Votre film du mois de Juillet 2017

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés après 1980

Modérateurs : Karras, Rockatansky, cinephage

Jack Carter
Certains l'aiment (So)chaud
Messages : 19987
Inscription : 31 déc. 04, 14:17
Localisation : Dans le cerveau de Dale Cooper

Re: Votre film du mois de Juillet 2017

Messagepar Jack Carter » 23 juil. 17, 07:32

edit
Dernière édition par Jack Carter le 25 juil. 17, 17:05, édité 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Anorya
Laughing Ring
Messages : 11859
Inscription : 24 juin 06, 02:21
Localisation : LV426

Re: Votre film du mois de Juillet 2017

Messagepar Anorya » 25 juil. 17, 15:24

Un mois de juillet assez riche.
Continuation d'un cycle Fellini entamé fin juin, des ressorties en pagailles qui l'emportent d'ailleurs sur les sorties plus basiques, des surprises variées (eh bien voilà j'ai enfin vu un film de HPG, je peux cocher la case "ça c'est fait" d'ailleurs. Est-ce que du coup je verrais ses autres oeuvres mêlant porno existentialiste avec humour à froid + autodérision ? Comme dirait François Asselineau avec l'accent du sud "Tout'un programme !" Donc, la réponse que l'on attend forcément tous est : "euh.... non". Mais j'aurais essayé) et j'en passe...



Film du mois Juillet 2017



Image
Go Fish - Rose Troche


Quand il sort en 95 en France, le film de Rose Troche, future créatrice ensuite de The L Word fait l'effet d'une petite bombe. C'est semble-t-il alors le premier film à dépeindre enfin d'une manière réaliste la communauté lesbienne. Pour l'anecdote de la gestation de ce film choral où l'on suit une poignée de femmes vivant parfois sous le même toit en colocation, la réalisatrice avait vu avec Guinevere Turner un film hetero où la lesbienne du film était, visiblement, un ramassis de cliché qui l'avait beaucoup énervé. D'où Go Fish, petite production qui se voulait à la base entièrement tournée en militantisme par des femmes. Il y eut finalement quelques mecs dans l'équipe cela dit au final. Derrière l'étude des moeurs (le film mêle fiction avec un tournage documentaire en 16mm noir et blanc bien granuleux et un montage parfois un brin clippesque) se cache la romance tendre et acidulée entre deux femmes qui voudraient s'aimer mais ont du mal en raison de nombreuses barrières (la différence d'âge, de mentalités...). C'est simple et beau.


Ressortie / redécouverte du mois



Image
L'empire des sens - Nagisa Oshima



Ressortie 4K. La claque. :shock:
Visuellement, la copie de Tamasa est une tuerie ! Le DVD d'Arte que j'ai fait immensément pâle à côté. Incroyable de beauté.
Et évidemment dans des conditions de visionnages plus qu'optimales ici, inutile de dire que ce film qui parfois par le passé m'ennuyait un peu, cette fois, je me le suis enfin pris dans la gueule. Bien sûr entre-temps j'ai pu me pencher sur la carrière d'Oshima, remarquer sa maîtrise technique fabuleuse du cinéma dans sa première période, de la nouvelle vague japonaise. Mais je n'étais jamais en phase avec les films, trop froids, trop politiques, parfois trop dans l'épate même (oui, on a compris que tu sais filmer et composer des cadres Oshima). Or à partir des années 70, la carrière du bonhomme prend un virage : plus d'épure, moins de charge politique dans le propos alors que sa carrière commence à avoir un retentissement mondial. C'est ce Oshima là qui me fascine (et ici derrière la mise en scène faussement classique, les cadres sont toujours admirablement bien composés. Et ces couleurs, bordel, ces couleurs !). Celui qui peut tout aussi bien dépeindre l'attirance d'un asiatique envers un occidental dans Furyo comme une relation sexuelle qui tourne ici à la folie. Personnage féminin complexe, homme féministe et beaucoup plus profond et généreux qu'on le pense derrière sa façade débonnaire, relation qui ne peut aller que dans un sens, l'impasse tragique. Inutile donc de dire que là où auparavant le final me laissait un peu les couilles dans le potage, là ça m'a bien fait déprimer. La magie du cinéma en somme, son but est atteint. :mrgreen: :|



Récapitulatif films vus/découverts



Go Fish - Rose Troche - :D
La région sauvage - Amat Escalante - :o
Le mystère Jérôme Bosch - José Luis López-Linares - :)
Fleur de Tonnerre - Stéphanie Pillonca - :) :D
Bonheur Académie - Alain Della Negra + Kaori Kinoshita - :o :|
Embrasse moi ! - Cyprien Vial + Océane Rose-Marie - :)
Ava - Léa Mysius - :D
Le Caire Confidentiel - Tarik Saleh - :)
Le privé - Robert Altman - :D
Intervista - Federico Fellini - :)
I spit on your grave (Day of the woman) - Meir Zarchi - :)
Marion - HPG - :o :)
Valerian et la cité des mille planètes - :o :)
Visages, villages - :) :D
Transfiguration - :|
Baby Driver - :) :D



