Votre film du mois d'Octobre 2016

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés après 1980

Modérateurs : Karras, Rockatansky, cinephage

Avatar de l’utilisateur
Miss Nobody
heureuse d'être contente
Messages : 9445
Inscription : 23 oct. 05, 16:37
Localisation : Quelque part ailleurs

Re: Votre film du mois d'Octobre 2016

Messagepar Miss Nobody » 1 oct. 16, 10:50

FILMS DU MOIS D'OCTOBRE 2016

Film du mois
Image

Films vus

* La joyeuse divorcée (Sandrich) ●●●○○
Le second film du couple Astaire-Rogers possède une intrigue vaudevillesque amusante et des numéros musicaux - tantôt enlevés tantôt charmants- de qualité (on retiendra notamment « Night and Day » et la très vaporeuse robe de Ginger Rogers, et la très gentiment grivoise chanson « Let’s knock knee » avec Betty Grable). Malheureusement, alors que le film se déroule délicieusement pendant toute sa première heure, il se trouve complétement plombé par le très long numéro musical « The continental » : près de 20 minutes de danse pour promouvoir sa chanson éponyme (la première de l’histoire à recevoir un oscar), avec une chorégraphie peu inventive, très répétitive et ponctuée par des incongruités singeant Busby Berkeley (des chorus girls coincées dans des tourniquets, d’autres plongeant –littéralement- dans les bras de leurs partenaires…). Malgré cela, on ne boude pas tout à fait son plaisir…
* Le géant de fer (Bird) ●●●●○ ♡ FILM DU MOIS ♡
Brad Bird, avant de rejoindre la maison Pixar, réalisait ce petit bijou animé, un film à la simplicité désarmante et bouleversante, plein de tendresse et d’émotions pures, apte à conquérir les cœurs des petits et des grands. Il est vrai que les thématiques sont très classiques et souvent vues et revues (l’enfant solitaire qui se trouve un ami surnaturel, la machine qui pourrait avoir une âme, l’arme qui n’est meurtrière que lorsqu’on lui commande, la question du choix entre le bien et le mal, la guerre froide et sa paranoïa comme toile de fond…) mais elles sont traitées ici sans fausse note et sans lourdeur. Bon, peut-être aussi que l’épilogue n’était pas tout à fait nécessaire, mais si cela peut sécher quelques larmes d’enfants inconsolables… je le pardonne aussi. Le « Géant de fer » reste un film d’animation diablement touchant et hautement recommandable. La seule véritable ombre au tableau étant le design des personnages humains (dans un style cartoon daté et cheap) qui sape légérement le soin apporté au contraire sur les décors et sur l’animation du géant.
* L'emprise du crime (Milestone) ●●○○○
Le mélange du film noir et du mélodrame, dans les années 40, n’aura pas donné que des cocktails heureux. En dépit d’un casting séduisant où se côtoient Barbara Stanwyck et un tout jeune Kirk Douglas, et de thèmes supposément palpitants (amours passionnés, culpabilité empoisonnante…) le film laisse globalement indifférent : bavard, assez académique, suscitant peu d’empathie, il ennuie poliment. Le final, tragique et excessif, qui a un peu le goût de cheveu sur la soupe, relève étrangement l’ensemble.
* Le sergent noir (Ford) ●●●○○
Film de procès « à l’ancienne », avec ses personnages stéréotypés et ses petites manières (ficelles scénaristiques assez grosses, flashbacks à répétition dans des fondus au noir marqués, résolution de l’intrigue par une révélation finale improbable mais opportune), qui reste néanmoins appréciable et offre des respirations bienvenues, en mode western, dans une Monument Valley en technicolor (décor dont on ne se lasse définitivement pas, John Ford non plus). Le film offre également un beau rôle à l’acteur noir Woody Strode qui incarne ici un coupable idéal et un héros sacrifié. Heureuse surprise également, tout en restant le nœud du film, les questions de races et racisme sont plutôt subtilement évoquées : un éclat de voix du procureur, quelques réflexions à cheval sur la place des hommes noirs dans une « guerre de blancs » et, bien sûr, la ségrégation comme état de fait ... Les temps changent, les bons films restent.
* Voyage à travers le cinéma français (Tavernier) ●●●○○
Guidé par Tavernier, ses souvenirs, ses auteurs favoris, ses coups de cœurs, ses rencontres, le voyage est fortement subjectif, forcément non exhaustif mais tout à fait prenant… Erudit, toujours passionnant, et visiblement très enthousiaste à l’idée de transmettre, le cinéaste livre un documentaire long et foisonnant, nous fait notamment replonger avec délice dans le cinéma des années 30, redécouvrir des noms peu connus (Edmond T.Greville), nous invite à réapprécier la musique de film (notamment celle de Jaubert et Kosma)... Bien sûr, l’intérêt peut être inégal selon les sensibilités : pour ma part, j’ai été totalement happée par la première partie (le cinéma d’avant guerre, la déclaration d’admiration à Becker), puis ai ressenti un léger coup de mou au moment où arrivent les années 60 et l’évocation d’Eddie Constantine. Mais c’est globalement un document riche, très intéressant, qui en appelle beaucoup d’autres.
* Association criminelle - The big combo (Lewis) ●●●●○
Une très bonne série B, dotée d’une belle atmosphère en noir-et-brume et d’un personnage de « big méchant » mémorable : l’inquiétant Mr Brown, impassible et sadique, qui débite sa philosophie de surhomme avant de perdre finalement son sang froid. Cornel Wilde, malgré son manque de charisme, campe un détective plutôt convaincant. Les personnages féminins sont moins marquants, même si ce sont bien eux qui, comme souvent, affaiblissent les hommes. On retiendra néanmoins le charme froid et le port de tête altier de Jean Wallace, digne d'une Carole Bouquet blonde. On se délectera également de quelques scènes osées ou suggestives : un homme qui pleure (littléralement et face caméra) la perte de sa petite amie, une scène de torture plutôt brutale, un cunnilingus suggéré par un subtil hors-champ, l’évocation à peine voilée de l’homosexualité de deux malfrats…
* La vallée de la peur - Pursued (Walsh) ●●●○○
Dans un beau noir et blanc contrasté, au son d’une musique ultra romantique, Robert Mitchum (qui aura rarement été aussi séduisant) cherche à se délivrer de ses tourments et de son passé en lambeaux. Western tragique et psychologique, le film est tantôt fascinant, tantôt décevant, et recèle quelques lourdeurs malheureuses : sa construction en flash-back laborieuse pour commencer, mais surtout sa série de révélations finales aux tournures psychanalytiques beaucoup trop tortueuses (même dans une atmosphère de tragédie antique!).
* Rambo (Kotcheff) ●●●○○
Rambo, monstre de guerre surentraîné, retourne au pays. Tout à fait inapte à se réinsérer dans la vie civile, il traîne sa carcasse et ses traumatismes jusque dans une petite ville de province assez inhospitalière qu’il finit par transformer en nouveau Vietnam. Bloc de muscles aux yeux tristes, le vétéran devient une bête traquée dont les humiliations ravivent les instincts vengeurs et destructeurs. Un film d’action assez réussi et plus subtil qu’attendu, qui construit un personnage solide (et bientôt culte) tout en délivrant un message concis et efficace jamais complétement univoque ou simpliste. A l’exception de deux-trois gimmicks d’actionner semés ici et là, l’ensemble reste sobre et bien dosé. Et puis… il y a cette fin… où après avoir saccagé la petite ville de son ennemi autoproclamé, Rambo effondré, recroquevillé et sanglotant, révèle la profondeur de sa dépression nerveuse dans une tirade assez hallucinante. Quand la machine de guerre déréglée redevient un être humain.
* Satyricon (Fellini) ●●○○○
Il y a dans « Satyricon » des images assez magnifiques (surtout quand elles vont vers l’épure), des beautés laides et de la laideur sublimée, ainsi qu’un parfum entêtant de décadence. Il y a dans « Satyricon » une représentation de la Rome Antique singulière et mémorable, quelques segments de pellicule qui impriment durablement notre rétine et notre imaginaire. Il y a dans « Satyricon » des personnages qui errent mais que rien n’arrête, des quêtes existentielles floues, un hédonisme fou. Il y a dans « Satyricon » des fragments et des vides, beaucoup de frustration et de l’ennui aussi. Le film est tout de même fort déconcertant dans son ensemble, inégal et déroutant, parfois pénible. Sans doute trop cartésienne, je retiendrais surtout de ce long voyage sibyllin, proche du trip psychadélique à quelques égards, les récits enchâssés (celui de la veuve, le suicide des patriciens, la légende d’Oenothée…). Le reste m’a semblé un peu assommant.

Films revus

Top du mois

Image Image Image

FILMS DES MOIS PRECEDENTS

Spoiler (cliquez pour afficher)
octobre 2005 = L'aventure de Mme Muir (Mankievicz)
novembre 2005 = Match Point (Allen)
decembre 2005 = Voyage à deux (Donen)

janvier 2006 = Wallace et gromit et le lapin garou (Park)
février 2006 = Lettre d'une inconnue (Ophuls)
mars 2006 = Un jour à new york (Donen/Kelly)
avril 2006 = Walk the line (Mangold)
mai 2006 = Une histoire immortelle (Welles)
juin 2006 = La vie est belle (Capra)
juillet 2006 = Beau fixe sur New York (Donen/Kelly)
aout 2006 = La prisonnière du desert (Ford)
septembre 2006 = Les enfants du paradis (Carné)
octobre 2006 = Les 400 coups (Truffaut)
novembre 2006= La mouche (Cronenberg)
decembre 2006= Assurance sur la mort (Wilder)

janvier 2007= The shop around the corner (Lubitsch)
fevrier 2007= La vie des autres (Henckel von Donnersmarck)
mars 2007= Comme un torrent (Minnelli)
avril 2007= Sue, perdue dans Manhattan (Kollek)
mai 2007= The Magdalene Sisters (Mullan)
juin 2007= L'impasse (De Palma)
juillet 2007= Le scaphandre et le papillon (Schnabel)
août 2007= Le boucher (Chabrol)
septembre 2007= Les méduses (Keret & Geffen)
octobre 2007= Loulou (Pabst)
novembre 2007= 2001 l'odyssée de l'espace (Kubrick)
décembre 2007= Hiroshima mon amour (Resnais)

janvier 2008= Le silence (Bergman)
février 2008= No country for old men (Coen)
mars 2008= Faux semblants (Cronenberg)
avril 2008= Ascenseur pour l'échafaud (Malle)
mai 2008= Les fils de l'homme (Cuaron)
juin 2008= The thing (Carpenter)
juillet 2008= Short Cuts (Altman)
Août 2008= Ariane (Wilder)
Septembre 2008= Bonnie & Clyde (Penn)
Octobre 2008= Madame Bovary (Minnelli)
Novembre 2008= Il était une fois en Amérique (Leone)
Décembre 2008= Head-on (Akin)

Janvier 2009= En chair et en os (Almodovar)
Février 2009= Gran Torino (Eastwood)
Mars 2009= Une certaine rencontre (Mulligan)
Avril 2009= Breezy (Eastwood)
Mai 2009= Le voyeur (Powell)
Juin 2009= Etreintes Brisées (Almodovar)
Juillet 2009= Vincent, François, Paul et les autres (Sautet)
Août 2009= L'enfer est à lui (Walsh)
Septembre 2009= Les visiteurs (Kazan)
Octobre 2009= La valse dans l'ombre (LeRoy)
Novembre 2009= L'invasion des profanateurs (Kaufman)
Décembre 2009= L'armée des ombres (Melville)

Janvier 2010= Quand passent les cigognes (Kalotozov)
Février 2010= Le temps d'aimer et le temps de mourir (Sirk)
Mars 2010= Scènes de la vie conjugale (Bergman)
Avril 2010= Les feux de la rampe (Chaplin)
Mai 2010= La scandaleuse de Berlin (Wilder)
Juin 2010= Papillon (Schaffner)
Juillet 2010= Le grand amour (Etaix)
Août 2010= L'impossible monsieur bébé (Hawks)
Septembre 2010= L'aurore (Murnau)
Octobre 2010= L'ange des Maudits (Lang)
Novembre 2010= La fille de Ryan (Lean)
Décembre 2010= Moon (Jones)

Janvier 2011= Johnny Guitar (Ray)
Février 2011= La source (Bergman)
Mars 2011= Stalag 17 (Wilder)
Avril 2011= Série Noire (Corneau)
Mai 2011 = L'année du dragon (Cimino)
Juin 2011 = Bienvenue à Gattaca (Niccol)
Juillet 2011 = A bout de course (Lumet)
Aout 2011 = Du silence et des ombres (Mulligan)
Septembre 2011 = Une femme dangereuse (Walsh)
Octobre 2011 = Drive (Winding Refn)
Novembre 2011 = Monsieur Verdoux (Chaplin)
Décembre 2011= Zelig (Allen)

Janvier 2012= Fanny et Alexandre (Bergman)
Février 2012= Les nuits de Cabiria (Fellini)
Mars 2012 = Liaisons Secrètes (Quine)
Avril 2012 = The Naked Kiss (Fuller)
Mai 2012 = Le festin de Babette (Axel)
Juin 2012 = The strawberry Blonde (Walsh)
Juillet 2012 = La jetée (Marker)
Août 2012 = Stromboli (Rossellini)
Septembre 2012 = My man Godfrey (LaCava)
Octobre 2012 = L'heure suprême (Borzage)
Novembre 2012 = Klute (Pakula)
Décembre 2012 = Toy story 3 (Unkrich)

Janvier 2013 = Les dimanches de Ville d'Avray (Bourguignon)
Février 2013 = L'amour l'après-midi (Rohmer)
Mars 2013 = Shame (McQueen)
Avril 2013 = The mortal storm (Borzage)
Mai 2013 = Le ruban blanc (Haneke)
Juin 2013 = Amarcord (Fellini)
Juillet 2013 = The yards (Gray)
Août 2013 = Le conformiste (Bertolucci)
Septembre 2013 = La folle ingénue (Lubitsch)
Octobre 2013 = Haute Pègre (Lubitsch)
Novembre 2013 = La vie d'Adèle (Kechiche)
Décembre 2013 = Une journée particulière (De Sica)

Janvier 2014 = L'assassin habite au 21 (Clouzot)
Février 2014 = The Grand Budapest Hotel (Anderson)
Mars 2014 = Will Hunting (Van Sant)
Avril 2014 = Her (Jonze)
Mai 2014 = Mes voisins les Yamada (Takahata)
Juin 2014 = Le conte de la princesse Kaguya (Takahata)
Juillet 2014 = La porte du paradis (Cimino)
Août 2014= Bright Star (Campion)
Septembre 2014 = Fast food fast women (Kollek)
Octobre 2014 = Tokyo Godfathers (Kon)
Novembre 2014 = Miller's Crossing (Coen)
Décembre 2014 = L'appât (Mann)

Janvier 2015 = Rome ville ouverte (Rossellini)
Février 2015 = Allemagne année zéro (Rossellini)
Mars 2015 = Before Midnight (Linklater)
Avril 2015 = Lettres d'Iwo Jima (Eastwood)
Mai 2015 = J'ai le droit de vivre (Lang)
Juin 2015 = Vice Versa (Docter)
Juillet 2015 = Mort à Venise (Visconti)
Août 2015 = Le violent (Ray)
Septembre 2015 = L'argent de la vieille (Comencini)
Octobre 2015 = La vipère (Wyler)
Novembre 2015 = L'enfance nue (Pialat)
Décembre 2015 = La chevauchée des bannis (De Toth)

Janvier 2016 = Leviathan (Zviaguintsev)
Février 2016 = Le bateau (Petersen)
Mars 2016 = L'enfance d'Ivan (Tarkovski)
Avril 2016 = Le parrain, 2ème partie (Coppola)
Mai 2016 = Le vent se lève (Miyazaki)
Juin 2016 = Au hasard Balthazar (Bresson)
Juillet 2016 = La passion de Jeanne d'Arc (Dreyer)
Août 2016 = Un monde parfait (Eastwood)
Septembre 2016 = L'obsédé (Wyler)
Dernière édition par Miss Nobody le 4 déc. 16, 20:21, édité 10 fois.

Avatar de l’utilisateur
magobei
Assistant opérateur
Messages : 2540
Inscription : 11 sept. 07, 18:05

Re: Votre film du mois d'Octobre 2016

Messagepar magobei » 1 oct. 16, 10:54

Film du mois:


(re-)découvertes / films revus / séries:

Jauja (Lisandro Alonso, 2014, BR) °/*
Zatoichi 7: Zatoichi's Flashing Sword (Kazuo Ikehiro, 1964, BR US) **
A Brighter Summer Day (Edward Yang, 1991, BR US) *
McQ (John Sturges, 1974, BR US) *
The Beguiled (Don Siegel, 1971, BR) ***
Ben-Hur (William Wyler, 1959, BR) ***
Jersey Boys (Clint Eastwood, 2014, BR) **
Dragon Inn (King Hu, 1967, BR) *
Hell or High Water (David Mackenzie, 2016, en salle) **
Angel Heart (Alan Parker, 1987, DVD) °
Innocence (Lucile Hadzihalilovic, 2004, DVD) °

°stay clear
*if there's nothing else on TV
**give it a rent
***must see
****must own
*****bring it along on a desert island
Mois précédents

Spoiler (cliquez pour afficher)
Septembe 2016

Marty (Delbert Mann, 1955, DVD) *
The Other (Robert Mulligan, 1972, BR) ***
Victoria (Justine Triet, 2016, en salle) **
Breezy (Clint Eastwood, 1973, BR) **
Soylent Green (Richard Fleischer, 1973, BR) ***
Dirty Mary Crazy Larry (John Hough, 1974, BR) *
Midnight Special (Jeff Nichols, 2016, BR) **/***
The Long, Hot Summer (Martin Ritt, 1958, BR) **
Maniac Cop (William Lustig, 1988, BR) **
Who's Afraid of Virginia Woolf? (Mike Nichols, 1966, BR US) **/***
The Long Voyage Home (John Ford, 1940, BR) **
The Lady Vanishes (Alfred Hitchcock, 1938, BR US) ***
The Panic in Needle Park (Jerry Schatzberg, 1971, BR) ****

Août 2016

Star Trek Beyond (Justin Lin, 2016, en salle) *
Spetters (Paul Verhoeven, 1980, DVD) ****
To Have and Have Not (Howard Hawks, 1944, BR US) ***
Jason Bourne (Paul Greengrass, 2016, en salle) **
Race (Stephen Hopkins, 2016, en salle) *
Suicide Squad (David Ayer, 2016, en salle) °
The Ox-Bow Incident (William A. Wellman, 1943, BR UK) ****

Juillet 2016

The Friends of Eddie Coyle (David Yates, 1973, BR UK) ***
Journey to the Shore (Kiyoshi Kurosawa, 2015, BR UK) **
Joshuu 701-gô: Sasori (Shunya Ito, 1972, DVD) ****
Frankenstein Must Be Destroyed (Terence Fisher, 1969, BR US) ***
Woman on the Run (Norman Foster, 1950, BR UK) ***
The Eiger Sanction (Client Eastwood, 1975, BR) **
Love & Friendship (Whit Stillman, 2016, en salle) **
O Brother, Where Art Thou? (Joel Coen, Ethan Coen, 2000, BR) **
Oblivion (Joseph Kosinski, 2013, BR) **
Compulsion (Richard Fleischer, 1959, BR) ***
The Messenger (Oren Moverman, 2009, BR) **
Merci patron! (François Ruffin, 2016, docu, en salle) °

Juin 2016

The Ghost and Mrs. Muir (Joseph L. Mankiewicz, 1947, BR) ****
Strangers on A Train (Alfred Hitchcock, 1951, BR US) ****
99 Homes (Ramin Bahrani, 2014, BR) ***
The Neon Demon (Nicolas Winding Refn, 2016, en salle) *
Dracula Has Risen from the Grave (Freddie Francis, 1968, BR US) **
Lenny (Bob Fosse, 1974, DVD) ****
Gilda (Charles Vidor, 1946, DVD) *
Exodus (Otto Preminger, 1960, BR) **
Dazed and Confused (Richard Linklater, 1993, BR US) **
Pleins feux sur l'assassin (Georges Franju, 1961, BR) ***
Maggie's Plan (Rebecca Miller, 2015, en salle) *
Dark Passage (Delmer Daves, 1947, BR US) ***
Life (Anton Corbijn, 2015, BR) ***

Mai 2016

Spellbound (Alfred Hitchcock, 1945, DVD) ***
The Nice Guys (Shane Black, 2016, en salle) *
Elle (Paul Verhoeven, 2016, en salle) ****
Cemetery of Splendour (Apichatpong Weerasethakul, 2015, en salle) °
The Town That Dreaded Sundown (Charles B. Pierce, 1976, BR UK) ***
Showgirls (Paul Verhoeven, 1995, BR) *
Fast Food Nation (Richard Linklater, 2006, DVD) **
The School of Rock (Richard Linklater, 2003, DVD) *
Café Society (Woody Allen, 2016, en salle) **
Le samouraï (Jean-Pierre Melville, 1967, BR) **
The Quiet Man (John Ford, 1952, BR UK) ***
Everybody Wants Some!! (Richard Linklater, 2016, en salle) ***
I Confess (Alfred Hitchcock, 1953, BR) ***
Year of the Dragon (Michael Cimino, 1985, BR) ***
The Words (Brian Klugman, Lee Sternthal, 2012, BR) *
Juno and the Paycock (Alfred Hitchcock, 1929, DVD) °
Trainwreck (Judd Apatow, 2015, BR) **
Green Room (Jeremy Saulnier, 2015, en salle) ***

Game of Thrones s05 #1-#4
Justified s06

Avril 2016

Captain America: Civil War (Anthony Russo, Joe Russo , 2016, en salle) °
Trumbo (Jay Roach, 2015, en salle) **
Suspicion (Alfred Hitchcock, 1941, BR US) ***
Belgica (Felix van Groeningen, 2016, en salle) **
3 Women (Robert Altman, 1977, BR UK) *
Interstellar (Christopher Nolan, 2014, BR) **
Foreign Correspondent (Alfred Hitchcock, 1940, DVD) ***
Skin Game (Alfred Hitchcock, 1931, DVD) *
Blackmail (Alfred Hitchcock, 1929, DVD) ***
Deux hommes dans Manhattan (Jean-Pierre Melville, 1959, BR) *
Quand on a 17 ans (André Téchiné, 2016, en salle) *
Hard Day (Kim Seong-hun, 2014, BR) *
Kiss of Death (Henry Hathaway, 1947, Cinémathèque) ***
That Cold Day in the Park (Robert Altman, 1969, DVD) ***
Modern Times (Charles Chaplin, 1936, DVD) ****

