Votre film du mois de Janvier 2013

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés après 1980

Modérateurs : Karras, Rockatansky, cinephage

Avatar de l’utilisateur
Best
Réalisateur de seconde équipe
Messages : 5579
Inscription : 9 août 04, 13:47
Localisation : 742 Evergreen Terrace, Springfield

Re: Votre film du mois de Janvier 2013

Messagepar Best » 1 janv. 13, 20:35

Janvier 2013

Film du mois

Tess (Roman Polanski)

Image


Films découverts (Re)

Five star final (Mervyn LeRoy) 8,5/10
Sugar man (Malik Bendjelloul) 8,5/10
Batman : The Dark Knight Returns, Part 2 (Jay Oliva) 8,5/10
Happiness Therapy (David O.Russel) 8,5/10
L'Egyptien (Michael Curtiz) 8/10
Zero Dark Thirty (Kathryn Bigelow) 8/10
Django Unchained (Quentin Tarantino) 8/10
Blancanieves (Pablo Berger) 8/10
Batman : The Dark Knight Returns, Part 1 (Jay Oliva) 8/10
Le monde de Charlie (Stephen Chbosky) 8/10
Lincoln (Steven Spielberg) 7,5/10
L'Agence tous risques (Joe Carnahan) 7,5/10
Rescue Dawn (Werner Herzog) 7,5/10
Dracula (Francis Ford Coppola) 7,5/10
Le Dernier Train du Katanga (Jack Cardiff) 7,5/10
Outlander, le dernier Viking (Howard McCain) 7/10
RED (Robert Schwentke) 7/10
Shock Corridor (Samuel Fuller) 7/10
Iron sky (Timo Vuorensola) 7/10
Dredd (Pete Travis) 6,5/10
Le Dernier rempart (Kim Jee-woon) 6,5/10
Wolfman (Joe Johnston) 6,5/10
The Master (Paul Thomas Anderson) 6/10
Foxfire - Confessions d'un gang de filles (Laurent Cantet) 6/10
Amitiés sincères (Stephan Archinard, François Prévôt-Leygonie) 6/10
Le Casse de Central Park (Brett Ratner) 5,5/10
Alceste à bicyclette (Philippe Le Guay) 5/10
Le Monde de Narnia : L'Odyssée du Passeur d'aurore (Michael Apted) 5/10
7 Psychopathes (Martin McDonagh) 4,5/10
Rue Mandar (Idit Cebula) 4,5/10
La Stratégie de la poussette (Clément Michel) 3/10
Dark world, Franklyn (Gerald McMorrow) 3/10



Films revus (Hors compétition)

Indiana Jones et la dernière croisade (Steven Spielberg) 9,5/10
Indiana Jones : Les Aventuriers de l'Arche perdue (Steven Spielberg) 9,5/10
Chat noir, chat blanc (Emir Kusturica) 9/10
Le pigeon (Mario Monicelli) 9/10
Le monde de Némo - 3D (Andrew Stanton, Lee Unkrich) 8,5/10
Indiana Jones et le Temple maudit (Steven Spielberg) 8,5/10
Opération Condor (Jackie Chan) 8/10
Detective Dee : Le mystère de la flamme fantôme (Tsui Hark) 8/10
Pirates des Caraïbes : Jusqu'au Bout du Monde (Gore Verbinski) 7/10
Terminator 3 : le Soulèvement des Machines (Jonathan Mostow) 6,5/10
The tree of life (Terrence Malick) 6/10
Indiana Jones et le Royaume du Crâne de Cristal (Steven Spielberg) 6/10



Notation

10/10 : Je suis en extase
9,5/10 : Je suis aux anges
9/10 : Je jubile
8,5/10 : J'adore
8/10 : J'aime beaucoup
7,5/10 : J'aime
7/10 : J'aime bien
6,5/10 : J'aime assez
6/10 : J'aime moyennement
5,5/10 : J'aime sans plus
5/10 : Entre deux eaux
4/10 : Je n'aime pas vraiment
3/10 : Je n'aime pas
2/10 : Je n'aime pas du tout
1/10 : Je déteste
0/10 : Où est mon pulvérisateur ?


Mes films du mois de Mai 2005 à Décembre 2012

Spoiler (cliquez pour afficher)
ImageImageImageImageImageImage
ImageImageImageImageImageImage
ImageImageImageImageImageImageImageImage
ImageImageImageImageImageImageImageImage
ImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImage
ImageImageImageImageImageImageImageImage
ImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImage
ImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImage
Dernière édition par Best le 1 févr. 13, 01:01, édité 39 fois.

Avatar de l’utilisateur
Karras
Mogul
Messages : 10457
Inscription : 15 avr. 03, 18:31
Liste de DVD
Localisation : La cité du Ponant

Re: Votre film du mois de Janvier 2013

Messagepar Karras » 1 janv. 13, 20:59

Janvier 2013

Film du mois
Django Unchained

Sorties ciné 2013

L'Homme aux poings de fer (4,5/10) : Estampillé production Tarantino, un premier film qui ressemble plus à un gros clip de groupe de rap qu'à un hommage au cinéma d'action, faute à un scénario neuneu. Reste des bonnes surprises au niveau du casting comme Lucy Liu, toujours superbe, un Russell Crowe venu cachetonner et une apparition très furtive de Pam Grier.
Le monde de Charlie (6,5/10) : Teen-movie mélancolique et tourmenté qui déroge peu aux règles du genre mais s'avère plutôt bien écrit ( On peut y trouver quelques similitudes avec le Cercle des poètes disparus ). Emma Watson y réussit une sortie assez convaincante du monde de Poudlard.
Paradis : Amour (6/10) : Une actrice principale courageuse dans un scénario qui abuse un peu trop de scènes glauques pour soutenir son propos.
Django Unchained (8,5/10) : Tarantino maitrise son art avec jubilation et propose assurément un des meilleurs films américains de ce début du XXIème siècle.
Happiness Therapy (6/10) : Une romcom névrosée sympathique mais pas révolutionnaire : Jennifer Lawrence se révèle assez piquante et joue avec beaucoup de naturel, Bradley Cooper trouve un vrai rôle dans son personnage bipolaire et De Niro lui fait du ... meet the fockers.
Lincoln (6/10) : Encore un biopic bancal ( rejoignant pour moi J Edgar ou La dame de fer ) qui choisit de se concentrer sur un épisode marquant du personnage plutôt que sur les étapes de sa vie. C'est plein de qualités formelles (cf. Strum dans le topic dédié ) mais au final ça ressemble beaucoup à une sorte de film de procès interminable et surtout j'en ai peu appris sur l'homme ( à part qu'il est un formidable conteur ). Quitte à faire un film sur ce fameux amendement c'est surtout regrettable que les premiers concernés soient cantonnés à un rôle de faire-valoir.
Black's Game (6/10) : Sorte d'affranchis à la sauce islandaise, le film utilise assez bien le décor glacial de son lieu de tournage et distille efficacement ses éclairs de violence ( le film est produit par Nicolas Winding Refn ). Reste qu'il manque un peu d'originalité pour rentrer dans la cour des grands.
Mercenaires (2,5/10) : Rien de crédible dans ce scénario poussivement inspiré par les guerres en ex-Yougoslavie, le casting étant d'autre part assez mauvais.
Blanca Nieves (8/10) : Photographie à tomber, musique sublime et photogénie des actrices, une belle réussite que cette adaptation à la sauce flamenco des contes de Grimm, pleine d’hommage et de modernité.
Le chasseur (6/10) : Un thriller écolo avec un Dafoe impeccable et des superbes images de la Tasmanie. Dommage que le scénario manque de ligne directrice et ménage peu de suspens.
The day (5/10) : Film post-apocalyptique à la photographie dé-saturée plutôt soignée, le rythme et plutôt lancinant et les quelques scènes d'action pas très convaincante. Une honnête première œuvre malgré tout.
Universal Soldier - Le Jour du jugement (5,5/10) : L' exposition est plutôt réussie avec un bon travail sur l'ambiance sonore, les effets strobo, quelques scènes de baston (avec un Valérie Damidot barbu qui refait l'appart à coup de hache ) mais le scénario est vraiment light ( mais ça vaut bien le dernier Expendables ).
Machine Gun (5/10) : Biopic assez étonnant que cette histoire de rédemption d'un homme qui est passé de biker camé à une sorte de mercenaire prédicateur pour sauver des gamins d’Afrique. Ça à le mérite d'éclairer la situation tragique dans cette région du monde mais le rabâchage religieux façon église évangélique est assez irritant. Dommage aussi que des bons second rôles ( Monaghan, Shannon) soit si peu exploités.
L'ivresse de l'argent (6/10) : Une satire de la bourgeoisie coréenne qui n'est pas sans rappeler le Théorème de Pasolini. Malgré une Yun Yeo-Jung assez épatante en matrone cougar, le traitement reste un peu superficiel entre érotisme chic et décors au luxe glacé.
Zero Dark Thirty (8/10) : Une brillante reconstitution de la traque d'OBL, résumant, à travers son personnage féminin, 10 ans d'obsession américaine de venger l'affront du 11/09.

