018) : 8,5/10
Killing Eve - Saison 1 (2018) : 8/10
How I Met Your Mother - Saison 1 (2005) : 7/10
This Is Us - Saison 3 (2018) : en cours
Dernière édition par Spongebob le 28 nov. 18, 14:46, édité 10 fois.

Avatar de l’utilisateur
Major Tom
Petit ourson de Chine
Messages : 19031
Inscription : 24 août 05, 14:28

Re: Votre film du mois de Novembre 2018

Messagepar Major Tom » 11 nov. 18, 05:59



Création de mon Top 100 oblige (et préparation d'une nouvelle vidéo galactique), j'aurais surtout revu/réévalué quelques films ce mois-ci...

Films découverts - Top 3 :

Les Indestructibles 2 (Brad Bird, 2018) 8/10
Passengers (Morten Tyldum, 2016) 3/10
Life : Origine inconnue (Daniel Espinosa, 2016) 2/10
Coco (Lee Unkrich et Adrian Molina, 2017) 9/10
Les Gardiens de la Galaxie (James Gunn, 2014) 5/10
Red Planet (Antony Hoffman, 2000) 4/10
Une semaine de vacances (Bertrand Tavernier, 1980) 8/10

Film revus :

Playtime (Jacques Tati, 1967) 10/10
2001, l'odyssée de l'espace (Stanley Kubrick, 1968) 10/10
After Hours (Martin Scorsese, 1985) 10/10
Apocalypse Now (Francis Ford Coppola, 1979) 10/10
Arrête-moi si tu peux (Steven Spielberg, 2002) 10/10
Les Aventuriers de l'Arche perdue (Steven Spielberg, 1981) 10/10
Das Boot (Wolfgang Petersen, 1981) 10/10
La Bonne année (Claude Lelouch, 1973) 10/10
Les Contes de la lune vague après la pluie (Kenji Mizoguchi, 1953) 10/10
Le Fantôme de la liberté (Luis Buñuel, 1974) 10/10
La Flèche brisée (Delmer Daves, 1950) 10/10
La Jetée (Chris Marker, 1962) 10/10
Le Loup-garou de Londres (John Landis, 1981) 10/10
Mulholland Drive (David Lynch, 2001) 10/10
Nosferatu : Fantôme de la nuit (Werner Herzog, 1979) 10/10
Ratatouille (Brad Bird, 2007) 10/10
Le Seigneur des anneaux : La Communauté de l'anneau (Peter Jackson, 2001) 10/10
La Soif du mal (Orson Welles, 1958) 10/10
Witness (Peter Weir, 1985) 10/10
Indiana Jones et le Royaume du Crâne de Cristal (Steven Spielberg, 2008) Image/10
Le 5ème Élément (Luc besson, 1997) 2/10
L'Étoffe des héros (Philip Kaufman, 1983) 10/10
Gravity (Alfonso Cuarón, 2013) 6/10
Contact (Robert Zemeckis, 1997) 7/10
Dernière édition par Major Tom le 30 nov. 18, 13:28, édité 5 fois.
Image Image
Clique sur une des vignettes au-dessus... Image ...et ta vie va changer pour toujours

Avatar de l’utilisateur
MJ
Conseiller conjugal
Messages : 11276
Inscription : 17 mai 05, 19:59
Localisation : Chez Carlotta

Re: Votre film du mois de Novembre 2018

Messagepar MJ » 15 nov. 18, 21:01

NOVEMBRE 2018

Film du mois

Image

Madeline's Madeline (Josephine Decker)

Films des Mois Précédents

Spoiler (cliquez pour afficher)
Mai 2005: Lost Highway (David Lynch)
Juin 2005: Sur la route de Madison (Clint Eastwood)
Juillet 2005: Shining (Stanley Kubrick)
Aout 2005: Starship Troopers (Paul Verhoeven)
Septembre 2005: Les Proies (Don Siegel)
Octobre 2005: The Hitcher (Robert Harmon)
Novembre 2005: Stalker (Andréi Tarkovski)
Décembre 2005: Saraband (Ingmar Bergman)

Janvier 2006: Sueurs froides (Alfred Hitchcock)
Février 2006: La Nuit du Chasseur (Charles Laughton)
Mars 2006: Chinatown (Roman Polanski)
Avril 2006: Le parrain - 2ème partie (Francis Ford Coppola)
Mai 2006: Le Narcisse Noir (Michael Powell & Emeric Pressburger)
Juin 2006: Andréi Roublev (Andréi Tarkovski)
Juillet 2006: The Blade (Tsui Hark)
Août 2006: Crìa Cuervos (Carlos Saura)
Septembre 2006: Barton Fink (Joel & Ethan Coen)
Octobre 2006: Crimes et Délits (Woody Allen)
Novembre 2006: Hors d'Atteinte (Steven Soderbergh)
Décembre 2006: The Devil's Rejects (Rob Zombie)

Janvier 2007: Edvard Munch (Peter Watkins)
Février 2007: Coeurs (Alain Resnais)
Mars 2007: Cet obscur objet du désir (Luis Bunuel)
Avril 2007: The Brown Bunny (Vincent Gallo)
Mai 2007: Tristana (Luis Bunuel)
Juin 2007: Un condamné à mort s'est échappé (Robert Bresson)
Juillet 2007: Le Labyrinthe de Pan (Guillermo Del Toro)
Aout 2007: Zodiac (David Fincher)
Septembre 2007: Duel au Soleil (King Vidor)
Octobre 2007: Manon des Sources (Marcel Pagnol)
Novembre 2007: Election 2 (Johnnie To)
Décembre 2007: The Naked Kiss (Samuel Fuller)