Mars 2016

Sabrina (Billy Wilder, 1954, BR) **
Batman v Superman: Dawn of Justice (Zack Snyder, 2016, en salle) °
Demain (Cyril Dion, Mélanie Laurent, 2015, docu, en salle) *
Hana-bi (Takeshi Kitano, 1997, BR) *****
Room (Lenny Abrahamson, 2015, en salle) ***
Triple 9 (John Hillcoat, 2016, en salle) ***
10 Cloverfield Lane (Dan Trachtenberg, 2016, en salle) **
Fulltime Killer (Johnnie To, 2001, DVD) **
Spartacus (Stanley Kubrick, 1960, BR) ****
Les loups (Hideo Gosha, 1971, BR) ***
The Assassin (Hou Hsiao-Hsien, 2015, en salle) **
Fury (David Ayer, 2014, BR) **

Février 2016

Secretary (Steven Shainberg, 2002, BR) °
Hail, Caesar! (Ethan Coen, Joel Coen, 2016, en salle) **
Spotlight (Tom McCarthy, 2015, en salle) ***
The Revenant (Alejandro G. Iñárritu, 2015, en salle) ***
Sharky's Machine (Burt Reynolds, 1981, BR) **

Janvier 2016

Mr. Majestyk (Richard Fleischer, 1974, BR) *
Mad Max (George Miller, 1979, BR) ***
Creed (Ryan Coogler, 2015, en salle) **
Carol (Todd Haynes, 2015, en salle) ***
Harry Potter and the Deathly Hallows: Part 2 (David Yates, 2011, DVD) °
Death Wish (Michael Winner, 1974, BR) ***
Bakemono no ko (Mamoru Hosoda, 2015, en salle) **
Battle for the Planet of the Apes (J. Lee Thompson, 1973, BR) °
Conquest of the Planet of the Apes (J. Lee Thompson, 1972, BR) **
Harry Potter and the Deathly Hallows: Part 1 (David Yates, 2010, DVD) *
The Naked Prey (Cornel Wilde, 1965, BR) ****
The Hateful Eight (Quentin Tarantino, 2015, en salle) ***
Escape from the Planet of the Apes (Don Taylor, 1971) ***
Harry Potter and the Half-Blood Prince (David Yates, 2009) *
Beneath the Planet of the Apes (Ted Post, 1970) **
Star Wars: The Force Awakens (J.J. Abrams, 2015, en salle) °
Harry Potter and the Order of the Phoenix (David Yates, 2007, DVD) *
Planet of the Apes (Franklin J. Schaffner, 1968, BR) ***
Harry Potter and the Goblet of Fire (Mike Newell, 2005, DVD) *

Décembre 2015

Aloha (Cameron Crowe, 2015, BR) *
An (Naomi Kawase, 2015, en salle) ***
Harry Potter and the Prisoner of Azkaban (Alfonso Cuarón, 2004, DVD) *
Miracle At St. Anna (Spike Lee, 2008, BR) °
Harry Potter and the Chamber of Secrets (Chris Colombus, 2002, DVD) *
Nashville (Robert Altman, 1975, Cinémathèque) ****
Harry Potter and the Sorcerer's Stone (Chris Colombus, 2001, DVD) *
Whirlpool (Otto Preminger, 1950, BR) ****
Vampires (John Carpenter, 1998, BR) ****
In the Heart of the Sea (Ron Howard, 2015, en salle) **
Robinson Crusoe on Mars (Byron Haskin, 1964, BR) ***
Che: Part Two (Steven Soderbergh, 2008, BR) **
Point Blank (John Boorman, 1967, BR) ***
What's Your Number? (Mark Mylod, 2011, BR) **
The Hound of the Baskervilles (Terence Fisher, 1959, BR) ***
White Bird in a Blizzard (Gregg Araki, 2014, BR) ****
Island of Lost Souls (Erle C. Kenton, 1932, BR) ***
Bridge of Spies (Steven Spielberg, 2015, en salle) ***
Obsession (Brian De Palma, 1976, BR) ****
The 39 Steps (Alfred Hitchcock, 1935, BR) ***
La marque du tueur (Seijun Suzuki, 1967, BR) ***
Che: Part One (Steven Soderbergh, 2008, BR) ***

Novembre 2015

Hombre (Martin Ritt, 1967) ****
Went the Day Well? (Alberto Cavalcanti, 1942) ***
Summer of Sam (Spike Lee, 1999) ***
In Which We Serve (Noel Coward, David Lean, 1942) ****
The Hunger Games: Mockingjay - Part 2 (Francis Lawrence, 2015) ***
The Titfield Thunderbolt (Charles Crichton, 1953) ***
Un merveilleux dimanche (Akira Kurosawa, 1947) **
Spectre (Sam Mendes, 2015) °
Je ne regrette rien de ma jeunesse (Akira Kurosawa, 1946) **
The Gunman (Pierre Morel, 2015) °
Le plus dignement (Akira Kurosawa, 1944) *
Notre petite soeur (Hirokazu Kore-eda, 2015) ***
Adore (Anne Fontaine, 2013) * ▼
Only Lovers Left Alive (Jim Jarmusch, 2013) ***** ►
Qui marche sur la queue du tigre... (Akira Kurosawa, 1945) ***
Les mariés de l'an deux (Jean-Paul Rappeneau, 1971) **
Jimmy's Hall (Ken Loach, 2014) **
Them ! (Gordon Douglas, 1954) **
Le fils de Saul (Laszlo Nemes, 2015) °
The Hot Spot (Dennis Hopper, 1990) ****
Wrong (Quentin Dupieux, 2012) °
Lolo (Julie Delpy, 2015) °
Kingsman: The Secret Service (Matthew Vaughn, 2014) *
A Town Like Alice (Jack Lee, 1956) ****

Octobre 2015

The Misfits (John Huston, 1961) **
Mon roi (Maïwenn, 2015) *
Crimson Peak (Guillermo del Toro, 2015) ***
Irrational Man (Woody Allen, 2015) *
Le juge et l'assassin (Bertrand Tavernier, 1975) ***
Belles familles (Jean-Paul Rappeneau, 2015) ****
The Martian (Ridley Scott, 2015) *
Fallen Angel (Otto Preminger, 1945) ****
Shokuzai (Kiyoshi Kurosawa, 2012) **
The Visit (M. Night Shyamalan, 2015) ***
Sicario (Denis Villeneuve, 2015) ****
Imitation of Life (John M. Stahl, 1934) ***

Septembre 2015

The Killers (Robert Siodmak, 1946) ***
Le fils unique (Yasujiro Ozu, 1936) **
In the Mouth of Madness (John Carpenter, 1995) ***
Man Hunt (Fritz Lang, 1941) ***
Brazil (Terry Gilliam, 1985) ***
They Live (John Carpenter, 1988) **
Winter Sleep (Nuri Bilge Ceylan, 2014) ****
Jesse James (Henry King, 1939) ***
Night of the Living Dead (George A. Romero, 1968) ****
Lust for Life (Vincente Minnelli, 1956) ***
Cutter's Way (Ivan Passer, 1982) ***
La jeunesse de la bête (Seijun Suzuki, 1963) ***
Attack! (Robert Aldrich, 1956) ****
Thief (Michael Mann, 1981) ****
Détective bureau 2-3 (Seijun Suzuki, 1963) ****
Heaven's Gate (Michael Cimino, 1980) ****
Les musiciens de Gion (Kenji Mizoguchi, 1953) ***
Le jour se lève (Marcel Carné, 1939) ***
Blackbird (Jason Buxton, 2012) ****

Août 2015

L'horloger de Saint-Paul (Bertrand Tavernier, 1974) **
Antarctica (Koreyoshi Kurahara, 1983) ***
Dheepan (Jacques Audiard, 2015) ***
Mission: Impossible - Rogue Nation (Christopher McQuarrie, 2015) *
The Big Heat (Fritz Lang, 1953) *****
The Deadly Companions (Sam Peckinpah, 1961) *
The Conversation (Francis Ford Coppola, 1974) ****
Il était une fois en Anatolie (Nuri Bilge Ceylan, 2011) **
Flesh+Blood (Paul Verhoeven, 1985) ***
Searching for Sugar Man (Malik Bendjelloul, 2012) *
La belle saison (Catherine Corsini, 2015) ***
The Dam Busters (Michael Anderson, 1955) ***
Cowboy (Delmer Daves, 1958) ****
Blackhat (Michael Mann, 2015) ***
The Last Sunset (Robert Aldrich, 1961) ***
Victoria (Sebastian Schipper, 2015) **
Laura (Otto Preminger, 1944) ****
Reflections in a Golden Eye (John Huston, 1967) *
Ant-Man (Peyton Reed, 2015) *

Juillet 2015

Sangaïlé (Alanté Kavaïté, 2015) *
While We're Young (Noah Baumbach, 2014) ****
Amy (Asif Kapadia, 2015) ****
The Myth of the American Sleepover (David Robert Mitchell, 2010) ***
Terminator Genisys (Alan Taylor, 2015) *
Ace in the Hole (Billy Wilder, 1951) ****
Kind Hearts and Coronets (Robert Hamer, 1949) ***
Lilith (Robert Rossen, 1964) ****
Love & Mercy (Bill Pohlad, 2014) ****
Rolling Thunder (John Flynn, 1977) ***
The Belles of St. Trinian's (Frank Launder, 1954) **
Escobar: Paradise Lost (Andrea Di Stefano, 2014) **
Hangmen Also Die! (Fritz Lang, 1943) **
It Follows (David Robert Mitchell, 2014) ***
Deadline - U.S.A. (Richard Brooks, 1952) ****
Inside Out (Pete Docter, 2015) *

Juin 2015

Judge Priest (John Ford, 1934) ***
A Girl at My Door (July Jung, 2014) ***
Doctor Bull (John Ford, 1933) **
When Willie Comes Marching Home (John Ford, 1950) *
Up the River (John Ford, 1930) °
Nightcrawler (Dan Gilroy, 2014) **
Trois souvenirs de ma jeunesse (Arnaud Desplechin, 2015) *
Ex Machina (Alex Garland, 2015) ***
Play Misty for Me (Clint Eastwood, 1971) **
Jurassic World (Colin Trevorrow, 2015) *
Hooper (Hal Needham, 1978) *
The Sugarland Express (Steven Spielberg, 1974) *

Mai 2015

Aces High (Jack Gold, 1976) 7/10
Cold in July (Jim Mickle, 2014) 4/10
Swallows and Amazons (Claude Whatham, 1974) 6.5/10
Mad Max: Fury Road (George Miller, 2015) 7/10
Le deuxième souffle (Jean-Pierre Melville, 1966) 8/10
Young Ones (Jake Paltrow, 2014) 6.5/10
Mogambo (John Ford, 1953) 7/10
Ministry of Fear (Fritz Lang, 1944) 7.5/10
Horns (Alexandre Aja, 2013) 6.5/10
P'tit Quinquin (Bruno Dumont, 2014) -/10
Hope and Glory (John Boorman, 1987) 7.5/10
The Exorcist (William Friedkin, 1973) 8/10
Queen and Country (John Boorman, 2014) 6.5/10
Elephant (Alan Clarke, 1989) -/10
The Firm (Alan Clarke, 1989) 6/10

Avril 2015

Made in Britain (Alan Clarke, 1982) 6/10
Avengers: Age of Ultron (Joss Whedon, 2015) 4/10
La cérémonie (Nagisa Oshima, 1971) 5/10
Scum (Alan Clarke, 1979) 7/10
A Most Violent Year (J.C. Chandor, 1981) 8/10
Lonely Are the Brave (David Miller, 1962) 8/10
The Burbs (Joe Dante, 1989) 5.5/10
The Other Woman (Nick Cassavetes, 2014) 5.5/10
Big Eyes (Tim Burton, 2014) 5.5/10
Shonen (Nagisa Oshima, 1969) 6.5/10
La pendaison (Nagisa Oshima, 1968) 5/10

Mars 2015

Capitaine Conan (Bertrand Tavernier, 1996) 7/10
An Inspector Calls (Guy Hamilton, 1954) 6.5/10
Man of the West (Anthony Mann, 1958) 5.5/10
Inherent Vice (Paul Thomas Anderson, 2014) 5.5/10
The Chase (Arthur Penn, 1966) 7/10
Cape Fear (J. Lee Thompson, 1962) 5/10
La vie et rien d'autre (Bertrand Tavernier, 1989) 8.5/10
Bakumatsu taiyo-den (Yuzo Kawashima, 1957) 6/10
Coming Home (Hal Ashby, 1978) 8/10
Phantom of the Paradise (Brian De Palma, 1974) 7/10
Birdman: Or (The Unexpected Virtue of Ignorance) (Alejandro G. Iñárritu, 2014) 5.5/10

Février 2015

8 Million Ways to Die (Hal Ashby, 1986) 7/10
Lady Snowblood: love song of vengeance (Toshiya Fujita, 1974) 6.5/10
The Inheritance (Masaka Kobayashi, 1962) 8/10
The Phantom of the Opera (Rupert Julian, 1929) 6.5/10
Madeleine (David Lean, 1950) 8/10
Bound for Glory (Hal Ashby, 1976) 6.5/10
Equus (Sidney Lumet, 1977) 4/10
American Sniper (Clint Eastwood, 2014) 5/10
Les nouveaux sauvages (Damián Szifron, 2014) 8/10
Being There (Hal Ashby, 1979) 8/10
Tip Top (Serge Bozon, 2013) 4.5/10
Whirlpool (Otto Preminger, 1949) 7/10
Jupiter Ascending (The Wachowskis, 2015) 5/10
Coogan's Bluff (Don Siegel, 1968) 6.5/10
The Fearless Vampire Killers (Roman Polanski, 1967) 7.5/10
Bringing Up Baby (Howard Hawks, 1938) 6/10

Janvier 2015

Aliens (James Cameron, 1986) 6/10
Blithe Spirit (David Lean, 1945) 6/10
The Last Detail (Hal Ashby, 1973) 7.5/10
The Landlord (Hal Ashby, 1970) 8/10
Le sauvage (Jean-Paul Rappeneau, 1975) 7/10
7 Women (John Ford, 1966) 6/10
Bunny Lake Is Missing (Otto Preminger, 1965) 7.5/10
Alexandre le bienheureux (Yves Robert, 1968) 7/10
Gangs of Wasseypur (Anurag Kashyap, 2012) 7/10
Foxcatcher (Bennett Miller, 2014) 6.5/10
The Shootist (Don Siegel, 1976) 7.5/10
Wild (Jean-Marc Vallée, 2014) 6/10
The Private Affairs of Bel Ami (Albert Lewin, 1947) 7/10
10 Rillington Place (Richard Fleischer, 1971) 8/10
The Riot Club (Lone Scherfig, 2014) 3/10
Eaux profondes (Michel Deville, 1981) 7.5/10
Coup de tête (Jean-Jacques Annaud, 1979) 8/10
Exodus (Ridley Scott, 2014) 6/10

Décembre 2014

Musashi contre Baiken (Tomu Uchida, 1971) 5.5/10
Le duel de l'aube (Tomu Uchida, 1965) 7/10
Seul contre tous à Ichijoji (Tomu Uchida, 1964) 6.5/10
Whiplash (Damien Chazelle, 2014) 7/10
A deux sabres (Tomu Uchida, 1963) 6.5/10
Les moines lanciers du temple Hozoin (Tomu Uchida, 1962) 7.5/10
La légende de Miyamoto Musashi (Tomu Uchida, 1961) 6.5/10
This Happy Breed (David Lean, 1944) 6.5/10
Dressed to Kill (Brian De Palma, 1980) 7/10
Still Life (Uberto Pasolini, 2013) 4/10
The Front (Martin Ritt, 1976) 6.5/10
The Hunger Games: Mockingjay - Part 1 (Francis Lawrence, 2014) 5/10
Jour de fête (Jacques Tati, 1949) 7/10
Coming Home (Zhang Yimou, 2014) 4/10
On the Job (Erik Matti, 2013) 7/10
Tightrope (Richard Tuggle, 1984) 6/10
The Servant (Joseph Losey, 1963) 6.5/10
Christine (John Carpenter, 1983) 6.5/10
Scarlet Street (Fritz Lang, 1945) 8/10
Dallas Buyers Club (Jean-Marc Vallée, 2013) 6.5/10

Novembre 2014

House of Strangers (Joseph L. Mankiewicz, 1949) 8/10
The Black Adder (1982-1983) 7/10
Gone with the Wind (Victor Fleming, 1939) 7/10
The Woman in the Window (Fritz Lang, 1944) 7/10
Blood Simple (Joel Coen, 1984) 6.5/10
La planète sauvage (René Laloux, 1973) 5.5/10
Fat City (John Huston, 1972) 7/10
Starred Up (David Mackenzie, 2013) 5.5/10
Mystery (Lou Ye, 2012) 7.5/10
Vie sauvage (Cédric Kahn, 2014) 6.5/10
Joe Kidd (John Sturges, 1972) 5/10
Carrie (Brian De Palma, 1976) 8/10
Palo Alto (Gia Coppola, 2013) 6.5/10
Interstellar (Christopher Nolan, 2014) 4/10
If.... (Lindsay Anderson, 1969) 5/10
Between Heaven and Hell (Richard Fleischer, 1957) 7/10
Excalibur (John Boorman, 1981) 6/10
The Man in the White Suit (Alexander Mackendrick, 1951) 7.5/10
Orange Is the New Black s02 6/10
Bande de filles (Céline Sciamma, 2014) 5/10

Octobre 2014

Blow Out (Brian De Palma, 1981) 9/10
Magic in the Moonlight (Woody Allen, 2014) 6.5/10
Prince of Persia: The Sands of Time (Mike Newell, 2010) 5.5/10
Lifeboat (Alfred Hitchcock, 1944) 7.5/10
The Lavender Hill Mob (Charles Crichton, 1951) 7/10
Orange Is the New Black s01 6.5/10
Le désert des Tartares (Valerio Zurlini, 1976) 7/10
The King of Comedy (Martin Scorsese, 1982) 7.5/10
Mommy (Xavier Dolan, 2014) 7/10
L'assassino (Elio Petri, 1961) 7/10
Gone Girl (David Fincher, 2014) 7.5/10
Kill List (Ben Wheatley, 2011) 4/10
Still the Water (Naomi Kawase, 2014) 6.5/10
Tu veux... ou tu veux pas? (Tonie Marshall, 2014) 5/10
Joe (David Gordon Green, 2013) 6/10
La vie de château (Jean-Paul Rappeneau, 1966) 6.5/10
Shameless s03 7/10

Septembre 2014

The Blue Max (John Guillermin, 1966) 7.5/10
Saint Laurent (Bertrand Bonello, 2014) 7/10
Léviathan (Andreï Zviaguintsev, 2014) 6.5/10
The Broken Circle Breakdown (Felix van Groeningen, 2012) 6/10
Out of the Furnace (Scott Cooper, 2013) 6.5/10
Norma Rae (Martin Ritt, 1979) 7/10
Gemma Bovery (Anne Fontaine, 2014) 7/10
Waterloo Bridge (Mervyn LeRoy, 1940) 7/10
The King of Marvin Gardens (Bob Rafelson, 1972) 5/10
Broken Lance (Edward Dmytryk, 1954) 4/10
The Molly Maguires (Martin Ritt, 1970) 7/10
Les combattants (Thomas Cailley, 2014) 7.5/10
Visages d'enfants (Jacques Feyder, 1925) 5.5/10
Justified s04 6/10

Août 2014

22 Jump Street (Phil Lord, Christopher Miller, 2014) 5.5/10
Two Weeks in Another Town (Vincente Minnelli, 1962) 7/10
Black Coal, Thin Ice (Diao Yi'nan, 2014) 8/10
Dawn of the Planet of the Apes (Matt Reeves, 2014) 5.5/10
Neighbors (Nicholas Stoller, 2014) 5.5/10
Boyhood (Richard Linklater, 2014) 7.5/10
Drug War (Johnnie To, 2012) 7/10
Guardians of the Galaxy (James Gunn, 2014) 5.5/10
Baby Doll (Elia Kazan, 1956) 7/10
Geronimo (Tony Gatlif, 2014) 2/10
A Fresh Start (Jang Woo-jin, 2014) 6/10
Gyeongju (Zhang Lu, 2014) 6.5/10
Pause (Mathieu Urfer, 2014) 6/10
Home Faber (Trois Femmes) (Richard Dindo, 2014) 3/10
The Alamo (John Wayne, 1960) 5/10
Blue Ruin (Jeremy Saulnier, 2013) 8/10
L'homme qu'on aimait trop (André Téchiné, 2014) 6/10

Juillet 2014

Under the Skin (Jonathan Glazer, 2013) 6.5/10
Kaguyahime no monogatari (Isao Takahata, 2013) 8/10
Dead Man (Jim Jarmusch, 1995) 6/10

Juin 2014

Ghost Dog: The Way of the Samurai (Jim Jarmusch, 1999) 7/10
Palo Alto (Gia Coppola, 2013) 7/10
Shameless s02 6/10
Sullivan's Travels (Preston Sturges, 1941) 6.5/10
Rasputin the Mad Monk (Don Sharp, 1966) 6.5/10
55 Days at Peking (Nicholas Ray, 1963) 6.5/10
The Two Faces of January (Hossein Amini, 2014) 7/10
Mystery Train (Jim Jarmusch, 1989) 7.5/10
An American in Paris (Vincente Minnelli, 1951) 6/10
Pinky (Elia Kazan, 1949) 7.5/10
Tesis (Alejandro Amenábar, 1996) 7/10
La chambre bleue (Mathieu Amalric, 2014) 6.5/10
Colorado Territory (Raoul Walsh, 1949) 7.5/10
Letter from an Unknown Woman (Max Ophüls, 1948) 7.5/10
Bird People (Pascale Ferran, 2014) 7.5/10
Daybreakers (The Spierig Brothers, 2009) 6/10
De battre mon coeur s'est arrêté (Jacques Audiard, 2005) 7/10
Maps to the Stars (David Cronenberg, 2014) 6.5/10
Maniac (William Lustig, 1980) 5/10
It Happened Here (Kevin Brownlow, Andrew Mollo, 1965) 6.5/10
Edge of Tomorrow (Doug Liman, 2014) 6/10