Films découverts
Margaret (7/10)
Jack Reacher (7/10) : Thriller efficace au rythme équilibré entre intrigue et scène d'action.
Hit and Run (2/10) : Scénario crétin et acteurs transparents : un bon candidat aux razzies. ( les points vont au Voodoo child de Hendrix dans la B.O. ).
La 7ème victime (6/10)
même les assassins tremblent (7/10)
Hanezu, l'esprit des montagnes (3,5/10) : Quelques plans poétiques dans un ensemble fortement soporifique.
Superstar (2,5/10) : Giannoli utilise les mêmes artifices que la médiatisation qu'il dénonce : on finit par subir le film comme Martin/Merad subit sa célébrité.
Little Bird (6,5/10) : Filmé à hauteur d'enfant, un film plein de sensibilité sur les traumas de l'enfance ( qui n'est pas sans rappelé le récente Tomboy ) sans pour autant être totalement bouleversant.
A cœur ouvert (3/10) : Un couple de chirurgiens se déchirent sur fond d'alcoolisme et de grossesse involontaire : franchement on s'en fout de ce roman photos bobo.
A pas de loup (4,5/10) : Pas vraiment convaincu par ce conte initiatique à la voix off omniprésente.
Compliance (7/10) : Huis-clos réussi que ce fait divers adapté ou l'on passe de l'incrédulité à la consternation devant cette démonstration de soumission à l'autorité.
Anna Karenine (6/10) : Malgré une belle palette de second rôle féminin ( Kelly Macdonald, Alicia Vikander, ...), la mise en scène excessivement virevoltante et kitch laisse peu de place aux acteurs pour exprimer de sincères émotions.
En secret (5,5/10) : Un témoignage notable sur les interdits de la société iranienne un peu gâché par le côté artificielle de la réalisation qui abuse de ralentis et images esthétisantes.
Les chants de Mandrin (3/10) : Dialogues alambiqués, situations anachroniques, scénario bricolé à partir de vignettes illustratives : pas grand chose à sauver à part les costumes et une photographie assez soignée.
Broken (6/10) : Un ton intéressant mais des ficelles scénaristiques un peu glauques nuisent à la crédibilité du récit.
Wrong (3,5/10) : une collection de situations absurdes qui n'aboutit à rien : ennui.
David et Mme Hansen (2,5/10) : Un téléfilm sans intérêt et rapidement insupportable malgré Adjani qui fait ce qu'elle peut pour pimenter un scénario creux.
Les Saphirs (5,5/10) : Une réhabilitation de la situation des Aborigènes et des performances musicales de haut niveau compensent le manque d'audace du scénario.
The impossible (6,5/10) : Un film de survie qui prend aux tripes, dommage qu'une surdose de pathos ternisse la fin.
Course contre la mort (Premium Rush) (3,5/10) : Si la mise en scène des poursuites à vélos est assez spectaculaire ; le scénario, lui, pédale dans la semoule.
Chercher Hortense (4/10) : Bacri ronchonne, le scénario ronronne, le spectateur abandonne.
Stars 80 (2/10) : Un non film ou au mieux un making-off de la tournée de ces "stars" inécoutables à jeun. Allez 2 pour les (*)(*) de Sabrina ...
Vous n'avez encore rien vu (3/10) : C'est bien joli toutes ces mises en abîmes, ces expérimentations, ces excellents acteurs (mention spéciale à Amalric), mais bon, se taper l'Anouilh pendant 2 heures, ça m'a tué.
Camille redouble (5,5/10) : Découvert Peggy Sue s'est mariée dans la foulée (6,5/10) : à part le changement d'époque, on peut pas dire que le scénario se démarque de beaucoup, en tout cas je ne me suis pas retrouvé dans cette adaptation au rythme inégal.
Alyah (4/10) : L'interprétation est plutôt remarquable mais le scénario piétine et débouche sur pas grand chose.
Associés contre le crime... ( 3/10) : Intrigue inexistante, personnages ridicules, l'épisode de trop.
Les seigneurs (2/10) : un nanard à 18 millions d'euros, dommage que Depardieu ait loupé le rendez-vous ...
Les saveurs du palais (6/10) : Un scénario qui aurait pu être un peu plus mitonné mais ses recettes du terroir sont un plaisir des yeux.
The we and the I (3,5/10) : Gondry transforme un ticket de ciné en ticket de bus en nous imposant presque 1H30 de gamineries de lycéens. Barbant.
La maison au bout de la rue (4/10) : Thriller sans grande envergure qui met un temps fou à démarrer.
Mobile home (5,5/10) : Road-movie jamais commencé mais parfois assez juste dans sa nonchalance.

Films revus
Promotheus (7/10)

Série TV
Terminator - saison 1 (6,5/10)
Terminator - saison 2 (6,5/10)
Falling Skies - saison 1 (4,5/10)
Dernière édition par Karras le 31 janv. 13, 19:21, édité 7 fois.

Avatar de l’utilisateur
semmelweis
Accessoiriste
Messages : 1688
Inscription : 10 févr. 09, 21:30
Localisation : Bordeaux

Re: Votre film du mois de Janvier 2013

Messagepar semmelweis » 1 janv. 13, 21:47

Film du mois de Janvier


Film découverts:
Hellboy,Guillermo del Toro(DVD) 7/10
Solaris,Steven Soderbergh(DVD) 7,5/10
Batman:Under the hood,Brandon Vietti(DVD) 7/10
The Ides of March,Georges Clooney(DVD) 5/10
Narc,Joe Carnahan(DVD) 7/10
Hollywoodland,Allen Coulter(DVD) 6/10
John Carter,Andrew Stanton(Blu Ray) 7,5/10
Django Unchained,Quentin Tarantino(Ciné) 6/10
The Master,Paul Thomas Anderson(Ciné) 8,5/10
Hellboy 2: The Golden Army,Guillermo del Toro(Blu Ray) 7,5/10
L'ivresse de l'argent,Im Sang-Soo(Ciné) 6,5/10
Zero Dark Thirty,Kathryn Bigelow(Ciné) 8/10
L'ordre et la morale,Mathieu Kassovitz(Blu Ray) 7,5/10

Films revus:
V pour Vendetta,James Mc Teigue 7/10
The Ninth Gate,Roman Polanski(DVD) 7,5/10

Séries TV:

Documentaires:


Films des mois précédents:
Spoiler (cliquez pour afficher)
Décembre/Tabou,Miguel Gomes
Novembre/The Killers, Robert Siodmak
Octobre/La toile blanche d'edward hopper, Jean Pierre Devillers
Septembre/Little Odessa, James Gray/ Prix spécial : Obsession,Brian de Palma
Aout/Le cercle rouge, Jean Pierre Melville/Casablanca, Michael Curtiz
Juillet/Faust, Alexandre Sokourov
Juin/De rouille et d'os,Jacques Audiard/ Prix spécial: Paris Céline de Patrick Buisson
Mai/Eternal Sunshine of the spotless mind,Michel Gondry
Avril/Titanic,James Cameron
Mars/Dead Ringers,David Cronenberg-Hunger,Steve McQueen
Fevrier/Rango,Gore verbinski-La Taupe,Thomas Alfredson
Janvier/Millenium,the girl with the dragoon tatoo,David fincher
Année 2011
Décembre/[color=#000000]Le cheval de Turin,Bela Tarr[/color] FILM DE L'ANNEE 2011
Novembre/Hors Satan,Bruno Dumont
Octobre/Cure,Kiyoshi Kurosawa
Septembre/Hana Bi,Takeshi Kitano/L'Appolonide,souvenirs de maison close,Bertrand Bonnelo
Aout/Melancholia,Lars Von Trier
Juillet/Deep End,Jerzy Skolimowski/The Passenger,Michelangelo Antonioni (Prix spécial:The Texas Chainsaw Massacre,Tobe Hooper)
Juin/Badlands,Terrence Malick
Mai/The Tree of life,Terrence malick
Avril/The lady from Shanghai,Orson Welles/Enquete sur un citoyen au dessus de tout soupcon,Elio Petri
Mars/The duellists,Ridley Scott/To live and die in LA,William Friedklin
Février/Phantom of the Paradise,Brian de Palma
Janvier/Suspiria,Dario Argento/Irreversible,Gaspar Noé
Année 2010
Decembre/Profondo Rosso,Dario Argento
Novembre/[color=#000000]Le silence,Ingmar Bergman[/color] FILM DE L'ANNEE 2010
Octobre/The Fly,David Cronenberg
Septembre/Des hommes et des dieux,Xavier Beauvois/Oncle Boonmee,Apichatpong Weerasethakul
Aout/Days of Heaven,Terrence Malick
Juillet/Crash,David Cronenberg/A bout de souffle,Jean Luc Godard
Juin/Il Divo,Paolo Sorrentino
Mai/Catch me if you can,Steven Spielberg
Avril/Wall Street,Oliver Stone/Redacted,Brian de Palma
Mars/Blue Velvet,David Lynch
Février/Raging Bull,Martin Scorsese
Janvier/Zodiac,David Fincher/Macbeth,Roman Polanski
Année 2009:
Décembre/Vidéodrome,David Cronenberg
Novembre/[color=#000000]Cris et chuchotements,Ingmar Bergman[/color] FILM DE L'ANNEE 2009
Octobre/Le ruban blanc,Michael Haneke
Septembre/Un prophète,Jacques Audiard
Aout/There will be blood,Paul Thomas Anderson
Juillet/Manhunter,Michael Mann
Juin/Antichrist,Lars Von Trier
Mai/Le temps de l'innocence,Martin Scorsese
Avril/Last Days,Gus Van Sant
Mars/Blow out,Brian de Palma
Février/Révélations,Michael Mann
Dernière édition par semmelweis le 30 janv. 13, 20:34, édité 11 fois.

Avatar de l’utilisateur
reuno
Assistant opérateur
Messages : 2005
Inscription : 8 oct. 04, 10:25

Re: Votre film du mois de Janvier 2013

Messagepar reuno » 1 janv. 13, 22:09

Janvier 2013

Film du mois

Image

Cloud Atlas (Tom Tykwer, Andy Wachowski & Lana Wachowski)

Films découverts

Cloud Atlas (Tom Tykwer, Andy Wachowski & Lana Wachowski) 5/6
Sound of my voice (Zal Batmanglij) 5/6
Universal Soldiers : Day of Reckoning (John Hyams) 5/6
Django Unchained (Quentin Tarantino) 5/6
John Dies at the End (Don Coscarelli) 5/6
Westworld (Michael Crichton) 4/6
Maniac (Franck Khalfoun) 4/6
Upside Down (Juan Solanas) 4/6
The Dinosaur Project (Sid Bennett) 4/6
Jean de la Lune (Stephan Schesch) 4/6
Hotel Transylvania (Genndy Tartakovsky) 4/6
The Impossible (Juan Antonio Bayona) 2/6
Paranormal Activity 4 (Henry Joost & Ariel Schulman) 2/6

Films revus

Bellflower (Evan Glodell) 6/6

Films des mois précédents
Spoiler (cliquez pour afficher)
Décembre 2012 : Symbol (Hitoshi Matsumoto)
November 2012 : Beasts of The Southern Wild (Benh Zeitlin)
Octobre : Kotoko (Shinya Tsukamoto)
Septembre 2012 : Himizu (Sono Sion)
Août 2012 : ParaNorman (Chris Butler)
Juillet 2012 : The Incident (Alexandre Courtès)
Juin 2012 : Les Raisins de la colère (John Ford)
Mai 2012 : Moonrise Kingdom (Wes Anderson)
Avril 2012 : The Plague Dogs (Martin Rosen)
Mars 2012 : Bellflower (Evan Glodell)
Février 2012 : Il était une fois en Anatolie (Nuri Bilge Ceylan)
Janvier 2012 : Love (William Eubank)
Décembre 2011 : Versailles (Pierre Schoeller)
Novembre 2011 : Safe (Todd Haynes)
Octobre 2011 : Polisse (Maïwenn)
Septembre 2011 : Redline (Takeshi Koike)
Août 2011 : Cold Fish (Sono Sion)
Juillet 2011 : Memory Lane (Mikhaël Hers)
Juin 2011 : Biutiful (Alejandro González Inárritu)
Mai 2011 : The Tree of Life (Terrence Malick)
Avril 2011 : Animal Kingdom (David Michôd)
Mars 2011 : Tetsuo The Bullet Man (Shinya Tsukamoto)
Février 2011 : Il était une fois dans l'Ouest (Sergio Leone)
Janvier 2011 : Ondine (Neil Jordan)
Décembre 2010 : Mishima: A Life in Four Chapters (Paul Schrader)
Novembre 2010 : L'Enigme de Kaspar Hauser (Werner Herzog)
Octobre 2010 : Monsters (Gareth Edwards)
Septembre 2010 : Nord (Xavier Beauvois)
Août 2010 : Big Wednesday (John Millius)
Juillet 2010 : The Reflecting Skin (Philip Ridley)
Juin 2010 : Code 46 (Michael Winterbottom)
Mai 2010 : Enter the Void (Gaspard Noé)
Avril 2010 : The Andromeda Strain de Robert Wise
Mars 2010 : Onibaba de Kaneto Shindô
Février 2010 : Faust - Eine deutsche Volkssage de F.W. Murnau
Janvier 2010 : Le Décalogue de Krzysztof Kieslowski
Décembre 2009 : Avatar de James Cameron
Novembre 2009 : The Box de Richard Kelly
Octobre 2009 : Pat Garrett & Billy the Kid de Sam Peckinpah
Septembre 2009 : The Offence de Sidney Lumet
Août 2009 : La Femme des Sables de Hiroshi Teshigahara
Juillet 2009 : La Graine et le mulet Abdellatif Kechiche
Juin 2009 : The Sky Crawlers de Mamoru Oshii
Mai 2009 : Possession de Andrezj Zulawski
Avril 2009 : Le Trou de Jacques Becker
Mars 2009 : Shotgun Stories de Jeff Nichols
Février 2009 : The Wrestler de Darren Aronofsky
Janvier 2009 : The Curious Case of Benjamin Button de David Fincher
Décembre 2008 : Clean, shaven de Lodge Kerrigan
Novembre 2008 : Låt den rätte komma in de Tomas Alfredson
Octobre 2008 : Bled Number One de Rabah Ameur-Zaimeche
Septembre 2008 : Omohide Poro Poro de Isao Takahata
Août 2008 : Hellboy II : The Golden Army de Guillermo Del Toro
Juillet 2008 : La Condition de L'Homme de Masaki Kobayashi
Juin 2008 : Angst de Gerald Kargl
Mai 2008 : The Proposition de John Hillcoat
Avril 2008 : Love and Honor de Yoji Yamada
Mars 2008 : The Mist de Frank Darabont
Février 2008 : Twin Peaks - Fire Walk With Me de David Lynch
Janvier 2008 : [REC] de Jaume Balaguero et Paco Plaza
Décembre 2007 : Requiem Pour Un Massacre de Elem Klimov
Dernière édition par reuno le 31 janv. 13, 21:16, édité 10 fois.