Janvier 2008: A Nos Amours (Maurice Pialat)
Février 2008: The River (Frank Borzage)
Mars 2008: Shoah (Claude Lanzmann)
Avril 2008: La Cérémonie (Claude Chabrol)
Mai 2008: Le fond de l'air est rouge (Chris Marker)
Juin 2008: Drowning by Numbers (Peter Greenaway)
Juillet 2008: Sabrina (Billy Wilder)
Août 2008: Le Chagrin et la Pitié (Marcel Ophüls)
Septembre 2008: La Stratégie de l'Araignée (Bernardo Bertolucci)
Octobre 2008: Dr. Folamour (Stanley Kubrick)
Novembre 2008: Madame de... (Max Ophuls)
Décembre 2008: Les Nuits Blanches (Luchino Visconti)

Janvier 2009: Husbands (John Cassavetes)
Février 2009: Chien Enragé (Akira Kurosawa)
Mars 2009: Colonel Blimp (Michael Powell & Emeric Pressburger)
Avril 2009: Le Tombeau des Lucioles (Isao Takahata)
Mai 2009: Millenium Mambo (Hou Hsiao Hsien)
Juin 2009: La Fièvre dans le Sang (Elia Kazan)
Juillet 2009: Le Point de Non-Retour (John Boorman)
Août 2009: Twin Peaks - Saison 2 (David Lynch & Mark Frost)
Septembre 2009: Profession: Reporter (Michelangelo Antonioni)
Octobre 2009: Ma Nuit Chez Maud (Eric Rohmer)
Novembre 2009: Le Syndrome de Stendhal (Dario Argento)
Décembre 2009: Voyage à Tokyo (Yasujiro Ozu)

Janvier 2010: Cérémonie Secrète (Joseph Losey)
Février 2010: Panique à Needle Park (Jerry Schatzberg)
Mars 2010: New Rose Hotel (Abel Ferrara)
Avril 2010: Sérénade à Trois (Ernst Lubitsch)
Mai 2010: Le Verdict (Sidney Lumet)
Juin 2010: Un ange à ma table (Jane Campion)
Juillet 2010: L'Ami Américain (Wim Wenders)
Août 2010: Soldier of Orange -Director's Cut (Paul Verhoeven)
Septembre 2010: Afriques: Comment ça va avec la douleur? (Raymond Depardon)
Octobre 2010: Les Deux Anglaises et le Continent (François Truffaut)
Novembre 2010: Eve (Joseph L. Mankiewicz)
Décembre 2010: Tiresia (Bertrand Bonello)

Janvier 2011: Experiment in Terror (Blake Edwards)
Février 2011: Poetry (Lee Chang-Dong)
Mars 2011: Safe (Todd Haynes)
Avril 2011: Nowhere (Gregg Araki)
Mai 2011: La Maman et la Putain (Jean Eustache)
Juin 2011: La Loi du Milieu (Mike Hodges)
Juillet 2011: To Sleep With Anger (Charles Burnett)
Août 2011: Melancholia (Lars Von Trier)
Septembre 2011: L'Apollonide - Souvenirs de la Maison Close (Bertrand Bonello)
Octobre 2011: Le Cercle Rouge (Jean-Pierre Melville)
Novembre 2011: A Star is Born (George Cukor)
Décembre 2011: Assaut (John Carpenter)

Janvier 2012: Taking Off (Miloš Forman)
Février 2012: Take Shelter (Jeff Nichols)
Mars 2012: Requiem pour un Massacre (Elem Klimov)
Avril 2012: Irène (Alain Cavalier)
Mai 2012: Family Life (Ken Loach)
Juin 2012: Le Fleuve (Jean Renoir)
Juillet 2012: White Dog (Samuel Fuller)
Août 2012: Place aux Jeunes (Leo McCarey)
Septembre 2012: Mishima (Paul Schrader)
Octobre 2012: My Own Private Idaho (Gus Van Sant)
Novembre 2012: Seuls les anges ont des ailes (Howard Hawks)
Décembre 2012: Milestones (Robert Kramer & John Douglas)

Janvier 2013: Umberto D. (Vittorio De Sica)
Février 2013: Sorcerer (William Friedkin)
Mars 2013: Spring Breakers (Harmony Korine)
Avril 2013: Into the Abyss (Werner Herzog)
Mai 2013: Sans Toit Ni Loi (Agnès Varda)
Juin 2013: Cutter's Way (Ivan Passer)
Juillet 2013: Eurêka (Shinji Aoyama)
Août 2013: Pension d'Artistes (Gregory LaCava)
Septembre 2013: Nobody's Daughter Haewon (Hong Sang-soo)
Octobre 2013: Hors Satan (Bruno Dumont)
Novembre 2013: Syndromes and a Century (Apichatpong Weerasethakul)
Décembre 2013: Il Posto (Ermanno Olmi)

Janvier 2014: De l'influence des rayons gamma sur le comportement des marguerites (Paul Newman)
Février 2014: A Touch of Sin (Jia Zhang-Ke)
Mars 2014: Wrong Cops (Quentin Dupieux)
Avril 2014: Où est la maison de mon ami? (Abbas Kiarostami)
Mai 2014: Louie - Saison 4 (Louis C.K.)
Juin 2014: Les Hommes Le Dimanche (Robert Siodmak & Edgar G. Ulmer)
Juillet 2014: Under the Skin (Jonathan Glazer)
Août 2014: School Daze (Spike Lee)
Septembre 2014: Barcelona (Whit Stillman)
Octobre 2014: Modern Romance (Albert Brooks)
Novembre 2014: L'Oreille (Karel Kachyňa)
Décembre 2014: La vie comme ça (Jean-Claude Brisseau)

