Votre film du mois de Novembre 2017

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés après 1980

Modérateurs : Karras, Rockatansky, cinephage

Avatar de l’utilisateur
O'Malley
Cadreur
Messages : 4096
Inscription : 20 mai 03, 16:41

Re: Votre film du mois de Novembre 2017

Messagepar O'Malley » 18 nov. 17, 23:14

Notation:
0 Nul/Mauvais
* Médiocre/Pas terrible
** Bien/Agréable
***Très bien/Excellent
**** Chef d'oeuvre

Découverte/Révision

Winnie l'Ourson Stephen J. Anderson et Don Hall (2011) **
La griffe de Frankenstein Antony Balch (1973) *
Night Run Jaume Collet-Serra (2015) 0
Regarde les hommes tomber Jacques Audiard (1994) *
Mommy Xavier Dolan (2014) ***
Tu veux ou tu veux pas Tonie Marshall (2014) 0
Les complexés Dino Risi, Franco Rossi et Luigi Filippo D'Amico (1965) **
Salomé Charles Bryant (1923) *

Courts-métrages
Marchands de poissons George Marshall (1932) **
Laurel et Hardy bonnes d'enfant George Marshall (1932) **
Dernière édition par O'Malley le 30 nov. 17, 21:41, édité 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Max Schreck
David O. Selznick
Messages : 14776
Inscription : 13 août 03, 12:52
Localisation : Hong Kong, California

Re: Votre film du mois de Novembre 2017

Messagepar Max Schreck » 23 nov. 17, 11:41

Novembre 2017


Film du mois
Image
Blue collar (Schrader), un film fort, plein de vie et d'amertume, implacable et pourtant jamais lourdement démonstratif grâce à la qualité de son écriture et de son interprétation, et qu'on pourrait qualifier retrospectivement de typiquement 70's dans ses portraits d'hommes pas vraiment valorisés. Vrai coup de maître de la part de Schrader pour son premier passage derrière la caméra.



Films découverts
Music box (Costa-Gavras), bon film, guère surprenant mais le choix du réalisateur de se focaliser davantage sur l'acceptation de la vérité plutôt que sur sa quête se révèle payant en terme d'émotions
Pour le réconfort (Macaigne), du cinéma d'art et essai souvent captivant par ses parti-pris mais qui ne m'a jamais donné l'impression de vraiment décoller malgré un vrai potentiel dans son discours
Five (Gotesman), j'en sauve quelques scènes vraiment drôles, je loue l'énergie de la mise en scène, l'abattage de Niney et François Civil mais c'est quand même assez crétin, donc oubliable
Le Bonheur (Varda), un vrai film-poème, bluffant sur la forme, à l'atmosphère fascinante qui distille un étrange et indéfinissable malaise
Et ta sœur (Vernoux), pas vraiment de reproches à faire, mais c'est franchement anecdotique
Les Evadés de la nuit (Rossellini), une réussite, retour plus que digne à ses premiers films néoréalistes sur la tragédie de la guerre
500 jours ensemble (Webb), joli film, qui en prenant le contrepied de la comédie romantique se révèle souvent subtil, porté par de belles idées et par un Gordon-Levitt dont je pense être de plus en plus fan
Transsiberian (Anderson), thriller franchement banal, pas très inspiré une fois exploités la relative originalité de son cadre
On voulait tout casser (Guillard), aucun intérêt, le film n'a rien à dire et passe complètement à côté de son sujet
Dragons (Sanders & DeBlois), fabuleux, intelligent, épique, sensible, j'ai adoré. Un pur régal.
The Dark knight rises (Nolan), hallucinant de vacuité
The Impossible (Bayona), incroyablement intense par son caractère immersif, prodigieux en terme de mise en scène, et aux interprétations bouleversantes. Les gamins délivrent ici tous une performance de dingue. Entre El Orfanato, ce titre-ci et A monster calls, Bayona confirme décidément être l'un des cinéastes actuels de l'enfance les plus intéressants.
8 Mile (Hanson), pas un grand film mais assez touchant dans son approche plutôt humble


Films revus (Hors compétition)
Letters from Iwo Jima (Eastwood), revoyure un peu fatale, au-delà de la reconstitution et de la mise en scène d'un gâchis militaire, je me suis presque ennuyé
Respiro (Crialese), superbe film, rugueux, solaire et envoûtant jusqu'à son final toujours aussi puissant
The 'burbs (Dante), jubilatoire
Black swan (Aronofsky), à la fois éprouvant et presque ludique par les interrogations que le récit cherche à susciter en nous, j'en retiens avant tout la performance d'une actrice et la puissance de la mise en scène
Harlequin (Wincer), étonnant, des faiblesses mais aussi un vrai charme
La Terrazza (Scola), impitoyable, profond et intelligent mais surtout bien déprimant


Séries TV
Mr Robot (S.1), promesses d'un pilote brillant malheureusement pas vraiment tenues par la suite qui s'enlise dans les invraisemblances (c'est pas parce que le protagoniste est schizo qu'on a le droit de faire n'importe quoi...)
The OA (S.1), en cours...