Avatar de l’utilisateur
Dunn
Réalisateur
Messages : 6954
Inscription : 20 août 09, 12:10
Localisation : Au pays des merveilles

Re: Votre film du mois de Janvier 2013

Messagepar Dunn » 2 janv. 13, 00:14

JANVIER 2013
CINÉMA-DVD-BLURAY-TV/VOD-LD

FILM DU MOIS NOUVEAUTE


FILM DU MOIS HORS NOUVEAUTE


FILMS DECOUVERTS NOUVEAUTES
ImageImageImageImageImageImageImage
-RENOIR: 6/10
-TOURISTES: 2/10
-L'HOMME QUI RIT: 5/10
-THE MASTER: 3/10
-DJANGO UNCHAINED: 8/10
-TABOU: 6/10
-ERNEST ET CELESTINE: 8/10


FILMS DECOUVERTS HORS NOUVEAUTES
ImageImageImageImageImage
-SATAN MON AMOUR: 7,5/10
-LE MONDE,LA CHAIR ET LE DIABLE: 7/10
-LOULOU: 8/10
-MAIS...QUI A TUÉ HARRY?: 5/10
-VAN GOGH: 7/10


FILMS REDECOUVERTS (hors compétition)
ImageImageImageImageImageImage
-SLEEPY HOLLOW: 9/10
-SWEENEY TODD: 7/10
-BEETLEJUICE: 7,5/10
-PEE WEE BIG ADVENTURE: 6/10
-FENÊTRE SUR COUR: 7/10
-À NOS AMOURS: 9/10
Dernière édition par Dunn le 21 janv. 13, 14:10, édité 5 fois.

Avatar de l’utilisateur
nobody smith
Monteur
Messages : 4544
Inscription : 13 déc. 07, 19:24

Re: Votre film du mois de Janvier 2013

Messagepar nobody smith » 2 janv. 13, 08:04

Janvier 2013

Film du mois

Image

Films découverts

La Conquête De L’Ouest (Ford, Hathaway et Marshall) 6.5/10
Convoi De Femmes (William Wellman) 7.5/10
Sur La Piste Des Mohawks (John Ford) 7.5/10
Safe In Hell (William Wellman) 7.5/10
Maniac (Franck Khalfoun) 7/10
Foxfire, Confessions D’Un Gang De Filles (Laurent Cantet) 7/10
La Voix Que Vous Allez Entendre (William Wellman) 7/10
Les Raisins De La Colère (John Ford) 8/10
Le Rideau De Fer (William Wellman) 5.5/10
Le Sergent Noir (John Ford) 8/10
La Charge Héroïque (John Ford) 6/10
Frontière Chinoise (John Ford) 7/10
Upstream (John Ford) 7/10
Héros A Vendre (William Wellman) 8/10
The Master (Paul Thomas Anderson) 7/10
L’honorable Monsieur Wong (William Wellman) 6.5/10
Frisco Jenny (William Wellman) 8/10
Lifeboat (Alfred Hitchcock) 9/10
College Coach (William Wellman) 6/10
Downhill (Alfred Hitchcock) 7.5/10
Le Chant Du Danube (Alfred Hitchcock) 7/10
Django Unchained (Quentin Tarantino) 9/10
Phoenix (Danny Cannon) 4.5/10
Les Collines De La Terreur (Michael Winner) 6/10
La Sentinelle Des Maudits (Michael Winner) 6.5/10
30 Minutes Maximum (Ruben Fleischer) 6/10
Le Dernier Rempart (Kim Jee-Woon) 7/10
Zero Dark Thirty (Kathryn Bigelow) 8/10
L’Ivresse De L’Argent (Im Sang-Soo) 8/10
Pulsions (Brian De Palma) 5.5/10
Greetings (Brian De Palma) 5/10
Obsession (Brian De Palma) 8/10
Fatal (Michael Youn) 4.5/10

Films revus :

Cellular (David R. Ellis) 4/10
I Heart Huckabees (David O’Russell) 7/10
Les Rois Du Désert (David O’Russell) 7.5/10
Fighter (David O’Russell) 7.5/10
Judge Dredd (Danny Cannon) 5/10
La Mort Vous Va Si Bien (Robert Zemeckis) 7/10
Scarface (Brian De Palma) 8.5/10
Femme Fatale (Brian De Palma) 5/10
Bienvenue A Zombieland (Ruben Fleischer) 7/10
Angles D’Attaque (Pete Travis) 7/10
58 Minutes Pour Vivre (Renny Harlin) 8/10
L’Esprit De Cain (Brian De Palma) 5.5/10
Le Vol Du Phoenix (John Moore) 4.5/10
Redacted (Brian De Palma) 6.5/10
Max Payne (John Moore) 4/10

films des mois précédents
Spoiler (cliquez pour afficher)
Janvier 2008 : No Country For Old Men (Joel et Ethan Coen)
Février 2008 : L’Auberge Rouge (Claude Autant-Lara)
Mars 2008 : There Will Be Blood (Paul Thomas Anderson)
Avril 2008 : La Montagne Sacrée (Alejandro Jodorowsky)
Mai 2008 : Ricky Bobby, Roi Du Circuit (Adam McKay)
Juin 2008 : Manie Manie (Rintaro, Kawajiri et Otomo)
Juillet 2008 : Delivrance (John Boorman)
Août 2008 : Le Faucon Maltais (John Huston)
Septembre 2008 : Plan 9 From Outer Space (Edward D. Wood Jr.)
Octobre 2008 : Spinal Tap (Rob Reiner)
Novembre 2008 : L’Echange (Clint Eastwood)
Décembre 2008 : Aguirre, La Colère De Dieu (Werner Herzog)
Janvier 2009 : La Belle Au Bois Dormant (Wolfgang Reitherman et Eric Larson)
Février 2009 : Certains L’Aiment Chaud (Billy Wilder)
Mars 2009 : Les 3 Royaumes (John Woo)
Avril 2009 : Eh Mec ! Elle Est Où Ma Caisse ? (Danny Leiner)
Mai 2009 : Les Amants Du Pont-Neuf (Leos Carax)
Juin 2009 : Little Big Man (Arthur Penn)
Juillet 2009 : Les Pirates Du Métro (Joseph Sargent)
Août 2009 : Là-Haut (Pete Docter)
Septembre 2009 : Les Trois Jours Du Condor (Sydney Pollack)
Octobre 2009 : Metropolis (Fritz Lang)
Novembre 2009 : The Box (Richard Kelly)
Décembre 2009 : Hana-Bi (Takeshi Kitano)
Janvier 2010 : Ran (Akira Kurosawa)
Février 2010 : Fantastic Mr. Fox (Wes Anderson)
Mars 2010 : Oz, Un Monde Extraordinaire (Walter Murch)
Avril 2010 : Les Fraises Sauvages (Ingmar Bergman)
Mai 2010 : Mind Game (Masaaki Yuasa)
Juin 2010 : Looking For Richard (Al Pacino)
Juillet 2010 : Toy Story 3 (Lee Unkrich)
Aout 2010 : Dumbo (Ben Sharpsteen)
Septembre 2010 : Hardcore (Paul Schrader)
Octobre 2010 : Gens De Dublin (John Huston)
Novembre 2010 : Sunshine (Istvan Szabo)
Décembre 2010 : Tous Les Matins Du Monde (Alain Corneau)
Janvier 2011 : 5 CM Par Seconde (Makoto Shinkai)
Février 2011 : True Grit (Joel et Ethan Coen)
Mars 2011 : La Mélodie Du Bonheur (Robert Wise)
Avril 2011 : Les Grands Espaces (William Wyler)
Mai 2011 : Tree Of Life (Terrence Malick)
Juin 2011 : Panic Sur Florida Beach (Joe Dante)
Juillet 2011 : Europa (Lars Von Trier)
Aout 2011 : Du Silence Et Des Ombres (Robert Mulligan)
Septembre 2011 : Warrior (Gavin O’Connor)
Octobre 2011 : The Artist (Michel Hazanavicius)
Novembre 2011 : Un Eté Avec Coo (Keiichi Hara)
Décembre 2011 : Happy Feet 2 (George Miller)
Janvier 2012 : La Dame De Shanghai (Orson Welles)
Février 2012 : Cheval De Guerre (Steven Spielberg)
Mars 2012 : John Carter (Andrew Stanton)
Avril 2012 : Rage (David Cronenberg)
Mai 2012 : La Bataille De San Sebastian (Henri Verneuil)
Juin 2012 : Le Règne Des Assassins (Su Chao-Pin et John Woo)
Juillet 2012 : La Tour Au-Delà Des Nuages (Makoto Shinkai)
Aout 2012 : Kafka (Steven Soderbergh)
Septembre 2012 : Fitzcarraldo (Werner Herzog)
Octobre 2012 : Les Ailes D’Honneamise (Hiroyuki Yamaga)
Novembre 2012 : Nos Funérailles (Abel Ferrara)
Décembre 2012 : La Chevauchée Des Bannis (André De Toth)
Dernière édition par nobody smith le 2 févr. 13, 07:27, édité 10 fois.
"Les contes et les rêves sont les vérités fantômes qui dureront, quand les simples faits, poussière et cendre, seront oubliés" Neil Gaiman
Image