Janvier 2015: Two Rode Together (John Ford)
Février 2015: Val Abraham (Manoel de Oliveira)
Mars 2015: Inherent Vice (Paul Thomas Anderson)
Avril 2015: Jauja (Lisandro Alonso)
Mai 2015: Outrage (Ida Lupino)
Juin 2015: Trois souvenirs de ma jeunesse (Arnaud Desplechin)
Juillet 2015: Grey Gardens (Ellen Hovde, Muffie Meyer, Al & David Maysles)
Août 2015: Heaven Knows What (Josh & Benny Safdie) / Queen of Earth (Alex Ross Perry)
Septembre 2015: Un Si Doux Visage (Otto Preminger)
Octobre 2015: Out 1: Noli me tangere (Jacques Rivette & Suzanne Schiffman)
Novembre 2015: Mistress America (Noah Baumbach)
Décembre 2015: Vaudou (Jacques Tourneur)

Janvier 2016: Espions sur la Tamise (Fritz Lang)
Février 2016: La Pyramide Humaine (Jean Rouch)
Mars 2016: Love - Saison 1 (Judd Apatow & Lesley Arfin & Paul Rust)
Avril 2016: Walden (Jonas Mekas)
Mai 2016: Crumb (Terry Zwigoff)
Juin 2016: The Neon Demon (Nicolas Winding Refn)
Juillet 2016: Smorgasbord (Jerry Lewis)
Août 2016: L'Enfer Blanc du Piz Palü (Arnold Fanck & Georg Wilhelm Pabst)
Septembre 2016: Voyage en Italie (Roberto Rossellini)
Octobre 2016: Frownland (Ronald Bronstein)
Novembre 2016: Touki Bouki (Djibril Diop Mambéty)
Décembre 2016: L'Âme Soeur (Fredi M. Murer)

Janvier 2017: Monsieur Verdoux (Charles Chaplin)
Février 2017: Demain est un autre jour (Douglas Sirk)
Mars 2017: Portrait d'une jeune fille de la fin des années 60 à Bruxelles (Chantal Akerman)
Avril 2017: Win It All (Joe Swanberg)
Mai 2017: La Rue de la Honte (Kenji Mizoguchi)
Juin 2017: Quinze Jours Ailleurs (Vincente Minnelli)
Juillet 2017: Slacker (Richard Linklater)
Août 2017: Gertrud (Carl Theodor Dreyer)
Septembre 2017: Ten Skies (James Benning)
Octobre 2017: Will success spoil Rock Hunter? (Frank Tashlin)
Novembre 2017: Stop Making Sense (Jonathan Demme)
Décembre 2017: Messidor (Alain Tanner)

Janvier 2018: Une longue journée qui s'achève (Terence Davies)
Février 2018: Un Beau Soleil Intérieur (Claire Denis)
Mars 2018: Une Page Folle (Teinosuke Kinugasa)
Avril 2018: Guelwaar (Ousmane Sembène)
Mai 2018: Senses (Ryûsuke Hamaguchi)
Juin 2018: Les Amants de la Nuit (Nicholas Ray)
Juillet 2018: Entertainment (Rick Alverson)
Août 2018: Anatahan (Josef von Sternberg)
Septembre 2018: Tilaï (Idrissa Ouedraogo)
Octobre 2018: Le Marchand des Quatre Saisons (Rainer Werner Fassbinder)
"Personne ici ne prend MJ ou GTO par exemple pour des spectateurs de blockbusters moyennement cultivés." Strum

Avatar de l’utilisateur
Miss Nobody
heureuse d'être contente
Messages : 9444
Inscription : 23 oct. 05, 16:37
Localisation : Quelque part ailleurs

Re: Votre film du mois de Novembre 2018

Messagepar Miss Nobody » 18 nov. 18, 10:40

FILMS DU MOIS DE NOVEMBRE 2018

Film du mois
Image

Films vus

* Mouchette (Bresson) ●●●●○ ♡ FILM DU MOIS ♡
...
* Quai des orfèvres (Clouzot) ●●●○○
...
* Au revoir là haut (Dupontel) ●●○○○
...
* Invasion Los Angeles (Carpenter) ●●○○○
...
* Max et les Maximonstres (Jonze) ●●○○○
...

Films revus

* Ratatouille (Bird) ●●●●○
...
* Un air de famille (Klapisch) ●●●○○
...

Top du mois

FILMS DES MOIS PRECEDENTS

Spoiler (cliquez pour afficher)
octobre 2005 = L'aventure de Mme Muir (Mankievicz)
novembre 2005 = Match Point (Allen)
decembre 2005 = Voyage à deux (Donen)

janvier 2006 = Wallace et gromit et le lapin garou (Park)
février 2006 = Lettre d'une inconnue (Ophuls)
mars 2006 = Un jour à new york (Donen/Kelly)
avril 2006 = Walk the line (Mangold)
mai 2006 = Une histoire immortelle (Welles)
juin 2006 = La vie est belle (Capra)
juillet 2006 = Beau fixe sur New York (Donen/Kelly)
aout 2006 = La prisonnière du desert (Ford)
septembre 2006 = Les enfants du paradis (Carné)
octobre 2006 = Les 400 coups (Truffaut)
novembre 2006= La mouche (Cronenberg)
decembre 2006= Assurance sur la mort (Wilder)

janvier 2007= The shop around the corner (Lubitsch)
fevrier 2007= La vie des autres (Henckel von Donnersmarck)
mars 2007= Comme un torrent (Minnelli)
avril 2007= Sue, perdue dans Manhattan (Kollek)
mai 2007= The Magdalene Sisters (Mullan)
juin 2007= L'impasse (De Palma)
juillet 2007= Le scaphandre et le papillon (Schnabel)
août 2007= Le boucher (Chabrol)
septembre 2007= Les méduses (Keret & Geffen)
octobre 2007= Loulou (Pabst)
novembre 2007= 2001 l'odyssée de l'espace (Kubrick)
décembre 2007= Hiroshima mon amour (Resnais)

