Votre film du mois de Décembre 2013

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Modérateurs : cinephage, Karras, Rockatansky

Avatar de l’utilisateur
Mr-Orange
Assistant(e) machine à café
Messages : 142
Inscription : 22 janv. 13, 17:10

Re: Votre film du mois de Décembre 2013

Messagepar Mr-Orange » 31 déc. 13, 01:15

Bonnes fêtes de fin d'année à tous !

Thérèse Desqueyroux - Claude Miller - 2012 : Je n'attendais absolument rien de ce film, pensant me trouver face à une adaptation insipide du roman de Mauriac.
Je me suis trompé. Même si certaines scènes sont maladroites (notamment le dernier plan avec la marche dans Paris, inutile et incohérente avec l'atmosphère du film), Claude Miller nous offre quelques très belles scènes et beaux plans, et surtout, arrive à introduire une belle ambiance dans son histoire, avec par moment une très belle utilisation de musique piano de Mathieu Alvado. Au début, les personnages sont très simples, antipathiques, inexistants, fabriqués. Mais ce qui est beau, c'est qu'il y a une évolution constante dans leur psychologie, et le film gagne en humanisme, et en mélancolie, plus il avance. Gilles Lellouche (j'ai eu peur au début, mais à l'instar de son personnage, son jeu évolue positivement) prend pitié de celle qui tenta de l'empoisonner, cette dernière cherchant toujours la raison de cet acte à but meurtrier. C'est un très beau film posthume, car il monte en crescendo, on ne peut pas sortir de la salle en se disant "Mince, Miller a raté son coup pour son dernier film". Non, tout progresse, malgré, comme dit précédemment, une scène finale assez ridicule. Les personnages s'éloignent de leurs manières bourgeoises provinciales un peu simplistes et gâteuses, prennent conscience de l'importance d'une stabilité amoureuse et familiale. Celles qui ont toujours voulu vivre dans la liberté et l'inconscience se rendent alors compte de la nécessité de la vie de famille. Les arrangements à fin politique auront au moins eu le mérite de faire revenir à la réalité, et au vrai monde, ces figures jusqu'alors superficielles qui vécurent cloîtrées dans des villas provinciales à faire des parties de campagne. 4/6

Carnage - Roman Polanski - 2011 : Je l'ai revu, et je suis un peu moins enthousiaste que lors de mon premier visionnage. C'est un huis-clos qui montre subtilement l'évolution des ressentiments des personnages, un peu trop subtilement même, il ne s'agit à aucun moment de véritable "carnage" moral. Il y a cette presque lutte des classes, mais davantage dans un sens d'idéologie que de richesses, où les bourgeois (Waltz - Winslet) se confrontent à des bobos (Foster - C.Reilly) . Les acteurs sont très bons, la gente masculine en tête, ce sont les principaux atouts du film. Quant à la mise en scène, je ne dirais pas qu'elle n'existe pas (comme le pensent beaucoup de gens), mais elle est utilisée dans un cas de cohérence théâtrale : elle crée l'opposition des personnages, leurs frontières morales. Intéressante, mais malheureusement pas assez virtuose. Je ne sais pas si Polanski s'est occupé de ce film dans le but d'exprimer un quelconque point de vue sur le théâtre, mais c'est ce que j'ai ressenti. Cependant, je ne boude pas mon plaisir, il y a un doux zeste de sarcasme dans l'air parfaitement calculé des lieux et de l'espace, les manières surfaites des personnages s'estompent pour laisser place à un snobisme ainsi annoncé - et puis il y a cette cette dernière scène, très curieuse, où, contrairement au théâtre, qui ne se finit sur aucune chute, aucune conclusion. Essai mineur mais pas désagréable. 4/6

Le Hobbit, la désolation de Smaug - Peter Jackson - 2013 : Oui, je n'ai pas vu en entier le premier épisode, j'ai vu les 30 dernières minutes du premier volet hier sur Canal, cette saga ne m'a jamais réellement intéressé mais bon c'était l'occasion de revoir un vieil ami que je n'avais pas vu depuis un moment... Et au final, j'ai trouvé ça vraiment pas mal, c'est un bon divertissement, bon il faut avouer que Peter Jackson a toujours cette manie de vouloir en faire trop, et certains moments sont presque épileptiques, mais l'immersion est super bien faite, je comprends enfin la fascination qu'ont les fans envers cet univers, et puis les trois heures passent comme une lettre à la poste, contredisant ma crainte de m'ennuyer poliment durant tout le film. Ça ne tombe jamais dans l'heroic fantasy vomitif, c'est un vrai film épique d'aventures, et puis Martin Freeman m'inspire bien plus la sympathie qu'Elijah Wood. Bon, il y a cette fin qui hurle malheureusement au spectateur "rendez-vous l'année prochaine avec pop-corn et 3D pour la suite !", film très commercial donc, mais cependant - et c'était pareil avec King Kong, on sent que Peter Jackson croit en ce qu'il filme et cela forme un film honnête, sincère et passionné. Cela me donne assez envie de voir/revoir et de lire les aventures de la Terre du Milieu. 4/6

