Votre film du mois de Juin 2016

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés après 1980

Modérateurs : Karras, Rockatansky, cinephage

Avatar de l’utilisateur
nobody smith
Monteur
Messages : 4533
Inscription : 13 déc. 07, 19:24

Re: Votre film du mois de Juin 2016

Messagepar nobody smith » 1 juin 16, 10:49

Juin 2016

Film du mois

Image

Films découverts

Tout Ce Que Le Ciel Permet (Douglas Sirk) 8/10
Le Temps D’aimer Et Le Temps De Mourir (Douglas Sirk) 8/10
Belladonna (Eiichi Yamamoto) 8/10
The Witch (Robert Eggers) 8/10
Driver (Walter Hill) 8/10
Impasse Des Deux Anges (Maurice Tourneur) 8/10
When We Were Kings (Leon Gast) 8/10

Last Days Of Summer (Jason Reitman) 7.5/10
The Murderer (Hong-Jin Na) 7.5/10

Green Lantern : Le Complot (Lauren Montgomery) 7/10
Justice League : Crisis On Two Earths (Sam Liu et Lauren Montgomery) 7/10
A Christmas Carol (Clive Donner) 7/10
L’or Et L’amour (Jacques Tourneur) 7/10
Au Nom De la Loi (Maurice Tourneur) 7/10
Katia (Maurice Tourneur) 7/10
Samson (Maurice Tourneur) 7/10

Le Monde De Dory (Andrew Stanton et Angus MacLane) 6.5/10
Le Pont De Cassandra (George P. Cosmatos) 6.5/10
Justin De Marseille (Maurice Tourneur) 6.5/10
Les Gaîtés De L’escadron (Maurice Tourneur) 6.5/10

The Neon Demon (Nicolas Winding Refn) 6/10
Un Traître Idéal (Susanna White) 6/10
The City Under The Sea (Jacques Tourneur) 6/10
Koenigsmark (Maurice Tourneur) 6/10

La Vague (Dennis Gansel) 5.5/10
Le Quatrième Pouvoir (Dennis Gansel) 5.5/10

Over The Top (Menahem Golan) 5/10
Alice De L’autre Côté Du Miroir (James Bobin) 5/10

Junior (Ivan Reitman) 4.5/10

X-15 (Richard Donner) 4/10

Sex Friends (Ivan Reitman) 3.5/10

Crime Et Châtiment (Menahem Golan) 3/10

Fair Game (Andrew Sipes) 2/10

Films revus

Rendez-Vous Avec La Peur (Jacques Tourneur) 9.5/10

Superman (Richard Donner) 8/10
Quelque Part Dans Le Temps (Jeannot Szwarc) 8/10

Fury (David Ayer) 7/10
Les Goonies (Richard Donner) 7/10
8 Femmes (François Ozon) 7/10
The Expendables (Sylvester Stallone) 7/10
The Expendables 2 (Simon West) 7/10
Fantômes En Fête (Richard Donner) 7/10

John Rambo (Sylvester Stallone) 6.5/10
S.O.S. Fantômes 2 (Ivan Reitman) 6.5/10

Epic (Chris Wedge) 6/10
Haute Trahison (George P. Cosmatos) 6/10
Du Plomb Dans La Tête (Walter Hill) 6/10

48 Heures De Plus (Walter Hill) 5.5/10
Assassins (Richard Donner) 5.5/10

16 Blocs (Richard Donner) 5/10

Complots (Richard Donner) 4/10
Prisonniers Du Temps (Richard Donner) 4/10

Cobra (George P. Cosmatos) 3/10

films des mois précédents
Spoiler (cliquez pour afficher)
Janvier 2008 : No Country For Old Men (Joel et Ethan Coen)
Février 2008 : L’Auberge Rouge (Claude Autant-Lara)
Mars 2008 : There Will Be Blood (Paul Thomas Anderson)
Avril 2008 : La Montagne Sacrée (Alejandro Jodorowsky)
Mai 2008 : Ricky Bobby, Roi Du Circuit (Adam McKay)
Juin 2008 : Manie Manie (Rintaro, Kawajiri et Otomo)
Juillet 2008 : Delivrance (John Boorman)
Août 2008 : Le Faucon Maltais (John Huston)
Septembre 2008 : Plan 9 From Outer Space (Edward D. Wood Jr.)
Octobre 2008 : Spinal Tap (Rob Reiner)
Novembre 2008 : L’Echange (Clint Eastwood)
Décembre 2008 : Aguirre, La Colère De Dieu (Werner Herzog)

Janvier 2009 : La Belle Au Bois Dormant (Wolfgang Reitherman et Eric Larson)
Février 2009 : Certains L’Aiment Chaud (Billy Wilder)
Mars 2009 : Les 3 Royaumes (John Woo)
Avril 2009 : Eh Mec ! Elle Est Où Ma Caisse ? (Danny Leiner)
Mai 2009 : Les Amants Du Pont-Neuf (Leos Carax)
Juin 2009 : Little Big Man (Arthur Penn)
Juillet 2009 : Les Pirates Du Métro (Joseph Sargent)
Août 2009 : Là-Haut (Pete Docter)
Septembre 2009 : Les Trois Jours Du Condor (Sydney Pollack)
Octobre 2009 : Metropolis (Fritz Lang)
Novembre 2009 : The Box (Richard Kelly)
Décembre 2009 : Hana-Bi (Takeshi Kitano)

Janvier 2010 : Ran (Akira Kurosawa)
Février 2010 : Fantastic Mr. Fox (Wes Anderson)
Mars 2010 : Oz, Un Monde Extraordinaire (Walter Murch)
Avril 2010 : Les Fraises Sauvages (Ingmar Bergman)
Mai 2010 : Mind Game (Masaaki Yuasa)
Juin 2010 : Looking For Richard (Al Pacino)
Juillet 2010 : Toy Story 3 (Lee Unkrich)
Aout 2010 : Dumbo (Ben Sharpsteen)
Septembre 2010 : Hardcore (Paul Schrader)
Octobre 2010 : Gens De Dublin (John Huston)
Novembre 2010 : Sunshine (Istvan Szabo)
Décembre 2010 : Tous Les Matins Du Monde (Alain Corneau)

Janvier 2011 : 5 CM Par Seconde (Makoto Shinkai)
Février 2011 : True Grit (Joel et Ethan Coen)
Mars 2011 : La Mélodie Du Bonheur (Robert Wise)
Avril 2011 : Les Grands Espaces (William Wyler)
Mai 2011 : Tree Of Life (Terrence Malick)
Juin 2011 : Panic Sur Florida Beach (Joe Dante)
Juillet 2011 : Europa (Lars Von Trier)
Aout 2011 : Du Silence Et Des Ombres (Robert Mulligan)
Septembre 2011 : Warrior (Gavin O’Connor)
Octobre 2011 : The Artist (Michel Hazanavicius)
Novembre 2011 : Un Eté Avec Coo (Keiichi Hara)
Décembre 2011 : Happy Feet 2 (George Miller)

Janvier 2012 : La Dame De Shanghai (Orson Welles)
Février 2012 : Cheval De Guerre (Steven Spielberg)
Mars 2012 : John Carter (Andrew Stanton)
Avril 2012 : Rage (David Cronenberg)
Mai 2012 : La Bataille De San Sebastian (Henri Verneuil)
Juin 2012 : Le Règne Des Assassins (Su Chao-Pin et John Woo)
Juillet 2012 : La Tour Au-Delà Des Nuages (Makoto Shinkai)
Aout 2012 : Kafka (Steven Soderbergh)
Septembre 2012 : Fitzcarraldo (Werner Herzog)
Octobre 2012 : Les Ailes D’Honneamise (Hiroyuki Yamaga)
Novembre 2012 : Nos Funérailles (Abel Ferrara)
Décembre 2012 : La Chevauchée Des Bannis (André De Toth)

Janvier 2013 : Lifeboat (Alfred Hitchcock)
Février 2013 : Sans Retour (Walter Hill)
Mars 2013 : Cloud Atlas (Tom Tykwer, Andy et Lana Wachowski)
Avril 2013 : Sympathy For Mr. Vengeance (Park Chan-Wook)
Mai 2013 : Superman/Doomsday (Bruce W. Timm)
Juin 2013 : Vacances Romaines (William Wyler)
Juillet 2013 : Pacific Rim (Guillermo Del Toro)
Aout 2013 : De Grandes Espérances (Alfonso Cuaron)
Septembre 2013 : Mort De Rire (Alex De La Iglesia)
Octobre 2013 : Gravity (Alfonso Cuaron)
Novembre 2013 : Mishima - Une Vie En Quatre Chapitres (Paul Schrader)
Décembre 2013 : Le Loup De Wall Street (Martin Scorsese)

Janvier 2014 : La Fin D’une Liaison (Neil Jordan)
Février 2014 : Trop Belle Pour Toi (Bertrand Blier)
Mars 2014 : The Grand Budapest Hotel (Wes Anderson)
Avril 2014 : Le Septième Continent (Michael Haneke)
Mai 2014 : Souvenirs Goutte A Goutte (Isao Takahata)
Juin 2014 : Le Conte De La Princesse Kaguya (Isao Takahata)
Juillet 2014 : Un Drôle De Paroissien (Jean-Pierre Mocky)
Aout 2014 : Persona (Ingmar Bergman)
Septembre 2014 : Coup De Cœur (Francis Ford Coppola)
Octobre 2014 : A L’ouest Rien De Nouveau (Lewis Milestone)
Novembre 2014 : Interstellar (Christopher Nolan)
Décembre 2014 : La Charge Victorieuse (John Huston)

Janvier 2015 : Le Trésor De La Sierra Madre (John Huston)
Février 2015 : Boogie Nights (Paul Thomas Anderson)
Mars 2015 : Hacker (Michael Mann)
Avril 2015 : Héros Ou Salopards (Bruce Beresford)
Mai 2015 : Wolf Creek 2 (Greg McLean)
Juin 2015 : Vice-Versa (Pete Docter et Ronaldo Del Carmen)
Juillet 2015 : Deux Hommes En Fuite (Joseph Losey)
Aout 2015 : Entre Le Ciel Et L’Enfer (Akira Kurosawa)
Septembre 2015 : Miss Hokusai (Keiichi Hara)
Octobre 2015 : Crimson Peak (Guillermo Del Toro)
Novembre 2015 : Que Le Meilleur L’Emporte (Franklin J. Schaffner)
Décembre 2015 : Les Enfants Loups, Ame & Yuki (Mamoru Hosoda)

Janvier 2016 : Shanghai Express (Josef Von Sternberg)
Février 2016 : Les Carrefours De La Ville (Rouben Mamoulian)
Mars 2016 : Dans Ses Yeux (Juan José Campanella)
Avril 2016 : L’étrangleur De Boston (Richard Fleischer)
Mai 2016 : Escalier Interdit (Robert Mulligan)
Dernière édition par nobody smith le 2 juil. 16, 09:55, édité 19 fois.
"Les contes et les rêves sont les vérités fantômes qui dureront, quand les simples faits, poussière et cendre, seront oubliés" Neil Gaiman
Image