janvier 2008= Le silence (Bergman)
février 2008= No country for old men (Coen)
mars 2008= Faux semblants (Cronenberg)
avril 2008= Ascenseur pour l'échafaud (Malle)
mai 2008= Les fils de l'homme (Cuaron)
juin 2008= The thing (Carpenter)
juillet 2008= Short Cuts (Altman)
Août 2008= Ariane (Wilder)
Septembre 2008= Bonnie & Clyde (Penn)
Octobre 2008= Madame Bovary (Minnelli)
Novembre 2008= Il était une fois en Amérique (Leone)
Décembre 2008= Head-on (Akin)

Janvier 2009= En chair et en os (Almodovar)
Février 2009= Gran Torino (Eastwood)
Mars 2009= Une certaine rencontre (Mulligan)
Avril 2009= Breezy (Eastwood)
Mai 2009= Le voyeur (Powell)
Juin 2009= Etreintes Brisées (Almodovar)
Juillet 2009= Vincent, François, Paul et les autres (Sautet)
Août 2009= L'enfer est à lui (Walsh)
Septembre 2009= Les visiteurs (Kazan)
Octobre 2009= La valse dans l'ombre (LeRoy)
Novembre 2009= L'invasion des profanateurs (Kaufman)
Décembre 2009= L'armée des ombres (Melville)

Janvier 2010= Quand passent les cigognes (Kalotozov)
Février 2010= Le temps d'aimer et le temps de mourir (Sirk)
Mars 2010= Scènes de la vie conjugale (Bergman)
Avril 2010= Les feux de la rampe (Chaplin)
Mai 2010= La scandaleuse de Berlin (Wilder)
Juin 2010= Papillon (Schaffner)
Juillet 2010= Le grand amour (Etaix)
Août 2010= L'impossible monsieur bébé (Hawks)
Septembre 2010= L'aurore (Murnau)
Octobre 2010= L'ange des Maudits (Lang)
Novembre 2010= La fille de Ryan (Lean)
Décembre 2010= Moon (Jones)

Janvier 2011= Johnny Guitar (Ray)
Février 2011= La source (Bergman)
Mars 2011= Stalag 17 (Wilder)
Avril 2011= Série Noire (Corneau)
Mai 2011 = L'année du dragon (Cimino)
Juin 2011 = Bienvenue à Gattaca (Niccol)
Juillet 2011 = A bout de course (Lumet)
Aout 2011 = Du silence et des ombres (Mulligan)
Septembre 2011 = Une femme dangereuse (Walsh)
Octobre 2011 = Drive (Winding Refn)
Novembre 2011 = Monsieur Verdoux (Chaplin)
Décembre 2011= Zelig (Allen)

Janvier 2012= Fanny et Alexandre (Bergman)
Février 2012= Les nuits de Cabiria (Fellini)
Mars 2012 = Liaisons Secrètes (Quine)
Avril 2012 = The Naked Kiss (Fuller)
Mai 2012 = Le festin de Babette (Axel)
Juin 2012 = The strawberry Blonde (Walsh)
Juillet 2012 = La jetée (Marker)
Août 2012 = Stromboli (Rossellini)
Septembre 2012 = My man Godfrey (LaCava)
Octobre 2012 = L'heure suprême (Borzage)
Novembre 2012 = Klute (Pakula)
Décembre 2012 = Toy story 3 (Unkrich)

Janvier 2013 = Les dimanches de Ville d'Avray (Bourguignon)
Février 2013 = L'amour l'après-midi (Rohmer)
Mars 2013 = Shame (McQueen)
Avril 2013 = The mortal storm (Borzage)
Mai 2013 = Le ruban blanc (Haneke)
Juin 2013 = Amarcord (Fellini)
Juillet 2013 = The yards (Gray)
Août 2013 = Le conformiste (Bertolucci)
Septembre 2013 = La folle ingénue (Lubitsch)
Octobre 2013 = Haute Pègre (Lubitsch)
Novembre 2013 = La vie d'Adèle (Kechiche)
Décembre 2013 = Une journée particulière (De Sica)

Janvier 2014 = L'assassin habite au 21 (Clouzot)
Février 2014 = The Grand Budapest Hotel (Anderson)
Mars 2014 = Will Hunting (Van Sant)
Avril 2014 = Her (Jonze)
Mai 2014 = Mes voisins les Yamada (Takahata)
Juin 2014 = Le conte de la princesse Kaguya (Takahata)
Juillet 2014 = La porte du paradis (Cimino)
Août 2014= Bright Star (Campion)
Septembre 2014 = Fast food fast women (Kollek)
Octobre 2014 = Tokyo Godfathers (Kon)
Novembre 2014 = Miller's Crossing (Coen)
Décembre 2014 = L'appât (Mann)

Janvier 2015 = Rome ville ouverte (Rossellini)
Février 2015 = Allemagne année zéro (Rossellini)
Mars 2015 = Before Midnight (Linklater)
Avril 2015 = Lettres d'Iwo Jima (Eastwood)
Mai 2015 = J'ai le droit de vivre (Lang)
Juin 2015 = Vice Versa (Docter)
Juillet 2015 = Mort à Venise (Visconti)
Août 2015 = Le violent (Ray)
Septembre 2015 = L'argent de la vieille (Comencini)
Octobre 2015 = La vipère (Wyler)
Novembre 2015 = L'enfance nue (Pialat)
Décembre 2015 = La chevauchée des bannis (De Toth)

