Votre film du mois de Janvier 2018

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés après 1980

Modérateurs : Karras, Rockatansky, cinephage

Avatar de l’utilisateur
Vic Vega
Lee Marvin Fan
Messages : 3260
Inscription : 15 avr. 03, 10:20
Localisation : South Bay

Re: Votre film du mois de Janvier 2018

Messagepar Vic Vega » 1 janv. 18, 10:40

Janvier 2018


Film du mois
La Blessure d'Ivan Passer


Films découverts
La Blessure d'Ivan Passer 8/10
Nowhere to go de Seth Holt 8/10
Crossfire Hurricane de Brett Morgen 7/10
Lemmy de Greg Oliver et Wes Orshoski 7/10
The Rolling Stones Rock and Roll Circus de Michael Lindsay-hogg 7/10
Kaili Blues de Bi Gan 6.5/10
Antiporno de Sion Sono 6/10
La Cité des Femmes de Federico Fellini 6/10
La Forme de l'eau de Guillermo Del Toro 6/10
The Decline of Western Civilization de Penelope Spheeris 6/10
The Damned: Don't You Wish That We Were Dead de Wes Orshoski 6/10
Big Star: Nothing Can Hurt Me de Drew DeNicola et Olivia Mori 6/10
Le Village des damnés de Wolf Rilla 5/10
Pentagon Papers de Steven Spielberg 5/10
Lessons from a Calf de Kore-eda Hirokazu 5/10
Soul Power de Jeffrey Kusama-Hinte 5/10
The Land of hope de Sion Sono 4/10
Requiem pour Noriko de Sion Sono 4/10
From What Is Before de Lav Diaz 4/10
Le Grand Jeu d'Aaron Sorkin 4/10
Cold Fish de Sion Sono 3/10
C'est moi, Keiko de Sion Sono 2/10
Les Rallizes Dénudés ‎– Ethan Mousiké VHS de Mizutani Takashi 2/10
Hitch, expert en séduction d'Andy Tennant 0.5/10
I am Sino Sono!! de Sion Sono 0/10
Bad Film de Sion Sono 0/10


Séries TV
Devilman Crybaby de Yuasa Masaaki 8/10
Queen : Days of our Lives de Matt O'Casey 8/10
The End of the F***ing World Saison 1 7/10
The It Crowd Saison 1 6/10


Films revus (Hors compétition)


Mes films du mois

Spoiler (cliquez pour afficher)
novembre 2005 = Three Times (Hou Hsiao Hsien)
decembre 2005 = Sept Hommes à abattre (Budd Boetticher)
janvier 2006 = Pat Garrett and Billy the Kid (Sam Peckinpah)
fevrier 2006 = A.I. (Steven Spielberg)
mars 2006 = Traquenard (Nicholas Ray)
avril 2006 = Whassup Rockers (Larry Clark)
mai 2006 = Profession: Reporter (Michelangelo Antonioni)
juin 2006 = Les Vampires (Louis Feuillade)
juillet 2006 = La Cérémonie (Oshima Nagisa)
aout 2006 = Puni par le ciel (Gosha Hideo)
septembre 2006 = La Ballade de Narayama (Kinoshita Keisuke)
octobre 2006=Profond désir des dieux (Imamura Shohei)
novembre 2006=Croupier (Mike Hodges)
décembre 2006=Les Monstres (Dino Risi)
janvier 2007=Napoléon (Abel Gance)
février 2007=La Foule (King Vidor)
mars 2007=Le Rebelle (King Vidor)
avril 2007=The Killers (Robert Siodmak)
mai 2007=Rouges et blancs (Miklos Jancso)
juin 2007=Le Temps des Gitans (Emir Kusturica)
juillet 2007=Bouge pas, meurs et ressuscite (Vitali Kanevski)
aout 2007=Pharaon (Jerzy Kawalerowicz)
septembre 2007=Le Gouffre aux chimères (Billy Wilder)
octobre 2007=Berlin Alexanderplatz (Rainer Werner Fassbinder)
novembre 2007=Le Temps d'aimer et le temps de mourir (Douglas Sirk)
décembre 2007=America, America (Elia Kazan)
janvier 2008=Last Action Hero (John Mac Tiernan)
février 2008=Strangers when we meet (Richard Quine)
mars 2008=Le Grand Chantage (Alexander Mackendrick)
avril 2008=Judex (Georges Franju)
mai 2008=Les Savates du Bon Dieu (Jean-Claude Brisseau)
juin 2008=Le Carrosse d'or (Jean Renoir)
juillet 2008=La Roue (Abel Gance)
août 2008=Une Page Folle (Kinugasa Teinosuke)
septembre 2008=L'Ami Américain (Wim Wenders)
octobre 2008=Le Plaisir (Max Ophuls)
novembre 2008=Une Vie Difficile (Dino Risi)
décembre 2008=Le Ciel peut attendre (Ernst Lubtisch)
janvier 2009=Frenzy (Alfred Hitchcock)
février 2009=Gun Crazy (Joseph H. Lewis)
mars 2009=Les Rapaces (Erich Von Stroheim)
avril 2009=Ariane (Billy Wilder)
mai 2009=Le Convoi de la peur (William Friedkin)
juin 2009=Que la bête meure (Claude Chabrol)
juillet 2009=French Cancan (Jean Renoir)
août 2009=Quand les aigles attaquent (Brian G. Hutton)
septembre 2009=Les Gens de la pluie (Francis Ford Coppola)
octobre 2009=Point Limite Zéro (Richard C. Sarafian)
novembre 2009=La Nuit Américaine (François Truffaut)
décembre 2009=Le Coup de l'escalier (Robert Wise)
janvier 2010=Les Mariés de l'an deux (Jean-Paul Rappeneau)
février 2010=Sobibor, 14 octobre 1943, 16 heures (Claude Lanzmann)
mars 2010=Presque Célèbre (Cameron Crowe)
avril 2010=Monsieur Verdoux (Charlie Chaplin)
mai 2010=L'Arrangement (Elia Kazan)
juin 2010=Enquête sur un citoyen au-dessus de tout soupçon (Elio Petri)
juillet 2010=La Chevauchée des bannis (André de Toth)
août 2010=Tuez Charley Varrick (Don Siegel)
septembre 2010=Les Demoiselles de Rochefort (Jacques Demy)
octobre 2010=Le Démon des Femmes (Robert Aldrich)
novembre 2010=John McCabe (Robert Altman)
décembre 2010=Le Roman d'un tricheur (Sacha Guitry)
janvier 2011=L'Ombre d'un doute (Alfred Hitchcock)
février 2011=Jules César (Joseph L. Mankiewicz)
mars 2011=L'Oeuf de l'ange (Oshii Mamoru)
avril 2011=La Septième Victime (Mark Robson)
mai 2011=Le Trésor d'Arne (Mauritz Stiller)
juin 2011=Frontière Chinoise (John Ford)
juillet 2011=Mirage (Tsui Siu-ming)
août 2011=Les Anges de la nuit (Phil Joanou)
septembre 2011=Le Dernier Train du Katanga (Jack Cardiff)
octobre 2011=Murder by contract (Irving Lerner)
novembre 2011=Un faux mouvement (Carl Franklin)
décembre 2011=La Cinquième victime (Fritz Lang)
janvier 2012=Les Pirates de Bubuan (Imamura Shohei)
février 2012=Tomahawk (George Sherman)
mars 2012=Wings (William A. Wellman)
avril 2012=L'Insoumis (Alain Cavalier)
mai 2012=The Nickel Ride (Robert Mulligan)
juin 2012=Nightfall (Jacques Tourneur)
juillet 2012=Chasse au gang (André De Toth)
août 2012=Pitfall (André De Toth)
septembre 2012=Nashville (Robert Altman)
octobre 2012=Mandingo (Richard Fleischer)
novembre 2012=Typhoon Club (Somai Shinji)
décembre 2012=La Jetée (Chris Marker)
janvier 2013=Le Quatrième homme (Phil Karlson)
février 2013=La Brute revient au pays natal (Imamura Shohei)
mars 2013=Madame Bovary (Vincente Minnelli)
avril 2013=Le Père Noël A Les Yeux Bleus (Jean Eustache)
mai 2013=Kill me again (John Dahl)
juin 2013=Veuve mais pas trop (Jonathan Demme)
juillet 2013=Les Mauvaises Fréquentations (Jean Eustache)
août 2013=Ça chauffe au lycée Ridgemont (Amy Heckerling)
septembre 2013=Boire et déboires (Blake Edwards)
octobre 2013=A Petal (Jang Sun-woo)
novembre 2013=Echec à l'organisation (John Flynn)
décembre 2013=Les plus belles années de notre vie (William Wyler)
janvier 2014= That day on the beach (Edward Yang)
février 2014=Une Sale histoire (Jean Eustache)
mars 2014=Bon Voyage (Jean-Paul Rappeneau)
avril 2014=Frankenweenie (1984) (Tim Burton)
mai 2014=La Chatte des montagnes (Ernst Lubitsch)
juin 2014=Solitude (Paul Fejos)
juillet 2014=Mon ami Ivan Lapchine (Alexeï Guerman)
août 2014=Enfants de salauds (André De Toth)
septembre 2014=Le Flambeur (Karel Reisz)
octobre 2014=Du Rififi chez les hommes (Jules Dassin)
novembre 2014=Metade Fumaca (Riley Yip)
décembre 2014=Monsieur Klein (Joseph Losey)
janvier 2015=Le Kimono Rouge (Samuel Fuller)
février 2015=The Beast to Die (Murakawa Toru)
mars 2015=Mafioso (Alberto Lattuada)
avril 2015=Dragon Inn (King Hu)
mai 2015=Génération Proteus (Donald Cammell)
juin 2015=Ryuji (Kawashima Toru)
juillet 2015=Paradis perdu (Abel Gance)
août 2015=Une Chambre en ville (Jacques Demy)
septembre 2015=Les Neuf Reines (Fabián Bielinsky)
octobre 2015= Requiem pour un massacre (Kato Tai)
novembre 2015=La Vérification (Alexeï Guerman)
décembre 2015=Du poison pour les fées (Carlos Enrique Taboada)
janvier 2016=Une Journée particulière (Ettore Scola)
février 2016=Double Destinée (Roberto Gavaldón)
mars 2016=Hoop Dreams (Steve James)
avril 2016=Marqué par la haine (Robert Wise)
mai 2016=Le Dernier Testament (Lyne Littman)
juin 2016=Belladonna (Yamamoto Eiichi)
juillet 2016=Les Forbans de la nuit (Jules Dassin)
août 2016=Coolie Killer (Terry Tong)
septembre 2016=Echos d'un sombre empire (Werner Herzog)
octobre 2016=Glengarry (James Foley)
novembre 2016=Le Chêne (Lucian Pintilie)
décembre 2016=La Femme à abattre (Bretaigne Windust et Raoul Walsh)
janvier 2017=Elephant (Alan Clarke)
février 2017=L'Emigrant (Charlie Chaplin)
mars 2017=La Maison dans l'ombre (Nicholas Ray)
avril 2017=The Magnificent Scoundrels (Lee Lik-chi)
mai 2017=Vivre vite (Carlos Saura)
juin 2017=La Passagère (Witold Sobocinski et Andrzej Munk)
juillet 2017=O.J. : Made in America (Ezra Edelman)
août 2017=L'Homme de la rue (Frank Capra)
septembre 2017=Sherlock Jr (Buster Keaton)
octobre 2017=Headhunters (Morten Tyldum)
novembre 2017=Le Corbeau (Henri-Georges Clouzot)
décembre 2017=Train de nuit (Jerzy Kawalerowicz)
Dernière édition par Vic Vega le 31 janv. 18, 22:09, édité 35 fois.
ImageImageImageImage

Rom
Assistant(e) machine à café
Messages : 154
Inscription : 23 déc. 17, 21:28

Re: Votre film du mois de Janvier 2018

Messagepar Rom » 1 janv. 18, 10:57

Janvier 2018

Découvertes
Eraserhead Stories (David Lynch, semble-t-il) : 4/10
Johnny s'en va-t-en guerre (Dalton Trumbo) : 5,5/10
Le Grand jeu (Aaron Sorkin) : 6/10
Fireworks (Akiyuki Shinbo & Nobuyuki Takeuchi) : 5/10
Dolls (Takeshi Kitano) : 6/10
Downsizing (Alexander Payne) : 4/10
L'Exercice de l’État (Pierre Schoeller) : 7/10
Belle de jour (Luis Bunuel) : 6/10
3 Billboards (Martin McDonagh) : 4,5/10
Last Flag Flying (Richard Linklater) : 4/10
Card Player (Dario Argento) : 1/10
Mama (Andy Muschietti) : 4,5/10
Spring Breakers (Harmony Korine) : 6,5/10
The Witch (Robert Eggers) : 7/10
Pentagon Papers (Steven Spielberg) : 6,5/10

Revisionnages
Eraserhead (David Lynch) : 8/10
L’Échelle de Jacob (Adrian Lyne) : 8,5/10
Violent Cop (Takeshi Kitano) : 6,5/10
Jugatsu (Takeshi Kitano) : 5/10
Sonatine (Takeshi Kitano) : 7/10
Kids Return (Takeshi Kitano) : 6,5/10
Zatoichi (Takeshi Kitano) : 7/10
Manhunter (Michael Mann) : 8,5/10
Demolition Man (Marco Brambilla) : 5/10
Le Solitaire (Michael Mann) : 7,5/10
Drive (Nicolas Winding Refn) : 7,5/10
Steve Jobs (Danny Boyle) : 7,5/10
Dernière édition par Rom le 31 janv. 18, 17:25, édité 18 fois.

Avatar de l’utilisateur
Alexandre Angel
Une couille cache l'autre
Messages : 6207
Inscription : 18 mars 14, 08:41

Re: Votre film du mois de Janvier 2018

Messagepar Alexandre Angel » 1 janv. 18, 11:23

FILM DU MOIS
La Vie privée d'un sénateur / The Seduction of Joe Tynan (Jerry Schatzberg, 1979) xxx

VISIONS
Ouvert contre X (Richard Pottier, 1952) xx
Marqué au fer / Branded! (Rudolph Maté, 1950) xxx
10 Cloverfield Lane (Dan Tachtenberg, 2016) xx-
Let George do it! (Marcel Varnel, 1940) x-
3 Billboards outside Ebbing, Missouri (Martin McDonagh, 2017) xxx+ S

REVISIONS
Les Tontons flingueurs (Georges Lautner,1963) xx
Cartouche (Philippe De Broca,1963) xxx
Airport 80: Concorde (David Lowell Rich,1979) 0
Star Wars épisode IV : Un Nouvel Espoir (George Lucas,1977) xx
Star Wars épisode V : L'Empire contre attaque (Irvin Kershner,1980) xx
Les Vacances de Monsieur Hulot (Jacques Tati,1953) xxxx+
Killer Joe (William Friedkin,2012) xxx
Hellboy : les Légions d'Or maudites/ Hellboy : the Golden Army (Guillermo Del Toro, 2008) xx+
La Dernière Tentation du Christ (Martin Scorsese,1988) xxx
Les Rois du désert/ Three Kings (David O. Russell, 2000) xx+
Lincoln (Steven Spielberg, 2012) xxx+
Films du mois précédents:
Spoiler (cliquez pour afficher)
Juin 2017 : Phantom of the Paradise (Brian De Palma - 1974) xxx
Juillet 2017 : Le Violent / In a lonely place (Nicholas Ray - 1950) xxxx
Août 2017: Belle de Jour (Luis Buñuel- 1967) xxxxx
Septembre 2017: Nuages épars/Midaregumo (Mikio Naruse, 1967) xxxx
Octobre 2017 : Notre Pain Quotidien / Our Daily Bread (King Vidor, 1934) xxxx+
Novembre 2017 : Les Lumières de la Ville / City Lights (Charles Chaplin, 1931) xxxxx S
ex aequo avec Les Nus et les Morts / The Naked and the Dead (Raoul Walsh, 1957)xxxx+ S
Décembre 2017 : La Ronde (Max Ophuls, 1950) xxxx+S



Barème:
0 nul
x visible
xx pas mal
xxx bien
xxxx très bien voire excellent
xxxxx chef d'œuvre
S en salle
Dernière édition par Alexandre Angel le 9 févr. 18, 13:51, édité 20 fois.

