Notez les films Juin 2012

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Modérateurs : cinephage, Karras, Rockatansky

Avatar de l’utilisateur
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Messages : 22835
Inscription : 21 nov. 05, 00:41

Re: Notez les films Juin 2012

Messagepar AtCloseRange » 19 juin 12, 15:02

J'aime pas mal la petite allemande, Julia Dietze.
Le reste, poubelle.
Image

Avatar de l’utilisateur
magobei
Assistant opérateur
Messages : 2548
Inscription : 11 sept. 07, 18:05

Re: Notez les films Juin 2012

Messagepar magobei » 19 juin 12, 21:17

Snow White and the Huntsman (Rupert Sanders, 2012)

Un pitch de série B pour un budget de blockbuster: rien à faire, malgré l'avalanche de critiques, me voilà par l'odeur fort titillé et j'y suis allé. Et j'aurais pu m'en passer :?
Non pas que c'était si désastreux. Enfin si, c'était désastreux, mais j'ai vu pire récemment, donc je relativise.

Le problème majeur de ce film, c'est la vacuité du scénario, associé au total manque d'épaisseur des personnages; du coup, le film de Sanders (qui?) nous glisse dessus, incapable d'installer la moindre dramaturgie. Le réalisateur nous la joue Il était une fois..., mais oublie juste la scène d'exposition.

Donc on regarde, vaguement abruti, ce qui se passe à l'écran - heureusement, c'est assez joli par moments - mais impossible de rentrer dans cette version new look (et tellement sage, tellement manichéenne, tellement con) de Blanche Neige. Le problème, c'est qu'on a un peu l'impression que les acteurs font pareil: on l'admet, on n'attendait pas grand chose d'Hemsworth (et on avait pas Thor, pouf pouf). Quant à Charlize Theron, elle est en pilote automatique, comme dans Prometheus, coincée dans un personnage écrit au Stabilo. Reste Kristen Stewart, qui amène un chouïa de grâce à l'ensemble. Parfois...

A vrai dire on s'en fout des personnages, du scénario, et c'est bien là le problème: le seul intérêt du film (sa seule raison d'être?), ce sont ses effets spéciaux, qui oscillent du joli au kitsch, voire au vilain. Mais pas une once d'originalité ici, ce joli "imaginarium" faisant figure de state-of-the-art de la technologie. Ah si, un truc marrant: coller les têtes d'Ian McShane, d'Eddie Marsan ou de Nick Frost sur des corps de nains. C'est même la seule audace de ce film, qui s'est du coup attiré l'ire d'une association de personnes de petite taille aux USA...

Maigre butin. Et ce ne sont pas les clins d'oeil distribués tout au long du film, de l'Histoire sans fin à Princess Mononoke, qui changeront la donne: Rupert Sanders est un nain.

4/10
Ça sera la restauration antédiluvienne de 2017 sortie chez Olive et Koch, mais avec un bitrate à 26Hz et du DNR à 36Mb comme toujours chez l'éditeur. Autant dire que l'image sera merdique. Mais je vais l'acheter, même si ça fera doublon avec le Olive, le Koch et le Indicator parce qu'il y a des STF - je n'en ai pas besoin, mais c'est important si on veut partager - et surtout la VF d'origine avec Henri Chalant qui double Rex Edwards qui joue l'indien qui se fait tuer sur la gauche à 40:23.

Avatar de l’utilisateur
Eusebio Cafarelli
Passe ton Bach d'abord
Messages : 7819
Inscription : 25 juil. 03, 14:58
Localisation : J'étais en oraison lorsque j'apprends l'affreuse nouvelle...

Re: Notez les films Juin 2012

Messagepar Eusebio Cafarelli » 20 juin 12, 18:28

Image

Encore une bonne surprise sud-coréenne dans un exercice assez courant, le film de serial killer, mais subtilement retravaillé et dévié (un scénario qui en gros imagine ce qu'aurait pu faire le jeune flic de Seven) et servi par deux remarquables acteurs. C'est violent (démembrement, viols, cannibalisme, mutilations, décapitations, etc.), très sombre et sans pitié, assez haletant même quand on sait ce qui va arriver. Le cinéaste ose pas mal de choses et donne une vision très noire de la Corée du Sud. Très réussi.
Image

Avatar de l’utilisateur
Kevin95
Footix Ier
Messages : 17661
Inscription : 24 oct. 04, 16:51
Localisation : Devine !