Janvier 2016 = Leviathan (Zviaguintsev)
Février 2016 = Le bateau (Petersen)
Mars 2016 = L'enfance d'Ivan (Tarkovski)
Avril 2016 = Le parrain, 2ème partie (Coppola)
Mai 2016 = Le vent se lève (Miyazaki)
Juin 2016 = Au hasard Balthazar (Bresson)
Juillet 2016 = La passion de Jeanne d'Arc (Dreyer)
Août 2016 = Un monde parfait (Eastwood)
Septembre 2016 = L'obsédé (Wyler)
Octobre 2016 = Le géant de fer (Bird)
Novembre 2016 = La fille du désert (Walsh)
Décembre 2016 = Le champion (Robson)

Janvier 2017 = Les sept samouraïs (Kurosawa)
Février 2017 = Un homme est passé (Sturges)
Mars 2017 = Papermoon (Bogdanovitch)
Avril 2017 = Sans toit ni loi (Varda)
Mai 2017 = Après la tempête (Kore-eda)
Juin 2017 = Ethel et Ernest (Mainwood)
Juillet 2017 = Mark Dixon détective (Preminger)
Août 2017 = Riz Amer (De Santis)
Septembre 2017 = 120 battements par minute (Campillo)
Octobre 2017 = The Fog (Carpenter)
Novembre 2017 = Nosferatu, fantôme de la nuit (Herzog)
Décembre 2017 = La fin du jour (Duvivier)

Janvier 2018 = Assassins et voleurs (Guitry)
Février 2018 = Jeremiah Johnson (Pollack)
Mars 2018 = Le septième sceau (Bergman)
Avril 2018 = Safety Last ! (Newmeyer, Taylor)
Mai 2018 = Le joli mai (Marker)
Juin 2018 = Parvana, une enfance en Afghanistan (Twomey)
Juillet 2018 = La flibustière des antilles (Tourneur)
Août 2018 = Le journal d'un curé de campagne (Bresson)
Septembre 2018 = Le jardin du diable (Hathaway)
Octobre 2018 = Bed of roses (La Cava)
Dernière édition par Miss Nobody le 27 janv. 19, 11:11, édité 6 fois.

Avatar de l’utilisateur
origan42
Régisseur
Messages : 3323
Inscription : 2 févr. 07, 17:22

Re: Votre film du mois de Novembre 2018

Messagepar origan42 » 19 nov. 18, 14:09

Par ordre de préférence :

La femme de chambre du Titanic (Bigas Luna, 1997) **** FILM DU MOIS
Au poste! (Quentin Dupieux, 2018) ****
Hiver nomade (Manuel von Stürler, 2012) ****
L'homme du peuple (Andrzej Wajda, 2013) ****
Phantom Thread (Paul Thomas Anderson, 2017) ****

Le cavalier du désert (William Wyler, 1940) ***
La bande des quatre (Peter Yates, 1979) ***
Au seuil de la vie (Ingmar Bergman, 1958) ***
Les indestructibles 2 (Brad Bird, 2018) ***
La ronde de l'aube (Douglas Sirk, 1957) ***
Giorno di nozze (Raffaello Matarazzo, 1942) ***
Les garçons sauvages (Bertrand Mandico, 2018) ***
Ô toi ma charmante (William A. Seiter, 1942) ***
Malinconico autunno (Raffaello Matarazzo, 1958) ***
Dogman (Matteo Garrone, 2018) ***
Campement 13 (Jacques Constant, 1940) ***
Beaucoup trop pour un seul homme (Pietro Germi, 1967) ***
Ah ! Les belles bacchantes.... (Jean Loubignac, 1954) ***

Enquête sur une passion (Nicolas Roeg, 1980) **
Simplet (Fernandel, 1942) **
Les rencontres d'après minuit (Yann Gonzalez, 2013) **
Le parfum de la dame en noir (Bruno Podalydès, 2005) **
Jean-Christophe & Winnie (Marc Forster, 2018) **
Le seigneur des anneaux - le retour du roi (Peter Jackson, 2003) **
Superman II (Richard Lester, 1980) **
Toute première fois (Noémie Saglio / Maxime Govare, 2015) **
Gueule d'ange (Vanessa Filho, 2018) **
Mission impossible - Fallout (Christopher McQuarrie, 2018) **
La tête en friche (Jean Becker, 2010) **
La fugue de monsieur Perle (Pierre Gaspard-Huit / Roger Richebé, 1952) **
Fra Diavolo (Hal Roach / Charles Rogers, 1933) **
Star Trek - Premier contact (Jonathan Frakes, 1996) **
Star Trek - Générations (David Carson, 1994) **
Les mauvais coups (François Leterrier, 1961) **
Simetierre (Mary Lambert, 1989) **

Joueurs (Marie Monge, 2018) *
Rocky V (John G. Avildsen, 1990) *
Le parfum de la dame en noir (Louis Daquin, 1949) *
À la dérive (Baltasar Kormákur, 2018) *
La proie des vautours (John Strurges, 1959) *
À genoux les gars (Antoine Desrosières, 2018) *
Le jeu (Fred Cavayé, 2018) *

Un couteau dans le cœur (Yann Gonzalez, 2018) °
Les Affamés (Léa Frédeval, 2018) °

RE-VISIONS
Si le soleil ne revenait pas (Claude Goretta, 1987) ** →
Le parfum de la dame en noir (Marcel L'Herbier, 1931) * ↓
Dernière édition par origan42 le 30 nov. 18, 23:00, édité 5 fois.

