Votre film du mois de Mai 2014

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés après 1980

Modérateurs : Karras, Rockatansky, cinephage

Avatar de l’utilisateur
Demi-Lune
Bronco Boulet
Messages : 13025
Inscription : 20 août 09, 16:50
Localisation : Avec Dr. Jones dans une pièce qui se rétrécit à vue d'oeil

Re: Votre film du mois de Mai 2014

Messagepar Demi-Lune » 1 mai 14, 10:39

FILM DU MOIS DE MAI 2014

Image

FILMS DÉCOUVERTS OU REDÉCOUVERTS

    Maîtresse (Barbet Schroeder, 1975) Image
    Alice n'est plus ici (Martin Scorsese, 1974) Image
    Un été 42 (Robert Mulligan, 1971) Image
    État de siège (Costa-Gavras, 1972) Image
    Her (Spike Jonze, 2013) Image
    Enemy (Denis Villeneuve, 2013) Image
    Jungle fever (Spike Lee, 1991) Image
    L'incinérateur de cadavres (Juraj Herz, 1968) Image
    La 317ème section (Pierre Schoendoerffer, 1965) Image
    We need to talk about Kevin (Lynne Ramsay, 2011) Image
    Blue Valentine (Derek Cianfrance, 2011) Image
    Nelly et Monsieur Arnaud (Claude Sautet, 1995) Image
    Clockers (Spike Lee, 1995) Image
    Nymph()maniac vol. 1 (Lars Von Trier, 2013) Image
    Philadelphia (Jonathan Demme, 1993) Image
    Propriété interdite (Sydney Pollack, 1966) Image
    A chacun son dû (Elio Petri, 1967) Image
    Parle avec elle (Pedro Almodóvar, 2002) Image
    Ha ha ha (Hong Sang-soo, 2010) Image
    The best offer (Giuseppe Tornatore, 2013) Image
    Le pont (Bernhard Wicki, 1959) Image
    La plus belle soirée de ma vie (Ettore Scola, 1972) Image
    Bouge pas, meurs, ressuscite (Vitali Kanevsky, 1990) Image
    Je la connaissais bien (Antonio Pietrangeli, 1965) Image
    Nymph()maniac vol. 2 (Lars Von Trier, 2013) Image

Le Grand Prix du cinéma auteurichiant du mois :
    Il était une fois en Anatolie (Nuri Bilge Ceylan, 2011)
    Ça faisait bien longtemps que je ne m'étais pas autant fait chier sur un film. Horrible. Même pas eu le courage de continuer au-delà d'une heure. Autant dire que les chances que je me déplace pour aller voir la Palme sont nulles.

FILMS REVUS

    Do the right thing (Spike Lee, 1989) Image
    Rencontres du troisième type (Steven Spielberg, 1977) Image
    Le convoi de la peur (William Friedkin, 1977) Image
    La peau (Liliana Cavani, 1981) Image
    L'Apollonide, souvenirs de la maison close (Bertrand Bonello, 2011) Image
    Apportez-moi la tête d’Alfredo Garcia (Sam Peckinpah, 1974) Image
    Les choses de la vie (Claude Sautet, 1970) Image
    Le dernier samaritain (Tony Scott, 1991) Image
    La chute de la maison Usher (Jean Epstein, 1928) Image

Films des mois précédents :
Spoiler (cliquez pour afficher)
août 2009 : Master and Commander (Peter Weir, 2003) ex aequo avec Eternal Sunshine of the spotless mind (Michel Gondry, 2004)
septembre 2009 : Lunes de fiel (Roman Polanski, 1992)
octobre 2009 : Les Frissons de l'angoisse (Dario Argento, 1975) ex aequo avec 12 Hommes en colère (Sidney Lumet, 1957)
novembre 2009 : Entre le Ciel et l'Enfer (Akira Kurosawa, 1963)
décembre 2009 : Ring (Hideo Nakata, 1997)
janvier 2010 : Le Syndrome de Stendhal (Dario Argento, 1996) ex aequo avec Inglourious Basterds (Quentin Tarantino, 2009)
février 2010 : The Cotton Club (Francis Ford Coppola, 1984). Prix spécial : Délivrance (John Boorman, 1972)
mars 2010 : Les Sept Samouraïs (Akira Kurosawa, 1954)
avril 2010 : Ratatouille (Brad Bird, 2007). Prix spécial pour La Bataille d'Alger (Gillo Pontecorvo, 1966) et Zombie (George Romero, 1978)
mai 2010 : Quand passent les cigognes (Mikhaïl Kalatozov, 1958)
juin 2010 : Le Mépris (Jean-Luc Godard, 1963)
juillet 2010 : Inception (Christopher Nolan, 2010) ex aequo avec Les Demoiselles de Rochefort (Jacques Demy, 1967)
août 2010 : La Reine Margot (Patrice Chéreau, 1994)
septembre 2010 : Le Voyeur (Michael Powell, 1960) ex aequo avec Memories of Murder (Bong Joon-ho, 2003)
octobre 2010 : Écrit sur du vent (Douglas Sirk, 1956)
novembre 2010 : Lolita (Stanley Kubrick, 1962)
décembre 2010 : Les Chaussons rouges (Michael Powell & Emeric Pressburger, 1948) ex aequo avec Le Pont de la rivière Kwaï (David Lean, 1957)
janvier 2011 : Pas de printemps pour Marnie (Alfred Hitchcock, 1964)
février 2011 : La Rumeur (William Wyler, 1961)
mars 2011 : Blue Velvet (David Lynch, 1986) ex aequo avec A la poursuite d'Octobre Rouge (John McTiernan, 1990). Prix spécial : TRON (Steven Lisberger, 1982)
avril 2011 : La Règle du jeu (Jean Renoir, 1939)
mai 2011 : Le Guépard (Luchino Visconti, 1963)
juin 2011 : The Tree of Life (Terrence Malick, 2011)
juillet 2011 : Ludwig ou le Crépuscule des dieux (Luchino Visconti, 1972) ex aequo avec Trop belle pour toi (Bertrand Blier, 1989)
août 2011 : L'Armée des Ombres (Jean-Pierre Melville, 1969) ex aequo avec Cure (Kiyoshi Kurosawa, 1997) ex aequo avec L'année dernière à Marienbad (Alain Resnais, 1961)
septembre 2011 : Do the right thing (Spike Lee, 1989)
octobre 2011 : Le Narcisse Noir (Michael Powell & Emeric Pressburger, 1947). Prix spécial pour The Artist (Michel Hazanavicius, 2011) et Melancholia (Lars Von Trier, 2011)
novembre 2011 : Les Aventures de Tintin : Le Secret de la Licorne (Steven Spielberg, 2011)
décembre 2011 : La Fille de Ryan (David Lean, 1970). Prix spécial pour Mission : Impossible, Protocole Fantôme (Brad Bird, 2011)
janvier 2012 : Metropolis, version longue (Fritz Lang, 1927) ex aequo avec Les Parapluies de Cherbourg (Jacques Demy, 1964) ex aequo avec La Chute de l'Empire romain (Anthony Mann, 1964)
février 2012 : Octobre (Sergueï Mikhaïlovitch Eisenstein, 1928)
mars 2012 : La lettre inachevée (Mikhaïl Kalatozov, 1959) ex aequo avec Tootsie (Sydney Pollack, 1982) ex aequo avec Dressé pour tuer (Samuel Fuller, 1982)
avril 2012 : Les Nibelungen (Fritz Lang, 1924)
mai 2012 : Guerre et Paix (Sergueï Bondartchouk, 1967)
juin 2012 : Cinéma Paradiso (Giuseppe Tornatore, 1989) ex aequo avec La Dolce Vita (Federico Fellini, 1960)
juillet 2012 : Soy Cuba (Mikhaïl Kalatozov, 1964) ex aequo avec Kwaïdan (Masaki Kobayashi, 1964). Prix spécial pour Phase IV (Saul Bass, 1974)
août 2012 : L'Enfer blanc du Piz Palü (Arnold Fanck & G. W. Pabst, 1929) ex aequo avec Pink Floyd The Wall (Alan Parker, 1982) ex aequo avec To be or not to be (Ernst Lubitsch, 1942) ex aequo avec Le Rayon vert (Éric Rohmer, 1986)
septembre 2012 : Hiroshima mon amour (Alain Resnais, 1959)
octobre 2012 : La Belle et la Bête (Jean Cocteau, 1946) ex aequo avec L'Enfer d'Henri-Georges Clouzot (Serge Bromberg, 2008)
novembre 2012 : Beau-père (Bertrand Blier, 1981)
décembre 2012 : Napoléon (Abel Gance, 1927). Prix spécial pour Drôle de frimousse (Stanley Donen, 1957) et Un Américain à Paris (Vincente Minnelli, 1951)
janvier 2013 : Les enfants d'Hiroshima (Kaneto Shindo, 1952) ex aequo avec Chantons sous la pluie (Stanley Donen & Gene Kelly, 1952), L'Incompris (Luigi Comencini, 1966) et Zero Dark Thirty (Kathryn Bigelow, 2012)
février 2013 : Lincoln (Steven Spielberg, 2012). Prix spécial pour Le voleur de bicyclette (Vittorio De Sica, 1948) et les chorégraphies de Busby Berkeley
mars 2013 : The shop around the corner (Ernst Lubitsch, 1940) ex aequo avec Ninotchka (Ernst Lubitsch, 1939) et A la Merveille (Terrence Malick, 2012)
avril 2013 : Solitude (Paul Fejos, 1928) ex aequo avec La symphonie nuptiale (Erich von Stroheim, 1928)
mai 2013 : Le Conformiste (Bernardo Bertolucci, 1970) ex aequo avec Cléopâtre (Joseph L. Mankiewicz, 1963)
juin 2013 : Le passé (Asghar Farhadi, 2013). Prix spécial pour Le silence de la mer (Jean-Pierre Melville, 1947), Ordet (Carl Theodor Dreyer, 1955) et Une journée particulière (Ettore Scola, 1977)
juillet 2013 : Point limite (Sidney Lumet, 1964) ex aequo avec Que viva Mexico ! (Sergueï Mikhaïlovich Eisenstein, 1931). Prix spécial pour Dura lex (Lev Koulechov, 1926)
août 2013 : Miracle en Alabama (Arthur Penn, 1962) ex aequo avec L'innocent (Luchino Visconti, 1976). Prix spécial pour Une autre femme (Woody Allen, 1988), Un cœur en hiver (Claude Sautet, 1992) et Kramer contre Kramer (Robert Benton, 1979)
septembre 2013 : Scènes de la vie conjugale (Ingmar Bergman, 1973). Prix spécial pour La source (Ingmar Bergman, 1960)
octobre 2013 : Le chat (Pierre Granier-Deferre, 1971). Prix spécial pour Incendies (Denis Villeneuve, 2010)
novembre 2013 : Fanny et Alexandre (Ingmar Bergman, 1982) ex aequo avec The immigrant (James Gray, 2013)
décembre 2013 : La peau (Liliana Cavani, 1981). Prix spécial pour Un homme parmi les loups (Carroll Ballard, 1983) et La femme défendue (Philippe Harel, 1997)
janvier 2014 : Le loup de Wall Street (Martin Scorsese, 2013) ex aequo avec Koyaanisqatsi (Godfrey Reggio, 1982)
février 2014 : The Grand Budapest Hotel (Wes Anderson, 2014)
mars 2014 : Le dossier 51 (Michel Deville, 1978). Prix spécial pour L'aveu (Costa-Gavras, 1970), Meshes of the afternoon (Maya Deren, 1943), Trois femmes (Robert Altman, 1977) & Pharaon (Jerzy Kawalerowicz, 1966)
avril 2014 : Le convoi de la peur (William Friedkin, 1977)
Dernière édition par Demi-Lune le 4 juin 14, 19:54, édité 38 fois.