Mai 2014

Deux jours, une nuit (Jean-Pierre Dardenne, Luc Dardenne, 2014) 7/10
Wake in Fright (Ted Kotcheff, 1971) 7/10
The Homesman (Tommy Lee Jones, 2014) 6.5/10
Lunch Hour (James Hill, 1961) 7.5/10
Anchorman 2: The Legend Continues (Adam McKay, 2013) 5/10
Pas son genre (Lucas Belvaux, 2014) 8/10
Get Carter (Mike Hodges, 1971) 8.5/10
Le plaisir (Max Ophüls, 1952) 6/10
Shameless s01 7/10
Porky's (Bob Clark, 1982) 6/10
X-Men: Days of Future Past (Bryan Singer (2014) 6/10
Prince Avalanche (David Gordon Green, 2013) 6.5/10
Godzilla (Gareth Edwards, 2014) 6/10
Blackbird (Jason Buxton, 2012) 8/10
Henry: Portrait of a Serial Killer (John McNaughton, 1986) 6.5/10
Dans la cour (Pierre Salvadori, 2014) 5/10
Tom à la ferme (Xavier Dolan, 2013) 7/10
Tokyo Family (Yôji Yamada, 2013) 6.5/10
Fading Gigolo (John Turturro, 2013) 6/10
Les fraises sauvages (Ingmar Bergman, 1957) 6.5/10
The Sorcerer (William Friedkin, 1977) 8/10
House of Cards s01 6.5/10

Avril 2014

The Big Parade (King Vidor, 1925) 6.5/10
Fast-Walking (James B. Harris, 1982) 8/10
My Sweet Pepper Land (Hiner Saleem, 2013) 7.5/10
The Man I Love (Raoul Walsh, 1947) 7/10
Boomerang! (Elia Kazan, 1947) 8/10
Les yeux jaunes des crocodiles (Cécile Telerman, 2014) 5/10
Night Moves (Kelly Reichardt, 2013) 6.5/10
Desk Set (Walter Lang, 1957) 5/10
Beyond a Reasonable Doubt (Fritz Lang, 1956) 7/10
Blue in the Face (Paul Auster, Wayne Yang, 1995) 6.5/10
Smoke (Wayne Wang, 1995) 7.5/10
Noah (Darren Aronofsky, 2014) 6/10
The Passionate Friends (David Lean, 1949) 7.5/10
Jimmy P. (Arnaud Desplechin, 2013) 6.5/10
White Dog (Samuel Fuller, 1982) 7/10
The War Lord (Franklin J. Schaffner, 1965) 7.5/10
The Spy in Black (Michael Powell, 1939) 7/10
Deranged (Jeff Gillen, Alan Ormsby, 1974) 6.5/10
Deathtrap (Sidney Lumet, 1982) 6/10
The Lost Weekend (Billy Wilder, 1945) 8/10
The Mortal Storm (Frank Borzage, 1940) 7/10
Luther s01-s02 7/10
Moonfleet (Fritz Lang, 1955) 7.5/10
The Seventh Cross (Fred Zinnemann, 1944) 6/10
Bell, Book and Candle (Richard Quine, 1958) 5.5/10

Mars 2014

Edmond (Stuart Gordon, 2005) 6.5/10
Her (Spike Jonze, 2013) 7.5/10
Pat and Mike (George Cukor, 1952) 8/10
Scaramouche (George Sidney, 1952) 8/10
Room 237 (Rodney Ascher, 2012) -
2 ou 3 choses que je sais d'elle (Jean-Luc Godard, 1967) 4/10
Brigadoon (Vincente Minnelli, 1954) 5.5/10
Captain America: The Winter Soldier (Anthony Russo, Joe Russo, 2014) 5/10
Madame de... (Max Ophüls, 1953) 8.5/10
Runaway Train (Andrei Konchalovsky, 1985) 7/10
I Will Buy You (Masaki Kobayashi, 1956) 6.5/10
Lord Jim (Richard Brooks, 1965) 6/10
Masculin féminin (Jean-Luc Godard, 1966) 7/10
Brief Encounter (David Lean, 1945) 8/10
Lifeforce (Tobe Hooper, 1985) 5/10
Young Adult (Jason Reitman, 2011) 7/10
Knightriders (George A. Romero) 8/10
Odd Man Out (Carol Reed, 1947) 8/10
The Call of the Wild (William A. Wellman, 1935) 6.5/10
Stalag 17 (Billy Wilder, 1953) 8/10
Made in U.S.A (Jean-Luc Godard, 1966) 4/10
O Brother, Where Art Thou? (Joel Coen, 2000) 7/10
Boudu sauvé des eaux (Jean Renoir, 1932) 7/10
Nous ne vieillirons pas ensemble (Maurice Pialat, 1972) 5/10
Fedora (Billy Wilder, 1978) 8/10
Diplomatie (Volker Schlöndorff, 2014) 5.5/10
Vivre sa vie: Film en douze tableaux (Jean-Luc Godard, 1962) 5.5/10
Kiss of the Damned (Xan Cassavetes, 2012) 6.5/10
Une femme est une femme (Jean-Luc Godard, 1961) 8/10
The Hustler (Robert Rossen, 1961) 6.5/10
The Sweetest Thing (Roger Kumble, 2002) 5/10
Robocop (Paul Verhoeven, 1987) 7/10
The Grand Budapest Hotel (Wes Anderson, 2014) 6/10
While the City Sleeps (Fritz Lang, 1956) 8/10
Dark Star (John Carpenter, 1974) 7/10

Février 2014

Only Lovers Left Alive (Jim Jarmusch, 2013) 9/10
August: Osage County (John Wells, 2013) 6/10
The Postman Always Rings Twice (Bob Rafelson, 1981) 7/10
Rampart (Oren Moverman, 2011) 6.5/10
Lolita (Stanley Kubrick, 1962) 6/10
Ida (Pawel Pawlikowski, 2013) 7.5/10
Requiem for a Dream (Darren Aronofsky, 2000) 5.5/10
The World, the Flesh and the Devil (Ranald MacDougall, 1959) 7/10
The Conversation (Francis Ford Coppola, 1974) 8/10
Zatoichi 6: Zatoichi and the Chest of Gold (Kazuo Ikehiro, 1964) 7/10
Trapeze (Carol Reed, 1956) 6.5/10
No Strings Attached (Ivan Reitman, 2011) 6.5/10
Hatari! (Howard Hawks, 1962) 7/10
Kiss Me, Stupid (Billy Wilder, 1964) 7/10
Dark Shadows (Tim Burton, 2012) 7/10
The Right Stuff (Philip Kaufman, 1983) 7/10
Great Expectations (David Lean, 1946) 8/10
From Here to Eternity (Fred Zinnemann, 1953) 7.5/10
Enough Said (Nicole Holofcener, 2013) 7/10
Little Caesar (Mervyn LeRoy, 1931) 6.5/10
The World's End (Edgar Wright, 2013) 5/10
American Hustle (David O. Russell, 2013) 6/10
Foxfire (Laurent Cantet, 2012) 7.5/10
L'amour est un crime parfait (Arnaud Larrieu, Jean-Marie Larrieu, 2013) 6.5/10
L'enfance d'Ivan (Andreï Tarkovski, 1962) 6/10

Janvier 2014

Nymphomaniac Vol. 2 (Lars von Trier, 2013) 7/10
12 Years a Slave (Steve McQueen, 2015) 7/10
Sex, Lies, and Videotape (Steven Soderbergh, 1989) 7.5/10
A Touch of Sin (Jia Zhang-ke, 2013) 8/10
Philomena (Stephen Frears, 2013) 5/10
Lady Snowblood (Toshiya Fujita, 1973) 7/10
The Wind Rises (Hayao Miyazaki, 2013) 6.5/10
Poltergeist (Tobe Hooper, 1982) 7/10
Snowpiercer (Bong Joon-ho, 2013) 6.5/10
The Girl Can't Help It (Frank Tashlin, 1956) 8/10
North to Alaska (Henry Hathaway, 1960) 6.5/10
IT Crowd s01-s04 8/10
Mary Queen of Scots (Thomas Imbach, 2013) 4/10
Twilight's Last Gleaming (Robert Aldrich, 1977) 6/10
River of No Return (Otto Preminger, 1954) 8/10
Plein soleil (René Clément, 1960) 8/10
The Seven Year Itch (Billy Wilder, 1955) 8.5/10
Turn Left at the End of the World (Avi Nesher, 2004) 5/10
The Kremlin Letter (John Huston, 1970) 6.5/10
Wakolda (Lucía Puenzo, 2013) 7/10
The Holiday (Nancy Meyers, 2006) 6/10
Haywire (Steven Soderbergh, 2011) 7/10
The Graduate (Mike Nichols, 1967) 10/10
Murder on the Orient Express (Sidney Lumet, 1974) 6/10
Zatoichi 2: The Tale of Zatoichi Continues (Kazuo Mori, 1962) 7/10
The Fury (Brian De Palma, 1978) 7.5/10
Zatoichi 4: The Fugitive (Tokuzo Tanaka, 1963) 7/10
The Best Years of Our Lives (William Wyler, 1946) 8/10
Breaking Bad Final Season 7/10
Nymphomaniac Vol. 1 (Lars von Trier, 2013) 8/10
On the Beach (Stanley Kramer, 1959) 7/10

Décembre 2013

Carrie (Brian De Palma, 1976) 8/10
Don Jon (Joseph Gordon-Levitt, 2013) 5/10
All Is Lost (J.C. Chandor, 2013) 7.5/10
The Thick-Walled Room (Masaki Kobayashi, 1956) 7/10
Série noire (Alain Corneau, 1979) 6/10
The Wolf of Wall Street (Martin Scorsese, 2013) 7/10
Zatoichi 3: New Tale of Zatoichi (Tokuzo Tanaka, 1963) 7.5/10
A Passage to India (David Lean, 1984) 8/10
The Lunchbox (Ritesh Batra, 2013) 6.5/10
The Conjuring (James Wan, 2013) 6.5/10
Like Father, Like Son (Hirokazu Kore-eda, 2013) 8/10
Faces (John Cassavetes, 1968) 7/10
Zatoichi 1: The Tale of Zatoichi (Kenji Misumi, 1962) 7.5/10
Suzanne (Katell Quillévéré, 2013) 6.5/10
Miss Oyu (Kenji Mizoguchi, 1951) 6.5/10
Dr. Mabuse, der Spieler (Fritz Lang, 1922) 7/10
Shadows (John Cassavetes, 1959) 7.5/10
El Dorado (Howard Hawks, 1966) 5.5/10
12 Angry Men (Sidney Lumet, 1957) 8/10
Lord of the Flies (Peter Brook, 1963) 5.5/10
To Die For (Gus Van Sant, 1995) 7/10
The Duellists (Ridley Scott, 1977) 8/10
Kôchiyama Sôshun (Sadao Yamanaka, 1936) 6.5/10
Restless (Gus Van Sant, 2011) 7/10
The Immigrant (James Gray, 2013) 5/10
This Is 40 (Judd Apatow, 2012) 7.5/10
Casse-tête chinois (Cédric Klapisch, 2013) 6/10
La jaula de oro (Diego Quemada-Díez, 2013) 6.5/10
Tange Sazen: The Million Ryô Pot (Sadao Yamanaka, 1935) 8/10
The Warriors (Walter Hill, 1979) 6/10 (ça aurait été plus sans les nouvelles transitions)
Peter Ibbetson (Henry Hathaway, 1935) 8/10
Rebel Without a Cause (Nicholas Ray, 1955) 8/10
My Own Private Idaho (Gus Van Sant, 1991) 5.5/10
Drugstore Cowboy (Gus Van Sant, 1989) 7/10
Juliet in Love (Wilson Yip, 2000) 6/10
La Vénus à la fourrure (Roman Polanski, 2013) 8/10

Novembre 2013

Moon Warriors (Sammo Hung, 1993) ***
The Counselor (Ridley Scott, 2013) °
The Hunger Games: Catching Fire (Francis Lawrence, 2013) ***
Reservoir Dogs (Quentin Tarantino, 1992) ***
Pieta (Kim Ki-duk, 2012) *
Borgen s03 ****
The Taste of Money (Im Sang-soo, 2012) ***
The Honey Pot (Joseph L. Mankiewicz, 1967) ***
About Time (Richard Curtis, 2013) *
La grande frousse/la cité de l'indicible peur (Jean-Pierre Mocky, 1964) **
Pulp Fiction (Quentin Tarantino, 1994) ***
What Did You Do in the War, Daddy? (Blake Edwards, 1966) ***
Les garçons et Guillaume, à table! (Guillaume Gallienne, 2013) ***
Damsels in Distress (Whit Stillman, 2011) ***
Un château en Italie (Valeria Bruni Tedeschi, 2013) ***
L'Ibis rouge (Jean-Pierre Mocky, 1975) **
The Iceman (Ariel Vromen, 2012) ***
A Hard Day's Night (Richard Lester, 1964) **
East of Eden (Elia Kazan, 1955) ***
True Grit (Henry Hathaway, 1969) **
Carnage (Roman Polanski, 2011) ****
Will Success Spoil Rock Hunter? (Frank Tashlin, 1957) ****
It Might Get Loud (Davis Guggenheim, 2008, docu) **
Downton Abbey s03 *
The Bay (Barry Levinson, 2012) *
Quai d'Orsay (Bertrand Tavernier, 2013) ** :!:
Weddings and Babies (Morris Engel, 1958) ***
Sinister (Scott Derrickson, 2012) **
Thor: The Dark World (Alan Taylor, 2013) ** :!:
Inside Llewyn Davis (Joel Coen, Ethan Coen, 2013) *** :?:
Giant (George Stevens, 1956) ***
Lovers and Lollipops (Morris Engel, Ruth Orkin, 1956) ***

Octobre 2013

Lola Montès (Max Ophüls, 1955) ***
8 1/2 (Federico Fellini, 1963) *
Lone Star (John Sayles, 1996) **
Seven Days in May (John Frankenheimer, 1964) **
Gravity (Alfonso Cuarón, 2013) ***
Le vieux fusil (Robert Enrico, 1975) **
Left Foot Right Foot (Germinal Roaux, 2013) **
Sweetwater (Logan Miller, 2013) **
Les grandes ondes (Lionel Baier, 2013) **
Behind the Candelabra (Steven Soderbergh, 2013) **
Adam's Rib (George Cukor, 1949) ***
Prisoners (Denis Villeneuve, 2013) ***
La vengeance d'un acteur (Kon Ichikawa, 1963) ****
The Land of Hope (Sion Sono, 2012) **
Little Fugitive (Ray Ashley, Morris Engel, 1953) ***
La vie d'Adèle (Abdellatif Kechiche, 2013) ***
Die Blechtrommel (Volker Schlöndorff, 1979) **
Broadway Danny Rose (Woody Allen, 1984) ***
Rosemary's Baby (Roman Polanski, 1968) ***
Antiviral (Brandon Cronenberg, 2012) **
Shane (George Stevens, 1953) ***
Tess (Roman Polanski, 1979) ****
Promised Land (Gus Van Sant, 2012) ***

Septembre 2013

Piranha (Joe Dante, 1978) ***
Victim (Ringo Lam, 1999) ***
Blue Jasmine (Woody Allen, 2013) ***
Chitty Chitty Bang Bang (Ken Hughes, 1968) ***
America, America (Elia Kazan, 1963) ***
Babel (Alejandro González Iñárritu, 2006) *
Milano trema - la polizia vuole giustizia (Sergio Martino, 1973) **
Mud (Jeff Nichols, 2012) ***
Elle s'en va (Emmanuelle Bercot, 2013) *
La danza de la realidad (Alejandro Jodorowsky, 2013) **
Les gamins (Anthony Marciano, 2013) -
Y a-t-il un Français dans la salle? (Jean-Pierre Mocky, 1982) ***
The Boston Strangler (Richard Fleischer, 1968) ****
Fail-Safe (Sidney Lumet, 1964) ***
Un drôle de paroissien (Jean-Pierre Mocky, 1963) **
Judex (Georges Franju, 1963) **
Il generale della Rovere (Roberto Rossellini, 1959) ***
Bad Day at Black Rock (John Sturges, 1955) ****
On the Waterfront (Elia Kazan, 1954) ***
Gaslight (George Cukor, 1944) ***

Août 2013

Q & A (Sidney Lumet, 1990) ****
Niagara (Henry Hathaway, 1953) ****
Jeune & jolie (François Ozon, 2013) ***
Holiday (George Cukor, 1938) ***
Grand Central (Rebecca Zlotowski, 2013) ***
Elysium (Neill Blomkamp, 2013) ***
Downton Abbey s01 ***
Before Sunset (Richard Linklater, 2004) **
Michael Kohlhaas (Arnaud des Pallières, 2013) **
Lore (Cate Shortland, 2012) **
Cronos (Guillermo del Toro, 1993) **
Your Sister's Sister (Lynn Shelton, 2011) **
Le miraculé (Jean-Pierre Mocky, 1987) *
Help! (Richard Lester, 1965) *
The Great Gatsby (Jack Clayton, 1974) *
Bounce Call Girls (Masato Harada, 1997) *
Okami Kodomo no Ame to Yuki (Mamoru Hosoda, 2012) *

Juillet 2013

Il sorpasso / Le fanfaron (Dino Risi, 1962) ****
L'inconnu du lac (Alain Guiraudie, 2013) ****
Splendor in the Grass (Elia Kazan, 1961) ****
La resa dei conti (Sergio Sollima, 1966) ***
L'homme de Rio (Philippe de Broca, 1964) ***
The Thief of Bagdad (Ludwig Berger, Michael Powell, Tim Whelan, 1940) **
Pacific Rim (Guillermo del Toro, 2013) **
Roma a mano armata (Umberto Lenzi, 1976) **
Frances Ha (Noah Baumbach, 2012) **
Gentleman's Agreement (Elia Kazan, 1947) **
The Hour s01 **
O.C.T.B : Organized Crime & Triad Bureau (Kirk Wong, 1994) **
Passion (Brian De Palma, 2012) *
Two Mules for Sister Sara (Don Siegel, 1970) *
Il divo: La spettacolare vita di Giulio Andreotti (Paolo Sorrentino, 2008) *
Il deserto rosso (Michelangelo Antonioni, 1964) -
The Congress (Ari Folman, 2013) -
The Wolverine (James Mangold, 2013) -
World War Z (Marc Forster, 2013) -

Juin 2013

Cloverfield (Matt Reeves, 2008) *****
Before Midnight (Richard Linklater, 2013) ****
Red River (Howard Hawks, 1948) ****
Running On Empty (Sidney Lumet, 1988) ****
The Verdict (Sidney Lumet, 1982) ****
Le locataire (Roman Polanski, 1976) ****
Viva Zapata! (Elia Kazan, 1952) ****
La grande bellezza (Paolo Sorrentino, 2013) ****
Sergent Rutledge (John Ford, 1960) ***
Where the Sidewalk Ends (Otto Preminger, 1950) ***
The Swimmer (Frank Perry, 1968) ***
All the President's Men (Alan J. Pakula, 1976) ***
The Purple Rose of Cairo (Woody Allen, 1985) ***
The Informer (John Ford, 1935) ***
Cheyenne Autumn (John Ford, 1964) **
The Lost Patrol (John Ford, 1934) **
Real Humans s01 **
Hannah Arendt (Margarethe von Trotta, 2012) **
The Bling Ring (Sofia Coppola, 2013) **
Hangman's Knot (Roy Huggins, 1952) **
The Iron Horse (John Ford, 1924) **
Mary of Scotland (John Ford, 1936) **
Intimate Confessions of a Chinese Courtesan / Ai nu (Chu Yan, 1972) **
Child's Play (Sidney Lumet, 1972) *
Chernobyl Diaries (Bradley Parker, 2012) *
After Earth (M. Night Shyamalan, 2013) *
Star Trek Into Darkness (J.J. Abrams, 2013) -
The Chronicles of Riddick (David Twohy, 2004) -
The Twilight Saga: New Moon (Chris Weitz, 2009) -
The Twilight Saga: Eclipse (David Slade, 2010) -
Only God Forgives (Nicolas Winding Refn, 2013) -
Man of Steel (Zack Snyder, 2013) -

Mai 2013

****
Leave Her to Heaven (John M. Stahl, 1945)
Wild River (Elia Kazan, 1960)
Casque d'or (Jacques Becker, 1952)
Garden of Evil (Henry Hathaway, 1954)
Violent Saturday (Richard Fleischer, 1955)

***
Body Double (Brian De Palma, 1984)
* We Bought a Zoo (Cameron Crowe, 2011)
Le passé (Asghar Farhadi, 2013)
The Perks of Being a Wallflower (Stephen Chbosky, 2012)
* Laura (Otto Preminger, 1944)
Una vita difficile (Dino Risi, 1961)
Two Mothers (Anne Fontaine, 2013)
Tobacco Road (John Ford, 1941)
Poltergeist (Tobe Hooper, 1982)
The Pink Panther (Blake Edwards, 1963)

**
Loulou (Maurice Pialat, 1980)
Wadjda (Haifaa Al-Mansour, 2012)
Big Love s01+02
I Give It a Year (Dan Mazer, 2013)
A Streetcar Named Desire (Elia Kazan, 1951)
The Vikings (Richard Fleischer, 1958)
The Company You Keep (Robert Redford, 2012)
Jigokumon (Gate of Hell) (Teinosuke Kinugasa, 1953)
Cesare deve morire (Paolo Taviani, Vittorio Taviani, 2012)
Le septième sceau (Ingmar Bergman, 1957)

*
Neil Young Journeys (Jonathan Demme, 2011, docu)
Family Plot (Alfred Hitchcock, 1976)
* Babettes gæstebud (Gabriel Axel, 1987)
Snatch (Guy Ritchie, 2000)

-
The Great Gatsby (Baz Luhrmann, 2013)
Hannah (Joe Wright, 2011)
Pitch Perfect (Jason Moore, 2012)
Crash (David Cronenberg, 1996)
Die Wand (Julian Pölsler, 2012)
Fast & Furious 6 (Justin Lin, 2013)

Avril 2013

8.5/10
The Third Man (Carol Reed, 1949)
Oliver Twist (David Lean, 1948)
Les diaboliques (Henri-Georges Clouzot, 1955)

8/10
* Rashômon (Akira Kurosawa, 1950)

7.5/10
The Red Badge of Courage (John Huston, 1951)
* Eternal Sunshine of the Spotless Mind (Michel Gondry, 2004)
Touch of Evil (Orson Welles, 1958)
Panic in the Streets (Elia Kazan, 1950)

7/10
* Frenzy (Alfred Hitchcock, 1972)
Safe in Hell (William A. Wellman, 1931)
The Host (Andrew Niccol, 2013)
Justified s03
The Naked Spur (1953, Anthony Mann)
The Shanghai Gesture (Josef von Sternberg, 1941)
Steamboat Round the Bend (John Ford, 1935)
* Ted (Seth MacFarlane, 2012)