Avatar de l’utilisateur
Max Schreck
David O. Selznick
Messages : 14776
Inscription : 13 août 03, 12:52
Localisation : Hong Kong, California

Re: Votre film du mois de Novembre 2018

Messagepar Max Schreck » 19 nov. 18, 16:32

Novembre 2018
Film du mois
Image
Birdman (Iñarritu), prodigieux portrait d'un acteur au bord de l'effondrement, sa quête de respectabilité, le poids de ses choix passés et sa vanité, doublé d'une comédie féroce sur le milieu du shobiz. Incontestable et admirable, la prouesse technique n'est absolument pas vaine, tant au service de la performance des interprètes que de la constante mise sous tension du récit.


Films découverts
Dilili à Paris (Ocelot), amusant film d'aventures, un sens du rythme et de l'émerveillement qui m'a bien plu
Le Château de verre (Creton), joli récit d'émancipation familiale, belle peinture d'une relation père-fille, qui profite bien du côté histoire vraie qu'on devine derrière
La Grande évasion (Sturges), dommage que ce divertissement ne cherche pas à se donner plus de profondeur, évacuant toute dimension historique du conflit (on n'y verra aucune croix gammée), pour ne traiter que de la mécanique de l'évasion et du devenir de ses nombreux personnages (tous très bons, même si je regrette le temps de présence frustrant de McQueen)
Goshu le violoncelliste (Takahata), pas vraiment ébloui par une réalisation technique qu'on sent un peu en souffrance, sur un sujet pourtant pas évident. Reste un joli conte
Mr et Mme Adelman (Bedos), le film a une belle ambition, et est plutôt bien tenu même si j'espérais plus d'esprit dans les dialogues, plus d'émotion dans les personnages, en soi les évolutions de cette relation de couple sont relativement balisées
Aimer boire et chanter (Resnais), mbof, la distanciation théâtrale des décors surprend au départ mais rien n'en est vraiment tiré derrière, et ce n'est pas l'histoire sans intérêt qui sauve le film. Interprétation impeccable malgré tout, à l'exception de Dussolier et Kiberlain qui n'ont vraiment pas grand chose à jouer. Je crains maintenant de revoir Smoking/No Smoking dont j'avais un plutôt bon souvenir.
Les Femmes du 6e étage (Le Guay), les bons sentiments ne font pas les bons films, celui-ci est un petit truc inoffensif, qui se regarde sans ennui et qu'on oublie aussitôt.
Je vous souhaite d'être follement aimée (Lecomte), remarquable film, plein de délicatesse dans son approche de personnages dont la carapace va se fendiller sous nos yeux, l'apparente froideur de la forme permettant d'autant mieux à leurs sentiments de surgir. Céline Salette et Anne Benoît magnifiques.
La Fille inconnue (Dardenne bros.), vague étude de comportement, franchement anecdotique
Moonlight (Jenkins), on a beau suivre le protagoniste sur plusieurs âges, Jenkins refuse la fresque, captant au plus près, sans excès, des tourments et une souffrance conservés en soi jusqu'à l'étouffement. J'ai aimé cette belle simplicité, cette modestie dans l'écriture et les ambitions.
Cigarettes et chocolat chaud (Reine), feelgood movie plutôt réussi, qui ne se disperse jamais inutilement, ni dans son scénario ni dans sa mise en scène
Star wars VIII : the last jedi (Johnson), une première moitié un peu morne, même si j'ai bien aimé le côté remplissage feuilletonesque des péripéties. Un basculement s'opère dans la seconde moitié avec des enjeux enfin excitants, et des séquences visuellement assez époustouflantes. Je reste donc sur une impression plutôt positive d'un spectacle franchement plaisant. Un peu déçu de la mise en retrait de Daisy Ridley, et chouette présence de Del Toro.
Legend of the mountain (Hu), l'étirement du temps (3h ! dont 2 d'un gars qui marche) est vraiment abusé, même s'il est vrai que ça permet de sortir du film comme d'un long rêve.
The Hateful 8 (Tarantino), le réal s'amuse avec son intéressante idée du huis-clos tourné en 70mm, et je reste admiratif de la belle mécanique du récit, de cette capacité à faire exister instantanément ses personnages, mais ça ressemble quand même à un faux remake de Reservoir dogs ultra pauvre dans son propos.


Films revus (Hors compétition)
The Terminator (Cameron), je me regale plus que jamais face à l'efficacité suprême de Cameron dans l'exécution comme dans la densité du récit
Terminator 2 : judgment day (Cameron), toutes les qualités du précédent multipliées par 2. J'adore.
Terminator 3 : rise of the machines (Mostow), beaucoup de casse, quelques idées sympas, mais l'impression tout de même d'un film qui n'a pas grand chose à ajouter (et ce ne sont pas les suites qui me contrediront).
The Nightmare before Christmas (Selick), le revoir pour la 72e fois m'a permis de me rappeler toutes les évidentes raisons qui m'ont tant fait aimer Burton, et la poésie de son univers. Et toujours le même décrochage de mâchoire devant le boulot de fou réalisé par Selick. Chef-d'œuvre.


Séries TV
Halt and catch fire (S.3),très bonne saison, avec des personnages qu'il est toujours fascinant de suivre dans leur lutte entre vie privée et professionnelle. Y'a un côté petit précis du capitalisme pas toujours évident, et certains rebondissements m'ont pour la première fois paru forcés. Et puis je ne m'explique pas cet étrange choix d'ellipse brutale sur les 2 derniers épisodes qui donnent l'impression d'un reboot pour vite mettre en place la saison suivante. Ça coupe la dynamique et c'est tellement inattendu que j'ai eu du mal à accepter de repartir si vite sur autre chose.
Halt and catch fire (S.4), en cours...