Avatar de l’utilisateur
LéoL
Electro
Messages : 965
Inscription : 30 août 07, 21:37

Re: Votre film du mois de Juin 2016

Messagepar LéoL » 1 juin 16, 10:53

Juin 2016

Film du mois :

L'Assoiffé (Guru Dutt, 1957)

Films (re)découverts ou revus :

- 7/10 -
La Main du diable (Maurice Tourneur, 1942)
L'Appât (Bertrand Tavernier, 1995)
The Nice Guys (Shane Black, 2016)
L'Assoiffé (Guru Dutt, 1957)

- 6,5/10 -
Le Petit Lieutenant (Xavier Beauvois, 2005)
La Déchirure (Roland Joffé, 1984)

- 6/10 -
L'Affaire Pélican (Alan J. Pakula, 1993)
Francofonia : le Louvre sous l'occupation (Alexandre Sokourov, 2015)

- 5/10 -
Les Mille et une Nuits Vol.1 : l'Inquiet (Miguel Gomes, 2015)

Séries :

- 7,5/10 -
Game of Thrones (Saison 6 - Ep. 7, 8, 9 & 10/10)
The Americans (Saison 3 , Ep. 1-13/13)

- 7/10 -
The Americans (Saison 4 , Ep. 1-13/13)



Films des mois précédents :
Spoiler (cliquez pour afficher)
Septembre 2007 : Excalibur de John Boorman
Octobre 2007 : Sueurs froides de Alfred Hitchcock
Novembre 2007 : In the mood for love de Wong Kar Wai
Décembre 2007 : Barry Lyndon de Stanley Kubrick
Janvier 2008 : Le péril jeune de Cédric Klapisch
Février 2008 : Eyes Wide Shut de Stanley Kubrick
Mars 2008 : A scene at the sea de Takeschi Kitano
Avril 2008 : Rio Bravo de Howard Hawks
Mai 2008 : Un conte de Noël de Arnaud Despléchin
Juin 2008 : M le maudit de Fritz Lang
Juillet 2008 : The Yards de James Gray
Août 2008 : Todo Sobre Mi Madre de Pedro Almodovar
Septembre 2008 : Sur la route de Madison de Clint Eastwood
Octobre 2008: Metropolis de Rintaro
Novembre 2008: La porte du paradis de Michael Cimino
Decembre 2008: Chantons sous la pluie de Gene Kelly et Stanley Donen
Janvier 2009: Boulevard du crépuscule de Billy Wilder
Février 2009 : Rosemary's Baby de Roman Polanski
Mars 2009: La garçonnière de Billy Wilder
Avril 2009: The Thing de John Carpenter
Mai 2009: La soif du mal de Orson Welles
Juin 2009: Il était une fois dans l'Ouest de Sergio Leone
Juillet 2009: Le mécano de la Général de Clyde Bruckman et Buster Keaton
Août 2009: Tout ce que le ciel permet de Douglas Sirk
Septembre 2009: La Vérité de Henri-Georges Clouzot
Octobre 2009: Pulsions de Brian De Palma
Novembre 2009: Missing de Costa-Gavras
Décembre 2009: Casablanca de Michael Curtiz
Janvier 2010: Eve de Jospeh L. Mankiewicz
Février 2010: Le chagrin et la pitié de Marcel Ophuls
Mars 2010: Sept ans de réflexion de Billy Wilder
Avril 2010: Ces messieurs dames de Pietro Germi
Mai 2010: La vie est belle de Frank Capra
Juin 2010: Qu'elle était verte ma vallée de John Ford
Juillet 2010: Le genou de Claire de Eric Rohmer
Août 2010: L'armée des ombres de Jean-Pierre Melville
Septembre 2010: To Be or not to Be de Ernst Lubitsch
Octobre 2010: L'aventure de Mme Muir de Joseph L. Mankiewicz
Novembre 2010: Quai des orfèvres de Henri-Georges Clouzot
Décembre 2010: French Cancan de Jean Renoir
Janvier 2011: Tous en scène de Vincente Minnelli
Février 2011: Les visiteurs du soir de Marcel Carné
Mars 2011: Madame de... de Max Ophüls
Avril 2011: A.I. de Steven Spielberg
Mai 2011: The Tree of Life de Terrence Malick
Juin 2011: Une séparation de Asghar Farhadi
Juillet 2011: L'année du dragon de Michael Cimino
Août 2011: Dersou Ouzala de Akira Kurosawa
Septembre 2011: La charge fantastique de Raoul Walsh
Octobre 2011: Le trou de Jacques Becker
Novembre 2011: Mr Smith au Sénat de Frank Capra
Décembre 2011: Une journée particulière de Ettore Scola
Janvier 2012 : La rondede Max Ophuls
Février 2012 : Elephant Man de David Lynch
Mars 2012 : Stalker de Andreï Tarkovski
Avril 2012 : La Dame du vendredi de Howard Hawks
Mai 2012 : A nos amours de Maurice Pialat
Juin 2012 : Le deuxième souffle de Jean-Pierre Melville
Juillet 2012 : Gentleman Jim de Raoul Walsh
Août 2012 : Voyage à Tokyo de Yasujirō Ozu
Septembre 2012 : Tempête à Washington de Otto Preminger
Octobre 2012 : La maman et la putain de Jean Eustache
Novembre 2012 : Van Gogh de Maurice Pialat
Décembre 2012 : Monsieur Verdoux de Charles Chaplin
Janvier 2013 : The West Wing - Saison 2 de Aaron Sorkin
Février 2013 : Andreï Roublev de Andreï Tarkovski
Mars 2013 : La maison des bois de Maurice Pialat
Avril 2013 : Les Nuits de Cabiria de Federico Fellini
Mai 2013 : The Breakfast Club de John Hughes
Juin 2013 : Le Limier de Joseph L. Mankiewicz
Juillet 2013 : Le Tombeau des lucioles de Isao Takahata
Août 2013 : César et Rosalie de Claude Sautet
Septembre 2013 : Un monde sans femmes de Guillaume Brac
Octobre 2013 : L'esquive de Abdellatif Kechiche
Novembre 2013 : Still Walking de Hirokazu Kore-Eda
Décembre 2013 : L'homme de la rue de Frank Capra
Janvier 2014 : Au Hasard Balthazar de Robert Bresson
Février 2014 : Her de Spike Jonze
Mars 2014 : La Dernière Séance de Peter Bogdanovich
Avril 2014 : Enquête sur un citoyen au-dessus de tout soupçon de Elio Petri
Mai 2014 : Deux jours, une nuit de Jean-Pierre et Luc Dardenne
Juin 2014 : L'Héritière de William Wyler
Juillet 2014 : Le Salon de musique de Satyajit Ray
Août 2014 : Charulata de Satyajit Ray
Septembre 2014 : Ghost in the Shell de Mamoru Oshii
Octobre 2014 : Les Plages d'Agnès d'Agnès Varda
Novembre 2014 : La Poursuite impitoyable d'Arthur Penn
Décembre 2014 : Le Temps de l'innocence de Martin Scorsese
Janvier 2015 : Le Miroir d'Andreï Tarkovski
Février 2015 : Les Yeux Noirs de Nikita Mikhalkov
Mars 2015 : Shoah de Claude Lanzmann
Avril 2015 : Manon des sources de Marcel Pagnol
Mai 2015 : L'Arche Russe d'Alexandre Sokourov
Juin 2015 : Othello de Orson Welles
Juillet 2015 : Hoop Dreams de Steve James
Août 2015 : Les Fraises Sauvages de Ingmar Bergman
Septembre 2015 : Scènes de la vie conjugale de Ingmar Bergman
Octobre 2015 : Le Docteur Jivago de David Lean
Novembre 2015 : Trois Souvenirs de ma jeunesse de Arnaud Desplechin
Décembre 2015 : Le Soleil brille pour tout le monde de John Ford
Janvier 2016 : L.627 de Bertrand Tavernier
Février 2016 : Carol de Todd Haynes
Mars 2016 : Homeland : Irak année zéro de Abbas Fahdel
Avril 2016 : Quand une femme monte l'escalier de Mikio Naruse
Mai 2016 : Le Choix de Sophie de Alan J. Pakula
Dernière édition par LéoL le 23 juil. 16, 20:29, édité 4 fois.

Avatar de l’utilisateur
cinephage
C'est du harfang
Messages : 22038
Inscription : 13 oct. 05, 17:50

Re: Votre film du mois de Juin 2016

Messagepar cinephage » 1 juin 16, 10:56

JUIN 2016

FILM DU MOIS:

Voyage à travers le cinéma français, de Bertrand Tavernier (2016) 10/10 - Un documentaire enthousiaste, personnel et d'une grande pertinence. Un immense plaisir ainsi, sans doute, qu'une belle leçon d'humilité, pour l'amateur de cinéma français classique que je suis.