Avatar de l’utilisateur
Sybille
Accessoiriste
Messages : 1782
Inscription : 23 juin 05, 14:06

Re: Votre film du mois de Janvier 2018

Messagepar Sybille » 1 janv. 18, 11:24

JANVIER 2018

FILM DU MOIS

Blow-up
-- Michelangelo Antonioni


Image

DECOUVERTES
Return of the prodigal son (Schorm - 1967) : 8/10
Blow-up (Antonioni - 1966) : 8.5/10
Hard to get (Enright - 1938) : 6/10
The secret fury (Ferrer - 1950) : 6/10
The pleasure girls (O'Hara - 1965) : 5.5/10
The male animal (Nugent - 1942) : 6/10
Lady Windermere's fan (Lubitsch - 1925) : 8/10
Street of women (Mayo - 1932) : 7/10
Gangway (Hale - 1937) : 6.5/10
J'accuse (Gance - 1919) : 6.5/10
Arc de triomphe (Milestone - 1948) : 7/10
While the city sleeps (Lang - 1956) : 6.5/10
Mr Holmes (Condon - 2015) : 7/10

REVUS
Les musiciens de Gion (Mizoguchi - 1953) : 8/10
La mélodie du bonheur (Wise - 1965) : 7/10
Le secret de Veronika Voss (Fassbinder - 1981) : 7/10
Sherlock Holmes attaque l'Orient-Express (Ross - 1976) : 6.5/10

MOIS PRECEDENTS

Spoiler (cliquez pour afficher)
Octobre 2006 : Les contrebandiers de Moonfleet / Fritz Lang (1955)
Novembre 2006 : Heaven knows Mr Allison / John Huston (1957)
Décembre 2006 : La fille de Ryan / David Lean (1970)

Janvier 2007 : Le narcisse noir / Powell & Pressburger (1947)
Février 2007 : Le convoi des braves / John Ford (1950)
Mars 2007 : Cluny Brown / Ernst Lubitsch (1946)
Avril 2007 : Les fraises sauvages / Ingmar Bergman (1957)
Mai 2007 : La comtesse aux pieds nus / Joseph Mankiewicz (1954)
Juin 2007 : Umberto D / Vittorio de Sica (1951)
Juillet 2007 : Le tour du monde en 80 jours / Michael Anderson (1956)
Août 2007 : Night and the city / Jules Dassin (1950)
Septembre 2007 : Le jardin du diable / Henry Hathaway (1954)
Octobre 2007 : Miller's crossing / Joel & Ethan Coen (1990)
Novembre 2007 : The wind / Victor Sjöström (1928)
Décembre 2007 : Amarcord / Federico Fellini (1973)

Janvier 2008 : L'homme qui tua Liberty Valance / John Ford (1962)
Février 2008 : The lady Eve / Preston Sturges (1941)
Mars 2008 : Apocalypse now / Francis Ford Coppola (1979)
Avril 2008 : Manhattan / Woody Allen (1979)
Mai 2008 : La route des Indes / David Lean (1984)
Juin 2008 : Avanti ! / Billy Wilder (1972)
Juillet 2008 : The man from Laramie / Anthony Mann (1955)
Août 2008 : The clock / Vincente Minnelli (1945)
Septembre 2008 : A letter to three wives / Joseph Mankiewicz (1949)
Octobre 2008 : Ordet / Carl Theodor Dreyer (1954)
Novembre 2008 : Une partie de campagne / Jean Renoir (1936)
Décembre 2008 : Oliver ! / Carol Reed (1968)

Janvier 2009 : Le deuxième souffle / Jean-Pierre Melville (1966)
Février 2009 : Miss Pettigrew / Bharat Nalluri (2009)
Mars 2009 : Le fleuve sauvage / Elia Kazan (1960)
Avril 2009 : The servant / Joseph Losey (1964)
Mai 2009 : Un tramway nommé désir / Elia Kazan (1951)
Juin 2009 : Sur les quais / Elia Kazan (1954)
Juillet 2009 : Whatever works / Woody Allen (2009)
Août 2009 : White heat / Raoul Walsh (1949)
Septembre 2009 : Neverland / Marc Forster (2005)
Octobre 2009 : Under Capricorn / Alfred Hitchcock (1949)
Novembre 2009 : Westward the women / William Wellman (1951)
Décembre 2009 : Je suis un évadé / Mervyn LeRoy (1932)

Janvier 2010 : Bright Star /Jane Campion (2010)
Février 2010 : Sherlock Holmes / Guy Ritchie (2010)
Mars 2010 : L'Atalante / Jean Vigo (1934)
Avril 2010 : They drive by night / Raoul Walsh (1940)
Mai 2010 : Slightly Scarlet / Allan Dwan (1956)
Juin 2010 : Permission jusqu'à l'aube / John Ford & Mervyn LeRoy (1955)
Juillet 2010 : Monika / Ingmar Bergman (1953)
Août 2010 : Maris et femmes / Woody Allen (1992)
Septembre 2010 : 3.10 pour Yuma / Delmer Daves (1956)
Octobre 2010 : L'homme à la caméra / Dziga Vertov (1929)
Novembre 2010 : La règle du jeu / Jean Renoir (1939)
Décembre 2010 : L'ange de la rue / Frank Borzage (1928)

Janvier 2011 : Opening night / John Cassavetes (1977)
Février 2011 : Darling / John Schlesinger (1965)
Mars 2011 : The young Victoria / Jean-Marc Vallée (2009)
Avril 2011 : A matter of life and death / Michael Powell & Emeric Pressburger (1946)
Mai 2011 : Objective, Burma ! / Raoul Walsh (1945)
Juin 2011 : L'armée des ombres / Jean-Pierre Melville (1969)
Juillet 2011 : L'idiot / Akira Kurosawa (1951)
Août 2011 : Melancholia / Lars von Trier (2011)
Septembre 2011 : The tarnished angels / Douglas Sirk (1958)
Octobre 2011 : Scarface / Howard Hawks (1932)
Novembre 2011 : Bungalow pour femmes / Raoul Walsh (1956)
Décembre 2011 : Madame Bovary / Vincente Minnelli (1949)

Janvier 2012 : Sadie McKee / Clarence Brown (1934)
Février 2012 : La rue de la honte / Kenji Mizoguchi (1956)
Mars 2012 : La forteresse cachée / Akira Kurosawa (1958)
Avril 2012 : Bunny Lake is missing / Otto Preminger (1965)
Mai 2012 : Le visage / Ingmar Bergman (1958)
Juin 2012 : Le quai des brumes / Marcel Carné (1938)
Juillet 2012 : Charles mort ou vif / Alain Tanner (1969)
Août 2012 : Lettre d'une inconnue / Max Ophuls (1948)
Septembre 2012 : The world ten times over / Wolf Rilla (1963)
Octobre 2012 : Le juge et l'assassin / Bertrand Tavernier (1976)
Novembre 2012 : La flèche brisée / Delmer Daves (1950)
Décembre 2012 : All this and heaven too / Anatole Litvak (1940)

Janvier 2013 : The loneliness of the long distance runner / Tony Richardson (1962)
Février 2013 : Citizen Kane / Orson Welles (1941)
Mars 2013 : The innocents / Jack Clayton (1961)
Avril 2013 : Nuages flottants / Mikio Naruse (1955)
Mai 2013 : Day of the outlaw / André De Toth (1959)
Juin 2013 : City for conquest / Anatole Litvak (1940)
Juillet 2013 : Thé et sympathie / Vincente Minnelli (1956)
Août 2013 : Underworld U.S.A. / Samuel Fuller (1960)
Septembre 2013 : The man I love / Raoul Walsh (1947)
Octobre 2013 : The temptress / Fred Niblo (1926)
Novembre 2013 : Rain / Lewis Milestone (1932)
Décembre 2013 : Duel in the sun / King Vidor (1946)

Janvier 2014 : Back street / John Stahl (1932)
Février 2014 : Un amour éternel / Keisuke Kinoshita (1961)
Mars 2014 : Nous ne vieillirons pas ensemble / Maurice Pialat (1972)
Avril 2014 : Feu Mathias Pascal / Marcel L'Herbier (1926)
Mai 2014 : Europe 51 / Roberto Rossellini (1952)
Juin 2014 : Pat and Mike / George Cukor (1952)
Juillet 2014 : Easy living / Mitchell Leisen (1937)
Août 2014 : L'étrange aventurière / Frank Launder (1946)
Septembre 2014 : The hoodlum / Sidney Franklin (1919)
Octobre 2014 : Footsteps in the fog / Arthur Lubin (1955)
Novembre 2014 : Passion ardente / Kiju Yoshida (1967)
Décembre 2014 : La légende de Gösta Berling / Mauritz Stiller (1924)

Janvier 2015 : Beyond the forest / King Vidor (1949)
Février 2015 : The bride of Frankenstein / James Whale (1935)
Mars 2015 : The poor little rich girl / Maurice Tourneur (1917)
Avril 2015 : A farewell to arms / Frank Borzage (1932)
Mai 2015 : Le salaire de la peur / Henri-Georges Clouzot (1953)
Juin 2015 : Conte d'automne / Eric Rohmer (1998)
Juillet 2015 : Daïnah la métisse / Jean Grémillon (1931)
Août 2015 : Isadora / Karel Reisz (1968)
Septembre 2015 : Wings / William Wellman (1927)
Octobre 2015 : Yolanda and the thief / Vincente Minnelli (1945)
Novembre 2015 : Sparrows / William Beaudine (1926)
Décembre 2015 : Gloria / John Cassavetes (1980)

Janvier 2016 : Christopher Strong / Dorothy Arzner (1933)
Février 2016 : Heat and dust / James Ivory (1983) :: Portrait d'une enfant déchue / Jerry Schatzberg (1970)
Mars 2016 : Ball of fire / Howard Hawks (1941)
Avril 2016 : The arrangement / Elia Kazan (1969)
Mai 2016 : What price Hollywood ? / George Cukor (1932)
Juin 2016 : Reflections in a golden eye / John Huston (1967)
Juillet 2016 : Panique à Needle Park / Jerry Schatzberg (1971)
Août 2016 : The thief of Bagdad / Raoul Walsh (1924)
Septembre 2016 : Le feu follet / Louis Malle (1963)
Octobre 2016 : Up the junction / Peter Collinson (1968)
Novembre 2016 : Les larmes amères de Petra von Kant / Rainer Werner Fassbinder (1972)
Décembre 2016 : Muriel ou le temps d'un retour / Alain Resnais (1963)

Janvier 2017 : La vérité sur Bébé Donge / Henri Decoin (1952)
Février 2017 : Docteur Mabuse le joueur / Fritz Lang (1922)
Mars 2017 : Play girl / Frank Woodruff (1941)
Avril 2017 : Lilith / Robert Rossen (1964)
Mai 2017 : Le salon de musique / Satyajit Ray (1958)
Juin 2017 : Le cri / Michelangelo Antonioni (1957)
Juillet 2017 : L'avventura / Michelangelo Antonioni (1960)
Août 2017 : The dark angel / Sidney Franklin (1935)
Septembre 2017 : Hoodoo Ann / Lloyd Ingraham (1916)
Octobre 2017 : Charulata / Satyajit Ray (1964)
Novembre 2017 : Borderline / Kenneth Macpherson (1930)
Décembre 2017 : La corruption / Mauro Bolognini (1963)

Janvier 2018 : Blow-up / Michelangelo Antonioni (1966)
Dernière édition par Sybille le 29 janv. 18, 21:56, édité 18 fois.

Avatar de l’utilisateur
reuno
Accessoiriste
Messages : 1987
Inscription : 8 oct. 04, 10:25

Re: Votre film du mois de Janvier 2018

Messagepar reuno » 1 janv. 18, 11:26

Janvier 2018

Film du mois

Image
Good Time (Ben & Joshua Safdie)

Films découverts

Good Time (Ben & Joshua Safdie) 5/6
Problemos (Éric Judor) 4,5/6
The Polka King (Maya Forbes) 4,5/6
The Killing of a Sacred Deer (Yorgos Lanthimos) 4,5/6
Lucky (John Carroll Lynch) 4,5/6
Ladybird (Greta Gerwig) 4,5/6
Poesía Sin Fin (Alejandro Jodorowsky) 4,5/6
Petit paysan (Hubert Charuel) 4,5/6
Blade of the Immortal (Takashi Miike) 4/6
Mustang Island (Craig Elrod) 4/6
Heartthrob (Chris Sivertson) 4/6
Tangerine (Sean S. Baker) 4/6
Three Billboards Outside Ebbing, Missouri (Martin McDonagh) 3,5/6
Thor: Ragnarok (Taika Waititi) 3,5/6
Futile and Stupid Gesture (David Wain) 3,5/6
The Shape of Water (Guillermo Del Toro) 3/6
The Osiris Child: Science Fiction Volume One (Shane Abbess) 3/6
Devil's Gate (Clay Staub) 3/6
The Limehouse Golem (Juan Carlos Medina) 3/6
Drifter (Chris von Hoffmann) 3/6
Slumber (Jonathan Hopkins) 3/6
Dans un recoin de ce monde (Sunao Katabuchi) 3/6
Godzilla: Planet of the Monsters (Hiroyuki Seshita & Kōbun Shizuno) 3/6
Mon garçon (Christian Carion) 3/6
Happy Death Day (Christopher Landon) 2/6
The Open House (Suzanne Coote 1 Matt Angel) 2/6
Blockbuster (July Hygreck) 2/6
24 Hours To Live (Brian Smrz) 2/6
Jigsaw (Michael & Peter Spierig) 2/6
The snowman (Tomas Alfredson) 1/6
Day of the Dead: Bloodline (Hector Hernández Vicens) 1/6


Films revus

Manhunter (Michael Mann) 5/6
The Conjuring 2 (James Wan) 4/6
Alien Covenant (Ridley Scott) 3/6