The Immigrant - James Gray - 2013 :
J'avais des appréhensions, l'affiche est laide, je pensais m'ennuyer - je n'avais pas tout à fait raison, mais pas tout à fait tort. Ce qui m'a le plus déçu, c'est son manque de style, c'est vraiment trop sage, presque académique... Il y a des plans très jolis, presque tarkovskiens (notamment le dernier plan), Marion Cotillard est moins insupportable que d'habitude, et Jeremy Renner m'inspire moins d'antipathie pour ce coup (deux beaux exploits tout de même, James Gray doit être un bon directeur d'acteurs...). Mais c'est trop sage, et je n'arrive pas à comprendre les personnages. Je trouve la dernière réaction de Cotillard maladroite, le personnage de Phoenix pourrait être vraiment très beau si une relation concrète (bonne ou mauvaise) s'installait entre lui et ses compères, il n'y a rien d'ambigu, tout cela est juste mal traité... Cela ne fonctionne pas, je connais très peu le cinéaste mais sa réputation m'a fait penser qu'il n'allait pas s'enfoncer dans le bourbier plein de concessions hollywoodien - je vais creuser sa filmographie pour me faire ma propre idée... C'est au final très impersonnel, malgré une qualité évidente de mise en scène et une belle photographie, mais voila ça manque de saveur et c'est loin du potentiel que le film pouvait acquérir... Beau prétendant aux Oscars, ils vont adorer. 3/6

Piège de cristal - John McTiernan - 1988 : Déjà, j'ai été surpris par le fait que le doubleur français de Alan Rickman ait donné une voix doucereuse à son personnage, cela ne vient donc pas de la franchise Harry Potter... Enfin bref. Après la douche froide qu'a été Predator, je redoutais un peu ce précurseur du genre, semi-action, semi-catastrophe, mais c'est vraiment pas mal, avec ses répliques légèrement bad-ass, Bruce Willis en marcel blanc tâché de sang... Bon, j'ai du mal à tenir deux heures devant un film de ce genre, surtout que quelques scènes de fusillades sont devenues un peu barbantes et que le filon ayant été épuisé maintes fois depuis, le tout devient un peu prévisible - mais j'aime Rickman, dans son rôle de méchant imperturbable et doucereux, j'aime ce jeu du chat et de la souris qui s'inverse constamment, et puis c'est un film de Noel, un vrai. 4/6

Arsenic et vieilles dentelles - Frank Capra - 1946 : Deuxième excursion dans le cinéma de Frank Capra, davantage agréable que la première (La Vie est belle). C'est une véritable comédie macabre, où les gens tuent par charité, préparent des crimes atroces, ou sont grimés malencontreusement comme Frankenstein. Le rythme va à cent à l'heure, les retournements de situation s'enchaînent durant tout le film, la réalité devient théâtrale, et le théâtre devient réalité pour ce critique dramaturge qu'est Cary Grant, effréné comme toujours. L'arrivé de Johnny "Frankenstein" et de son compère Peter Lorre (grosse surprise de le retrouver près de quinze après M le Maudit dans un second rôle comme celui-ci) met du temps à s'installer, mais le film reste quand même irrésistiblement drôle et délirant avec cet oncle un peu perturbé qui se prend pour Roosevelt (les scènes les plus hilarantes lui appartiennent) et ces tantes un peu gâteuses qui empoisonnent par charité et par rite. Un film - presque huis-clos - très théâtral mais qui n'oublie pas sa mise en scène. Puis Priscilla Lane est superbe et pétille. 6/6 ===> FILM DU MOIS