FILMS DECOUVERTS:
Nashville Lady / Coal Miner's Daughter, de Michael Apted (1980) 7/10 - Un biopic bien classique, qui n'a qu'un mérite, celui de m'avoir fait découvrir Loretta Lynn. Inculture, quand tu nous tiens... Si ça n'invente rien, ça se laisse malgré tout regarder avec plaisir, mais sans grande surprise.
Retour chez ma mère, d'Eric Lavaine (2016) 5,5/10 - Trop caricatural, rarement juste, avec quelque éléments saugrenus (un sombre récit d'arnaque), seule surnage Josiane, très en forme, notamment dans un séquence hilarante de jeux de mots, hélas utilisée pour la bande annonce et qui ne donne pas le ton du film.
Elle, de Paul Verhoeven (2016) 8/10 - Un film qui enchaine humour et malaise, violence psychologique et personnages barrés. Curieux de savoir ce que Paulo a changé à l'histoire de Djian...
Mr Holmes, de Bill Condon (2015) 8,5/10
Le lendemain, de Magnus von Horn (2015) 7/10
Wild boys of the road, de William Wellman (1933) 8/10
Gueule d'amour, de Jean Gremillon (1937) 8,5/10 - Un film bouleversant, avec un Gabin saisissant de naturel et un coté tragique et cruel assez marquant.
Kasaba, de Nuri Bilge Ceylan (1997) 6/10 - Très jolie photo, mais qu'est-ce que c'est lent...
5 centimètres par seconde, de Makoto Shinkai (2007) 7/10 - 3 parties assez inégales (la troisième est médiocre, la seconde absolument charmante), mais le film souligne le talent de Shinkai et sa capacité à créer des ambiances envoutantes et superbes.
I am waiting, de Koreyoshi Kurahara (1957) 7,5/10 - Un film noir qui commence assez doucement et finit en apothéose. Très sympa.
Musaranas, de Juanfer Andrés & Esteban Roel (2014) 7/10 - Un huis-clos horrifique et efficace.
La légende de Bahubali : le commencement, de S.S.Rajamouli (2015) 6,5/10 - Du grand spectacle entremêlé de moments cheaps ou bien bisseux... Rigolo et inédit.
The neon demon, de Nicolas Winding Refn (2016) 7,5/10 - Un film superbe, entêtant et troublant, dont on sort abasourdi et perplexe. A revoir.
Les enfants du ciel / Bacheha-Ye aseman, de Majid Majidi (1997) 8,5/10 - Quel film charmant, fin et bien vu. Jamais embarrassé de son sous-texte social, toujours positif dans son approche sensible de ses personnages, ce film est un sacré coup de coeur !
La loi de la jungle, de Antonin Peretjatko (2016) 7,5/10 - Derrière une forme anarchique où les situations s'enchainent sans la moindre vraisemblance, cette comédie joue sur la poésie, sur l'absurde, sur l'exotisle, sur le décalage, et fait souvent mouche. Il en ressort un film très sympa porté par des acteurs attachants (et même plus, dans le cas de Vimala Pons :oops: ).
Watership Down, de Martin Rosen (1978) 8/10 - Le contraste entre une forme animée douce et un récit assez dur est saisissant dans ce film fort bien mené, porteur d'un indéniable lyrisme.
La femme de l'aviateur, d'Eric Rohmer (1981) 5/10 - Malgré quelques moments sympathique, l'ensemble ne me convainc pas tout à fait...
The King of Pigs, de Yeon Sang-Ho (2011) 7/10 - Un film qui étonne par sa violence et sa noirceur, mais s'avère un peu trop caricatural pour totalement convaincre.
The little Foxes / La vipère, de William Wyler (1941) 8.5/10 - Un rôle en or pour Bette Davis dans ce récit cruel d'une famille du sud dévorée par la soif d'un capitalisme sauvage, pour un film qui n'a rien perdu de son actualité, hélas...
The Witch, de Robert Eggers (2015) 7,5/10 - Une reconstitution saisissante pour un film à l'atmosphère étouffante. Néanmoins, l'ensemble m'a paru un peu trop illustratif et un peu plus de fiction ne m'aurait pas déplu...
Diamant Noir, d'Arthur Harari (2016) 7/10 - Un polar français inégal mais qui se suit avec un certain plaisir. En revanche, pas convaincu par une BO sous-sardienne pas toujours très inspirée...
Double détente, de Walter Hill (1988) 7/10 - Un bon vieux film d'action à l'ancienne, où Schwarzy incarne une variation de Terminator en officier russe. La pyrotechnie est au rendez-vous, les cascades également (le final en course poursuite de bus est assez succulent). Ca ne vole pas bien haut, mais c'est vraiment bien fichu et distrayant en diable.
Hotel Transylvania, de Genndy Tartakovsky (2012) 6/10 - Correct, mais pas très inspiré...
Ten, d'Abbas Kiarostami (2002) 7,5/10 - Thématiquement riche et assez profond, le film pèse tout de même par son dispositif et, surtout, par une photo moche.
Queen Kelly, d'Erich von Stroheim (1929) 8/10 - Je me joins aux louanges des laudateurs et aux plaintes de ceux qui regrettent que Stroheim n'aie jamais pu finir son film...
Batman Beyond: Return of the Joker, de Curt Geda (2000) 7,5/10 - Assez efficace et vraiment sombre par certains cotés.
Les conspirateurs du plaisir, de Jan Svankmaier (1996) 6,5/10 - Un film surréaliste bourré d'idées et passablement dérangeant. Mais le tout manque quand même d'émotion.
Appointment with danger, de Lewis Allen (1951) 7/10 - Un film noir bien ficelé et efficace.
Tout de suite maintenant, de Pascal Bonitzer (2016) 4/10 - Les comédiens ne peuvent sauver un script faiblard, qui manque autant de rigueur (l'intrigue passée, risible) que de fantaisie (le manque d'empathie entre les personnages, la froideur du personnage d'A.Bonitzer).
Dans les forêts de Sibérie, de Safu Nebbou (2016) 7,5/10 - Un film d'exil dans la nature, où la beauté des paysages et la spécificité de l'environnement offrent un indéniable plus à une intrigue simpliste, quoique bien troussée.
Love and Friendship, de Whit Stillman (2016) 7,5/10 - Un film charmant bourré de dialogues succulents et souvent pleins d'esprits. Kate Beckinsdale est tout à fait juste dans son rôle.
Belladonna, d'Eiichi Yamamoto (1973) 8/10 - Un film limite psychédélique, somptueusement illustré et à la BO remarquable. Un film unique en son genre...
Le monde de Dory, de Andrew Stanton & Angus MacLane (2016) 7/10 - Un peu léger pour un Pixar, mais l'ensemble reste drole et enlevé.
Chronique d'un été, de Jean Rouch (1961) 8/10 - Une espèce de documentaire flaneur et labyrinthique assez brillant dans sa structure et intéressant par les thèmes qu'il aborde.
The Conjuring 2, de James Wan (2016) 7/10 - Très sympa, mais ne fait que suivre le sillon tracé par son prédecesseur.

FILMS REVUS:
La rue de la honte, de Kenji Mizoguchi (1956) 10/10
The Conjuring, de James Wan (2013) 8/10 - Le film s'avère aussi efficace à la révision, à la fois prenant et toujours intéressant. En espérant que la suite tiendra le niveau...
Annabelle, de John R. Leonetti (2014) 6/10 - Révision à la baisse pour ce film qui affirme sa dette envers Polanski sans se hisser à son niveau.
L'année du dragon, de Michael Cimino (1985) 8/10 - Plaisir de redécouvrir ce film sur la belle copie de Carlotta.

Films des mois précédent
Spoiler (cliquez pour afficher)
janvier 2011=Incendies (Villeneuve)
février 2011=Portrait of Jennie (Dieterle)
mars 2011=Orgueil et préjugés (Wright)
avril 2011=Murder by Contract (Lerner)
mai 2011=Vincent, François, Paul, et les autres (Sautet)
juin 2011=Les contes cruels du Bushido (Imai)
juillet 2011=Underworld (Von Sternberg)
aout 2011=L'heure suprême (Borzage)
septembre 2011=L'Apollonide, souvenirs de la maison close (Bonello)
octobre 2011=The ox-bow incident (Wellman)
novembre 2011=The Movie Orgy (Dante)
décembre 2011=Mission Impossible : le protocole fantôme (Bird)
janvier 2012=Take Shelter (Nichols)
février 2012=Gentleman Jim (Walsh)
mars 2012=Le miroir (Tarkovski)
avril 2012=Divorce à l'italienne (Germi)
mai 2012=La cabane dans les bois (Goddard)
juin 2012=Les meilleures années de notre vie (Wyler)
juillet 2012=Feux dans la plaine (Ichikawa)
aout 2012=Wichita (Tourneur)
septembre 2012=Baraka (Fricke)
octobre 2012=Les grandes espérances (Lean)
novembre 2012=Man Hunt (Lang)
décembre 2012=Wings (Shepitko)
janvier 2013=Les dimanches de Ville d'Avray (Bourguignon)
février 2013=Wings (Wellman)
mars 2013=Le bossu de Notre-Dame (Wise & Trousdale)
avril 2013=Comme des frères (Gélin)
mai 2013=Walkabout (Roeg)
juin 2013=Kekexili (Chuan)
juillet 2013=Doro no kawa (Oguri)
aout 2013=My Childhood (Douglas)
septembre 2013=Hoop Dreams (James)
octobre 2013=Pique-nique à Hanging Rock (Weir)
novembre 2013=Du rififi chez les hommes (Dassin)
decembre 2013=Heimat, chronique d'un rêve (Reitz)
janvier 2014=Hearts of Darkness: A Filmmaker's Apocalypse (Bahr & Hickenlooper)
fevrier 2014=The Grand Budapest Hotel (Anderson)
mars 2014=Voyage à Tokyo (Ozu)
avril 2014=Untel père et fils (Duvivier)
mai 2014=Seuls sont les indomptés (Miller)
juin 2014=Les harmonies Werckmeister (Tarr)
juillet 2014=La maison des geishas (Fukasaku)
aout 2014=The Act of Killing (Oppenheimer)
septembre 2014=White God (Mundruczó)
octobre 2014=Gone Girl (Fincher)
novembre 2014=Odd Man Out (Reed)
decembre 2014=Le retour (Zvyagintsev)
janvier 2015=Le Soleil brille pour tout le monde (Ford)
février 2015=Le vent (Sjostrom)
mars 2015=Eté précoce (Ozu)
avril 2015=The taking of Tiger Mountain (Hark)
mai 2015=Mad Max: Fury Road (Miller)
juin 2015=Vice versa (Docter)
juillet 2016=Johnny BelindaN(Negulesco)
aout 2015=Selon la loi (Koulechov)
septembre 2015=Gosses de Tokyo (Ozu)
octobre 2015=La baie sanglante (Bava)
novembre 2015=La vie passionnée de Vincent van Gogh (Minelli)
decembre 2015=La chanteuse de Pansori (Im Kwon-Taek)
janvier 2016=L'ange exterminateur (Bunuel)
février 2016=Le vieux Manoir (Stiller)
mars 2016=Un temps pour vivre, un temps pour mourir (Hou Hsiao Hsien)
avril 2016=Vivre sa vie (Godard)
mai 2016=Nazarin (Bunuel)
Obviously the world is not a wish-granting factory (The fault in our stars, Josh Boone, 2014)
Pour caler mes bennos

Avatar de l’utilisateur
rhizome21
Stagiaire
Messages : 29
Inscription : 12 sept. 14, 12:14
Liste de DVD
Localisation : Nowhere near

Re: Votre film du mois de Juin 2016

Messagepar rhizome21 » 1 juin 16, 11:41

JUIN 2016


FILM DU MOIS:

La terre éphémère de George Ovashvili (9/10)
Splendide film à moitié vendu comme un documentaire (ce qu'il n'est pas), et qui se révèle un terrible drame mutique entre un grand-père et sa petite fille adolescente sur un bout de terrain arraché temporairement à la rivière, le tout avec en toile de fond des escarmouches territoriales. La mise en scène est magnifique, les cadres impeccables, le traitement des personnages et de l'absence quasi totale m'a fait penser au Few of Us de Sharunas Bartas (un autre drame mutique), avec une fin qui prend littéralement aux tripes. Un énorme coup de coeur !

Image


FILMS DECOUVERTS:

Triple 9 de John Hillcoat (8.5/10)
un polar urbain rèche et acéré comme je n'en avais pas vu depuis longtemps.
Image,

Un Français de Diastème (6/10)
Un film amer, funèbre, bien moins centré sur la violence skin qu'il n'y paraissait au premier abord, plutôt le parcours difficile d'un homme perdu... Très belle interprétation d'Alban Lenoir.

Mia Madre de Nanni Moretti (8/10)
Très belle méditation sur le deuil et la création, sur les différentes réactions à la perte d'un être cher, sur la famille... Nanni Moretti tout en finesse... bouleversant (et comment résister à un film qui imagine une improbable file d'attente de blockbuster pour Les Ailes du Désir ?)

Au coeur de l'océan de Ron Howard (4/10)
Un film d'aventures aquatiques, plutôt bien fichu, surtout dans sa première partie. Mais fichtre ce que Hemsworth joue mal, avec ou sans marteau.