Avatar de l’utilisateur
Thaddeus
Ewok on the wild side
Messages : 5182
Inscription : 16 févr. 07, 22:49
Localisation : 1612 Havenhurst

Re: Votre film du mois de Mai 2014

Messagepar Thaddeus » 1 mai 14, 10:42

Image



Une femme est une femme (Jean-Luc Godard, 1961)
L’année de Jules et Jim, Godard livre sa version bariolée du triangle amoureux (guetter à cet égard, parmi milles clins d’œil et allusions, l’apparition et les répliques de Jeanne Moreau). Il ne faut pas très longtemps pour s’accommoder au ton syncopé, aux cadences trépidantes, à la musicalité de ce roman-photo qui chronique les hauts et les bas d’un jeune couple des années 60. Car assez vite le cinéaste nous amuse en s’amusant, fait de l’invention malicieuse, de la surprise, du contre-pied son credo vital, multiplie calembours et contrepèteries, gags et respirations poétiques, facéties et artifices, gravité et légèreté, en puisant autant dans l’univers de Lubitsch que dans celui de Demy. Et si Karina n’est pas infâme mais bien une femme, le film s’avère quant à lui l’un des plus charmants de son auteur. 4/6

American college (John Landis, 1978)
Landis transpose l’univers du National Lampoon, mensuel satirique, véritable institution où règne la seule règle de la surcharge, et où sont exposés les comportements les plus stupides, vulgaires et méchants. Déferle donc à l’écran un catalogue exhaustif de clubs de naïfs, de complexés, de sournois, de dragueurs, de nymphettes, de pervers et d’obsédés, sous le patronage exclusif du saugrenu et du scatologique. J’avoue qu’assister aux mésaventures régressives d’une bande de débiles néanderthaliens de campus, bloqués au stade de l’infantilisme et ne pensant qu’à se murger et à baiser, ça me parle moyen. Et puisque l’efficacité comique desdites tribulations laissent à désirer, l’ensemble, plus fatiguant que mordant, ne me laissera pas une marque impérissable. 3/6

Kanzo sensei (Shōhei Imamura, 1998)
1945, le Japon est au bord de la reddition et la folie ordinaire bat son plein. Courant d’un malade à l’autre, le docteur Akagi diagnostique la même hépatite à tous ses concitoyens, sue sang et eau pour préserver une médecine empirique et compatissante, réunit une équipe de choc composée d’une jeune prostituée repentie, d’un chirurgien délabré et d’un bonze lascif. La fantaisie d’Imamura est intacte, qui à 72 ans mène tambour battant une chronique sociale à mi-chemin du burlesque satirique et de la tragédie souriante, nourrie par une véritable conviction humaniste. Lorsqu’à la fin, seuls dans une barque, le bon docteur et son assistante contemplent le champignon atomique d’Hiroshima, et que le premier lui trouve un air de foie malade, la métaphore délirante est définitivement ratifiée. 5/6

La dernière chasse (Richard Brooks, 1956)
Brooks prend sa part au problème indien et esquisse à travers le massacre des troupeaux de bisons, les bivouacs des trappeurs et le gel d’une nature dangereuse, un romanesque qui évoque la contemplation d’une idée fixe autant qu’il approfondit la figure du héros dupe de son rêve. Si on le replace dans le contexte de sa réalisation, ce western cruel sur la chasse au profit, le goût du sang qui enivre et détruit, la trahison d’un idéal de coexistence pacifique sacrifiée sur l’autel de la possession à court terme, stigmatise une culpabilité que le cinéma américain était encore frileux à évoquer. Même sans cette remise en perspective, il offre son lot d’aventures et de confrontations entre Stewart Granger, pisteur repenti dégoûté par son passé, et Robert Raylor, vraie pourriture derrière sa belle gueule. 4/6

Before sunrise (Richard Linklater, 1995)
Ça aurait pu faire un très bon petit livre, et ça finit par faire un film fort agréable, le début d’une belle aventure de cinéma entre deux êtres de fiction, mais aussi entre leur histoire et l’expérience du spectateur qui vieillira avec eux. Ici on marche, on parle, on s’assoit et puis on recommence. Ainsi déambulant, nos jeunes et charmants héros causent d’amour, ses recettes, ses techniques, ses moyens, ses anecdotes. Plongés dans l’urgence d’une séparation annoncée, ils se défont de leurs fausses pudeurs, hésitent entre ébat et débat, et se lancent dans un décodage amusant de leur discours sentimental, comme une auto-analyse en temps réel. Mais c’est surtout confrontée au poids des années que cette bulle de romantisme, pour l’instant trop volatile, prendra vraiment de l’épaisseur. 4/6

The pillow book (Peter Greenaway, 1996)
Lorsque Nagiko était enfant, son père calligraphe traçait sur son visage et son dos des idéogrammes rituels. Devenue adulte, ses amants doivent pour la combler prendre son corps comme une page vierge et le couvrir de signes… Puis le jeu s’inverse et elle décide que les hommes deviendront de véritables livres vivants, leur peau couverte de messages devenant tout à la fois l’instrument de son plaisir et celui de sa vengeance contre un éditeur autrefois responsable de sa ruine. Toute en incrustations, surimpressions, cérémonies codées, la forme se déploie ici comme un rébus, la matière des mots se conjugue à la matière des chairs, jusqu’à la sublimation et à la mort. Cinéma très sophistiqué, morbide, obsessionnel, verrouillé comme un langage cryptique, que l’on contemple sans jamais s’y engager. 3/6

Le septième continent (Michael Haneke, 1989)
Restitution froide et clinique d’un fait divers, le premier film d’Haneke remue, secoue, tout en posant les bases d’un système hérité de l’énonciation répétitive à la Jeanne Dielman. Des faits et gestes mécaniques, l’aliénation à un quotidien si morne et banal qu’il conduit cette famille bourgeoise, comme le Alain Leroy du Feu Follet, à se suicider. Le refus de toute approche empathique n’exclut pas l’émotion car une réelle détresse muette affleure des larmes sans objet de la mère, du visage si touchant et fragile de la fillette, des manifestations d’amour qui lient ces trois êtres en dissolution. C’est ce qui rend la dernière demi-heure, avec la destruction méthodique de toute possession matérielle, son agonie silencieuse, son retrait dans le noir et l’isolement (comme dans Amour, déjà), si forte et terrifiante. 5/6

Léon Morin, prêtre (Jean-Pierre Melville, 1961)
Elle se dit athée, élève seule sa fille dans un village occupé que la guerre a vidé de ses hommes, se consume d'amour pour une autre femme (le film ne louvoie pas là-dessus et il date bien de 1961), avant de rencontrer le nouvel abbé de la paroisse. Elle, c’est Barny, c’est Emmanuelle Riva, magnifique, frémissante, c’est sa voix qui magnétise, son regard et ses gestes troublés trahissant doutes, hésitations, chambardement sensuel, confusion spirituelle face au jeune curé. Leurs joutes oratoires offrent un festin succulent à l’oreille, la mise en scène exprime avec une splendide mais cruelle transparence tous les émois d’un être qui, sans le comprendre, s’ouvre à une passion interdite. Attisant le feu d’un véritable suspense intime, cette œuvre d’obstination, d’incertitude et d’élévation déroule une tragédie douce qui éclaire l’âme et fouette le cœur. 6/6

Les yeux noirs (Nikita Mikhalkov, 1987)
Trois nouvelles de Tchekhov entremêlées en un long voyage rétrospectif chargé de souvenirs heureux et de regrets étouffés, que nous raconte un vieil homme passé à côté de sa vie. Au terme du récit, on comprendra que la destinée du héros a basculée depuis longtemps dans l’insignifiance et l’oubli et que sa dérive spatiale traduisait en fait son naufrage dans le temps, seul vainqueur de toute histoire. Pour y arriver, Mikhalkov nous invite à une fantaisie virevoltante, entre la bourgeoisie italienne du début du siècle et la Russie des tsars. Cela sent parfois un peu trop l’hommage (coucou Fellini) et le savoir-faire (l’image de carte postale guette), mais de l’insouciance à la joie enfantine, du bonheur qui enivre à l’angoisse qui étouffe, tout garantit la verve et le dépaysement du numéro de charme. 4/6

La main au collet (Alfred Hitchcock, 1955)
À l’image des très dépaysants décors monégasques et de ses feux d’artifices éclairant la nuit verte du monde nocturne où Cary Grant poursuit son ombre, le film agit par scintillement glamour, substituant aux préoccupations de sexe et de mort (à l’époque, Hitchcock turbine le sujet) un glamour sans double fond. En d’autres termes, il sécrète un charme superficiel et goûte crânement, entre deux bavardages un peu ronflants, au plaisir de la gratuité, fût-ce en sacrifiant le trouble et la surprise (car il n’est pas bien difficile de deviner le fin mot de l’histoire avant qu’il n’arrive). Avec l’arme de séduction massive la plus grisante qui soit : Grace Kelly, fourreau magenta ou robe de soirée blanche, cheveux en pagaille tandis qu’elle roule à tombeau ouvert sur les routes en lacets de la principauté – le fantasme absolu. 4/6

L’empire des sens (Nagisa Ōshima, 1976)
Découvrir l’objet du scandale quarante ans après sa sortie, c’est mesurer l’audace du réalisateur et la radicalité de son geste. Car à sa manière et avec sa culture Ōshima témoigne de cette aptitude à l’oubli que les lueurs du quotidien tamisent et rendent fragile, désespéré, sans issue. Il n’est nullement question ici d’amour fou, encore moins de son apologie, comme on a pu le lire, mais bien d’une pathologie obsessionnelle qui exclut les amants hors du monde réel et social, qui les isole dans un huis-clos dépassionné fondé sur la répétition du rituel érotique, la quête d’un absolu suicidaire, et qui s’achève en toute logique sur les rives de l’assouvissement. Une liturgie du sexe plus proche de l’holocauste que de la chronique galante, et dont la dimension morbide a quelque chose d’infernal. 4/6

Le secret derrière la porte (Fritz Lang, 1947)
C’est l’époque où beaucoup de grands réalisateurs se sont piqués de psychanalyse et y vont chacun de leur petit condensé illustré (deux ans plus tôt, Hitchcock enquêtait chez le Dr Edwardes). Il est facile, ici comme ailleurs, de trouver peu vraisemblables les recours symboliques employés. Mais le suspense possède un attrait vénéneux car son schématisme est compensé par l’inventivité baroque d’une mise en scène qui le tire vers le conte de fées pour adultes – grande maison inquiétante aux chambres hantées de souvenirs, lampes torches dans la nuit, jardin mangé par la brume. En outre, s’il autopsie le désarroi d’un couple effrayé par le sexe qui devrait l’unir, Lang offre de nouvelles perspectives à son thème fétiche de la pulsion criminelle dont le meurtrier est la première victime. 4/6

