Notez les films : Janvier 2013

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés après 1980

Modérateurs : Karras, Rockatansky, cinephage

Avatar de l’utilisateur
Profondo Rosso
Howard Hughes
Messages : 15289
Inscription : 13 avr. 06, 14:56

Notez les films : Janvier 2013

Messagepar Profondo Rosso » 2 janv. 13, 02:24

Le Fabuleux destin d'Amélie Poulain de Jean-Pierre Jeunet (2001)

Image

Amélie, une jeune serveuse dans un bar de Montmartre, passe son temps à observer les gens et à laisser son imagination divaguer. Elle s'est fixé un but : faire le bien de ceux qui l'entourent. Elle invente alors des stratagèmes pour intervenir incognito dans leur existence.

L'univers rétro, suranné et ludique de Jean-Pierre Jeunet ne s'était encore jamais déployé pleinement chez le réalisateur, confrontés aux penchant plus sombre de son ancien partenaire Marc Caro sur Delicatessen et La Cité des enfants perdus où tout simplement pas à sa place dans son Alien 4 volet le plus faible de la série. C'est d'ailleurs après Alien 4 première réalisation en solo et expérience américaine bardée de compromis que Jeunet décide de s'atteler enfin à "son" film, une production plus modeste reflétant mieux sa personnalité. Jeunet aura pourtant déjà exprimé cette sensibilité dans son court-métrage Foutaises (1989) où tous les éléments d'Amélie Poulain sont déjà en place : les "j'aime/j'aime pas" loufoque ou touchant débités par le narrateur, la tonalité nostalgique, les apartés décalés...

Si Amélie Poulain s'était contenté de reprendre ces aspects sur l'étendu d'un long-métrage, il aurait probablement ressemblé à la vieille boite à chocolat poussiéreuse que certains l'ont accusé d'être. Sous l'aspect sautillant, c'est pourtant une sensibilité et une mélancolie palpable qui se dévoile ici avec une grande œuvre sur la solitude. Le film est un ode aux grands timides et doux rêveur à travers notre héroïne (Audrey Tautou) que sa crainte du monde extérieur place en spectatrice de celui-ci qu'elle déforme et embelli dans ses petits détails insignifiants et charmants. L'atmosphère de de fin d'été dans lequel baigne le film renforce ainsi ce sentiment de spleen, notamment l'ouverture où la voix off expressive d'André Dussollier et la mélopée au piano de Yann Tiersen Comptine d'un autre été : l'après-midi figent magnifiquement les vignettes de l'enfance solitaire d'Amélie. Toute l'inventivité de Jeunet pour les petites habitudes et observations d'Amélie, aussi amusantes soient elles, ne servent ainsi qu'à souligner son isolement tel ce regard sur les expressions des spectateurs au cinéma pour oublier qu'elle y vient toujours seule.

Un rebondissement et bienfait inattendu de sa part (une madeleine de Proust en forme de vieille boite à jouet trouvé dans son appartement et délivré secrètement à son ancien propriétaire bouleversé) va soudainement la rapprocher des autres dont elle va alors se mêler d'égayer le quotidien. A travers les bienfaits d'Amélie, c'est tout une foule d'autres solitudes, destins douloureux et pathétique qui se dévoilent ainsi : cet homme aux os de verre (Serge Merlin) pas sorti de chez lui depuis vingt ans et observant le monde de sa fenêtre, cette concierge (Yolande Moreau) n'ayant jamais fait le deuil d'un époux disparu, ce commis d'épicerie (Jamel Debbouze) malmené par un patron tyrannique, son propre père coulant ses vieux jours dans sa banlieue terne sans profiter de son temps libre. Toute l'inventivité narrative déployée par Jeunet et son scénariste Guillaume Laurant, l'esthétique irréaliste de ce Paris de conte de fée sert donc le propos puisque illustrant la vision qu'en a Amélie qui étoffe son environnement de ces rêveries et le rend ainsi bien plus supportable. Cette magie intérieur qui est la sienne, elle va en faire profiter les autres et Jeunet de réaliser le film le plus joyeux et entraînant qui soit sur un sujet finalement assez déprimant. On rit donc bien fort des facéties d'Amélie notamment des mauvais tours joués à l'infâme épicier Collignon, aux périples d'un drôle de nain de jardin voyageur.