Enquête sur un citoyen au-dessus de tout soupçon - Elio Petri - 1973 : Ça, c'est un film que j'aurais aimé adorer, avec un sujet qui m'intéresse énormément : les manipulations d'un homme qui cherche à commettre le meurtre parfait, en laissant toutefois volontairement des indices, pour donner une preuve de son intelligence et de sa supériorité. En Italie, durant la décennie 1970, sont sortis principalement deux films qui critiquent l'autorité abusive de la politique et le fascisme : Salo et ce film là. Deux films, dont un que je me réserve (le Pasolini), qui me faisaient de l’œil. Malheureusement, pour le Petri, j'ai été déçu, à force d'en attendre trop. Malgré sa dimension politique, le film aurait gagné à être plus riche si il avait davantage évoqué le trait psychologique du personnage principal, frappé d'une profonde mégalomanie et d'un sentiment de tout-puissance. C'est montré, mais pas assez approfondi, il y a un ventre mou au milieu du film, alors que le début et surtout la fin sont très bien. Les flash-back avec la femme assassinée créent quelques longueurs, en plus de ne pas être nécessaires à l'histoire. Pourtant, il y a de bons points : une très belle musique de Morricone, une fin critiquant les concessions de la politique pour conserver son "honneur" très intéressante, interprétation de Gian Maria Volonte est plus que correcte mais voilà, le film a non seulement (assez mal) vieilli mais il souffre aussi d'un problème de rythme vers le milieu du film. Dommage. 3/6

Le monstre vient de la mer - Robert Gordon - 1955 : Bon, le film est vraiment bien foutu pour l'époque et pour le peu de moyens que disposait l'équipe du film, Ray Harryhausen est un génie de toutes manières, il se débrouillerait avec n'importe quoi pour créer un effet spécial plus que correct. Ainsi, j'ai envie de dire que la création de la pieuvre est en avance sur son temps, je ne suis pas sûr que l'on ait trouvé des effets spéciaux aussi bons avant ce film (excepté peut-être King Kong...). La première partie du film, avec le sous-marin et les recherches scientifiques, est plus que correcte également, le personnage de Faith Domergue est plein de charme, les acteurs sont comme tous les acteurs de séries B d'époque, faisant leur job sans se soucier d'apporter une certaine profondeur à leurs personnages. Mais là où le film se vautre complètement, et j'en suis le premier étonné car il s'agit de la scène la plus réputée du film, c'est lors de l'attaque de San Francisco, bien mollassonne, sans véritables enjeux dramatiques mis en valeur, alors que la mise en scène était jusqu'alors plutôt judicieuse et dynamique... Pour un film fauché jusqu'à l'os, on peut dire que c'est plus qu'honorable mais la dernière partie a certainement perdu toute son ampleur d'il y a six décennies de cela. 3/6

Les Temps Modernes - Charles Chaplin - 1937 : Il y a des choses qui me plaisent énormément dans le cinéma de Chaplin, et d'autres qui m'énervent sincèrement. Dans un premier temps, dans le cas ici présent, les scènes d'anthologie n'ont pas volé leur statut de scènes cultes : la scène où Chaplin sert de cobayes aux objets "révolutionnaires", la scène du restaurant et la scène de chant improvisé. Deux immenses scènes qui font penser que le film n'est pas un imposteur dans la catégorie de chefs d'oeuvre auquel les gens ont tendance à le ranger. Mais derrière ces idées grandioses se trouvent également quelque chose qui me fait davantage soupirer que sourire : cet affreux pathos, cet affreux pathos dégoulinant de bons sentiments qui me révolte, tellement que c'est poussé à l'extrême. Ce pathos que l'on (ne) retrouve ici (que) dans le personnage de Paulette Goddard, avec ses agaçants regards-caméra tellement trop explicites (à comprendre "regardez comment je suis pauvre et malheureuse", "regardez comment les policiers me traitent après avoir volé du pain" (....), "regardez comme le taylorisme nous a rendu misérables" etc). Je n'ai jamais aimé de toutes manières comment Chaplin utilisait la femme dans ses films, toujours fragile, toujours naïve... Une image qui s'est dissipé à partir de la décennie 40 ai-je l'impression.
Mais excepté le rôle horripilant du personnage féminin dans le film (qui fera perdre 4 points à ma note), il faut avouer que c'est audacieux, Chaplin dans sa plus grande forme en tant qu'acteur, et puis le film n'a pas pris une ride, il faut le reconnaître, ce cinéaste est intemporel. 4/6
Nouveau sur ce site.

Avatar de l’utilisateur
Abronsius
Producteur Exécutif
Messages : 7313
Inscription : 23 oct. 04, 12:29
Localisation : Los Angeles

Re: Votre film du mois de Décembre 2013

Messagepar Abronsius » 31 déc. 13, 11:52


Avatar de l’utilisateur
Arion
Assistant(e) machine à café
Messages : 212
Inscription : 16 nov. 13, 12:12
Localisation : Monument Valley, AZ

Re: Votre film du mois de Décembre 2013

Messagepar Arion » 31 déc. 13, 12:02

Mr-Orange a écrit :Arsenic et vieilles dentelles - Frank Capra - 1946 : Deuxième excursion dans le cinéma de Frank Capra, davantage agréable que la première (La Vie est belle).