Samedi soir et dimanche matin (Karel Reisz, 1960)
À Nottingham, la vie des ouvriers est réglée comme du papier à musique – monotonie chronométrée du labeur, virées du week-end au pub, à la pêche ou à la fête foraine. Tel est le quotidien d’Arthur, non-aligné qui engloutit des litres de bière, fréquente une femme mariée puis une belle jeunette, et se révolte contre le système et sa condition. Il est un peu cuistre, souvent menteur, mais intègre, pas dupe de la nouvelle logique de consommation et du développement de la culture de masse. Analysant les conflits entre les pulsions d’un individu et les contraintes collectives, Reisz traduit la critique marcusienne de la "société fermée" et le slogan "métro-boulot-dodo". Taillée avec truculence et tendresse, sa chronique de l’Angleterre contemporaine rappelle les travaux de Kazan avec Brando et Dean. En encore mieux. 5/6

Deux jours, une nuit (Jean-Pierre & Luc Dardenne, 2014)
Ne pas s’arrêter au principe, qui pourrait cumuler les handicaps d’un argumentaire manichéen contre les méfaits du Capital. Car on le sait : les auteurs ne goûtent pas à l’idée simpliste et au raccourci typologique. L’aventure de Sandra (magnifique Marion Cotillard), cette combattante d’aujourd’hui à laquelle on s’attache comme à une bouée de survie, bouleverse parce qu’elle met en jeu des comportements universels de solidarité ou de détresse, de honte ou de repentance, de courage ou d’abnégation. Elle dessine un mouvement à la fois individuel et collectif, révèle la dignité d’une prise de conscience politique, la persévérance d’un amour qui soutient, relève, encourage, et favorise l’expression d’un héroïsme prosaïque mais admirable, jusqu’à la plus belle et logique des conclusions. L’Humanisme avec un grand H. 5/6

Maps to the stars (David Cronenberg, 2014)
Depuis quelque temps, chaque film du réalisateur semble partir du précédent. Après le cynisme entropique et la très contemporaine inhumanité de la finance, il braque sa caméra sur le microcosme froid d’Hollywood, qui semble s’être vidangée de tout son contenu romanesque, de tout son attrait, de toute sa beauté, fût-elle illusoire. C’est un monde fantomatique, licencieux, où ne s’expriment plus que les folies transmises des parents à leurs enfants, ces monstres victimes de malédictions incestueuses. Comme contaminé par le creux de ce qu’il filme, Cronenberg s’en tient à des intentions, à une ironie de surface et sans trouble, privilégiant le name-dropping frénétique et la farce molle. L’affect, l’être, l’émotion ont déserté ce cinéma résolument distancié, moins stimulant que maîtrisé. 4/6

Allez coucher ailleurs (Howard Hawks, 1949)
À la fin de la guerre, un officier français et sa collègue américaine, qui ne peuvent pas se sentir, se lancent sur les routes bavaroises pour une mission. Rapprochement des contraires, amour qui ne s’avoue pas, homme et femme en embrouille perpétuelle mais faits l’un pour l’autre… Refrain connu, expédié par Hawks pour en arriver au véritable plat de résistance. Soit, lorsque les deux tourtereaux veulent se marier, une satire burlesque de l’administration qui introduit des perturbations et des mésaventures fantaisistes autour de l’inversion des genres et de l’ambigüité sexuelle – car Cary Grant devra pour épouser sa promise se faire passer pour une dame, jusqu’au travestissement. On aurait tort de ne pas en (sou)rire, mais la comédie est bien plus inoffensive et prévisible que dévastatrice. 3/6

Le journal d’une fille perdue (G.W. Pabst, 1929)
Le réalisme bien particulier de Pabst trouve dans un expressionnisme contrôlé sa force d’accusation, mais aussi cette dimension trouble, ce goût séducteur de la misère qu’on pourrait qualifier de fantastique social. Son penchant pour les effets de clairs-obscurs et les ambiances singulières, au confluent des influences de Sternberg et Stroheim, se teinte d’une fascination pour le spectacle des aberrations qu’il dévoile. Louise Brooks est ici plus passive qu’active, mais sa seule présence semble changer le cours des évènements, tandis que le propos du cinéaste articule la dénonciation et la révolte d’un enjeu mélodramatique prononcé. Car la violence de son constat est indéniable : il est infiniment préférable pour une fille allemande de 1929 d’être dans un bordel que dans une maison de redressement. 4/6

Toni (Jean Renoir, 1935)
On a souvent répété à propos ce drame populaire dans la garrigue, sur laquelle Visconti travailla comme assistant, qu’il anticipa le néoréalisme italien. Tournant au présent, à un moment où la crise économique exacerbait la xénophobie, Renoir concrétise l’utopie cosmopolite du carton inaugural en employant des ouvriers italiens, espagnols et africains, qui s’unissent tous contre un sous-chef parigot, vantard, cruel et machiste. Derrière l’oppression exercée par la masse industrielle, il fait saigner les cœurs pris par la passion, récuse tout effet pittoresque, et suggère l’illusion d’un bonheur constamment repoussé par la fatalité. Une puissante tragédie méditerranéenne, avec quatuor de guitaristes corses en guise de chœur antique et grand viaduc ferroviaire comme ligne d’échappatoire impossible. 5/6

Sanjuro (Akira Kurosawa, 1962)
Suite des aventures du samouraï errant, encore meilleure que l’original. Engagé malgré lui dans un combat déséquilibré contre la corruption des puissants, notre héros évolue, brise les schémas de déférence à son égard tout en ayant le souci d’enseigner, fait alliance avec de jeunes et naïfs idéalistes car il partage leur colère. Mené tambour battant, le film avance par bifurcations et renversements, remodèle en permanence les analyses de ses enjeux, comme un jeu de stratégie en direct où il s’agit de faire marcher sa tête plutôt que ses bras. Derrière la légèreté du style et l’humour mordant des situations, c’est un éloge de la non-violence qui se profile (voir le massacre perpétré avec dégoût ou le combat final expédié par une lame vive dans un geyser de sang). Un excellent divertissement. 5/6


Et aussi :
Yol (Yilmaz Güney & Serif Gören, 1982) - 6/6
Le roman d'un tricheur (Sacha Guitry, 1936) - 5/6
La chambre bleue (Mathieu Amalric, 2014) - 5/6
The homesman (Tommy Lee Jones, 2014) - 4/6
La loi du milieu (Mike Hodges, 1971) - 4/6
L'île de Giovanni (Mizuho Nishikubo, 2013) - 4/6
The breakfast club (John Hughes, 1985) - 4/6
Une histoire de vent (Joris Ivens, 1988) - 4/6

Films des mois précédents :
Spoiler (cliquez pour afficher)
Avril 2014L’homme d’Aran (Robert Flaherty, 1934)
Mars 2014 - Terre en transe (Glauber Rocha, 1967)
Février 2014 - Minnie et Moskowitz (John Cassavetes, 1971)
Janvier 2014 - 12 years a slave (Steve McQueen, 2013)
Décembre 2013 - La jalousie (Philippe Garrel, 2013)
Novembre 2013 - Elle et lui (Leo McCarey, 1957)
Octobre 2013 - L'arbre aux sabots (Ermanno Olmi, 1978)
Septembre 2013 - Blue Jasmine (Woody Allen, 2013)
Août 2013 - La randonnée (Nicolas Roeg, 1971) Top 100
Juillet 2013 - Le monde d'Apu (Satyajit Ray, 1959)
Juin 2013 - Choses secrètes (Jean-Claude Brisseau, 2002)
Mai 2013 - Mud (Jeff Nichols, 2012)
Avril 2013 - Les espions (Fritz Lang, 1928)
Mars 2013 - Chronique d'un été (Jean Rouch & Edgar Morin, 1961)
Février 2013 - Le salon de musique (Satyajit Ray, 1958)
Janvier 2013 - L'heure suprême (Frank Borzage, 1927) Top 100
Décembre 2012 - Tabou (Miguel Gomes, 2012)
Novembre 2012 - Mark Dixon, détective (Otto Preminger, 1950)
Octobre 2012 - Point limite (Sidney Lumet, 1964)
Septembre 2012 - Scènes de la vie conjugale (Ingmar Bergman, 1973)
Août 2012 - Barberousse (Akira Kurosawa, 1965) Top 100
Juillet 2012 - Que le spectacle commence ! (Bob Fosse, 1979)
Juin 2012 - Pique-nique à Hanging Rock (Peter Weir, 1975)
Mai 2012 - Moonrise kingdom (Wes Anderson, 2012)
Avril 2012 - Seuls les anges ont des ailes (Howard Hawks, 1939) Top 100
Mars 2012 - L'intendant Sansho (Kenji Mizoguchi, 1954)
Février 2012 - L'ombre d'un doute (Alfred Hitchcock, 1943)
Janvier 2012 - Brève rencontre (David Lean, 1945)
Décembre 2011 - Je t'aime, je t'aime (Alain Resnais, 1968)
Novembre 2011 - L'homme à la caméra (Dziga Vertov, 1929) Top 100 & L'incompris (Luigi Comencini, 1966) Top 100
Octobre 2011 - Georgia (Arthur Penn, 1981)
Septembre 2011 - Voyage à Tokyo (Yasujiro Ozu, 1953)
Août 2011 - Super 8 (J.J. Abrams, 2011)
Juillet 2011 - L'ami de mon amie (Éric Rohmer, 1987)
Dernière édition par Thaddeus le 31 mai 14, 16:08, édité 14 fois.

Avatar de l’utilisateur
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Messages : 85989
Inscription : 12 avr. 03, 22:22
Localisation : Contrebandier à Moonfleet

Re: Votre film du mois de Mai 2014

Messagepar Jeremy Fox » 1 mai 14, 10:48

Mai 2014


Film du mois


Image


Films découverts, redécouverts ou revus (Hors competition) par ordre décroissant d'appréciation


* X-Men : Days of Future Past : Bryan Singer 2014 : 7.5/10
* En Quatrième vitesse (Kiss me Deadly) : Robert Aldrich 1955 : 7.5/10
* Eaux profondes : Michel Deville 1981 : 7.5/10

* Shrek : Andrew Adamson & Vickie Jenson 2001 : 7/10
* Game of Thrones / Saison 3 2013 : 7/10
* Game of Thrones / Saison 2 2012 : 7/10
* Harvey Milk : Gus Van Sant 2008 : 7/10
* X-Men : Le commencement (X-Men : First Class) : Matthew Vaughn 2011 : 7/10

* Quand la mer monte : Yolande Moreau & Gilles Porte 2004 : 6.5/10
* C'est arrivé à Naples (It started in Naples) : Melville Shavelson 1960 : 6.5/10
* Heat : Michael Mann 1993 : 6.5/10

* Péril en la demeure : Michel Deville 1985 : 6/10
* Shrek 2 : Andrew Adamson 2003 : 6/10
* Viens chez moi j'habite chez une copine : Patrice Leconte 1981 : 6/10
* Le Majordome (The Butler) : Lee Daniels 2013 : 6/10
* Thor : Kenneth Branagh 2011 : 6/10

* Frenzy : Alfred Hitchcock 1972 : 5.5/10
* Le Jour d'après (Day After Tomorrow) : Roland Emmerich 2004 : 5.5/10
* Lettre d'Iwo Jima (Letters from Iwo Jima) : Clint Eastwood 2006 : 5.5/10
* Mémoires de nos pères (Flags of our Fathers) : Clint Eastwood 2006 : 5.5/10
* Les Spécialistes : Patrice Leconte 1985 : 5.5/10

* A bord du Darjeeling Limited (The Darjeeling Limited) : Wes Anderson 2007 : 5/10
* Looking for Eric : Ken Loach 2009 : 5/10

* L'apollonide : Bertrand Bonello 2011 : 4.5/10

* Godzilla : Gareth Edwards 2014 : 4/10
* Après l'amour : Diane Kurys 1991 : 4/10
* Stupeur et tremblements : Alain Corneau 2002 : 4/10