Mes films des années précédentes
Spoiler (cliquez pour afficher)
- 2005 -
mai = Locataires (Kim)
juin = Le roi singe (Lau)
juillet = Femmes au bord de la crise de nerf (Almodovar)
aout = Mr & Mrs Smith (Liman)
septembre = Hatari! (Hawks)
octobre = The End of Evangelion (Anno)
novembre = A History of violence (Cronenberg)
decembre = Rocky (Avildsen)

- 2006 -
janvier = Catch-22 (Nichols)
février = Casablanca (Curtiz)
mars = Vous ne l'emporterez pas avec vous (Capra)
avril = It's always fair weather (Donen, Kelly)
mai = Les Salauds dorment en paix (Kurosawa)
juin = La bombe (Watkins)
juillet = Les Complices de la dernière chance (Fleischer)
octobre = Victor/Victoria (Edwards)
novembre =Reds (Beatty)
décembre = La fille de Ryan (Lean)

- 2007 -
janvier = The fountain (Aronofski)
février = Voyage à deux (Donen)
mars = La môme (Dahan)
avril = Bird (Eastwood)
mai = Sur la route de Madison (Eastwood)
juin = Boulevard de la mort (Tarantino)
juillet = Persepolis (Satrapi+Parronaud)
août = Scaramouche (Sidney)
septembre = The Stunt man (Rush)
octobre = El Topo (Jodorowsky)
novembre = Good Will Hunting (Van Sant)
décembre = Sept jours en mai (Frankenheimer)

- 2008 -
janvier = Tess (Polanski)
février = Silkwood (Nichols)
mars = The Darjeeling limited (Anderson)
avril = M*A*S*H (Altman)
mai = Un conte de Noël (Desplechin)
juin = Vincent, François, Paul...et les autres (Sautet)
juillet = Jacquot de Nantes (Varda)
août = Le Jugement des flèches (Fuller)
septembre = Mo' better blues (Lee)
octobre = La 25e heure (Verneuil)
novembre = Two lovers (Gray)
décembre = L'Orphelinat (Bayona)

- 2009 -
janvier = Sans retour (Hill)
février = The Curious case of Benjamin Button (Fincher)
mars = Touchez pas au grisbi (Becker)
avril = Pour le pire et pour le meilleur (Brooks)
mai = Casque d'or (Becker)
juin = Le Trou (Becker)
juillet = À bout de course (Lumet)
août = Cria cuervos (Saura)
septembre = De force avec d'autres (Reggiani)
octobre = Tarzan (Lima+Buck)
novembre = Duck soup (McCarey)
décembre = Esclave de l'amour (Mikhalkov)

- 2010 -
janvier = Up (Docter+Peterson)
février = Agora (Amenabar)
mars = Fantastic Mr. Fox (Anderson)
mai = The Ghost writer (Polanski)
juin = Still walking (Kore-Eda)
juillet = Dans ses yeux (Campanella)
août = Filles perdues, cheveux gras (Duty)
septembre = The Eiger sanction (Eastwood)
novembre = The Social network (Fincher)
décembre = Ghostbusters (Reitman)

- 2011 -
janvier = La Princesse de Montpensier (Tavernier)
février = Le 7e jour (Saura)
mars = Black swan (Aronosky)
avril = Le Viager (Tchernia)
mai = The Tree of life (Malick)
juillet = Summer wars (Hosoda)
août = Melancholia (von Trier)
septembre = Rango (Verbinski)
octobre = Sans témoins (Mikhalkov)
novembre = La Princesse et la grenouille (Clements+Musker)
décembre = Toy Story 3 (Unkrich)

- 2012 -
janvier = Into the wild (Penn)
février = The Molly maguires (Ritt)
avril = Nacido y criado (Trapero)

- 2014 -
octobre = Mommy (Dolan)
novembre = De rouille et d'os (Audiard)
décembre = Ça commence aujourd'hui (Tavernier)

- 2015 –
janvier = Morse (Aldredson)
février = La Guerre est déclarée (Donzelli)
mai = Distric 9 (Blomkamp)
juin = Super 8 (Abrams)
juillet = Laurence anyways (Dolan)
août = Star trek : into darkness (Abrams)
septembre = Le Vent se lève (Miyazaki)
octobre = Before midnight (Linklater)
novembre = Les Amours imaginaires (Dolan)
décembre = Boyhood (Linklater)

- 2016 -
janvier = Les Drôles de poissons-chats (Sainte-Luce)
février = The Revenant (Iñarittu)
mars = Vice-versa (Docter+Del Carmen)
avril = Rue de la violence (Martino)
mai = Martha Marcy May Marlene (Durkin)
juin = La Vie d'Adèle (Kechiche)
juillet = La Tortue rouge (Dudok de Wit)
septembre = The Constant gardener (Meirelles)
octobre = Toutes nos envies (Lioret)
décembre = Enemy (Villeneuve)

