Abdellatif Kechiche

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés après 1980

Modérateurs : Karras, Rockatansky, cinephage

Avatar de l’utilisateur
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Messages : 86015
Inscription : 12 avr. 03, 22:22
Localisation : Contrebandier à Moonfleet

Abdellatif Kechiche

Messagepar Jeremy Fox » 1 juil. 13, 11:52

Pas de topic spécifique au cinéaste. Donc le voici car il le mérite amplement à mon avis. Le Jury de Cannes vient encore de le confirmer.


La Faute à Voltaire - 2000


Premier film du futur cinéaste de L'esquive, La graine et le mulet, Vénus Noire et La vie d'Adèle (que j'ai hâte de découvrir), c'est avant tout une oeuvre pleine de vie, d'une formidable liberté et d'une grande humanité. Nous serions bien resté quelques temps encore en compagnie de tous ces personnages, premiers et seconds rôles, dans le foyer d'accueil aussi bien qu'à l'hôpital psychiatrique. En tout cas, le quatuor constitué par Sami Bouajila, Bruno Lochet, Elodie Bouchez (son personnage aurait très bien pu faire qu'elle soit vite agaçante mais elle est constamment touchante) et Aure Atika (son plus beau rôle ? vraiment dommage qu'elle disparaisse aussi vite) est formidable. La mise en scène est tout aussi remarquable que l'interprétation, Kechiche réussissant entre autre, par son filmage de très près, des séquences parmi les plus sensuelles jamais vues dans le cinéma français. Quant aux dernières minutes, elles font se succéder séquences hautement réjouissantes (le tournoi de pétanque) et grande amertume (l'image finale).

D'autres amateurs de cet excellent premier essai ?

Du coup, content que le cinéaste soit revenue à cette veine (à ce qu'il me semble) car je n'avais pas réussi à aller au bout de son Vénus Noire :oops: En tout cas, avec L'esquive et La Graine et le mulet, un trio de films qui m'enchante.

Image

Jack Carter
Certains l'aiment (So)chaud
Messages : 19987
Inscription : 31 déc. 04, 14:17
Localisation : Dans le cerveau de Dale Cooper

Re: Abdellatif Kechiche

Messagepar Jack Carter » 1 juil. 13, 12:02

j'en avais fait mon film du mois lors de sa decouverte, je signe des deux mains ce que tu en dis !
et il y a des scenes à se tordre de rire, la partie de boules et la cuite de Lochet :mrgreen:
Dernière édition par Jack Carter le 1 juil. 13, 12:13, édité 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Messages : 86015
Inscription : 12 avr. 03, 22:22
Localisation : Contrebandier à Moonfleet

Re: Abdellatif Kechiche

Messagepar Jeremy Fox » 1 juil. 13, 12:07

Jack Carter a écrit :et il y a des scenes à se tordre de rire, la partie de boules et le cuite de Lochet :mrgreen:

Oui, le dernier quart d'heure quoi : la dernière image n'en est que plus triste venant après ces séquences assez jubilatoires :wink:

Avatar de l’utilisateur
julien
Oustachi partout
Messages : 9045
Inscription : 8 mai 06, 23:41

Re: Abdellatif Kechiche

Messagepar julien » 1 juil. 13, 14:45

Jeremy Fox a écrit :D'autres amateurs de cet excellent premier essai ?

Oui c'est pas mal. Il commence par raconter une relation entre deux laissés pour compte, dans un style vériste un peu à la Ken Loach. On voit un peu les clichés venir mais vers le milieu du film, il casse tout le dispositif de l'intrigue pour basculer dans une toute autre direction, en envoyant son personnage dans une clinique psychiatrique, et le ton du film se fait beaucoup plus loufoque et humoristique. J'avais trouvé le procédé assez astucieux.
Image
"Toutes les raisons évoquées qui t'ont paru peu convaincantes sont, pour ma part, les parties d'une remarquable richesse." Watki.

Avatar de l’utilisateur
Thaddeus
Ewok on the wild side
Messages : 5182
Inscription : 16 févr. 07, 22:49
Localisation : 1612 Havenhurst

Re: Abdellatif Kechiche

Messagepar Thaddeus » 1 juil. 13, 19:33

Pour cinq films réalisés à ce jour : un Prix du Jury à Venise, une Palme d'Or à Cannes, un Prix Louis-Delluc, deux Césars du réalisateur... (on peut même d'ores et déjà dire trois sans trop prendre de risques).

Sans avoir vu cette Faute à Voltaire dont vous dites beaucoup de bien, je considère Kechiche comme l'un des, disons, cinq plus grands réalisateurs du monde aujourd'hui (comment ça, je m'enflamme ?). En tout cas, maintenant que Rohmer n'est plus, il me semble dominer assez largement un cinéma français pourtant peu avare en talents (Desplechin, Audiard, Guiraudie, Resnais-toujours-vert, Podalydès, peut-être même Polanski).
Si j'aime un peu moins Vénus Noire, les trois autres films m'ont totalement emporté par leur générosité et leur puissance émotionnelle, d'autant plus rares qu'elle s'épanouissent au sein d'un système formel d'un grande exigence. On pourra toujours pinailler sur tel surlignage sociologique, telle facilité psychologisante, mais son art brasse tant de matière, fait preuve d'une telle incandescence romanesque, et parvient à atteindre une telle proximité empathique, que ces quelques scories ponctuelles s'effacent devant tout le reste.

A savoir que La Vie d'Adèle est programmée au Festival Paris Cinéma dans quelques jours, en présence de l'équipe... Avis aux parisiens intéressés.