* Le Magicien d'Oz (The Wizard of Oz) : Victor Fleming 1939 : 3.5/10
* The Last Command : Josef Von Sternberg 1928 : 3.5/10
* Moonrise Kingdom : Wes Anderson 2012 : 3.5/10

* La Vie aquatique (The Life Aquatic with Steve Zissou) : Wes Anderson 2004 : 3/10
* Les Sept mercenaires (The Magnificent Seven) : John Sturges 1960 : 3/10

* Les Tambours de la guerre (War Drums) : Reginald LeBorg 1957 : 1.5/10


Mes films du mois

Spoiler (cliquez pour afficher)
Mai 2005 : Je suis un évadé (I was a fugitive from a chain gang) : Mervyn LeRoy
Juin 2005 : Le Kid de Cincinatti (The Cincinatti Kid) : Norman Jewison
Juillet 2005 : Haute société (High society) : Charles Walters
Aout 2005 : De battre mon coeur s'est arrêté : Jacques Audiard
Septembre 2005 : La Charge des Tuniques Bleues (The last frontier) : Anthony Mann
Octobre 2005 : Tempête à Washington (Advise and consent) : Otto Preminger
Novembre 2005 : A.I. : Steven Spielberg
Décembre 2005 : Capitaine de Castille : Henry King
FILM DE L'ANNEE 2005 : A.I.
Janvier 2006 : Coups de feu dans la Sierra (Ride the High Country) : Sam Peckinpah
Février 2006 : Le Nouveau monde (The New World) : Terrence Malick
Mars 2006 : 42ème rue (42nd Street) : Lloyd Bacon
Avril 2006 : Pompoko : Isao Takahata
Mai 2006 : La Dernière caravane (The Last Wagon) : Delmer Daves
Juin 2006 : La Ville abandonnée (Yellow Sky) : William Wellman
Juillet 2006 : La Porte du paradis (Heaven's gate) : Michael Cimino
Août 2006 : L'Appat (The Naked Spur) : Anthony Mann
Septembre 2006 : Nuages d'été (Iwashigumo) : Mikio Naruse
Octobre 2006 : Assurance sur la mort (Double Indemnity) : Billy Wilder
Novembre 2006 : Nausicaa de la vallée du vent : Hayao Miyazaki
Décembre 2006 : Le Rebelle (The Fountainhead) : King Vidor
FILM DE L'ANNEE 2006 : LE NOUVEAU MONDE
Janvier 2007 : El Perdido (The Last Sunset) : Robert Aldrich
Février 2007 : L'homme de nulle part (Jubal) : Delmer Daves
Mars 2007 : Le Cheval de fer (The Iron Horse) : John Ford
Avril 2007 : Les Contes de Terremer : Goro Miyazaki
Mai 2007 : Le Passage du Canyon (Canyon Passage) : Jacques Tourneur
Juin 2007 : A History of Violence : David Cronenberg
Juillet 2007 : Steamboy : Katsuhiro Otomo
Aout 2007 : Le Mariage est pour demain (Tennessee's Partner): Allan Dwan
Septembre 2007 : Le Temps de l'Innocence (The Age of Innocence) : Martin Scorsese
Octobre 2007 : Sur la Piste des Comanches (Fort Dobbs) : Gordon Douglas
Novembre 2007 : Stars in My Crown : Jacques tourneur
Décembre 2007 : Liaisons secrètes (Strangers when we Meet) : Richard Quine
FILM DE L'ANNEE 2007 : LE PASSAGE DU CANYON
Janvier 2008 : La Flèche et le Flambeau (The Flame and the Arrow) : Jacques Tourneur
Février 2008 : No Country for Old Men : Joel et Ethan Coen
Mars 2008 : Retour à Howards End (Howards End) : James Ivory
Avril 2008 : La plus belle fille du monde (Billy Rose's Jumbo) : Charles Walters
Mai 2008 : L'Attaque de la malle-poste (Rawhide) : Henry Hathaway
Juin 2008 : La Brigade Héroïque (Saskatchewan) : Raoul Walsh
Juillet 2008 : Et au milieu coule une rivière (A River Runs Through It) : Robert Redford
Aout 2008 : La Peau d'un autre (Pete Kelly's Blues) : Jack Webb
Septembre 2008 : Amants et fils (Sons and Lovers) : Jack Cardiff
Octobre 2008 : The Great American Broadcast : Archie Mayo
Novembre 2008 : Bastogne (Battleground) : William Wellman
Décembre 2008 : La Chevauchée de la Vengeance (Ride Lonesome) : Budd Boetticher
FILM DE L'ANNEE 2008 : LA CHEVAUCHEE DE LA VENGEANCE
Janvier 2009 : La Nuit nous appartient (We Own the Night) : James Gray
Février 2009 : Lili : Charles Walters
Mars 2009 : La Montagne des neuf Spencer (Spencer's Moutain) : Delmer Daves
Avril 2009 : Papa Longues jambes (Daddy Long Legs) : Jean Negulesco
Mai 2009 : La Vie de Jésus : Bruno Dumont
Juin 2009 : Autant en emporte le vent : Victor Fleming
Juillet 2009 : Max et les ferrailleurs : Claude Sautet
Août 2009 : Inglourious Basterds : Quentin Tarantino
Septembre 2009 : La Complainte du sentier : Satyajit Ray
Octobre 2009 : Oliver : Carol Reed
Novembre 2009 : Tous les Matins du monde : Alain Corneau
Décembre 2009 : Ponyo sur la falaise : Hayao Myiazaki
FILM DE L'ANNEE 2009 : AUTANT EN EMPORTE LE VENT
Janvier 2010 : Le Mépris : Jean-Luc Godard
Février 2010 : La Princesse et la grenouille : John Musker et Ron Clements
Mars 2010 : Can Can : Walter Lang
Avril 2010 : Cabaret : Bob Fosse
Mai 2010 : L'accompagnatrice : Claude Miller
Juin 2010 : La Femme Défendue : Philippe Harel
Juillet 2010 : La Vie Moderne : Raymond Depardon
Aout 2010 : Les Incorruptibles : Brian De Palma
Septembre 2010 : La Meilleure façon de Marcher : Claude Miller
Octobre 2010 : La Harpe de Birmanie : Kon Ichikawa
Novembre 2010 : Bright Star : Jane Campion
Décembre 2010 : Raiponce : Nathan Greno et Byron Howards
FILM DE L'ANNEE 2010 : LE MEPRIS
Janvier 2011 : Breaking the Waves : Lars Von Trier
Février 2011 : Agora : Alejandro Amenabar
Mars 2011 : Lady Chatterley : Pascal Ferran
Avril 2001 : La Porte du Diable : Anthony Mann
Mai 2011 : Tomahawk : George Sherman
Juin 2011 : L'Echange : Clint Eastwood
Juillet 2011 : Les Plages d'Agnès : Agnès Varda
Août 2011 : Les Inconnus dans la ville : Richard Fleischer
Septembre 2011 : Melancholia : Lars Von Trier
Octobre 2011 : Aguirre, la colère de Dieu : Werner Herzog
Novembre 2011 : Le Gamin au vélo : Les Frères Dardenne
Décembre 2011 : Là-haut : Pete Docter
FILM DE L'ANNEE 2011 : LA PORTE DU DIABLE
Janvier 2012 : Tree of Life : Terrence Malick
Février 2012 : The Descendants : Alexander Payne
Mars 2012 : Joe Dakota : Richard Bartlett
Avril 2012 : L'heure d'été : Olivier Assayas
Mai 2012 : La forêt d'émeraude : John Boorman
Juin 2012 : Prometheus : Ridley Scott
Juillet 2012 : Wall-E : Andrew Stanton
Août 2012 : Polisse : Maïwenn
Septembre 2012 : The Artist : Michel Hazanavicius
Octobre 2012 : Antoine et Antoinette : Jacques Becker
Novembre 2012 : Quai des Brumes : Marcel Carné
Décembre 2012 : Empire du Soleil : Steven Spielberg
FILM DE L'ANNEE 2012 : THE DESCENDANTS
Janvier 2013 : Django Unchained : Quentin Tarantino
Février 2013 : Smoking / No Smoking : Alain Resnais
Mars 2013 : 4 mariages et un enterrement : Mike Newell
Avril 2013 : Les Bas-fonds New-yorkais : Samuel Fuller
Mai 2013 : La Dame et le toréador : Budd Boetticher
Juin 2013 : Quelques heures de printemps : Stéphane Brizé
Juillet 2013 : La Faute à Voltaire : Abdellatif Kechiche
Août 2013 : Un Mauvais fils : Claude Sautet
Septembre 2013 : Le Passé : Asghar Farhadi
Octobre 2013 : A la merveille : Terrence Malick
Novembre 2013 : La vie d'Adèle : Abdellatif Kechiche
Décembre 2013 : Before Sunset : Richard Linklater
FILM DE L'ANNEE 2013 : LA DAME ET LE TOREADOR
Janvier 2014 : La Comtesse : Julie Delpy
Février 2014 : Tel père tel fils : Hirokazu Kore-Eda
Mars 2014 : Zoulou : Cy Endfield
Avril 2014 : Captain America : Le Soldat de l'hiver : Anthony & Joe Russo
Mai 2014 : X-Men, Days of Future Past : Bryan Singer

Avatar de l’utilisateur
Rick Blaine
Howard Hughes
Messages : 17875
Inscription : 4 août 10, 13:53
Last.fm
Localisation : Paris

Re: Votre film du mois de Mai 2014

Messagepar Rick Blaine » 1 mai 14, 10:55

Mai 2014

Film du mois :

Image

Les révoltés de la cellule 11 (Don Siegel - 1954)


Films découverts ou redécouverts :

Les révoltés de la cellule 11 (Riot in Cell Block 11), de Don Siegel (1954) : 8,5/10

Des Hommes sans Loi (Lawless), de John Hillcoat (2012) : 8/10
Frenzy, d'Alfred Hitchcock (1972) : 8/10
Conte d'Automne, d'Eric Rohmer (1998) : 8/10
Le Loup de Wall Street (The Wolf of Wall Street), de Martin Scorsese (2013) : 8/10
Robin des Bois (Robin Hood), de Ridley Scott (2010) : 8/10

Pronto ad Uccidere, de Franco Prosperi (1976) : 7,5/10
Triple Agent, d'Eric Rohmer (2003) : 7,5/10

La Fleuve de la dernière chance (Smoke Signal), de Jerry Hopper (1955) : 7/10
La fiancée qui venait du froid, de Charles Nemes (1983) : 7/10
Par delà le bien et le mal (Good), de Vicente Amorim (2009) : 7/10
Alien, de Ridley Scott (1979) : 7/10

Zulu, de Jérôme Salle (2013) : 6,5/10
L'Anglaise et le Duc, d'Eric Rohmer (2001) : 6,5/10
Ma femme s'appelle reviens, de Patrice Leconte (1982) : 6,5/10

Les Brasiers de la colère (Out of the Furnace), de Scott Cooper (2013) : 6/10

Monsieur Grégoire s'évade, de Jacques Daniel-Norman (1946) : 5,5/10

The Proposition, de John Hillcoat (2005) : 5/10

La garce, de Christine Pascal (1984) : 4,5/10


Court-Métrages :

Fermière à Montfaucon, d'Eric Rohmer (1967) : 6,5/10


Documentaires :

L'homme et les Gouvernements, d'Eric Rohmer (1967) : 7,5/10


Films revus : Hors compétition :