- 2017 -
janvier = Jersey boys (Eastwood)
février = Incendies (Villeneuve)
mars = Shin Godzilla (Anno+Higuchi)
avril = La Sociologue et l'ourson (Théry+Chaillou)
mai = Les Chemins de la liberté (Weir)
juin = Room (Abrahamson)
juillet = Gallipoli (Weir)
août = Landru (Chabrol)
septembre = Radio flyer (Donner)
octobre = Voyages avec ma tante (Cukor)
Dernière édition par Max Schreck le 1 déc. 17, 10:52, édité 2 fois.
« Vouloir le bonheur, c'est déjà un peu le bonheur. » (Roland Cassard)
Mes films du mois...
Mes extrospections...
Mon Top 100...

Avatar de l’utilisateur
bruce randylan
Mogul
Messages : 11346
Inscription : 21 sept. 04, 16:57
Localisation : lost in time and lost in space

Re: Votre film du mois de Novembre 2017

Messagepar bruce randylan » 1 déc. 17, 01:23


Film du mois
: Ma grande-mère aka le piston (Konstantin Mikaberidze - 1929)

Prix de la mise en scène
: La mélodie du vieux marché / Cain et Artem (Pavel Petrov-Bytov - 1930)

Prix du scénario : La rivière Fuefuki (Keisuke Kinoshita - 1960)

Prix spécial du Jury : Chasseurs des ténèbres (Hideo Gosha - 1979)


Et pour le détail

8) :D
Rencontre du troisième type (Steven Spielberg - 1977) REVU

8)
Chasseurs des ténèbres (Hideo Gosha - 1979)
La mélodie du vieux marché / Cain et Artem (Pavel Petrov-Bytov - 1930)
L'innocent (Lucchino Visconti - 1976)
Mademoiselle la présidente (Pietro Germi - 1952)
Ma grande-mère aka le piston (Konstantin Mikaberidze - 1929)
Roméo & juliette in Darkness (Jirí Weiss - 1960)
La rivière Fuefuki (Keisuke Kinoshita - 1960)

:D
Ecrit sur le vent (Douglas Sirk - 1956)
L'étranger (Lucchino Visconti - 1967)
The Millionaire chase (Umetsugu Inoue - 1969)
Zeiram (Keita Amemiya - 1991)
Vous ne pouvez pas vous passez de moi (Viktor Chestakov - 1932)
Too late the hero (Robert Aldrich - 1970)
La pyramide humaine (Jean Rouch - 1961)
Take aim at the police van (Seijun Suzuki - 1960)
Don't tell your wife (Minoru Shibuya - 1937)

Entre :D et :)
Le banquet des maudits (Henri Storck - 1952)
Un aller simple (José Giovanni - 1971)
He walked by night (Alfred L. Werker & Anthony Mann - 1948)
Pascual Duartre (Ricardo Franco - 1976)
See no evil, hear no evil (Arthur Hiller - 1988)
L'erreur de l'ingénieur Kotchine (Alexandre Matcheret – 1939)
Gangs of New-York (Martin Scorsese - 2002) REVU
Dragon tiger gate (Wilson Yip - 2006)
Bedside (Robert Florey - 1934)
The house on Carroll Street (Peter Yates - 1988)
Al Capone (Richard Wilson - 1959)
L'amour de Jeanne Ney (Georg Wilhelm Pabst - 1927)
Portrait d'une jeune fille à la fin des années 60 à Bruxelles (Chantal Akerman - 1994)
Profile in anger (Ka-Yan Leung - 1984)
Achtung ! Banditi ! (Carlo Lizzani - 1951

:)
10 wanted men (H. Bruce Humberstone - 1955)
Che : partie deux (Steven Soderbergh - 2008)
Deux combattants ((Leonid Loukov - 1943)
Le procès Paradine (Alfred Hitchcock - 1947)
Peur sur la ville (Henri Verneuil - 1975) REVU
Macbeth (Roman Polanski - 1971)
Les plus belles escroquerie du monde (Horikawa, Polanski, Gregoretti, Chabrol & Godard - 1964)
Un ange pour Satan (Camillo Mastrocinque - 1966)
Le grand consolateur (Lev Koulechov - 1933)
The deadly breaking sword (Sun Chung - 1979)

:|
Les ambitieux (Edward Dmytryk - 1964)
The foreigner (Martin Campbell - 2017)
La prostituée (Oleg Frelikh - 1927)
Tarass l'indompté (Mark Donskoï - 1943)
The woman in red (Robert Florey - 1935)
Je, tu, il, elle (Chantale Akerman - 1974)
Babatu, les trois conseils (Jean Rouch - 1975)
Le lion sort ses griffes (Don Siegel - 1980)
Evergreen tree (Shin Sang-ok - 1961)
Jaguar (Jean Rouch - 1968)

:?
"celui qui n'est pas occupé à naître est occupé à mourir"
land of hope and dreams