Avatar de l’utilisateur
Vic Vega
Lee Marvin Fan
Messages : 3262
Inscription : 15 avr. 03, 10:20
Localisation : South Bay

Re: Votre film du mois de Janvier 2013

Messagepar Vic Vega » 2 janv. 13, 08:56

Janvier 2013


Film du mois
Le Quatrième homme de Phil Karlson


Films découverts
La Ballade du petit soldat de Werner Herzog et Denis Reichle 8/10
Le Quatrième homme de Phil Karlson 7/10
Le Flingueur de Michael Winner 7/10
Berserk: The Golden Age Arc 2 - The Battle For Doldrey de Kubôka Toshiyuki et Michael Sinterniklaas 7/10
5 ans de réflexion de Nicholas Stoller 5.5/10
Tabou de Miguel Gomes 5/10
Gangster Squad de Ruben Fleischer 4/10
Un Justicier dans la ville de Michael Winner 4/10
Happiness Therapy de David O Russell 4/10
Cloud Atlas de Lana Wachowski, Andy Wachowski et Tom Twyker 4/10
Chelsea Hotel d'Abel Ferrara 3/10
Napoli, Napoli, Napoli d'Abel Ferrara 3/10
Le Dernier Rempart de Kim Jee-woon 3/10
30 minutes maximum de Ruben Fleischer 3/10
Chinese Zodiac de Jackie Chan 2.5/10
Succession par l'épée d'Eric Tsang 2.5/10
Pieta de Kim Ki-duk 1/10


Séries TV
Friends Saison 3 7/10
Friends Saison 4 6/10
Friends Saison 2 6/10
Friends Saison 6 6/10
Friends Saison 5 5.5/10
Friends Saison 7 3/10


Films revus (Hors compétition)


Mes films du mois

Spoiler (cliquez pour afficher)
novembre 2005 = Three Times (Hou Hsiao Hsien)
decembre 2005 = Sept Hommes à abattre (Budd Boetticher)
janvier 2006 = Pat Garrett and Billy the Kid (Sam Peckinpah)
fevrier 2006 = A.I. (Steven Spielberg)
mars 2006 = Traquenard (Nicholas Ray)
avril 2006 = Whassup Rockers (Larry Clark)
mai 2006 = Profession: Reporter (Michelangelo Antonioni)
juin 2006 = Les Vampires (Louis Feuillade)
juillet 2006 = La Cérémonie (Oshima Nagisa)
aout 2006 = Puni par le ciel (Gosha Hideo)
septembre 2006 = La Ballade de Narayama (Kinoshita Keisuke)
octobre 2006=Profond désir des dieux (Imamura Shohei)
novembre 2006=Croupier (Mike Hodges)
décembre 2006=Les Monstres (Dino Risi)
janvier 2007=Napoléon (Abel Gance)
février 2007=La Foule (King Vidor)
mars 2007=Le Rebelle (King Vidor)
avril 2007=The Killers (Robert Siodmak)
mai 2007=Rouges et blancs (Miklos Jancso)
juin 2007=Le Temps des Gitans (Emir Kusturica)
juillet 2007=Bouge pas, meurs et ressuscite (Vitali Kanevski)
aout 2007=Pharaon (Jerzy Kawalerowicz)
septembre 2007=Le Gouffre aux chimères (Billy Wilder)
octobre 2007=Berlin Alexanderplatz (Rainer Werner Fassbinder)
novembre 2007=Le Temps d'aimer et le temps de mourir (Douglas Sirk)
décembre 2007=America, America (Elia Kazan)
janvier 2008=Last Action Hero (John Mac Tiernan)
février 2008=Strangers when we meet (Richard Quine)
mars 2008=Le Grand Chantage (Alexander Mackendrick)
avril 2008=Judex (Georges Franju)
mai 2008=Les Savates du Bon Dieu (Jean-Claude Brisseau)
juin 2008=Le Carrosse d'or (Jean Renoir)
juillet 2008=La Roue (Abel Gance)
août 2008=Une Page Folle (Kinugasa Teinosuke)
septembre 2008=L'Ami Américain (Wim Wenders)
octobre 2008=Le Plaisir (Max Ophuls)
novembre 2008=Une Vie Difficile (Dino Risi)
décembre 2008=Le Ciel peut attendre (Ernst Lubtisch)
janvier 2009=Frenzy (Alfred Hitchcock)
février 2009=Gun Crazy (Joseph H. Lewis)
mars 2009=Les Rapaces (Erich Von Stroheim)
avril 2009=Ariane (Billy Wilder)
mai 2009=Le Convoi de la peur (William Friedkin)
juin 2009=Que la bête meure (Claude Chabrol)
juillet 2009=French Cancan (Jean Renoir)
août 2009=Quand les aigles attaquent (Brian G. Hutton)
septembre 2009=Les Gens de la pluie (Francis Ford Coppola)
octobre 2009=Point Limite Zéro (Richard C. Sarafian)
novembre 2009=La Nuit Américaine (François Truffaut)
décembre 2009=Le Coup de l'escalier (Robert Wise)
janvier 2010=Les Mariés de l'an deux (Jean-Paul Rappeneau)
février 2010=Sobibor, 14 octobre 1943, 16 heures (Claude Lanzmann)
mars 2010=Presque Célèbre (Cameron Crowe)
avril 2010=Monsieur Verdoux (Charlie Chaplin)
mai 2010=L'Arrangement (Elia Kazan)
juin 2010=Enquête sur un citoyen au-dessus de tout soupçon (Elio Petri)
juillet 2010=La Chevauchée des bannis (André de Toth)
août 2010=Tuez Charley Varrick (Don Siegel)
septembre 2010=Les Demoiselles de Rochefort (Jacques Demy)
octobre 2010=Le Démon des Femmes (Robert Aldrich)
novembre 2010=John McCabe (Robert Altman)
décembre 2010=Le Roman d'un tricheur (Sacha Guitry)
janvier 2011=L'Ombre d'un doute (Alfred Hitchcock)
février 2011=Jules César (Joseph L. Mankiewicz)
mars 2011=L'Oeuf de l'ange (Oshii Mamoru)
avril 2011=La Septième Victime (Mark Robson)
mai 2011=Le Trésor d'Arne (Mauritz Stiller)
juin 2011=Frontière Chinoise (John Ford)
juillet 2011=Mirage (Tsui Siu-ming)
août 2011=Les Anges de la nuit (Phil Joanou)
septembre 2011=Le Dernier Train du Katanga (Jack Cardiff)
octobre 2011=Murder by contract (Irving Lerner)
novembre 2011=Un faux mouvement (Carl Franklin)
décembre 2011=La Cinquième victime (Fritz Lang)
janvier 2012=Les Pirates de Bubuan (Imamura Shohei)
février 2012=Tomahawk (George Sherman)
mars 2012=Wings (William A. Wellman)
avril 2012=L'Insoumis (Alain Cavalier)
mai 2012=The Nickel Ride (Robert Mulligan)
juin 2012=Nightfall (Jacques Tourneur)
juillet 2012=Chasse au gang (André De Toth)
août 2012=Pitfall (André De Toth)
septembre 2012=Nashville (Robert Altman)
octobre 2012=Mandingo (Richard Fleischer)
novembre 2012=Typhoon Club (Somai Shinji)
décembre 2012=La Jetée (Chris Marker)
Dernière édition par Vic Vega le 1 févr. 13, 10:10, édité 30 fois.
ImageImageImageImage

Avatar de l’utilisateur
monk
Décorateur
Messages : 3589
Inscription : 21 juin 05, 09:55

Re: Votre film du mois de Janvier 2013

Messagepar monk » 2 janv. 13, 09:03

JANVIER 2013

** DECOUVERTES **

Titanic de James Cameron

La taupe de Tomas Alfredson
Très poseur, volontairement obscure, et assez vain finalement. Je ne garde pas.

Sunset Boulevard de Billy Wilder
Superbe évocation de la fin d'un règne. C'est tragique et dramatique, mais le film est aussi un film noir, et le mélange est très plaisant, tout à fait maitrisé. Terrible satyre d'Hollywood. Superbe. Je garde.

My week with Marilyn de Simon Curtis
Ne dépassant pas le stade du film sympa, il n'en est pas moins touchant, avec une très belle performance de Michelle Williams, encore une fois. Je ne garde pas, mais c'était bien.

Old Joy de Kelly Reichardt
Wendy & Lucy de Kelly Reichardt
Shame de Steve McQueen
Shotgun stories de Jeff Nichols
Spacked out de Lawrence Ah Mon

Sa majesté des mouches de Peter Brook

Mildred Pierce de Micheal Curtiz
Django unchained de Quenton Tarantino

Primer de Shane Carruth
Troublez moi ce soir de Roy Ward Baker


** RE VISIONS **

Star Trek de Robert Wise
Il y a plein de bonnes choses dans ce film, mais - et malgré quelques très beaux plans ici et là, les SFX font quand même cheap comparé à Star Wars sorti quelques années plus tôt. La caractérisation est un peu grossière, mais le cahier des charges ne permettait sans doute pas d’innover. L'histoire est bien, avec ce méchant très original. Je garde.


** TV SHOWS **

Story of film épisodes 1 à 6
Justified S3 (en cours)


Mais aussi:
2012
2011
Dernière édition par monk le 31 janv. 13, 14:28, édité 19 fois.

Avatar de l’utilisateur
Cortez The Killer
Accessoiriste
Messages : 1540
Inscription : 11 mars 10, 11:01
Localisation : Quelque part dans Bedford Falls

Re: Votre film du mois de Janvier 2013

Messagepar Cortez The Killer » 2 janv. 13, 11:16

Film(s) du Mois


Films découverts:


Ciné

Django Unchained (Quentin Tarantino) : 9/10

The Master (Paul Thomas Anderson) : 8/10

Zero Dark Thirty (Kathryn Bigelow) : 7/10
Lincoln (Steven Spielberg) : 7/10

Blu ray

Blow Out (Brian de Palma) : 8,5/10

Stuck (Stuart Gordon) : 6,5/10

DVD

Little Odessa (James Gray) : 9/10

Ghosts of the civil dead (John Hillcoat) : 8,5/10

Malveillance (Jaume Balaguero) : 8/10
Martha Marcy May Marlene (Sean Durkin) : 8/10