Tu n'avais pas aimé "It's a Wonderful Life" ?

Si tu as aimé "Arsenic and Old Lace", tu devrais apprécier "You Can't Take it with You" du même réalisateur, dans une veine moins loufoque tout de même.
Interviewer : "What Brought you to Hollywood?"
John Ford : "A train".
Clap! Mag - Le Magazine Ciné 2.0

Avatar de l’utilisateur
Mr-Orange
Assistant(e) machine à café
Messages : 142
Inscription : 22 janv. 13, 17:10

Re: Votre film du mois de Décembre 2013

Messagepar Mr-Orange » 31 déc. 13, 12:04

Tu n'avais pas aimé "It's a Wonderful Life" ?


Non, mais je n'ai aucun argument pertinent pour me justifier, je ne sais pas, le rythme m'a vite gonflé....
Je prends note pour l'autre Capra. :wink:
Nouveau sur ce site.

Avatar de l’utilisateur
Arion
Assistant(e) machine à café
Messages : 212
Inscription : 16 nov. 13, 12:12
Localisation : Monument Valley, AZ

Re: Votre film du mois de Décembre 2013

Messagepar Arion » 31 déc. 13, 12:12

Mr-Orange a écrit :Non, mais je n'ai aucun argument pertinent pour me justifier, je ne sais pas, le rythme m'a vite gonflé....

Oh mais ça, les goûts, c'est comme ça, il est pas indispensable de les théoriser, ça reste du ressenti. :wink:
En ce qui me concerne, c'est l'un des films qui m'a le plus bouleversé quand je l'ai découvert la toute première fois.
Interviewer : "What Brought you to Hollywood?"
John Ford : "A train".
Clap! Mag - Le Magazine Ciné 2.0

Avatar de l’utilisateur
MJ
Conseiller conjugal
Messages : 11446
Inscription : 17 mai 05, 19:59
Localisation : Chez Carlotta

Re: Votre film du mois de Décembre 2013

Messagepar MJ » 31 déc. 13, 14:10

DECEMBRE 2013

Film du mois

Image

Films des Mois Précédents

Spoiler (cliquez pour afficher)
Mai 2005: Lost Highway (David Lynch)
Juin 2005: Sur la route de Madison (Clint Eastwood)
Juillet 2005: Shining (Stanley Kubrick)
Aout 2005: Starship Troopers (Paul Verhoeven)
Septembre 2005: Les Proies (Don Siegel)
Octobre 2005: The Hitcher (Robert Harmon)
Novembre 2005: Stalker (Andréi Tarkovski)
Décembre 2005: Saraband (Ingmar Bergman)

Janvier 2006: Sueurs froides (Alfred Hitchcock)
Février 2006: La Nuit du Chasseur (Charles Laughton)
Mars 2006: Chinatown (Roman Polanski)
Avril 2006: Le parrain - 2ème partie (Francis Ford Coppola)
Mai 2006: Le Narcisse Noir (Michael Powell & Emeric Pressburger)
Juin 2006: Andréi Roublev (Andréi Tarkovski)
Juillet 2006: The Blade (Tsui Hark)
Août 2006: Crìa Cuervos (Carlos Saura)
Septembre 2006: Barton Fink (Joel & Ethan Coen)
Octobre 2006: Crimes et Délits (Woody Allen)
Novembre 2006: Hors d'Atteinte (Steven Soderbergh)
Décembre 2006: The Devil's Rejects (Rob Zombie)

Janvier 2007: Edvard Munch (Peter Watkins)
Février 2007: Coeurs (Alain Resnais)
Mars 2007: Cet obscur objet du désir (Luis Bunuel)
Avril 2007: The Brown Bunny (Vincent Gallo)
Mai 2007: Tristana (Luis Bunuel)
Juin 2007: Un condamné à mort s'est échappé (Robert Bresson)
Juillet 2007: Le Labyrinthe de Pan (Guillermo Del Toro)
Aout 2007: Zodiac (David Fincher)
Septembre 2007: Duel au Soleil (King Vidor)
Octobre 2007: Manon des Sources (Marcel Pagnol)
Novembre 2007: Election 2 (Johnnie To)
Décembre 2007: The Naked Kiss (Samuel Fuller)