Films vus/revus/redécouverts



Toy Story - John Lasseter - :D 8)
ELLE - Paul Verhoeven - :) :D
Pleasantville - Gary Ross - :) :D
L'empire des sens - Nagisa Oshima - :shock: 8)
Andréï Roublev - Andréï Tarkovski - 8)
L'Enfance d'Ivan - Andréï Tarkovski - :D 8)
La guerre du feu - Jean-Jacques Annaud - :D 8)
Braindead - Peter Jackson - :D
Casanova - Federico Fellini - :D
L'impitoyable lune de miel - Bill Plympton - :D
Fight Club - :D 8)

+ 2 épisodes de la série documentaire Sur nos traces.
Dernière édition par Anorya le 31 juil. 17, 16:41, édité 1 fois.
Image

Avatar de l’utilisateur
hotgavial
Stagiaire
Messages : 36
Inscription : 14 juil. 17, 15:09

Re: Votre film du mois de Juillet 2017

Messagepar hotgavial » 31 juil. 17, 00:43

Film du mois

Une Femme disparaît – Alfred Hitchcock – 1938 - 9/10

Films découverts – par ordre de préférence

Insiang – Lino Brocka 8,5/10
the Witch – Robert Eggers 8,5/10
Julieta – Pedro Almodovar 8/10
Dunkerque – Christopher Nolan 8/10
Diamant Noir – Arthur Harari 8/10
Les Blues Brothers – John Landis 7,5/10
Dark Crystal – Jim Henson et Frank Oz 7/10
Flashdance – Adrian Lyne 7/10
Vaudou – Jacques tourneur 7/10
Les oubliés de Juarez – Gregory Nava 7/10
Florence Foster Jenkins – Stephen Frears 6,5/10
tirez sur le pianiste – Franois truffaut 6,5/10
Amy – Asig Kapadia 6,5/10
toni Edrmann – Maren Ade 6,5/10
Spider-Man : Homecoming 6,5/10
Médecin de Campagne – thomas Lilti 6/10
Wonder Woman – Patty Jenkins 6/10
Constantine – Francis Lawrence 6/10
Quand on a 17 ans – André téchiné 6/10
Le live de la jungle – Jon Favreau 6/10
Warcraft : Le Commencement – Duncan Jones 6/10
Braquage à l'italienne – F. Gary Gray 6/10
Whiskey tango Foxtrot – Glenn Ficarra et John Requa 6/10
Comme des bêtes – Yarrow Cheney et Chris Renaud 6/10
Season of the Witch – George A. Romero 5,5/10
La tortue rouge – Michael Dudok de Wit 5,5/10
Les diamants sont éternels – Guy Hamilton 5/10
Deathgasm – Jason Lei Howden 5/10
Song to Song – terrence Malick 5/10
Comment se faire larguer en 10 leçons – Donald Petrie 5/10
Maggie – Henry Hobson 5/10
Jeux d'enfants – Yann Samuell 5/10
Pour le meilleur et pour le rire – Shawn Levy 5/10
Shrooms – Paddy Breathnach 4,5/10
Alice de l'autre côté du miroir – James Bobin 4,5/10
Hors contrôle – Jake Szymanski 4/10
Ma Loute – Bruno Dumont 4/10
La blonde contre-attaque – Charles Herman-Wurmfeld 3,5/10
Marie et les naufragés – Sebastien Betbeder 3,5/10
Valérian et la Cité des milles planètes – Luc Besson 3/10
Independance Day Resurgence – Roland Emmerich 3/10
twilight Chapitre 3 – David Slade 3/10
twilight Chapitre 4 – Bill Condon 2/10
Medieval Pie – David Leland 2/10
twilght Chapitre 5 – Bill Condon 1/10
Le Manoir– tony t. Davis 1/10
Dernière édition par hotgavial le 31 juil. 17, 21:22, édité 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
cinéfile
Machino
Messages : 1174
Inscription : 19 avr. 10, 00:33
Localisation : Bourges

Re: Votre film du mois de Juillet 2017

Messagepar cinéfile » 31 juil. 17, 10:57

TOP 5 du mois :


Image
1. Images (R. Altman, 1972)


Image
2. Le Trou (J. Becker, 1960)

Image
3. L'Appât (A. Mann, 1953)

Image
4. Les Affameurs (A. Mann, 1952)

Image
5. La Raison du plus Faible (L. Belvaux, 2006)