Melancholia (Lars Van Trier) : 7,5/10
Vampire's Kiss (Robert Bierman) : 7,5/10

I Wanna Hold Your Hand (Robert Zemeckis) : 7/10

Winter's Bone (Debra Granik) : 6/10
Risky Business (Paul Brickman) : 6/10

The Horror of Dracula (Terrence Fisher) : 5/10

Dredd (Peter Travis) : 4/10

T.V

Dial M for Murder (Alfred Hitchcok) : 8/10

Films revus

T.V

Jo (Jean Girault) : 8/10

Blu ray

On Her majesty's Secret Service (Peter Hunt) : 9/10

War Horse (Steven Spielberg) : 8,5/10
The Artist (Michel Hazanavicius) : 8,5/10

Total Recall (Paul Verhoeven) : 8/10

Beneath from the Planet Of The Apes (Ted Post) : 5/10

DVD

Copland (James Mangold) : 9/10
We Own the night (James Gray) : 9/10

Sweeney Todd (Tim Burton) : 8/10

Conquest for the Planet of the Apes (J. Lee Thompson) : 6/10

Escape of the Planet of the Apes (Don Taylor) : 5/10

Battle for the Planet of the Apes (J. Lee Thompson) : 4/10

The Expendables 2 (Simon West) : 2/10


Films des mois précédents

Spoiler (cliquez pour afficher)
Décembre 2012 : On Her majesty's Secret Service (Peter Hunt) ex-aequo Bonnie and Clyde (Arthur Penn)
Novembre 2012 : Looper(Rian Johnson)
Octobre 2012 Skyfall (Sam Mendes)
Septembre 2012 : Peeping Tom (Michael Powell)
Août 2012 : The Reflecting Skin (Philip Ridley)
Juillet 2012 : The Red Shoes (Michael Powell and Emeric Pressburger)
Juin 2012 : De rouille et d'os (Jacques Audiard)
Mai 2012 : Moonrise Kingdom (Wes Anderson) ex aequo A l'origine (Xavier Giannoli)
Avril 2012 : Mysterious Skin (Gregg Arraki) ex-æquo The Barber (Coen brother)
Mars 2012 Shadow of a doubt (Alfred Hitchcock)
Février 2012 Punch Drunk Love (Paul Thomas Anderson)
Janvier 2012 : Cool Hand Luke (Stuart Rosenberg)
Décembre 2011: Soylent Green (Richard Fleischer)
Novembre 2011: City Lights (Charles Chaplin)
Octobre 2011: Drive (Nicolas Winding Refn)
Septembre 2011: After Hours (Martin Scorsese)
Août 2011: Paris, Texas (Wim Wenders)
Juillet 2011: The Offense (Sidney Lumet)
Juin 2011: Midnight in Paris (Woody Allen)
Mai 2011: The Tree Of life (Terrence Malick)
Avril 2011: Man on the Moon (Milos Forman)
Mars 2011: Out Of Africa (Sydney Pollack)
Février 2011: Fargo (Joel and Ethan Coen) / The Way Back (Peter Weir)
Janvier 2011: Let The Right One In (Tomas Alfredson)/Running On Empty (Sidney Lumet)
Décembre 2010: The Graduate (Mike Nichols)
Novembre 2010: Rosemary's Baby (Roman Polanski)/Harry Potter and the deathly Hallows (David Yates)
Octobre 2010: Norma Rae (Martin Ritt) / Taking Off (Milos Forman)
Septembre 2010: L'homme qui voulait savoir (George Sluizer)
Août 2010: Gallipoli (Peter Weir)/ Torn Curtain (Alfred Hitchcock)
Juillet 2010: Picnic at Hanging Rock(Peter Weir)
Dernière édition par Cortez The Killer le 31 janv. 13, 00:03, édité 11 fois.

Avatar de l’utilisateur
Abronsius
Producteur Exécutif
Messages : 7286
Inscription : 23 oct. 04, 12:29
Localisation : Los Angeles

Re: Votre film du mois de Janvier 2013

Messagepar Abronsius » 2 janv. 13, 11:21

Film du mois :

Films vus :

Night Moves (1975) Arthur Penn / http://myimaginarylandscapes.blogspot.fr/2013/01/night-moves-la-fugue-1975-arthur-penn.html
Wings (1966) Larisa Shepitko / http://myimaginarylandscapes.blogspot.fr/2013/01/krylya-wings-1966-larisa-shepitko.html
Dracula (1931) Tod Browning / http://myimaginarylandscapes.blogspot.fr/2013/01/dracula-1931-tod-browning.html
Dracula (1931) George Melford / http://myimaginarylandscapes.blogspot.fr/2013/01/dracula-1931-george-melford.html
Barabbas (1961) Richard Fleischer / http://myimaginarylandscapes.blogspot.fr/2013/01/barabbas-1961-richard-fleischer.html
The Fireman (1916) C. Chaplin / http://myimaginarylandscapes.blogspot.fr/2013/01/the-fireman-charlot-pompier-1916.html
Snowtown (2011) Justin Kurzel / http://myimaginarylandscapes.blogspot.fr/2013/01/snowtown-les-crimes-de-snowtown-2011.html
Circle of Danger (1951) Jacques Tourneur / http://myimaginarylandscapes.blogspot.fr/2013/01/circle-of-danger-lenquete-est-close.html
Django Unchained (2012) Quentin Tarantino / http://myimaginarylandscapes.blogspot.fr/2013/01/django-unchained-2012-quentin-tarantino.html
Les plaisirs de la chair (1965) Nagisa Oshima / http://myimaginarylandscapes.blogspot.fr/2013/01/etsuraku-les-plaisirs-de-la-chair-1965.html
Witness for the Prosecution (1957) Billy Wilder / http://myimaginarylandscapes.blogspot.fr/2013/01/witness-for-prosecution-temoin-charge.html
Niagara (1953) Henry Hathaway / http://myimaginarylandscapes.blogspot.fr/2013/01/niagara-1953-henry-hathaway.html
Antoine et Antoinette (1947) Jacques Becker / http://myimaginarylandscapes.blogspot.fr/2013/01/antoine-et-antoinette-1947-jacques.html
River of No Return (1954) Otto Preminger / http://myimaginarylandscapes.blogspot.fr/2013/01/river-of-no-return-la-riviere-sans.html
Gilda (1946) Charles Vidor / http://myimaginarylandscapes.blogspot.fr/2013/01/gilda-1946-charles-vidor.html
Shivers (1975) David Cronenberg / http://myimaginarylandscapes.blogspot.fr/2013/01/shivers-frissons-1975-david-cronenberg.html
Quatre nuits d'un rêveur (1971) Robert Bresson / http://myimaginarylandscapes.blogspot.fr/2013/01/quatre-nuits-dun-reveur-1971-robert.html
Les aventuriers (1967) Robert Enrico / http://myimaginarylandscapes.blogspot.fr/2013/01/les-aventuriers-1967-robert-enrico.html
Bubble (2005) Steven Soderbergh / http://myimaginarylandscapes.blogspot.fr/2013/01/bubble-2005-steven-soderbergh.html
L'ordre (1973) Jean-Daniel Pollet / http://myimaginarylandscapes.blogspot.fr/2013/01/lordre-1973-jean-daniel-pollet.html

Films revus :

Eden Lake (2008) James Watkins / http://myimaginarylandscapes.blogspot.fr/search/label/Watkins%20James
L.A. Confidential (1997) Curtis Hanson / http://myimaginarylandscapes.blogspot.fr/2013/01/la-confidential-1997-curtis-hanson.html
The Lovely Bones (2009) Peter Jackson / http://myimaginarylandscapes.blogspot.fr/2013/01/the-lovely-bones-2009-peter-jackson.html
Sunset Boulevard (1950) Billy Wilder / http://myimaginarylandscapes.blogspot.fr/2013/01/sunset-boulevard-boulevard-du.html
The Way Back (2010) Peter Weir / http://myimaginarylandscapes.blogspot.fr/2013/01/the-way-back-les-chemins-de-la-liberte.html
Dernière édition par Abronsius le 30 janv. 13, 23:22, édité 28 fois.

Avatar de l’utilisateur
joe-ernst
Décorateur
Messages : 3691
Inscription : 20 mars 06, 15:11
Localisation :

Re: Votre film du mois de Janvier 2013

Messagepar joe-ernst » 2 janv. 13, 12:32

JANVIER 2013


Film du mois :

Image


Films découverts :

A.C.A.B.: All Cops Are Bastards, de Stefano Sollima : 6/10
Alceste à bicyclette, de Philippe Le Guay : 5/10
Desperate, d'Anthony Mann : 7/10
L'homme qui rit, de Jean-Pierre Améris : 6/10
Madame Sans-Gêne, de Roger Richebé : 5/10
Mariage tardif, de Dover Koshashvili : 6/10
La princesse et la grenouille, de Walt Disney : 6,5/10
Quale amore, de Maurizio Sciarra : 3/10
Renoir, de Gilles Bourdos : 7/10
Tabou, de Miguel Gomes : 5/10
Une Estonienne à Paris, d'Ilmar Raag : 6/10
Yossi, d'Eytan Fox : 7,5/10



Films revus ou redécouverts :




Film du mois, le récapitulatif :

Spoiler (cliquez pour afficher)
West Side Story, de Robert Wise et Jerome Robbins (janvier 2008)
La harpe de Birmanie, de Kon Ichikawa (février 2008)
Iphigénie, de Michael Cacoyannis (mars 2008)
Douce, de Claude Autant-Lara (avril 2008)
Rocco et ses frères, de Luchino Visconti (mai 2008)
La fille de l'amiral, de Roy Rowland (juin 2008)
Bellissima, de Luchino Visconti (juillet 2008)
Sciuscià, de Vittorio De Sica (août 2008)
Scarface, de Howard Hawks (septembre 2008)
La fureur de vivre, de Nicholas Ray (octobre 2008)
Un goût de miel, de Tony Richardson et Le narcisse noir, de Michael Powell et Emeric Pressburger (novembre 2008, ex-aequo)
Lettre d'une inconnue, de Max Ophuls (décembre 2008)
Colonel Blimp, de Michael Powell et Emeric Pressburger (janvier 2009)
Milk, de Gus Van Sant et Séraphine, de Martin Provost (février 2009, ex-aequo)
L'homme des vallées perdues, de George Stevens (mars 2009)
Justice est faite, d'André Cayatte (avril 2009)
Pour toi j'ai tué, de Robert Siodmak (mai 2009)
Les contes de la lune vague après la pluie, de Kenji Mizoguchi (juin 2009)
L'aurore, de Friedrich Wilhelm Murnau (juillet 2009)
Winchester 73, d'Anthony Mann (août 2009)
Le plus sauvage d'entre tous, de Martin Ritt (septembre 2009)
Le ruban blanc, de Michael Haneke (octobre 2009)
La captive aux yeux clairs, de Howard Hawks (novembre 2009)
Peau d'âne, de Jacques Demy (décembre 2009)
Pépé le Moko, de Julien Duvivier (janvier 2010)
Miss Oyu, de Kenji Mizoguchi (février 2010)
Nos meilleures années, de Marco Tullio Giordana (mars 2010)
Ces messieurs dames, de Pietro Germi (avril 2010)
Sueurs froides, d'Alfred Hitchcock (mai 2010)
AUCUN (juin 2010)
Chevaux de bois, de Rupert Julian et Erich von Stroheim (juillet 2010)
Le diable boiteux, de Sacha Guitry (août 2010)
AUCUN (septembre 2010)
Love, de Ken Russell (octobre 2010)
Topsy-Turvy, de Mike Leigh (novembre 2010)
Le marquis de Saint-Evremond, de Jack Conway (décembre 2010)
Incendies, de Denis Villeneuve (janvier 2011)
Une étoile est née, de George Cukor (février 2011)
Une si jolie petite plage, d'Yves Allégret (mars 2011)
Rabbit Hole, de John Cameron Mitchell (avril 2011)
Shakespeare Wallah, de James Ivory (mai 2011)
Le guépard, de Luchino Visconti (juin 2011)
The Beloved Rogue, d'Alan Crosland (juillet 2011)
America, America, d'Elia Kazan (août 2011)
Et maintenant, on va où ?, de Nadine Labaki (septembre 2011)
AUCUN (octobre 2011)
AUCUN (novembre 2011)
Le goût du saké, de Yasujirô Ozu (décembre 2011)
Le mécano de la General, de Buster Keaton (janvier 2012)
AUCUN (février 2012)
AUCUN (mars 2012)
AUCUN (avril 2012)
AUCUN (mai 2012)
Her Night of Romance, de Sidney Franklin (juin 2012)
AUCUN (juillet 2012)
AUCUN (août 2012)
Nouveau souffle, de Karl Markovics (septembre 2012)
Un singe en hiver, d'Henri Verneuil (octobre 2012)
Week-end, d'Andrew Haigh (novembre 2012)
Brighton Rock, de John Boulting (décembre 2012)
Dernière édition par joe-ernst le 31 janv. 13, 08:56, édité 10 fois.
Image

We are all in the gutter, but some of us are looking at the stars. Oscar Wilde.
L'hyperréalisme à la Kechiche, ce n'est pas du tout mon truc. Alain Guiraudie

Avatar de l’utilisateur
Frances
Assistant opérateur
Messages : 2592
Inscription : 3 oct. 12, 20:24

Re: Votre film du mois de Janvier 2013

Messagepar Frances » 2 janv. 13, 13:05

Film du mois
Au dessous du volcan - Under the volcano - John Huston - 1984 - Albert Finney, Jacqueline Bissey, Anthony Andrews.