Abus de confiance d'Henri Decoin (4/10)
Passé les prémices plutôt retords (une jeune fille désargentée décide de se faire passer pour la fille disparue d'un riche vieillard pour mieux tirer parti de ses largesses), Decoin s'enferre hélas ensuite dans une mise en scène sans grand éclat et retrouve vite le "socialement correct"



FILMS REVUS:



SERIES EN COURS:
- Le Bureau des Légendes (saison 1) : finie et une vraie bonne surprise
- Daredevil (Saison 1) : série dont j'attendais beaucoup et qui, à l'exception du personnage du Caïd, me déçoit beaucoup
- Game of Thrones (Saison 6) : arrêtez le massacre ! (de la saga, pas des personnages)
- Marvel Agents of S.H.I.E.L.D (Saison 2) : bofbof, pas grand chose à sauver.
- The Man in the High Castle (Saison 1) : très belle reconstitution uchronique, mais des personnages trop fades et une fin franchement loupée.
- Big Bang Theory (Saison 8) : Toujours aussi drôle
- Episodes (Saison 3) : Nettement moins réussie, par contre, la série commence à tourner à vide
- The X-Files (Saison 10) : Un ratage complet, qui massacre 9 saisons en quelques petits épisodes...
Dernière édition par rhizome21 le 28 juin 16, 15:17, édité 5 fois.
"You will find me if you want me in the Garden / unless it's pouring down with Rain" (Einstürzende Neubauten)

Avatar de l’utilisateur
Kevin95
Footix Ier
Messages : 17628
Inscription : 24 oct. 04, 16:51
Localisation : Devine !

Re: Votre film du mois de Juin 2016

Messagepar Kevin95 » 1 juin 16, 12:00

JUIN 2016

Films découverts (ou presque)

10/10

SECONDS (John Frankenheimer, 1966)

9,5/10

...E TU VIVRAI NEL TERRORE ! L'ALDILÀ (Lucio Fulci, 1981)

9/10

RE-ANIMATOR (Stuart Gordon, 1985)
AMERICAN CRIME STORY : THE PEOPLE V. O.J. SIMPSON (TV, 2016)

8,5/10

GALIA (Georges Lautner, 1966)
JUSTIN DE MARSEILLE (Maurice Tourneur, 1935)
A BETTER TOMORROW (John Woo, 1986)

8/10

ARMORED (Nimród Antal, 2009)
PERCHÉ QUELLE STRANE GOCCE DI SANGUE SUL CORPO DI JENNIFER ? (Giuliano Carnimeo, 1972)
DEAD RINGERS (David Cronenberg, 1988)
KNOCK ON ANY DOOR (Nicholas Ray, 1949)
NIGHT SCHOOL (Ken Hughes, 1981)

7,5/10

BEAT STREET (Stan Lathan, 1984)
CHE STRANO CHIAMARSI FEDERICO (Ettore Scola, 2013)
JOY ET JOAN (Jacques Saurel, 1985)
ARRÊTE DE RAMER, T'ATTAQUES LA FALAISE ! (Michel Caputo, 1979)

7/10

ON THE BEACH (Stanley Kramer, 1959)
EARTH DEFENSE FORCE (Ishirô Honda, 1957)
THE THING WITH TWO HEADS (Lee Frost, 1972)

6,5/10

L'ALTRO INFERNO (Bruno Mattei, 1981)
PAUL RAYMOND'S EROTICA (Brian Smedley-Aston, 1982)

6/10

MARTE, DIO DELLA GUERRA (Marcello Baldi, 1962)

4/10

UNIFORMES ET GRANDES MANŒUVRES (René Le Hénaff, 1950)

3/10

THE LAST WORD (Roy Boulting, 1979)

Films revus

10/10

ED WOOD (Tim Burton, 1994)

9/10

MISSION : IMPOSSIBLE (Brian De Palma, 1996)
ZOMBI 2 (Lucio Fulci, 1979)

8,5/10

LES HOMMES PRÉFÈRENT LES GROSSES (Jean-Marie Poiré, 1981)
Dernière édition par Kevin95 le 1 juil. 16, 12:30, édité 15 fois.
Les deux fléaux qui menacent l'humanité sont le désordre et l'ordre. La corruption me dégoûte, la vertu me donne le frisson. (Michel Audiard)

Avatar de l’utilisateur
Blue
subMarine
Messages : 5174
Inscription : 13 sept. 06, 13:32

Re: Votre film du mois de Juin 2016

Messagepar Blue » 1 juin 16, 12:39

La Vie Passionnée De Vincent Van Gogh (Vincente Minnelli) : 8,5/10
Le Messager (Joseph Losey) : 8/10
Dieu Seul Le Sait (John Huston) : 8/10
Dix Petits Indiens (René Clair) : 8/10
Le Gouffre Aux Chimères (Billy Wilder) : 8/10
Cirque En Révolte (Elia Kazan) : 7,5/10
Le Village Des Damnés (Wolf Rilla) : 7,5/10
Tuez Charley Varrick! (Don Siegel) : 7,5/10
Cabiria (Giovanni Pastrone) : 7,5/10
La Charrette Fantôme (Julien Duvivier) : 7,5/10
Crime Passionnel (Otto Preminger) : 7,5/10
La Vie Privée De Sherlock Holmes (Billy Wilder) : 7,5/10
The Fog (John Carpenter) : 7/10
La Chose D'Un Autre Monde (Christian Nyby) : 7/10
Duel Au Soleil (King Vidor) : 7/10
La Porte Du Diable (Anthony Mann) : 7/10
Frankenstein Junior (Mel Brooks) : 7/10
Tueur A Gages (Frank Tuttle) : 6,5/10
Le Mur Invisible (Elia Kazan) : 6,5/10
The VVitch (Robert Eggers) : 6/10
La Comtesse Aux Pieds Nus (Joseph L. Mankiewicz) : 6/10
Un Coin De Ciel Bleu (Guy Green) : 6/10
La Glace A Trois Faces (Jean Epstein) : 6/10
Love & Friendship (Whit Stillman) : 4,5/10
Ma Loute (Bruno Dumont) : 4/10
The Neon Demon (Nicolas Winding Refn) : 3,5/10
Dernière édition par Blue le 30 juin 16, 22:32, édité 13 fois.

Avatar de l’utilisateur
G.T.O
Egal à lui-même
Messages : 4048
Inscription : 1 févr. 07, 13:11

Re: Votre film du mois de Juin 2016

Messagepar G.T.O » 1 juin 16, 13:13

Journal intime : 4/10
A Bittersweet life : 6/10
Clearcut : 7/10
Le Village des damnés ( J.Carpenter) : 6/10
Drive : 4/10
Something Wild : 5/10
Being flynn : 5/10
Escape from NY : 8/10
Everybody wants some : 4/10
Green room : 6.5/10
Batman V superman : dawn of justice : 3/10
Dernière édition par G.T.O le 29 juin 16, 23:20, édité 12 fois.

7swans
Nuits de Sheen...
Messages : 7205
Inscription : 17 févr. 06, 18:50

Re: Votre film du mois de Juin 2016

Messagepar 7swans » 1 juin 16, 13:36

Films :
Mother - Albert Brooks : 6/10
La Loi de la Jungle - Antonin Peretjatko : 7/10
Billy Madison : 1/10
She's the one - Edward Burns : 6.5/10
Drop Dead Fred - Ate De Jong : 6/10
Made in France - Nicolas Boukhrief : 5.5/10
Delivery - Mark Myers : 5/10

Séries TV :
Scream - Saison 2 : en cours (de j'attends mon épisode toutes les semaines)
Lady dynamite - Saison 1 : en cours (de rien du tout. J''arrête en chemin)
Freaks and geeks - saison unique : en cours (lentement, très lentement...)
Roadies - Saison 1 : en cours (d'impatient de récupérer les épisodes)
Alan Partridge Scissored Isle : 7.5/10
Dernière édition par 7swans le 30 juin 16, 12:06, édité 18 fois.

Avatar de l’utilisateur
gnome
Iiiiiiil est des nôôôôtres
Messages : 18116
Inscription : 26 déc. 04, 18:31
Localisation : sleeping in the midday sun...

Re: Votre film du mois de Juin 2016

Messagepar gnome » 1 juin 16, 14:14

Films du mois : Juin 2016

Film du mois


Les films vus (par ordre décroissant de préférence) - Les redécouvertes - Les films revus


Image Chef d'oeuvre !!!
- Silent Running (Douglas Trumbull) 9.5-10/10 DVD VO
Celui-là, ça faisait longtemps qu'il trainait sur mes étagères...

Image On est vraiment pas loin de la masterpiece!
- Week-End de terreur (April's fool day) (Fred Walton) 9/10 VO

- La comtesse (Julie Delpy) 8.5-9/10 TV VF
Delpy interprète, écrit, réalise et signe la musique de son film ! Et le résultat est ma foi assez réussi même si c'est finalement l'interprétation de Delpy elle-même qui est parfois en dessous du reste. Mais c'est peut-être parce que j'ai vu le film en VF.

- Kick Ass (Matthew Vaughn) 9/10 TV VF

Image Excellent !
- Brendan et le secret de Kells (Tomm Moore et Nora Twomey) 8/10 TV VF
Moore offre là une petite merveille de poésie au visuellement audacieux. Une belle réussite tant au niveau du design et de l'animation que de l'histoire. Un des dessin-animés les plus intéressant depuis Le tableau.

- Sucker Punch (Zack Snyder) 8.5/10 TV VF
Visuellement ahurissant et globalement très original. Belle réussite qui ose et assume sa noirceur.

- Albator, corsaire de l'espace (Shinji Aramaki) 8/10 TV VF
Une belle claque au niveau visuel surtout du point de vue décors, certains personnages étant plus modérément réussis. On en prend plein les yeux pendant près de deux heures (je regrette de ne pas l'avoir vu en 3D), mais un scénario par moment un peu confus. Dommage. A revoir.

- Taking Woodstock (Ang Lee) 8.5/10 TV VO

Image Tout à fait honorable
- Dolls (Suart Gordon) 6.5/10 VO
Comédie horrifique estampillée eighties, Dolls pouvait enthousiasmer sur papier mais force est de constater que si les effets gore et autres sont réussis, le film malgré sa courte durée n'évite pas l'ennui. Dommage, j'aime bien Stuart Gordon et certains passages sont bien réussis, mais je n'ai pas réussi à m’enthousiasmer complètement.

- Vendredi 13 chap 5 - Une nouvelle terreur (Danny Steinmann) 6.5-7/10 VO
Jason est mort et enterré (ou incinéré). Tommy qui a tué le monstre dans l'épisode 4 a grandi et se retrouve dans un institution ouverte pour jeunes psychologiquement dérangés. Il est toujours hanté par des visions de l'homme au masque de hockey. Peu après qu'un des pensionnaires se soit fait tuer par un autre, une série de meurtres commence. Inévitablement le nom de Jason revient. Une nouvelle terreur est un épisode un peu à part. Il y a une réelle tentative de renouveler la formule. Malheureusement, sans être un ratage complet (il y a tout de même pas mal de scènes sympa), l'ensemble manque de quelque chose et le final ambigu sans l'être n'aide pas. A revoir. Je sais que les fans de la série l'ont rejeté aussi au début avant de revoir leur opinion à la hausse.