Mes films des années précédentes
Spoiler (cliquez pour afficher)
- 2005 -
mai = Locataires (Kim)
juin = Le roi singe (Lau)
juillet = Femmes au bord de la crise de nerf (Almodovar)
aout = Mr & Mrs Smith (Liman)
septembre = Hatari! (Hawks)
octobre = The End of Evangelion (Anno)
novembre = A History of violence (Cronenberg)
decembre = Rocky (Avildsen)

- 2006 -
janvier = Catch-22 (Nichols)
février = Casablanca (Curtiz)
mars = Vous ne l'emporterez pas avec vous (Capra)
avril = It's always fair weather (Donen, Kelly)
mai = Les Salauds dorment en paix (Kurosawa)
juin = La bombe (Watkins)
juillet = Les Complices de la dernière chance (Fleischer)
octobre = Victor/Victoria (Edwards)
novembre =Reds (Beatty)
décembre = La fille de Ryan (Lean)

- 2007 -
janvier = The fountain (Aronofski)
février = Voyage à deux (Donen)
mars = La môme (Dahan)
avril = Bird (Eastwood)
mai = Sur la route de Madison (Eastwood)
juin = Boulevard de la mort (Tarantino)
juillet = Persepolis (Satrapi+Parronaud)
août = Scaramouche (Sidney)
septembre = The Stunt man (Rush)
octobre = El Topo (Jodorowsky)
novembre = Good Will Hunting (Van Sant)
décembre = Sept jours en mai (Frankenheimer)

- 2008 -
janvier = Tess (Polanski)
février = Silkwood (Nichols)
mars = The Darjeeling limited (Anderson)
avril = M*A*S*H (Altman)
mai = Un conte de Noël (Desplechin)
juin = Vincent, François, Paul...et les autres (Sautet)
juillet = Jacquot de Nantes (Varda)
août = Le Jugement des flèches (Fuller)
septembre = Mo' better blues (Lee)
octobre = La 25e heure (Verneuil)
novembre = Two lovers (Gray)
décembre = L'Orphelinat (Bayona)

- 2009 -
janvier = Sans retour (Hill)
février = The Curious case of Benjamin Button (Fincher)
mars = Touchez pas au grisbi (Becker)
avril = Pour le pire et pour le meilleur (Brooks)
mai = Casque d'or (Becker)
juin = Le Trou (Becker)
juillet = À bout de course (Lumet)
août = Cria cuervos (Saura)
septembre = De force avec d'autres (Reggiani)
octobre = Tarzan (Lima+Buck)
novembre = Duck soup (McCarey)
décembre = Esclave de l'amour (Mikhalkov)

- 2010 -
janvier = Up (Docter+Peterson)
février = Agora (Amenabar)
mars = Fantastic Mr. Fox (Anderson)
mai = The Ghost writer (Polanski)
juin = Still walking (Kore-Eda)
juillet = Dans ses yeux (Campanella)
août = Filles perdues, cheveux gras (Duty)
septembre = The Eiger sanction (Eastwood)
novembre = The Social network (Fincher)
décembre = Ghostbusters (Reitman)

- 2011 -
janvier = La Princesse de Montpensier (Tavernier)
février = Le 7e jour (Saura)
mars = Black swan (Aronosky)
avril = Le Viager (Tchernia)
mai = The Tree of life (Malick)
juillet = Summer wars (Hosoda)
août = Melancholia (von Trier)
septembre = Rango (Verbinski)
octobre = Sans témoins (Mikhalkov)
novembre = La Princesse et la grenouille (Clements+Musker)
décembre = Toy Story 3 (Unkrich)

- 2012 -
janvier = Into the wild (Penn)
février = The Molly maguires (Ritt)
avril = Nacido y criado (Trapero)

- 2014 -
octobre = Mommy (Dolan)
novembre = De rouille et d'os (Audiard)
décembre = Ça commence aujourd'hui (Tavernier)

- 2015 –
janvier = Morse (Aldredson)
février = La Guerre est déclarée (Donzelli)
mai = Distric 9 (Blomkamp)
juin = Super 8 (Abrams)
juillet = Laurence anyways (Dolan)
août = Star trek : into darkness (Abrams)
septembre = Le Vent se lève (Miyazaki)
octobre = Before midnight (Linklater)
novembre = Les Amours imaginaires (Dolan)
décembre = Boyhood (Linklater)

- 2016 -
janvier = Les Drôles de poissons-chats (Sainte-Luce)
février = The Revenant (Iñarittu)
mars = Vice-versa (Docter+Del Carmen)
avril = Rue de la violence (Martino)
mai = Martha Marcy May Marlene (Durkin)
juin = La Vie d'Adèle (Kechiche)
juillet = La Tortue rouge (Dudok de Wit)
septembre = The Constant gardener (Meirelles)
octobre = Toutes nos envies (Lioret)
décembre = Enemy (Villeneuve)

- 2017 -
janvier = Jersey boys (Eastwood)
février = Incendies (Villeneuve)
mars = Shin Godzilla (Anno+Higuchi)
avril = La Sociologue et l'ourson (Théry+Chaillou)
mai = Les Chemins de la liberté (Weir)
juin = Room (Abrahamson)
juillet = Gallipoli (Weir)
août = Landru (Chabrol)
septembre = Radio flyer (Donner)
octobre = Voyages avec ma tante (Cukor)
novembre = Blue collar (Schrader)
décembre = Les Cinq légendes (Ramsay)

- 2018 -
janvier = The Outsiders - the complete novel (Coppola)
février = K19 - the widowmaker (Bigelow)
mars = Stardust memories (Allen)
avril = Harmonium (Kôji Fukada)
mai = Everybody knows (Farhadi)
juin = Rendez-vous de juillet (Becker)
juillet = The Descendants (Payne)
août = Il Giovedi (Risi)
septembre = Manchester by the sea (Lonergan)
octobre = Model shop (Demy)
Dernière édition par Max Schreck le 30 nov. 18, 14:28, édité 1 fois.
« Vouloir le bonheur, c'est déjà un peu le bonheur. » (Roland Cassard)
Mes films du mois...
Mes extrospections...
Mon Top 100...