Films des mois précédents
Spoiler (cliquez pour afficher)
Décembre 2017 : Brawl in Cell Block 99 (S. Craig Zahler)
Novembre 2017 : Nocturnal Animals (Tom Ford)
Octobre 2017 : Blade Runner 2049 (Denis Villeneuve)
Septembre : A Ghost Story (David Lowery)
Août 2017 : Eastern Boys (Robin Campillo)
Juillet 2017 : Dans la forêt (Gilles Marchand)
Juin 2017 : American Honey (Andrea Arnold)
Mai 2017 : A Dark Song (Liam Gavin)
Avril 2017 : Paterson (Jim Jarmusch)
Mars 2017 : Moonlight (Barry Jenkins)
Février 2017 : Advantageous (Jennifer Phang)
Janvier 2017 : Rester Vertical (Alain Guiraudie)
Décembre 2016 : Anomalisa (Charlie Kaufman, Duke Johnson)
Novembre 2016 : La Loi de la Jungle (Antonin Peretjatko)
Octobre 2016 : Still the water (Naomi Kawase)
Septembre 2016 : Ce sentiment de l'été (Mikhael Hers)
Août 2016 : Jack Reacher (Christopher McQuarrie)
Juillet 2016 : The Strangers (Na Hong-jin)
Juin 2016 : The Neon Demon (Nicolas Winding Refn)
Mai 2016 : La gueule ouverte (Maurice Pialat)
Avril 2016 : Avril et le Monde Truqué (Franck Ekinci, Christian Desmares)
Mars 2016 : The Assassin (Hou Hsiao-Hsien)
Février 2016 : The Survivalist (Stephen Fingleton)
Janvier 2016 : The Witch (Robert Eggers)
Décembre 2015 : The Visit (M. Night Shyamalan)
Novembre 2015 : The Lobster (Yórgos Lánthimos)
Octobre 2015 : Ni le ciel ni la terre (Clément Cogitore)
Septembre 2015 : Vers l'autre rive (Kiyoshi Kurosawa)
Août 2105 : Faults (Riley Stearns)
Juillet 2015 : Oslo, 31 août (Joachim Trier)
Juin 2015 : Inside Out (Pete Docter & Ronnie del Carmen)
Mai 2015: Mad Max: Fury Road (George Miller)
Avril 2015 : Monsters: Dark Continent (Tom Green)
Mars 2015 : Foxcatcher (Bennett Miller)
Février 2015 : It follows (David Robert Mitchell)
Janvier 2015: Jupiter Ascending (Andy & Lana Wachowski)
Décembre 2014 : The Frame (Jamin Winans)
Novembr 2014 : Berserk l'Age d'Or Partie III : L'Avent (Toshiyuki Kubooka)
Octobre 2014 : Young ones (Jake Paltrow)
Septembre 2014 : Coherence (James Ward Byrkit)
Août 2014 : The White Diamond (Werner Herzog)
Juillet 2014 : Cheap thrills (E.L. Katz)
Juin 2014 : Under the skin (Jonathan Glazer)
Mai 2014 : The Myth of The American Sleepover (David R Mitchell)
Avril 2014 : The act of killing (Joshua Oppenheimer)
Mars 2014 : Her (Spike Jonze)
Février 2014 : The Babadook (Jennifer Kent)
Janvier 2014 :Drug war (Johnnie To)
Décembre 2013 : All is lost (J. C. Chandor)
Novembre 2013 : Snowpiercer (Bong Joon Ho)
Octobre 2013 : Dark Touch (Marina de Van)
Septembre 2013 : Riddick (David Twohy)
Août 2013 : Noroi (Kôji Shiraish)
Juillet 2013 : A Field in England (Ben Wheatley)
Juin 2013 : Dans ma peau (Marina De Van)
Mai 2013 : The Grandmaster (Wong Kar Wai)
Avril 2013 : Sightseers (Ben Wheatley)
Mars 2013 : To the Wonder (Terrence Malick)
Février 2013 : Toad Road (Jason Banker)
Janvier 2013 : Cloud Atlas (Tom Tykwer, Andy Wachowski & Lana Wachowski)
Décembre 2012 : Symbol (Hitoshi Matsumoto)
November 2012 : Beasts of The Southern Wild (Benh Zeitlin)
Octobre 2012 : Kotoko (Shinya Tsukamoto)
Septembre 2012 : Himizu (Sono Sion)
Août 2012 : ParaNorman (Chris Butler)
Juillet 2012 : The Incident (Alexandre Courtès)
Juin 2012 : Les Raisins de la colère (John Ford)
Mai 2012 : Moonrise Kingdom (Wes Anderson)
Avril 2012 : The Plague Dogs (Martin Rosen)
Mars 2012 : Bellflower (Evan Glodell)
Février 2012 : Il était une fois en Anatolie (Nuri Bilge Ceylan)
Janvier 2012 : Love (William Eubank)
Décembre 2011 : Versailles (Pierre Schoeller)
Novembre 2011 : Safe (Todd Haynes)
Octobre 2011 : Polisse (Maïwenn)
Septembre 2011 : Redline (Takeshi Koike)
Août 2011 : Cold Fish (Sono Sion)
Juillet 2011 : Memory Lane (Mikhaël Hers)
Juin 2011 : Biutiful (Alejandro González Inárritu)
Mai 2011 : The Tree of Life (Terrence Malick)
Avril 2011 : Animal Kingdom (David Michôd)
Mars 2011 : Tetsuo The Bullet Man (Shinya Tsukamoto)
Février 2011 : Il était une fois dans l'Ouest (Sergio Leone)
Janvier 2011 : Ondine (Neil Jordan)
Décembre 2010 : Mishima: A Life in Four Chapters (Paul Schrader)
Novembre 2010 : L'Enigme de Kaspar Hauser (Werner Herzog)
Octobre 2010 : Monsters (Gareth Edwards)
Septembre 2010 : Nord (Xavier Beauvois)
Août 2010 : Big Wednesday (John Millius)
Juillet 2010 : The Reflecting Skin (Philip Ridley)
Juin 2010 : Code 46 (Michael Winterbottom)
Mai 2010 : Enter the Void (Gaspard Noé)
Avril 2010 : The Andromeda Strain de Robert Wise
Mars 2010 : Onibaba de Kaneto Shindô
Février 2010 : Faust - Eine deutsche Volkssage de F.W. Murnau
Janvier 2010 : Le Décalogue de Krzysztof Kieslowski
Décembre 2009 : Avatar de James Cameron
Novembre 2009 : The Box de Richard Kelly
Octobre 2009 : Pat Garrett & Billy the Kid de Sam Peckinpah
Septembre 2009 : The Offence de Sidney Lumet
Août 2009 : La Femme des Sables de Hiroshi Teshigahara
Juillet 2009 : La Graine et le mulet Abdellatif Kechiche
Juin 2009 : The Sky Crawlers de Mamoru Oshii
Mai 2009 : Possession de Andrezj Zulawski
Avril 2009 : Le Trou de Jacques Becker
Mars 2009 : Shotgun Stories de Jeff Nichols
Février 2009 : The Wrestler de Darren Aronofsky
Janvier 2009 : The Curious Case of Benjamin Button de David Fincher
Décembre 2008 : Clean, shaven de Lodge Kerrigan
Novembre 2008 : Låt den rätte komma in de Tomas Alfredson
Octobre 2008 : Bled Number One de Rabah Ameur-Zaimeche
Septembre 2008 : Omohide Poro Poro de Isao Takahata
Août 2008 : Hellboy II : The Golden Army de Guillermo Del Toro
Juillet 2008 : La Condition de L'Homme de Masaki Kobayashi
Juin 2008 : Angst de Gerald Kargl
Mai 2008 : The Proposition de John Hillcoat
Avril 2008 : Love and Honor de Yoji Yamada
Mars 2008 : The Mist de Frank Darabont
Février 2008 : Twin Peaks - Fire Walk With Me de David Lynch
Janvier 2008 : [REC] de Jaume Balaguero et Paco Plaza
Décembre 2007 : Requiem Pour Un Massacre de Elem Klimov
Dernière édition par reuno le 31 janv. 18, 15:33, édité 29 fois.

Avatar de l’utilisateur
C2302t
Doublure lumière
Messages : 564
Inscription : 30 nov. 13, 17:40

Re: Votre film du mois de Janvier 2018

Messagepar C2302t » 1 janv. 18, 12:39

Bonne année à tous.

Film du mois

Découvertes

Vive le sport de Fred newmeyer : 8,5/10

Spotlight : 8/10
Ikigami de tomoyuki takimoto : 8/10

Les flics ne dorment pas la nuit de Richard fleischer : 7,5/10
Manhunter de Michael mann : 7,5/10

Star wars 8 : 7/10
Hard day de Kim seong Hun : 7/10

Sausage party de conrad Vernon : 5/10

Redecouvertes

Danse avec les loups (VL) de kevin Costner : 9.5/10

Incassable de m. Night shyalaman : 8,5/10

Les tontons flingueurs de George lautner : 8/10

Series

Walking dead s8 : 7,5/10
The man in the High castle s1 : 7.5/10
Dernière édition par C2302t le 29 janv. 18, 18:16, édité 10 fois.

Avatar de l’utilisateur
Père Jules
Quizz à nos dépendances
Messages : 14734
Inscription : 30 mars 09, 20:11

Re: Votre film du mois de Janvier 2018

Messagepar Père Jules » 1 janv. 18, 12:39

8)

Avatar de l’utilisateur
Flol
smells like pee spirit
Messages : 42483
Inscription : 14 avr. 03, 11:21

Re: Votre film du mois de Janvier 2018

Messagepar Flol » 1 janv. 18, 12:50

Janvier 2018

Films découverts
Silence (Martin Scorsese) : 7/10
Opera (Dario Argento) : 7.5/10
Viral (Henry Joost & Ariel Schulman) : 4/10
Heartthrob (Chris Sivertson) : 5/10
Experimenter (Michael Almereyda) : 6.5/10
Leatherface (Julien Maury & Alexandre Bustillo) : 4/10
Psy (Philippe de Broca) : 2/10
Patients (Grand Corps Malade & Mehdi Idir) : 7/10
Imperium (Daniel Ragussis) : 5.5/10
The Ladykillers (Alexander Mackendrick) : 6/10
Sunset Song (Terence Davies) : 7.5/10
Yoga Hosers (Kevin Smith) : 2/10
La Mécanique de l'ombre (Thomas Kruithof) : 5/10
Mustang Island (Craig Elrod) : 5.5/10
Paranormal Activity 4 (Henry Joost & Ariel Schulman) : 3/10
The Polka King (Maya Forbes, Wallace Wolodarsky) : 6/10
Small Crimes (Evan Katz) : 6.5/10
Last Flag Flying (Richard Linklater) : 5.5/10
Rock'n Roll (Guillaume Canet) : 4/10
The Devil's Candy (Sean Byrne) : 5.5/10
Three Billboards Outside Ebbing, Missouri (Martin McDonagh) : 7/10
The Serpent and the Rainbow (Wes Craven) : 7/10
Le Faucon (Paul Boujenah) : 6.5/10
Chez nous (Lucas Belvaux) : 4/10
Satan's Blade (L. Scott Castillo Jr.) : 1/10
The Post (Steven Spielberg) : 8/10
Hounds of Love (Ben Young) : 6.5/10
Pumping Iron (George Butler & Robert Fiore) : 7/10
Better Watch Out (Chris Peckover) : 4/10
White of the Eye (Donald Cammell) : 7/10
Themroc (Claude Faraldo) : 5/10

Films revus
Shivers (David Cronenberg) : 7/10 (=)
Phantasm (Don Coscarelli) : 8/10 (=)
Sisters (Brian De Palma) : 7/10 (=)
The Hound of the Baskervilles (Terence Fisher) : 7/10 (=)
Ed Wood (Tim Burton) : 9.5/10 (+)

Séries découvertes
Black Mirror - saison 4 (Charlie Brooker) : 5/10
Togetherness - saison 1 (Duplass Brothers) : 7.5/10
Togetherness - saison 2 (Duplass Brothers) : 7/10
The End of the F***ing World (Jonathan Entwistle) : abandonnée

Séries revues
Arrested Development - saison 1 (Mitchell Hurwitz) : 7.5/10 (=)

Mes films du mois de Janvier 2005 à Décembre 2017
Spoiler (cliquez pour afficher)
Janvier 2005 : Turkish Delights (Paul Verhoeven)
Février 2005 : Bloody Sunday (Paul Greengrass)
Mars 2005 : The Life Aquatic with Steve Zissou (Wes Anderson)
Avril 2005 : Sweet Sixteen (Ken Loach)
Mai 2005 : Sleuth (Joseph L. Mankiewicz)
Juin 2005 : Man in the Moon (Robert Mulligan)
Juillet 2005 : Flesh + Blood (Paul Verhoeven)
Août 2005 : Bottle Rocket (Wes Anderson)
Septembre 2005 : The Getaway (Sam Peckinpah)
Octobre 2005 : Greed (Erich Von Stroheim)
Novembre 2005 : A History of Violence (David Cronenberg)
Décembre 2005 : The Man Who Would Be King (John Huston)
Janvier 2006 : Der Vierde Man (Paul Verhoeven)
Février 2006 : The New World (Terrence Malick)
Mars 2006 : Bring Me the Head of Alfredo Garcia (Sam Peckinpah)
Avril 2006 : Sorcerer (William Friedkin)
Mai 2006 : Testament (Lynn Littman)
Juin 2006 : The Last Boy Scout (Tony Scott)
Juillet 2006 : The Devil's Rejects (Rob Zombie)
Août 2006 : Breezy (Clint Eastwood)
Septembre 2006 : Tarnation (Jonathan Caouette)
Octobre 2006 : Children of Men (Alfonso Cuaron)
Novembre 2006 : Black Book (Paul Verhoeven)
Décembre 2006 : My Darling Clementine (John Ford)
Janvier 2007 : Casablanca (Michael Curtiz)
Février 2007 : Keane (Lodge Kerrigan)
Mars 2007 : Lonely are the Brave (David Miller)
Avril 2007 : The Prisoner of Shark Island (John Ford)
Mai 2007 : Babe : Pig in the City (George Miller)
Juin 2007 : The Brown Bunny (Vincent Gallo)
Juillet 2007 : Two For The Road (Stanley Donen)
Août 2007 : Ratatouille (Brad Bird)
Septembre 2007 : The Bourne Supremacy (Paul Greengrass)
Octobre 2007 : Requiem pour un Massacre (Elem Klimov)
Novembre 2007 : 24 Hour Party People (Michael Winterbottom)
Décembre 2007 : We Own The Night (James Gray)
Janvier 2008 : Sweeney Todd (Tim Burton)
Février 2008 : La Nuit Américaine (François Truffaut)
Mars 2008 : The Man Who Shot Liberty Valance (John Ford)
Avril 2008 : F...comme Fairbanks (Maurice Dugowson)
Mai 2008 : Mr Smith Goes to Washington (Frank Capra)
Juin 2008 : Block Party (Michel Gondry)
Juillet 2008 : Bridge to Terabithia (Gabor Csupo)
Août 2008 : The Pursuit of Happyness (Gabriele Muccino)
Septembre 2008 : The Mist (Frank Darabont)
Octobre 2008 : Entre les murs (Laurent Cantet)
Novembre 2008 : At Close Range (James Foley)
Décembre 2008 : Faits Divers (Raymond Depardon)
Janvier 2009 : Urgences (Raymond Depardon)
Février 2009 : The Wrestler (Darren Aronofsky)
Mars 2009 : You can't take it with you (Frank Capra)
Avril 2009 : Le Trou (Jacques Becker)
Mai 2009 : Family Life (Ken Loach)
Juin 2009 : La Ronde (Max Ophüls)
Juillet 2009 : Bukowski - Born Into This (John Dullaghan)
Août 2009 : Inglourious Basterds (Quentin Tarantino)
Septembre 2009 : District 9 (Neil Blomkamp)
Octobre 2009 : (500) Days of Summer (Marc Webb)
Novembre 2009 : Once (John Carney)
Décembre 2009 : Avatar (James Cameron)
Janvier 2010 : Mr. Nobody (Jaco Van Dormael)
Février 2010 : Valkyrie (Bryan Singer)
Mars 2010 : Boy A (John Crowley)
Avril 2010 : The Red Shoes (Michael Powell & Emeric Pressburger)
Mai 2010 : Grey Gardens (Albert Maysles, David Maysles, Ellen Hovde & Muffie Meyer)
Juin 2010 : Sixteen Candles (John Hughes)
Juillet 2010 : The Fall (Tarsem Singh)
Août 2010 : This Is It (Kenny Ortega)
Septembre 2010 : Des Hommes et des Dieux (Xavier Beauvois)
Octobre 2010 : The Social Network (David Fincher)
Novembre 2010 : The Dead (John Huston)
Décembre 2010 : Death Wish III (Michael Winner)
Janvier 2011 : Miracle Mile (Steve De Jarnatt)
Février 2011 : On Her Majesty's Secret Service (Peter Hunt)
Mars 2011 : Brief Encounter (David Lean)
Avril 2011 : Punishment Park (Peter Watkins)
Mai 2011 : The Tree of Life (Terrence Malick)
Juin 2011 : Running on Empty (Sidney Lumet)
Juillet 2011 : Music Box (Costa-Gavras)
Août 2011 : The Assassination of Jesse James by the Coward Robert Ford (Andrew Dominik)
Septembre 2011 : 7th Heaven (Frank Borzage)
Octobre 2011 : The Plague Dogs (Martin Rosen)
Novembre 2011 : Super (James Gunn)
Décembre 2011 : City of Hope (John Sayles)
Janvier 2012 : Take Shelter (Jeff Nichols)
Février 2012 : Incendies (Denis Villeneuve)
Mars 2012 : Modern Times (Charlie Chaplin)
Avril 2012 : A propos d'Elly (Asghar Farhadi)
Mai 2012 : The Conversation (Francis Ford Coppola)
Juin 2012 : The Myth of the American Sleepover (David Robert Mitchell)
Juillet 2012 : L'Assassin habite au 21 (Henri-Georges Clouzot)
Août 2012 : Scaramouche (George Sidney)
Septembre 2012 : The Tall T (Budd Boetticher)
Octobre 2012 : Anatomy of a Murder (Otto Preminger)
Novembre 2012 : Frankenweenie (Tim Burton)
Décembre 2012 : Le Havre (Aki Kaurismäki)
Janvier 2013 : The White Diamond (Werner Herzog)
Février 2013 : Oslo, 31 Août (Joachim Trier)
Mars 2013 : The Swimmer (Frank Perry)
Avril 2013 : Les Naufragés de l'Île de la Tortue (Jacques Rozier)
Mai 2013 : The Thin Blue Line (Errol Morris)
Juin 2013 : Hôtel Terminus (Marcel Ophuls)
Juillet 2013 : Tous les matins du monde (Alain Corneau)
Août 2013 : Gummo (Harmony Korine)
Septembre 2013 : Calmos (Bertrand Blier)
Octobre 2013 : Le Quai des Brumes (Marcel Carné)
Novembre 2013 : Inside Llewyn Davis (Joel Coen)
Décembre 2013 : A Matter of Life & Death (Michael Powell & Emeric Pressburger)
Janvier 2014 : Tel père, tel fils (Hirokazu Kore-eda)
Février 2014 : The Grand Budapest Hotel (Wes Anderson)
Mars 2014 : Her (Spike Jonze)
Avril 2014 : Underworld U.S.A. (Samuel Fuller)
Mai 2014 : Deux jours, une nuit (Jean-Pierre & Luc Dardenne)
Juin 2014 : Under The Skin (Jonathan Glazer)
Juillet 2014 : Dawn of the Planet of the Apes (Matt Reeves)
Août 2014 : Gallipoli (Peter Weir)
Septembre 2014 : Wonderland (Michael Winterbottom)
Octobre 2014 : Blancanieves (Pablo Berger)
Novembre 2014 : L'Enfance d'Ivan (Andreï Tarkovski)
Décembre 2014 : Whiplash (Damien Chazelle)
Janvier 2015 : Inherent Vice (Paul Thomas Anderson)
Février 2015 : Allemagne Année Zéro (Roberto Rossellini)
Mars 2015 : Soy Cuba (Mikhaïl Kalatozov)
Avril 2015 : Images (Robert Atman)
Mai 2015 : Mia Madre (Nanni Moretti)
Juin 2015 : Inside Out (Pete Docter & Ronaldo Del Carmen)
Juillet 2015 : Les Glaneurs et la Glaneuse (Agnès Varda)
Août 2015 : The One I Love (Charlie McDowell)
Septembre 2015 : Bad Timing (Nicolas Roeg)
Octobre 2015 : Fatima (Philippe Faucon)
Novembre 2015 : Une partie de campagne (Jean Renoir)
Décembre 2015 : Le Bouton de Nacre (Patricio Guzmán)
Janvier 2016 : La Soufrière (Werner Herzog)
Février 2016 : Nashville (Robert Altman)
Mars 2016 : Midnight Special (Jeff Nichols)
Avril 2016 : Everybody Wants Some !! (Richard Linklater)
Mai 2016 : Wuthering Heights (Andrea Arnold)
Juin 2016 : Amy (Asif Kapadia)
Juillet 2016 : Close-Up (Abbas Kiarostami)
Août 2016 : Rester Vertical (Alain Guiraudie)
Septembre 2016 : Aquarius (Kleber Mendonça Filho)
Octobre 2016 : Cléo de 5 à 7 (Agnès Varda)
Novembre 2016 : Into the Inferno (Werner Herzog)
Décembre 2016 : Manchester by the Sea (Kenneth Lonergan)
Janvier 2017 : A Monster Calls (J.A. Bayona)
Février 2017 : Moonlight (Barry Jenkins)
Mars 2017 : Tunnel (Kim Seong-hun)
Avril 2017 : Une journée particulière (Ettore Scola)
Mai 2017 : Tokyo Sonata (Kiyoshi Kurosawa)
Juin 2017 : War for the Planet of the Apes (Matt Reeves)
Juillet 2017 : The Fits (Anna Rose Holmer)
Août 2017 : La double vie de Véronique (Krzysztof Kieslowski)
Septembre 2017 : Good Time (Safdie Brothers)
Octobre 2017 : Pour le réconfort (Vincent Macaigne)
Novembre 2017 : Jim & Andy : The Great Beyond (Chris Smith)
Décembre 2017 : A Ghost Story (David Lowery)
Dernière édition par Flol le 31 janv. 18, 10:17, édité 31 fois.