- Vendredi 13 chap 6 - Jason lives (Tom McLoughlin) 7.5/10 VO
Après l'avoir lardé de coup de machette et lui avoir quasiment tranché la tête en 2 dans l'épisode 4, Tommy n'est toujours pas persuadé que Jason est mort. Il ne trouve donc rien de mieux que d'aller visiter sa tombe pour s'assurer que le débile masqué roti bien en enfer. Mal lui en prend puisque ce faisant, il arrive à ressusciter le dit débile qui reprend son masque et se remet à trucider à tout de bras. Passé le prologue amusant avec la résurrection de Jason et le générique parodiant ceux de James Bond, le film reprend son jeu de massacre là où il l'avait laissé. Rien de bien neuf, mais ça se laisse agréablement regarder d'autant que McLoughlin y injecte une petite dose d'humour et que l'ami Jason se décide à être un peu plus brutal dans ses meurtres sans pour autant qu'ils soient très graphiques. Puis c'est un plaisir de retrouver la charmante Jennifer "V" Cooke.

- Vendredi 13 chap 7 - Un nouveau défi (John Carl Buechler) 7-7.5/10 VO
15 ans avant Freddy vs Jason, John Carl Buechler nous fait Jason vs Carrie... Traumatisée par la noyade de son père dans Crystal lake dont elle est persuadée d’être responsable, Tina revient avec sa mère et son psychiatre sur les lieux du drame pour "exorciser" le dit traumatisme. Mais il s'avère que le bon Dr Crews est plus intéressé par les capacités télékinétiques que Tina a développées au cours des années que par effectuer sur la jeune fille une réelle thérapie salvatrice. Ils s'installent donc sur les bords de Crystal lake à côté d'une bande de jeunes décoincés venus là pour fêter l'anniversaire d'un de leurs potes. Évidemment, ça va mal tourner et la jeune fille croyant ramener du fond du lac son défunt père, va faire remonter à la surface notre tueur masqué favori. Le film ne fait pas partie du haut du panier de la franchise, mais il a le mérite de développer des idées nouvelles en intégrant la jeune télékinétique. Kane Hodder n'en fait pas encore trop en interprétant Jason et lui donne un charisme indéniable d'autant que les maquillages destinés à illustrer sa décomposition avancée et les stigmates de ses précédentes rencontres avec des adolescents belliqueux (coups de machettes ou de hache dans le crâne etc) sont réussis; n'oublions pas que Buechler est avant d'être un réalisateur un excellent créateur de Fx. Ça nous fait un final un peu plus crade et intéressant que la moyenne.

- Vendredi 13 chap 9 - Jason va en enfer (Adam Marcus) 7-7.5/10 VO
D'emblée, le film ne s’embarrasse même plus d'expliquer comment Jason peut revenir après avoir quasiment fondu dans les égouts de Manhattan. Il revient point et se fait littéralement exploser aussi sec. Couillu comme entrée en matière. Marcus essaie d'injecter un peu de sang neuf dans une saga qui avait pris du plomb dans l'aile avec le dernier épisode. Du coup, Jason devient une entité maléfique qui passe de corps en corps façon Hidden, un homme fond comme dans Le blob de Chuck Russel, on croise le Necronomicon du premier Evil Dead dans un joyeux melting pot par moments sympathiquement gore. Intéressant dans sa volonté de dépoussiérer le mythe, Jason va en enfer n'oublie pas de temps en temps à bousculer le spectateur et à le mettre mal à l'aise le temps de quelques visions poisseuses dans sa dernière partie surtout. A noter un dernier plan qui annonce un Freddy Vs Jason qui n'arrivera que 10 ans plus tard.

- Le monstre qui vient de l'espace - The incredible melting man (William Sachs) 7/10 VO
De retour d'une mission sur Saturne, Steve West est hospitalisé dans une centre de l'armée. Il semble atteint d'une maladie qui fait littéralement fondre ses chairs et le rend cannibale. Echappé du centre il va errer dans la région en quête de chair fraiche semblant devenir plus fort à mesure que sa décomposition avance. Le Dr Ted Nelson et le Général Perry partent à sa recherche afin de limiter les dégâts et comprendre ce qui se passe dans son organisme.
Production relativement typique de l'époque et de AIP, Le monstre qui vient de l'espace ne brille pas par l'originalité de son scénario qui par certains points rappelle Frankenstein (Steve n'est-il pas fort opportunément appelé Frankenstein par une petite fille lors d'une scène du film ?), mais se laisse suivre sans trop d'ennui. L'interprétation solide notamment de Burr DeBenning (figure bien connue des séries des seventies eighties - les cinéphiles de ma génération le reconnaitront) et les effets spéciaux de Rick Baker font beaucoup dans la relative réussite du film. L'évolution finale de Steve étant à mon sens particulièrement réussie. Dommage que le film hésite par moments dans le ton qu'il doit prendre, s'essayant vaguement et vainement à l'humour (la laborieuse scène de la belle-mère de Ted) là où un traitement plus premier degré ou alors totalement loufoque (mais ça aurait été un autre film) auraient été plus appropriés. Réussie sur certains passages bien que peu originale, la musique n'aide pas non plus. Rappelant souvent les thèmes de séries TV des seventies justement (ce qui n'est pas spécialement un mal), pillant littéralement presque le thème de Rocky lors d'une courte scène, elle emprunte des chemins déroutants et inappropriés là encore notamment par exemple dans la scène avec les enfants, désamorçant ainsi toute tension. Pour les amateurs de gore old school et de film d'horrur, c'est un bon petit film.


Image Pourquoi pas, mais peut mieux
- Vendredi 13 chap 8 - Jason takes Manhattan (Rob Hedden) 5-5.5/10 VO
Houlà, clairement le plus mauvais épisode d'une franchise que j'aime pourtant bien et avec laquelle, j'ai plutôt tendance à être relativement indulgent (plaisir coupable oblige). Là, ça commence moyen. Un yacht sur Crystal lake c'est un peu bof. On nous refait le coup du petit coup de jus pour nous ramener Jason des profondeurs, rebof. Jason revient donc et massacre deux fornicateurs (le mec l'avait bien cherché). Le plan suivant nous montre le même yacht dériver près d'un port où un petit bateau de croisière s’apprête à se rendre à New York !!!! Il n'était pas sensé être sur un lac ce yacht ? S'en suit une série de meurtres plus ou moins distrayants sur le bateau de croisière où Jason s'est évidemment invité et qui accueille des jeunes venus fêter leur diplôme... Jason fait sa diva, apparaît et disparaît comme ça, passe une grande partie du temps à quasiment faire coucou à la caméra façon de dire, vous voyez comme je suis méchant... Oui, pourquoi pas, mais... non. Le dernier round à Manhattan où débarquent notre tueur masqué et quelques survivants reste trsè moyen. Mention cependant à une scène qui à elle seule vaut la vision du film... Quand Jason fait fuir une bande de punks qui lui en veulent d'avoir shooté dans leur transistor rien qu'en soulevant son masque... :lol: A noter que le maquillage quand il daigne retirer son masque est à pleurer. Sans parler de la fin un brin symbolique... Bref, pas mauvais, mais pas bon non plus.

- Tetsuo - The Iron Man (Shinya Tsukamoto) 6.5/10 VO
Pas un film aimable mais assurément une expérience radicale intéressante.

Image A oublier
- Frankenhooker (Frank Henenlotter) 4/10 TV VF
Jusqu'à présent, on ne peut pas dire que je sois ultra-réceptif au cinéma d'Henenlotter. Déjà à l'époque où j'avais découvert Elmer, the Brain Damage, j'avais tout de même trouvé ça moyen et la découverte hier de ce Frankenhooker ne fait que confirmer ce que je pensais. Malgré quelques effets gore, c'est tout de même assez mauvais, ça se traine... On est loin de Bride of re-animator qu'il faudrait que je redécouvre. Restent quelques idées amusantes (dont le pitch) et surtout la superbe Patty Mullen qui vaut à elle seule la vision du film !!!!!

Image Le dessin est clair, non?
Dernière édition par gnome le 29 juin 16, 16:03, édité 15 fois.
Image Image Image

Avatar de l’utilisateur
Rockatansky
Le x20, c'est dangereux
Messages : 39825
Inscription : 13 avr. 03, 11:30
Last.fm
Liste de DVD

Re: Votre film du mois de Juin 2016

Messagepar Rockatansky » 1 juin 16, 15:00

Juin 2016

Films découverts

Triple 9 - John Hillcoat - 7,5/10
Mustang - Deniz Gamze Ergüven - 7/10
10 Cloverfield Lane - Dan Trachtenberg - 6,5/10
L'enquête - Vincent Garenq - 6,5/10
Comme un avion - Bruno Podalydes - 5,5/10
Un Français - Diastème - 5/10
L'infiltré - Giacomo Battiato - 5/10
La résistance de l'air - Fred Grivois - 4,5/10
Snow Therapy - Ruben Östlund - 4,5/10
Le sang des templiers - Jonathan English - 4,5/10
Northmen : les derniers vikings - Claudio Fäh - 4,5/10
Le sang des templiers 2 - Jonathan English - 4,5/10
Vincent n'a pas d'écailles - Thomas Salvador - 4,5/10
Cerise - Jérome Enrico - 4/10
Un peu beaucoup, aveuglément - Clovis Cornillac - 4/10
En équilibre - Denis Dercourt - 4/10
La loi du marché - Stéphane Brizé - 4/10
The Voices - Marjane Satrapi - 4/10
Discount - Louis-Julien Petit - 4/10
Terre Battue - Stéphane Demoustier - 4/10
Max la menace - Peter Segal - 3,5/10
Top Five - Chris Rock - 3,5/10
Qui c'est les plus forts - Charlotte de Thurkheim - 3,5/10
Croisades - Nick Powell - 3/10
Profs 2 - Pef - 2/10

Films revus




En Cours

Deutchland 83 - Saison 1 - 1/8
Bloodline - Saison 2 - 1/13
Vinyl - Saison 1 - 2/10
Fear the Walking Dead - Saison 2 - 1/16
X-Files - Saison 2 - 6/25
Jessica Jones - Saison 1 - 4/13
Master of none - Saison 1 - 2/10
Clear Eyes, Full Hearts Can't Lose !
« S’il est vrai que l’art commercial risque toujours de finir prostituée, il n’est pas moins vrai que l’art non commercial risque toujours de finir vieille fille ».
Erwin Panofsky

Avatar de l’utilisateur
Best
Réalisateur de seconde équipe
Messages : 5575
Inscription : 9 août 04, 13:47
Localisation : 742 Evergreen Terrace, Springfield

Re: Votre film du mois de Juin 2016

Messagepar Best » 1 juin 16, 17:09

Juin 2016

Film du mois

La Fin du jour (Julien Duvivier)

Image


Films découverts (Re)