6.5/10
The Prisoner of Shark Island (John Ford, 1936)
Side Effects (Steven Soderbergh, 2013)
Oblivion (Joseph Kosinski, 2013)

6/10
Topaz (Alfred Hitchcock, 1969)
The Place Beyond the Pines (Derek Cianfrance, 2012)
Torn Curtain (Alfred Hitchcock, 1966)
Iron Man 3 (Shane Black, 2013)
Das Boot (Wolfgang Petersen, 1981)

5/10
Los amantes pasajeros (Pedro Almodóvar, 2013)
The Grandmaster (Wong Kar-wai, 2013)

4/10
L'écume des jours (Michel Gondry, 2013)

Mars 2013

7/10
Dressed to Kill (Brian De Palma, 1980)
* Il mio nome è Nessuno (Tonino Valerii, 1973)
Dial M for Murder (Alfred Hitchcock, 1954)
Forbrydelsen s01
Bron/Broen (The Bridge)

6.5/10
This Is 40 (Judd Apatow, 2012)
Ruby Sparks (Jonathan Dayton, Valerie Faris, 2012)

6/10
* Westworld (Michael Crichton, 1973)
The Plague Dogs (Martin Rosen, 1982)
Au bout du conte (Agnès Jaoui, 2013)
Eva (Kike Maíllo, 2011)
Lincoln (Steven Spielberg, 2012)
The Proposition (John Hillcoat, 2005)
No (Pablo Larraín, 2012)
* Marnie (Alfred Hitchcock, 1964)

5/10
Twixt (Francis Ford Coppola, 2011)

3/10
Spring Breakers (Harmony Korine, 2012)
Hobo with a Shotgun (Jason Eisener, 2011)

Février 2013

9/10
Le quai des brumes (Marcel Carné, 1938)

8/10
Blow Out (Brian De Palma, 1981)
Tess (Roman Polanski, 1979)
* The Birds (Alfred Hitchcock, 1963)

7/10
Killer Joe (William Friedkin, 2011)
Donovan's Reef (John Ford, 1963)
Shadow Dancer (James Marsh, 2012)

6.5/10
Hanyo (Ki-young Kim, 1960)
Blancanieves (Pablo Berger, 2012)
Bandslam (Todd Graff, 2009)

6/10
Silver Linings Playbook (David O. Russell, 2012)
Hitchcock (Sacha Gervasi, 2012)
The Killer Elite (Sam Peckinpah, 1975)
Alceste à bicyclette (Philippe Le Guay, 2013)

5/10
Beautiful Creatures (Richard LaGravenese, 2013)

Janvier 2013

9.5/10
* Vertigo (Alfred Hitchcock, 1958)

8.5/10
* The Night of the Hunter (Charles Laughton, 1955)

8/10
* Groundhog Day (Harold Ramis, 1993)
The Long Goodbye (Robert Altman, 1973)
La meglio gioventù (Marco Tullio Giordana, 2003)
* La poison (Sacha Guitry, 1951)

7.5/10
Después de Lucia (Michel Franco, 2012)
Django Unchained (Quentin Tarantino, 2012)
* The Party (Blake Edwards, 1968)
The Man Who Knew Too Much (Alfred Hitchcock, 1956)

7/10
Wuthering Heights (Andrea Arnold, 2011)
The Five-Year Engagement (Nicholas Stoller, 2012)
Suddenly, Last Summer (Joseph L. Mankiewicz, 1959)
Life of Pi (Ang Lee, 2012)
Rubber (Quentin Dupieux, 2010)
* Intolerable Cruelty (Joel Coen, 2003)
Young Adult (Jason Reitman, 2011)
New Girl s01

6.5/10
Zero Dark Thirty (Kathryn Bigelow, 2012)
Harvey (Henry Koster, 1950)

6/10
21 Jump Street (Phil Lord & Chris Miller, 2012)

5.5/10
Tabu (MIguel Gomes, 2012)

4/10
The Master (Paul Thomas Anderson, 2012)
Sightseers (Ben Wheatley, 2012)
Dernière édition par magobei le 28 oct. 16, 15:17, édité 14 fois.
Ça sera la restauration antédiluvienne de 2017 sortie chez Olive et Koch, mais avec un bitrate à 26Hz et du DNR à 36Mb comme toujours chez l'éditeur. Autant dire que l'image sera merdique. Mais je vais l'acheter, même si ça fera doublon avec le Olive, le Koch et le Indicator parce qu'il y a des STF - je n'en ai pas besoin, mais c'est important si on veut partager - et surtout la VF d'origine avec Henri Chalant qui double Rex Edwards qui joue l'indien qui se fait tuer sur la gauche à 40:23.

Avatar de l’utilisateur
Flol
smells like pee spirit
Messages : 42728
Inscription : 14 avr. 03, 11:21

Re: Votre film du mois d'Octobre 2016

Messagepar Flol » 1 oct. 16, 11:21

Octobre 2016

Films découverts
La Grande Lessive (Jean-Pierre Mocky) : 6/10
Ran (Akira Kurosawa) : 7/10
Of Time and the City (Terence Davies) : 7.5/10
La folle histoire de Max et Léon (Jonathan Barré) : 3/10
Soy Nero (Rafi Pitts) : 6.5/10
Funny Ha Ha (Andrew Bujalski) : 6.5/10
Belle de jour (Luis Buñuel) : 7/10
Absentia (Mike Flanagan) : 7/10
Lo and Behold, Reveries of the Connected World (Werner Herzog) : 6.5/10
Hannah Takes the Stairs (Joe Swanberg) : 6/10
Miss Peregrine's Home For Peculiar Children (Tim Burton) : 3/10
Haewon et les hommes (Hong Sang-soo) : 6.5/10
Don't Breathe (Fede Alvarez) : 4/10
Kubo et l'armure magique (Travis Knight) : 6/10
The Light Between Oceans (Derek Cianfrance) : 7/10
Friend Request (Simon Verhoeven) : 2/10
Voyage à travers le cinéma français (Bertrand Tavernier) : 8/10
Baghead (Jay & Mark Duplass) : 6.5/10
A Girl Walks Home Alone at Night (Ana Lily Amirpour) : 6/10
Remorques (Jean Grémillon) : 7/10
Before I Wake (Mike Flanagan) : 7.5/10
Le Paradis (Alain Cavalier) : 4.5/10
Cléo de 5 à 7 (Agnès Varda) : 8.5/10
Daguerréotypes (Agnès Varda) : 7/10
Dance Party, USA (Aaron Katz) : 7.5/10
Kennedy et moi (Sam Karmann) : 6.5/10
La Belle équipe (Julien Duvivier) : 6/10
La Fille inconnue (Luc & Jean Pierre Dardenne) : 3/10
Hijacking (Tobias Lindholm) : 8/10
Ma vie de Courgette (Claude Barras) : 8/10
Apnée (Jean-Christophe Meurisse) : 6.5/10
Captain Fantastic (Matt Ross) : 4/10
I, Daniel Blake (Ken Loach) : 5.5/10
Doctor Strange (Scott Derrickson) : 6.5/10
Bleeder (Nicolas Winding Refn) : 6.5/10
Krampus (Michael Dougherty) : 6.5/10

Films revus
The Pallbearer (Matt Reeves) : 7/10 (=)
Edward Scissorhands (Tim Burton) : 3258/10 (=)
The Royal Tenenbaums (Wes Anderson) : 8/10 (+)

Séries découvertes
Easy (Joe Swanberg) : 7/10
Breaking Bad - saison 2 (Vince Gilligan) : 8/10
Breaking Bad - saison 3 (Vince Gilligan) : 7.5/10
Black Mirror - S03E01 (Joe Wright) : 5.5/10
Black Mirror - S03E02 (Dan Trachtenberg) : 6.5/10

Mes films du mois de Janvier 2005 à Septembre 2016
Spoiler (cliquez pour afficher)
Janvier 2005 : Turkish Delights (Paul Verhoeven)
Février 2005 : Bloody Sunday (Paul Greengrass)
Mars 2005 : The Life Aquatic with Steve Zissou (Wes Anderson)
Avril 2005 : Sweet Sixteen (Ken Loach)
Mai 2005 : Sleuth (Joseph L. Mankiewicz)
Juin 2005 : Man in the Moon (Robert Mulligan)
Juillet 2005 : Flesh + Blood (Paul Verhoeven)
Août 2005 : Bottle Rocket (Wes Anderson)
Septembre 2005 : The Getaway (Sam Peckinpah)
Octobre 2005 : Greed (Erich Von Stroheim)
Novembre 2005 : A History of Violence (David Cronenberg)
Décembre 2005 : The Man Who Would Be King (John Huston)
Janvier 2006 : Der Vierde Man (Paul Verhoeven)
Février 2006 : The New World (Terrence Malick)
Mars 2006 : Bring Me the Head of Alfredo Garcia (Sam Peckinpah)
Avril 2006 : Sorcerer (William Friedkin)
Mai 2006 : Testament (Lynn Littman)
Juin 2006 : The Last Boy Scout (Tony Scott)
Juillet 2006 : The Devil's Rejects (Rob Zombie)
Août 2006 : Breezy (Clint Eastwood)
Septembre 2006 : Tarnation (Jonathan Caouette)
Octobre 2006 : Children of Men (Alfonso Cuaron)
Novembre 2006 : Black Book (Paul Verhoeven)
Décembre 2006 : My Darling Clementine (John Ford)
Janvier 2007 : Casablanca (Michael Curtiz)
Février 2007 : Keane (Lodge Kerrigan)
Mars 2007 : Lonely are the Brave (David Miller)
Avril 2007 : The Prisoner of Shark Island (John Ford)
Mai 2007 : Babe : Pig in the City (George Miller)
Juin 2007 : The Brown Bunny (Vincent Gallo)
Juillet 2007 : Two For The Road (Stanley Donen)
Août 2007 : Ratatouille (Brad Bird)
Septembre 2007 : The Bourne Supremacy (Paul Greengrass)
Octobre 2007 : Requiem pour un Massacre (Elem Klimov)
Novembre 2007 : 24 Hour Party People (Michael Winterbottom)
Décembre 2007 : We Own The Night (James Gray)
Janvier 2008 : Sweeney Todd (Tim Burton)
Février 2008 : La Nuit Américaine (François Truffaut)
Mars 2008 : The Man Who Shot Liberty Valance (John Ford)
Avril 2008 : F...comme Fairbanks (Maurice Dugowson)
Mai 2008 : Mr Smith Goes to Washington (Frank Capra)
Juin 2008 : Block Party (Michel Gondry)
Juillet 2008 : Bridge to Terabithia (Gabor Csupo)
Août 2008 : The Pursuit of Happyness (Gabriele Muccino)
Septembre 2008 : The Mist (Frank Darabont)
Octobre 2008 : Entre les murs (Laurent Cantet)
Novembre 2008 : At Close Range (James Foley)
Décembre 2008 : Faits Divers (Raymond Depardon)
Janvier 2009 : Urgences (Raymond Depardon)
Février 2009 : The Wrestler (Darren Aronofsky)
Mars 2009 : You can't take it with you (Frank Capra)
Avril 2009 : Le Trou (Jacques Becker)
Mai 2009 : Family Life (Ken Loach)
Juin 2009 : La Ronde (Max Ophüls)
Juillet 2009 : Bukowski - Born Into This (John Dullaghan)
Août 2009 : Inglourious Basterds (Quentin Tarantino)
Septembre 2009 : District 9 (Neil Blomkamp)
Octobre 2009 : (500) Days of Summer (Marc Webb)
Novembre 2009 : Once (John Carney)
Décembre 2009 : Avatar (James Cameron)
Janvier 2010 : Mr. Nobody (Jaco Van Dormael)
Février 2010 : Valkyrie (Bryan Singer)
Mars 2010 : Boy A (John Crowley)
Avril 2010 : The Red Shoes (Michael Powell & Emeric Pressburger)
Mai 2010 : Grey Gardens (Albert Maysles, David Maysles, Ellen Hovde & Muffie Meyer)
Juin 2010 : Sixteen Candles (John Hughes)
Juillet 2010 : The Fall (Tarsem Singh)
Août 2010 : This Is It (Kenny Ortega)
Septembre 2010 : Des Hommes et des Dieux (Xavier Beauvois)
Octobre 2010 : The Social Network (David Fincher)
Novembre 2010 : The Dead (John Huston)
Décembre 2010 : Death Wish III (Michael Winner)
Janvier 2011 : Miracle Mile (Steve De Jarnatt)
Février 2011 : On Her Majesty's Secret Service (Peter Hunt)
Mars 2011 : Brief Encounter (David Lean)
Avril 2011 : Punishment Park (Peter Watkins)
Mai 2011 : The Tree of Life (Terrence Malick)
Juin 2011 : Running on Empty (Sidney Lumet)
Juillet 2011 : Music Box (Costa-Gavras)
Août 2011 : The Assassination of Jesse James by the Coward Robert Ford (Andrew Dominik)
Septembre 2011 : 7th Heaven (Frank Borzage)
Octobre 2011 : The Plague Dogs (Martin Rosen)
Novembre 2011 : Super (James Gunn)
Décembre 2011 : City of Hope (John Sayles)
Janvier 2012 : Take Shelter (Jeff Nichols)
Février 2012 : Incendies (Denis Villeneuve)
Mars 2012 : Modern Times (Charlie Chaplin)
Avril 2012 : A propos d'Elly (Asghar Farhadi)
Mai 2012 : The Conversation (Francis Ford Coppola)
Juin 2012 : The Myth of the American Sleepover (David Robert Mitchell)
Juillet 2012 : L'Assassin habite au 21 (Henri-Georges Clouzot)
Août 2012 : Scaramouche (George Sidney)
Septembre 2012 : The Tall T (Budd Boetticher)
Octobre 2012 : Anatomy of a Murder (Otto Preminger)
Novembre 2012 : Frankenweenie (Tim Burton)
Décembre 2012 : Le Havre (Aki Kaurismäki)
Janvier 2013 : The White Diamond (Werner Herzog)
Février 2013 : Oslo, 31 Août (Joachim Trier)
Mars 2013 : The Swimmer (Frank Perry)
Avril 2013 : Les Naufragés de l'Île de la Tortue (Jacques Rozier)
Mai 2013 : The Thin Blue Line (Errol Morris)
Juin 2013 : Hôtel Terminus (Marcel Ophuls)
Juillet 2013 : Tous les matins du monde (Alain Corneau)
Août 2013 : Gummo (Harmony Korine)
Septembre 2013 : Calmos (Bertrand Blier)
Octobre 2013 : Le Quai des Brumes (Marcel Carné)
Novembre 2013 : Inside Llewyn Davis (Joel Coen)
Décembre 2013 : A Matter of Life & Death (Michael Powell & Emeric Pressburger)
Janvier 2014 : Tel père, tel fils (Hirokazu Kore-eda)
Février 2014 : The Grand Budapest Hotel (Wes Anderson)
Mars 2014 : Her (Spike Jonze)
Avril 2014 : Underworld U.S.A. (Samuel Fuller)
Mai 2014 : Deux jours, une nuit (Jean-Pierre & Luc Dardenne)
Juin 2014 : Under The Skin (Jonathan Glazer)
Juillet 2014 : Dawn of the Planet of the Apes (Matt Reeves)
Août 2014 : Gallipoli (Peter Weir)
Septembre 2014 : Wonderland (Michael Winterbottom)
Octobre 2014 : Blancanieves (Pablo Berger)
Novembre 2014 : L'Enfance d'Ivan (Andreï Tarkovski)
Décembre 2014 : Whiplash (Damien Chazelle)
Janvier 2015 : Inherent Vice (Paul Thomas Anderson)
Février 2015 : Allemagne Année Zéro (Roberto Rossellini)
Mars 2015 : Soy Cuba (Mikhaïl Kalatozov)
Avril 2015 : Images (Robert Atman)
Mai 2015 : Mia Madre (Nanni Moretti)
Juin 2015 : Inside Out (Pete Docter & Ronaldo Del Carmen)
Juillet 2015 : Les Glaneurs et la Glaneuse (Agnès Varda)
Août 2015 : The One I Love (Charlie McDowell)
Septembre 2015 : Bad Timing (Nicolas Roeg)
Octobre 2015 : Fatima (Philippe Faucon)
Novembre 2015 : Une partie de campagne (Jean Renoir)
Décembre 2015 : Le Bouton de Nacre (Patricio Guzmán)
Janvier 2016 : La Soufrière (Werner Herzog)
Février 2016 : Nashville (Robert Altman)
Mars 2016 : Midnight Special (Jeff Nichols)
Avril 2016 : Everybody Wants Some !! (Richard Linklater)
Mai 2016 : Wuthering Heights (Andrea Arnold)
Juin 2016 : Amy (Asif Kapadia)
Juillet 2016 : Close-Up (Abbas Kiarostami)
Août 2016 : Rester Vertical (Alain Guiraudie)
Septembre 2016 : Aquarius (Kleber Mendonça Filho)
Dernière édition par Flol le 30 oct. 16, 19:28, édité 35 fois.

Avatar de l’utilisateur
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Messages : 22828
Inscription : 21 nov. 05, 00:41

Re: Votre film du mois d'Octobre 2016

Messagepar AtCloseRange » 1 oct. 16, 11:26

(Re-)Découvertes:
None Shall Escape (de Toth) 6/10
The Moon And Six Pence (Lewin) 7/10
Without Warning (Laven) 6/10
People Will Talk (Mankiewicz) 7/10
Remorques (Grémillon) 7,5/10
Scandale à la Cour (Preminger) 7,5/10
I'll Be Seeing You (Dieterle) 6/10
L'Hermine (Vincent) 7/10

Révisions:
Rebecca (Hitchcock) 7,5/10
Mille Milliards de Dollars (Verneuil) 6,5/10
Children of Men (Cuaron) 8/10
The Hole (Dante) 7,5/10
La Vie est Un Long Fleuve Tranquille (Chatillieez) 7/10
Dernière édition par AtCloseRange le 30 oct. 16, 14:37, édité 8 fois.
Image

Avatar de l’utilisateur
LéoL
Electro
Messages : 967
Inscription : 30 août 07, 21:37

Re: Votre film du mois d'Octobre 2016

Messagepar LéoL » 1 oct. 16, 11:46

Octobree 2016

Film du mois :

Image
Le Danseur du dessus (Mark Sandrich, 1935)

Films (re)découverts ou revus :

- 8/10 -
Elle (Paul Verhoeven, 2016)
Le Danseur du dessus (Mark Sandrich, 1935)

- 7,5/10 -
The Last Days of Disco (Whit Stillman, 1998)

- 6,5/10 -
L'économie du couple (Joachim Lafosse, 2016)
Miss Peregrine et les enfants particuliers (Tim Burton, 2016)

- 6/10 -
Snowden (Oliver Stone, 2016)

- 2/10 -
Mr Wolff (Gavin O'Connor, 2016)


Séries :

- 7/10 -
Deadwood (Saison 1 - Ep. 1-12/12)


Films des mois précédents :
Spoiler (cliquez pour afficher)
Septembre 2007 : Excalibur de John Boorman
Octobre 2007 : Sueurs froides de Alfred Hitchcock
Novembre 2007 : In the mood for love de Wong Kar Wai
Décembre 2007 : Barry Lyndon de Stanley Kubrick
Janvier 2008 : Le péril jeune de Cédric Klapisch
Février 2008 : Eyes Wide Shut de Stanley Kubrick
Mars 2008 : A scene at the sea de Takeschi Kitano
Avril 2008 : Rio Bravo de Howard Hawks
Mai 2008 : Un conte de Noël de Arnaud Despléchin
Juin 2008 : M le maudit de Fritz Lang
Juillet 2008 : The Yards de James Gray
Août 2008 : Todo Sobre Mi Madre de Pedro Almodovar
Septembre 2008 : Sur la route de Madison de Clint Eastwood
Octobre 2008: Metropolis de Rintaro
Novembre 2008: La porte du paradis de Michael Cimino
Decembre 2008: Chantons sous la pluie de Gene Kelly et Stanley Donen
Janvier 2009: Boulevard du crépuscule de Billy Wilder
Février 2009 : Rosemary's Baby de Roman Polanski
Mars 2009: La garçonnière de Billy Wilder
Avril 2009: The Thing de John Carpenter
Mai 2009: La soif du mal de Orson Welles
Juin 2009: Il était une fois dans l'Ouest de Sergio Leone
Juillet 2009: Le mécano de la Général de Clyde Bruckman et Buster Keaton
Août 2009: Tout ce que le ciel permet de Douglas Sirk
Septembre 2009: La Vérité de Henri-Georges Clouzot
Octobre 2009: Pulsions de Brian De Palma
Novembre 2009: Missing de Costa-Gavras
Décembre 2009: Casablanca de Michael Curtiz
Janvier 2010: Eve de Jospeh L. Mankiewicz
Février 2010: Le chagrin et la pitié de Marcel Ophuls
Mars 2010: Sept ans de réflexion de Billy Wilder
Avril 2010: Ces messieurs dames de Pietro Germi
Mai 2010: La vie est belle de Frank Capra
Juin 2010: Qu'elle était verte ma vallée de John Ford
Juillet 2010: Le genou de Claire de Eric Rohmer
Août 2010: L'armée des ombres de Jean-Pierre Melville
Septembre 2010: To Be or not to Be de Ernst Lubitsch
Octobre 2010: L'aventure de Mme Muir de Joseph L. Mankiewicz
Novembre 2010: Quai des orfèvres de Henri-Georges Clouzot
Décembre 2010: French Cancan de Jean Renoir
Janvier 2011: Tous en scène de Vincente Minnelli
Février 2011: Les visiteurs du soir de Marcel Carné
Mars 2011: Madame de... de Max Ophüls
Avril 2011: A.I. de Steven Spielberg
Mai 2011: The Tree of Life de Terrence Malick
Juin 2011: Une séparation de Asghar Farhadi
Juillet 2011: L'année du dragon de Michael Cimino
Août 2011: Dersou Ouzala de Akira Kurosawa
Septembre 2011: La charge fantastique de Raoul Walsh
Octobre 2011: Le trou de Jacques Becker
Novembre 2011: Mr Smith au Sénat de Frank Capra
Décembre 2011: Une journée particulière de Ettore Scola
Janvier 2012 : La rondede Max Ophuls
Février 2012 : Elephant Man de David Lynch
Mars 2012 : Stalker de Andreï Tarkovski
Avril 2012 : La Dame du vendredi de Howard Hawks
Mai 2012 : A nos amours de Maurice Pialat
Juin 2012 : Le deuxième souffle de Jean-Pierre Melville
Juillet 2012 : Gentleman Jim de Raoul Walsh
Août 2012 : Voyage à Tokyo de Yasujirō Ozu
Septembre 2012 : Tempête à Washington de Otto Preminger
Octobre 2012 : La maman et la putain de Jean Eustache
Novembre 2012 : Van Gogh de Maurice Pialat
Décembre 2012 : Monsieur Verdoux de Charles Chaplin
Janvier 2013 : The West Wing - Saison 2 de Aaron Sorkin
Février 2013 : Andreï Roublev de Andreï Tarkovski
Mars 2013 : La maison des bois de Maurice Pialat
Avril 2013 : Les Nuits de Cabiria de Federico Fellini
Mai 2013 : The Breakfast Club de John Hughes
Juin 2013 : Le Limier de Joseph L. Mankiewicz
Juillet 2013 : Le Tombeau des lucioles de Isao Takahata
Août 2013 : César et Rosalie de Claude Sautet
Septembre 2013 : Un monde sans femmes de Guillaume Brac
Octobre 2013 : L'esquive de Abdellatif Kechiche
Novembre 2013 : Still Walking de Hirokazu Kore-Eda
Décembre 2013 : L'homme de la rue de Frank Capra
Janvier 2014 : Au Hasard Balthazar de Robert Bresson
Février 2014 : Her de Spike Jonze
Mars 2014 : La Dernière Séance de Peter Bogdanovich
Avril 2014 : Enquête sur un citoyen au-dessus de tout soupçon de Elio Petri
Mai 2014 : Deux jours, une nuit de Jean-Pierre et Luc Dardenne
Juin 2014 : L'Héritière de William Wyler
Juillet 2014 : Le Salon de musique de Satyajit Ray
Août 2014 : Charulata de Satyajit Ray
Septembre 2014 : Ghost in the Shell de Mamoru Oshii
Octobre 2014 : Les Plages d'Agnès d'Agnès Varda
Novembre 2014 : La Poursuite impitoyable d'Arthur Penn
Décembre 2014 : Le Temps de l'innocence de Martin Scorsese
Janvier 2015 : Le Miroir d'Andreï Tarkovski
Février 2015 : Les Yeux Noirs de Nikita Mikhalkov
Mars 2015 : Shoah de Claude Lanzmann
Avril 2015 : Manon des sources de Marcel Pagnol
Mai 2015 : L'Arche Russe d'Alexandre Sokourov
Juin 2015 : Othello de Orson Welles
Juillet 2015 : Hoop Dreams de Steve James
Août 2015 : Les Fraises Sauvages de Ingmar Bergman
Septembre 2015 : Scènes de la vie conjugale de Ingmar Bergman
Octobre 2015 : Le Docteur Jivago de David Lean
Novembre 2015 : Trois Souvenirs de ma jeunesse de Arnaud Desplechin
Décembre 2015 : Le Soleil brille pour tout le monde de John Ford
Janvier 2016 : L.627 de Bertrand Tavernier
Février 2016 : Carol de Todd Haynes
Mars 2016 : Homeland : Irak année zéro de Abbas Fahdel
Avril 2016 : Quand une femme monte l'escalier de Mikio Naruse
Mai 2016 : Le Choix de Sophie de Alan J. Pakula
Juin 2016 : L'Assoiffé de Guru Dutt
Juillet 2016 : The Strangers de Na Hong-Jin
Août 2016 : Persona de Ingmar Bergman
Septembre 2016 : Misery de Rob Reiner
Dernière édition par LéoL le 2 nov. 16, 15:32, édité 3 fois.