Audrey Tautou hérita du film après le départ d'Emily Watson initialement prévue (celle à qui pensait Jeune à l'écriture du scénario) et du refus de Vanessa Paradis accaparée par la sortie d'un nouveau disque. Watson sans doute un peu trop âgée pour le rôle aurait de plus diluée l'identité française du film et Vanessa Paradis trop glamour risquait d'estomper la simplicité de l'ensemble. Audrey Tautou mêle idéalement charme, jeunesse, malice et cette pointe de tristesse dans le regard qui nous la rend adorable en un plan. Jeunet la capture sous un jour facétieux (la dégaine imper foulard lunettes noires lorsqu'elle espionne Kassovitz, le costume de Zorro) dans l'exécution de ses stratagèmes et superbement fragile lorsqu'elle fait face seule à ses doutes, Tautou exprimant particulièrement bien cette mélancolie dans les scènes muettes. L'illustration de la timidité aura rarement été aussi bien vue que dans cette scène où quelques mètres deviennent un gigantesque fossé entre Amélie et Nino (Mathieu Kassovitz) qu'elle brûle d'aborder sans pouvoir s'y résoudre. Ce sera le point d'orgue de ce parcours initiatique vers les autres, une histoire d'amour en forme de jeu de piste avec un autre être lunaire excellemment incarné par Kassovitz. Touchée en plein cœur Amélie devra enfin se résoudre à franchir le pas, ce qui sera le cas au terme d'un beau final où forcément le geste exprime mieux les sentiments que la parole au cours d'une première étreinte magique. Les décalques ratés de son esthétique et une naïveté excessive qui fera toujours tiquer les cynique (l'épisode des proverbes à la fin pas forcément utile) ont peut-être pu atténuer l'aura du film avec le temps, mais l'enchantement initial est intact et constitue l'aboutissement de Jeunet qui n'égalera pas cette prouesse avec les pourtant réussis Un long dimanche de fiançailles et Micmacs à tire-larigot. 5/6

Avatar de l’utilisateur
Mama Grande!
Machino
Messages : 1290
Inscription : 1 juin 07, 18:33
Localisation : Tokyo

Re: Notez les films : Janvier 2013

Messagepar Mama Grande! » 2 janv. 13, 14:17

Ta critique donne envie de revoir le film. ;) Je faisais plutôt partie des détracteurs à sa sortie, mais je pense que c'était beaucoup dû à l'emballement de la critique et du public (on entendait parler d'Amélie partout, plein de gens disaient que c'était le meilleur film de l'histoire et j'en passe...). Overdose sans doute.

Avatar de l’utilisateur
hellrick
David O. Selznick
Messages : 12472
Inscription : 14 mai 08, 16:24
Liste de DVD
Localisation : Sweet Transylvania, Galaxie Transexuelle

Re: Notez les films : Janvier 2013

Messagepar hellrick » 2 janv. 13, 14:28

L'HOMME AUX POINGS DE FER
Image
Uniquement pour les amateurs de kung fu bis style LE BRAS ARME DE WANG YU CONTRE LA GUILLOTINE VOLANTE ou 5 VENINS MORTELS.

Le scénario? Euh, je sais pas si il y en avait un, en tout cas j'y ai pas fait attention, y a des clans de gentils et des clans de méchants, ils se foutent sur la gueule, c'est l'important.

La musique? Etonnament sympa, à la Tarantino donc avec pas mal de vieilleries soul funky et pas trop de rap de merde comme je le craignais donc c'est bien

Les acteurs? RZA joue atrocement mal c'est affligeant, sinon il y a plein de gens sympas comme Russel Crowe, Gordon Lui, Pam Grier, Chen Kuan Tai, Lucy Liu, etc.

La mise en scène? Très mal filmé, ça faisait longtemps que j'avais plus vu un film aussi brouillon et mal filmé, ça pique les yeux d'amateurisme. Pas très important durant les moments calmes mais ça gâche pas mal les scènes d'action.
Image
Les combats? Pas si nombreux mais sympas, dommage que la réalisation très hachée et brouillonne gâche pas mal le plaisir. Mais il y a des putes ninjas en tenues fétichistes qui se bastonnent contre des mecs déguisés en loups ou en lions et ça c'est cool

Les dialogues? Rigolo avec des répliques marrantes comme "les histoires de thunes amènent souvent l'infortune", "je vais te pilonner comme j'ai pilonné ta pute" ou "ils avaient des mitrailleuses et plus de balles que de riz en Chine". La grosse voix banlieue black de la VF augmente le plaisir
Les SFX? Tout moisis numériques bien moches, ça sent le petit budget. Mais les idées sont cool comme ce manchot affublé de poings de metal qui se bat contre le catcheur Battista transformé en statue d'or vivante.
Les maquillages? bien gore, ça pisse le sang de partout :wink:

Verdict: du pur bis (j'aime pas le mot nanar mais je crois qu'on peut l'utiliser ici) pour un film qui ressemble vraiment à une série Z kung fu comme je m'en visionné des kilos en vhs voici 15 ans...sauf qu'ici c'est sur grand écran et donc plus plaisant :D

6,5 / 10 pour les amateurs, les autres fuyez ce film, vous vous feriez du mal pour rien :fiou:
Critiques ciné bis http://bis.cinemaland.net et asiatiques http://asia.cinemaland.net

Image

Avatar de l’utilisateur
Best
Réalisateur de seconde équipe
Messages : 5579
Inscription : 9 août 04, 13:47
Localisation : 742 Evergreen Terrace, Springfield

Re: Notez les films : Janvier 2013

Messagepar Best » 2 janv. 13, 17:47

hellrick a écrit :L'HOMME AUX POINGS DE FER
6,5 / 10 pour les amateurs, les autres fuyez ce film, vous vous feriez du mal pour rien :fiou:

Il ne passe pas par chez moi, mais pas de frustration au vu de ta critique, même si en tant qu'amateur du genre je le verrai à coup sûr un jour !

Avatar de l’utilisateur
hellrick
David O. Selznick
Messages : 12472
Inscription : 14 mai 08, 16:24
Liste de DVD
Localisation : Sweet Transylvania, Galaxie Transexuelle

Re: Notez les films : Janvier 2013

Messagepar hellrick » 2 janv. 13, 20:43

Best a écrit :
hellrick a écrit :L'HOMME AUX POINGS DE FER
6,5 / 10 pour les amateurs, les autres fuyez ce film, vous vous feriez du mal pour rien :fiou:

Il ne passe pas par chez moi, mais pas de frustration au vu de ta critique, même si en tant qu'amateur du genre je le verrai à coup sûr un jour !

Oui c'est pas terrible mais ça devrait te plaire, ne serait-ce que par les apparitions de Gordon Lui ou Chen Kuan Tai (que je n'avais pas reconnu pour ma part :oops: )
Critiques ciné bis http://bis.cinemaland.net et asiatiques http://asia.cinemaland.net

Image

Avatar de l’utilisateur
Best
Réalisateur de seconde équipe
Messages : 5579
Inscription : 9 août 04, 13:47
Localisation : 742 Evergreen Terrace, Springfield

Re: Notez les films : Janvier 2013

Messagepar Best » 2 janv. 13, 21:38

hellrick a écrit :
Best a écrit :
hellrick a écrit :L'HOMME AUX POINGS DE FER
6,5 / 10 pour les amateurs, les autres fuyez ce film, vous vous feriez du mal pour rien :fiou:

Il ne passe pas par chez moi, mais pas de frustration au vu de ta critique, même si en tant qu'amateur du genre je le verrai à coup sûr un jour !

Oui c'est pas terrible mais ça devrait te plaire, ne serait-ce que par les apparitions de Gordon Lui ou Chen Kuan Tai (que je n'avais pas reconnu pour ma part :oops: )

En même temps ils ont dû prendre un sacré coup de vieux !

Avatar de l’utilisateur
Kevin95
Footix Ier
Messages : 17633
Inscription : 24 oct. 04, 16:51
Localisation : Devine !