Les Délices de Tokyo (Naomi Kawase) 8,5/10
SPL 2 : A Time for Consequences (Soi Cheang) 8,5/10
Lady snowblood (Toshiya Fujita) 8/10
Dans ses yeux (Juan José Campanella) 8/10
Au revoir l'été (Kōji Fukada) 8/10
Le samouraï du crépuscule (Yamada Yoji) 8/10
Burning ambition (Frankie Chan) 7,5/10
Man on the brink (Alex Cheung) 7,5/10
La Loi de la jungle (Antonin Peretjatko) 7,5/10
Larmes de joie (Mario Monicelli) 7,5/10
Une femme dont on parle (Kenji Mizoguchi) 7,5/10
Love & Friendship (Whit Stillman) 7,5/10
Dragon Ball Z Les Mercenaires de l'espace (Ueda Yoshihiro) 7,5/10
Avril et le monde truqué (Franck Ekinci et Christian Desmares) 7,5/10
Les inconnus dans la ville (Richard Fleischer) 7,5/10
Princess madam (Godfrey Ho) 7/10
Tigre et dragon 2 (Yuen Woo-ping) 7/10
Ninja vs Shaolin Guards (William Cheung Kei) 7/10
Journey to the West Conquering the Demons (Stephen Chow) 7/10
Escalier interdit (Robert Mulligan) 7/10
Le monde de Dory (Andrew Stanton, Angus MacLane) 6,5/10
Tiger over the wall (Tony Liu Jun-Guk) 6,5/10
Alice de l'autre côté du miroir (James Bobin) 6,5/10
Ip man 3 (Wilson Yip) 6,5/10
La chute de Londres (Babak Najafi) 6,5/10
Windtalkers (John Woo) 6,5/10
Puella Magi Madoka Magica : Film 1 - Au Commencement (Miyamoto Yukihiro, Shinbo Akiyuki) 6/10
Gods Of Egypt (Alex Proyas) 6/10
Rise of the legend (Chow Hin Yeung Roy) 6/10
Monk comes down the mountain (Chen Kaige) 5,5/10
Les Tuche 2 - Le rêve américain (Olivier Baroux) 5,5/10
Taï chi hero (Stephen Fung) 5/10
Puella Magi Madoka Magica : Film 2 - Une Histoire Infinie (Miyamoto Yukihiro, Shinbo Akiyuki) 5/10


Films revus (Hors compétition)

Drunken master 2 (Jackie Chan) 10/10 ►
Fist of legend (Gordon Chan) 9,5/10 ►
Interstellar (Christopher Nolan) 9,5/10 ▲
The killer (John Woo) 9/10 ►
Gravity (Alfonso Cuaron) 9/10 ►
Iron monkey (Yuen Woo Ping) 8,5/10 ►
Time and tide (Tsui Hark) 8,5/10 ▲
Zootopie (Byron Howard, Rich Moore) 8,5/10 ►
Kung fu panda 3 (Jennifer Yuh, Alessandro Carloni) 8,5/10 ►
Blade 2 (Guillermo del Toro) 7,5/10 ▲
Project Itoh - Shisha no Teikoku (Makihara Ryôtarô) 7,5/10 ▲
Dofus - Livre 1 : Julith (Anthony Roux, Jean-Jacques Denis) 7/10 ►



Séries (Hors compétition) (Revues)

Game of thrones - Saison 6 9/10
Code Geass - Lelouch of the Rebellion - Saison 2 (Taniguchi Goro) 9/10
Assassination Classroom - Saison 1 (Kishi Seiji) 7,5/10
Kill la kill (Imaishi Hiroyuki) 7,5/10
Working!! - Saison 1 (Hiraike Yoshimasa) 7,5/10


Notation

10/10 : Je suis en extase
9,5/10 : Je suis aux anges
9/10 : Je jubile
8,5/10 : J'adore
8/10 : J'aime beaucoup
7,5/10 : J'aime
7/10 : J'aime bien
6,5/10 : J'aime assez
6/10 : J'aime moyennement
5,5/10 : J'aime sans plus
5/10 : Entre deux eaux
4/10 : Je n'aime pas vraiment
3/10 : Je n'aime pas
2/10 : Je n'aime pas du tout
1/10 : Je déteste
0/10 : Où est mon pulvérisateur ?


Révisions revues ▲ à la hausse ▼ à la baisse ► à l'identique

Mes films du mois de Mai 2005 à Mai 2016

Spoiler (cliquez pour afficher)
ImageImageImageImageImageImage
ImageImageImageImageImageImage
ImageImageImageImageImageImageImageImage
ImageImageImageImageImageImageImageImage
ImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImage
ImageImageImageImageImageImageImage
ImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImage
ImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImage
ImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImage
Dernière édition par Best le 29 juin 16, 13:15, édité 28 fois.

Avatar de l’utilisateur
Miss Nobody
heureuse d'être contente
Messages : 9443
Inscription : 23 oct. 05, 16:37
Localisation : Quelque part ailleurs

Re: Votre film du mois de Juin 2016

Messagepar Miss Nobody » 1 juin 16, 20:22

FILMS DU MOIS DE JUIN 2016

Film du mois
Image

Films vus

* Le garçon et le monde (Abreu) ●●●○○
Il est difficile de faire la fine bouche devant une proposition de cinéma si belle et si libre. L’animation, très anticonformiste, portée par un rythme faussement contemplatif, dans un mouvement perpétuel, mélangeant techniques et couleurs vives, lignes épurées et décors foisonnants, surprend et séduit sans peine. Formellement bluffant, le film est plus troublant sur le fond. Le message est peu clair : contestataire ? écologiste ? anticapitaliste ou anticonsumériste ? Dans son approche de l’histoire du Brésil, le film semble en tout cas plus proche d’une forme de propagande altermondialiste bien enrobée que d’un film poétique et pédagogique pour enfants. Cela laisse un peu mal à l’aise et incertain.
* Le baiser - The kiss (Feyder) ●●○○○
Décevant film muet -le dernier de l’actrice- où Greta Garbo, mal mariée, distribue les baisers : l’un, fatal, lui vaudra un procès pour meurtre ; les deux autres, heureusement, avaient auparavant été donnés à un avocat amoureux qui n’aura pas de peine à l’innocenter. Une intrigue beaucoup trop maigre et bien mal ficelée (servie, pour ne rien arranger, par un montage assez bancal) ne pourront me sauver de l’ennui pour cette fois. Dommage car à côté, la mise en scène n’est pas honteuse : elle met bien en valeur la star et propose quelques effets astucieux (notamment le témoignage en flash-back mensonger). Et puis, évidemment, bien que dans un registre un peu monotone (mélancolie figée, ponctuée de faux éclats de rire), Garbo est belle…
* Harlow, la blonde platine (Douglas) ●●○○○
Biopic racoleur et sans saveur sur Jean Harlow, la première blonde platine d’Hollywood. La reconstitution des années 30, malgré un budget manifestement important, est ratée et datée (est-ce vraiment si compliqué de se défaire des brushing des années 60 ?) et les cinéphiles ou admirateur de la star n’auront pas grand chose à se mettre sous la dent : la filmographie de Harlow et la vie des studios est globalement balayée, les noms célèbres modifiés, les faits fortement romancés (parfois sans raisons apparentes), tout cela pour se focaliser essentiellement sur des questions de sexualité. Il faudra finalement se promener sur internet pour remettre les pièces de puzzle en ordre et découvrir ce qu’était réellement la vie de Harlow. Un peu triste.
* Le criminel (Welles) ●●●○○
C’est un petit film, à l’intrigue faible et grossièrement cousue, sur fond de chasse au nazi post-WWII (l’« étranger » du titre, poliment traduit par « criminel » en français). Si l’ensemble n’a pas la tenue des plus grandes œuvres, Orson Welles ne manque pas de sauver quelques scènes par des mises-en-scène étudiées et en incarnant avec prestance le grand méchant, tantôt séduisant, tantôt franchement angoissant.
* Les sœurs fâchées (Leclère) ●●○○○
Il est clair que les archétypes proposés dans « Les sœurs fâchées » ont déjà été vus mille fois, notamment dans la filmographie des deux actrices qui ne s’éloignent pas de leur registre habituel. Pourtant, au milieu de ses défauts, le film renferme de belles choses et une vraie sensibilité. Au fil des minutes, le personnage d’Isabelle Huppert, enfermée dans une carapace qui l’étreint plus qu’elle ne protège, pourtant cruel, jaloux, acariâtre, émeut beaucoup. Le film se clôt également sur un joli final.
* Au hasard Balthazar (Bresson) ●●●●○ ♡ FILM DU MOIS ♡
Balthazar, un Saint âne est le témoin des destinées croisées, peu reluisantes, de ses différents maîtres. Son regard est doux, son existence est difficile. Il est, comme une jeune-fille qui fut un temps sa petite maîtresse, brutalisé par l’âpreté de la vie et la cruauté des hommes, fuyant parfois, souffrant en silence le plus souvent. Les personnages sont « bressoniens », c’est à dire assez passifs, avares en parole, quelques fois carrément apathiques. Le film est austère et froid, un peu hermétique, mais aussi d’une beauté religieuse et d’une force tranquille vraiment troublante.
* Anna M. (Spinosa) ●●●○○
Un film imparfait mais assez captivant où Isabelle Carré (excellente) est prise dans les filets d’une psychose obsessionnelle sans issue. Si l’érotomanie provoque excès et déraisons, le film lui, prend la forme d’une observation clinique et assez froide, volontairement linéaire. L’atmosphère est tendue, dérangeante, Isabelle nous remue pas mal. Dommage, le film s’alourdit et peine à se conclure dans sa dernière partie.
* La femme aux maléfices (Ray) ●●○○○
« La femme aux maléfices » est une classique histoire de croqueuse de diamants, avide, calculatrice et briseuse de mariage, relevé par un brin de tension sexuelle (le souci étant que ni Robert Ryan ni Joan Fontaine ne sont des acteurs réellement sexy ou sensuels). Le film est glamour, gentil et plutôt raté. Joan Fontaine, très bon chic bon genre, aux antipodes d’un look de femme fatale, surjoue le calcul avec des regards en coin appuyés toutes les trois minutes. Bref, on aurait pu passer son chemin.
* Le démon s'éveille la nuit (Lang) ●●○○○
« Clash by night » débute de manière prometteuse par des plans naturalistes, quasi-documentaires, de la classe moyenne ouvrière de Monterey. Le décor est bien planté et la présentation psychologique des personnages paraît également fort alléchante aux premiers abords. Et puis c’est le (mélo)drame ! Le film s’embourbe dans d’interminables scènes où Barbara Stanwyck, femme de tête pas si complexe (juste indécise), fait les cent pas en arrière, en avant, sur les côtés, tiraillée entre passion et raison, entre indépendance et charges maritales, entre vie indomptée et vie rangée. Tout cela pour aboutir finalement à un faux climax avec à la clé une scène de rémission-rédemption franchement morose. Somme toute, c’est la jeune Marilyn, qui met en boîte des sardines et minaude plus intelligemment qu’attendu, qui apporte un peu de fraicheur dans ce mélo pachydermique. Elle sera aussi – malheureusement- le prétexte à une morale défraichie : les femmes ne sont bien heureuses que matées par des hommes qui défoncent les portes et tiennent les brides du ménage avec poigne. Fritz Lang aura réussi à se défaire de la théâtralité de l’œuvre d’origine peut-être, mais pas de sa pesanteur.
* Bugsy (Levinson) ●●○○○
Dans « Bugsy », la reconstitution des années 40 est tout à fait réussie et immersive, avec un soin particulier apporté aux costumes et à la musique. Mais c’est à peu près tout ce que l’on retiendra de ce biopic longuet et lissé du gangster Bugsy Siegel (Warren Beatty) traité essentiellement à travers le prisme de sa relation amoureuse avec Virginia Hill (Annette Bening). Un fil rouge qui donne au film une dimension lyrique certaine mais qui romantise bien trop la vie de ses personnages. Bien que son pouvoir d’attraction-répulsion et sa violence imprévisible soient esquissés aux détours de quelques scènes, Bugsy reste ici un vrai héros hollywoodien, démesuré, entrepreneur et sympathique. La réalité historique est gentiment corrigée et polissée, même lorsqu’elle évoque la construction du fameux hôtel Flamingo à Las Vegas en donnant à Siegel la paternité totale du projet. Bref, on fabrique et on imprime la légende sur pellicule, le tout bien emballé dans un habit académique. Dispensable.
* Les amants du Capricorne (Hitchcock) ●●●○○
Un Hitchcock certainement déroutant, certainement un peu bancal, mais heureusement habité d’amours… de ces amours romanesques, méprisant les classes, les conventions, les souffrances. Sauf qu’une fois que la Lady a fuit avec le valet, malgré sa force, l’amour se courbe. Viennent les souvenirs douloureux de l’opprobre, le poids du sacrifice, l’insatisfaction et la culpabilité, qui rongent les cœurs et les sangs et conduisent la belle Ingrid Bergman au mutisme et à l’alcoolisme. Il y a beaucoup de fièvre dans cette histoire, mais aussi des élans romantiques mal dosés, des longueurs et des impressions de déjà-vus (la gouvernante, empoisonneuse jalouse, notamment). A voir et apprécier dans un bon jour.