Avatar de l’utilisateur
LéoL
Electro
Messages : 965
Inscription : 30 août 07, 21:37

Re: Votre film du mois de Janvier 2018

Messagepar LéoL » 1 janv. 18, 13:02

Janvier 2018

Film du mois :

Image
Salvador Allende (Patricio Guzmán, 2004)

Films (re)découverts ou revus :

- 9/10 -
Princesse Mononoké (Hayao Miyazaki, 1997)

- 8/10 -
Call me by your name (Luca Guadagnino, 2017)
Salvador Allende (Patricio Guzmán, 2004)
Faute d'amour (Andreï Zviaguintsev, 2017)

- 7,5/10 -
Visages Villages (Agnès Varda, 2017)
Le Musée des merveilles (Todd Haynes, 2017)
Pentagon Papers (Steven Spielberg, 2017)

- 7/10 -
La Mort Apprivoisée (Michael Powell & Emeric Pressburger, 1949)
Les Contes de Hoffmann (Michael Powell & Emeric Pressburger, 1951)
Frankenstein Junior (Mel Brooks, 1974)
Le sens de la fête (Eric Toledano & Olivier Nakache)
Mafioso (Alberto Lattuada, 1962)

- 6,5/10 -
Les Evadés (Frank Darabont, 1994)
Le Grand Jeu (Aaron Sorkin, 2017)
Get Out (Jordan Peele, 2017)

- 6/10 -
The Blues Brothers (John Landis, 1980)
The Disaster Artist (James Franco, 2017)
3 Billboards, les Panneaux de la Vengeance (Martin McDonagh, 2017)

- 5,5/10 -
La Loi du silence (Alfred Hitchcock, 1953)

- 4/10 -
Downsizing (Alexander Payne, 2017)


Séries :

- 8/10 -
The Handmaid's Tale (Saison 1 - Ep. 1-10/10)

- 6,5/10 -
Black Mirror - USS Callister (Saison 4 - Ep. 1) : 7/10
Black Mirror - Arkangel (Saison 4 - Ep. 2) : 5,5/10
Black Mirror - Crocodile (Saison 4 - Ep. 3) : 5,5/10
Black Mirror - Hang the DJ (Saison 4 - Ep. 4) : 7/10
Black Mirror - Metalhead (Saison 4 - Ep. 5) : 6/10
Black Mirror - Black Museum (Saison 4 - Ep. 6) : 6,5/10


Films des mois précédents :
Spoiler (cliquez pour afficher)
Septembre 2007 : Excalibur de John Boorman
Octobre 2007 : Sueurs froides de Alfred Hitchcock
Novembre 2007 : In the mood for love de Wong Kar Wai
Décembre 2007 : Barry Lyndon de Stanley Kubrick
Janvier 2008 : Le péril jeune de Cédric Klapisch
Février 2008 : Eyes Wide Shut de Stanley Kubrick
Mars 2008 : A scene at the sea de Takeschi Kitano
Avril 2008 : Rio Bravo de Howard Hawks
Mai 2008 : Un conte de Noël de Arnaud Despléchin
Juin 2008 : M le maudit de Fritz Lang
Juillet 2008 : The Yards de James Gray
Août 2008 : Todo Sobre Mi Madre de Pedro Almodovar
Septembre 2008 : Sur la route de Madison de Clint Eastwood
Octobre 2008: Metropolis de Rintaro
Novembre 2008: La porte du paradis de Michael Cimino
Decembre 2008: Chantons sous la pluie de Gene Kelly et Stanley Donen
Janvier 2009: Boulevard du crépuscule de Billy Wilder
Février 2009 : Rosemary's Baby de Roman Polanski
Mars 2009: La garçonnière de Billy Wilder
Avril 2009: The Thing de John Carpenter
Mai 2009: La soif du mal de Orson Welles
Juin 2009: Il était une fois dans l'Ouest de Sergio Leone
Juillet 2009: Le mécano de la Général de Clyde Bruckman et Buster Keaton
Août 2009: Tout ce que le ciel permet de Douglas Sirk
Septembre 2009: La Vérité de Henri-Georges Clouzot
Octobre 2009: Pulsions de Brian De Palma
Novembre 2009: Missing de Costa-Gavras
Décembre 2009: Casablanca de Michael Curtiz
Janvier 2010: Eve de Jospeh L. Mankiewicz
Février 2010: Le chagrin et la pitié de Marcel Ophuls
Mars 2010: Sept ans de réflexion de Billy Wilder
Avril 2010: Ces messieurs dames de Pietro Germi
Mai 2010: La vie est belle de Frank Capra
Juin 2010: Qu'elle était verte ma vallée de John Ford
Juillet 2010: Le genou de Claire de Eric Rohmer
Août 2010: L'armée des ombres de Jean-Pierre Melville
Septembre 2010: To Be or not to Be de Ernst Lubitsch
Octobre 2010: L'aventure de Mme Muir de Joseph L. Mankiewicz
Novembre 2010: Quai des orfèvres de Henri-Georges Clouzot
Décembre 2010: French Cancan de Jean Renoir
Janvier 2011: Tous en scène de Vincente Minnelli
Février 2011: Les visiteurs du soir de Marcel Carné
Mars 2011: Madame de... de Max Ophüls
Avril 2011: A.I. de Steven Spielberg
Mai 2011: The Tree of Life de Terrence Malick
Juin 2011: Une séparation de Asghar Farhadi
Juillet 2011: L'année du dragon de Michael Cimino
Août 2011: Dersou Ouzala de Akira Kurosawa
Septembre 2011: La charge fantastique de Raoul Walsh
Octobre 2011: Le trou de Jacques Becker
Novembre 2011: Mr Smith au Sénat de Frank Capra
Décembre 2011: Une journée particulière de Ettore Scola
Janvier 2012 : La rondede Max Ophuls
Février 2012 : Elephant Man de David Lynch
Mars 2012 : Stalker de Andreï Tarkovski
Avril 2012 : La Dame du vendredi de Howard Hawks
Mai 2012 : A nos amours de Maurice Pialat
Juin 2012 : Le deuxième souffle de Jean-Pierre Melville
Juillet 2012 : Gentleman Jim de Raoul Walsh
Août 2012 : Voyage à Tokyo de Yasujirō Ozu
Septembre 2012 : Tempête à Washington de Otto Preminger
Octobre 2012 : La maman et la putain de Jean Eustache
Novembre 2012 : Van Gogh de Maurice Pialat
Décembre 2012 : Monsieur Verdoux de Charles Chaplin
Janvier 2013 : The West Wing - Saison 2 de Aaron Sorkin
Février 2013 : Andreï Roublev de Andreï Tarkovski
Mars 2013 : La maison des bois de Maurice Pialat
Avril 2013 : Les Nuits de Cabiria de Federico Fellini
Mai 2013 : The Breakfast Club de John Hughes
Juin 2013 : Le Limier de Joseph L. Mankiewicz
Juillet 2013 : Le Tombeau des lucioles de Isao Takahata
Août 2013 : César et Rosalie de Claude Sautet
Septembre 2013 : Un monde sans femmes de Guillaume Brac
Octobre 2013 : L'esquive de Abdellatif Kechiche
Novembre 2013 : Still Walking de Hirokazu Kore-Eda
Décembre 2013 : L'homme de la rue de Frank Capra
Janvier 2014 : Au Hasard Balthazar de Robert Bresson
Février 2014 : Her de Spike Jonze
Mars 2014 : La Dernière Séance de Peter Bogdanovich
Avril 2014 : Enquête sur un citoyen au-dessus de tout soupçon de Elio Petri
Mai 2014 : Deux jours, une nuit de Jean-Pierre et Luc Dardenne
Juin 2014 : L'Héritière de William Wyler
Juillet 2014 : Le Salon de musique de Satyajit Ray
Août 2014 : Charulata de Satyajit Ray
Septembre 2014 : Ghost in the Shell de Mamoru Oshii
Octobre 2014 : Les Plages d'Agnès d'Agnès Varda
Novembre 2014 : La Poursuite impitoyable d'Arthur Penn
Décembre 2014 : Le Temps de l'innocence de Martin Scorsese
Janvier 2015 : Le Miroir d'Andreï Tarkovski
Février 2015 : Les Yeux Noirs de Nikita Mikhalkov
Mars 2015 : Shoah de Claude Lanzmann
Avril 2015 : Manon des sources de Marcel Pagnol
Mai 2015 : L'Arche Russe d'Alexandre Sokourov
Juin 2015 : Othello de Orson Welles
Juillet 2015 : Hoop Dreams de Steve James
Août 2015 : Les Fraises Sauvages de Ingmar Bergman
Septembre 2015 : Scènes de la vie conjugale de Ingmar Bergman
Octobre 2015 : Le Docteur Jivago de David Lean
Novembre 2015 : Trois Souvenirs de ma jeunesse de Arnaud Desplechin
Décembre 2015 : Le Soleil brille pour tout le monde de John Ford
Janvier 2016 : L.627 de Bertrand Tavernier
Février 2016 : Carol de Todd Haynes
Mars 2016 : Homeland : Irak année zéro de Abbas Fahdel
Avril 2016 : Quand une femme monte l'escalier de Mikio Naruse
Mai 2016 : Le Choix de Sophie de Alan J. Pakula
Juin 2016 : L'Assoiffé de Guru Dutt
Juillet 2016 : The Strangers de Na Hong-Jin
Août 2016 : Persona de Ingmar Bergman
Septembre 2016 : Misery de Rob Reiner
Octobre 2016 : Le Danseur du dessus de Mark Sandrich
Novembre 2016 : Premier Contact de Denis Villeneuve
Décembre 2016 : Etre et avoir de Nicolas Philibert
Janvier 2017 : La La Land de Damien Chazelle
Février 2017 : Close-up de Abbas Kiarostami
Mars 2017 : L'intendant Sansho de Kenji Mizoguchi
Avril 2017 : L'Esprit de la ruche de Victor Erice
Mai 2017 : Céline et Julie vont en bateau de Jacques Rivette
Décembre 2017 : Out 1 de Jacques Rivette
Dernière édition par LéoL le 2 févr. 18, 10:57, édité 8 fois.

Avatar de l’utilisateur
cinephage
C'est du harfang
Messages : 22041
Inscription : 13 oct. 05, 17:50

Re: Votre film du mois de Janvier 2018

Messagepar cinephage » 1 janv. 18, 13:37

JANVIER 2018

FILM DU MOIS:

Coco, de Lee Unkrich & Adrian Molina (2017) 10/10 - Une fois encore, la magie Pixar est ici à l'oeuvre. Entre la féérie visuelle, l'authenticité culturelle des légendes mexicaines (qui me vont droit au coeur, moi qui étais en vacances au Mexique pour le jour des morts il y a 15 mois), le charme de l'animation et la simplicité de l'émotion du film, liée à un récit familal aussi simple que bouleversant, ce film est juste magnifique.