Re: Notez les films : Janvier 2013

Messagepar Kevin95 » 7 janv. 13, 21:53

Image

Twist Again à Moscou (Jean-Marie Poiré, 1986) : Image Révision

A mes yeux, c'est à partir de ce film que ça commence à se gatter pour Poiré (voir Clavier aussi).
Non que Twist Again à Moscou soit mauvais, mais qu'il accumule les facilités ou par moment les lourdeurs qui seront dans les années 90 la marque de fabrique du metteur en scène et de son comédien. Visuellement c'est du même acabit, Poiré s'en fout des raccords ou d'une quelconque cohérence de mise en scène et cadre son film à la va vite, au mieux nous gratifiant de champ contre champ classique, au pire de plans où je défie quiconque de me dire ce qu'il a voulut filmer (c'est presque un jeu, celui de trouver les décadrages, les plans floues ou tremblotants). Heureusement que le chef op fait son boulot, car le réalisateur n'en a plus rien à foutre et laisse ses comédiens (prestigieux) faire le film.
Pour revenir au film en lui-même, redite à peine déguisée du film précédent de Poiré (Papy fait de la résistance, comédie ultra culte qui elle est quasiment parfaite d'un bout à l'autre), cette parodie de l'URSS n'arrive pas à la cheville de son ainé, n'est pas aussi percutante sur l'état soviétique que ne l'est Papy avec la seconde guerre mondiale et se donne un mal fou à instaurer un rythme qui au final a du mal à tenir sur la longueur. Mais, car il y a un mais, le casting est si quatre-étoilesque, Noiret est si irrésistible dans son rôle mixant l’hystérie d'un De Funès et les pantoufles d'un Gabin et les doyens Bernard Blier et Jacques François sont si impériaux qu'impossible pour moi de ne pas rechigner à revoir régulièrement le film.
Et puis même faiblard, Twist Again à Moscou est tout de même doté de quelques scènes hilarantes (ma préféré reste celle de Roland Blanche donnant des coups de tatanes au Père Noel Jacques François... les connaisseurs comprendront).
Les deux fléaux qui menacent l'humanité sont le désordre et l'ordre. La corruption me dégoûte, la vertu me donne le frisson. (Michel Audiard)

Avatar de l’utilisateur
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Messages : 22826
Inscription : 21 nov. 05, 00:41

Re: Notez les films : Janvier 2013

Messagepar AtCloseRange » 7 janv. 13, 21:57

Kevin95 a écrit :Image

Twist Again à Moscou (Jean-Marie Poiré, 1986) : Image Révision

A mes yeux, c'est à partir de ce film que ça commence à se gatter pour Poiré (voir Clavier aussi).

Ah non! Pour avoir revu encore une fois en partie Mes Meilleurs Copains hier, son chant du cygne, c'est son film suivant.
Par contre, la suite de sa carrière...
Image

Avatar de l’utilisateur
Rick Blaine
Howard Hughes
Messages : 17910
Inscription : 4 août 10, 13:53
Last.fm
Localisation : Paris

Re: Notez les films : Janvier 2013

Messagepar Rick Blaine » 7 janv. 13, 22:06

AtCloseRange a écrit :
Kevin95 a écrit :Image

Twist Again à Moscou (Jean-Marie Poiré, 1986) : Image Révision

A mes yeux, c'est à partir de ce film que ça commence à se gatter pour Poiré (voir Clavier aussi).

Ah non! Pour avoir revu encore une fois en partie Mes Meilleurs Copains hier, son chant du cygne, c'est son film suivant.
Par contre, la suite de sa carrière...

On est d'accord. Mes Meilleurs copains est une réussite, c'est même peut-être ce que Poiré à fait de mieux. Ensuite c'est vrai que ça se gâte copieusement.

Avatar de l’utilisateur
Kevin95
Footix Ier
Messages : 17633
Inscription : 24 oct. 04, 16:51
Localisation : Devine !

Re: Notez les films : Janvier 2013

Messagepar Kevin95 » 7 janv. 13, 22:08

Je dois bien confesser ne jamais avoir vu Mes meilleurs copains. Je crois que j'en ai peur car j'ai du voir deux trois scènes et je les ai trouvé d'une ringardise assez crispante (alors qu'en général la ringardise ne me gène absolument pas, bien au contraire). Il faut que je lui donne une chance...
Les deux fléaux qui menacent l'humanité sont le désordre et l'ordre. La corruption me dégoûte, la vertu me donne le frisson. (Michel Audiard)

Avatar de l’utilisateur
Kevin95
Footix Ier
Messages : 17633
Inscription : 24 oct. 04, 16:51
Localisation : Devine !

Re: Notez les films : Janvier 2013

Messagepar Kevin95 » 7 janv. 13, 22:10

Rick Blaine a écrit :On est d'accord. Mes Meilleurs copains est une réussite, c'est même peut-être ce que Poiré à fait de mieux. Ensuite c'est vrai que ça se gâte copieusement.