* (AP) La tortue rouge (Dudok de Wit) ●●●○○ sortie en juin 2016
Une belle parenthèse d’épure, en ligne claire et sans paroles, à savourer de préférence dans une salle obscure. Un film doux, serein – et c’est tellement rare – qui fait la part belle aux grands espaces, aux petites choses de la vie humaine, au temps étiré. Après une envoutante première partie, la seconde partie convainc un peu moins et flirte avec la naïveté. L’esprit chagrin regrettera de devoir passer à côté du chef d’œuvre ou d’un enchantement crescendo. Mais il y a une telle sincérité, une telle fraîcheur et tant d’humilité dans le travail de Michael Dudok de Wit que le chagrin s’efface.
* (AP) Ma vie de courgette (Barras) ●●●●○ sortie en octobre 2016
Simple, court, touchant, efficacement dosé avec beaucoup de sensibilité et un poil d’humour, « Ma vie de courgette » est une incontestable réussite dans le riche paysage du cinéma d’animation d’auteur européen. Doté d’un scénario justement écrit, où la tristesse enfantine est toujours contre-balancée par un optimisme communicatif, de marionnettes en pâte à modeler adorables aux traits simples et expressifs, le film parvient en peu de temps à séduire, combler, impressionner même. Rien à jeter.
* (AP) Louise en hiver (Laguionie) ●●●●○ sortie en novembre 2016
Dans une ville balnéaire déserte aux couleurs pastel, Louise, à l’hiver de sa vie, dialogue avec ses souvenirs. Porté par une voix-off sans fausse note (Dominique Frot) et un scénario très bien écrit, subtil et sensible, loin des clichés, loin du bruit et de l’excitation de nos quotidiens, « Louise en hiver » touche en plein coeur. C’est un film d’animation étonnant, sans doute très éloigné des attentes d’un jeune public mais peut-être aussi esthétiquement rebutant pour les adultes, qui après « La Tortue Rouge », offre une forme de plénitude cinématographique par la mise en scène de grandes étendues de mer et de la solitude entière du naufragé. Mais sous la douceur du trait et des couleurs, Laguionie fait aussi sourdre une mélancolie abyssale et des questions existentielles qui remuent (sur le temps qui passe, l’intime, et ce qu’il reste du bouillonnement de nos vies individuelles dans la vieillesse puis dans la mort).
* (AP) La jeune fille sans main (Laudenbach) ●●●○○ sortie en décembre 2016
Avec une économie de moyens et une liberté rares dans le domaine de l’animation (où la production de longs métrages demandent de longues années et de larges équipes), Sébastien Laudenbach adapte un conte méconnu des frères Grimm tout en tracés minimalistes et épurés, pour un résultat stylisé à l’extrême, un peu inégal mais globalement séduisant. Les lignes trouvent leurs incarnations de manière extraordinaire dans l’assouvissement de besoins primitifs. Elles deviennent chair, elles deviennent femme, elles respirent et elles tremblent. Graphiquement, c’est donc un pari réussi ! Le film pêche un peu plus dans l’interprétation des dialogues et au niveau du déroulement de l’histoire. Reste une œuvre atypique et mature qui enrichit et clôt brillamment une année d’animation française exceptionnelle.

Films revus


Top du mois
Image Image Image

FILMS DES MOIS PRECEDENTS

Spoiler (cliquez pour afficher)
octobre 2005 = L'aventure de Mme Muir (Mankievicz)
novembre 2005 = Match Point (Allen)
decembre 2005 = Voyage à deux (Donen)

janvier 2006 = Wallace et gromit et le lapin garou (Park)
février 2006 = Lettre d'une inconnue (Ophuls)
mars 2006 = Un jour à new york (Donen/Kelly)
avril 2006 = Walk the line (Mangold)
mai 2006 = Une histoire immortelle (Welles)
juin 2006 = La vie est belle (Capra)
juillet 2006 = Beau fixe sur New York (Donen/Kelly)
aout 2006 = La prisonnière du desert (Ford)
septembre 2006 = Les enfants du paradis (Carné)
octobre 2006 = Les 400 coups (Truffaut)
novembre 2006= La mouche (Cronenberg)
decembre 2006= Assurance sur la mort (Wilder)

janvier 2007= The shop around the corner (Lubitsch)
fevrier 2007= La vie des autres (Henckel von Donnersmarck)
mars 2007= Comme un torrent (Minnelli)
avril 2007= Sue, perdue dans Manhattan (Kollek)
mai 2007= The Magdalene Sisters (Mullan)
juin 2007= L'impasse (De Palma)
juillet 2007= Le scaphandre et le papillon (Schnabel)
août 2007= Le boucher (Chabrol)
septembre 2007= Les méduses (Keret & Geffen)
octobre 2007= Loulou (Pabst)
novembre 2007= 2001 l'odyssée de l'espace (Kubrick)
décembre 2007= Hiroshima mon amour (Resnais)

janvier 2008= Le silence (Bergman)
février 2008= No country for old men (Coen)
mars 2008= Faux semblants (Cronenberg)
avril 2008= Ascenseur pour l'échafaud (Malle)
mai 2008= Les fils de l'homme (Cuaron)
juin 2008= The thing (Carpenter)
juillet 2008= Short Cuts (Altman)
Août 2008= Ariane (Wilder)
Septembre 2008= Bonnie & Clyde (Penn)
Octobre 2008= Madame Bovary (Minnelli)
Novembre 2008= Il était une fois en Amérique (Leone)
Décembre 2008= Head-on (Akin)

Janvier 2009= En chair et en os (Almodovar)
Février 2009= Gran Torino (Eastwood)
Mars 2009= Une certaine rencontre (Mulligan)
Avril 2009= Breezy (Eastwood)
Mai 2009= Le voyeur (Powell)
Juin 2009= Etreintes Brisées (Almodovar)
Juillet 2009= Vincent, François, Paul et les autres (Sautet)
Août 2009= L'enfer est à lui (Walsh)
Septembre 2009= Les visiteurs (Kazan)
Octobre 2009= La valse dans l'ombre (LeRoy)
Novembre 2009= L'invasion des profanateurs (Kaufman)
Décembre 2009= L'armée des ombres (Melville)

Janvier 2010= Quand passent les cigognes (Kalotozov)
Février 2010= Le temps d'aimer et le temps de mourir (Sirk)
Mars 2010= Scènes de la vie conjugale (Bergman)
Avril 2010= Les feux de la rampe (Chaplin)
Mai 2010= La scandaleuse de Berlin (Wilder)
Juin 2010= Papillon (Schaffner)
Juillet 2010= Le grand amour (Etaix)
Août 2010= L'impossible monsieur bébé (Hawks)
Septembre 2010= L'aurore (Murnau)
Octobre 2010= L'ange des Maudits (Lang)
Novembre 2010= La fille de Ryan (Lean)
Décembre 2010= Moon (Jones)

Janvier 2011= Johnny Guitar (Ray)
Février 2011= La source (Bergman)
Mars 2011= Stalag 17 (Wilder)
Avril 2011= Série Noire (Corneau)
Mai 2011 = L'année du dragon (Cimino)
Juin 2011 = Bienvenue à Gattaca (Niccol)
Juillet 2011 = A bout de course (Lumet)
Aout 2011 = Du silence et des ombres (Mulligan)
Septembre 2011 = Une femme dangereuse (Walsh)
Octobre 2011 = Drive (Winding Refn)
Novembre 2011 = Monsieur Verdoux (Chaplin)
Décembre 2011= Zelig (Allen)

Janvier 2012= Fanny et Alexandre (Bergman)
Février 2012= Les nuits de Cabiria (Fellini)
Mars 2012 = Liaisons Secrètes (Quine)
Avril 2012 = The Naked Kiss (Fuller)
Mai 2012 = Le festin de Babette (Axel)
Juin 2012 = The strawberry Blonde (Walsh)
Juillet 2012 = La jetée (Marker)
Août 2012 = Stromboli (Rossellini)
Septembre 2012 = My man Godfrey (LaCava)
Octobre 2012 = L'heure suprême (Borzage)
Novembre 2012 = Klute (Pakula)
Décembre 2012 = Toy story 3 (Unkrich)

Janvier 2013 = Les dimanches de Ville d'Avray (Bourguignon)
Février 2013 = L'amour l'après-midi (Rohmer)
Mars 2013 = Shame (McQueen)
Avril 2013 = The mortal storm (Borzage)
Mai 2013 = Le ruban blanc (Haneke)
Juin 2013 = Amarcord (Fellini)
Juillet 2013 = The yards (Gray)
Août 2013 = Le conformiste (Bertolucci)
Septembre 2013 = La folle ingénue (Lubitsch)
Octobre 2013 = Haute Pègre (Lubitsch)
Novembre 2013 = La vie d'Adèle (Kechiche)
Décembre 2013 = Une journée particulière (De Sica)