Avatar de l’utilisateur
Best
Réalisateur de seconde équipe
Messages : 5581
Inscription : 9 août 04, 13:47
Localisation : 742 Evergreen Terrace, Springfield

Re: Votre film du mois d'Octobre 2016

Messagepar Best » 1 oct. 16, 12:23

Octobre 2016

Film du mois

A l'est d'Eden (Elia Kazan)

Image


Films découverts (Re)

Sing Street (John Carney) 8,5/10
Les Flics Ne Dorment Pas La Nuit (Richard Fleisher) 8,5/10
La nuit américaine (François Truffaut) 8,5/10
Andreï Roublev (Andreï Tarkovski) 8,5/10
Mr Wolff (Gavin O'Connor) 8,5/10
Premier rendez-vous (Henry Decoin) 8/10
La route (John Hillcoat) 8/10
Moi, Daniel Blake (Ken Loach) 8/10
Soudain l'été dernier (Joseph L. Mankiewicz) 8/10
Deepwater (Peter Berg) 8/10
Roger la honte (Riccardo Freda) 8/10
Ce sentiment de l'été (Mikhaël Hers) 8/10
Marty (Delbert Mann) 8/10
Ma vie de courgette (Claude Barras) 8/10
Quelque part dans la nuit (Joseph L. Mankiewicz) 8/10
Du plomb pour l'inspecteur (Richard Quine) 7,5/10
Retour à l'aube (Henry Decoin) 7,5/10
Coeur fidèle (Jean Epstein) 7,5/10
Un mariage à Boston (Joseph L. Mankiewicz) 7,5/10
Don Cesare di Bazan (Riccardo Freda) 7,5/10
Miss Peregrine et les enfants particuliers (Tim Burton) 7,5/10
Mal de Pierres (Nicole Garcia) 7/10
Captain Fantastic (Matt Ross) 7/10
Steins;Gate : Fuka Ryouiki no Déjà vu (Hamasaki Hiroshi) 7/10
Edouard et Caroline (Jacques Becker) 7/10
Zatoichi : La lettre (Kimiyoshi Yasuda) 7/10
Le Manteau (Alberto Lattuada) 7/10
Infiltrator (Brad Furman) 7/10
L'Odyssée (Jérôme Salle) 6,5/10
La Danseuse (Stéphanie Di Giusto) 6,5/10
La fille inconnue (Jean-Pierre et Luc Dardenne) 6,5/10
Bridget Jones Baby (Sharon Maguire) 6,5/10
Doctor Strange (Scott Derrickson) 6,5/10
Passage pour Marseille (Michael Curtiz) 6,5/10
Du sang et des larmes (Peter Berg) 6,5/10
Une vie entre deux océans (Derek Cianfrance) 6/10
Entre onze heures et minuit (Henry Decoin) 6/10
Tamara (Alexandre Castagnetti) 6/10
Cigognes et compagnie (Nicholas Stoller, Doug Sweetland) 5,5/10
Jack Reacher : Never Go Back (Edward Zwick) 5,5/10
Brice 3 (James Huth) 5/10
Radin! (Fred Cavayé) 4,5/10
Les Trolls (Mike Mitchell, Walt Dohrn) 3,5/10
Batman: Return of the Caped Crusaders (Rick Morales) 3/10



Films revus (Hors compétition)

Kenshin - Tsuioku Hen - Le chapitre du souvenir (Furuhashi Kazuhiro) 9/10 ►
Kenshin le vagabond (Otomo Keishi) 9/10 ►
Kenshin : Kyoto Inferno (Ohtomo Keishi) 9/10 ►
Kenshin : La fin de la légende (Ohtomo Keishi) 9/10 ►
-------------
Dragon Inn (King Hu) 9/10
Harry Potter et le prince de sang mêlé (David Yates) 8,5/10
Captain America : Civil War (Anthony Russo, Joe Russo) 8,5/10 ►
Zootopie (Byron Howard, Rich Moore) 8,5/10 ►
Jurassic World (Colin Trevorrow) 6,5/10 ►
Angry birds : Le film (Clay Kaytis, Fergal Reilly) 6,5/10 ►


Séries (Hors compétition) (Revues)

Re Zero kara Hajimeru Isekai Seikatsu (Watanabe Masaharu) 8,5/10
Bungou Stray Dogs - Saison 1 (Igarashi Takuya) 8,5/10
Kemono no Souja Erin (Hamana Takayuki) 8/10
One Punch Man (Natsume Shingo) 8/10
Steins;Gate (Sato Takuya) 7/10
Kono Subarashii Sekai ni Shukufuku o ! (Kanasaki Takaomi) 6,5/10
Angel beats (Kishi Seiji) 6/10



Notation

10/10 : Je suis en extase
9,5/10 : Je suis aux anges
9/10 : Je jubile
8,5/10 : J'adore
8/10 : J'aime beaucoup
7,5/10 : J'aime
7/10 : J'aime bien
6,5/10 : J'aime assez
6/10 : J'aime moyennement
5,5/10 : J'aime sans plus
5/10 : Entre deux eaux
4/10 : Je n'aime pas vraiment
3/10 : Je n'aime pas
2/10 : Je n'aime pas du tout
1/10 : Je déteste
0/10 : Où est mon pulvérisateur ?


Révisions revues ▲ à la hausse ▼ à la baisse ► à l'identique

Mes films du mois de Mai 2005 à Septembre 2016

Spoiler (cliquez pour afficher)
ImageImageImageImageImageImage
ImageImageImageImageImageImage
ImageImageImageImageImageImageImageImage
ImageImageImageImageImageImageImageImage
ImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImage
ImageImageImageImageImageImageImage
ImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImage
ImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImage
ImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImage
Dernière édition par Best le 31 oct. 16, 23:33, édité 39 fois.

7swans
Nuits de Sheen...
Messages : 7232
Inscription : 17 févr. 06, 18:50

Re: Votre film du mois d'Octobre 2016

Messagepar 7swans » 1 oct. 16, 12:30

Liberal Arts - Josh Radnor : 4/10
Amanda Knox - Rod Blackhurst, Brian McGinn : 5/10
Blue Mountain State: The Rise of Thadland - Lev L. Spiro : 5/10
Phantasm Ravager - Un Fossoyeur de saga : 3.5/10
Les Diables - Christophe Ruggia : 5.5/10
Mascots - Christopher Guest : 5.5/10
Luke la main froide - Stuart Rosenberg : 7.5/10
Dirty Weekend - Neil LaBute : 5/10

RE :
Barney's Version - Richard J. Lewis : 7/10
Allô maman, ici bébé - Amy Heckerling : 6/10
Vol 93 - Paul Greengrass : 7.5/10
Un Tramway nommé Désir - Elia Kazan : 8/10

Séries :
Blue Mountain State - Saison 3 : 6.5/10
The League - Saison 6 : 6.5/10
Scream - Halloween Special : 2/10
Black Mirror - S3E1 Nosedive : 5/10
Black Mirror - S3E2 Playtest : 6/10
Black Mirror - S3E3 Shut up and Dance : 6.5/10
Black Mirror - S3E4 San Junipero : 2/10
Black Mirror - S3E5 Men Against Fire : 5.5/10
Haters back off : en cours.
Parker Lewis - Saison 1 : en cours.
Rick and Morty - Saison 2 : en cours.
Dernière édition par 7swans le 29 oct. 16, 13:18, édité 18 fois.
There's no such thing as adventure. There's no such thing as romance. There's only trouble and desire.

Avatar de l’utilisateur
Tommy Udo
Producteur
Messages : 8658
Inscription : 22 août 06, 14:23

Re: Votre film du mois d'Octobre 2016

Messagepar Tommy Udo » 1 oct. 16, 14:22

Octobre 2016




Image




Films découverts, redécouverts ou revus

- Gentleman Jim (Raoul Walsh, 1948) : 10/10

- They Died with Their Boots On / La Charge Fantastique (Raoul Walsh, 1941) : 9/10

- L'Avare (Louis de Funès & Jean Girault, 1980) : 8,5/10
- La Cuisine au Beurre (Gilles Grangier, 1963) : 8,5/10

- Silver River / la Rivière d'Argent (Raoul Walsh, 1948) : 8/10
- Voici le Temps des Assassins (Julien Duvivier, 1956) : 8/10
- Porte des Lilas (René Clair, 1957) : 8/10
- The Mummy / La Momie (Stephen Sommers, 1999) : 8/10
- The Mummy Returns / Le retour de la Momie (Stephen Sommers, 2001) : 8/10

- Pillow Talk / Confidences sur l'Oreiller (Michael Gordon, 1959) : 7,5/10
- Marie-Octobre (Julien Duvivier, 1958) : 7,5/10
- L'Affaire du Collier de la Reine (Marcel L'Herbier, 1946) : 7,5/10

- Soylent Green / Soleil Vert (Richard Fleischer, 1973) : 7/10
- Three Days of the Condor / Les Trois Jours du Condor (Sydney Pollack, 1975) : 7/10
- La Gueule de l'Autre (Pierre Tchernia, 1979) : 7/10
- Ali Baba (Jacques Becker, 1954) : 7/10

- The Jazz Singer / Le Chanteur de Jazz (Alan Crosland, 1927) : 6,5/10
- The Third Man / Le Troisième Homme (Carol Reed, 1949) : 6,5/10
- Les Gaspards (Pierre Tchernia, 1974) : 6,5/10

- Band of Angels / L'Esclave Libre (Raoul Walsh, 1957) : 6/10
- A Study in Terror / Sherlock Holmes Contre Jack L'Eventreur (James Hill, 1965) : 6/10
- Air Raid Wardens / Laurel et Hardy chefs d'îlot (Edward Sedgwick, 1943) : 6/10

- North by Northwest / La Mort aux Trousses (Alfred Hitchcock, 1959) : 5,5/10

- Le Mystère Saint-Val (René Le Hénaff, 1945) : 5/10
- La Belle Equipe (Julien Duvivier, 1936) : 5/10
- The Mummy: Tomb of the Dragon Emperor / La Momie : La Tombe de l'Empereur Dragon (Rob Cohen, 2008) : 5/10
- A Study in Scarlet (Edwin L. Marin, 1933) : 5/10
- The Black Swan / Le Cygne Noir (Henry King, 1942) : 5/10

- Flash Gordon (Mike Hodges, 1980) : 4/10
- Halloween / La Nuit des Masques (John Carpenter, 1978) : 4/10
- Divine (Max Ophuls, 1935) : 4/10
- The Atomic Submarine / Le Sous-marin Atomique (Spencer-Gordon Bennet, 1959) : 4/10

- Danton (Andrzej Wajda, 1983) : 3,5/10

- Mr. & Mrs. Smith / Joies Matrimoniales (Alfred Hitchcock, 1941) : 3/10
- Earth vs. the Flying Saucers / Les Soucoupes Volantes Attaquent (Fred F. Sears, 1956) : 3/10

- Halloween II (Rick Rosenthal, 1981) : 2/10
- Never Give a Sucker an Even Break (Edward F. Cline, 1941) : 2/10



Mes films du mois

Spoiler (cliquez pour afficher)
Janvier 2016 : Goupi Mains-Rouges (Jacques Becker, 1943)
Février 2016 : The Unholy Three / Le Club des Trois (Jack Conway, 1930)
Mars 2016 : Flash Gordon - Serial en 13 épisodes (Frederick Stephani & Ray Taylor, 1936)
Avril 2016 : L'Affaire des Poisons (Henri Decoin, 1955)
Mai 2016 : The Mark of Zorro / Le Signe de Zorro (Rouben Mamoulian, 1940)
Juin 2016 : Virginia City / La Caravane Héroïque (Michael Curtiz, 1940)
Juillet 2016 : The Wizard of Oz / Le Magicien d'Oz (Victor Fleming, 1939)
Août 2016 : -
Septembre 2016 : Butch Cassidy and the Sundance Kid / Butch Cassidy et le Kid (George Roy Hill, 1968)
Dernière édition par Tommy Udo le 27 oct. 16, 23:47, édité 45 fois.

Avatar de l’utilisateur
Cathy
Producteur Exécutif
Messages : 7240
Inscription : 10 août 04, 13:48

Re: Votre film du mois d'Octobre 2016

Messagepar Cathy » 1 oct. 16, 16:46

Film du mois



Films découverts, redécouverts ou revus

Rebecca(Alfred Hitchock)
Pas réellement de suspense, mais un superbe film à l'ambiance gothique. Magnifiques scènes entre Mrs Danvers et Madame de Winter. Musique envoutante. Bref un chef d'oeuvre pour inaugurer la période américaine. Peut-être plus "polissé" au niveau du ton, mais esthétiquement bien plus travaillé.

Correspondant 17, Foreign Correspondant (Alfred Hitchcock)
Deuxième film américain du réalisateur et retour au sujet de prédilection avec l'espionnage. Scènes magistrales comme l'assassinat de Van Meer sur cet escalier entouré de parapluies et le meurtrier qui se faufile à travers, la scène du moulin... Un Hitchcock méconnu mais efficace en début de sa fin effort de guerre légitime pour la période.

Joies matrimoniales, Mr and Mrs Smith (Alfred Hitchcock)
Seule comédie du maître, film considéré souvent comme mineur et pourtant une sympathique comédie portée par le duo Lombard/Montgomery. Gene Raymond est un peu moins mauvais que d'habitude. Film sympathique.

Soupçons, Suspicions (Alfred Hitchcock)
la scène du lait, mais pas que ! Joan Fontaine magistrale en Lina soupçonnant son mari Cary Grant de vouloir la tuer. Les soupçons de meurtre ne prennent que la dernière partie du film. C'est efficace comme toujours avec Hitchcock.

La Cinquième colonne, Saboteur (Alfred Hitchcock)
Un film sans doute un peu trop long, notamment la scène de la réception aurait méritée d'être plus courte. Le début est esthétiquement une pure merveille teintée d'expressionnisme: l'ouverture du hall ou la fumée qui remplit petit à petit tout l'écran. J'ai toujours une affection particulière pour cet Hitchcock qui fut un des premiers que j'ai découverts.

L'ombre d'un doute, Shadow of a doubt (Alfred Hitchcock)
Premier film réellement américain du réalisateur dans son thème. Ici pas d'espionnage, le film se déroule dans une petite ville des USA. On sait dès le début que le héros est coupable, même si on essaie de faire croire le contraire. Joseph Cotten est ambigu à souhait et Teresa Wright fort jolie en Charlie la nièce.

Lifeboat (Alfred Hitchcock)
Scenario de Steinbeck, film de l'effort de guerre, mais brillant exercice de style que ce huis clos sur un bateau. L'ennemi est dépeint sans coeur, même s'il est châtié à la fin. Tallulah Bankhead est magistrale dans son rôle de journaliste naufragée tout comme Walter Slezak en allemand.

La maison du Dr Edwardes, Spellbound (Alfred Hitchcock)
On entre dans les Hitchcock glamour avec musique romantique à souhait signée Miklós Rózsa. On pourra reprocher une approche quelque peu "grossière" de la psychanalyse, mais une superbe histoire d'amour aussi. Et que la scène où on ne sait pas si le Dr Edwardes est schizophrène est superbe esthétiquement parlant et forte dramatiquement. On sent le génie du maître se mettre de plus en plus en place, comme dans la scène finale de confrontation.

Les enchainés, Notorious (Alfred Hitchcock)
Premier film avec une anti-héroïne, nymphomane, alcoolique. Film pour la RKO qui sent la marque du studio, on quitte le glamour, on est à fond dans les transparences, mais bon le film fonctionne parfaitement bien, même si la scène introductive est un peu longuette !

Le procès Paradine, The Paradine Case (Alfred Hitchcock)
On retrouve le luxe Selznick, ces ambiances gothiques "à la Rebecca" dans le manoir campagnard. Alida Valli n'est pas une véritable héroïne Hitchcockienne, elle est plus présente dans le personnage d'Ann Todd, épouse dévouée. Gregory Peck et Louis Jourdan s'opposent. Un peu longuet. Pas forcément un grand Hitchcock, mais de jolies scènes et de beaux questionnement sur les avocats de la défense et leurs liens affectifs avec leur client.

La Corde, Rope (Alfred Hitchcock)
Hitchcock cherche plus la forme dans ce film. Avec une sorte de long plan séquence coupé par des trucages habiles. Des anti-héros profondément antipathiques, le premier film en couleur du réalisateur et sa première rencontre avec James Stewart impérial.

Les amants du Capricorne, Under Capricorn (Alfred Hitchcock)
Le réalisateur retrouve pour la dernière fois Ingrid Bergman, dont le personnage est encore une fois alcoolique. On se retrouve dans une adaptation en costumes en couleur, une sorte de Rebecca avec cette gouvernante mystérieuse. Plus un film d'ambiance qu'un réel film à suspense.

Le grand alibi, Stage Fright (Alfred Hitchcock)
Le film repose sur la prestation de Jane Wyman essentiellement, Marlene Dietrich fait presque office de figurante de luxe certes, mais elle est dans son personnage de chanteuse. Michael Wilding reprend du service en policier séduisant. Pas forcément un des meilleurs, mais finalement pas si mauvais que cela. Et Alastair Sim est parfait en père détective amateur par moment.

Les inconnus du Nord Express, Strangers on a train (Alfred Hitchcock)
Le génie d'Hitchcock dans la mise en scène, l'arrivée des deux personnages principaux montrés seulement par leur pieds, naturellement la scène du crime et les lunettes, et enfin la scène finale dont la tension monte crescendo. Un des chefs d'oeuvre en NB du maître.

La loi du silence, I confess (Alfred Hitchcock)
Un sujet fort avec cette loi du silence imposée par la confession, mais des personnages peu attachants font de ce film un Hitchcock un peu à part. Les tourments du père Logan ne sont sans doute pas assez exprimés, et Anne Baxter est une héroïne hitchcockienne inconsistante. Bref une forme de ratage, malgré le sujet passionnant.

Le Crime était presque parfait, Dial M for Murder (Alfred Hitchcock)
Première rencontre entre Alfred Hitchcock et Grace Kelly. Un héros machiavélique dans le personnage de ce mari qui planifie le meurtre de son épouse. Un huis clos intelligent avec des fulgurances de mise en scène comme la fameuse scène du téléphone. Belle idée aussi que ce procès express montré uniquement à travers le plan de l'héroïne qui sombre progressivement dans le noir.

Fenêtre sur cour, Rear Window (Alfred Hitchcock)
Chef d'oeuvre absolu du maître. Que dire tout est parfait, la manière de filmer, l'histoire, la montée de la tension dramatique.

La main au collet, To catch a Thief (Alfred Hitchcock)
Grace Kelly donne tout son sens à l'héroïne hitchcockienne, mais il manque quelque chose dans ce film. Pas assez de tension, pas assez de suspense...

Mais qui a tué Harry, the trouble with Harry (Alfred Hitchcock)
Comédie jubilatoire qui met en exergue le côté humour noir du réalisateur. Le Vermont est magnifique, et le quatuor d'acteurs impeccable. Un Hitchcock un peu à part.