Un Homme est Passé (Bad Day At Black Rock), de John Sturges (1955) : 10/10

La Loi du Milieu (Get Carter), de Mike Hodges (1971) : 9,5/10

Il Etait Une Fois Un Flic..., de Georges Lautner (1972) : 7,5/10

Films des mois précédents
Spoiler (cliquez pour afficher)
Août 2010 : Chantons sous la Pluie (Stanley Donen et Gene Kelly - 1952)
Septembre 2010 : Le Narcisse Noir (Michael Powell et Emeric Pressburger - 1947)
Octobre 2010 : Alexandre le Bienheureux (Yves Robert - 1968)
Novembre 2010 : Le Plongeon (Franck Perry - 1968)
Décembre 2010 : Quatorze Heures (Henry Hathaway - 1951)
FILM DE L'ANNEE 2010 : CHANTONS SOUS LA PLUIE
Janvier 2011 : Mon Homme Godfrey (Gregory La Cava - 1936)
Février 2011 : Le Mépris (Jean-Luc Godard - 1963)
Mars 2011 : Nous Voulons les Colonels (Mario Monicelli - 1974)
Avril 2011 : Huit Heures de Sursis (Carol Reed - 1947)
Mai 2011 : Five Star Final (Mervyn LeRoy - 1931)
Juin 2011 : Les Nuits de Chicago (Josef Von Sternberg - 1927)
Juillet 2011 : Ca Commence Aujourd'hui (Bertrand Tavernier - 1999)
Août 2011 : Baby Boy Frankie (Allen Baron - 1961)
Septembre 2011 : Du Plomb pour l'Inspecteur (Richard Quine - 1954)
Octobre 2011 : Le Rôdeur (Joseph Losey - 1951)
Novembre 2011 : Mes Chers Amis (Mario Monicelli - 1975)
Décembre 2011 : L’Aventure de Mme Muir (Joseph L. Mankiewicz - 1947)
FILM DE L'ANNEE 2011 : L'AVENTURE DE MME MUIR & LE MÉPRIS
Janvier 2012 : Les Ailes (William A. Wellman - 1927)
Fevrier 2012 : French Cancan (Jean Renoir - 1954)
Mars 2012 : Duel Dans La Sierra (George Sherman - 1958)
Avril 2012 : The Thing (John Carpenter - 1982)
Mai 2012 : Moonrise Kingdom (Wes Anderson - 2012)
Juin 2012 : Nightfall (Jacques Tourneur - 1957)
Juillet 2012 : La Porte du Diable (Anthony Mann - 1950)
Août 2012 : Dans ses Yeux (Juan Jose Campanella - 2009)
Septembre 2012 : Polisse (Maïwenn -2011)
Octobre 2012 : Les Bas Fonds New-Yorkais (Samuel Fuller -1961)
Novembre 2012 : Klute (Alan J. Pakula - 1971)
Décembre 2012 : ...All the Marbles (Robert Aldrich - 1981)
FILM DE L'ANNEE 2012 : NIGHTFALL
Janvier 2013 : Mafioso (Alberto Lattuada - 1962)
Février 2013 : The Yards (James Gray - 2000)
Mars 2013 : Les Inconnus dans la Ville (Richard Fleischer - 1955)
Avril 2013 : Le Conformiste (Bernardo Bertolucci - 1970)
Mai 2013 : Le Flambeur (Karel Reisz -1974)
Juin 2013 : La Maison des Etrangers (Joseph L. Mankiewicz - 1949)
Juillet 2013 : La dame et le toréador (Budd Boetticher - 1951)
Août 2013 : L'invaincu (Satyajit Ray - 1956)
Septembre 2013 : La Grande Ville (Satyajit Ray - 1963)
Octobre 2013 : La Belle Equipe (Julien Duvivier - 1936)
Novembre 2013 : Fanny & Alexandre (Ingmar Bergman - 1982)
Décembre 2013 : Le Démon des Armes (Joseph H. Lewis - 1949)
FILM DE L'ANNEE 2013 : LA GRANDE VILLE
Janvier 2014 : Drug War (Johnnie To - 2012)
Fevrier 2014 : Pauline A La Plage (Eric Rohmer - 1983)
Mars 2014 : Gravity (Alfonso Cuarón - 2013)
Avril 2014 : L'Invasion des profanateurs de sépultures (Don Siegel - 1956)
Dernière édition par Rick Blaine le 1 juin 14, 00:37, édité 26 fois.

Avatar de l’utilisateur
magobei
Assistant opérateur
Messages : 2538
Inscription : 11 sept. 07, 18:05

Re: Votre film du mois de Mai 2014

Messagepar magobei » 1 mai 14, 11:06

Film du mois:

(re-)découvertes / films revus / séries:

Deux jours, une nuit (Jean-Pierre Dardenne, Luc Dardenne, 2014) 7/10
Wake in Fright (Ted Kotcheff, 1971) 7/10
The Homesman (Tommy Lee Jones, 2014) 6.5/10
Lunch Hour (James Hill, 1961) 7.5/10
Anchorman 2: The Legend Continues (Adam McKay, 2013) 5/10
Pas son genre (Lucas Belvaux, 2014) 8/10
Get Carter (Mike Hodges, 1971) 8.5/10
Le plaisir (Max Ophüls, 1952) 6/10
Shameless s01 7/10
Porky's (Bob Clark, 1982) 6/10
X-Men: Days of Future Past (Bryan Singer (2014) 6/10
Prince Avalanche (David Gordon Green, 2013) 6.5/10
Godzilla (Gareth Edwards, 2014) 6/10
Blackbird (Jason Buxton, 2012) 8/10
Henry: Portrait of a Serial Killer (John McNaughton, 1986) 6.5/10
Dans la cour (Pierre Salvadori, 2014) 5/10
Tom à la ferme (Xavier Dolan, 2013) 7/10
Tokyo Family (Yôji Yamada, 2013) 6.5/10
Fading Gigolo (John Turturro, 2013) 6/10
Les fraises sauvages (Ingmar Bergman, 1957) 6.5/10
The Sorcerer (William Friedkin, 1977) 8/10
House of Cards s01 6.5/10

Mois précédents:
Spoiler (cliquez pour afficher)
Avril 2014
Mars 2014
Février 2014
Janvier 2014
Décembre 2013
Novembre 2013
Octobre 2013
Septembre 2013
Août 2013
Juillet 2013
Juin 2013
Mai 2013
Avril 2013
Mars 2013
Février 2013
Janvier 2013
Décembre 2012
Novembre 2012
Octobre 2012
Septembre 2012
Août 2012
Juillet 2012
Juin 2012
Mai 2012
Avril 2012
Mars 2012
Février 2012
Janvier 2012
Décembre 2011
Novembre 2011
Octobre 2011
Septembre 2011
Août 2011
Juillet 2011
Juin 2011
...
Avril 2011
Mars 2011
Février 2011
Janvier 2011
Dernière édition par magobei le 1 juin 14, 23:56, édité 23 fois.
Ça sera la restauration antédiluvienne de 2017 sortie chez Olive et Koch, mais avec un bitrate à 26Hz et du DNR à 36Mb comme toujours chez l'éditeur. Autant dire que l'image sera merdique. Mais je vais l'acheter, même si ça fera doublon avec le Olive, le Koch et le Indicator parce qu'il y a des STF - je n'en ai pas besoin, mais c'est important si on veut partager - et surtout la VF d'origine avec Henri Chalant qui double Rex Edwards qui joue l'indien qui se fait tuer sur la gauche à 40:23.

7swans
Nuits de Sheen...
Messages : 7214
Inscription : 17 févr. 06, 18:50

Re: Votre film du mois de Mai 2014

Messagepar 7swans » 1 mai 14, 11:14

Image

Découverts :
Labor Day (Last Days of Summer) - Jason Reitman : 6/10
Election (L'arriviste) - Alexander Payne : 3.5/10
The Thing - John Carpenter : 7/10
Grand Piano - Eugenio Mira : 6.5/10
Hit & Run - David Palmer, Dax Shepard : 4/10
Joe - David Gordon Green : 8/10
La Planète des Singes, les Origines - Rupert Wyatt : 3/10
La Chambre Bleue - Mathieu Amalric : 6.5/10
Maps to the Stars - David Cronenberg : 7/10
Adieu au Langage - Jean Luc Godard

Revus :
I'm Still Here - Casey Affleck : 7/10
The Inbetweeners Movie - Ben Palmer : 5/10


Séries TV :
The Americans (Saison 1) : 7.5/10
The Trip (Saison 2 : To Italy) : 6/10
SouthLAnd (Saison 2) : 7/10
SouthLAnd (Saison 3) : En Cours (6.5/10)

Séries TV Revues :
The West Wing (Saison 3) : 9/10
Dernière édition par 7swans le 27 mai 14, 19:55, édité 13 fois.
There's no such thing as adventure. There's no such thing as romance. There's only trouble and desire.

Avatar de l’utilisateur
Joe Wilson
Entier manceau
Messages : 5463
Inscription : 7 sept. 05, 13:49
Localisation : Entre Seine et Oise

Re: Votre film du mois de Mai 2014

Messagepar Joe Wilson » 1 mai 14, 11:16

Film du mois

Maria's Lovers, d'Andrei Konchalovsky



Films découverts

Maria's Lovers, d'Andrei Konchalovsky 8,5/10

Maps to the stars, de David Cronenberg 7/10

La fille de nulle part, de Jean-Claude Brisseau 6,5/10
The Lunchbox, de Ritesh Batra 6,5/10
La chambre bleue, de Mathieu Amalric 6,5/10

Deux jours, une nuit, de Luc & Jean-Pierre Dardenne 6/10
X-Men : Days of Future Past, de Bryan Singer 6/10

The Amazing Spiderman : le destin d'un héros, de Marc Webb 5/10

Grace de Monaco d' Olivier Dahan 3/10















Films revus

Capitaine Mystère, de Douglas Sirk 7/10



Films des mois précédents


Spoiler (cliquez pour afficher)
Novembre 2005 : La flibustière des Antilles (Jacques Tourneur)
Décembre 2005 : Le port de la drogue (Samuel Fuller)

Janvier 2006 : Le narcisse noir (Michael Powell/Emeric Pressburger)
Février 2006 : Le nouveau monde (Terrence Malick)
Mars 2006 : Le fleuve (Jean Renoir)
Avril 2006 : Colonel Blimp (Michael Powell/Emeric Pressburger)
Mai 2006 : De beaux lendemains (Atom Egoyan)
Juin 2006 : Ordet (Carl Theodor Dreyer)
Juillet 2006 : La prisonnière du désert (John Ford)
Août 2006 : Trois camarades (Frank Borzage)
Septembre 2006 : L'idiot (Akira Kurosawa)
Octobre 2006 : Raging bull (Martin Scorsese)
Novembre 2006 : Raining in the mountain (King Hu)
Décembre 2006 : La condition de l'homme (Masaki Kobayashi)

Janvier 2007 : Au service secret de sa Majesté (Peter Hunt)
Février 2007 : Lettres d'Iwo Jima (Clint Eastwood)
Mars 2007 : Les 13 tueurs (Eiichi Kudo)
Avril 2007 : Les tueurs (Robert Siodmak)
Mai 2007 : Il était une fois en Amérique (Sergio Leone)
Juin 2007 : L'impasse (Brian De Palma)
Juillet 2007 : Le jardin des Finzi Contini (Vittorio De Sica)
Août 2007 : Goyokin (Hideo Gosha)
Septembre 2007 : La dernière séance (Peter Bogdanovich)
Octobre 2007 : Requiem pour un massacre (Elem Klimov)
Novembre 2007 : Faux semblants (David Cronenberg)
Décembre 2007 : Mirage de la vie (Douglas Sirk)