Janvier 2014 = L'assassin habite au 21 (Clouzot)
Février 2014 = The Grand Budapest Hotel (Anderson)
Mars 2014 = Will Hunting (Van Sant)
Avril 2014 = Her (Jonze)
Mai 2014 = Mes voisins les Yamada (Takahata)
Juin 2014 = Le conte de la princesse Kaguya (Takahata)
Juillet 2014 = La porte du paradis (Cimino)
Août 2014= Bright Star (Campion)
Septembre 2014 = Fast food fast women (Kollek)
Octobre 2014 = Tokyo Godfathers (Kon)
Novembre 2014 = Miller's Crossing (Coen)
Décembre 2014 = L'appât (Mann)

Janvier 2015 = Rome ville ouverte (Rossellini)
Février 2015 = Allemagne année zéro (Rossellini)
Mars 2015 = Before Midnight (Linklater)
Avril 2015 = Lettres d'Iwo Jima (Eastwood)
Mai 2015 = J'ai le droit de vivre (Lang)
Juin 2015 = Vice Versa (Docter)
Juillet 2015 = Mort à Venise (Visconti)
Août 2015 = Le violent (Ray)
Septembre 2015 = L'argent de la vieille (Comencini)
Octobre 2015 = La vipère (Wyler)
Novembre 2015 = L'enfance nue (Pialat)
Décembre 2015 = La chevauchée des bannis (De Toth)

Janvier 2016 = Leviathan (Zviaguintsev)
Février 2016 = Le bateau (Petersen)
Mars 2016 = L'enfance d'Ivan (Tarkovski)
Avril 2016 = Le parrain, 2ème partie (Coppola)
Mai 2016 = Le vent se lève (Miyazaki)
Dernière édition par Miss Nobody le 2 janv. 17, 23:35, édité 16 fois.

Avatar de l’utilisateur
Cathy
Producteur Exécutif
Messages : 7236
Inscription : 10 août 04, 13:48

Re: Votre film du mois de Juin 2016

Messagepar Cathy » 1 juin 16, 20:43

Film du mois



Films découverts, redécouverts ou revus

Gigi (Vincente Minnelli)
Papa Longues jambes, Daddy long legs (Jean Negulesco)
Uniformes et jupons courts, the major and the minor (Billy Wilder)
Mariage incognito, Vivacious lady (George Stevens)
Treize à la douzaine, Cheaper by dozen (Walter Lang)
Six filles cherchent un mari, Belles on their toes (Henry Levin)




Séries :

Star Trek, TOS, saison 2 en cours

Flesh and Bones
Série sur le quotidien d'une danseuse dans une petite troupe new yorkaise.



Films du mois précédents
Spoiler (cliquez pour afficher)
Octobre 2009 - L'exilé (Ophuls)
Novembre 2009 - Old acquaintance (Sherman)
Décembre 2009 - The Browning version (Asquith)


Janvier 2010 - Jane Eyre (Stevenson)
Février 2010 - La Reine Christine (Mamoulian)
Mars 2010 - Remember the night (Leisen)
Avril 2010 - Ball of Fire (Hawks)
Mai 2010 - Lettre d'une inconnue (Ophuls)
Juin 2010 - Les Dix commandements (DeMille)
Juillet 2010 - Ninotchka (Lubitsch)
Août 2010 - The Great Ziegfeld (Leonard)
Septembre 2010 - A Royal Scandal (Preminger)
Octobre 2010 - La beauté du diable (Clair)
Novembre 2010 - La vie est belle (Capra)
Décembre 2010 - Les quatre filles du Docteur March (Cukor)

Janvier 2011 - L'ange des ténèbres (Milestone)
Février 2011 - L'homme au bras d'or (Preminger)
Mars 2011 - Pandora (Lewin)
Avril 2011 - Madame Bovary (Minnelli)
Mai 2011 - Témoin à charge (Wilder)
Juin 2011 - Jewel Robbery (Dieterle)
Juillet 2011 - L'amant sans visage (Sherman)
Août 2011 - L'appât (Mann)
Septembre 2011 - Le livre noir (Mann)
Octobre 2011 - Rio (Saldanha)
Novembre 2011 - Un seul amour (Sidney)
Décembre 2011 - Forbidden Love et Ladies of Leisure (Capra)

Janvier 2012 - Baby Face (Green)
Février 2012 - The Artist (Hazanavicius)
Mars 2012 - Pavillon noir (Borzage)
Avril 2012 - Hangover Square (Brahm)
Mai 2012 - Les inconnus dans la maison (Decoin)
Juin 2012 - Les plus belles années de notre vie (Wyler)
Juillet 2012 - Garçonnière pour quatre (Gordon)
Août 2012 - Les Aventures de Tintin (Spielberg)
Septembre 2012 - M le maudit (F. Lang)
Octobre 2012- Queen Kelly (Von Stroheim)
Novembre 2012- Captives de Bornéo (Negulesco)
Décembre 2012 - Music Lovers (Russell)

Janvier 2013 - Chicago (Rob Marshall)
Février 2013 - Agent Secret (Hitchcock)
Mars 2013 - Populaire (Poinsard)
Avril 2013 - The Secret Bride (Dieterle)
Mai 2013 - Le Vandale (Hawks)
Juin 2013 - Arènes Sanglantes (Mamoulian) - le Calice d'Argent (Saville)
Juillet 2013 - Chaines du destin (Leisen)
Août 2013 - Shadow on the wall (Pat Jackson)
Septembre 2013 - Yolanda and the Thief (Minnelli)
Octobre 2013 - La clé sous la porte (Sidney)
Novembre 2013 - La part du jeu (Leisen)
Décembre 2013 - The Company (Altman)

Janvier 2014 - La falaise mystérieuse (L. Allen)
Février 2014 - La Reine des neiges (Disney)
Mars 2014 - Le masque arraché (Miller D)
Avril 2014 - Le monde de Suzie Wong (Quine)
Mai 2014 - Last Action Hero (McTiernan)
Juin 2014 - Tendre est la nuit (King)
Juillet 2014 - Citizen Kane (Welles)
Août 2014 - 14 Heures (Hathaway)
Septembre 2014 - En cas de malheur (Autant-Lara)
Octobre 2014 - La bonne fée (Wyler)
Novembre 2014 - Le deuil sied à Electre (D. Nichols)
Décembre 2014 - La source de feu (Holden, Pichel)

Janvier 2015 - Le Trésor de la Sierra Madre (John Huston)
Février 2015 - Les Bourreaux meurent aussi (Fritz Lang), The Smiling Lieutenant et The Love Parade (Ernst Lubitsch)
Mars 2015 - La dame d'Onze heures (Jean Devaivre)
Avril 2015 - Le Glaive et la balanche (André Cayatte)
Mai 2015 - Le ciel peut attendre (Ernst Lubitsch)
Juin 2015 - La flamme qui s'éteint (Rudolph Maté)
Juillet 2015 - Gallant Lady (Gregory La Cava), Fury (Fritz Lang)
Août 2015 - Quand la terre brûle (Irving Rapper)
Septembre 2015 - Le temps d'aimer et le temps de mourir (Douglas Sirk)
Octobre 2015 - Dead Again (Kenneth Brannagh)
Novembre 2015 - Shakespeare in love (John Madden)
Décembre 2015 - West Side Story (Robert Wise)

Janvier 2016 - Kismet (Vincente Minnelli)
Février 2016 L'auberge du sixième bonheur, The Inn of the Sixth Happiness (Mark Robson)
Mars 2016, Jugement à Nuremberg (Stanley Kramer)
Avril 2016, Blanches colombes et vilains Messieurs (Joseph Mankiewicz)
Mai 2016, Private Worlds (Gregory LaCava)
Dernière édition par Cathy le 30 juin 16, 22:02, édité 3 fois.

Johnny Doe
Producteur
Messages : 8897
Inscription : 13 mai 03, 19:59

Re: Votre film du mois de Juin 2016

Messagepar Johnny Doe » 1 juin 16, 22:55

FILM DU MOIS

Image

FILMS / SERIES : DECOUVERTES / REDECOUVERTES

Manhattan (Woody Allen, 1979) : 8/10
Whatever Works (Woody Allen, 2009) : 8/10

The Nice Guys (Shane Black, 2016) : 7/10
Zelig (Woody Allen, 1983) : 7/10
Magic In The Moonlight (Woody Allen, 2014) : 7/10
Broadway Danny Rose (Woody Allen, 1984) : 7/10

Elle (Paul Verhoeven, 2016) : 6/10

Love And Death (Woody Allen, 1975) : 5/10
Recreation (Charlie Chaplin, 1914) : 5/10

FILMS REVUS

Aucun
Dernière édition par Johnny Doe le 29 juin 16, 12:19, édité 3 fois.
- Errm. Do you want to put another meeting in?
- Any point?
- May as well. Errm. And then when nothing comes in, just phone you up and cancel it.

Avatar de l’utilisateur
John Holden
Machino
Messages : 1451
Inscription : 1 sept. 14, 21:41

Re: Votre film du mois de Juin 2016

Messagepar John Holden » 2 juin 16, 08:46

Juin 2016


Film du mois :


Image


Films découverts

The witch...de Robert Eggers (2016) : 8.5/10

La fille du 14 Juillet...de Antonin Peretjatko (2013) : 7.5/10

Far west 89 ...de Ray Enright (1948) : 6/10
Charlie et ses deux nénettes...de Joël Seria (1973) : 6/10

Cloverfield...de Matt Reeves (2008) : 5.5/10
Caprice...d'Emmanuel Mouret (2015) : 5.5/10

The Trigger Effect (Réactions en chaîne)...de David Koepp (1996) : 5/10

Le Quart d'heure américain...de Philippe Galland (1982) : 3.5/10

Week-ends...d'Anne Villacèque (2014) : 3/10
Libre et assoupi...de Benjamin Guedj (2013) : 3/10

Elle...de Paul Verhoeven (2016) : 1/10




Films revus/redecouverts

Nightfall...de Jacques Tourneur (1957) : 8.5/10

Le pari...de Didier Bourdon et Bernard Campan (1997) : 4/10

Série tv :

Vinyl saison 1...
Mad men saison 4...
Wayward pines saison 1...



Films des mois précédents
Spoiler (cliquez pour afficher)
Septembre 2014 : Norma Rae de M.Ritt (1979)
Octobre 2014 : Au grand balcon d'Henri Decoin (1949)
Novembre 2014 : Daisy Kenyon (Femme ou maîtresse) d'Otto Preminger (1948)
Décembre 2014 : The big knife (Le grand couteau) de Robert Aldrich (1955)

Janvier 2015 : Ryan's daughter de David Lean (1970)
Février 2015 : Risate di Gioia de Mario Monicelli (1960)
Mars 2015 : Il boom de Vittorio De Sica (1963)
Avril 2015 : Mahanagar (La grande ville) de Satyajit Ray (1963)
Mai 2015 : Opération Amsterdam de Michael McCarthy (1959)
Juin 2015 : Love letters de William Dieterle (1945)
Dernière édition par John Holden le 18 juin 16, 15:58, édité 6 fois.