Image



Films découverts / Redécouverts
- Attaque au Cheyenne Club – The Cheyenne social club - 1970 – de Gene Kelly avec James Stewart, Henry Fonda. 6.5/10
:arrow: Un vrai régal de retrouver James Stewart et Henry Fonda dans ce western pour le moins original. Prenez un lot de situations rocambolesques, une poignée de quiproquos sur fond d’amitié virile, saupoudrez le tout de belles créatures et ajoutez un soupçon de consternation…vous obtiendrez un divertissement tout à fait jubilatoire.
- Le signe de Zorro – Rouben Mamoulian (1940) – Tyrone Powell, Linda Darnell, Basil Rathbone. 3.5/10
:arrow: Moins réjouissant que dans mes souvenirs. La mise en scène de Mamoulian n’est pas vraiment inspirée et le scénario manque d’étoffe et de profondeur. Très loin des films d’aventure de Michael Curtiz. Reste la scène de duel entre Power et Rathbone parfaitement rythmée, nerveuse et jubilatoire à souhait.
- Guêpier pour trois abeilles - Joseph Mankievich (1967) - Rex Harrison, Cliff Robertson, Maggie Smith. 4/10
:arrow: Mankievich a beau tenter mille variations du jeu de dupe, multiplier les énigmes à tiroir, user des rebondissements, brouiller les pistes, emmêler à souhait la trame de l’intrigue…impossible d’accrocher. Et pourtant j’aime bien Mankievich !
- La blonde framboise - The strawberry blonde - Raoul Walsh – avec James Cagney, Olivia de Havilland, Rita Hayworth, Jack Carson. 8/10
:arrow: Un vrai régal ! Et une formidable variation sur le rapport amoureux. Ici Walsh traite du désir et de l’amour. De la fougue que suscite le premier, de la profondeur des sentiments inhérents au second. Le propos est habile et traité sur le ton de la comédie bien que des intentions plus sombres s’invitent au passage incarnées principalement par Jack Carson dont l’honnêteté et le loyauté ne sont pas les points forts. Walsh nous propose une galerie de personnages qui recueille notre adhésion tout au long du film, James Cagney est formidable en bagarreur teigneux et obstiné. Olivia de Havilland surprend en féministe aux mœurs libérées avant de se ranger dans un rôle plus conventionnel. Quant à Rita Hayworth, la fameuse « Blonde framboise », elle se joue avec délectation des hommes virevoltant dans son sillage avant d’être la victime de ce jeu de dupe. Variations donc sur le désir, l’amour, le couple, la réussite sociale et le véritable sens du bonheur. Le duo improbable à l’écran comme dans le scénario Cagney/Havilland – Biff/Amy - apporte une fraicheur incroyable à ce film si réjouissant.
- JFK – Oliver Stone – 1991 - avec Kevin Koster, Tommy Lee Jones, Joe Pesci, Sissi Spacek. 9/10
:arrow: Un monument découvert tardivement après plusieurs tentatives avortées. Un film vibrant et frémissant. Élevant la quête de vérité au rang de nécessité ultime pour une Amérique meilleure. Une Amérique propre pour les générations à venir. Aveuglé par son acharnement à faire la lumière sur l’assassinat de Kennedy Jim Garrison défend de bout en bout la théorie du complot…ou bien est-ce Stone qui cherche à nous convaincre que cette fois nous tenons la vérité ? Oui, sans doute mais ce postulat posé il nous pousse à réfléchir sur l’Histoire officielle ; Celle que l’on nous sert dans les manuels en omettant soigneusement d’inavouables détails. Ne soyons pas dupe, si Stone nous assène une vérité il cherche aussi à réveiller la conscience du citoyen endormi, trop content d’avaler tout rond les couleuvres qu’on lui présente.
- La tentatrice -– The temptress – Fred Niblo – Greta Garbo, Antonio Moreno, Lionel Barrymore. 5/10
:arrow: L'histoire d'une femme fatale condamnée à faire chuter les hommes puis à chuter elle-même. Malgré quelques scènes très réussies le film manque de souffle et de corps. Mais Garbo irradie l'écran alors...
- The offense – Sydnet Lumet – 1972 – Sean Connery, Travor Howard. 8.5/10
:arrow: Un fim fort qui créé un malaise chez le spectateur. Brillante mise en scène de Lumet qui s'attaque sans prendre de pincettes au thème de la pédophilie et tente une exploration des dégats irréversibles provoqués par l'horreur récurrente inhérente au métier de flic. Sean Connery voulait casser l'image de l'agent 007...pari tenu !
- A woman of affairs – Clarence Brown – 1928 – Greta Garbo, John Gilbert, Douglas Fairbank Jr, Dorothy Sebastian. 7/10
:arrow: Un excellent muet avec Garbo - sinon le meilleur aux dires de certains - mélodrame dans la pure tradition hollywoodienne qui bénéficie d'une réalisation efficace. Un scénario qui contient en germe le magnifique Camille de Cukor.
- Au-delà – Clint Eastwood – 2010 – Matt Damon, Cécile de France. 2/10
:arrow: Après une entrée en matière impressionnante qui nous offre une vision à couper le souffle du Tsunami de 2004 et l’exposition de trois destins (liés d’une façon ou d’une autre à la mort) le film piétine sans jamais décoller. Bref, je me suis ennuyée ferme.
- La femme au gardénia - The blue gardenia – Fritz Lang – 1953 – Anne Baxter, Raymond Burr, Richard Conte.
:arrow: Pas le meilleur film de Lang, loin de là mais une thématique intéressante traitée avec soin doublée d’une belle esthétique. Lang expose et constate la faillite de la confiance mutuelle alors que les femmes défont le schéma traditionnel de la famille. A voir. 6/10
- Mon nom est personne – 1973 – Tonino Valerii- Henry Fonda, Terrence Hill.
:arrow: Une réalisation à l’esthétique très travaillé parfois même trop appuyé mais probablement assumé et une intrigue qui tient sur une feuille de papier à cigarette. C’est récréatif et un peu longuet. Tonino Valerii nous impose une succession d’aventures déroulée sur autant de scènes et à coup de références nous démonte un à un les bons vieux mythes du western d’antan. Une page se tourne. Tout est dit. 4.5/10
- Anna Christie version allemande - Jacques Feyder - Greta Garbo, , Hans Junkermann, Salka Viertel, Theo Shal. 4.5/10
:arrow: http://www.dvdclassik.com/forum/viewtopic.php?f=2&t=1175&p=2277076#p2277076
- Cette sacrée Famille – room for one more – 1952 – de Norman Taurog avec Cary Grant, Betsy Drake, Iris Mann, Clifford Tatum Jr.
:arrow: Une comédie familiale très réussie --> http://www.dvdclassik.com/forum/viewtopic.php?f=2&t=8654&start=90 6.5/10
- Le géant du grand nord - Yellowstone Kelly – de Gordon Douglass (1959) avec Clint Walker, Edd Byrnes, John Russell, Andra Martin.
:arrow: Pas désagréable mais pas éblouissant non plus. Western pro-indien un peu simpliste quand même. Propos desservit par le personnage interprété par Edd Byrnes par trop prévisible. 3.5/10
- Les grandes espérances – Great expectations – David Lean – Avec John Mills, Tony Wager, Valerie Hobson, Jean Simmons, Bernard Miles, Alec Guinness.
:arrow: Lean filme Le parcours initiatique de Pip où la dureté du réel se frotte aux frontières du fantastique : le marais, la lande, le cimetière où les ombres se découpent dans d’audacieux clairs obscurs, la gueule menaçante d'un tronc d'arbre annonçant le forçat traqué émergeant de la brume, le château, lieu hors du temps, hanté de souvenirs, dédié au passé et à la vengeance abritant l’âme damnée d’une excentrique morte-vivante de ne pas avoir été aimée. Une belle réussite. 8/10
- Désirs humains – Human desire – Fritz Lang – Glenn Ford, Gloria Grahame, Broderick Crawford (1954)
:arrow: , Bien déçue par ce Lang, vidé de sa substance. Glenn Ford a beau embrasser G. Grahame en tirant sur sa tignasse à deux mains pour nous convaincre de sa passion difficile d’y croire. Lang qui a subit beaucoup de contraintes au niveau du casting (il voulait Peter Lorre et Rita Hayworth dans les rôles principaux) et qui a dû renoncer aux thèmes qui hantaient le roman de Zola livre ici un film sans fièvre et sans passion. A tout prendre et en comparaison je préfère nettement le sous-estimé « La femme au gardénia » tourné l’année précédente. 2/10

Films revus
- Je suis un aventurier – The far country – 1954 - Anthony Mann – James Stewart, Ruth Roman, Corinne Calvet, Walter Brennan , John McIntire. 8.5/10
:arrow: Un grand film d'A Mann où le sens de la responsabilité envers la communauté finit par l'emporter sur l'individualisme. Un film construit comme une succession de déplacements comme autant de métaphores de la progression du héros.
- Le roman de Marguerite Gautier – George Cukor – 1936 – Greta Garbo, RobertTaylor, Lionel Barrymore. 10/10
:arrow: La quintessence du mélodrame, un joyau incontesté poli des mains des meilleurs artisans de l’usine à rêves. Inoubliable !
- Anna Christie – Clarence Brown – 1930 – Greta Garbo, Charles Bickford,, Marie Dressler. 2/10
:arrow: http://www.dvdclassik.com/forum/viewtopic.php?f=2&t=1175&start=285
- Anna Karenina – Anna Karenine – (1935) Clarence Brown - Greta Garbo, Fredric March, Basil Rathbone, Maureen O'Sullivan. 6/10
:arrow: http://www.dvdclassik.com/forum/viewtopic.php?f=2&t=1175&start=285
Dernière édition par Frances le 31 janv. 13, 13:40, édité 20 fois.