Janvier 2008 : Le temps de l'innocence (Martin Scorsese)
Février 2008 : Assurance sur la mort (Billy Wilder)
Mars 2008 : Comme un torrent (Vicente Minnelli)
Avril 2008 : Stalker (Andrei Tarkovski)
Mai 2008 : Husbands (John Cassavetes)
Juin 2008 : La fille du désert (Raoul Walsh)
Juillet 2008 : La harpe de Birmanie (Kon Ichikawa)
Août 2008 : Seuls les anges ont des ailes (Howard Hawks)
Septembre 2008 : Entre le ciel et l'enfer (Akira Kurosawa)
Octobre 2008 : The Swimmer (Frank Perry)
Novembre 2008 : Two lovers (James Gray)
Décembre 2008 : Demain est un autre jour (Douglas Sirk)

Janvier 2009 : Opening night (John Cassavetes)
Février 2009 : Casino (Martin Scorsese)
Mars 2009 : Distant voices, still lives (Terence Davies)
Avril 2009 : A bout de course (Sidney Lumet)
Mai 2009 : Monika (Ingmar Bergman)
Juin 2009 : Les deux anglaises et le continent (François Truffaut)
Juillet 2009 : Le plaisir (Max Ophüls)
Août 2009 : Le conformiste (Bernardo Bertolucci)
Septembre 2009 : Le monde d'Apu (Satyajit Ray)
Octobre 2009 : Il était une fois la révolution (Sergio Leone)
Novembre 2009 : Vincere (Marco Bellochio)
Décembre 2009 : Tetro (Francis Ford Coppola)

Janvier 2010 : L'adieu aux armes (Frank Borzage)
Février 2010 : Mademoiselle Oyû (Kenji Mizoguchi)
Mars 2010 : The house of mirth (Terence Davies)
Avril 2010 : Henry V (Kenneth Branagh)
Mai 2010 : Le mépris (Jean-Luc Godard)
Juin 2010 : La peau douce (François Truffaut)
Juillet 2010 : Tous les autres s'appellent Ali (Rainer Werner Fassbinder)
Août 2010 : Le visage d'un autre (Hiroshi Teshigahara)
Septembre 2010 : Le rebelle (King Vidor)
Octobre 2010 : Mystères de Lisbonne (Raoul Ruiz)
Novembre 2010 : Nostalgie de la lumière (Patricio Guzman)
Décembre 2010 : L'ange de la rue (Frank Borzage)

Janvier 2011 : Les affameurs (Anthony Mann)
Février 2011 : Fanny et Alexandre (Ingmar Bergman)
Mars 2011 : Les contes de la lune vague après la pluie (Kenji Mizoguchi)
Avril 2011 : Le roi Lear (Grigori Kozintsev)
Mai 2011 : The tree of life (Terrence Malick)
Juin 2011 : Pandora (Albert Lewin)
Juillet 2011 : Le guépard (Luchino Visconti)
Août 2011 : Melancholia (Lars Von Trier)
Septembre 2011 : L'Apollonide, souvenirs de la maison close (Bertrand Bonello)
Octobre 2011 : Portrait de femme (Jane Campion)
Novembre 2011 : Shame (Steve McQueen)
Décembre 2011 : The bitter tea of General Yen (Frank Capra)

Janvier 2012 : Wichita (Jacques Tourneur)
Février 2012 : La vengeance d'un acteur (Kon Ichikawa)
Mars 2012 : Martha Marcy May Marlene (Sean Durkin)
Avril 2012 : Stars in my crown (Jacques Tourneur)
Mai 2012 : Coups de feu dans la Sierra (Sam Peckinpah)
Juin 2012 : The Deep Blue Sea (Terence Davies)
Juillet 2012 : L'Emploi (Ermanno Olmi)
Août 2012 : A propos d'Elly (Asghar Farhadi)
Septembre 2012 : Les Enfants Loups, Ame § Yuki (Mamoru Hosoda)
Octobre 2012 : La maman et la putain (Jean Eustache)
Novembre 2012 : The Adjuster (Atom Egoyan)
Décembre 2012 : Tabou (Miguel Gomes)

Janvier 2013 : Le maître, la maîtresse et l'esclave (Abrar Alvi)
Février 2013 : Printemps tardif (Yasujiro Ozu)
Mars 2013 : Calle mayor (Juan Antonio Bardem)
Avril 2013 : A la merveille (Terrence Malick)
Mai 2013 : Mud (Jeff Nichols)
Juin 2013 : Sayat Nova (Sergei Paradjanov)
Juillet 2013 : Fin d'automne (Yasujiro Ozu)
Août 2013 : La Fugue (Arthur Penn)
Septembre 2013 : Jimmy P. (Arnaud Desplechin)
Octobre 2013 : La Vie d'Adèle (Abdellatif Kechiche)
Novembre 2013 : The Immigrant (James Gray)
Décembre 2013 : Trilogie My Childhood/My Ain Folk/My Way Home (Bill Douglas)

Janvier 2014 : Prospero's Books (Peter Greenaway)
Février 2014 : Mark Dixon, détective (Otto Preminger)
Mars 2014 : Lettre d'une inconnue (Max Ophüls)
Avril 2014 : Les plus belles années de notre vie (William Wyler)
Dernière édition par Joe Wilson le 1 juin 14, 17:35, édité 3 fois.
Image

Avatar de l’utilisateur
daniel gregg
Producteur Exécutif
Messages : 7073
Inscription : 23 févr. 04, 23:31

Re: Votre film du mois de Mai 2014

Messagepar daniel gregg » 1 mai 14, 11:27

Mai 2014



Film du mois

Image


-The tin star (Du sang dans le désert) : A.Mann (1957)- 8/10

-Retour à la vie : H-G. Clouzot, A. Cayatte, G. Lampin, J. Dréville (1948)- 7.5/10

-Bhowani junction (La croisée des destins) : G.Cukor (1956)- 7/10
-A boy named Charlie Brown : B. Melendez (1969)- 7/10

-Les galettes de Pont-Aven : J.Séria (1975)- 6.5/10

-Ames perdues (Anima persa) : D.Risi (1976)- 6/10

-Scandale aux champs-elysées : R.Blanc (1948)- 5.5/10

-Her : S.Jonze (2014)- 5/10

-Les grandes vacances : J.Girault (1967)- 4/10
-Supergrave : G.Mottola (2007)- 4/10





Films revus
Films redécouverts


Mois précédents

Spoiler (cliquez pour afficher)
Mai 2011 : The Frenchman's creek de M.Leisen
Juin 2011 : Run for cover de N.Ray
Juillet 2011 : Manhandled de A.Dwan
Aout 2011 : Une séparation de A.Fahradi
Septembre 2011 : Apache drums d'H.Fregonese
Octobre 2011 : The Prowler de J.Losey
Novembre 2011 : The red shoes de M.Powell
Décembre 2011 : La tour des sept bossus d'E.Neville

Janvier 2012 : La merditude des choses de F.V. Groeningen
Février 2012 : Les Misérables de R.Bernard
Mars 2012 : Waterloo bridge de M.Le Roy
Avril 2012 : Flesh and the devil de C.Brown
Mai 2012 : Moonrise kingdom de Wes Anderson
Juin 2012 : Harold and Maud de H.Hashby
Juillet 2012 : About Schmidt d'A.Payne
Aout 2012 : Keeper of the flame de G.Cukor
Septembre 2012 : Schlussakkord de D.Sirk
Octobre 2012 : Una giornata particolare d'E.Scola
Novembre 2012 : Pattes blanches de J.Grémillon
Décembre 2012 : The day the earth caught fire de V.Guest

Janvier 2013 : Mafioso d'A.Lattuada
Février 2013 : La nuit de Varennes d'E.Scola
Mars 2013 : Primo amore de Dino Risi
Avril 2013 : Artists and models de Frank Tashlin
Mai 2013 : The bullfighter and the lady de Budd Boetticher
Juin 2013 : Le visiteur de J.Dréville
Juillet 2013 : The yards de J.Gray
Aout 2013 : Lazybones de F.Borzage
Septembre 2013 : Printemps tardif de Y.Ozu
Octobre 2013 : Les croix de bois de R.Bernard
Novembre 2013 : Faubourg Montmartre de R.Bernard
Décembre 2013 : My childhood/My ain folk/ My way home de Bill Douglas

Janvier 2014 : The big parade de King Vidor
Février 2014 : Un dimanche à la campagne de Bertrand Tavernier
Mars 2014 : Charley Varrick de Don Siegel
Avril 2014 : Pather Panchali (La complainte du sentier) de Satyajit Ray
Dernière édition par daniel gregg le 9 mai 14, 17:06, édité 8 fois.

Avatar de l’utilisateur
Joshua Baskin
ambidextre godardien
Messages : 8653
Inscription : 13 avr. 03, 20:28
Localisation : A la recherche de Zoltar

Re: Votre film du mois de Mai 2014

Messagepar Joshua Baskin » 1 mai 14, 11:47

Mars 2014

Film du mois

Films découverts

Violette et François (Jacques Rouffio) : 8/10
La poison (Sacha Guitry) : 8/10
White Material (Claire Denis) : 8/10
Food Matters (Carlo Ledesma & James Colquhoun) : 8/10
Enemy (Denis Villeneuve) : 7,5/10
Non-Stop (Jaume Collet-Serra) : 7/10
Anchorman 2 : the legend continues (Adam McKay) : 7/10
I want to go home (Alain Resnais) : 7/10
Verboten! (Samuel Fuller) : 7/10
Une poignée de neige (Fred Zinneman) : 7/10
The last performance (Paul Fejos) : 6,5/10
L'homme qui tua la peur (Martin Ritt) : 6,5/10
Crazy Stupid Love (Glenn Ficarra & John Requa) : 6,5/10
Les pionniers de la Western Union (Fritz Lang) : 6/10
Poussière d'ange (Edouard Niermans) : 6/10
Joe (David Gordon Green) : 6/10
J'ai vécu l'enfer de Corée (Samuel Fuller) : 6/10
The navigator (Buster Keaton) : 6/10
La grande nuit (Joseph Losey) : 6/10
Pinky (Elia Kazan) : 5,5/10
The Woman (Lucky McKee) : 5,5/10
La Garce (Christine Pascal) : 5,5/10
La maison de la radio (Nicolas Philibert) : 5,5/10
Sans espoir de retour (Samuel Fuller) : 5/10
Welcome to New-York (Abel Ferrara) : 5/10
Bodyguard (Richard Fleisher) : 5/10
Broadway (Paul Fejos) : 4/10
The magus (Guy Green) : 4/10
The monuments Men (George Clooney) : 3,5/10
Yves Saint-Laurent (Jalil Lespert) : 3/10
Jamais le premier soir (Melissa Drigeard) : 2/10
La bande à Bonnot (Philippe Fourastié) : 2/10
Angélique (Ariel Zeitoun) : 2/10

Films revus

Sorcerer (William Friedkin) : 10/10
Alice au pays des merveilles (Hamilton Luske & Clyde Geronimi) : 7/10
Grosse point Blank (George Armitage) : 6/10
Dernière édition par Joshua Baskin le 29 mai 14, 18:04, édité 35 fois.