Avatar de l’utilisateur
Chapichapo
Assistant(e) machine à café
Messages : 234
Inscription : 1 avr. 11, 14:20

Re: Votre film du mois de Novembre 2018

Messagepar Chapichapo » 21 nov. 18, 09:06

8,5 Amanda de Mikhaël Hers

7,5 Quien te cantara de Carlos Vermut
7,5 Silvio et les autres de Paolo Sorrentino
7,5 Spy gone north de Yoon Jong Bin

6 La tendre indifférence du monde de Adilkhan Yerzhanov

Avatar de l’utilisateur
O'Malley
Cadreur
Messages : 4096
Inscription : 20 mai 03, 16:41

Re: Votre film du mois de Novembre 2018

Messagepar O'Malley » 22 nov. 18, 21:57

Notation:
0 Nul/Mauvais
* Médiocre/Pas terrible
** Bien/Agréable
***Très bien/Excellent
**** Chef d'oeuvre

Découverte/ Revision

Les sorcières de Salem (1957) Raymond Rouleau **
La tentation de Barbizon (1945) Jean Stelli **
Escrocs mais pas trop (2000) Woody Allen *
Phantasm (1979) Don Coscarelli **
La grande parade (1925) King Vidor ****
Toni Erdmann (2016) Maren Ade **
Le mari de l'indienne (1931) Cecil B.DeMille *
Suspiria (1977) Dario Argento *

Black Sails saison 4 (2017) **

Avatar de l’utilisateur
bruce randylan
Mogul
Messages : 11351
Inscription : 21 sept. 04, 16:57
Localisation : lost in time and lost in space

Re: Votre film du mois de Novembre 2018

Messagepar bruce randylan » 2 déc. 18, 12:04

Avec plein de films coréens :D

Image
Image
Image



Film du mois de Novembre
: Little Forrest (Yim Soon-rye - 2018)

Prix de la mise en scène
: La garce (King Vidor - 1949)

Prix d’interprétation : Keys to the heart (Choi Sung-hyun - 2017)

Prix spécial du Jury : Counters (Lee Il-ha - 2018)

Prix du scénario : Micro-Habitat (Jeon Go-woon - 2017)


8) :D
Little Forrest (Yim Soon-rye - 2018)
Micro-Habitat (Jeon Go-woon - 2017)
Michel Strogoff (Viatcheslav Tourjansky - 1926)

8)
Counters (Lee Il-ha - 2018)
Romans 8:37 (Shin Yeon-shick - 2017)
A haunting hitchhike (Jeong Hee-jae - 2017)
La garce (King Vidor - 1949)
le plus fort (Alf Sjöberg et Axel Lindblom - 1929)

:D
Keys to the heart (Choi Sung-hyun - 2017)
1987 : when the day comes (Jang Joon-Hwan - 2018)
One-sided love of princess (Choi Eun-hee - 1967)
When Tat fu was young / Cherry blossoms (Eddie Fong - 1985-1988)
Alexandrie Pourquoi (Youssef Chahine - 1979)
L'homme de Kiev (John Frankenheimer - 1968)
Haute pègre (Ernst Lubitsch - 1932)
Synd (Gustav Molander - 1928)

entre :) et :D
The great battle (Kim Kwang-sik - 2018)
Adulthood (Kim In-seon - 2018)
On your wedding day (Le Seok-keun - 2018)
The girl raised as a future daughter-in-law (Choi Eun-hee - 1965)
Le bled (Jean Renoir - 1929)
Une femme qui s'affiche (George Cukor - 1954)
Les eaux noires (Youssef Chahine - 1956)
The night comes for us (Timo Tjahjanto - 2018)
Violence sans raison (Koji Wakamatsu - 1969)
A moment of romance (Benny Chan - 1990)
L'homme du sud (Jean Renoir - 1945)
Airforce (Howard Hawks - 1943)

:)
Mate (Jung Dae-gun - 2017)
Monstrum (Jong-ho – 2018)
After my death (Kim ui-seok - 2018)
Empty Quarter, une femme en Afrique (Raymond Depardon - 1985)
Musique dans les ténèbres (Ingmar Bergman - 1948)
La colline de l'adieu (Henry King - 1955)
The child thou gavest me (John Stahl - 1921)
La femme sur la plage (Jean Renoir - 1947)
L'Héritage d'Ingmar (Gustav Molander - 1925)
Nickelodeon (Peter Bogdanovich - 1976)
Ikarie XB 1 (Jindřich Polák - 1963)

:|
Believer (Lee Hae-Young - 2018)
Dark Figure of crime (Kim Tae-gyun - 2018)
When night falls on Myeongdong (Lee Hyong-pyo - 1964)
Summer Heat (Ko Nakahira - 1968)
Le violoniste de florence (Paul Czinner - 1926)
Mikey and Nicky (Elaine May - 1976)

:(
Old love (Park Ki-yong - 2017)
Along with gods : the two world (Kim Yong-hwa - 2017)
Ramone le mexicain (Maurizio Pradeaux - 1966)
Laughing times (John Woo - 1981)

:cry:
Park Hwa-young (Lee Hwan - 2018)
Fifty-fifty (Pascal Vidal - 1981)
"celui qui n'est pas occupé à naître est occupé à mourir"
land of hope and dreams