Notez les films Juin 2012

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Modérateurs : cinephage, Karras, Rockatansky

riqueuniee
Mogul
Messages : 10077
Inscription : 15 oct. 10, 21:58

Re: Notez les films Juin 2012

Messagepar riqueuniee » 25 juin 12, 14:23

Sans trouver ça exceptionnel, j'ai bien aimé. Par contre, j'ai beaucoup moins aimé Planète terreur. Le côté "imitation de film Z seventies à la copie complètement pourrie" m'a vite gonflée.

Avatar de l’utilisateur
julien
Oustachi partout
Messages : 9045
Inscription : 8 mai 06, 23:41

Re: Notez les films Juin 2012

Messagepar julien » 25 juin 12, 14:56

Il fait comme son pote Tarantino. De l'imitation de film d'exploitation. Evidemment le procédé est frelaté dés le départ et on voit tout de suite que c'est bidon.
Image
"Toutes les raisons évoquées qui t'ont paru peu convaincantes sont, pour ma part, les parties d'une remarquable richesse." Watki.

Avatar de l’utilisateur
Profondo Rosso
Howard Hughes
Messages : 15451
Inscription : 13 avr. 06, 14:56

Re: Notez les films Juin 2012

Messagepar Profondo Rosso » 26 juin 12, 01:49

Les Enfants Loups - Ame et Yuki de Mamoru Hosoda

Image

Hana et ses deux enfants, Ame et Yuki, vivent discrètement dans un coin tranquille de la ville. Leur vie est simple et joyeuse, mais ils cachent un secret : leur père est un homme-loup. Quand celui-ci disparaît brutalement, Hana décide de quitter la ville pour élever ses enfants à l'abri des regards. Ils emménagent dans un village proche d'une forêt luxuriante...

Vu en avant-première ce soir à l'UGC des Halles

Comme d'habitude Hosoda par d'un argument extraordinaire pour conter des évènements ordinaire et du quotidien. Dans La Traversée du temps les sauts temporels servent les premiers émois amoureux d'une adolescente, Summer Wars une menace numérique planétaire illustre en fait le récit d'une réconciliation familiale et de la maturité de son jeune héros. Dans cet élan vers des thèmes toujours plus matures Les Enfants Loups raconte cette fois tout simplement le courage d'une mère à élever seule ces deux enfants. L'extraordinaire surgit dans la nature de ces enfants, des enfants loups portant le lourd héritage de leur père disparu trop tôt. L'introduction (façon Là-haut de Pixar en plus approfondi) est un petit bijou de romantisme qui narre en quelques vignette la rencontre de l'héroïne Hana avec l'homme-loup, la révélation de sa nature, leur premiers émois (avec l'aspect sexuel pas éludé et abordé tout en délicatesse ça change des très prude et platonique Ghibli) et la naissance des enfants avant la terrible séparation lors d'une magnifique séquence muette.
Et là Hosoda aborde avec réalisme les difficultés de cette jeune mère (soucis d'argent, logement exigu...) à élever ses nourisson à laquelle s'ajoute la gestion de leur don. Ca n'appuie jamais trop du côté dramatique malgré la mélancolie grâce au positivisme de l'héroïne et de quelques moment léger qui fonctionne bien (le moment où Yuki est malade et qu'elle hésite entre le pédiatre et le vétérinaire :mrgreen:). Hosoda retrouve les thèmes de La Traversée du temps et Summer Wars sur la quête et l'accomplissement de soi mais au point de vue adolescent de ces films s'ajoute désormais le regard bienveillant et anxieux d'une mère. On voit donc les enfants grandir entre l'exubérante et bruyante Yuki et le plus chétif et introverti Ame, accepter puis tour à tour refuser leur nature d'enfant-loups, se confronter aux regard des autres vivre les premiers élans amoureux... La narration d'Hosoda est assez prodigieuse, entre ellipse parfaite (les années qui défilent à travers les deux salles de classes voisines de Yuki et Ame), pose contemplative et moments plus oniriques. on tutoie Miyazaki dans la manière de capturer la nature (Hosoda révélera que c'est dans sa propre région d'origine que se déroule le film dans la discussion après la projo) et la manière dont elle imprègne les instincts sauvages de Ame et on est pas loin de l'approche documentaire façons Souvenir goutte à goutte dans la description des travaux de plantations très détaillés. Donc voilà une belle vision d'une mère qui regarde ses enfants grandir et les accompagne dans leur évolution dans une tonalité intimiste très touchante, saluée par un somptueux final. Très proche et à la fois différent des précédents encore une très belle réussite pour Hosoda un des meilleurs films vu en 2012. 6/6 Et discussion très sympa avec le public après le film.