FILMS DECOUVERTS:
Hunt for the Wilderpeople, de Taika Waititi (2016) 8,5/10 - Un charmant récit d'enfance, avec un Sam Neill en grande forme.
All the money in the World, de Ridley Scott (2017) 8/10 - Un casting qui fonctionne à la perfection et un récit d'une mécanique redoutable.
L'échange des princesses, de Marc Dugain (2017) 8/10 - Gros coup de coeur pour ce film à la photo magnifique et au casting en or. Les dialogues, ciselés avec finesse, sont également délicieux.
La région centrale, de Michael Snow (1971) 2/10 - J'ai parfois vraiment du mal avec le cinéma expérimental... L'objet est intéressant, mais il devrait durer 20 minutes.
Les 5000 doigts du Dr.T, de Roy Rowland (1953) 6/10 - Visuellement très imaginatif, le film frole tout de même le ridicule à de nombreux moments. Une curiosité, et décidément je reste peu convaincu par le travail de Rowland.
Altered States, de Ken Russell (1980) 7,5/10 - Un film qui tient étonnamment bien la route pour son postulat assez fantaisiste. Très étrange, mais assez intrigant tout de même.
Mr Vampire 3, de ricky Lau (1987) 8/10 - Un film à l'imagination folle, bourré d'humour et de fantaisie. Avec son début façon Fantôme contre fantôme et ses innombrables rebondissements, il s'agit peut-être du meilleur film de ce cycle.
Bad Boy Bubby, de Rolf de Heer (1993) 8/10 - Un film assez décalé et dur, mais qui interpelle et offre un portrait assez riche de son protagoniste principal.
Le mystère de la chambre close, de Michael Curtiz (1933) 6,5/10 - Le point fort de ce whodunnit de facture assez classique, c'est le rythme. Curtiz parvient à toujours enrichir le déroulement de son film d'un nouvel élément, ça ne s'arrête jamais. Du coup, pour classique que soit la facture du film, ce dernier n'ennuie jamais, surtout si l'on aime William Powell et Eugene Palette...
A boy and his dog, de L.Q.Jones (1975) 7,5/10 - De la SF post-apocalyptique un peu datée, mais dont la patine fait tout le charme. A noter que les relations homme-femme y sont décrites sous un angle peu compatible avec le Nouvel Ordre Moral, mais on rit bien...
La belle et la bête, de Juraj Herz (1978) 7,5/10 - Le conte est revisité sous un angle gothique, avec une ambiance effrayante et un monstre partagé entre sa soif de liberté et son intérêt amoureux. Ce n'était pas gagné d'offrir une vision originale de ce conte.
Darkest Hour, de Joe Wright (2018) 8/10 - L'arrivée de Churchill au pouvoir an 39, ses rivalités politiques, ses hésitation sur la guerre à mener (ou pas). Le film est émaillé de citations historiques, succulentes, d'anecdotes réelles étonnantes, et d'un travail très formaliste de Joe Wright, qui décline ici verticalité et recadrages en de superbes plans... Mention spéciale à Gary Oldman.
L'échappée belle, de Paolo Virzi (2018) 6,5/10 - Sorte d'Amour pour les ames sensibles, ce récit d'un très vieux couple parti pour un dernier voyage est souvent juste et bien fichu, même si l'ensemble manque un peu d'émotion ou d'intensité.
Le grand jeu, d'Aaron Sorkin (2018) 7/10 - Le film déploie ses inimitables dialogues comme autant de coups de mitraillettes et une intrigue assez passionnante... Peu importe que personne n'enchaine comme ça les répliques dans la vie, ici, ça marche (parfois). Mais la mise en scène n'apporte jamais grand chose au texte, une voix off désarme toujours ce qu'on voit, les dialogues sont autant de champs/contrechamps sympathique mais dont la fréquence limite les enjeux. Seuls quelques flashbacks semblent nous sortir de ces tirades et digressions incessantes, mais ils sont malheureusement le moins intéressant du film...
Les grandes manoeuvres, de René Clair (1955) 7/10 - Une ode à la liberté d'importuner, dans lequel les femmes disent non aux militaires pour se laisser conquérir,et une belle illustration des changements de moeurs. Visuellement, le film est très beau, mais le marivaudage a ses limites, et le film se limite à un charmant divertissement.
Priscilla, folle du désert, de Stephan Elliott (1994) 7,5/10 - C'est moins l'extravagance du film que l'alchimie entre les excellents comédiens du film qui est à louer pour le succès de cette jolie comédie dans le désert.
Downsizing, d'Alexander Payne (2018) 7/10 - Charmante fable de science-fiction dont le postulat est tout à fait réjouissant, même si le choix d'un récit sans climax en désarçonnera certains...
Kapo, de Gillo Pontecorvo (1960) 7/10 - Récit de survie dans un camp de travail nazi, le film peine à montrer l'immontrable et s'oblige, narration oblige, à créer du suspense et de l'émotion avec une situation tellement hors-norme que sa représentation est, pour ainsi dire, toujours en deça de sa violence réelle. On comprend le sens de la polémique qui s'est ensuivie, même si le film n'en vaut pas vraiment la peine...
Zardoz, de John Boorman (1974) 5/10 - Si l'on reste admiratif devant la tentative de Boorman d'offrir un film unique, qui ne ressemble à aucun autre, on reste souvent perplexe devant l'audace des choix visuels et narratifs, toujours à mi-chemin entre très inventif et ridicule. Le psychédélisme et certains choix extrêmes apportent un décalage au film qui devait déja décontenancer le public de l'époque. Reste une mise en scène superbe, et quelques plans magnifiquement mis en valeur par le bluray Arrow Film. Et Charlotte Rampling, dont on ne parle pas assez.
Children of the Corn : Revelation, de Guy Magar (2001) 4/10 - Moins raté que le précédent, ce film à l'intrigue baclée peine à trouver un rôle à la mesure de sa guest star, Michael Ironside qui s'amuse bien dans ce train fantôme. Le spectateur moins...
La dernière licorne, de Jules Bass & Arthur Rankin Jr. (1982) 7,5/10 - Un joli conte nimbé d'heroic fantasy, porté par les voix de Jeff Bridges, Alan Arkin et Mia Farrow, et, surtout, la musique du groupe America. Charmant et très sympathique.
Il reste du jambon ? de Anne Depetrini (2010) 4/10 - Si le script n'est pas mauvais, le film souffre du fait que Ramzy Bedia ne sait pas jouer. Il est très mauvais comédien, et il est hélas de presque tous les plans.
The File on Thelma Jordon, de Robert Siodmal (1950) 7/10 - Un film noir de facture assez classique, dans lequel un procureur adjoint marié tombe amoureux de la belle Barbara Stanwyck. Mais le tout manque un peu d'énergie, et joue le moralisme un peu facile...
Ami-ami, de Victor St Macary (2018) 7,5/10 - Comédie romantique jeune, dans l'air du temps, souvent drole et solidement rythmée, dans lequel je découvre la très charmante Camille Razat...
In the Fade, de Fatih Akin (2017) 7/10 - Un film sombre dans lequel Diane Kruger campe une femme subissant une lourde perte, suite à un attentat. Mais la froideur du traitement atténue toute émotion et affaiblit certainement la force du propos.
Three Billboards Outside Ebbing, Missouri, de Martin McDonagh (2017) 8,5/10 - Sorte de chronique américaine dans lequel chacun à ses raisons, oscillant entre polar et americana, ce film offre à Frances McDormand un formidable personnage.
La Cordillera / El Presidente, de Santiago Mitre (2017) 8/10 - Ricardo Darin se pose là en homme politique brillant et sur de lui, et le récit, sorte de métaphore de l'histoire politique sud-américaine, est aussi un redoutable portrait. Remarquable.
Hikari / Vers la lumière, de Naomi Kawase (2017) 4/10 - Sur un postulat intéressant, Kawase nous fait un film articulé autour de motifs en répétition (on voit les mêmes séquences 10 fois, les espaces sont visités et revisités,même la musique de Maalouf est répétitive). Mais le manque de tension, et l'insistance sur le drame que vit le personnage de Masatoshi Nagase, un photographe qui perd la vue, achèvent de perdre le spectateur, qui ne finit pas, comme les aveugles du film, le film la larme à l'oeil, mais plutôt semi-endormi.
November Criminals, by Sacha Gervasi (2017) 5,5/10 - A réserver aux fans de Chloe Grace Moretz, qui est radieuse... Pour les autres, ce film, lent, associe une fausse enquête qui se résout seule par la bêtise de ses protagonistes, et un vague récit de deuil pas très bien fichu...
Memories, Kôji Morimoto, Tensai Okamura & Katsuhiro Otomo (1998) 8/10 - Quel bonheur de retrouver le concept de la nouvelle si cher au genre, même s'il est curieux que ça ne puisse être fait qu'en animation. Ici les 3 histoires sont de bonne facture, très inventives et assez prenantes.
Over the Garden Wall, de Nate Cash (2014) 10/10 - Immense coup de coeur pour cette mini-série, que je compte revoir très vite...
Coming Home, de Hal Ashby (1978) 8/10 - Plaidoyer redoutable contre la guerre du Viet Nam, porté par un casting qui fonctionne très bien, et une BO à base de titres de l'époque du film (1968) choisis de façon remarquable.
Exte: Hair Extensions, de Sono Sion (2007) 6,5/10 - Sion démonte la J-Horror en faisant de son méchant les cheveux, et non plus les femmes à cheveux longs, dans une comédie horrifique assez originale.
The Post, de Steven Spielberg (2017) 7,5/10 - On pourra, au choix, s'émerveiller du savoir-faire à l'oeuvre dans ce film superbement joué, mis en scène, de son score très intense, ou au contraire regretter que, pour son plaidoyer, il ait fait le choix d'une problématique simple, linéaire, si lisible qu'elle en est prévisible. Je suis dans le premier camp, et reste impressionné de la capacité de Spieberg de lancer un film politique aussi rapidement.
La douleur, d'Emmanuel Finkiel (2018) 7,5/10 - Si le film laisse une impression forte, c'est sans doute avant tout pour la musique Durassienne, implacable et d'une grande précision, que nous lit en voix off M.Thierry. Mais il en ressort une impression intense et trouble. Un film marquant.
Invaders from Mars, de William Cameron Menzies (1953) 5,5/10 - Dans le genre rétro-sci-fi, on peut sans dommage contourner ce film cauchemardesque, sympathique pour l'amateur, mais sans trait saillant autre que des aliens joués par des types en pyjama vert... Intrigue convenue, peu de rythme, enchainements improbables, le tout reste quand même assez fade.
Ikarie XB 1, de Jindrich Polák (1963) 8/10 - Il est facile de concevoir ce que ce beau film de voyage spatial a pu apporter à un Kubrick. Mais en soi, ce film reste un puissant récit de science-fiction, d'exploration spatiale et de vie en huis-clos, optimiste et cruel à la fois. Une très belle découverte, restaurée en une copie superbe.
Veronica, de Paco Plaza (2017) 7/10 - Beaucoup de déja vu, mais l'ambiance est réussi et les amateurs du genre trouveront ici largement de quoi se satisfaire dans ce récit d'esprit frappeur...
Indidous : The Final Key, d'Adam Robitel (2017) 6/10 - Dans ce prequel, la franchise poursuit son récit d'esprits passant du monde spirituel au monde matériel, et de mediums voués à chasser les vilains... Rien de révolutionnaire, mais il y a matière à s'amuser malgré tout.
Le monde perdu, de Harry Hoyt (1925) 8/10 - Très imaginatif et solidement rythmé, ce film d'exploration agrémenté d'un solide humour campe les règles de beaucoup de films à suivre. L'animation des dinosaures reste saisissante, tout comme le professeur Challenger, sorte de Capitaine Haddock avant l'heure. Un très bon divertissement.
Brillantissime, de Michèle Laroque (2018) 5/10 - Malgré d'évidentes faiblesses de script et de mise en scène, on se laisse aller au plaisir des guest stars, des pitreries d'un Kad Merad qui retrouve une certaine fraicheur, et d'un film qui met un point d'honneur à filmer la belle ville de Nice.
Barbarella, de Roger Vadim (1968) 7/10 - Ce film de science-fiction vaut moins pour ses qualités propres, assez faiblardes, que pour le témoignage culturelle qu'il apporte sur une période aujourd'hui totalement révolue... Psychédélique, pop, visuellement un peu fou et porté par une Jane Fonda d'un érotisme échevelé, le film se visionne avec plaisir, pour peu qu'on en accepte l'humour et le précepte potache...
The Man from Snowy River, de George Miller (1982) 7,5/10 - Sorte de western australien, mais dans une partie du pays peu représentée à l'écran (les montagnes). Kirk Douglas s'en donne à coeur joie, l'intrigue est simple, mais lumineuse pour un film familial, la BO est remarquable (je vais regarder ce qu'il a fait d'autre, ce Bruce Rowland), et la dernière séquence scotchera tout passionné de chevaux, tant elle est bien fichue.

FILMS REVUS:
Le narcisse noir, de Michael Powell & Emeric Pressburger (1947) 10/10 - Un grand merci à Rick Blaine & Profondo Rosso pour leur belle initiative de ce ciné-club dvdclassik parisien, dont la salle est de plus en plus pleine à chaque séance.


Films des mois précédent
Spoiler (cliquez pour afficher)
janvier 2011=Incendies (Villeneuve)
février 2011=Portrait of Jennie (Dieterle)
mars 2011=Orgueil et préjugés (Wright)
avril 2011=Murder by Contract (Lerner)
mai 2011=Vincent, François, Paul, et les autres (Sautet)
juin 2011=Les contes cruels du Bushido (Imai)
juillet 2011=Underworld (Von Sternberg)
aout 2011=L'heure suprême (Borzage)
septembre 2011=L'Apollonide, souvenirs de la maison close (Bonello)
octobre 2011=The ox-bow incident (Wellman)
novembre 2011=The Movie Orgy (Dante)
décembre 2011=Mission Impossible : le protocole fantôme (Bird)
janvier 2012=Take Shelter (Nichols)
février 2012=Gentleman Jim (Walsh)
mars 2012=Le miroir (Tarkovski)
avril 2012=Divorce à l'italienne (Germi)
mai 2012=La cabane dans les bois (Goddard)
juin 2012=Les meilleures années de notre vie (Wyler)
juillet 2012=Feux dans la plaine (Ichikawa)
aout 2012=Wichita (Tourneur)
septembre 2012=Baraka (Fricke)
octobre 2012=Les grandes espérances (Lean)
novembre 2012=Man Hunt (Lang)
décembre 2012=Wings (Shepitko)
janvier 2013=Les dimanches de Ville d'Avray (Bourguignon)
février 2013=Wings (Wellman)
mars 2013=Le bossu de Notre-Dame (Wise & Trousdale)
avril 2013=Comme des frères (Gélin)
mai 2013=Walkabout (Roeg)
juin 2013=Kekexili (Chuan)
juillet 2013=Doro no kawa (Oguri)
aout 2013=My Childhood (Douglas)
septembre 2013=Hoop Dreams (James)
octobre 2013=Pique-nique à Hanging Rock (Weir)
novembre 2013=Du rififi chez les hommes (Dassin)
decembre 2013=Heimat, chronique d'un rêve (Reitz)
janvier 2014=Hearts of Darkness: A Filmmaker's Apocalypse (Bahr & Hickenlooper)
fevrier 2014=The Grand Budapest Hotel (Anderson)
mars 2014=Voyage à Tokyo (Ozu)
avril 2014=Untel père et fils (Duvivier)
mai 2014=Seuls sont les indomptés (Miller)
juin 2014=Les harmonies Werckmeister (Tarr)
juillet 2014=La maison des geishas (Fukasaku)
aout 2014=The Act of Killing (Oppenheimer)
septembre 2014=White God (Mundruczó)
octobre 2014=Gone Girl (Fincher)
novembre 2014=Odd Man Out (Reed)
decembre 2014=Le retour (Zvyagintsev)
janvier 2015=Le Soleil brille pour tout le monde (Ford)
février 2015=Le vent (Sjostrom)
mars 2015=Eté précoce (Ozu)
avril 2015=The taking of Tiger Mountain (Hark)
mai 2015=Mad Max: Fury Road (Miller)
juin 2015=Vice versa (Docter)
juillet 2016=Johnny BelindaN(Negulesco)
aout 2015=Selon la loi (Koulechov)
septembre 2015=Gosses de Tokyo (Ozu)
octobre 2015=La baie sanglante (Bava)
novembre 2015=La vie passionnée de Vincent van Gogh (Minelli)
decembre 2015=La chanteuse de Pansori (Kwon-Taek)
janvier 2016=L'ange exterminateur (Bunuel)
février 2016=Le vieux Manoir (Stiller)
mars 2016=Un temps pour vivre, un temps pour mourir (Hsiao Hsien)
avril 2016=Vivre sa vie (Godard)
mai 2016=Nazarin (Bunuel)
juin 2016=Voyage à travers le cinéma français (Tavernier)
juillet 2016=Et tournent les chevaux de bois (Montgomery)
août 2016=Le festin de Babette (Axel)
septembre 2016=La region salvaje (Escalante)
octobre 2016=The Deep Blue Sea (Davies)
novembre 2016=La fille de Brest (Bercot)
decembre 2016=The Mermaid (Chow)
janvier 2017=Le cheval de Turin (Tarr)
fevrier 2017=Loving (Nichols)
mars 2017=The Lost City of Z (Gray)
avril 2017=Saving Sally (Liongoren)
mai 2017=The Tin Star (Mann)
juin 2017=Comme un torrent (Minnelli)
juillet 2017=Le monde lui appartient (Walsh)
aout 2017=Taking off (Forman)
septembre 2017=Trois pages d'un journal (Pabst)
octobre 2017=Long Weekend (Eggleston)
novembre 2017=Chasse au gang (de Toth)
decembre 2017=The Florida Project (Baker)
Obviously the world is not a wish-granting factory (The fault in our stars, Josh Boone, 2014)
Pour caler mes bennos