Janvier 2008: A Nos Amours (Maurice Pialat)
Février 2008: The River (Frank Borzage)
Mars 2008: Shoah (Claude Lanzmann)
Avril 2008: La Cérémonie (Claude Chabrol)
Mai 2008: Le fond de l'air est rouge (Chris Marker)
Juin 2008: Drowning by Numbers (Peter Greenaway)
Juillet 2008: Sabrina (Billy Wilder)
Août 2008: Le Chagrin et la Pitié (Marcel Ophüls)
Septembre 2008: La Stratégie de l'Araignée (Bernardo Bertolucci)
Octobre 2008: Dr. Folamour (Stanley Kubrick)
Novembre 2008: Madame de... (Max Ophuls)
Décembre 2008: Les Nuits Blanches (Luchino Visconti)

Janvier 2009: Husbands (John Cassavetes)
Février 2009: Chien Enragé (Akira Kurosawa)
Mars 2009: Colonel Blimp (Michael Powell & Emeric Pressburger)
Avril 2009: Le Tombeau des Lucioles (Isao Takahata)
Mai 2009: Millenium Mambo (Hou Hsiao Hsien)
Juin 2009: La Fièvre dans le Sang (Elia Kazan)
Juillet 2009: Le Point de Non-Retour (John Boorman)
Août 2009: Twin Peaks - Saison 2 (David Lynch & Mark Frost)
Septembre 2009: Profession: Reporter (Michelangelo Antonioni)
Octobre 2009: Ma Nuit Chez Maud (Eric Rohmer)
Novembre 2009: Le Syndrome de Stendhal (Dario Argento)
Décembre 2009: Voyage à Tokyo (Yasujiro Ozu)

Janvier 2010: Cérémonie Secrète (Joseph Losey)
Février 2010: Panique à Needle Park (Jerry Schatzberg)
Mars 2010: New Rose Hotel (Abel Ferrara)
Avril 2010: Sérénade à Trois (Ernst Lubitsch)
Mai 2010: Le Verdict (Sidney Lumet)
Juin 2010: Un ange à ma table (Jane Campion)
Juillet 2010: L'Ami Américain (Wim Wenders)
Août 2010: Soldier of Orange -Director's Cut (Paul Verhoeven)
Septembre 2010: Afriques: Comment ça va avec la douleur? (Raymond Depardon)
Octobre 2010: Les Deux Anglaises et le Continent (François Truffaut)
Novembre 2010: Eve (Joseph L. Mankiewicz)
Décembre 2010: Tiresia (Bertrand Bonello)

Janvier 2011: Experiment in Terror (Blake Edwards)
Février 2011: Poetry (Lee Chang-Dong)
Mars 2011: Safe (Todd Haynes)
Avril 2011: Nowhere (Gregg Araki)
Mai 2011: La Maman et la Putain (Jean Eustache)
Juin 2011: La Loi du Milieu (Mike Hodges)
Juillet 2011: To Sleep With Anger (Charles Burnett)
Août 2011: Melancholia (Lars Von Trier)
Septembre 2011: L'Apollonide - Souvenirs de la Maison Close (Bertrand Bonello)
Octobre 2011: Le Cercle Rouge (Jean-Pierre Melville)
Novembre 2011: A Star is Born (George Cukor)
Décembre 2011: Assaut (John Carpenter)

Janvier 2012: Taking Off (Milos Forman)
Février 2012: Take Shelter (Jeff Nichols)
Mars 2012: Requiem pour un Massacre (Elem Klimov)
Avril 2012: Irène (Alain Cavalier)
Mai 2012: Family Life (Ken Loach)
Juin 2012: Le Fleuve (Jean Renoir)
Juillet 2012: White Dog (Samuel Fuller)
Août 2012: Place aux Jeunes (Leo McCarey)
Septembre 2012: Mishima (Paul Schrader)
Octobre 2012: My Own Private Idaho (Gus Van Sant)
Novembre 2012: Seuls les anges ont des ailes (Howard Hawks)
Décembre 2012: Milestones (Robert Kramer & John Douglas)

Janvier 2013: Umberto D. (Vittorio De Sica)
Février 2013: Sorcerer (William Friedkin)
Mars 2013: Spring Breakers (Harmony Korine)
Avril 2013: Into the Abyss (Werner Herzog)
Mai 2013: Sans Toit Ni Loi (Agnès Varda)
Juin 2013: Cutter's Way (Ivan Passer)
Juillet 2013: Eurêka (Shinji Aoyama)
Août 2013: Pension d'Artistes (Gregory LaCava)
Septembre 2013: Nobody's Daughter Haewon (Hong Sang-soo)
Octobre 2013: Hors Satan (Bruno Dumont)
Novembre 2013: Syndromes and a Century (Apichatpong Weerasethakul)
"Personne ici ne prend MJ ou GTO par exemple pour des spectateurs de blockbusters moyennement cultivés." Strum