Avatar de l’utilisateur
magobei
Assistant opérateur
Messages : 2548
Inscription : 11 sept. 07, 18:05

Re: Notez les films Juin 2012

Messagepar magobei » 27 juin 12, 11:41

Adieu Berthe ou l'enterrement de mémé (Bruno Podalydès, 2012)

Les deux frères Podalydès renouent avec la fraîcheur de Dieu seul me voit, petite pépite de la comédie à la française. Adieu Berthe est à la fois un beau film sur le couple et sur le deuil, dans une veine comique que n'aurait pas renié Woody Allen: certaines scènes, dans l'entreprise de pompes funèbres notamment, flirtent même avec la parodie. C'est souvent extrêmement drôle, très fin aussi et assez touchant. Très intéressante, l'utilisation que les auteurs font de la prégnance technologique (iPhone, call-centers automatisés, 3D), prétexte à quelques plans hilarants. Mais, et c'est là que c'est judicieux, ils ne réduisent pas cela au gimmick, mais utilisent vraiment SMS et ringtones comme des éléments scénaristiques et de mise en scène: ressort comique certes, mais aussi éléments perturbateurs et moteurs de l'intrigue, qui en disent beaucoup sur le couple d'aujourd'hui. Intéressant à cet égard de mettre en regard les lettres laissées par Berthe (leur découverte constitue un joli passage), témoignage tangible et durable d'un amour en temporalité décalée, avec cette communication instantanée et kleenex, gentiment absurde, que le film - et c'est appréciable - ne juge pas. 7.5/10

Tatsumi (Eric Khoo, 2011)

Joli biopic du père du Gekiga, Yoshihiro Tatsumi, entremêlant partie biographique et courtes histoires dessinées par le mangaka. La première de ces histoires, L'Enfer, est particulièrement forte, mais toutes sont très bonnes. Quant à l'animation, ni trop sommaire ni trop virtuose, elle est parfaitement en phase avec le trait réaliste de Tatsumi. Et le film finit sur un fondu sur le vieux dessinateur aujourd'hui, passant du portrait en dessin au portrait en chair et en os. Emouvant.7/10
Ça sera la restauration antédiluvienne de 2017 sortie chez Olive et Koch, mais avec un bitrate à 26Hz et du DNR à 36Mb comme toujours chez l'éditeur. Autant dire que l'image sera merdique. Mais je vais l'acheter, même si ça fera doublon avec le Olive, le Koch et le Indicator parce qu'il y a des STF - je n'en ai pas besoin, mais c'est important si on veut partager - et surtout la VF d'origine avec Henri Chalant qui double Rex Edwards qui joue l'indien qui se fait tuer sur la gauche à 40:23.

Avatar de l’utilisateur
Best
Réalisateur de seconde équipe
Messages : 5592
Inscription : 9 août 04, 13:47
Localisation : 742 Evergreen Terrace, Springfield

Re: Notez les films Juin 2012

Messagepar Best » 28 juin 12, 12:32

Profondo Rosso a écrit :Les Enfants Loups - Ame et Yuki de Mamoru Hosoda
...


Une de mes plus grosses attentes de 2012, et ce n'est pas ton commentaire qui va faire baisser mon enthousiasme à l'idée de découvrir ce film.

Avatar de l’utilisateur
Profondo Rosso
Howard Hughes
Messages : 15451
Inscription : 13 avr. 06, 14:56

Re: Notez les films Juin 2012

Messagepar Profondo Rosso » 28 juin 12, 13:40

Best a écrit :
Profondo Rosso a écrit :Les Enfants Loups - Ame et Yuki de Mamoru Hosoda
...


Une de mes plus grosses attentes de 2012, et ce n'est pas ton commentaire qui va faire baisser mon enthousiasme à l'idée de découvrir ce film.



Si tu aimes ces précédents tu vas adorer, c'est aussi brillant et touchant avec un ton plus mature. Vraiment parmi ce que j'ai vu de mieux cet année, il a la côte en France on a eu l'avant-première mondiale du film qui n'est pas encore sorti au Japon. Gros public de fans dans la salle !

Avatar de l’utilisateur
magobei
Assistant opérateur
Messages : 2548
Inscription : 11 sept. 07, 18:05

Re: Notez les films Juin 2012

Messagepar magobei » 28 juin 12, 14:01

Best a écrit :
Profondo Rosso a écrit :Les Enfants Loups - Ame et Yuki de Mamoru Hosoda
...


Une de mes plus grosses attentes de 2012, et ce n'est pas ton commentaire qui va faire baisser mon enthousiasme à l'idée de découvrir ce film.