Avatar de l’utilisateur
joe-ernst
Décorateur
Messages : 3690
Inscription : 20 mars 06, 15:11
Localisation :

Re: Votre film du mois de Janvier 2018

Messagepar joe-ernst » 1 janv. 18, 14:55

JANVIER 2018


Film du mois :

AUCUN


Films découverts :

L’échappée belle, de Paolo Virzi : 6/10
La femme en bleu, de Michel Deville : 4,5/10
God's Own Country, de Francis Lee : 6,5/10
Les heures sombres, de Joe Wright : 6/10
Mais qui a tué Harry ?, d'Alfred Hitchcock : 7/10
Pentagon Papers, de Steven Spielberg : 6/10
Three Billboards Outside Ebbing, Missouri, de Martin McDonagh : 7,5/10


Films revus ou redécouverts :





Film du mois, le récapitulatif :

Spoiler (cliquez pour afficher)
West Side Story, de Robert Wise et Jerome Robbins (janvier 2008)
La harpe de Birmanie, de Kon Ichikawa (février 2008)
Iphigénie, de Michael Cacoyannis (mars 2008)
Douce, de Claude Autant-Lara (avril 2008)
Rocco et ses frères, de Luchino Visconti (mai 2008)
La fille de l'amiral, de Roy Rowland (juin 2008)
Bellissima, de Luchino Visconti (juillet 2008)
Sciuscià, de Vittorio De Sica (août 2008)
Scarface, de Howard Hawks (septembre 2008)
La fureur de vivre, de Nicholas Ray (octobre 2008)
Un goût de miel, de Tony Richardson et Le narcisse noir, de Michael Powell et Emeric Pressburger (novembre 2008, ex-aequo)
Lettre d'une inconnue, de Max Ophuls (décembre 2008)
Colonel Blimp, de Michael Powell et Emeric Pressburger (janvier 2009)
Milk, de Gus Van Sant et Séraphine, de Martin Provost (février 2009, ex-aequo)
L'homme des vallées perdues, de George Stevens (mars 2009)
Justice est faite, d'André Cayatte (avril 2009)
Pour toi j'ai tué, de Robert Siodmak (mai 2009)
Les contes de la lune vague après la pluie, de Kenji Mizoguchi (juin 2009)
L'aurore, de Friedrich Wilhelm Murnau (juillet 2009)
Winchester 73, d'Anthony Mann (août 2009)
Le plus sauvage d'entre tous, de Martin Ritt (septembre 2009)
Le ruban blanc, de Michael Haneke (octobre 2009)
La captive aux yeux clairs, de Howard Hawks (novembre 2009)
Peau d'âne, de Jacques Demy (décembre 2009)
Pépé le Moko, de Julien Duvivier (janvier 2010)
Miss Oyu, de Kenji Mizoguchi (février 2010)
Nos meilleures années, de Marco Tullio Giordana (mars 2010)
Ces messieurs dames, de Pietro Germi (avril 2010)
Sueurs froides, d'Alfred Hitchcock (mai 2010)
AUCUN (juin 2010)
Chevaux de bois, de Rupert Julian et Erich von Stroheim (juillet 2010)
Le diable boiteux, de Sacha Guitry (août 2010)
AUCUN (septembre 2010)
Love, de Ken Russell (octobre 2010)
Topsy-Turvy, de Mike Leigh (novembre 2010)
Le marquis de Saint-Evremond, de Jack Conway (décembre 2010)
Incendies, de Denis Villeneuve (janvier 2011)
Une étoile est née, de George Cukor (février 2011)
Une si jolie petite plage, d'Yves Allégret (mars 2011)
Rabbit Hole, de John Cameron Mitchell (avril 2011)
Shakespeare Wallah, de James Ivory (mai 2011)
Le guépard, de Luchino Visconti (juin 2011)
The Beloved Rogue, d'Alan Crosland (juillet 2011)
America, America, d'Elia Kazan (août 2011)
Et maintenant, on va où ?, de Nadine Labaki (septembre 2011)
AUCUN (octobre 2011)
AUCUN (novembre 2011)
Le goût du saké, de Yasujirô Ozu (décembre 2011)
Le mécano de la General, de Buster Keaton (janvier 2012)
AUCUN (février 2012)
AUCUN (mars 2012)
AUCUN (avril 2012)
AUCUN (mai 2012)
Her Night of Romance, de Sidney Franklin (juin 2012)
AUCUN (juillet 2012)
AUCUN (août 2012)
Nouveau souffle, de Karl Markovics (septembre 2012)
Un singe en hiver, d'Henri Verneuil (octobre 2012)
Week-end, d'Andrew Haigh (novembre 2012)
Brighton Rock, de John Boulting (décembre 2012)
Yossi, d'Eytan Fox (janvier 2013)
Blancanieves, de Pablo Berger (février 2013)
AUCUN (mars 2013)
AUCUN (avril 2013)
Mulholland Drive, de David Lynch (mai 2013)
La grande bellezza, de Paolo Sorrentino (juin 2013)
L'inconnu du lac, d'Alain Guiraudie (juillet 2013)
AUCUN (août 2013)
AUCUN (septembre 2013)
La solitude du coureur de fond, de Tony Richardson (octobre 2013)
AUCUN (novembre 2013)
AUCUN (décembre 2013)
Pot-Bouille, de Julien Duvivier (janvier 2014)
AUCUN (février 2014)
AUCUN (mars 2014)
AUCUN (avril 2014)
L'armée du salut, d'Abdellah Taïa (mai 2014)
AUCUN (juin 2014)
RIEN (juillet 2014)
AUCUN (août 2014)
Pride, de Matthew Warchus (septembre 2014)
AUCUN (octobre 2014)
Der Kreis, de Stefan Haupt (novembre 2014)
AUCUN (décembre 2014)
AUCUN (janvier 2015)
Le passé se venge, de Robert Florey (février 2015)
AUCUN (mars 2015)
Le bal de la famille Anjo, de Kozaburo Yoshimura (avril 2015)
L'assassin sans visage, de Richard Fleischer (mai 2015)
AUCUN (juin 2015)
AUCUN (juillet 2015)
Les désarrois de l'élève Törless, de Volker Schlöndorff (août 2015)
The Outcast / The Broken Comandments (Hakai), de Kon Ichikawa (septembre 2015)
AUCUN (octobre 2015)
AUCUN (novembre 2015)
Raphaël ou le débauché, de Michel Deville (décembre 2015)
La lectrice, de Michel Deville (janvier 2016)
AUCUN (février 2016)
AUCUN (mars 2016)
AUCUN (avril 2016)
Julieta, de Pedro Almodovar (mai 2016)
AUCUN (juin 2016)
AUCUN (juillet 2016)
La chambre ardente, de Julien Duvivier (août 2016)
AUCUN (septembre 2016)
AUCUN (octobre 2016)
AUCUN (novembre 2016)
Morning for the Osone Family, de Keisuke Kinoshita (décembre 2016)
La La Land, de Damien Chazelle (janvier 2017)
AUCUN (février 2017)
Mapplethorpe: Look at the Pictures, de Fenton Bailey et Randy Barbato (mars 2017)
AUCUN (avril 2017)
AUCUN (mai 2017)
AUCUN (juin 2017)
AUCUN (juillet 2017)
AUCUN (août 2017)
Barbara, de Mathieu Amalric (septembre 2017)
The Square, de Ruben Oestlund (octobre 2017)
Ex Libris: The New York Public Library, de Frederick Wiseman (novembre 2017)
AUCUN (décembre 2017)
Dernière édition par joe-ernst le 1 févr. 18, 14:23, édité 5 fois.
Image

We are all in the gutter, but some of us are looking at the stars. Oscar Wilde.
L'hyperréalisme à la Kechiche, ce n'est pas du tout mon truc. Alain Guiraudie

Avatar de l’utilisateur
Thaddeus
Ewok on the wild side
Messages : 5153
Inscription : 16 févr. 07, 22:49
Localisation : 1612 Havenhurst

Re: Votre film du mois de Janvier 2018

Messagepar Thaddeus » 1 janv. 18, 16:12

Janvier 2018


Image



La piste de Santa Fé (Michael Curtiz, 1940)
Au diable la véracité historique des faits pourvu que la fiction y gagne en ferveur dramatique. Loin d’airain du cinéma, particulièrement lorsqu’il est produit par Hollywood et servi par les vedettes de son âge d’or. Autour d’Errol Flynn, fringant officier émoulu de West Point, Ronald Reagan compose un Custer idéaliste et Raymond Massey fait vivre un John Brown fanatique, halluciné, convaincu de mener sa croisade abolitionniste au nom de Dieu. Au sein d’un western alerte et spectaculaire dont les composantes formelles ne sont jamais prises en défaut, ce personnage féroce mû par la plus noble des causes fournit l’assise d’une captivante réflexion sur les excès de tout engagement, de tout combat révolutionnaire, lorsque crépitaient les étincelles qui allaient mettre le feu au brasier de la guerre de sécession. 4/6

Christmas (Abel Ferrara, 2001)
Vingt-quatre heures de la vie d’un couple de trafiquants de drogue new-yorkais, en pleine période de Noël. Mari, femme et complices papotent des cadeaux en dosant et empaquetant la dope, billets verts et poudres blanche sont palpés, détournés, évalués tandis que les guirlandes multicolores rutilent. Ferrara joue de la durée, de la répétition, de la dédramatisation, déshabille de son folklore la peinture du business, adopte un regard neutre et vif à travers lequel se lit néanmoins un bilan d’impuissance ethno-sociologique. Toute en glissements et scintillements, ellipses et trous d’air, la mise en scène flottante absorbe chimiquement l’urbain au gré des blackouts en fondus, faisant clignoter les reflets de la ville pour faire ressortir les yeux de l’héroïne, deux charbons noirs de colère qui crépitent dans la nuit. 4/6

Le saint (Satyajit Ray, 1965)
C’est un conte moral, comme Rohmer en a tourné de nombreux au cours de sa carrière, mais qui déplacerait les préoccupations sentimentales du cinéaste français sur un terrain plus politique. C’est aussi une œuvre inaboutie de n’avoir su fondre qu’en partie le discours idéologique qui le fonde en une forme esthétique convaincante. Ray tente d’y formuler un manifeste rationaliste et athée contre la religion, maléfique opium des intellectuels qui adorent (parce qu’il prétend avoir rencontré Platon, Jésus et Bouddha) un gourou soi-disant immortel. Lequel s’avère un véritable Tartuffe, gros, gras, le teint fleuri, l’un de ces imposteurs parcourant l’Inde en tête de gogos qu’il enivre de ses délires verbaux. La farce n’est pas dénuée d’un certain charme mais bien trop superficielle pour laisser une trace durable. 3/6

Le tombeur de ces dames (Jerry Lewis, 1961)
Si Le Dingue du Palace pouvait s’appréhender comme une étude inquiétante et austère du gag, sans le moindre artifice de scénario, celui-ci se présente sous un apprêt de civilisation qui le rend plus accessible. De pimpantes couleurs y soulignent outrageusement l’arbitraire d’un immense décor filmé en coupe, qui tient de la maison de poupée et de la ruche bourdonnante. Obligeant à gober les changements à vue, l’auteur substitue la dilatation du détail au raccord explicatif, torture sa création avec acharnement, traite les stéréotypes à l’acide pour mieux exorciser sans doute l’angoisse d’une rupture irrémédiable avec une société dont il ressent toutes les distorsions tératologiques, mais qu’il ne peut renier sans subir le châtiment de solitude. Ainsi l’éternel ado attardé devient-il le fou de notre royaume. 4/6

La valse dans l’ombre (Mervyn LeRoy, 1940)
Londres est un pont, du brouillard, un lampadaire ; la guerre une gare pleine de soldats ; l’amour une valse muette dans un cabaret où des chandelles sont mouchées une à une ; la mort une ligne dans un journal ; et le bouleversement intérieur suggéré par l’un des fameux haussements de sourcils de Vivien Leigh, trésor de ce superbe mélodrame. Il en va de même pour le cours du temps, qui suit élastiquement le rythme de l’émotion en une bousculade de scènes fortes, prouvant quel talent de l’ellipse la narration demande au conteur, et quelle rapidité d’enchaînement il suppose dans l’imagination de celui à qui on la conte. Loin du cabotinage, du pathos et du carton-pâte, le film aboutit ainsi à une sorte d’épure poignante, où l’intelligence et la sensibilité ne cessent de se prendre mutuellement le relais. 5/6

Deux filles au tapis (Robert Aldrich, 1981)
Deux catcheuses et leur manager sur les routes peu reluisantes de l’Amérique profonde… Parce que nul n’a jamais sacré Aldrich arbitre du tact et de la finesse, on aurait pu redouter que les manchettes de ces dames allaient constituer autant de crimes contre le bon goût. Or ce film incroyablement généreux frappe par son homogénéité, son harmonie, sa sérénité, surprenantes sur un sujet déambulatoire et musclé qui semblait favoriser les cahots. Il rafraîchit surtout les thèmes de la réussite et du succès en les faisant porter par un trio infiniment attachant qui tente à la force du poignet de se faire une petite place au soleil : son rêve de consécration, nul doute que l’auteur le fait sien et le sublime en un rêve de spectacle, jusqu’à un final chamarré et pailleté où jaillissent les larmes de l’euphorie. 5/6
Top 10 Année 1981

Les aventures de Pinocchio (Luigi Comencini, 1972)
Les adultes ont de la chance d’avoir quelquefois des enfants pour parfaire leur éducation. C’est la leçon que donne Comencini avec cette histoire d’un apprentissage manqué, celui de la marionnette par la fée, et d’un apprentissage réussi, celui du père par son enfant. Développant une comedia dell’arte composée de règnes parallèles, de classes et de sous-classes, inversant la morale sermonneuse et conformiste de Collodi, il fait de Pinocchio une incarnation de la liberté anarchique face à un monde inaccompli, rétrograde et béatement inepte. Quant à la gageure que constitue l’oscillation d’un réalisme sans pitié, géographiquement très situé (la Toscane, pays battu des vents), à la féérie la plus classique, avec son arsenal de magiciens, de vergers des miracles et de contrée des merveilles, elle est bien tenue. 4/6

Seule sur la plage la nuit (Hong Sang-soo, 2017)
À Hambourg, un compositeur de musiques pour enfants dit de ses pièces qu’elles ont l’air simple mais que plus on les regarde de près plus elles semblent compliquées. Ce pourrait être une bonne définition d’un art dont l’apparente limpidité des plans dissimule un récit élaboré, en louvoiement perpétuel entre réalité et hypothèse, poésie et rêverie, rétention et effusion. L’adagio de Schubert scande ce nouveau chapitre du journal intime partagé avec la muse Kim Min-hee, voix secrète d’une mélancolie qui infuse les réflexions murmurées sur le vieillissement, la perspective de la mort, les regrets lancinants, les douleurs irréparables. En créant de l’incertitude, des possibles, des coïncidences, des perspectives irrésolues, Hong saisit avec une sensibilité toujours accrue l’évidence paisible du désarroi amoureux. 5/6