Avatar de l’utilisateur
origan42
Décorateur
Messages : 3734
Inscription : 2 févr. 07, 17:22

Re: Votre film du mois de Décembre 2013

Messagepar origan42 » 31 déc. 13, 14:42

FILM DU MOIS DE DÉCEMBRE:
LE GRAND CHANTAGE (Alexander Mackendrick, 1957)


Puis par ordre de préférence:

Heimat (Edgar Reitz, 2013) *****
Mother (Bong Joon-ho, 2009) *****
Printemps, été, automne, hiver… et printemps (Kim Ki-duk, 2003) *****
There will be blood (Paul Thomas Anderson, 2007) *****

Les hommes contre (Francesco Rosi, 1970) ****
Mère Jeanne des Anges (Jerzy Kawalerowicz, 1961) ****
Le silence (Ingmar Bergman, 1967) ****
Cette sacrée vérité (Leo McCarey, 1937) ****
La maison du Maltais (Pierre Chenal, 1938) ****
Le fils (Jean-Pierre Dardenne / Luc Dardenne, 2002) ****
Souvenir (Im Kwon-taek, 2007) ****
Turning gate (Hong Sang-soo, 2002) ****
Grigris (Mahamat Saleh Haroun, 2013) ****
Salé, sucré (Ang Lee, 1994) ****

L’aveu (Douglas Sirk, 1944) ***
L’étrangleur de Boston (Richard Fleischer, 1968) ***
La danseuse des Folies Ziegfeld (Robert Z. Leonard, 1941) ***
Chair de poule (Julien Duvivier, 1963) ***
Yeelen – la lumière (Souleymane Cissé, 1987) ***
Il divo (Paolo Sorrentino, 2008) ***
La grande bellezza (Paolo Sorrentino, 2013) ***
Invictus (Clint Eastwood, 2009) ***
Ma vie avec Liberace (Steven Soderbergh, 2013) ***
Les témoins (André Téchiné, 2007) ***

L’odyssée de Pi (Ang Lee, 2012) **
The bling ring (Sofia Coppola, 2013) **
Les sentiments (Noémie Lvovsky, 2003) **
Sous le ciel de Paris (Julien Duvivier, 1951) **
Les fanatiques (Alex Joffé, 1957) **
Perceval le Gallois (Éric Rohmer, 1979) **
Lucky Luke (James Huth, 2009) **

Futures vedettes (Marc Allégret, 1955) *

La rue sans loi (Marcel Gibaud, 1950) 0

RE-VISIONS
Belle de jour (Luis Buñuel, 1967) ***** (+1 étoile)
Intolérance (D.W. Griffith, 1916) *****
Les flics ne dorment pas la nuit (Richard Fleischer, 1972) **** (+1 étoile)
James Bond 007 contre Dr. No (Terence Young, 1962) ***
Caché (Michael Haneke, 2005) *** (+1 étoile)
Bad influence (Curtis Hanson, 1990) ** (-1 étoile)
Avec la peau des autres (Jacques Deray, 1966) **
Hibernatus (Édouard Molinaro, 1969) ** (+1 étoile)

Avatar de l’utilisateur
Harkento
Assistant opérateur
Messages : 2708
Inscription : 12 oct. 11, 18:05
Liste de DVD
Localisation : Lyon

Re: Votre film du mois de Décembre 2013

Messagepar Harkento » 31 déc. 13, 15:52

FILM DU MOIS :

Image

Films vus au cinéma :

Suzanne (Katell Quillévéré) : 8,5 / 10 – France ; Drame
Tel père, tel fils (Hirokazu Kore Eda) : 8,5 / 10 – Japon ; Drame
All is lost (J.C. Chandor) : 8 / 10 – U.S.A. ; Drame, aventure
A touch of sin (Jia Zhang-Ke) : 7,5 / 10 – Chine ; Drame
Casse tête chinois (Cédric Klapisch) : 7,5 / 10 – France ; Comédie
Quai d'Orsay (Bertrand Tavernier) : 7,5 / 10 – Frane ; Comédie, drame
Le hobbit : la désolation de Smaug (Peter Jackson) X 2 : 7 / 10 – U.S.A., NZ ; Aventure, fantasy
La reine des neiges (Chris Buck, Jennifer Lee) : 7 / 10 – U.S.A. ; Animation, fantasy, aventure
Les garçons et Guillaume, à table (Guillaume Gallienne) : 7 / 10 – France ; Comédie, drame
Le loup de Wall-Street (Martin scorsese) : 5,5 / 10 - U.S.A. ; Biopic, drame
Angélique (Ariel Zeitoun) : 3 / 10 – France, Belgique, ; Aventure, drame


