Zero Dark Thirty (Kathryn Bigelow - 2012)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Modérateurs : cinephage, Karras, Rockatansky

Avatar de l’utilisateur
Borislehachoir
Machino
Messages : 1345
Inscription : 17 févr. 06, 14:34

Re: Zero Dark Thirty (Kathryn Bigelow - 2013)

Messagepar Borislehachoir » 30 janv. 13, 21:56

Ratatouille a écrit :Nouvelle polémique autour du film :
http://www.legorafi.fr/2013/01/29/polem ... k-thirthy/


Ce site me fait plus rire que tous les comiques français réunis.

Je ne suis pas prêt de me remettre du tour de France en solitaire et en RER B.

Avatar de l’utilisateur
Anorya
Laughing Ring
Messages : 11859
Inscription : 24 juin 06, 02:21
Localisation : LV426

Re: Zero Dark Thirty (Kathryn Bigelow - 2013)

Messagepar Anorya » 30 janv. 13, 22:07

Borislehachoir a écrit :
Ratatouille a écrit :Nouvelle polémique autour du film :
http://www.legorafi.fr/2013/01/29/polem ... k-thirthy/


Ce site me fait plus rire que tous les comiques français réunis.

Je ne suis pas prêt de me remettre du tour de France en solitaire et en RER B.


Je plussoie pour le coup. Ses articles sur Prometheus étaient bien fameux aussi (Je n'ai aucune idée de ce que raconte Prometheus dixit Ridley Scott ou bien Kad Merad n'apparaît pas dans Prometheus). :D
Image

Avatar de l’utilisateur
Akrocine
Régisseur
Messages : 3214
Inscription : 1 avr. 09, 20:38
Localisation : Arcadia 234

Re: Zero Dark Thirty (Kathryn Bigelow - 2013)

Messagepar Akrocine » 7 févr. 13, 00:21

"Mad Max II c'est presque du Bela Tarr à l'aune des blockbusters actuels" Atclosetherange

Avatar de l’utilisateur
Chrislynch
Doublure lumière
Messages : 705
Inscription : 17 déc. 05, 09:05
Localisation : Inland Empire

Re: Zero Dark Thirty (Kathryn Bigelow - 2013)

Messagepar Chrislynch » 7 févr. 13, 07:43



Et osent-ils vraiment aller au marché avec des chapeaux du XVIIe siècle ?


:uhuh:

Excellent !

La projection de l'Histoire est vaine...

Avatar de l’utilisateur
Eusebio Cafarelli
Passe ton Bach d'abord
Messages : 7819
Inscription : 25 juil. 03, 14:58
Localisation : J'étais en oraison lorsque j'apprends l'affreuse nouvelle...

Re: Zero Dark Thirty (Kathryn Bigelow - 2012)

Messagepar Eusebio Cafarelli » 20 févr. 13, 14:58

Le film commence génialement par 2 mn de noir et de d'enregistrements du 11 septembre, et se finit par 1/2 h d'attaque des Navy Seals (remarquablement filmée, dans une grande tension très réaliste) dans le noir encore, ou à la lumière de lampes ou en vision verte des optiques nocturnes militaires) qui aboutit à la mort de Ben Laden, dont on ne verra pas le visage, comme on ne voyait pas les tours jumelles. Entre les deux Jessica Chastain (que sera la seule à mettre officiellement un nom sur le cadavre de ben Laden) et la CIA veulent venger un souvenir en pourchassant un fantôme...
Pour moi, c'est moins un film sur le terrorisme (donc l'apparence réaliste du scénario, centré en gros sur une seule équipe, n'est qu'une apparence) qu'un film clinique (pas d'apologie de la torture, pas de jugement moral sur ce que font les différents protagonistes de la traque, ou très peu) sur la traque d'une obsession, une sorte de "Rosebud" ou de "quête du Graal" (si j'ose dire) par laquelle se définissent tous les personnages, qui n'ont par ailleurs aucune existence personnelle (on apprend par hasard, après sa mort dans un attentat, qu'une des femmes de la CIA était mère, on apprend la même chose pour le personnage de Chastain par le biais d'une photo sur un bureau). Pour finir, Chastain pleure : les 2 mn du début, la fin de la quête ou le vide de son existence ? Et quel message au spectateur américain ? Fermeture d'une parenthèse, d'une époque où tout n'était défini que par cette traque, filmée finalement comme une parenthèse entre du noir et des larmes...
C'est très subtil et très intelligent.
Image