M (Joseph Losey, 1951)
Paraît-il peu enclin à remaker un grand classique de l’écran, Losey s’en acquitte fort honorablement. Entre deux plans qui revendiquent son admiration pour le film de Lang, il en glisse d’autres qui cartographient la psychopathologie de l’assassin et, bien que fidèle au scénario original, s’en démarque en éclairant avant tout la névrose quasi sociale du meurtrier d’enfants, victime de la nécessité impérieuse pour tout homme de se montrer viril au sein d’une Amérique en quête de leadership mondial. D’où le principe d’une mise en scène soucieuse d’angles et de lumière, qui souligne la conductibilité du mal et la propriété anacyclique du crime, jusqu’à ce que le tueur, égaré entre ordre et désordre dans la vastitude sa folie, ne soit plus qu’un corps recroquevillé à mi-pente d’une rampe de parking souterrain. 4/6

Cent mille dollars au soleil (Henri Verneuil, 1964)
Les paysages désolés du Sahara, une poignée de camionneurs traînant leur passé de bourlingue, quelques poids lourds engagés dans une éprouvante course-poursuite, et voici définies les données éprouvées d’un divertissement dans la pure tradition du cinoche français du samedi soir. Schéma carré, efficace : le premier baroudeur fuit avec le magot, le second cherche à le rattraper, le troisième ferme pépère la marche en sauvant toujours la mise du précédent. Mieux vaut ne pas trop penser à l’âpreté existentielle du Salaire du Peur afin d’apprécier ce divertissement viriliste pour ce qu’il est : un film d’aventures fertile en péripéties et en bons mots, une odyssée pétaradante à forte odeur de gaz, d’essence et de sable chaud, où amitié et filouterie flirtent pour s’assortir finalement en un éclat de rire dérisoire. 4/6

Divorce à l’italienne (Pietro Germi, 1961)
L’histoire d’un baron sicilien qui jette sa femme dans les bras d’un amant et obtient de ce fait la permission de la société pour la tuer. Bouffi, placide, gominé et moustachu, périodiquement affecté d’un rictus de la bouche qui signifie tour à tour l’inquiétude, l’ennui, la satisfaction ou le plaisir, seul trait vivant dans un visage par ailleurs constamment fermé, Mastroianni est ce cocu volontaire qui, parce que la loi interdit le divorce mais est plus indulgente pour les crimes passionnels, ne trouve pas d’autre moyen de se débarrasser de sa gênante épouse. Traité avec une distanciation narquoise et une férocité souriante dans le style des romans-photos, le film est une sorte de Noblesse Oblige dans la cadre du Bel Antonio, trouvant toujours l’équilibre entre satire cruelle et humour débridé. 4/6

L’homme sauvage (Robert Mulligan, 1968)
L’argument, d’une simplicité minimaliste, est un développement naturel du thème de La Prisonnière du Désert : une Blanche captive des Indiens est retrouvée des années après avec un fils qu’elle a eu du chef de la tribu. L’éclaireur qui a organisé le sauvetage se décidant à emmener la mère et l’enfant dans son ranch du Nouveau-Mexique, leur périple s’achemine vers la tension d’un huis-clos tandis qu’ils sont assiégés par l’ennemi invisible lancé à leurs trousses. Avec ce western laconique, réduit à quelques situations exploitées de manière étonnamment concrète, Mulligan fait glisser l’antagonisme intellectuel vers un affrontement purement physique, se montre attentif au rapport des personnages à un espace vidé de tout au profit de la violence, et ose assumer le parti pris d’une singulière nudité narrative. 4/6

Pentagon papers (Steven Spielberg, 2017)
Entrepris et emballé en un temps record, s’inscrivant avec superbe dans une tradition journalistique américaine faite de vigilance et de revendication, le film parle haut et clair, revendique l’héritage de Capra, Lumet et Pakula pour ne plus faire entendre que la voix d’un auteur au faîte de ses moyens de conteur, de son brio de metteur en scène, de sa générosité de citoyen critique et engagé. Toute en transitions fluides, enchaînements inventifs, synergie fiévreuse, la mise en scène s’y fond prodigieusement avec le sujet, s’exerce tel un art grisant et dynamique de la pensée en actes, fulgure comme la foudre en explorant les mille enjeux d’un matériel thématique foisonnant, et rappelle une fois de plus où se situe la clé du vrai grand cinéma : dans la conjonction parfaite de l’image, du propos et de l’émotion. Spielberg est grand. 5/6

Raison et sentiments (Ang Lee, 1995)
Qu’il est parfois douillet de se laisser aller aux charmes simples des histoires compliquées, surtout quand on a la larme facile. En portant à l’écran le classique de Jane Austen, le cinéaste taïwanais n’en finit pas d’éprouver ses capacités d’adaptation à des contextes culturels très éloignés du sien. Il met l’accent à la fois sur les mœurs des classes aisées de l’Empire britannique (un monde régi par le mariage et l’argent) et sur l’apprentissage sentimental de deux sœurs parmi les collines moutonnantes du Devonshire. L’essentiel du conflit se situant à l’époque de la transition entre néo-classicisme et pré-romantisme, son point de vue raffiné et acerbe trouve une résonance idéale dans la délicatesse d’une superbe interprétation. On sort ému et heureux de ce film illuminé par une sorte de fatalité du bonheur. 5/6

Opéra (Dario Argento, 1987)
De film en film le cinéaste ne cesse de démonter le même mécanisme, comme un jeune homme bricoleur de son propre inconscient. Tirant le meilleur parti de son décor-titre, il pousse dans ses retranchements la maestria d’un style exercé aux marges de l’expérimentation, choisissant la caméra subjective en motif-phare, multipliant les prouesses pour faire éprouver au spectateur, comme les broches pointues placées sous ses yeux l’imposent à la jeune cantatrice, une sorte d’expérience transgressive du regard. L’argument étant d’une banalité de convention fort neutre et le scénario d’une rare indigence (le dernier quart d’heure franchit allègrement la frontière du ridicule), tout ici oblige faire le grand écart entre l’admiration que suscite la liberté créatrice et la gêne procurée par le creuset dans lequel elle s’affirme. 4/6

Le poids de l’eau (Kathryn Bigelow, 2000)
Devant ce drame biscornu où l’intrigue d’une sorte de roman-photo contemporain s’entrelace à celle d’une tragédie criminelle plantée dans un décor insulaire à fleur de vent, en 1873, on pense à La Maîtresse du Lieutenant Français de Reisz. Son parti pris consiste à confronter deux récits amoureux à un siècle d’écart et observer les résonances, pertes et acquis d’une époque à l’autre : les sentiments de jalousie et de colère, les transformations du puritanisme et des rapports de couple, depuis l’arrivée des frustres migrants norvégiens en Nouvelle-Angleterre jusqu’aux mœurs plus ou moins libérées des Américains intellectuels et aisés d’aujourd’hui. Si le trouble, le mystère et l’ambigüité recherchés ne sont pas pleinement atteints, le film n’en reste pas moins intrigant et séduisant, à l’image de ses interprètes. 4/6



Et aussi :

Liaisons secrètes (Richard Quine, 1960) - 5/6
Les heures sombres (Joe Wright, 2017) - 4/6
3 billboards : Les panneaux de la vengeance (Martin McDonagh, 2017) - 4/6
La douleur (Emmanuel Finkiel, 2017) - 4/6


Films des mois précédents :
Spoiler (cliquez pour afficher)
Décembre 2017Lettre de Sibérie (Chris Marker, 1958)
Novembre 2017L’argent de la vieille (Luigi Comencini, 1972)
Octobre 2017Une vie difficile (Dino Risi, 1961)
Septembre 2017Casanova, un adolescent à Venise (Luigi Comencini, 1969)
Août 2017La bonne année (Claude Lelouch, 1973)
Juillet 2017 - La fille à la valise (Valerio Zurlini, 1961)
Juin 2017Désirs humains (Fritz Lang, 1954)
Mai 2017Les cloches de Sainte-Marie (Leo McCarey, 1945)
Avril 2017Maria’s lovers (Andreï Kontchalovski, 1984)
Mars 2017À la recherche de Mr Goodbar (Richard Brooks, 1977)
Février 2017Raphaël ou le débauché (Michel Deville, 1971)
Janvier 2017La la land (Damien Chazelle, 2016)
Décembre 2016Alice (Jan Švankmajer, 1987)
Novembre 2016 - Dernières nouvelles du cosmos (Julie Bertuccelli, 2016)
Octobre 2016 - Showgirls (Paul Verhoeven, 1995)
Septembre 2016 - Aquarius (Kleber Mendonça Filho, 2016)
Août 2016 - Le flambeur (Karel Reisz, 1974)
Juillet 2016 - A touch of zen (King Hu, 1971)
Juin 2016 - The witch (Robert Eggers, 2015)
Mai 2016 - Elle (Paul Verhoeven, 2016)
Avril 2016 - La pyramide humaine (Jean Rouch, 1961)
Mars 2016 - The assassin (Hou Hsiao-hsien, 2015)
Février 2016Le démon des femmes (Robert Aldrich, 1968)
Janvier 2016La Commune (Paris 1871) (Peter Watkins, 2000)
Décembre 2015Mia madre (Nanni Moretti, 2015)
Novembre 2015Avril ou le monde truqué (Franck Ekinci & Christian Desmares, 2015)
Octobre 2015Voyage à deux (Stanley Donen, 1967)
Septembre 2015Une histoire simple (Claude Sautet, 1978)
Août 2015La Marseillaise (Jean Renoir, 1938)
Juillet 2015Lumière silencieuse (Carlos Reygadas, 2007)
Juin 2015Vice-versa (Pete Docter & Ronaldo Del Carmen, 2015) Top 100
Mai 2015Deep end (Jerzy Skolimowski, 1970)
Avril 2015Blue collar (Paul Schrader, 1978)
Mars 2015Pandora (Albert Lewin, 1951)
Février 2015La femme modèle (Vincente Minnelli, 1957)
Janvier 2015Aventures en Birmanie (Raoul Walsh, 1945)
Décembre 2014Enquête sur un citoyen au-dessus de tout soupçon (Elio Petri, 1970)
Novembre 2014Lifeboat (Alfred Hitchcock, 1944)
Octobre 2014Zardoz (Sean Connery, 1974)
Septembre 2014Un, deux, trois (Billy Wilder, 1961)
Août 2014Le prix d’un homme (Lindsay Anderson, 1963)
Juillet 2014Le soleil brille pour tout le monde (John Ford, 1953)
Juin 2014Bird people (Pascale Ferran, 2014)
Mai 2014Léon Morin, prêtre (Jean-Pierre Melville, 1961) Top 100
Avril 2014L’homme d’Aran (Robert Flaherty, 1934)
Mars 2014Terre en transe (Glauber Rocha, 1967)
Février 2014Minnie et Moskowitz (John Cassavetes, 1971)
Janvier 201412 years a slave (Steve McQueen, 2013)
Décembre 2013La jalousie (Philippe Garrel, 2013)
Novembre 2013Elle et lui (Leo McCarey, 1957)
Octobre 2013L’arbre aux sabots (Ermanno Olmi, 1978)
Septembre 2013Blue Jasmine (Woody Allen, 2013)
Août 2013La randonnée (Nicolas Roeg, 1971)
Juillet 2013Le monde d’Apu (Satyajit Ray, 1959)
Juin 2013Choses secrètes (Jean-Claude Brisseau, 2002)
Mai 2013Mud (Jeff Nichols, 2012)
Avril 2013Les espions (Fritz Lang, 1928)
Mars 2013Chronique d’un été (Jean Rouch & Edgar Morin, 1961)
Février 2013 – Le salon de musique (Satyajit Ray, 1958)
Janvier 2013L’heure suprême (Frank Borzage, 1927) Top 100
Décembre 2012 – Tabou (Miguel Gomes, 2012)
Novembre 2012 – Mark Dixon, détective (Otto Preminger, 1950)
Octobre 2012 – Point limite (Sidney Lumet, 1964)
Septembre 2012 – Scènes de la vie conjugale (Ingmar Bergman, 1973)
Août 2012 – Barberousse (Akira Kurosawa, 1965) Top 100
Juillet 2012 – Que le spectacle commence ! (Bob Fosse, 1979)
Juin 2012 – Pique-nique à Hanging Rock (Peter Weir, 1975)
Mai 2012 – Moonrise kingdom (Wes Anderson, 2012)
Avril 2012 – Seuls les anges ont des ailes (Howard Hawks, 1939) Top 100
Mars 2012 – L'intendant Sansho (Kenji Mizoguchi, 1954)
Février 2012 – L'ombre d'un doute (Alfred Hitchcock, 1943)
Janvier 2012 – Brève rencontre (David Lean, 1945)
Décembre 2011 – Je t'aime, je t'aime (Alain Resnais, 1968)
Novembre 2011 – L'homme à la caméra (Dziga Vertov, 1929) Top 100 & L'incompris (Luigi Comencini, 1967) Top 100
Octobre 2011 – Georgia (Arthur Penn, 1981)
Septembre 2011 – Voyage à Tokyo (Yasujiro Ozu, 1953)
Août 2011 – Super 8 (J.J. Abrams, 2011)
Juillet 2011 – L'ami de mon amie (Éric Rohmer, 1987)
Dernière édition par Thaddeus le 1 févr. 18, 17:01, édité 8 fois.

7swans
Nuits de Sheen...
Messages : 7205
Inscription : 17 févr. 06, 18:50

Re: Votre film du mois de Janvier 2018

Messagepar 7swans » 1 janv. 18, 17:16

FILMS
Goon : Last of The Enforcers - Jay Baruchel : 5.5/10
Daddy's Home - Sean Anders : 3/10
Super Dark Times - Kevin Philips : 7/10
I Hope They Serve Beer in Hell - Bob Gosse : 3/10
Un Illustre Inconnu - Matthieu Delaporte : 5/10
Le Grand Jeu - Aaron Sorkin : 4/10
Jonathan's Chest (court-métrage) - Christopher Radcliff
Sleeping with other people - Wallace Wolodarsky : 6.5/10
The Polka King - Maya Forbes, Wallace Wolodarsky : 4/10
Three Billboards Outside Ebbing, Missouri - Martin McDonagh : 7/10
Six Shooter (court-métrage) - Martin McDonagh
Worst Friends - Ralph Arend : 5/10
Withnail & I - Bruce Robinson : 7.5/10
A Futile and Stupid Gesture - David Wain : 6.5/10

RE
La Terre de la Folie - Luc Moullet : 7.5/10
Brigitte et Brigitte - Luc Moullet : 7/10
Casino - Martin Scorsese : 8.5/10

SÉRIES
The Good Wife - Saison 1 : 7/10
The Good Wife - Saison 2 : en cours.
Riverdale - Saison 2 : en cours.
Red Oaks - Saison 1 : 6.5/10
Red Oaks - Saison 2 : en cours.
Dernière édition par 7swans le 27 janv. 18, 22:14, édité 15 fois.