J'ai revu le mois dernier pour la 154789658536 eme fois Le Père Noël est une ordure et non... c'est ce film qui est LA réussite absolue de Poiré. 8)
Les deux fléaux qui menacent l'humanité sont le désordre et l'ordre. La corruption me dégoûte, la vertu me donne le frisson. (Michel Audiard)

Avatar de l’utilisateur
Rick Blaine
Howard Hughes
Messages : 17910
Inscription : 4 août 10, 13:53
Last.fm
Localisation : Paris

Re: Notez les films : Janvier 2013

Messagepar Rick Blaine » 7 janv. 13, 22:12

Kevin95 a écrit :
Rick Blaine a écrit :On est d'accord. Mes Meilleurs copains est une réussite, c'est même peut-être ce que Poiré à fait de mieux. Ensuite c'est vrai que ça se gâte copieusement.

J'ai revu le mois dernier pour la 154789658536 eme fois Le Père Noël est une ordure et non... c'est ce film qui est LA réussite absolue de Poiré. 8)

Je n'ai jamais vraiment aimé le film. J'adore la pièce, je trouve le film très fade à côté.

Avatar de l’utilisateur
Kevin95
Footix Ier
Messages : 17633
Inscription : 24 oct. 04, 16:51
Localisation : Devine !

Re: Notez les films : Janvier 2013

Messagepar Kevin95 » 7 janv. 13, 22:19

Rick Blaine a écrit :
Kevin95 a écrit :
Rick Blaine a écrit :On est d'accord. Mes Meilleurs copains est une réussite, c'est même peut-être ce que Poiré à fait de mieux. Ensuite c'est vrai que ça se gâte copieusement.

J'ai revu le mois dernier pour la 154789658536 eme fois Le Père Noël est une ordure et non... c'est ce film qui est LA réussite absolue de Poiré. 8)

Je n'ai jamais vraiment aimé le film. J'adore la pièce, je trouve le film très fade à côté.

Je trouve la pièce trop boulevardienne alors qu'au film, je lui trouve un coté "italien" bien méchant que j'adore. Peu de différences certes, mais les ajouts de Poiré me réjouissent totalement que ce soit des détails (Clavier devant un cinéma projetant deux films avec Charles Bronson) comme les grosses transformations (j'aime bien la scène du zoo au petit matin). Et puis j'ai un faible pour le dernier plan dans un Paris endormis le 25 décembre. :oops:
Les deux fléaux qui menacent l'humanité sont le désordre et l'ordre. La corruption me dégoûte, la vertu me donne le frisson. (Michel Audiard)

Avatar de l’utilisateur
cinephage
C'est du harfang
Messages : 22081
Inscription : 13 oct. 05, 17:50

Re: Notez les films : Janvier 2013

Messagepar cinephage » 7 janv. 13, 22:31

Kevin95 a écrit :Je dois bien confesser ne jamais avoir vu Mes meilleurs copains. Je crois que j'en ai peur car j'ai du voir deux trois scènes et je les ai trouvé d'une ringardise assez crispante (alors qu'en général la ringardise ne me gène absolument pas, bien au contraire). Il faut que je lui donne une chance...

Quelle drole d'idée, cette histoire de ringardise... Je te recommande d'essayer Mes meilleurs copains, c'est un film très atypique dans la carrière de Poiré (je ne me suis pas penché sur l'affaire, mais je pense que c'est une question de collaborateurs), et plutôt réussi...
Obviously the world is not a wish-granting factory (The fault in our stars, Josh Boone, 2014)
Pour caler mes bennos

Avatar de l’utilisateur
Kevin95
Footix Ier
Messages : 17633
Inscription : 24 oct. 04, 16:51
Localisation : Devine !

Re: Notez les films : Janvier 2013

Messagepar Kevin95 » 7 janv. 13, 22:38

cinephage a écrit :
Kevin95 a écrit :Je dois bien confesser ne jamais avoir vu Mes meilleurs copains. Je crois que j'en ai peur car j'ai du voir deux trois scènes et je les ai trouvé d'une ringardise assez crispante (alors qu'en général la ringardise ne me gène absolument pas, bien au contraire). Il faut que je lui donne une chance...

Quelle drole d'idée, cette histoire de ringardise...

Je sais je sais, mais ce fut le même sentiment que lorsque j'ai essayé de regarder La Vie Dissolue de Gérard Floque (Georges Lautner, 1987). Cette sensation bizarre que non... c'est trop kitch, ça me tombe des yeux. J’espère me tromper pour le Poiré (pour le Lautner aussi mais là j'y crois beaucoup moins).
Les deux fléaux qui menacent l'humanité sont le désordre et l'ordre. La corruption me dégoûte, la vertu me donne le frisson. (Michel Audiard)