Séries :




Films du mois précédents
Spoiler (cliquez pour afficher)
Octobre 2009 - L'exilé (Ophuls)
Novembre 2009 - Old acquaintance (Sherman)
Décembre 2009 - The Browning version (Asquith)


Janvier 2010 - Jane Eyre (Stevenson)
Février 2010 - La Reine Christine (Mamoulian)
Mars 2010 - Remember the night (Leisen)
Avril 2010 - Ball of Fire (Hawks)
Mai 2010 - Lettre d'une inconnue (Ophuls)
Juin 2010 - Les Dix commandements (DeMille)
Juillet 2010 - Ninotchka (Lubitsch)
Août 2010 - The Great Ziegfeld (Leonard)
Septembre 2010 - A Royal Scandal (Preminger)
Octobre 2010 - La beauté du diable (Clair)
Novembre 2010 - La vie est belle (Capra)
Décembre 2010 - Les quatre filles du Docteur March (Cukor)

Janvier 2011 - L'ange des ténèbres (Milestone)
Février 2011 - L'homme au bras d'or (Preminger)
Mars 2011 - Pandora (Lewin)
Avril 2011 - Madame Bovary (Minnelli)
Mai 2011 - Témoin à charge (Wilder)
Juin 2011 - Jewel Robbery (Dieterle)
Juillet 2011 - L'amant sans visage (Sherman)
Août 2011 - L'appât (Mann)
Septembre 2011 - Le livre noir (Mann)
Octobre 2011 - Rio (Saldanha)
Novembre 2011 - Un seul amour (Sidney)
Décembre 2011 - Forbidden Love et Ladies of Leisure (Capra)

Janvier 2012 - Baby Face (Green)
Février 2012 - The Artist (Hazanavicius)
Mars 2012 - Pavillon noir (Borzage)
Avril 2012 - Hangover Square (Brahm)
Mai 2012 - Les inconnus dans la maison (Decoin)
Juin 2012 - Les plus belles années de notre vie (Wyler)
Juillet 2012 - Garçonnière pour quatre (Gordon)
Août 2012 - Les Aventures de Tintin (Spielberg)
Septembre 2012 - M le maudit (F. Lang)
Octobre 2012- Queen Kelly (Von Stroheim)
Novembre 2012- Captives de Bornéo (Negulesco)
Décembre 2012 - Music Lovers (Russell)

Janvier 2013 - Chicago (Rob Marshall)
Février 2013 - Agent Secret (Hitchcock)
Mars 2013 - Populaire (Poinsard)
Avril 2013 - The Secret Bride (Dieterle)
Mai 2013 - Le Vandale (Hawks)
Juin 2013 - Arènes Sanglantes (Mamoulian) - le Calice d'Argent (Saville)
Juillet 2013 - Chaines du destin (Leisen)
Août 2013 - Shadow on the wall (Pat Jackson)
Septembre 2013 - Yolanda and the Thief (Minnelli)
Octobre 2013 - La clé sous la porte (Sidney)
Novembre 2013 - La part du jeu (Leisen)
Décembre 2013 - The Company (Altman)

Janvier 2014 - La falaise mystérieuse (L. Allen)
Février 2014 - La Reine des neiges (Disney)
Mars 2014 - Le masque arraché (Miller D)
Avril 2014 - Le monde de Suzie Wong (Quine)
Mai 2014 - Last Action Hero (McTiernan)
Juin 2014 - Tendre est la nuit (King)
Juillet 2014 - Citizen Kane (Welles)
Août 2014 - 14 Heures (Hathaway)
Septembre 2014 - En cas de malheur (Autant-Lara)
Octobre 2014 - La bonne fée (Wyler)
Novembre 2014 - Le deuil sied à Electre (D. Nichols)
Décembre 2014 - La source de feu (Holden, Pichel)

Janvier 2015 - Le Trésor de la Sierra Madre (John Huston)
Février 2015 - Les Bourreaux meurent aussi (Fritz Lang), The Smiling Lieutenant et The Love Parade (Ernst Lubitsch)
Mars 2015 - La dame d'Onze heures (Jean Devaivre)
Avril 2015 - Le Glaive et la balanche (André Cayatte)
Mai 2015 - Le ciel peut attendre (Ernst Lubitsch)
Juin 2015 - La flamme qui s'éteint (Rudolph Maté)
Juillet 2015 - Gallant Lady (Gregory La Cava), Fury (Fritz Lang)
Août 2015 - Quand la terre brûle (Irving Rapper)
Septembre 2015 - Le temps d'aimer et le temps de mourir (Douglas Sirk)
Octobre 2015 - Dead Again (Kenneth Brannagh)
Novembre 2015 - Shakespeare in love (John Madden)
Décembre 2015 - West Side Story (Robert Wise)

Janvier 2016 - Kismet (Vincente Minnelli)
Février 2016 L'auberge du sixième bonheur (Mark Robson)
Mars 2016, Jugement à Nuremberg (Stanley Kramer)
Avril 2016, Blanches colombes et vilains Messieurs (Joseph Mankiewicz)
Mai 2016, Private Worlds (Gregory LaCava)
Juin 2016, pas de film du mois
Juillet 2016 Zootopie (Howard, Moore) et Vacances à Venise (Lean)
Août 2016 Monsters (Gareth Edwards) - pas le meilleur film, mais marquant
Septembre 2016 Murder (Alfred Hitchcock)
Dernière édition par Cathy le 30 oct. 16, 21:17, édité 13 fois.

Avatar de l’utilisateur
cinephage
C'est du harfang
Messages : 22098
Inscription : 13 oct. 05, 17:50

Re: Votre film du mois d'Octobre 2016

Messagepar cinephage » 1 oct. 16, 17:14

OCTOBRE 2016

FILM DU MOIS:

The Deep Blue Sea, du Terence Davies (2011) 9/10 - Un drame tragique et sensible, superbement filmé. Une grande oeuvre.

FILMS DECOUVERTS:
The Wicked Darling, de Tod Browning (1919) 7/10 - Si l'intrigue moralisante est assez classique, la version Browning des bas-fonds est d'une noirceur saisissante, et son casting s'avère à ce niveau redoutable.
Brooklyn Village, d'Ira Sachs (2016) 6/10 - Un film sympathique, dont les acteurs ados sont particulièrement justes. Après, il repose trop sur un typage social qui confine au cliché, et le drame manque carrément d'émotion ou d'écriture. Donc sympa, mais peut faire mieux.
Radin ! de Fred Cavayé (2016) 7,5/10 - Une bonne comédie grand public qui pousse son concept suffisamment loin pour que certaines situations soient vraiment droles.
Aquarius, de Kleber Mendonça Filho (2016) 8/10 - Un solide script et une interprétation en or donnent à ce récit une force saisissante. Je sens que ce film va vraiment bien murir.
Passport to Pimlico, de Henry Cornelius (1949) 8/10 - Etait-ce le film à voir pour comprendre les enjeux du Brexit ? En tout cas, ce film de frontière et d'esprit de contradiction poussé jusqu'à l'absurde est d'une fraicheur réjouissante.
Les sept mercenaires, d'Antoine Fuqua (2016) 6,5/10 - La séquence de bataille est assez saisissante, mais la mise en place est bien laborieuse et aurait bénéficié d'un raccourcissement.
La danseuse, de Stéphanie di Giusto (2016) 7/10 - Une bien belle reconstitution (photo superbe de Debie) pour un récit qui manque de dynamisme, et peut-être d'émotion. Très amateur de la période, je reste malgré tout sous le charme.
La nuit des diables, de Giorgio Ferroni (1972) 8/10 - Du gothique italien de haute tenue, du vampire pour les amateurs, un film entêtant et troublant que je ne saurais trop recommander au amateurs du genre.
2 000 maniacs, de Herschell Gordon Lewis (1964) 7/10 - Malgré la mise en scène faiblarde et le très mauvais jeu des comédiens, on se laisse prendre à ce jeu de massacre sanglant et très graphique, aux couleurs vives très marquées. Une bonne surprise après un Blood Feast qui m'avait gonflé.
Basket Case 2, de Frank Henenlotter (1990) 7,5/10 - Un film de monstres audacieux et amusant comme tout.
Basket Case 3, de Frank Henenlotter (1991) 4/10 - Ici, la blague est trop assumée, et le film devient complaisant : plus d'intrigue, des créatures au ridicule outré, des situation un peu absurdes et des personnages très mal écrits... Seuls les effets visuels restent vraiment créatifs.
Dans ma peau, de Marina de Van (2002) 7,5/10 - Un film dérangeant sur fond d'autoérotisme morbide, fort bien fichu.
L'exorcisme tragique, de Romano Scavolini (1972) 4/10 - Giallo surréaliste décliné en mode 10 petits nègres... Peu de surprises et beaucoup de moments mal fichus. Excellent score de Bruno Nicolai, en revanche.
The Raven, de Roger Corman (1963) 6,5/10 - Comédie horrifique qui oppose Peter Lorre, Boris Karloff et Vincent Price, ainsi qu'un jeune Jack Nicholson. Le film s'oubliera vite, mais reste très sympa, notamment son "duel de magiciens" façon Merlin l'enchanteur, à la fin.
Nekromantik, de Jorg Burrgereit (1987) 3/10 - Un film pervers et transgressif, mais si mal tourné qu'on oublie son coté dérangeant pour s'irriter de son amateurisme.
Gods of Egypt, d'Alex Proyas (2016) 5/10 - Parfois joli, ce film s'appuie trop sur ses effets visuels, il en oublie mise en scène et jeu d'acteur. Dommage, il y a une intrigue, mais elle reste noyée dans ses effets numériques.
The Old Dark House, de James Whale (1932) 7,5/10 - Un étape rurale qui se transforme en cauchemar, et un film d'horreur Universal tout à fait réussi.
Bridget Jones Baby, de Sharon Maguire (2016) 7,5/10 - Une réactualisation bien fichue et qui respecte les codes de la comédie romantique, tout en offrant un éclairage générationnel pertinent, ainsi que quelques moments de pure comédie vraiment hilarants.
Happiness of the Katakuris, de Takashi Miike (2001) 8/10 - Cette comédie musicale familiale et horrifique fonctionne très bien, malgré son coté bricolé et ses nombreux moments de folie. Peut-être mon Miike préféré...
Don't breathe, de Fede Alvarez (2016) 8/10 - Rien de vraiment neuf, mais ce thriller haletant maintient sa tension et offre de vrais moments de flippe. Fede Alvarez révèle ici un indéniable savoir-faire.
Kubo et l'armure magique, de Travis Knight (2016) 8,5/10 - Film d'animation, récit de fantasy, récit d'apprentissage visuellement merveilleux, ce film est une petite merveille que je ne saurais trop recommander.
Burnt offerings, de Dan Curtiz (1976) 7/10 - Un film de possession envoutant et atmosphérique, qui manque un peu d'originalité, mais quel plaisir de retrouver Bette Davis...
The Prowler, de Joseph Zito (1981) 7/10 - Une espèce de slasher canonique, avec ses personnages lents à la comprenette, ses séquences cul et gore, sa musique flippante et ses contrechamps un peu absurdes sur un tueur hors-champ qui peut jaillir de n'importe où dans le plan...
Anthropophagous, de Joe d'Amato (1980) 6/10 - Du gros bis qui tache, effets sanglants cheap, mal joué, musique médiocre et mise en scène balourde (abus des zooms parmi mille défauts)... Mais l'ensemble garde une sorte d'ambiance malsaine, effrayante, qui reste efficace pour tout amateur de genre.
Lisa et le diable, de Mario Bava (1973) 6/10 - Bava néglige son intrigue, qui donne à son film des allures surréalistes et onirique, pour privilégier un visuel somptueux. Reste que le spectateur est un peu perdu dans ce labyrinthe mental...
Miss Peregrine et les enfants particuliers, de Tim Burton (2016) 8/10 - Une belle adaptation d'un roman "pour ados", qui oscille entre ambiance gothique et film de super-héros. Très rigolo, et j'ai été enchanté par les effets visuels.
Deepwater Horizon, de Peter Berg (2016) 7,5/10 - Un film catastrophe efficace et visuellement spectaculaire.
Captain Fantastic, de Matt Ross (2016) 8/10 - Un film charmant et intelligent, qui confronte éducation et positionnement politique. Vigo Mortensen était très bien.
La foire des ténèbres, de Jack Clayton (1983) 6/10 - Un film d'épouvante pour enfant assez fade et un peu vieillot, qui fonctionne surtout sur un mode nostalgique.
Frankenhooker, de Frank Hennenlotter (1990) 7,5/10 - Hilarant et d'un mauvais gout assumé, rehaussé d'une sacrée inventivité.
The bad seed, de Mervyn Leroy (1956) 8,5/10 - Si le film garde des traces de ses origines théatrales, je reste soufflé par la violence de son sujet, inattendue dans un film hollywoodien de 1956. Le jeu des comédiens, Patty McCormack en tête, reste également exemplaire et donne à ce film une force saisissante.
Children of the Corn V: Fields of Terror, de Ethan Wiley (1998) 5/10 - Eva Mendes court dans le maïs, et les têtes tombent, au sens littéral. Petit budget, quelques idées noyées dans un ensemble assez faible. A réserver aux amateurs.
The Skull, de Freddie Francis (1965) 6/10 - Une histoire de crâne hanté assez tirée par les cheveux...
The Bodyguard, de Sammo Hung (2016) 8/10 - Un beau film, à la fois mélancolique et fort de la brutalité du style Hung.
Batman vs Superman : Dawn of Justice, de Zach Snyder (2016) 4/10 - Trop long, une intrigue inutilement tarabiscotée, un visuel trop sombre...
Rio 2, de Carlos Saldhana (2014) 7/10 - Pas mal de clichés, mais l'ensemble reste visuellement somptueux et les musiques sont entrainantes.
A violent prosecutor, de Lee Il-Hyeong (2016) 8/10 - Un solide polar coréen entre magouilles politiques et amitiés viriles.
La septième victime, de Mark Robson (1943) 8,5/10 - Un remarquable film fantastique, à l'ambiance noire et sombre, à la superbe photographie (Musuraca), et aux thèmes séminaux.
Cujo, de Lewis Teague (1983) 7/10 - Un film qui n'invente rien, mais sait tenir son récit avec une certaine efficacité.
The Wedding Party, de Brian de Palma (1969) 6,5/10 - Techniquement faiblard, le film est néanmoins très riche pour tout amateur du cinéma de Brian. Et assez rigolo aussi...
Tomahawk, de George Sherman (1951) 8,5/10 - Un très bon western pro-indien, avec Van Heflin et Yvonne de Carlo, dans un superbe technicolor. Très chaudement recommandé !!
Old School, de Todd Phillips (2003) 7/10 - Quelques très bons moments dans cette comédie potache qui ne vole globalement pas bien haut.
Messiah of Evil, de Willard Huyck (1973) 8/10 - Intrigue inexistante pour une mise en scène superbe, impressionniste, absolument réjouissante. Une formidable découverte.

FILMS REVUS:



Films des mois précédent
Spoiler (cliquez pour afficher)
janvier 2011=Incendies (Villeneuve)
février 2011=Portrait of Jennie (Dieterle)
mars 2011=Orgueil et préjugés (Wright)
avril 2011=Murder by Contract (Lerner)
mai 2011=Vincent, François, Paul, et les autres (Sautet)
juin 2011=Les contes cruels du Bushido (Imai)
juillet 2011=Underworld (Von Sternberg)
aout 2011=L'heure suprême (Borzage)
septembre 2011=L'Apollonide, souvenirs de la maison close (Bonello)
octobre 2011=The ox-bow incident (Wellman)
novembre 2011=The Movie Orgy (Dante)
décembre 2011=Mission Impossible : le protocole fantôme (Bird)
janvier 2012=Take Shelter (Nichols)
février 2012=Gentleman Jim (Walsh)
mars 2012=Le miroir (Tarkovski)
avril 2012=Divorce à l'italienne (Germi)
mai 2012=La cabane dans les bois (Goddard)
juin 2012=Les meilleures années de notre vie (Wyler)
juillet 2012=Feux dans la plaine (Ichikawa)
aout 2012=Wichita (Tourneur)
septembre 2012=Baraka (Fricke)
octobre 2012=Les grandes espérances (Lean)
novembre 2012=Man Hunt (Lang)
décembre 2012=Wings (Shepitko)
janvier 2013=Les dimanches de Ville d'Avray (Bourguignon)
février 2013=Wings (Wellman)
mars 2013=Le bossu de Notre-Dame (Wise & Trousdale)
avril 2013=Comme des frères (Gélin)
mai 2013=Walkabout (Roeg)
juin 2013=Kekexili (Chuan)
juillet 2013=Doro no kawa (Oguri)
aout 2013=My Childhood (Douglas)
septembre 2013=Hoop Dreams (James)
octobre 2013=Pique-nique à Hanging Rock (Weir)
novembre 2013=Du rififi chez les hommes (Dassin)
decembre 2013=Heimat, chronique d'un rêve (Reitz)
janvier 2014=Hearts of Darkness: A Filmmaker's Apocalypse (Bahr & Hickenlooper)
fevrier 2014=The Grand Budapest Hotel (Anderson)
mars 2014=Voyage à Tokyo (Ozu)
avril 2014=Untel père et fils (Duvivier)
mai 2014=Seuls sont les indomptés (Miller)
juin 2014=Les harmonies Werckmeister (Tarr)
juillet 2014=La maison des geishas (Fukasaku)
aout 2014=The Act of Killing (Oppenheimer)
septembre 2014=White God (Mundruczó)
octobre 2014=Gone Girl (Fincher)
novembre 2014=Odd Man Out (Reed)
decembre 2014=Le retour (Zvyagintsev)
janvier 2015=Le Soleil brille pour tout le monde (Ford)
février 2015=Le vent (Sjostrom)
mars 2015=Eté précoce (Ozu)
avril 2015=The taking of Tiger Mountain (Hark)
mai 2015=Mad Max: Fury Road (Miller)
juin 2015=Vice versa (Docter)
juillet 2016=Johnny BelindaN(Negulesco)
aout 2015=Selon la loi (Koulechov)
septembre 2015=Gosses de Tokyo (Ozu)
octobre 2015=La baie sanglante (Bava)
novembre 2015=La vie passionnée de Vincent van Gogh (Minelli)
decembre 2015=La chanteuse de Pansori (Kwon-Taek)
janvier 2016=L'ange exterminateur (Bunuel)
février 2016=Le vieux Manoir (Stiller)
mars 2016=Un temps pour vivre, un temps pour mourir (Hsiao Hsien)
avril 2016=Vivre sa vie (Godard)
mai 2016=Nazarin (Bunuel)
juin 2016=Voyage à travers le cinéma français (Tavernier)
juillet 2016=Et tournent les chevaux de bois (Montgomery)
août 2016=Le festin de Babette (Axel)
septembre 2016=La region salvaje (Escalante)
Obviously the world is not a wish-granting factory (The fault in our stars, Josh Boone, 2014)
Pour caler mes bennos

Avatar de l’utilisateur
G.T.O
Egal à lui-même
Messages : 4100
Inscription : 1 févr. 07, 13:11

Re: Votre film du mois d'Octobre 2016

Messagepar G.T.O » 1 oct. 16, 17:35

La balade de Bruno : 6,5/10
Rolling thunder : 4,5/10
Gerry : 7,5 /10
Money monster: 3/10
Margaret : 8/10
Mystic River: 6,5/10
Wendy and Lucy : 5,5/10
Road Games : 5/10
Midnight in the garden of good and evil : 6,5/10
Risky business : 5/10
Dernière édition par G.T.O le 26 oct. 16, 12:34, édité 13 fois.