Avatar de l’utilisateur
Demi-Lune
Bronco Boulet
Messages : 13023
Inscription : 20 août 09, 16:50
Localisation : Avec Dr. Jones dans une pièce qui se rétrécit à vue d'oeil

Re: Votre film du mois de Janvier 2018

Messagepar Demi-Lune » 2 janv. 18, 11:38

FILM DU MOIS DE JANVIER 2018

Image

FILMS DÉCOUVERTS OU REDÉCOUVERTS

    Le portrait interdit (Charles de Meaux, 2016) — 7,5/10
    Bangkok nites (Katsuya Tomita, 2016) — 5,5/10
    Pentagon Papers (Steven Spielberg, 2017) — 5/10
    Le grand jeu (Aaron Sorkin, 2017) — 5/10
    Les mondes de Ralph (Rich Moore, 2012) — 5/10
    Vers la lumière (Naomi Kawase, 2017) — 4,5/10
    L'heure d'été (Olivier Assayas, 2008) — 4/10
    Stalingrad (Joseph Vilsmaier, 1993) — 3,5/10
    Baby driver (Edgar Wright, 2017) — 3,5/10
    Harlequin (Simon Wincer, 1980) — 2,5/10
    Cartouche (Philippe De Broca, 1962) — 2/10
    La forme de l'eau (Guillermo Del Toro, 2017) — 2/10
FILMS REVUS

    Fenêtre sur cour (Alfred Hitchcock, 1954) — 10/10
    JFK, director's cut (Oliver Stone, 1991) — 9,5/10
    E.T. l'extraterrestre (Steven Spielberg, 1982) — 9,5/10
    L'Apollonide, souvenirs de la maison close (Bertrand Bonello, 2011) — 8/10
    Showgirls (Paul Verhoeven, 1995) — 7,5/10
    Total recall (Paul Verhoeven, 1990) — 7/10
    Le Cid (Anthony Mann, 1961) — 7/10
    Dick Tracy (Warren Beatty, 1990) — 6/10
    Speed Racer (Lana & Andy Wachowski) — 6/10
    Mad Max : Fury Road (George Miller, 2015) — 5/10
Films des mois précédents :
Spoiler (cliquez pour afficher)
août 2009 : Master and Commander (Peter Weir, 2003) ex aequo avec Eternal Sunshine of the spotless mind (Michel Gondry, 2004)
septembre 2009 : Lunes de fiel (Roman Polanski, 1992)
octobre 2009 : Les Frissons de l'angoisse (Dario Argento, 1975) ex aequo avec 12 Hommes en colère (Sidney Lumet, 1957)
novembre 2009 : Entre le Ciel et l'Enfer (Akira Kurosawa, 1963)
décembre 2009 : Ring (Hideo Nakata, 1997)
janvier 2010 : Le Syndrome de Stendhal (Dario Argento, 1996) ex aequo avec Inglourious Basterds (Quentin Tarantino, 2009)
février 2010 : The Cotton Club (Francis Ford Coppola, 1984). Prix spécial : Délivrance (John Boorman, 1972)
mars 2010 : Les Sept Samouraïs (Akira Kurosawa, 1954)
avril 2010 : Ratatouille (Brad Bird, 2007). Prix spécial pour La Bataille d'Alger (Gillo Pontecorvo, 1966) et Zombie (George Romero, 1978)
mai 2010 : Quand passent les cigognes (Mikhaïl Kalatozov, 1958)
juin 2010 : Le Mépris (Jean-Luc Godard, 1963)
juillet 2010 : Les Demoiselles de Rochefort (Jacques Demy, 1967)
août 2010 : La Reine Margot (Patrice Chéreau, 1994)
septembre 2010 : Le Voyeur (Michael Powell, 1960) ex aequo avec Memories of Murder (Bong Joon-ho, 2003)
octobre 2010 : Écrit sur du vent (Douglas Sirk, 1956)
novembre 2010 : Lolita (Stanley Kubrick, 1962)
décembre 2010 : Les Chaussons rouges (Michael Powell & Emeric Pressburger, 1948) ex aequo avec Le Pont de la rivière Kwaï (David Lean, 1957)
janvier 2011 : Pas de printemps pour Marnie (Alfred Hitchcock, 1964)
février 2011 : La Rumeur (William Wyler, 1961)
mars 2011 : Blue Velvet (David Lynch, 1986) ex aequo avec A la poursuite d'Octobre Rouge (John McTiernan, 1990). Prix spécial : TRON (Steven Lisberger, 1982)
avril 2011 : La Règle du jeu (Jean Renoir, 1939)
mai 2011 : Le Guépard (Luchino Visconti, 1963)
juin 2011 : The Tree of Life (Terrence Malick, 2011)
juillet 2011 : Ludwig ou le Crépuscule des dieux (Luchino Visconti, 1972)
août 2011 : L'Armée des Ombres (Jean-Pierre Melville, 1969) ex aequo avec Cure (Kiyoshi Kurosawa, 1997) ex aequo avec L'année dernière à Marienbad (Alain Resnais, 1961)
septembre 2011 : Do the right thing (Spike Lee, 1989)
octobre 2011 : Le Narcisse Noir (Michael Powell & Emeric Pressburger, 1947). Prix spécial pour The Artist (Michel Hazanavicius, 2011) et Melancholia (Lars Von Trier, 2011)
novembre 2011 : Les Aventures de Tintin : Le Secret de la Licorne (Steven Spielberg, 2011)
décembre 2011 : La Fille de Ryan (David Lean, 1970). Prix spécial pour Mission : Impossible, Protocole Fantôme (Brad Bird, 2011)
janvier 2012 : Metropolis, version longue (Fritz Lang, 1927) ex aequo avec Les Parapluies de Cherbourg (Jacques Demy, 1964) ex aequo avec La Chute de l'Empire romain (Anthony Mann, 1964)
février 2012 : Octobre (Sergueï Mikhaïlovitch Eisenstein, 1928)
mars 2012 : La lettre inachevée (Mikhaïl Kalatozov, 1959) ex aequo avec Tootsie (Sydney Pollack, 1982) ex aequo avec Dressé pour tuer (Samuel Fuller, 1982)
avril 2012 : Les Nibelungen (Fritz Lang, 1924)
mai 2012 : Guerre et Paix (Sergueï Bondartchouk, 1967)
juin 2012 : Cinéma Paradiso (Giuseppe Tornatore, 1989) ex aequo avec La Dolce Vita (Federico Fellini, 1960)
juillet 2012 : Soy Cuba (Mikhaïl Kalatozov, 1964) ex aequo avec Kwaïdan (Masaki Kobayashi, 1964). Prix spécial pour Phase IV (Saul Bass, 1974)
août 2012 : L'Enfer blanc du Piz Palü (Arnold Fanck & G. W. Pabst, 1929) ex aequo avec Pink Floyd The Wall (Alan Parker, 1982) ex aequo avec To be or not to be (Ernst Lubitsch, 1942) ex aequo avec Le Rayon vert (Éric Rohmer, 1986)
septembre 2012 : Hiroshima mon amour (Alain Resnais, 1959)
octobre 2012 : La Belle et la Bête (Jean Cocteau, 1946) ex aequo avec L'Enfer d'Henri-Georges Clouzot (Serge Bromberg, 2008)
novembre 2012 : Beau-père (Bertrand Blier, 1981)
décembre 2012 : Napoléon (Abel Gance, 1927). Prix spécial pour Drôle de frimousse (Stanley Donen, 1957) et Un Américain à Paris (Vincente Minnelli, 1951)
janvier 2013 : Les enfants d'Hiroshima (Kaneto Shindo, 1952) ex aequo avec Chantons sous la pluie (Stanley Donen & Gene Kelly, 1952), L'Incompris (Luigi Comencini, 1966) et Zero Dark Thirty (Kathryn Bigelow, 2012)
février 2013 : Lincoln (Steven Spielberg, 2012). Prix spécial pour Le voleur de bicyclette (Vittorio De Sica, 1948) et les chorégraphies de Busby Berkeley
mars 2013 : The shop around the corner (Ernst Lubitsch, 1940) ex aequo avec A la Merveille (Terrence Malick, 2012)
avril 2013 : Solitude (Paul Fejos, 1928) ex aequo avec La symphonie nuptiale (Erich von Stroheim, 1928)
mai 2013 : Le conformiste (Bernardo Bertolucci, 1970)
juin 2013 : Le passé (Asghar Farhadi, 2013). Prix spécial pour Le silence de la mer (Jean-Pierre Melville, 1947), Ordet (Carl Theodor Dreyer, 1955) et Une journée particulière (Ettore Scola, 1977)
juillet 2013 : Point limite (Sidney Lumet, 1964) ex aequo avec Que viva Mexico ! (Sergueï Mikhaïlovich Eisenstein, 1931). Prix spécial pour Dura lex (Lev Koulechov, 1926)
août 2013 : Miracle en Alabama (Arthur Penn, 1962) ex aequo avec L'innocent (Luchino Visconti, 1976). Prix spécial pour Une autre femme (Woody Allen, 1988), Un cœur en hiver (Claude Sautet, 1992) et Kramer contre Kramer (Robert Benton, 1979)
septembre 2013 : Scènes de la vie conjugale (Ingmar Bergman, 1973). Prix spécial pour La source (Ingmar Bergman, 1960)
octobre 2013 : Le chat (Pierre Granier-Deferre, 1971). Prix spécial pour Incendies (Denis Villeneuve, 2010)
novembre 2013 : Fanny et Alexandre (Ingmar Bergman, 1982) ex aequo avec The immigrant (James Gray, 2013)
décembre 2013 : La peau (Liliana Cavani, 1981). Prix spécial pour Un homme parmi les loups (Carroll Ballard, 1983) et La femme défendue (Philippe Harel, 1997)
janvier 2014 : Le loup de Wall Street (Martin Scorsese, 2013) ex aequo avec Koyaanisqatsi (Godfrey Reggio, 1982)
février 2014 : The Grand Budapest Hotel (Wes Anderson, 2014)
mars 2014 : Le dossier 51 (Michel Deville, 1978). Prix spécial pour L'aveu (Costa-Gavras, 1970), Meshes of the afternoon (Maya Deren, 1943), Trois femmes (Robert Altman, 1977) & Pharaon (Jerzy Kawalerowicz, 1966)
avril 2014 : Le convoi de la peur (William Friedkin, 1977)
mai 2014 : Maîtresse (Barbet Schroeder, 1975)
juin 2014 : Amour (Michael Haneke, 2012)
juillet 2014 : Salò ou les 120 journées de Sodome (Pier Paolo Pasolini, 1975) ex aequo avec Stalker (Andreï Tarkovski, 1979). Prix spécial pour La montagne sacrée (Alejandro Jodorowsky, 1973)
août 2014 : L’œuf de l'ange (Mamoru Oshii, 1985)
septembre 2014 : Les moissons du ciel (Terrence Malick, 1978)
octobre 2014 : La maman et la putain (Jean Eustache, 1973)
novembre 2014 : Deux jours, une nuit (Jean-Pierre & Luc Dardenne, 2014) ex aequo avec La couleur de la grenade (Sergueï Paradjanov, 1968)
décembre 2014 : Les enfants loups, Ame et Yuki (Mamoru Hosoda, 2012)
janvier 2015 : Le chagrin et la pitié (Marcel Ophuls, 1969)
février 2015 : Suzanne Simonin, la Religieuse de Diderot (Jacques Rivette, 1966)
mars 2015 : Before midnight (Richard Linklater, 2013). Prix spécial pour The baby of Mâcon (Peter Greenaway, 1993)
avril 2015 : L'avventura (Michelangelo Antonioni, 1960)
mai 2015 : Let's get lost (Bruce Weber, 1988)
juin 2015 : Vice-versa (Pete Docter & Ronnie Del Carmen, 2015)
juillet 2015 : Love (Gaspar Noé, 2015)
août 2015 : Moi, Christiane F., 13 ans, droguée, prostituée... (Uli Edel, 1981)
septembre 2015 : Heimat, une chronique allemande (Edgar Reitz, 1984)
octobre 2015 : Avalon (Mamoru Oshii, 2001) ex aequo avec La dernière valse (Martin Scorsese, 1978)
novembre 2015 : -
décembre 2015 : La chambre interdite (Guy Maddin & Evan Johnson, 2015)
janvier 2016 : Danton (Andrzej Wajda, 1983)
février 2016 : Funny games (Michael Haneke, 1997)
mars 2016 : Homeland : Irak année zéro (Abbas Fahdel, 2015) ex aequo avec Évolution (Lucile Hadzihalilovic, 2015)
avril 2016 : Andreï Roublev (Andreï Tarkovski, 1966)
mai 2016 : Gerry (Gus Van Sant, 2002)
juin 2016 : AKIRA (Katsuhiro Ōtomo, 1988)
juillet 2016 : L'insoutenable légèreté de l'être (Philip Kaufman, 1988)
août 2016 : L'empire des sens (Nagisa Ōshima, 1976)
septembre 2016 : Nocturama (Bertrand Bonello, 2016)
octobre 2016 : El sicario, room 164 (Gianfranco Rosi, 2010)
novembre 2016 : La complainte du sentier (Satyajit Ray, 1955), L'invaincu (Satyajit Ray, 1956) & Le monde d'Apu (Satyajit Ray, 1959)
décembre 2016 : La grande ville (Satyajit Ray, 1963)
janvier 2017 : Un homme et une femme (Claude Lelouch, 1966)
février 2017 : La pianiste (Michael Haneke, 2001)
mars 2017 : Happiness (Todd Solondz, 1998)
avril 2017 : Que le spectacle commence (Bob Fosse, 1979)
mai 2017 : Meurtre dans un jardin anglais (Peter Greenaway, 1982)
juin 2017 : Panique à Needle Park (Jerry Schatzberg, 1971)
juillet 2017 : Épouses et concubines (Zhang Yimou, 1991)
août 2017 : Air doll (Hirokazu Kore-eda, 2009)
septembre 2017 : Twin Peaks The Return (David Lynch, 2017). Prix spécial pour Faute d'amour (Andreï Zviaguintsev, 2017) & Trouble every day (Claire Denis, 2001)
octobre 2017 : The Square (Ruben Östlund, 2017) ex aequo avec Charulata (Satyajit Ray, 1964)
novembre 2017 : Prospero's books (Peter Greenaway, 1991)
décembre 2017 : La sentinelle (Arnaud Desplechin, 1992)
Dernière édition par Demi-Lune le 28 janv. 18, 19:08, édité 20 fois.

Avatar de l’utilisateur
gnome
Iiiiiiil est des nôôôôtres
Messages : 18122
Inscription : 26 déc. 04, 18:31
Localisation : sleeping in the midday sun...

Re: Votre film du mois de Janvier 2018

Messagepar gnome » 2 janv. 18, 12:00

Films du mois : Janvier 2018

Film du mois



Les films vus (par ordre décroissant de préférence) - Les redécouvertes - Les films revus


Image Chef d'oeuvre !!!
- Une nuit en enfer (Robert Rodriguez) 9.5-10/10 DVD VO
Certes les Fx numériques sont un peu datés et le look général des vampires un peu moyen, mais Une nuit en enfer reste un pur bijou et un pur bonheur. Peut-être est-ce parce que je commence à être habitué à regarder des BR (en SD !) mais l'image du DVD collector m'a paru bien décevante.

- Inception (Christophe Nolan) 10/10 TV VF
Vertigineux !

Image On est vraiment pas loin de la masterpiece!
- Warm Bodies (Jonathan Levine) 9/10 TV VF
Voilà enfin une variation intelligente sur le thème des zombies !

- Star Wars Episode VIII : Le dernier des Jedi (Rian Johnson) 9/10 Ciné 3D VF
Rien de bien neuf à l'horizon, mais Johnson est en train de réussir ce que Lucas a complètement planté avec ses épisodes I-II-III. Redonner vie à son univers de la meilleure manière qui soit !

Image Excellent !
- Festen (Thomas Vinterberg) 8.5/10 DVD VO

- Grindhouse (Robert Rodriguez - Quentin Tarantino) 8-8.5/10 BR VO
- Planète terreur (Grindhouse version) (Robert Rodriguez) 8-8.5/10
:mrgreen:
- Le boulevard de la mort (Grindhouse version)(Quentin Tarantino) 8-8.5/10
Le film met un peu de temps à démarrer, mais très vite, la petite musique de Tarantino fait son petit effet et dès l'apparition de Stuntman Mike, c'est pur bonheur.


- La course à la mort (Paul W. S. Anderson) 8/10 TV VF

- Le plus grand cirque du monde (Henry Hathaway) 8.5/10 TV VF

Image Tout à fait honorable
Image Pourquoi pas, mais peut mieux
- Mes meilleures amies (Paul Feig) 6/10 TV VF
Feig tire un sympathique portrait d'une vieille fille qui doit préparer le mariage de sa meilleure amie, mais le film hésite trop entre la comédie potache limite vulgaire et ce portrait pourtant pas si mal dessiné que ça. Reste un sentiment mitigé. Ce n'est pas non plus une honte, mais cette volonté de vouloir faire rire à tout prix quitte à se vautrer dans la facilité voire la vulgarité contraste trop avec certains passages pourtant bien sentis.

- Gods of Egypt (Alex Proyas) 6/10 TV VF

Image A oublier
Image Le dessin est clair, non?-
Dernière édition par gnome le 22 janv. 18, 16:44, édité 5 fois.
Image Image Image