Films découverts :

La folle ingénue - Cluny Brown (Ernst Lubitsch) : 9,5 / 10 – U.S.A. [1946] ; Comédie, romance, drame
Tokyo Godfather (Satoshi Kon) : 9 / 10 – Japon [2003] ; Animation, drame

Cléo de 5 à 7 (Agnès Varda) : 8,5 / 10 – France [1962] ; Comédie, drame
La traversée du temps (Mamoru Hosada) : 8,5 / 10 – Japon [2006] ; Animation, romance, science-fiction
A bout de souffle (Jean-Luc Goddard) : 8,5 / 10 – France [1960] ; Drame, crime, romance
Les sorcières d'Eastwick (George Miller) : 8,5 / 10 – U.S.A. [1987] ; Fantastique, comédie, action
Drug war (Johnnie To) : 8,5 / 10 – Chine, Hong-kong [2013] ; Thriller, action, policier
L'orgue (Stefan Uher) : 8 / 10 – Slovaquie [1965] ; Drame
Les cendres du temps – redux (Wong Kar-Wai) : 8 / 10 – Hong-kong, Taiwan [1996] ; Action, drame

Before midnight (Richard Linklater) : 7,5 / 10 – U.S.A. [2013] ; Drame, romance
Medecine man (John McTiernan) : 7,5 / 10 – U.S.A. [1992] ; Drame, aventure, romance
Larmes de clown (Victor Sjöström) : 7,5 / 10 – U.S.A. [1924] ; Drame
Oz, un monde extraordinaire (Walter Murch) : 7,5 / 10 – U.S.A. [1985] ; Fantastique, aventure, drame
L'armée du crime (Robert Guédiguian) : 7 / 10 – France [2009] ; Drame, Guerre, Histoire
Berberian Sound Studio (Peter Strickland) : 7 / 10 – U.K. [2012] ; Thriller, drame
Frances Ha (Noah Baumbach) : 7 / 10 – U.S.A. [2013] ; Drame, comédie
Post tenebras lux (Carlos Reygadas) : 7 / 10 – Mexique, France, Allemagne [2012] ; Drame
Gerry (Gus Van Sant) : 7 / 10 – U.S.A. [2002] ; Drame,
The Innkeepers (Ti West) : 7 / 10 – U.S.A. [2011] ; Horreur, drame, thriller

Camille Claudel, 1915 (Bruno Dumont) : 6,5 / 10 – France [2013] ; Biopic, drame
Sans fin (Krzystof Kieslowski) : 6,5 / 10 – Pologne [1985] ; Drame
The headhunters (Morten Tyldom) : 6,5 / 10 – Norvège, Allemagne [2011] ; Thriller, crime
Shokuzai – Celles qui voulaient oublier (Kiyoshi Kurosawa) : 6,5 / 10 – Japon [2012] ; Drame
Hammett (Wim Wenders) : 6 / 10 – U.S.A. [1982] ; Film noir, crime, drame
Baby boy Frankie (Allen Baron) : 6 / 10 – U.S.A. [1961] ; Film noir, drame
Shokuzai – Celles qui voulaient se souvenir (Kiyoshi Kurosawa) : 6 / 10 – Japon [2012] ; Drame
Le géant de fer (Brad Bird) : 5,5 / 10 – U.S.A. [1999] ; Animation, aventure
The canyons (Paul Schrader) : 5 / 10 – U.S.A. [2013] ; Drame, thriller


Court métrage :

Les dites cariatides (Agnès Varda) : 7 / 10 – France [1984] ; Documentaire


Documentaires :

Pink Floyd : The story of Wish You Were Here (John Edginton) : 7,5 / 10 – Britannique [2012] ; Musique
Audrey Hepburn, une star en quête d'elle-même (Gero Van Boehm) : 7,5 / 10 – Allemagne [2004] ; Biopic
Trash America (Didier Allouch) : 6,5 / 10 – France [2013] ; sociologie, cinéma


Série(s) - TV :

Arrow – Saison 1 : 7 / 10 – U.S.A. [2012] ; Action, crime, romance


Films revus :