Avatar de l’utilisateur
Thaddeus
Ewok on the wild side
Messages : 5195
Inscription : 16 févr. 07, 22:49
Localisation : 1612 Havenhurst

Re: Votre film du mois d'Octobre 2016

Messagepar Thaddeus » 1 oct. 16, 19:23

Octobre 2016


Image



Une femme dangereuse (Raoul Walsh, 1940)
Chez Walsh, les jugements moraux ne sauraient être définitifs, la réalité ne cessant de les démentir. Sa comédie humaine ne se divise pas en bons et en méchants, quand bien même la ligne de démarcation semble a priori toute tracée. La preuve en est faite avec cette chronique sociale qui, en dépeignant le quotidien nocturne des routiers et des transporteurs, transplante au sein de la province américaine un certain naturalisme noir à la française. Centre névralgique et véritable catalyseur du drame, le personnage complexe et ambigu d’Ida Lupino, lady Macbeth des faubourgs que l’actrice incarne avec un charme toxique et une détresse fébrile : une femme dangereuse en effet, rongée par sa passion et ses tourments, mais dont les desseins criminels n’étouffent pas le caractère pathétique. 4/6

Qu’est-ce que j’ai fait pour mériter ça ? (Pedro Almodóvar, 1984)
En dressant le portrait d’une mère au bout du rouleau, qui se gave d’amphétamines pour accumuler les heures de ménage et nourrir les siens, le cinéaste convoque un néoréalisme à l’espagnole nourri d’humour noir et de satire oblique. Regarder le film venir bout à bout, de manière souvent conventionnelle, d’un scénario grotesque et délirant ne va pas sans le sentiment de se trouver devant un objet finalement plus sage que ce dont on pouvait s’attendre. Si la mise en scène n’évite pas le laisser-aller, Almodóvar réussit en revanche à croquer une série de portraits incisifs et cruels avec une certaine justesse de ton, en maintenant son attention au détail ubuesque, à l’absurde de situations pointant une misère quotidienne, et qui pourraient se révéler tragiques s’il ne prenait pas le parti d’en rire. 3/6

Bottle rocket (Wes Anderson, 1996)
Naissance d’un auteur en une pincée de préoccupations bien cernées : cas d’école. Avec le concours mi-tendre mi-désopilant de la fratrie Wilson, le cinéaste fait ses gammes sans jamais donner l’impression de tâtonner. Ses choix esthétiques sont nets bien qu’encore discrets, son inclination à épouser les fantaisies lunaires de doux dingues rêveurs, unis par un sens inébranlable de la camaraderie, titille nos cœurs d’artichaut, et l’humour à double détente de ses situations improbables (l’incongruité étant aussitôt exploitée dans sa plus parfaite logique) secrète un bien-être diffus qui, dans les meilleurs moments, tutoie la griserie. Il faudra attendre la suite pour que la rigueur du style décuple vraiment le charme de la partition et la profondeur du propos, mais le plaisir est déjà bel et bien là. 4/6

Showgirls (Paul Verhoeven, 1995)
C’est un conte, bien sûr. Un Alice in Horrorland jouant de son décor, de ses protagonistes, de sa mécanique éprouvée, rivalités, ascension, conflits d’égo, épilogue on the road again, pour modifier en permanence, quasiment scène par scène, la ligne de partage entre bons et mauvais. En plongeant sa jeune danseuse dans le stupre infernal et la vulgarité marchande de Vegas, il désigne son exploitation, son mensonge et sa laideur monstrueuse mais ne ménage au public aucune position de repli ni de surplomb, et jette tout bonnement l’Amérique au bûcher de ses vanités. La grande beauté du film est de préserver le parcours de son héroïne verhoevienne en diable, qui s’immerge dans un monde obscène mais refuse de se compromettre, qui travers la fosse à purin, jusqu’à la gloire, sans trahir ses amis ni se renier elle-même. 5/6

Shampoo (Hal Ashby, 1975)
En racontant, la veille de l’élection de Nixon en 1968, les tribulations d’un grand saint-bernard du sexe qui accumule les conquêtes féminines, Ashby et son acteur-scénariste-producteur Warren Beatty visaient sans doute un portrait au vitriol d’une Californie argentée, une sorte de mini-Nashville explorant les liens érotiques et financiers, les alliances transitoires entre le monde de la politique et celui du glamour, les salons de coiffure de Beverly Hills jouant le rôle de plaques tournantes où les images se confortent, se vendent et s’achètent. Mais la satire sociale se perd dans les rouages un peu mous du vaudeville et, tel un simple effet de garniture, semble ménager un semblant de mondanité perverse sans renoncer aux ficelles du boulevard. En résulte un décevant sentiment de confusion et d’inachevé. 3/6

Blue steel (Kathryn Bigelow, 1989)
Avec le même esprit accrocheur que pour Aux Frontières de l'aube et une démarche esthétique similaire, la réalisatrice tente de charmer cette fois les amateurs de polar. Sa faculté à mener un récit, à lui insuffler une vigueur constante sans verser dans la lourdeur pyrotechnique, son aisance à capter une certaine atmosphère urbaine, nocturne, troublante et inquiétante à la fois, ne la prémunit toutefois pas de certains défauts qui ont plombé le genre durant toutes les années 80 : une certaine propension aux effets excessifs, un dispositif dramatique qui dépasse plus qu’à son tour la ligne raisonnable de l’invraisemblance, une suite un peu trop gourmande de climaxs. Mais elle dispose d’un atout ravageur : Jamie, forte et vulnérable, aussi attachante que séduisante de beauté androgyne. Impossible de ne pas frissonner pour elle. 4/6

Chronique d’un amour (Michelangelo Antonioni, 1950)
À l’instar des Amants Diaboliques de Visconti, le premier long-métrage de l’auteur n’est pas sans apparaître comme un avatar transalpin du film noir américain. Couple criminel, mari soupçonneux, détective privé, chambres d’hôtel constituent les éléments d’une enquête qui, par sa mise en scène au compas et au rapporteur, son style personnel fait de rigueur et de dépouillement, tient à bonne distance les protagonistes et leur agissements. Mais l’artiste se démarque surtout des schémas traditionnels en pointant le vide caractérisant la vie paresseuse des nantis de la haute bourgeoisie milanaise, et qui donne naissance à des êtres comme cette héroïne dont la lutte égoïste et la violence parfois retournée contre elle-même soulignent le besoin incompressible d’avoir une prise sur son existence. 4/6

La fille inconnue (Jean-Pierre & Luc Dardenne, 2016)
À défaut de se renouveler, les Dardenne creusent à nouveau les questions de la culpabilité et du rachat et continuent de diagnostiquer un monde invisible, rejeté en marge de la représentation dominante. Une ferveur sèche et contrôlée a remplacé la fébrilité d’autrefois, qui pourrait générer l’impression d’un déroulé programmatique s’ils ne s’en affranchissaient en recourant à un personnage envisagé comme une force de résolution sans idéal, emporté par un élan moral que rendent transparent les nécessités de l’action, et délestant chacun, par la confession, d’une faute qui le ronge sans savoir qu’il la partage avec tous les autres. Même avec un film mineur (en regard des précédents), ce cinéma intime et politique reste plus stimulant, plus avisé, plus touchant que bien d’autres autopromus "engagés". 4/6

Miss Peregrine et les enfants particuliers (Tim Burton, 2016)
L’univers burtonien ayant été édulcoré par son propre auteur au rang de formule manufacturée, on pourrait en être à se demander s’il n’est pas souhaitable de le voir se livrer à un produit aussi neutre et impersonnel. Encore faudrait-il que l’entreprise offre davantage qu’une énième aventure digitalisée au pays de l’enfance marginale, dont le terrain a été largement exploité par maints épisodes d’X-men ou d’Harry Potter, et qu’elle ne se plie pas docilement au cahier des charges narratif et esthétique d’une production hollywoodienne moyenne, réalisée avec un savoir-faire éprouvé. Quelques moments de terreur réussis (tout ce qui a trait aux Sépulcreux), la présence relevée d’Eva Green, un rythme soutenu qui préserve de l’ennui évitent toutefois à ce coup d’épée dans l’eau de sombrer dans la médiocrité. 3/6

La discrète (Christian Vincent, 1990)
Un registre qui relève de la tradition purement française des romans libertins du XVIIIème siècle, un ton dans la lignée revendiquée de Rohmer (cartons temporels, géographie précise, goût du proverbe et du marivaudage), une sorte de secrète retenue caractérisent ce premier long-métrage qui cherche à capter l’insidieuse effraction des sentiments, à mesurer le contraste entre les élans éphémères et l’aspiration à l’éternel, entre les serments de pacotille et les engagement pour la vie. Mais l’analyse du jeu de la séduction et de l’ambiguïté amoureuse baigne dans une futilité captieuse qui empêche de s’y impliquer réellement. Le film est du coup à l’image de son héros, intrigant cruel écartelé entre cynisme absolu et innocence : toujours élégant, constamment raffiné, mais aussi régulièrement agaçant. 3/6

Phenomena (Dario Argento, 1985)
Un pensionnat de jeunes filles autour duquel rôde un psycho-killer… Comme un goût de déjà-vu chez Argento, qui compense par un bric-à-brac invraisemblable mêlant somnambulisme, télépathie, entomologie et autres incongruités. Le cinéaste n’a peur de rien, ni de transformer une mouche sarcophage en chien policier, ni d’adopter le point de vue subjectif des vers et des cancrelats, encore moins de s’amuser avec une lumière décolorée et une bande-son en dolby-folie qui torpille la tension précédant chaque meurtre par des déflagrations de hard rock puisé chez Iron Maiden ou Motorhead. Devant ce fatras onirico-animiste oscillant entre farce grotesque et poésie sulpicienne, on passe de la fascination passagère à l’envie de se cacher, de honte, sous son fauteuil. Mais la virginale Jennifer est envoûtante. 3/6

Fata Morgana (Werner Herzog, 1971)
Pendant de longs mois, le réalisateur a patiemment réuni des prises de vues qui, assemblées, ont accouché de cet étrange essai mystico-expérimental, à situer quelque part entre la rêverie hallucinatoire sur des paysages en transes et une relecture toute personnelle de la Genèse. Trois parties (la création, le paradis, l’âge d’or) articulent une sorte de divagation plastique qu’accompagne un commentaire élaboré de style poétique, et qui tente – sans y parvenir tout-à-fait – de placer le spectateur dans un état de contemplation et de réceptivité actives. Le puissant téléobjectif, les travellings latéraux répétés comme scansions obsédantes, le désert africain filmé tel un monde mythique et originel, les ballades de Leonard Cohen contribuent à la déroutante singularité de l’expérience proposée. 3/6

La malédiction (Richard Donner, 1976)
Plus qu’à L’Exorciste, c’est à Rosemary’s Baby que renvoie cet avatar des films traitant de l’enfance maléfique. Époque oblige, celle d’une Amérique fraîchement traumatisée par le Watergate, où sorciers et démonologues font autant de recettes que les psychiatres et où Billy Graham ne connut jamais autant de conversions, la parabole politique et les oppositions religieuses prédominent une histoire à forte coloration protestante (importance primordiale de la Bible, prêtres corrompus et inefficaces, refrain eschatologique sur l’air de Rome, nouvelle Babylone). L’habile agencement de chaque épisode, la musique anxiogène de Jerry Goldsmith, le crescendo dramatique d’un récit qui ne craint ni le grand-guignol ni d’occire violemment ses personnages contribuent à l’efficacité de cette série B fort bien troussée. 4/6

Les poupées du diable (Tod Browning, 1936)
Pour l’Amérique des années trente, la France est le pays de Monte-Cristo et de Feuillade, et Paris la ville de Fantômas et des surréalistes. Rien d’étonnant donc à ce que le film y croise des thèmes purement fantastiques à certains des ressorts les plus significatifs du mélodrame, selon une série de dualités aisément reconnaissables. Browning greffe ainsi les idées du savant inventeur d’un produit démoniaque et de la possession d’un esprit par un autre à des enjeux sentimentaux très concertés : il y a du Jean Valjean dans le portrait de cet homme qui fomente sa vengeance sous les habits d’une vieille dame et choisit de disparaître après avoir fait retrouver le bonheur à sa fille. Quant aux séquences "miniaturisées", elles délivrent une poésie et un enchantement qui n’ont rien à envier à L’Homme qui rétrécit. 4/6

Tiresia (Bertrand Bonello, 2003)
Tiresias était un homme devenu femme qu’une déesse rendit aveugle avant que les dieux ne lui concèdent des dons de prédiction. Choisissant le vecteur du mysticisme, Bonello tente d’exprimer comment chaque être cherche à dépasser son destin ou à s’y abandonner. Deux parties distinctes pour un film unifiant les ressemblances, deux acteurs pour un rôle, un acteur pour deux rôles, une méditation sur l’identité sexuelle, la morale, l’esthétique qui entraîne de l’enfer d’une obsession à la clarté du salut : ce jeu de balancier, loin de la posture formelle, invite à nous perdre dans l’ambigüité d’un parcours christique qui renvoie à Dreyer (la parole), Bergman (le doute), Bresson (le sacré), Buñuel (le blasphème) ou Pasolini (le mythe). Références ambitieuses pour une expérience étrange et assez fascinante. 4/6

Poesia sin fin (Alejandro Jodorowsky, 2016)
Ce second volet d’un psyché-voyage introspectif procède d’une démarche similaire de transfiguration. Là encore il s’agit d’extraire du réel un équivalent fantasmatique que l’hypertrophie visuelle de l’artiste, son goût très particulier de la beauté, son refus obstiné de toute forme consensuelle de douceur ou d’harmonie éprouvent continuellement au contact de l’outrance et de la surcharge. Ode parfois naïve à la création et à l’imaginaire, à la marginalité et à la liberté, entreprise aux vertus manifestement libératoires où Jodorowsky règle quelques comptes personnels (avec son père surtout), le film s’égare parfois dans des errances injustifiées mais s’affirme par une effervescence fellinienne, une singularité bariolée que les images très pigmentées de Christopher Doyle rendent toujours stimulantes. 4/6

Moi, Daniel Blake (Ken Loach, 2016)
Le réalisateur ne réussit jamais aussi bien que lorsque l’acuité de son constat est au diapason de l’émotion exprimée par ses personnages, transcendant par là-même les motivations de leur combat. Il est unique dans son aptitude à détacher son propos d’une analyse théorique pour l’incarner au sein de trajectoires que l’on fait nôtres, intensément. Ce nouveau tableau de l’injustice contemporaine suit les étapes implacables du décrochage social, le mécanisme de la précarité et de la survie, du broiement des petites gens par les mâchoires d’un système kafkaïen. Superbement interprété (Hayley Squires compose une bouleversante mère esseulée), il s’offre dans toute l’irréductibilité qui est celle de son auteur, furieux et poignant, grave et sans compromis, à prendre ou à laisser. Mon choix est vite fait. 5/6

Doux oiseau de jeunesse (Richard Brooks, 1962)
Brooks a tourné contre son gré et pour des raisons contractuelles cette nouvelle adaptation de Tennesse Williams. D’où sans doute un sentiment de fausse névrose face à un drame familial dont chaque élément semble prélevé à la source luxueuse du soap californien : le gigolo de retour au pays, la star alcoolo et vieillissante, le gouverneur intraitable au pouvoir corrompu et néfaste, la jeune fille sacrifiée sur l’autel paternel… Bien chargé en drogues, chantages, hypocrisies et turpitudes diverses, le script trouve heureusement dans le métier du cinéaste une maîtrise qui lui assure l’ossature dramatique requise et n’abaisse les thématiques rebattues des ambitions chimériques, des illusions aliénantes, des affres de l’ambition et des rêves perdus de jeunesse à de simples valeurs monétiques. 3/6

Le voyage fantastique (Richard Fleischer, 1966)
Règle fondamentale de la science-fiction : aborder le postulat le plus invraisemblable avec une crédibilité à toute épreuve qui flattera la sacro-sainte logique et assurera l’implication sans contrepartie du spectateur. Fleischer a tout compris, qui ne perd pas une seconde en digression inutile et assure une dramaturgie remarquable à cette aventure aussi fascinante que les grands romans de Jules Verne. Son secret est de combiner la rigueur d’un suspense en temps réel dont il impossible de décrocher, et où chaque étape est conçue comme un morceau de bravoure, à la fantaisie visuelle du monde de l’infiniment petit, exploré avec une invention plastique, une poésie surréelle qui frisent par instants le psychédélisme. Un demi-siècle plus tard, cet excellent divertissement tient formidablement la route. 5/6

Pee Wee’s big adventure (Tim Burton, 1985)
Costume prince de Galles étroit et papillon rouge, visage lisse et pâleur sans doute congénitale, Pee Wee est, avec son masque maquillé du muet, ses mille traits empruntés à une tradition qui court de Buster Keaton à Tati en passant par Jerry Lewis, un anachronisme ambulant. Seul habitant de sa planète régressive, ce pierrot pas très gai passe son temps à bricoler sa vie et laisse émerger, entre deux bouffées de poésie, le délire excentrique d’un enfant attardé ne vivant que par la farce et attrape. Le vol de son rutilant vélo constitue le point de départ d’une odyssée délirante et frénétique qui le conduit à travers quelques lieux typiques de l’Amérique – jusqu’à Alamo et Hollywood. Une fantaisie burlesque, potache, colorée et gorgée d’inventions visuelles, portant déjà la marque d’un univers tout personnel. 4/6

Section spéciale (Costa-Gavras, 1975)
De son propre aveu, le réalisateur dit ne traiter dans tous ses films que d’un seul sujet : l’étude des rapports entre l’individu et le pouvoir. En se penchant sur un sinistre épisode de la collaboration qui vit le zèle du régime de Vichy aboutir à la condamnation à mort de six résistants innocents de l’attentat dont ils étaient accusés, il porte le fer dans une plaie peu agréable à panser. Une armada de vedettes et de seconds rôles parmi les plus en vue du cinéma français des années 70 vient apporter incarnation et vigueur à ce réquisitoire froidement objectif, dont la sécheresse procédurière (longs conciliabules dans des bureaux du ministère ou de la magistrature, parodies de procès joués d’avance…) éclaire l’inexorable sacrifice de la justice et de la conscience individuelle sur l’autel de la raison d’état. 4/6


Et aussi :
Kubo et l'armure magique (Travis Knight, 2016) - 4/6
Captain fantastic (Matt Ross, 2016) - 3/6
Ma vie de courgette (Claude Barras, 2016) - 5/6
Sept hommes à abattre (Budd Boetticher, 1956) - 4/6
Aux cœurs des ténèbres : L’apocalypse d’un metteur en scène (Fax Bahr & George Hickenloopers, 1991) - 5/6



Films des mois précédents :
Spoiler (cliquez pour afficher)
Septembre 2016 - Aquarius (Kleber Mendonça Filho, 2016)
Août 2016 - Le flambeur (Karel Reisz, 1974)
Juillet 2016 - A touch of zen (King Hu, 1971)
Juin 2016 - The witch (Robert Eggers, 2015)
Mai 2016 - Elle (Paul Verhoeven, 2016)
Avril 2016 - La pyramide humaine (Jean Rouch, 1961)
Mars 2016 - The assassin (Hou Hsiao-hsien, 2015)
Février 2016Le démon des femmes (Robert Aldrich, 1968)
Janvier 2016La Commune (Paris 1871) (Peter Watkins, 2000)
Décembre 2015Mia madre (Nanni Moretti, 2015)
Novembre 2015Avril ou le monde truqué (Franck Ekinci & Christian Desmares, 2015)
Octobre 2015Voyage à deux (Stanley Donen, 1967)
Septembre 2015Une histoire simple (Claude Sautet, 1978)
Août 2015La Marseillaise (Jean Renoir, 1938)
Juillet 2015Lumière silencieuse (Carlos Reygadas, 2007)
Juin 2015Vice-versa (Pete Docter & Ronaldo Del Carmen, 2015) Top 100
Mai 2015Deep end (Jerzy Skolimowski, 1970)
Avril 2015Blue collar (Paul Schrader, 1978)
Mars 2015Pandora (Albert Lewin, 1951)
Février 2015La femme modèle (Vincente Minnelli, 1957)
Janvier 2015Aventures en Birmanie (Raoul Walsh, 1945)
Décembre 2014Enquête sur un citoyen au-dessus de tout soupçon (Elio Petri, 1970)
Novembre 2014Lifeboat (Alfred Hitchcock, 1944)
Octobre 2014Zardoz (Sean Connery, 1974)
Septembre 2014Un, deux, trois (Billy Wilder, 1961)
Août 2014Le prix d’un homme (Lindsay Anderson, 1963)
Juillet 2014Le soleil brille pour tout le monde (John Ford, 1953)
Juin 2014Bird people (Pascale Ferran, 2014)
Mai 2014Léon Morin, prêtre (Jean-Pierre Melville, 1961) Top 100
Avril 2014L’homme d’Aran (Robert Flaherty, 1934)
Mars 2014Terre en transe (Glauber Rocha, 1967)
Février 2014Minnie et Moskowitz (John Cassavetes, 1971)
Janvier 201412 years a slave (Steve McQueen, 2013)
Décembre 2013La jalousie (Philippe Garrel, 2013)
Novembre 2013Elle et lui (Leo McCarey, 1957)
Octobre 2013L’arbre aux sabots (Ermanno Olmi, 1978)
Septembre 2013Blue Jasmine (Woody Allen, 2013)
Août 2013La randonnée (Nicolas Roeg, 1971)
Juillet 2013Le monde d’Apu (Satyajit Ray, 1959)
Juin 2013Choses secrètes (Jean-Claude Brisseau, 2002)
Mai 2013Mud (Jeff Nichols, 2012)
Avril 2013Les espions (Fritz Lang, 1928)
Mars 2013Chronique d’un été (Jean Rouch & Edgar Morin, 1961)
Février 2013 – Le salon de musique (Satyajit Ray, 1958)
Janvier 2013L’heure suprême (Frank Borzage, 1927) Top 100
Décembre 2012 – Tabou (Miguel Gomes, 2012)
Novembre 2012 – Mark Dixon, détective (Otto Preminger, 1950)
Octobre 2012 – Point limite (Sidney Lumet, 1964)
Septembre 2012 – Scènes de la vie conjugale (Ingmar Bergman, 1973)
Août 2012 – Barberousse (Akira Kurosawa, 1965) Top 100
Juillet 2012 – Que le spectacle commence ! (Bob Fosse, 1979)
Juin 2012 – Pique-nique à Hanging Rock (Peter Weir, 1975)
Mai 2012 – Moonrise kingdom (Wes Anderson, 2012)
Avril 2012 – Seuls les anges ont des ailes (Howard Hawks, 1939) Top 100
Mars 2012 – L'intendant Sansho (Kenji Mizoguchi, 1954)
Février 2012 – L'ombre d'un doute (Alfred Hitchcock, 1943)
Janvier 2012 – Brève rencontre (David Lean, 1945)
Décembre 2011 – Je t'aime, je t'aime (Alain Resnais, 1968)
Novembre 2011 – L'homme à la caméra (Dziga Vertov, 1929) Top 100 & L'incompris (Luigi Comencini, 1967) Top 100
Octobre 2011 – Georgia (Arthur Penn, 1981)
Septembre 2011 – Voyage à Tokyo (Yasujiro Ozu, 1953)
Août 2011 – Super 8 (J.J. Abrams, 2011)
Juillet 2011 – L'ami de mon amie (Éric Rohmer, 1987)
Dernière édition par Thaddeus le 31 oct. 16, 13:30, édité 8 fois.