Avatar de l’utilisateur
vic
viking
Messages : 3497
Inscription : 26 avr. 03, 18:37
Localisation : IHTFP

Re: Votre film du mois de Janvier 2013

Messagepar vic » 2 janv. 13, 13:13

Image

Adalen 31 (Bo Widengberg, 1969)


The Scarlet Empress (Josef von Sternberg, 1934) ++
If you were young: Rage (Kinji Fukasaku, 1970) +++
Le Métier des armes (Ermanno Olmi, 2001) ++++
The Nevadan (Gordon Douglas, 1950) ++
L'As de pique (Milos Forman, 1963) +
Stranger on the third floor (Boris Ingster, 1940) +
Enemy of the state (Tony Scott, 1998) ++
Domino (Tony Scott, 2005) +++
Behind locked doors (Budd Boetticher, 1948) +
Deadly Companions (Sam Pekinpah, 1961) +++
Les Garçons (Mauro Bolognini, 1959) ++++
George Harrison: Living in the material world (Martin Scorsese, 2011) 0
Battle Royale (Kinji Fukasaku, 2000) +++
Goldfinger (Guy Hamilton, 1964) +
Beatrice Cenci (Lucio Fulci, 1969) ++++
Le Vase de sable (Yoshitaro Nomura, 1974) ++
The Lawless breed (Raoul Walsh, 1953) 0
Training Day (Antoine Fuqua, 2001) ++
Guerre des gangs à Okinawa (Kinji Fukasaku, 1971) +++
Hope and Glory (John Boorman, 1987) +++
Bubu de Montparnasse (Mauro Bolognini, 1971) ++++
Doberman Cop (Kinji Fukasaku, 1978) +++
Chronique d'un homicide (Mauro Bolognini, 1972) +++
Sous les drapeaux, l'enfer (Kinji Fukasaku, 1972) +++
Outlaw Killer: Three Maddog Killers (Kinji Fukasaku, 1972) ++
Le Manteau (Alberto Lattuada, 1952) ++++
Un flic sur le toit (Bo Widenberg, 1976) ++++
Adalen 31 (Bo Widengberg, 1969) ++++
Apache drums (Hugo Fregonese, 1951) +++++
Follow me quietly (Richard Fleisher, 1949) ++
Next of kin (Tony Williams, 1982) ++++
Universal soldier: Day of reckoning (John Hyams, 2012) ++
Beyond our ken (Pang Ho-cheng, 2004) +++
Chuck Berry: Hail! Hail! Rock 'n' Roll (Taylor Hackford, 1987) ++++
The Red Shoes (Michael Powell & Emeric Pressburger, 1948) +++++
Samba Traoré (Idrissa Ouedraogo, 1992) +++
Labyrinth (Jim Henson, 1986) +
Kung Fu Hustle (Stephen Chow, 2004) +++
Searching for Sugar Man (Malik Bendjelloul, 2012) +++
Anguish (Bigas Luna, 1987) +++
Shura (Toshio Matsumoto, 1971) +++++
Universal Soldier: Regeneration (John Hyams, 2009) +
Hamlet (Laurence Olivier, 1948) +++
Strange Illusion (Edgar G Ulmer, 1945) +
God's little acre (Anthony Mann, 1958) +
Django unchained (Quentin Tarantino, 2012) +
A better tomorrow 2 (John Woo, 1987) ++
Four weddings and a funeral (Mike Newell, 1994) +++
Punch-drunk love (Paul Thomas Anderson, 2002) 0
Dernière édition par vic le 31 janv. 13, 12:52, édité 12 fois.
Image

Withdrawing in disgust is not the same thing as apathy.

Consistency is the last refuge of the unimaginative. Oscar Wilde

Unité Ogami Ittô.

Avatar de l’utilisateur
G.T.O
Egal à lui-même
Messages : 4078
Inscription : 1 févr. 07, 13:11

Re: Votre film du mois de Janvier 2013

Messagepar G.T.O » 2 janv. 13, 13:57

Chef d'oeuvre : ✭✭✭✭✭
Excellent : ✭✭✭✭
Bon : ✭✭✭
Assez bien : ✭✭½
Moyen : ✭✭
Médiocre : ✭
Nul : ❍

Film du mois :


Image


Navet du mois :


Cloud Atlas : une bouillabaisse new-age lourde et grotesque.

Baudruche d'or :

Django Unchained : film paresseux pour réalisateur essoré, atteint de Burtonite aiguë.

Baudruche d'argent :

The Master : une errance prisonnière par le surmoi andersonien qui ne déroute pas assez. Le début laisse augurer le meilleur avant de se vautrer dans un dispositif auto-satisfait et stérile.


Films découverts :

Killer Joe ( William Friedkin, 2012) : ✭✭✭
Blue Steel ( Kathryn bigelow, 1989) : ✭✭✭


Magic Mike ( Steven Soderbergh, 2012) : ✭✭½
Dazed and confused ( Richard Linklater, 1993) : ✭✭½
Dredd ( Pete Travis, 2012) : ✭✭½
Kill List ( Ben Wheatley, 2012) : ✭✭½
Maria's Lover ( Andrei Konchalovsky, 1984) : ✭✭½

Premium Rush ( David Koepp, 2012) : ✭✭
The Master ( Paul Thomas Anderson, 2012) : ✮✮


Maniac ( Franck Khalfoun, 2012) : ✭
Django Unchained ( Quentin Tarantino, 2012) : ✭

Lincoln : ½

Cloud Atlas ( Wachowsky Bro et Tom Tykwer, 2012) : ❍






Films redécouverts :

Dolls ( Stuart Gordon, 1987) : ✮✮½
Link ( Richard Franklin, 1986) : ✭✭
Dead Zone ( David Cronenberg, 1983) : ✭✭✭✭



Series TV :


The Wire ( David Simon, 2002, 1ère saison) : ✮✮✮
The Wire ( David Simon, 2003, 2ème saison) : ✭✭✭
Dernière édition par G.T.O le 30 janv. 13, 21:44, édité 27 fois.

Avatar de l’utilisateur
Kevin95
Footix Ier
Messages : 17633
Inscription : 24 oct. 04, 16:51
Localisation : Devine !

Re: Votre film du mois de Janvier 2013

Messagepar Kevin95 » 2 janv. 13, 15:26

Janvier 2013

Film du mois :

Image

Films découverts et revus :

- On m'appelle King (Giancarlo Romitelli, 1971) : Image Découverte

...

- Save the Tiger (John G. Avildsen, 1973) : Image Découverte

...

- The Fighter (David O. Russell, 2010) : Image Révision

...

- Twist Again à Moscou (Jean-Marie Poiré, 1986) : Image Révision

A mes yeux, c'est à partir de ce film que ça commence à se gatter pour Poiré (voir Clavier aussi). Non que Twist Again à Moscou soit mauvais, mais qu'il accumule les facilités ou par moment les lourdeurs qui seront dans les années 90 la marque de fabrique du metteur en scène et de son comédien. Visuellement c'est du même acabit, Poiré s'en fout des raccords ou d'une quelconque cohérence de mise en scène et cadre son film à la va vite, au mieux nous gratifiant de champ contre champ classique, au pire de plans où je défie quiconque de me dire ce qu'il a voulut filmer (c'est presque un jeu, celui de trouver les décadrages, les plans floues ou tremblotants). Heureusement que le chef op fait son boulot, car le réalisateur n'en a plus rien à foutre et laisse ses comédiens (prestigieux) faire le film. Pour revenir au film en lui-même, redite à peine déguisée du film précédent de Poiré (Papy fait de la résistance, comédie ultra culte qui elle est quasiment parfaite d'un bout à l'autre), cette parodie de l'URSS n'arrive pas à la cheville de son ainé, n'est pas aussi percutante sur l'état soviétique que ne l'est Papy avec la seconde guerre mondiale et se donne un mal fou à instaurer un rythme qui au final a du mal à tenir sur la longueur. Mais, car il y a un mais, le casting est si quatre-étoilesque, Noiret est si irrésistible dans son rôle mixant l’hystérie d'un De Funès et les pantoufles d'un Gabin et les doyens Bernard Blier et Jacques François sont si impériaux qu'impossible pour moi de ne pas rechigner à revoir régulièrement le film. Et puis même faiblard, Twist Again à Moscou est tout de même doté de quelques scènes hilarantes (ma préféré reste celle de Roland Blanche donnant des coups de tatanes au Père Noel Jacques François... les connaisseurs comprendront).

- Nue pour l'assassin (Andrea Bianchi, 1975) : Image Découverte

Bon, là on est clairement dans le fond du panier en matière de giallo. On est très loin des réussites d'un Fulci, Bava ou Argento (le triangle d'or du genre en somme), si loin qu'on serait plus proche de La Toubib du régiment que de Profondo Rosso. Réalisé par un certain Andrea Bianchi (que je ne connais ni d'Eve ni d'Adam mais qui joui d'une réputation peu flatteuse chez les connaisseurs), Nue pour l'assassin est magnifiquement crétin : une intrigue tordue et au final incompréhensible, des starlettes se dessapant pour à peu près n'importe quoi (la palme revenant à la dinde se foutant à poil pour vérifier si elle est bien seule chez elle) et des comédiens (enfin je crois... en tout cas ils sont habillés) qui en font des tonnes. Mais puisque l'on est dans un giallo des 70's, tout n'est pas à jeter : le score de Berto Pisano est plutôt cool (détail marrant, le thème principal est une copie de Papa Was a Rollin' Stone des Temptations), certaines scènes sont étrangement soit réussites (en général celles en extérieur dans les nuits romaines) soit étranges (la scène avec l’obèse) et puis disons le tout de go, Edwige Fenech en cheveux courts est une petite tuerie érotique. Nue pour l'assassin passe bien pour qui aime le genre et/ou l'époque... pour les autres passez votre chemin (ou marrez vous un bon coup car le film est chargé en scènes nanardesques).

- Runaway Train (Andrey Konchalovskiy, 1985) : Image Découverte

...

- Bloodsport (Newt Arnold, 1988) : Image Découverte

...

- The Nevadan (Gordon Douglas, 1950) : Image Découverte

Petit western inoffensif, The Nevadan serait sans doute tombé dans un certain oubli si sa star (Randolph Scott) et son metteur en scène n'étaient pas au générique. Le film fait 1h20 et c'est pas plus mal, ça évite de s'ennuyer fermement (ça n’empêche pas le film de Douglas de réserver quelques moments mollassons) comme de se rendre compte de la modestie du budget. Gordon Douglas fait son boulot, sans génie (je présume que le réalisateur se fait la main plus qu'il n'exulte son talent) mais avec professionnalisme, Scott reste tel qu'en lui même (en même temps on ne lui demandait rien d'autre) et le récit tient la route. Seulement, The Nevadan manque un tantinet de tension, d’audace, de punch pour se singulariser. Je ne peux être délibérément méchant envers le film en raison de mon affection pour les membres du casting mais forcez de reconnaitre que le film ne va pas me rester longtemps en tête. Pour résumer et comme le dirait Jeremy Fox : sympathique !