Morse (Tomas Alfredson) : 8,5 / 10 – Suède [2008] ; Horreur, drame
L'antre de la folie (John Carpenter) : 8 / 10 – U.S.A. [1994] ; Fantastique, horreur
Ladyhawke (Richard Donner) : 7,5 / 10 – U.S.A [1985] ; Fantasy, romance, aventure
L'étalon noir (Carroll Ballard) : 5,5 / 10 – U.S.A. [1979] ; Drame, aventure, sport

Avatar de l’utilisateur
nicofromtheblock
Doublure lumière
Messages : 408
Inscription : 9 déc. 06, 13:07
Localisation : Nancy

Re: Votre film du mois de Décembre 2013

Messagepar nicofromtheblock » 1 janv. 14, 17:49

DECEMBRE 2013


Film du mois

Image

Coups de coeur du mois

Image Image Image
Image Image Image


Films découverts

- Dom s bashenkoy - Eva Neymann [Ciné, VOST] 6/10
- Safe haven - Lasse Hallström [DVD, VOST] 6/10
- Heathers - Michael Lehmann [DivX, VOST] 6,5/10
- The fifth estate - Bill Condon [Ciné, VOST] 6/10
- Casse-tête chinois - Cédric Klapisch [Ciné, VF] 7,5/10
- The big heat - Fritz Lang [DVD, VOST] 8/10
- Frozen - Chris Buck & Jennifer Lee [Ciné, VF] 7/10
- Paradies : Liebe - Ulrich Seidl [DivX, VOST] 6,5/10
- The Hobbit : The desolation of Smaug - Peter Jackson [Ciné, VOST] 6/10
- La jaula de oro - Diego Quemada-Díez [Ciné, VOST] 7/10
- Paradies : Hoffnung - Ulrich Seidl [DivX, VOST] 6,5/10
- The Berlin file - Ryoo Seung-wan [DVD, VOST] 7/10
- Byzantium - Neil Jordan [DVD, VO] 7/10
- Tian zhu ding - Jia Zhang Ke [Ciné, VOST] 7/10
- That cold day in the park - Robert Altman [DVD, VOST] 7/10
- Violent saturday - Richard Fleischer [DVD, VOST] 6/10
- The visitors - Elia Kazan [DVD, VOST] 6,5/10
- Zulu - Jérôme Salle [Ciné, VF] 6,5/10
- Jackass presents : Bad grandpa - Jeff Tremaine [Ciné, VF] 5/10
- Je fais le mort - Jean-Paul Salomé [Ciné, VF] 5,5/10
- All is lost - J.C. Chandor [Ciné, VF] 7/10
- Fritt vilt - Roar Uthaug [DVD, VOST] 5/10
- The bunny game - Adam Rehmeier [DVD, VOST] 3,5/10
- 2 automnes 3 hivers - Sébastien Betbeder [Ciné, VF] 7/10
- The lunchbox - Ritesh Batra [Ciné, VOST] 7/10
- The selfish giant - Clio Barnard [Ciné, VOST] 6,5/10
- Suzanne - Katell Quillévéré [Ciné, VF] 7/10
- Paradies : glaube - Ulrich Seidl [DivX, VOST] 5,5/10
- 16 ans ou presque - Tristan Séguéla [Ciné, VF] 6/10
- Belle et Sébastien - Nicolas Vanier [Ciné, VF] 5,5/10
- Student bodies - Mickey Rose [DVD, VO] 5/10
- La fille du 14 juillet - Antonin Peretjatko [DivX, VF] 6/10
- L'inconnu du lac - Alain Guiraudie [DVD, VF] 5/10
- Don Jon - Joseph Gordon-Levitt [DivX, VOST] 6/10
- Twenty feet from stardom - Morgan Neville [Ciné, VOST] 7,5/10
- The wolf of Wall Street - Martin Scorsese [Ciné, VOST] 8/10
- Penthouse north - Joseph Ruben [DivX, VF] 3,5/10
- Tomorrow you're gone - David Jacobson [DVD, VOST] 5,5/10
- Soshite chichi ni naru - Hirokazu Kore-Eda [Ciné, VOST] 7/10
- The starving games - Jason Friedberg & Aaron Seltzer [DVD, VOST] 3/10
- Hours - Eric Heisserer [DivX, VOST] 6/10

Films revus

- Vertigo - Alfred Hitchcock [Ciné, VOST] 9/10
- Eight below - Frank Marshall [DVD, VOST] 7/10
- It's a wonderful life - Frank Capra [DVD, VOST] 9/10
- Planet terror - Robert Robriguez [DVD, VOST] 7,5/10
- Death proof - Quentin Tarantino [DVD, VOST] 8,5/10