Avatar de l’utilisateur
Gounou
au poil !
Messages : 9765
Inscription : 20 juil. 05, 17:34
Localisation : Lynchland

Re: Votre film du mois d'Octobre 2016

Messagepar Gounou » 1 oct. 16, 20:54

THE LIGHT BETWEEN OCEANS (Derek Cianfrance) 6/10

RE :
SHOWGIRLS (Paul Verhoeven) 7/10
HOLLOW MAN (Paul Verhoeven) 6,5/10
TOTAL RECALL (Paul Verhoeven) 7,5/10
BASIC INSTINCT (Paul Verhoeven) 7/10
SILVER LININGS PLAYBOOK (David O. Russell) 7/10
SINGING IN THE RAIN (Stanley Donen) 10/10
ROCKY BALBOA (Sylvester Stallone) 6/10

SÉRIES :
EASY 7/10
LAST CHANCE U 8/10
Dernière édition par Gounou le 28 oct. 16, 22:59, édité 10 fois.
Image

Avatar de l’utilisateur
monk
Décorateur
Messages : 3594
Inscription : 21 juin 05, 09:55

Re: Votre film du mois d'Octobre 2016

Messagepar monk » 2 oct. 16, 08:20

J'aime ***** passionnément **** énormément *** beaucoup ** bien * sans plus ° pas trop °° pas du tout
Révisions revues ▲à la hausse ▼ à la baisse ► à l'identique





OCTOBRE


Gremlins de Joe Dante - 1984 ** ►
Les aventuriers du désert de John Sturges - 1949 *
Tess de Roman Polanski - 1979 °
À bout de course de Sidney Lumet - 1988 **** ►
Pépé le moko de Julien Duvivier - 1397 °
Captain fantastic de Matt Ross - 2016 ***
Miss Peregrine et les enfants particuliers de Tim Burton - 2016 °°
Voici le temps des assassins de Julien Duvivier - 1956 *
La fin du jour de Julien Duvivier - 1939 **
Citizenfour de Laura Poitras - 2014 ***
La belle équipe de Julien Duvivier - 1936 **
Panique de Julien Duvivier - 1946 ***
Marie-Octobre de Julien Duvivier - 1959 ***
Loft de Kiyoshi Kurosawa - 2005 °°
Merrily We Go to Hell de Dorothy Arzner - 1932 **
Tuez Charley Varrick! de Don Siegel - 1973 °
Moonwalkers de Antoine Bardou-Jacquet - 2015 *
Sweet smell of success de Alexander Mackendrick - 1957 *
La belle rousse du Wyoming de Lee Sholem - 1953 *
Lenny de Bob Fosse - 1974 ***


Westworld S1 (en cours: #1, #2, #3)
Lonesome Dove **
Mr Robot S1 (fin: ...#8, #9, #10) *


Mois précédents
Spoiler (cliquez pour afficher)
SEPTEMBRE


99 homes de Ramin Bahrani - 2014 ***
Highlander de Russell Mulcahy - 1986 °° ▼
La vie très privée de Monsieur Sim de Michel Leclerc - 2015 **
Le Mans de Lee H. Katzin - 1971 ***
Tom Horn de William Wiard - 1980 **
Comancheria de David Mackenzie - 2016 ***
Regression de Alejandro Amenábar - 2015 *
La maison des otages de William Wyler - 1955 *
L'héritière de William Wyler - 1949 **
L'insoumise de William Wyler - 1938 **
Ben-Hur de Wiliam Wyler - 1959 *** ▲
A Lady Without Passport de Joseph H. Lewis - 1950 *
Cyrano de Bergerac de Jean-Paul Rappeneau - 1990 ***
Hardcore Henry de Ilya Naishuller - 2015 °
Whiplash de Damien Chazelle - 2014 *** ►
Votez McKay de Michael Ritchie - 1972 ***
Demolition de Jean-Marc Vallée - 2015 **
Un secret de Claude Miller - 2007 °°
Vingt et une nuits avec Pattie de Arnaud & Jean-Marie Larrieu - 2015 °
Elvis & Nixon de Liza Johnson - 2016 **


Mr Robot S1 (en cours : #1, #2, #3, #4, #5, #6, #7)
Stranger things S1 (partiel: #1, #2, #3, #4, #5) °°


------------------------------------------

AOUT


The witch de Robert Eggers - 2015 ***
Duel dans la boue de Richard Fleischer - 1959 * ►
Carol de Todd Haynes - 2015 **** ▲
Mr Turner de Mike Leigh - 2014 °
Star trek III - À la recherche de Spock de Leonard Nimoy - 1984 °
Star Trek: Sans limites de Justin Lin - 2016 *
Cold in july de Jim Mickle - 2014 *
Let the right on in de Tomas Alfredson - 2008 **
The reader de Stephen Daldry - 2008 *
Hôtel Singapura de Eric Khoo - 2015 °
Dernier train pour Busan de Sang-ho Yeon - 2016 °°
A Letter to Three Wives de Joseph L. Mankiewicz - 1949 **
Devine qui vient dîner? de Stanley Kramer - 1967 **
Sierra de Alfred E. GreenAlfred E. Green - 1950 °
Le cavalier électrique de Sydney Pollack - 1979 ***
Bound to glory de Hal Ashby - 1976 ***
Jason Bourne de Paul Greengrass - 2016 *
Pump Up the Volume de Allan Moyle - 1990 ** ►
Alien: Resurrection de Jean-Pierre Jeunet - 1997 * ▲
Alien³ de David Fincher - 1992 * ▼
Aliens de James Cameron - 1986 *** ▼
Alien de Ridley Scott - 1979 (DC 2003) ***** ►
Batman v Superman: L'aube de la justice de Zack Snyder - 2016 *
Shine de Scott Hicks - 1996 * ▼



---------------------------------------------

JUILLET


Comme des bêtes de Chris Renaud & Yarrow Cheney - 2016 *
Et tournent les chevaux de bois de Robert Montgomery - 1947 **
Pirates des Caraïbes: La fontaine de jouvence de Rob Marshall - 2011 °°
Abattoir 5 de George Roy Hill - 1972 °°
Silent Running de Douglas Trumbull - 1972 °°
Pet Sematary de Mary Lambert - 1989 °° ▼
Miss Hokusai de Keiichi Hara - 2015 **
Meurtre à Yoshiwara de Tomu Uchida - 1960 **
Mirage de la vie de Douglas Sirk - 1959 **
Le génie du mal de Richard Fleischer - 1959 **
Le détroit de la faim de Tomu Uchida - 1965 **
The Strangers de Hong-jin Na - 2016 **
Terminator renaissance de McG - 2009 ** ▲
Les délices de Tokyo de Naomi Kawase - 2015 *
Valhalla Rising de Nicolas Winding Refn - 2009 *
L'enfant miroir de Philip Ridley - 1990 °°



The wire S4 (en cours: ...#5)



-----------------------------------------

JUIN


L'inconnu du Nord-Express de Alfred Hitchcock - 1951 *
Tempête à Washington de Otto Preminger - 1962 ***
Coup de fouet en retour de John Sturges - 1956 **
Le monde de Dory de Andrew Stanton - 2016 *
The Lost Weekend de Billy Wilder - 1945 ***
My Life Directed by Nicolas Winding Refn de Liv Corfixen - 2014 **
Autopsie d'un meutre de Otto Preminger - 1959 *
L'homme au bras d'or de Otto Preminger - 1955 ***
Art School Confidential de Terry Zwigoff - 2006 *
Spotlight de Tom McCarthy - 2015 *** ►
The Uninvited de Lewis Allen - 1944 **
The neon demon de Nicolas Winding Refn - 2016 ***
Bone Tomahawk de S. Craig Zahler - 2015 ***
Goldfinger de Guy Hamilton - 1964 °°
Nevada Smith de Henry Hathaway - 1966 ****
Au coeur de l'océan de Ron Howard - 2015 **
American Splendor de Shari Springer Berman & Robert Pulcini - 2003 *** ▲
Notre petite sœur de Hirokazu Koreeda - 2015 ***


The wire S4 (en cours: #1, #2, #3, #4)
Game of thrones S5 (partiel: ... #6) °
The wire S3 (fin: #10 à #13) **



-------------------------------------

MAI


Crumb de Terry Zwigoff - 1994 ***
Marty de Delbert Mann - 1955 ***
X-men: Apocalypse de Bryan Singer - 2016 °°
Buffalo Bill de William A. Wellman - 1944 °°
Four sons de John Ford - 1928 °°
L'étreinte du serpent de Ciro Guerra - 2015 ***
Just pals de John Ford - 1920 *
The iron horse de John Ford - 1924 **
3 bad men de John Ford - 1926 ***
Vengeance à l'aube de George Sherman - 1954 *
Johnny Apollo de Henry Hathaway - 1940 *
Les gars du large de Henry Hathaway - 1938 ***
Appelez nord 777 de Henry Hathaway - 1948 **
Avengers 3 : Le soldat de l'hiver 2 de Anthony et Joe Russo - 2016 **
Limbo de John Sayles - 1999 (partiel : *** ?)
Falstaff de Orson Welles - 1965 °°
Victoria de Sebastian Schipper - 2015 *
Lone star de John Sayles - 1996 ***
Le convoi des braves de John Ford - 1950 ** ▲
Repulsion de Roman Polanski - 1965 °


Game of thrones S5 (en cours: #1, #2, #3, #4, #5)
The wire S3 (en cours: #1, #2, #3, #4, #5, #6, #7, #8, #9)
The Knick S1 **** ►
The wire S2 (fin : #7 à #12) **



-------------------------------------------
AVRIL


Le shérif aux mains rouges de Joseph M. Newman - 1959 **
Fort Massacre de Joseph M. Newman - 1958 **
Les bannis de la sierra de Joseph M. Newman - 1952 ***
Le quatrième homme de Phil Karlson - 1952 *
Les charognards de Don Medford - 1971 °
Un si doux visage de Otto Preminger - 1952 **
Le mystérieux docteur Korvo de Otto Preminger - 1949 *
Star Wars : Le réveil de la force de JJ Abrams - 2015 **** ►
Tornade de Allan Dwan - 1954 **
Mark Dixon, détective de Otto Preminger - 1950 ***
Kiss of death de Henry Hathaway - 1947 *
Mission: Impossible - Rogue Nation de Christopher McQuarrie - 2015 ** ▲
Macbeth de Justin Kurzel - 2015 ***
Peter Ibbetson de Henry Hathaway - 1935 **
Une femme sous influence de John Cassavetes - 1974 °°
C'était des hommes de Fred Zinnemann - 1950 **
The best years of our lives de William Wyler - 1946 ****
Pioneer de Erik Skjoldbjærg - 2013 *
Le roi des rois de Nicholas Ray - 1961 *
Mission : Impossible de Brian De Palma - 1996 *** ►
Triple 9 de John Hillcoat - 2016 **


The wire S2 (en cours: #1, #2, #3, #4, #5, #6)
The wire S1 (fin: #10 à #13) ***
Vinyl S1 (fin: #8 à #10) *


------------------------------------------

MARS


Shirley: visions of reality de Gustav Deutsch - 2013 *
Crimson Peak de Guillermo del Toro - 2015 ***
L'été de Kikujiro de Takeshi Kitano - 1999 *** ▼
Spectre de Sam Mendes - 2015 °
Birdman de Alejandro G. Iñárritu - 2014 **** ▼
Golden door de Emanuele Crialese - 2006 **
Innocence de Lucile Hadzihalilovic - 2004 ***
Our Hospitality de Buster Keaton - 1926 *** ►
Midnight special de Jeff Nicholas - 2016 ***
The assassin de Hsiao-Hsien Hou - 2015 **
Phoenix de Christian Petzold - 2014 **
Manos sucias de Josef Wladyka - 2014 ***
Les chansons que mes frères m'ont apprises de Chloé Zhao - 2015 **
Life de Anton Corbijn - 2015 **
Long arm of the law de Johnny Mak - 1984 *
Duellistes de Ridley Scott - 1977 ***
Cemetery of Splendour de Apichatpong Weerasethakul - 2015 ***
The Color Wheel de Alex Ross Perry - 2011 **
La foule de King Vidor - 1928 ***


The wire S1 (en cours: ...#5, #6, #7, #8, #9)
Vinyl S1 (en cours: #1, #2, #3, #4, #5, #6, #7)

X files S10 (fin: #3 à #6) °
The Knick S2 (fin: #7 à #10) **


---------------------------------------------

FEVRIER


L'ange de la violence de John Frankenheimer - 1962 ***
Portrait de femme de Jane Campion - 1996 **
Billy Elliot de Stephen Daldry - 2000 ** ▲
Ave Cesar de Ethan & Joel Coen - 2016 **
Tetro de Francis Ford Coppola - 2009 °
Twixt de Francis Ford Coppola - 2011 **
L'ombre des femmes de Philippe Garrel - 2015 *
Liverpool de Lisandro Alonso - 2008 **
A girl walks home alone at night de Ana Lily Amirpour - 2014 ***
Pixels de Chris Columbus - 2015 °°
The revenant de Alejandro G. Iñárritu - 2015 °
Zootopie de Byron Howard & Rich Moore - 2016 **
Le Cid de Anthony Mann - 1961 °
Hacker de Michael Mann - 2015 ** ►
Sicario de Denis Villeneuve - 2015 **** ►
Stand by me de Rob Reiner - 1986 **** ►
Spotlight de Tom McCarthy - 2015 ***
Anomalisa de Duke Johnson & Charlie Kaufman - 2015 ***
Los muertos de Lisandro Alonso - 2004 **
La libertad de Lisandro Alonso - 2001 *


X Files S10 (en cours: #1, #2)
The Knick S2 (en cours : #1 à #6)
The Knick S1 (fin) ****


---------------------------------------------

JANVIER

Magic in the Moonlight de Woody Allen - 2014 *
Carol de Todd Haynes - 2015 ***
Faust de F.W. Murnau - 1926 *
Faust de Aleksandr Sokurov - 2011 **
Le convoi sauvage de Richard C. Sarafian - 1973 °
In the cut de Jane Campion - 2003 °°
Control de Anton Corbijn - 1997 ***
Holy smoke de Jane Campion - 1999 **
Rescue Dawn de Werner Herzog - 2006 °
Bright star de Jane Campion - 2009 ***
Il était une fois dans l'Ouest de Sergio Leone - 1968 *** ▼


The Knick S1 (en cours: #1 à #8)
Justified S6 **
Rectify S2 (fin) ***
The man in the high castle S1 (partiel: ...#4) *
The leftovers S2 (fin) °


--------------------

Mais aussi
2015
2014
2013
2012
2011
Dernière édition par monk le 1 nov. 16, 09:05, édité 25 fois.

Avatar de l’utilisateur
HAL 9000
Doublure lumière
Messages : 444
Inscription : 4 oct. 06, 18:10

Re: Votre film du mois d'Octobre 2016

Messagepar HAL 9000 » 2 oct. 16, 08:31

OCTOBRE 2016

Film du mois
Miss Peregrine et les enfants particuliers) (Tim Burton

Films (re)découverts
Miss Peregrine et les enfants particuliers (Tim Burton) 8/10
L'autre (Robert Mulligan) 8/10
Le masque d'or (Charles Brabin, Charles Vidor) 7.5/10
Le corbeau (Louis Friedlander) 7/10
Le loup-garou (George Waggner) 7/10
She-Wolf of London (Jean Yarbrough) 6.5/10
Série noire pour une nuit blanche (John Landis) 6.5/10
Elle (Paul Verhoeven) 6/10
Star Trek sans limites (Justin Lin) 5.5/10
La queue du scorpion (Sergio Martino) 5.5/10

Séries TV
Chapeau melon et bottes de cuir saison 4 (Sydney Newman, Leonard White) épisode 5/26 7.5/10
Daredevil (Drew Goddard, Steven S. DeKnight) épisode 7/13 8/10
Dragon Ball Z Kai (Akira Toriyama) épisode 65/167 7.5/10
La quatrième dimension saison 3 (Rod Serling) épisode 19/37 8.5/10
Mr. Robot saison 1 (Sam Esmail) épisode 1/10 8/10
Penny Dreadful saison 2 (John Logan) épisode 2/10 7/10
Saint Seiya, les chevaliers du zodiaque (Masami Kurumada) épisode 39/114 7.5/10
Star Trek : The Next Generation saison 3 (Gene Roddenberry) épisode 4/26 6.5/10
The X-Files : aux frontières du réel saison 1 (Chris Carter) épisode 5/24 7.5/10

Films des mois précédents
Spoiler (cliquez pour afficher)
Septembre 2016 : L'homme des hautes plaines (Clint Eastwood)
Août 2016 : La forêt d'Emeraude (John Boorman)
Juillet 2016 : Stranger Things (Duffer Brothers)
Juin 2016 : Julieta (Pedro Almodovar)
Mai 2016 : Lovelace (Rob Epstein, Jeffrey Friedman)
Avril 2016 : La fille de Dracula (Lambert Hillyer)
Mars 2016 : Spotlight (Tom McCarthy)
Février 2016 : Crimson Peak(Guillermo del Toro)
Janvier 2016 : Le rideau déchiré (Alfred Hitchcock)
Décembre 2015 : Sorcerer - le convoi de la peur (William Friedkin)
Novembre 2015 : Le Hobbit - la bataille des cinq armées version longue 3D (Peter Jackson)
Octobre 2015 : Le solitaire (Michael Mann)
Septembre 2015 : Raging Bull (Martin Scorsese)
Août 2015 : Albert à l'ouest (Seth McFarlane)
Juillet 2015 : Mad Max : Fury Road (George Miller)
Juin 2015 : Arnold le magnifique (George Butler, Robert Fiore)
Mai 2015 : Batman : Assaut sur Arkham (Jay Oliva, Ethan Spaulding)
Avril 2015 : Les belles de nuit (René Clair)
Mars 2015 : Le convoi de la peur ( William Friedkin)
Février 2015 : Night Call (Dan Gilroy)
Janvier 2015 : Blade Runner version cinéma US 1982 (Ridley Scott)
Décembre 2014 : L'homme qui tua Liberty Valance (John Ford)
Novembre 2014 : Les sentiers de la gloire (Stanley Kubrick)
Octobre 2014 : Gone Girl (David Fincher)
Septembre 2014 : Le nom des gens (Michel Leclerc)
Août 2014 : La planète des singes : l'affrontement (Matt Reeves)
Juillet 2014 : Mud, sur les rives du Mississippi (Jeff Nichols)
Juin 2014 : Breakfast Club (John Hughes)
Mai 2014 : Les 5000 doigts du dr T (Roy Rowland)
Avril 2014 : Les forçats de la gloire - The Story of G.I. Joe (William A. Wellman)
Mars 2014 : Les inconnus dans la ville (Richard Fleischer)
Février 2014 : Assaut (John Carpenter)
Janvier 2014 : Le dernier pub avant la fin du monde (Edgar Wright)
Décembre 2013 : Rendez-vous avec la peur (Jacques Tourneur)
Novembre 2013 : Dans la maison (François Ozon)
Octobre 2013 : Gravity (Alfonso Cuaron)
Septembre 2013 : Pirates (Roman Polanski)
Août 2013 :[ b]Niagara[/b] (Henry Hathaway)
Juillet 2013 : Rivière sans retour ( Otto Preminger)
Juin 2013 : Frankenweenie (Tim Burton)
Mai 2013 : Gone Baby Gone (Ben Affleck)
Avril 2013 : Dans l'ombre de San Francisco - Woman on the Run (Robert Foster)
Mars 2013 : Argo (Ben Affleck)
Février 2013 : Le rôdeur (Joseph Losey)
Janvier 2013 : The Dark Knight Returns : Part 2 (Jay Oliva)
Décembre 2012 : Le Hobbit : un voyage inattendu (Peter Jackson)
Novembre 2012 : Les nuits rouges du bourreau de jade (Julien Carbon & Laurent Courtiaud)
Octobre 2012 : The Dark Knight Returns - Part 1 (Jay Oliva)
Septembre 2012 : La cabane dans les bois (Drew Goddard)
Août 2012 : The Dark Knight Rises (Christopher Nolan)
Juillet 2012 : Thirst (Park Chan-Wook)
Juin 2012 : Good Morning England (Richard Curtis)
Mai 2012 : Star Wars : The Clone Wars saison 2 (Dave Filoni)
Avril 2012 : Game of Thrones saison 1 (David Benioff & D. B. Weiss)
Mars 2012 : Caprica (Ronald D. Moore, Remi Aubuchon, David Eick)
Février 2012 : Drive (Nicolas Winding Refn)
Janvier 2012 : Valérie au pays des merveilles (Jaromil Jireš)
Décembre 2011 : Les demoiselles de Rochefort (Jacques Demy)
Novembre 2011 : Mad Men saison 3 (Matthew Weiner)
Octobre 2011 : CIA Guerres Secrètes (William Karel)
Septembre 2011 : Mais qu'avez-vous fait à Solange ? (Massimo Dallamano)
Août 2011 : La planète des singes : les origines (Rupert Wyatt)
Juillet 2011 : Quatre mouches de velours gris (Dario Argento)
Juin 2011 : X-Men : le commencement (Matthew Vaughn)
Mai 2011 : L'étoffe des héros (Philip Kaufman)
Avril 2011 : Black Death (Christopher Smith)
Mars 2011 : La grande évasion (John Sturges)
Février 2011 : Angel Heart (Alan Parker)
Janvier 2011 : Brainstorm (Douglas Trumbull)
Août 2010 : Kick-Ass (Matthew Vaughn)
Juillet 2010 : Inception (Christopher Nolan)
Juin 2010 : Les 3 jours du Condor (Sydney Pollack)
Mai 2010 : Conversation secrète (Francis Ford Coppola)
Mars 2010 : Shutter Island (Martin Scorsese)
Février 2010 : La rue rouge (Fritz Lang)
Janvier 2010 : Qu'est-il arrivé à Baby Jane ? (Robert Aldrich)
Décembre 2009 : La route (John Hillcoat)
Novembre 2009 : Un éléphant ça trompe énormément (Yves Robert)
Octobre 2009 : La baronne de minuit (Mitchell Leisen)
Septembre 2009 : L'âge de glace 3 (Carlos Saldhana)
Août 2009 : Departures (Yojiro Takita)
Juillet 2009 : Terminator Renaissance (McG)
Juin 2009 : Coraline (Henry Selick)
Mai 2009 : Ghost in the Shell : stand alone complex - 2nd Gig (Kenji Kamiyama)
Avril 2009 : Histoires de fantômes chinois (Ching Siu-Tung)
Mars 2009 : L'année du dragon (Michael Cimino)
Février 2009 : Nuages flottants (Mikio Naruse)
Janvier 2009 : Yakuza (Sydney Pollack)
Décembre 2008: Battlestar Galactica - saison 1
Novembre 2008 : La Belle et la Bête (Jean Cocteau)
Octobre 2008 : Katie Tippel (Paul Verhoeven)
Septembre 2008 : Casablanca (Michael Curtiz)
Août 2008 : The Dark Knight - Le chevalier noir (Christopher Nolan)
Juillet 2008 : Pique-nique à Hanging Rock (Peter Weir)
Juin 2008 : La légende de Beowulf (Robert Zemeckis)
Mai 2008 : Rome saison 1 (John Milius, William J. MacDonald & Bruno Heller)
Avril 2008 : Bug (William Friedkin)
Mars 2008 : J'ai le droit de vivre (Fritz Lang)
Février 2008 : Peur(s) du noir (Charles Burns, Blutch, Marie Caillou, Lorenzo Mattotti, Richar McGuire, Pierre Discuillo)
Janvier 2008 : Into the Wild (Sean Penn)
Décembre 2007 : Les proies (Don Siegel)
Novembre 2007 : Je sais où je vais (Michael Powell & Emeric Pressburger)
Octobre 2007 : Les forbans de la nuit (Jules Dassin)
Septembre 2007 : L'inspecteur Harry (Don Siegel)
Août 2007 : Ratatouille (Brad Bird)
Juillet 2007 : Babel (Alejandro Gonzalez Inarritu)
Juin 2007 : Narc (Joe Carnahan)
Mai 2007 : Zodiac (David Fincher)
Avril 2007 : Les tueurs (Robert Siodmak)
Mars 2007 : Mad Max 2 (George Miller)
Février 2007 : Suspiria (Dario Argento)
Janvier 2007 : The Fountain (Darren Aronofsky)
Décembre 2006 : La bête aveugle (Yasuzo Masamura)
Novembre 2006 : Les hommes du Président (Alan J. Pakula)
Octobre 2006 : Que le spectacle commence (Bob Fosse)
Septembre 2006 : Les enfants du Paradis (Marcel Carné)
Août 2006 : Le tigre du Bengale/Le Tombeau Hindou (Fritz Lang)
Juillet 2006 : Apportez-moi la tête d'Alfredo Garcia (Sam Peckinpah)
Juin 2006 : L'homme qui rétrécit (Jack Arnold)
Dernière édition par HAL 9000 le 12 nov. 16, 20:37, édité 10 fois.