Avatar de l’utilisateur
Best
Réalisateur de seconde équipe
Messages : 5579
Inscription : 9 août 04, 13:47
Localisation : 742 Evergreen Terrace, Springfield

Re: Votre film du mois de Mai 2014

Messagepar Best » 1 mai 14, 12:27

Mai 2014

Film du mois

Her (Spike Jonze)

Image


Films découverts (Re)

Manhattan melodrama (W.S. Van Dyke) 8,5/10
12 years a slave (Steve McQueen) 8/10
X-Men : Days of Future Past (Bryan Singer) 8/10
Deux jours, une nuit (Jean-Pierre Dardenne, Luc Dardenne) 8/10
Godzilla (Gareth Edwards) 7,5/10
L'île de Giovanni (Mizuho Nishikubo) 7,5/10
Philomena (Stephen Frears) 7/10
Maléfique (Robert Stromberg) 6,5/10
Le Promeneur d'oiseau (Philippe Muyl) 6/10
Patéma et le monde inversé (Yasuhiro Yoshiura) 6/10
Qu'est-ce qu'on a fait au Bon Dieu ? (Philippe de Chauveron) 6/10
The Amazing Spider-Man : le destin d'un Héros (Marc Webb) 5,5/10
Le manoir magique (Ben Strassen, Jérémie Degruson) 5,5/10


Films revus (Hors compétition)

Skyfall (Sam Mendes) 9/10
X-Men : Days of Future Past (Bryan Singer) 8/10
Man of steel (Zack Snyder) 8/10
Star Trek Into Darkness (J.J. Abrams) 8/10
Excalibur, l'épée magique (Frederik Du Chau) 7,5/10
La reine des neiges (Chris Buck, Jennifer Lee) 7,5/10
Epic : la bataille du royaume secret (Chris Wedge) 7/10
Monstres contre Aliens (Rob Letterman, Conrad Vernon) 7/10
X-Men Origins: Wolverine (Gavin Hood) 5/10



Notation

10/10 : Je suis en extase
9,5/10 : Je suis aux anges
9/10 : Je jubile
8,5/10 : J'adore
8/10 : J'aime beaucoup
7,5/10 : J'aime
7/10 : J'aime bien
6,5/10 : J'aime assez
6/10 : J'aime moyennement
5,5/10 : J'aime sans plus
5/10 : Entre deux eaux
4/10 : Je n'aime pas vraiment
3/10 : Je n'aime pas
2/10 : Je n'aime pas du tout
1/10 : Je déteste
0/10 : Où est mon pulvérisateur ?


Mes films du mois de Mai 2005 à Avril 2014

Spoiler (cliquez pour afficher)
ImageImageImageImageImageImage
ImageImageImageImageImageImage
ImageImageImageImageImageImageImageImage
ImageImageImageImageImageImageImageImage
ImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImage
ImageImageImageImageImageImageImageImage
ImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImage
ImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImage
ImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImage
Dernière édition par Best le 31 mai 14, 23:28, édité 21 fois.

Avatar de l’utilisateur
feb
I want to be alone with Garbo
Messages : 8546
Inscription : 4 nov. 10, 07:47
Localisation : San Galgano

Re: Votre film du mois de Mai 2014

Messagepar feb » 1 mai 14, 13:31

Mai 2014

Image

Films vus (*revus)

A bout de course - Sidney Lumet (1988) - 9
Lonesome - Paul Fejos (1928) - 9
Les liaisons dangereuses - Stephen Frears (1988) - 8,5
*Les fraises sauvages - Ingmar Bergman (1957) - 8,5
*Indiana Jones et la dernière croisade - Steven Spielberg (1989) - 8
Love Me Tonight - Rouben Mamoulian (1932) - 8
Monsieur Lazhar - Philippe Falardeau (2011) - 7,5
The Winning of Barbara Worth - Henry King (1926) - 7,5
Monte Cristo - Emmett J. Flynn (1922) - 7,5
Josey Wales hors-la-loi - Clint Eastwood (1976) - 7,5
Melancholia - Lars von Trier (2011) - 7,5
Bardelys the Magnificent - King Vidor (1926) - 7,5
Thief - Michael Mann (1981) - 7
Le marquis de Saint-Evremond - Jack Conway (1935) - 7
3 Bad Men - John Ford (1926) - 7
Zatôichi - Takeshi Kitano (2003) - 7
*Permis de tuer - John Glen (1989) - 7
*Goldfinger - Guy Hamilton (1964) - 7
Saraband - Ingmar Bergman (2003) - 7
L'Homme des Hautes Plaines - Clint Eastwood (1973) - 7
Kuzco, l'empereur mégalo - Mark Dindal (2000) - 7
Godzilla - Gareth Edwards - 6,5
La guerre des mondes - Steven Spielberg (2005) - 6,5
World War Z - Marc Forster (2013) - 6,5
The Pride of the Yankees - Sam Wood (1942) - 6,5
Where East Is East - Tod Browning (1929) - 6,5
47 Ronin - Carl Rinsch (2013) - 6,5
*L'homme au pistolet d'or - Guy Hamilton (1974) - 6
Le masque de l'araignée - Lee Tamahori (2001) - 6
Don Juan - Alan Crosland (1926) - 6
Don Q, son of Zorro - Donald Crisp (1925) - 6
West of Zanzibar - Tod Browning (1928) - 6
We're Not Dressing - Norman Taurog (1934) - 6
Alice n'est plus ici - Martin Scorsese (1974) - 6
RoboCop - José Padilha (2014) - 6
Mauvaise graine - Billy Wilder, Alexander Esway (1934) - 5,5
A Lady Takes a Chance - William A. Seiter (1943) - 5,5
The Mark of Zorro - Fred Niblo (1920) - 5
*Le contrat - John Irvin (1986) - 5
3 Days to Kill - McG (2014) - 4
Pompéi - Paul W.S. Anderson (2014) - 3
La légende d'Hercule - Renny Harlin (2014) - 2

***
Veep (S3) (2014) - en cours
Generation Kill (2008) - 7,5

Films des mois précédents
Spoiler (cliquez pour afficher)
Aout 2010 : French Cancan - Jean Renoir
Septembre 2010 : Peter Ibbetson - Henry Hathaway
Octobre 2010 : Psycho - Alfred Hitchcock
Novembre 2010 : Lonely are the brave - David Miller
Décembre 2010 : Yellow Sky - William A. Wellman
Janvier 2011 : The Quiet man - John Ford
Février 2011 : Souvenirs goutte à goutte (Omohide Poro Poro) - Isao Takahata
Mars 2011 : White Heat - Raoul Walsh
Avril 2011 : Ball of fire - Howard Hawks
Mai 2011 : A Woman's Face - George Cukor
Juin 2011 : Scaramouche - George Sidney
Juillet 2011 : They were expendable - John Ford
Aout 2011 : Love - Edmund Goulding
Septembre 2011 : The Ox-Bow Incident - William A. Wellman
Octobre 2011 : The Artist - Michel Hazanavicius
Novembre 2011 : The Unknown - Tod Browning
Décembre 2011 : Je suis un évadé - Mervyn LeRoy
Janvier 2012 : Garbo talks - Sidney Lumet
Février 2012 : À l'Ouest, rien de nouveau - Lewis Milestone
Mars 2012 : Convoi de femmes - William A. Wellman
Avril 2012 : To Be or Not to Be - Ernst Lubitsch
Mai 2012 : The Single Standard - John S. Robertson
Juin 2012 : The Docks of New York - Josef von Sternberg
Juillet 2012 : Gentleman Jim - Raoul Walsh
Aout 2012 : La Chevauchée des bannis - André De Toth
Septembre 2012 : Fast Workers - Tod Browning
Octobre 2012 : The Patsy - King Vidor
Novembre 2012 : Skyfall - Sam Mendes
Décembre 2012 : X
Janvier 2013 : A Woman of Affairs - Clarence Brown
Février 2013 : X
Mars 2013 : Mirage - Edward Dmytryk
Avril 2013 : Le Miroir - Andreï Tarkovski
Mai 2013 : Nostalghia - Andreï Tarkovski
Juin 2013 : La Grande Guerre - Mario Monicelli
Juillet 2013 : Underworld - Josef von Sternberg
Aout 2013 : The Last Picture Show - Peter Bogdanovich
Septembre 2013 : The Apartment - Billy Wilder
Octobre 2013 : Fail-Safe - Sidney Lumet
Novembre 2013 : Cris et Chuchotements - Ingmar Bergman
Décembre 2013 : La Source + Les Fraises Sauvages - Ingmar Bergman
Janvier 2014 : Happiness Therapy - David O. Russell + Manhattan - Woody Allen
Février 2014 : Hunger - Steve McQueen
Mars 2014 : Persona - Ingmar Bergman
Avril 2014 : The Last Command - Josef von Sternberg
Dernière édition par feb le 28 mai 14, 22:21, édité 42 fois.
ed a écrit :Portrait de la jeune fille en feu
L'un des films les plus rigoureux, scénaristiquement et formellement, qu'il m'ait été donné de voir depuis longtemps (...)

Avatar de l’utilisateur
Zeldoune
Machino
Messages : 1131
Inscription : 29 déc. 10, 12:24

Re: Votre film du mois de Mai 2014

Messagepar Zeldoune » 1 mai 14, 14:17

Mai 2014

Film du mois :

Image

Land des Schweigens und der Dunkelheit (Le Pays du silence et de l'obscurité) - W.Herzog, 1971 : 9/10

Films découverts :

King Kong - P.Jackson, 2005 : 8/10
Joe - D.Gordon Green, 2013 : 7,5/10
Tom à la ferme - X.Dolan, 2013 : 5/10
Evangerion shin gekijôban: Ha (Evangelion 2.0 : You Can (Not) Advance) - Masayuki, K.Tsurumaki, 2009 : 7,5/10
Evangerion shin gekijôban: Kyu (Evangelion 3.0 : You Can (Not) Redo) - Masayuki, K.Tsurumaki, 2012 : 4/10
La migliore offerta (The Best Offer) - G.Tornatore, 2013 : 7/10
Herakles - W.Herzog, 1962 : 5/10
Lebenszeichen (Signes de vie) - W.Herzog, 1968 : 7/10
Is the Man Who Is Tall Happy?: An Animated Conversation with Noam Chomsky (Conversation animée avec Noam Chomsky) - M.Gondry, 2013 : 7/10
Night Moves - K.Reichardt, 2013 : 6,5/10
The Jazz Singer (Le Chanteur de jazz) - A.Crosland, 1927 : 5,5/10
Letzte Worte (Dernières paroles) - W.Herzog, 1968 : 6/10
Auch Zwerge haben klein angefangen (Les nains aussi ont commencé petits) - W.Herzog, 1970 : 7/10
3x3D - J-L.Godard, P.Greenaway, E.Pêra, 2013 : 2/10
Anchorman 2 - The Legend continues - A.McKay, 2013 : 6,5/10
The Amazing Spider-Man 2 - M.Webb, 2014 : 4/10
Fata Morgana - W.Herzog, 1971 : 8/10
Labor day (Last Days of summer) - J.Reitman, 2013 : 6/10
Red Riding: In the Year of Our Lord 1974 - J.Jarrold, 2009 : 7/10
Red Riding: In the Year of Our Lord 1980 - J.Marsh, 2009 : 7/10
Red Riding: In the Year of Our Lord 1983 - A.Tucker, 2009 : 7/10
La Chambre Bleue - M.Amalric, 2014 : 6,5/10
Die große Ekstase des Bildschnitzers Steiner (La Grande extase du sculpter sur bois Steiner) - W.Herzog, 1974 : 8/10
Herz aus Glas (Cœur de verre) - W.Herzog, 1976 : 7/10
Godzilla - G.Edwards, 2014 : 8/10
X-Men: Days of Future Past - B.Synger, 2014 : 8/10
Deux jours, une nuit - J-P&L.Dardenne, 2014 : 6,5/10
Adieu au langage - J-L.Godard, 2014 : 6/10
Maps to the Stars - D.Cronenberg, 2014 : 5/10

Films revus :

Ratatouille - B.Bird, 2007 : 8/10
The Tragedy of Othello: The Moor of Venice (Othello) - O.Welles, 1952 : 10/10
The Abyss - J.Cameron, 1989 : 9/10
Jeder für sich und Gott gegen alle (L'Enigme de Kaspar Hauser) - 1974 : 10/10
Flesh+Blood (La Chair et le sang) - P.Verhoeven, 1985 : 9/10
Robocop - P.Verhoeven, 1987 : 9/10
Starship Troopers - P.Verhoeven, 1997 : 9/10
La Dolce Vita - F.Fellini, 1960 : 8/10
Banshun (Printemps tardif) - Y.Ozu, 1949 : 10/10
Dernière édition par Zeldoune le 2 juin 14, 00:54, édité 5 fois.