Intrigant en effet. J'aime bien Hosoda (sans être un grand fan) et le plot à l'air marrant. Faut dire aussi, que côté animation japonaise, on ne croule pas sous l'offre actuellement, entre Ghibli à bout de souffle (pas du tout emballé par Miyazaki fils), Kon qui nous a quitté et Oshii qui fume trop :cry:
Ça sera la restauration antédiluvienne de 2017 sortie chez Olive et Koch, mais avec un bitrate à 26Hz et du DNR à 36Mb comme toujours chez l'éditeur. Autant dire que l'image sera merdique. Mais je vais l'acheter, même si ça fera doublon avec le Olive, le Koch et le Indicator parce qu'il y a des STF - je n'en ai pas besoin, mais c'est important si on veut partager - et surtout la VF d'origine avec Henri Chalant qui double Rex Edwards qui joue l'indien qui se fait tuer sur la gauche à 40:23.

Avatar de l’utilisateur
Profondo Rosso
Howard Hughes
Messages : 15451
Inscription : 13 avr. 06, 14:56

Re: Notez les films Juin 2012

Messagepar Profondo Rosso » 28 juin 12, 14:12

magobei a écrit : Faut dire aussi, que côté animation japonaise, on ne croule pas sous l'offre actuellement, entre Ghibli à bout de souffle (pas du tout emballé par Miyazaki fils), Kon qui nous a quitté et Oshii qui fume trop :cry:


Il y a Makoto Shinkai aussi quand même grosse découverte récente pour moi. Le prochain arrive la semaine prochaine en dvd d'ailleurs !

Avatar de l’utilisateur
magobei
Assistant opérateur
Messages : 2548
Inscription : 11 sept. 07, 18:05

Re: Notez les films Juin 2012

Messagepar magobei » 28 juin 12, 14:26

Profondo Rosso a écrit :
magobei a écrit : Faut dire aussi, que côté animation japonaise, on ne croule pas sous l'offre actuellement, entre Ghibli à bout de souffle (pas du tout emballé par Miyazaki fils), Kon qui nous a quitté et Oshii qui fume trop :cry:


Il y a Makoto Shinkai aussi quand même grosse découverte récente pour moi. Le prochain arrive la semaine prochaine en dvd d'ailleurs !


Moui, vu son 5 centimeters per second: bien, mais pas franchement une "découverte" en ce qui me concerne. Mais il me semblait que c'était des OAV...
Ça sera la restauration antédiluvienne de 2017 sortie chez Olive et Koch, mais avec un bitrate à 26Hz et du DNR à 36Mb comme toujours chez l'éditeur. Autant dire que l'image sera merdique. Mais je vais l'acheter, même si ça fera doublon avec le Olive, le Koch et le Indicator parce qu'il y a des STF - je n'en ai pas besoin, mais c'est important si on veut partager - et surtout la VF d'origine avec Henri Chalant qui double Rex Edwards qui joue l'indien qui se fait tuer sur la gauche à 40:23.

Avatar de l’utilisateur
monk
Décorateur
Messages : 3600
Inscription : 21 juin 05, 09:55

Re: Notez les films Juin 2012

Messagepar monk » 28 juin 12, 14:34

Profondo Rosso a écrit :Les Enfants Loups - Ame et Yuki de Mamoru Hosoda
6/6


Ha ! Super, je sui strès très impatient, mêms 'il va me falloir patienter un bon moment...
J'avais trouvé les deux précédents extrèmement enthousiasmants, alors l'attente est grande !

Avatar de l’utilisateur
Profondo Rosso
Howard Hughes
Messages : 15451
Inscription : 13 avr. 06, 14:56

Re: Notez les films Juin 2012

Messagepar Profondo Rosso » 28 juin 12, 14:40

magobei a écrit :
Profondo Rosso a écrit :
magobei a écrit : Faut dire aussi, que côté animation japonaise, on ne croule pas sous l'offre actuellement, entre Ghibli à bout de souffle (pas du tout emballé par Miyazaki fils), Kon qui nous a quitté et Oshii qui fume trop :cry:


Il y a Makoto Shinkai aussi quand même grosse découverte récente pour moi. Le prochain arrive la semaine prochaine en dvd d'ailleurs !


Moui, vu son 5 centimeters per second: bien, mais pas franchement une "découverte" en ce qui me concerne. Mais il me semblait que c'était des OAV...


Oui c'est des OAV pour l'instant deux films à son actif seulement dommage qu'il n'ait pas droit aussi à une sortie salle pour le prochain. Plutôt bien soufflé par tout ce que j'ai vu de lui pour l'instant i]5 centimeters per second[/i], La Tour au delà des nuages et le court Voices of distant star. Grosse pour Voyage vers Agartha du coup les avis étaient mitigés ici entre Cinephage emballé et Monk beaucoup moins.