Avatar de l’utilisateur
Watkinssien
Etanche
Messages : 14423
Inscription : 6 mai 06, 12:53
Localisation : Xanadu

Re: Abdellatif Kechiche

Messagepar Watkinssien » 1 juil. 13, 22:20

Je considère L'Esquive et La Graine et le Mulet comme deux très grands films, audacieux et incroyablement maîtrisés dans l'ensemble. Moins fan des autres, (pas vu sa Palme d'Or), mais Kechiche a pour moi le talent de ses auteurs français atypiques et francs-tireurs, amoureux de la langue et de ses variations, alternant délitement du récit et perfectionnisme des situations dramatiques.
Image

Mother, I miss you :(

Avatar de l’utilisateur
Supfiction
David O. Selznick
Messages : 13935
Inscription : 2 août 06, 15:02
Localisation : Have you seen the bridge?

Re: Abdellatif Kechiche

Messagepar Supfiction » 14 oct. 13, 18:22

Un passage étonnant de La faute à Voltaire : Sami Bouajila vendant un journal de sdf contenant un place gratuite pour aller voir... La graine et le mulet.

Avatar de l’utilisateur
Thaddeus
Ewok on the wild side
Messages : 5182
Inscription : 16 févr. 07, 22:49
Localisation : 1612 Havenhurst

Re: Abdellatif Kechiche

Messagepar Thaddeus » 14 oct. 13, 21:52

Et pourtant La graine et le mulet a été tourné sept ans avant La faute à Voltaire.

Image

Avatar de l’utilisateur
Supfiction
David O. Selznick
Messages : 13935
Inscription : 2 août 06, 15:02
Localisation : Have you seen the bridge?

Re: Abdellatif Kechiche

Messagepar Supfiction » 14 oct. 13, 22:05

Thaddeus a écrit :Et pourtant La graine et le mulet a été tourné sept ans avant La faute à Voltaire.

Image


Image

Avatar de l’utilisateur
odelay
Producteur
Messages : 9318
Inscription : 19 avr. 03, 09:21
Localisation : A Fraggle Rock

Re: Abdellatif Kechiche

Messagepar odelay » 14 oct. 13, 22:13

C'est comme Piccoli qui joue un metteur en scène qui travaille sur un film qui s'appelle "La mort en Direct" dans "Les enfants gâtés".

Avatar de l’utilisateur
aurelien86
Electro
Messages : 771
Inscription : 2 mai 08, 16:26

Re: Abdellatif Kechiche

Messagepar aurelien86 » 10 mai 14, 13:10

Depardieu chez Kechiche, on en rêvait ! Il l'a fait.
http://www.ecranlarge.com/article-details-28324.php

Avatar de l’utilisateur
Blue
subMarine
Messages : 5225
Inscription : 13 sept. 06, 13:32

Re: Abdellatif Kechiche

Messagepar Blue » 20 juil. 14, 13:37

Jeremy Fox a écrit :D'autres amateurs de cet excellent premier essai ?

Un amour de film, et maintenant que je les ai tous vus, je dirais même que c'est mon Kechiche préféré. La radicalité de son dispositif formel n'était pas encore affirmée dans ce premier film en forme de petit coup d'essai/coup de maître mais c'est une oeuvre pleine de vie et d'émotions qui trouve un juste milieu entre authenticité et maîtrise ; du coup j'ai moins l'impression d'un cinéaste qui cherche à m'en mettre plein la gueule, chose que j'ai ressentie assez nettement dans "Venus Noire" et "La Vie d'Adèle" avec l'usage insistant du close up pour accentuer la dramaturgie (même si il y a de bons moments de cinéma dans ces deux films par ailleurs).
Je suis très fan de "L'Esquive" pour l'intelligence de son propos et la manière dont Kechiche évite les pièges du "film de cités" en invoquant Marivaux, même si son esthétique DV me rebute un peu. "La Graine Et Le Mulet" touche par moments à la grâce d'un Cassavetes même si je commence ici à ressentir le cinéaste plus conscient de ses qualités et que je vois à travers la maîtrise de ce film, l'embryon de ce qui m'a déplu dans ses deux derniers où il dépasse à mon sens une frontière au-delà de laquelle on tombe dans quelque chose de plus "bourrin".

Mon top Kechiche :
1. La Faute A Voltaire
2. La Graine Et Le Mulet
3. L'Esquive
4. Venus Noire
5. La Vie d'Adèle

Avatar de l’utilisateur
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Messages : 86015
Inscription : 12 avr. 03, 22:22
Localisation : Contrebandier à Moonfleet

Re: Abdellatif Kechiche

Messagepar Jeremy Fox » 20 juil. 14, 13:58

Blue a écrit :
Jeremy Fox a écrit :D'autres amateurs de cet excellent premier essai ?

Un amour de film

:D Et Sami Bouajila est superbe n'est-ce pas ?!

Avatar de l’utilisateur
Blue
subMarine
Messages : 5225
Inscription : 13 sept. 06, 13:32

Re: Abdellatif Kechiche

Messagepar Blue » 20 juil. 14, 14:12

Ils sont tous extraordinaires, et lui en particulier. Et puis le film est vraiment drôle par moments, c'est à souligner.
Comme tu l'as écrit, y'a des moments d'intimité d'une grande sensualité. Bouchez arrive à être adorable malgré un rôle pas évident, et Aure Atika, wooooooo :oops:

Martin Quatermass
Overdosed on Gamma-ray
Messages : 9535
Inscription : 14 avr. 03, 08:44

Re: Abdellatif Kechiche

Messagepar Martin Quatermass » 20 juil. 14, 23:16

Vénus Noire m'avait vraiment intéressé et au final assez bouleversé. Je n'ai pas vu ses autres films. Les différentes polémiques sur La Vie d'Adèle m'ont détourné du film.