- L'Amour en douce (Edouard Molinaro, 1985) : Image Découverte

Plus je parcours la filmographie de Molinaro, plus je me dit qu'à l'instar de Verneuil ou Lautner, le réalisateur est bien plus qu'un simple faiseur de comédies populaires. Il y a chez lui une mélancolie, un sentiment doux amer que l'on retrouve même dans des films comme Hibernatus (1969) ou La Cage aux folles (1978). Un film tel que L'Homme pressé (1977) s'inscrit parfaitement dans cette veine du cinéma français des années 70 de films dépressifs (comme au hasard La Grande Bouffe ou le méconnu L’Imprécateur). L'Amour en douce est un film tardif où le réalisateur emploie des comédie essentiellement affiliés aux comédies (Auteuil et Marielle) pour narrer l'histoire d'un homme pressé plus jeune et plus romantique que le film avec Delon. L'histoire d'un jeune avocat qui désire ce qu'il n'a pas (dit explicitement dans le film) et qui va passer à coté de la femme qu'il a aimé et de celle qu'il aime. Une comédie dramatique donc qui lorgne tantôt du coté d'Yves Robert, tantot de Claude Sautet (Daniel Auteuil et Emmanuelle Béart vont d’ailleurs par la suite être des figures du cinéma de Sautet). L'ombre de Dabadie plane sur le film qui mérite un peu plus que l'oubli dans lequel il est tombé. La scène finale à l'aéroport bien que télégraphiée, m'a complétement emballée jusqu'à me faire dire qu'il fut un temps où Béart avait un vrai charme (c'est dire). Un très jolie film.

- Il Commissario (Luigi Comencini, 1962) : Image Découverte

De la comédie italienne dans toute sa splendeur, Sordi interprète un commissaire lambda qui par opportunisme va enquêter sur la mort d'une haute personnalité. Au programme, lâcheté, hypocrisie et manipulations, trinité indispensable à toutes satires italiennes de l'époque. Comencini, par la suite plus habitué aux drames, s'en sort plutôt bien malgré le jeu "cannibale" de son comédien principal. Comme d'hab, Alberto Sordi est irrésistible attifé comme le héros de Eraserhead et son flair à la Clouseau. Il faut le voir se mordre la main dès que quelqu’un parle de promotion ou sa technique de drague très administrative en introduction du film. Seul bémol peut être, un dernier acte plus lent et trainant... heureusement que son final acide et ironique emporte la mise (qui me rappelle celle, plus potache et moins politique de Burn After Reading des Coen).

- Starsky & Hutch (Todd Phillips, 2004) : Image Révision

Sans être une totale réussite, j'aime assez la relecture de la cultissime série télé (et je pèse mes mots, j'en suis un grand fan) des seventies par Todd Phillips et toute la team de Ben Stiller. Parodiant plus la décennie que le matériau d'origine, Starsky & Hutch est un comédie agréable, jamais ennuyeuse, qui à défaut de provoquer l'hilarité tout le long mise sur le capital sympathie que provoque les comédiens et l'esthétique des années 70. Ben Stiller est génial dans sa copie dégantée de Paul Michael Glaser et Owen Wilson baaaaah fait du Owen Wilson. A noter une scène qui me fait toujours plier de rire, celle avec le géant Will Ferrell (non crédité) et sa parodie de Midnight Express (Alan Parker, 1978).

- Django Unchained (Quentin Tarantino, 2012) : Image Découverte

Difficile d'en parler de manière synthétique mais mon chouchou Tarantino frappe à nouveau fort avec ce western jamais ironique et constamment iconique, épique. Je pourrai y aller de superlatifs mais ce serait fastidieux. Le film me reste en tête, j'ai envie de le revoir dès que je l'aborde donc je laisse vaquant cet avis et me prépare une nouvelle séance cinéma.

- The Hunter (Buzz Kulik, 1980) : Image Révision

...

- Les Bons Vivants (Gilles Grangier & Georges Lautner, 1965) : Image Révision

...

- Inglourious Basterds (Quentin Tarantino, 2009) : Image Révision

...

- Le Saut de l'ange (Yves Boisset, 1971) : Image Révision

...

- Cent jours à Palerme (Giuseppe Ferrara, 1984) : Image Découverte

...

- Red Rock West (John Dahl, 1993) : Image Découverte

...

- Navajo Joe (Sergio Corbucci, 1966) : Image Découverte

...

- Berlin Express (Jacques Tourneur, 1948) : Image Découverte

...

- Telefoni Bianchi (Dino Risi, 1976) : Image Découverte

Film ambitieux et prometteur, Telefoni Bianchi est une sorte de croisement entre la fresque (parler de l'Italie fasciste et de la libération) d'un Novecento (Bernardo Bertolucci, 1976) et la légèreté (une femme candide couche à droite à gauche et évolue par le biais de ces rapports dans différents environnements) d'un Candy (Christian Marquand, 1968). Moi qui suis d’ordinaire friand de comédies italiennes, spécialement celles des années 70 pour le coup forcez de reconnaitre que je suis un peu passé à coté de celle-ci. D'habitude, l'ironie et la cruauté de Risi font mouche or dans Telefoni Bianchi la charge est si appuyée, les personnages si médiocres et la mise en scène à ce point sans affectes, qu'il parait impossible de s’intéresser un minimum au parcours de cette jeune femme. Tout le long du film je pensais à la mise en scène romanesque d'une œuvre comme Tess (Roman Polanski, 1979) et combien le film de Risi aurait gagné à avoir l'émotion et la sympathie de Polanski pour son personnage principale. Sur deux heures, Telefoni Bianchi présente une galerie de crétins, arrivistes ou tout simplement ordures. Là où ces personnalités avaient une valeur dans le cadre d'un film à sketchs (Les Monstres, 1963) dans le cadre d'un drame c'est nettement plus embêtant. Identification et empathie difficile donc et c'est non sans certains moments d’ennui que l'on suit le parcours de Marcella et de ses amants. Risi restant Risi, le film n'est pas un ratage non plus, à noter un réel soin dans l'esthétique (on est pas loin d'Amarcord) et quelques scènes sont franchement drôles (le fasciste et sa mère, l’inénarrable Alvaro Vitali en jeune consommateur de bordel ou le musicien et sa musique insupportable). Mais pas de quoi me réveiller la nuit, même le pourtant génial Vittorio Gassman en fait 1000 fois trop dans son rôle d'acteur mégalo et cocaïné. Seul note de génie, le court et incroyable personnage de bossu par Ugo Tognazzi, qui pleure d'amour pour sa femme tout en crachant sur les autres bossus et ce avant un geste final absolument dégueulasse. Pour lui et la beauté visuelle du film, je mets Telefoni Bianchi de coté pour une réévaluation.

- The Master (Paul Thomas Anderson, 2012) : Image Découverte

Je ne vais pas m'aventurer dans des interprétations mythico-esthetiques que le film semble générer auprès de certains, juste dire mon sentiment mitigé devant un film que j'attendais beaucoup (du metteur en scène, je n'ai vu que Boogie Nights, les autres attendent au chaud dans ma DVDthèque). J'enfonce des portes ouvertes en précisant que oui la mise en scène est à tomber, les comédiens au sommet de leur art et le sujet risqué mais passionant. Une fois cela dit baaaaahhhh pas grand chose d'autre, The Master est froid, distant, maniéré et quasiment sans émotions. Jamais je n'ai ressentit une once d'identification auprès du ou des personnages principaux et si Phoenix n'était pas aussi génial je pourrai très facilement déclarer m'en foutre royalement des états d’âme de Freddie Quell. C'est frustrant de dire ça, j'aurai adoré l'adorer ce film mais seul le numéro de comédien et deux trois plans visuellement incroyables me reste en tête... ainsi que quelques moments d'ennui. Comme souvent avec ce type de film, on se dit ça ira peut être mieux au calme via le DVD (ouiiii oui ça vaut pas le cinéma mais bon).

- Death Warrant (Deran Sarafian, 1990) : Image Découverte

Pour se remettre en forme après la séance de The Master, rien de tel qu'un bon JCVD. Autant dire qu'un film mettant en scène Van Damme dans une prison ultra-violente, rien que d'y penser j'en ai la bave aux lèvres. Au mieux on aura le droit à une série B efficace, au pire à un nanar hilarant et bien Death Warrant n'est ni l'un ni l'autre. C'est une production fauchée, tournée à la va vite par des producteurs capitalisant sur le succès de Van Damme (on est en 1990 et l'acteur est au sommet de sa carrière) et interprétée par des comédiens (ou presque) qui en n'ont visiblement rien à péter. Même le toujours sympathique Jean-Claude à l'air de s'ennuyer ferme en attendant sans doutes de tourner dans un film qui lui est plus proche (comme dans Lionheart la même année, écrit par ses soins). L'histoire est inintéressante, certains scènes assez embarrassantes de nullité (la palme au personnage du geek adolescent et obsédé sexuel) et visuellement on passe du ringard au totalement moche. Heureusement que Van Damme fait le minimum syndicale et que deux trois séquences bien foutues viennent réveiller le spectateur consterné. Oubliable donc (à noter que le scénariste est David S. Goyer futur scénariste des Batman de Nolan... voilà voilà c'était juste pour l'anecdote).

- The Russia House (Fred Schepisi, 1990) : Image Découverte

Je ne vais pas être aussi enthousiaste que Tavernier et Coursodon qui voit en ce film d'espionnage une grande réussite sous-estimée. Certes, The Russia House est un bon moment de cinéma mais de là à y voir la meilleure adaptation d'un roman de John le Carré faut quand même pas pousser. Le film mets un temps fou à démarrer, la mise en scène de Schepisi est standard et un léger problème de rythme se fait sentir empêchant une tension, indispensable à tout film d'espionnage, de clairement s'installer. Coté casting, Connery fait son ours mal léché (et il est bon dans ce domaine), Pfeiffer est plus supportable qu'à l'accoutumé, l'improbable Ken Russell est venu faire le foufou et Roy Scheider est comme souvent ultra pro. Si la romance est malassone, tout ce qui concerne la bureaucratie et comment les espions anglais, russes et américains manipulent des êtres lambdas et comment ils se fondent dans un décors quotidien est pour le moins passionnant. On se demande constamment si le figurant au fond du plan n'est un agent double et si tel ou tel personnage n'est pas un traitre. Pour cela et le dernier quart d'heure qui laisse délibérément le spectateur dans le flou (avant le final bien sur), The Russia House mérite le coup d’œil. Personnellement et bien qu'il fut décrié pour son esthétisme et sa froideur, je préfère le Tinker Tailor Soldier Spy de Tomas Alfredson.

- The Money Pit (Richard Benjamin, 1986) : Image Découverte

...
Dernière édition par Kevin95 le 1 févr. 13, 15:51, édité 13 fois.
Les deux fléaux qui menacent l'humanité sont le désordre et l'ordre. La corruption me dégoûte, la vertu me donne le frisson. (Michel Audiard)