Alligator
Réalisateur
Messages : 6629
Inscription : 8 févr. 04, 12:25
Localisation : Hérault qui a rejoint sa gironde

Re: Zero Dark Thirty (Kathryn Bigelow - 2012)

Messagepar Alligator » 27 avr. 13, 17:30

Image

http://alligatographe.blogspot.fr/2013/04/zero-dark-thirsty-chastain-bigelow.html

J'avais un a priori plutôt négatif quant à une création de Bigelow qui touche une nouvelle fois l'Histoire récente. Depuis le "Démineur", un peu creux ou lourdaud (dans mes souvenirs), j'étais dans une position volontiers sceptique. Mais un film ne compte pas et il me fallait continuer à voir des films de cette auteure pour pouvoir m'en faire éventuellement une idée plus précise et légitime.

Or, sans aller jusqu'à l'enthousiasme de beaucoup, j'ai été assez impressionné par la faculté de la cinéaste et de son scénariste Mark Boal à porter un récit avec à la fois beaucoup de lisibilité et une grande aisance narrative. Ils parviennent à vulgariser une histoire complexe, alors que la proximité des évènements devrait rendre la tâche bien difficile. Sans avoir l'opportunité de jouir d'un recul bien souvent nécessaire pour bien raconter une histoire alambiquée, où les informations se bousculent, où les multiples relations entre les personnages s'inter-pénètrent, le couple Bigelow/Boal nous propose la simplification claire et posée d'une situation politique emberlificotée. Je m'imaginais à la place du scénariste à l'heure d'élaborer sa trame avec le flot d'informations qui ont circulé pour expliquer le processus qui a amené les américains à assassiner Ben Laden. Entre supputations et faits avérés, rumeurs, non-dits, secrets, informations officielles, le fatras incroyable auquel Boal a dû se colleter me parait tellement dense que je ne peux qu'applaudir devant la restitution si fluide.

Techniquement également le film est assez bien fichu. Oh, rien d'extraordinaire non plus, mais on dénote une très bonne tenue sur le plan formel qui ne se dément jamais. On peut parler de belle maitrise sur les cadrages, sur le montage, ainsi que sur le travail photographique de Greig Fraser. Le rythme est équilibré, avec les temps de respiration agréables, avec un tempo vif mais toujours garant d'une très bonne lisibilité. J'ai envie de parler de sobriété. Je ne sais pas pourquoi (sans doute des souvenirs de soleils couchants, de ralentis sur Démineur?) mais je craignais une forme un peu trop voyante, pour ne pas dire clipesque. Or, non, on reste sur un visuel proche du documentaire, mais avec cette dose d'intimité qui appartient au cinéma de fiction et de comédiens. Sans excès. Sobre, oui.

De même les comédiens n'en font pas trop des tonnes. Si, il y en a une qui abuse un peu à mon goût de ses poses et ses gestuelles si peu naturelles, c'est Jennifer Ehle : elle a des airs qui m'ont vite monté sur la choucroute. Jessica Chastain en espionne acharnée réussit à donner à sa détermination un aspect pourtant très humain.

Dans le match qui opposait "Argo" à "Zero Dark Thirty" dernièrement, même si ce dernier n'est pas un film gigantesque, force est de constater que le jury des Oscars a de la merde dans les yeux. Allons, y a pas photo.

Avatar de l’utilisateur
Max Schreck
David O. Selznick
Messages : 14793
Inscription : 13 août 03, 12:52
Localisation : Hong Kong, California

Re: Zero Dark Thirty (Kathryn Bigelow - 2012)

Messagepar Max Schreck » 7 juil. 16, 15:41

Sujet audacieux, réalisatrice à poigne. J'avais de quoi nourrir ma curiosité. Il m'a pas fallu longtemps pour me désinvestir du film.