Avatar de l’utilisateur
Père Jules
Quizz à nos dépendances
Messages : 14736
Inscription : 30 mars 09, 20:11

Re: Votre film du mois de Mai 2014

Messagepar Père Jules » 1 mai 14, 14:20

Mai 2014
(41 films vus, revus et redécouverts)

Image

La reine Margot (Patrice Chéreau, 1994) Image
Macadam à deux voies (Monte Hellman, 1971) Image
Alice n'est plus ici (Martin Scorsese, 1974) Image
Au nom du peuple italien (Dino Risi, 1971) Image
The Mission (Johnnie To, 1999) Image
Boxcar Bertha (Martin Scorsese, 1972) Image
La baron de crac (Karel Zeman, 1962) Image
Le chant du styrène (Alain Resnais, 1958) Image
Enemy (Denis Villeneuve, 2013) Image
La mort a pondu un œuf (Giulio Questi, 1968) Image
Maîtresse (Barbet Schroeder, 1975) Image
Le Havre (Aki Kaurismäki, 2011) Image
Princess Bride (Rob Reiner, 1987) Image
Polytechnique (Denis Villeneuve, 2009) Image
Joe (David Gordon Green, 2013) Image
Le moustachu (Dominique Chaussois, 1987) Image
Toute la mémoire du monde (Alain Resnais, 1958) Image
La baie sanglante (Mario Bava, 1971) Image
Vivre sa vie (Jean-Luc Godard, 1962) Image
Koyaanisqatsi (Godfrey Reggio, 1982) Image
Dreamscape (Joseph Ruben, 1984) Image
Arizona Bill (Mario Bava, 1964) Image
La planète des vampires (Mario Bava, 1965) Image
Welcome to New York (Abel Ferrara, 2014) Image
Les vécés étaient fermés de l'intérieur (Patrice Leconte, 1976) Image
Effraction (Daniel Duval, 1983) Image
Le soleil des voyous (Jean Delannoy, 1967) Image
Signes (M. Night Shyamalan, 2002) Image
France société anonyme (Alain Corneau, 1974) Image
L'attaque de la femme de 50 pieds (Nathan Juran, 1958) Image
Le bénévole (Jean-Pierre Mocky, 2006) Image



Cycle Michel Deville

Eaux profondes (Michel Deville, 1981) Image
Le dossier 51 (Michel Deville, 1978) Image
Les petites demoiselles (Michel Deville, 1964) Image
Le paltoquet (Michel Deville, 1986) Image
L'ours et la poupée (Michel Deville, 1970) Image
La femme en bleu (Michel Deville, 1973) Image
Bye Bye Barbara (Michel Deville, 1969) Image
L'appartement des filles (Michel Deville, 1963) Image
La petite bande (Michel Deville, 1983) Image
Aux petits bonheurs (Michel Deville, 1994) Image


Mes films du mois

Spoiler (cliquez pour afficher)
Avril 2014: Vincent, François, Paul... et les autres (Claude Sautet, 1974)
Mars 2014: Nashville (Robert Altman, 1975)
Février 2014: Les chiens de paille (Sam Peckinpah, 1971)
Janvier 2014: Blow Out (Brian De Palma, 1981)

Décembre 2013: Le joli mai (Chris Marker & Pierre Lhomme, 1963)
Novembre 2013: Les quatre cents coups (François Truffaut, 1959)
Octobre 2013: Short Cuts (Robert Altman, 1993)
Septembre 2013: Ludwig ou le crépuscule des dieux (Luchino Visconti, 1972)
Août 2013: Hôtel Terminus (Marcel Ophuls, 1988)
Juillet 2013: Mulholland Drive (David Lynch, 2001)
Juin 2013: Douce (Claude Autant-Lara, 1943)
Mai 2013: Le conformiste (Bernardo Bertolucci, 1970)
Avril 2013: Plein soleil (René Clément, 1960)
Mars 2013: La balade sauvage (Terrence Malick, 1973)
Février 2013: Micki & Maude (Blake Edwards, 1984)
Janvier 2013: Chut, chut, chère Charlotte (Robert Aldrich, 1964)

Décembre 2012: Qu'est-ce que maman comprend à l'amour ? (Vincente Minnelli, 1958)
Novembre 2012: Deux filles au tapis (Robert Aldrich, 1981)
Octobre 2012: Fureur apache (Robert Aldrich, 1972)
Septembre 2012: La fugue (Arthur Penn, 1975)
Août 2012: Ascenseur pour l'échafaud (Louis Malle, 1958)
Juillet 2012: S.O.B. (Blake Edwards, 1981)
Juin 2012: Coup de torchon (Bertrand Tavernier, 1981)
Mai 2012: L.627 (Bertrand Tavernier, 1992)
Avril 2012: A vingt-trois pas du mystère (Henry Hathaway, 1956)
Mars 2012: Guêpier pour trois abeilles (Joseph L. Mankiewicz, 1967)
Février 2012: Fat City (John Huston, 1972)
Janvier 2012: Macbeth (Roman Polanski, 1971)

Décembre 2011: Deep End (Jerzy Skolimowski, 1970)
Novembre 2011: Les chaussons rouges (Michael Powell & Emeric Pressburger, 1948)
Octobre 2011: Sous le soleil de Satan (Maurice Pialat, 1987)
Septembre 2011: Antoine et Antoinette (Jacques Becker, 1947)
Août 2011: Sherlock Jr. (Buster Keaton, 1924)
Juillet 2011: Le couteau dans l'eau (Roman Polanski, 1962)
Dernière édition par Père Jules le 2 juin 14, 22:15, édité 27 fois.

Avatar de l’utilisateur
Kevin95
Footix Ier
Messages : 17633
Inscription : 24 oct. 04, 16:51
Localisation : Devine !

Re: Votre film du mois de Mai 2014

Messagepar Kevin95 » 1 mai 14, 15:05

Mai 2014

Film du mois :

Image

Liste des films découverts (ou presque) :

    Heroes of the East (Chia-Liang Liu, 1978) Image
    Le Fils préféré (Nicole Garcia, 1994) Image
    Timebomb (Avi Nesher, 1991) Image
    Milano violenta (Mario Caiano, 1976) Image
    Péril en la demeure (Michel Deville, 1985) Image
    The Other (Robert Mulligan, 1972) Image
    Lo chiamavano Bulldozer (Michele Lupo, 1978) Image
    Tommy (Ken Russell, 1975) Image
    L'Homme de nulle part (Pierre Chenal, 1937) Image
    Executive Decision (Stuart Baird, 1996) Image


Liste des films revisionnés :

    Doctor Zhivago (David Lean, 1965) Image
    Les Barbouzes (Georges Lautner, 1964) Image
    L'Enfant (Jean-Pierre Dardenne & Luc Dardenne, 2005) Image
    La Guerre du feu (Jean-Jacques Annaud, 1981) Image
    Les Acteurs (Bertrand Blier, 2000) Image
Dernière édition par Kevin95 le 1 juin 14, 14:29, édité 10 fois.
Les deux fléaux qui menacent l'humanité sont le désordre et l'ordre. La corruption me dégoûte, la vertu me donne le frisson. (Michel Audiard)

Avatar de l’utilisateur
gnome
Iiiiiiil est des nôôôôtres
Messages : 18181
Inscription : 26 déc. 04, 18:31
Localisation : sleeping in the midday sun...

Re: Votre film du mois de Mai 2014

Messagepar gnome » 1 mai 14, 16:22

Films du mois : Février 2014

Film du mois
Image
Leaving Las Vegas.

Les films vus (par ordre décroissant de préférence) - Les redécouvertes - Les films revus


Image Chef d'oeuvre !!!
Image On est vraiment pas loin de la masterpiece!
- Leaving Las Vegas (Mike Figgis) 9/10
Une redécouverte déchirante. Shue et Cage sont phénoménaux. Film du mois.

Image Excellent !
- L'obsédé (William Wyler) 8/10 DVD VO

Image Tout à fait honorable
- This must be the place (Paolo Sorrentino) 6.5-7/10 TV VF
Sur papier, ça avait tout pour plaire. Un casting de choix, une chouette histoire... Et au final, on a un film assez poussif (la faute peut-être à la VF) aussi ralenti que Sean Penn mais qui réserve malgré tout quelques très belle scènes tant dans l'émotion que dans la comédie comme cette rencontre avec la petite fille du bourreau nazi. Mais on reste sur sa faim. La première demi-heure présente des personnages dont on ne saura plus rien par après. Le périple aux US est amusant notamment grâce au chasseur de nazis incarné par Judd Hirsh mais le film est décidément trop disparate pour convaincre à 100%.

- Frozen river (Courtney Hunt) 7.5-8/10

Image Pourquoi pas, mais peut mieux
- Sur la piste du Marsupilami (Alain Chabat) 6/10
De bons moments, mais aussi de grosses lourdeurs...

Image A oublier
Image Le dessin est clair, non?


Films du mois précédents :
Spoiler (cliquez pour afficher)
2006

Juin Image Juillet Image Août Image Septembre Image Octobre Image Novembre Image Décembre Image
2007

Janvier Image Février Image Mars Image Avril Image Mai Image Juin Image
Juillet Image Août Image Septembre Image Octobre Image Novembre Image Décembre Image
2008

Janvier Image Février Image Mars Image Avril Image Mai ? Juin Image Juillet Image Août Image Septembre Image Octobre Image Novembre Image Décembre Image
2009

Janvier Image Février Image Mars Image Avril Image Mai Image Juin Image Juillet Image Août Image Septembre (Rien vu) Octobre Image Novembre Image Décembre Image
2010

Janvier Image Février Image Mars Image Avril Image Mai Image Juin Image Juillet Image Août Image Septembre Image Octobre Image Novembre Image Décembre Image
2011

Janvier Image Février Image Mars Image Avril Image Mai Image Juin Image Juillet Image Août Image Septembre Image Octobre Image Novembre Image Décembre Image
2012
Janvier Image Février Image Mars Image Avril Image Mai Image Juin Image Juillet Image Août Image Septembre Image Octobre Image Novembre Image Décembre Image
2013

Janvier Image Février Image Mars Image Avril Image Mai Image Juin Image Juillet Image Août Image Septembre Image Octobre Image Novembre Image Décembre Image
2014
Janvier Image Février Image mars Das Boot Avril Ida
Dernière édition par gnome le 9 juin 14, 12:57, édité 4 fois.
Image Image Image