Passée son évolution de bleue à enquêtrice aguerrie, l'héroïne est inintéressante. J'aurais presque préféré que Bigelow fasse plus de compromis romanesque et développe davantage son personnage, parce que là, même son obsession semble ne s'appuyer sur rien d'autre que ses intuitions. Je veux bien avoir la foi, mais faut pouvoir me convaincre davantage, Chastain est restée tout le long à distance. Je demande pas à ce qu'on me prémâche trop le boulot, mais le film échoue totalement à rendre claire son enquête, les indices qu'elle récolte apparaissent aussi maigres à nos yeux qu'à ceux de sa hiérarchie, et on se demande vraiment pourquoi on prendrait la peine de lui faire confiance jusqu'au bout (à part qu'on sait qu'elle a raison parce qu'on connait la fin de l'histoire).

Vu que tout se termine sur le champ de bataille, j'en arrivais même à me désintéresser d'elle, et, même si c'est plus convenu, trouvais finalement davantage mon compte avec les personnages de soldats, étonnamment bien campés malgré leur temps de présence limité. Pour moi il manque là un vrai bon scénar, qui réussirait à la fois à coller au faits, à rendre vraiment compte de la complexité de l'enquête et à faire vivre des personnages torturés par les enjeux de leur mission.

Même du point de vue de la forme, Bigelow propose une esthétique qui si elle a au moins le mérite d'être limpide, ne détonne pas particulièrement au risque de paraître impersonnelle. Les décors, qu'il s'agisse de la rue, des geôles ou des bureaux, ne sont pas particulièrement mis en valeur. Le scènes d'action sont menées solidement mais sans non plus faire sauter au plafond, là où sur des ambiances similaires, un Ridley (Mensonges d'état) ou un Tony Scott (Spy game), savaient apporter du souffle. La réalisatrice est du coup obligée de fabriquer des scènes de suspense pour rythmer son film, tant son intrigue n'a aucune justification pour en proposer en dehors de l'assaut final. Reste l'assaut final, mais qui intervient quand même après plus d'une heure et demi de film, et ne peut du coup justifier à mes yeux tout ce qui a précédé.
Dernière édition par Max Schreck le 7 juil. 16, 15:50, édité 1 fois.
« Vouloir le bonheur, c'est déjà un peu le bonheur. » (Roland Cassard)
Mes films du mois...
Mes extrospections...
Mon Top 100...

Avatar de l’utilisateur
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Messages : 87451
Inscription : 12 avr. 03, 22:22
Localisation : Contrebandier à Moonfleet

Re: Zero Dark Thirty (Kathryn Bigelow - 2012)

Messagepar Jeremy Fox » 7 juil. 16, 15:46

:(

Très grand film pour ma part.

Avatar de l’utilisateur
Thaddeus
Ewok on the wild side
Messages : 5364
Inscription : 16 févr. 07, 22:49
Localisation : 1612 Havenhurst

Re: Zero Dark Thirty (Kathryn Bigelow - 2012)

Messagepar Thaddeus » 7 juil. 16, 16:57

Pour ma part également. L'un des instantanés les plus saisissants des grandes angoisses actuelles de la nation américaine, de ses obsessions maladives, condensées et formulées au sein d'un thriller d'investigation qui possède une densité, une concentration de titane. J'ai trouvé ce film absolument époustouflant.

Avatar de l’utilisateur
Watkinssien
Etanche
Messages : 14732
Inscription : 6 mai 06, 12:53
Localisation : Xanadu

Re: Zero Dark Thirty (Kathryn Bigelow - 2012)

Messagepar Watkinssien » 7 juil. 16, 18:21

Et je me rejoins dans vos louanges. L'un des films les plus risqués, de ceux dont l'actualité du récit qu'il raconte est en fait le sujet même du film. Grand film politique, grand thriller, grand témoignage social d'un contexte occidental précis. Interprétation de qualité et mise en scène d'une impeccable maîtrise.
Image

Mother, I miss you :(