Re: Notez les films Juin 2012

Messagepar Kevin95 » 20 juin 12, 23:25

Image

The Pledge (Sean Penn) Image

Après avoir tenu 30 minutes devant le pénible Murder in the First de Marc Rocco, je me suis décidé de redonner une chance au troisième film de Sean Penn qui lors de sa découverte en salle m'avait pas mal (lui aussi dans son genre) ennuyé. Et bien dix ans plus tard, son film marche mieux sans pour autant camoufler une bonne partie de mes réserves.
Alors certes, j'ai pu voir le film tel qu'il est c'est à dire en ayant bien en tête que Penn ne souhaitait pas réaliser un thriller haletant mais bien un film d’atmosphère où la tension s’immisce lentement mais surement notamment via son personnage principal, magistralement interprété par Jack Nicholson (pléonasme ?). L'acteur réalisateur sait rendre la texture visuelle de ces patelins de la province des États-Unis, ces plaines aussi vastes qu’étouffantes et ses habitants refermés sur eux mêmes. Qui plus est, Sean Penn fait appel à ses potes comédiens tous excellents et pour la plupart symboliques d'un cinéma plus ancien, celui des années 70 / 80 (Nicholson donc mais aussi Sam Shepard, Harry Dean Stanton dans un rôle très très court ou Mickey Rourke dans la séquence la plus émouvante du film).
Mais reste ce rythme qui à force d'être contemplatif finit par être handicapant, à ce titre la deuxième partie de The Pledge est clairement plus laborieuse que la première puisque l'intrigue perd en tension au profit d'un portrait du nouveau quotidien du flic retraité (problème ce portrait arrive juste après une heure de suspense). Penn multiplie les tics de mise en scène tantôt intéressant tantôt risible (les plans de nature bien trop nombreux, des effets assez ringard car le double zoom ou une musique "typique" omniprésente) m’empêchant là aussi de voir en The Pledge une réussite totale.
Juste une petite parenthèse et quitte à me faire lyncher par certains, la même année (ou la suivante) sort un autre thriller aux thématiques assez proches du film de Penn mais au traitement très différent (moins poseur et plus jazzy) et pourtant nombreux sont les critiques à avoir dézingué Blood Work de Clint Eastwood tout en applaudissant The Pledge. Et bien personnellement je prend plus de plaisir devant le film à la cool de Clint que devant ce film ci.
Mais enfin bref, le principal reste de reconnaitre au metteur en scène un certain talent (ce que je fais volontiers) et de me réconcilier avec son avant dernier film (avant de découvrir son premier et son dernier).
Les deux fléaux qui menacent l'humanité sont le désordre et l'ordre. La corruption me dégoûte, la vertu me donne le frisson. (Michel Audiard)

Avatar de l’utilisateur
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Messages : 22835
Inscription : 21 nov. 05, 00:41

Re: Notez les films Juin 2012

Messagepar AtCloseRange » 21 juin 12, 01:03

Eh, c'est pas si mal ce Murder in the First(Meurtre à Alcatraz).
La présence de Bacon, Slater et Oldman font que je le regarde toujours avec un certain plaisir (même si c'est parfois un peu coupable).
Image

Avatar de l’utilisateur
Kevin95
Footix Ier
Messages : 17661
Inscription : 24 oct. 04, 16:51
Localisation : Devine !

Re: Notez les films Juin 2012

Messagepar Kevin95 » 21 juin 12, 15:46

AtCloseRange a écrit :Eh, c'est pas si mal ce Murder in the First(Meurtre à Alcatraz).
La présence de Bacon, Slater et Oldman font que je le regarde toujours avec un certain plaisir (même si c'est parfois un peu coupable).


J'en pouvais plus de cette mise en scène à la Alan Parker, je me souviens avec stoppé le calvaire avec un ralentit interminable ! :mrgreen:
Les deux fléaux qui menacent l'humanité sont le désordre et l'ordre. La corruption me dégoûte, la vertu me donne le frisson. (Michel Audiard)

Avatar de l’utilisateur
Flol
smells like pee spirit
Messages : 43187
Inscription : 14 avr. 03, 11:21

Re: Notez les films Juin 2012

Messagepar Flol » 21 juin 12, 17:15

Quasi plus de souvenir de ce film, si ce n'est la très belle musique de Chris Young.

Avatar de l’utilisateur
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Messages : 22835
Inscription : 21 nov. 05, 00:41

Re: Notez les films Juin 2012

Messagepar AtCloseRange » 21 juin 12, 17:30

Kevin95 a écrit :
AtCloseRange a écrit :Eh, c'est pas si mal ce Murder in the First(Meurtre à Alcatraz).
La présence de Bacon, Slater et Oldman font que je le regarde toujours avec un certain plaisir (même si c'est parfois un peu coupable).


J'en pouvais plus de cette mise en scène à la Alan Parker, je me souviens avec stoppé le calvaire avec un ralentit interminable ! :mrgreen:

Bah voilà, c'est pour ça que ça me titille un peu plus favorablement.
Image

Avatar de l’utilisateur
manuma
Accessoiriste
Messages : 1562
Inscription : 31 déc. 07, 21:01

Re: Notez les films Juin 2012

Messagepar manuma » 21 juin 12, 18:23

Dans le genre mise en scène "tape à l’œil", son précédent long, Where the day takes you, se posait là également.

Curieux, par ailleurs, qu'il n'ait plus rien fait après Murder in the first (et qu'il ne fera plus rien, je viens de voir qu'il était mort en 2009).

Avatar de l’utilisateur
cinéfile
Machino
Messages : 1239
Inscription : 19 avr. 10, 00:33
Localisation : Bourges

Re: Notez les films Juin 2012

Messagepar cinéfile » 21 juin 12, 21:51

Revu il y a quelques temps, Meurtre à Alcatraz n'est, en effet, vraiment pas fameux. Typiquement le genre de film à fort potentiel, dont le traitement plat et fort peu subtil (celui-ci est atrocement manichéen dans mon souvenir) annihile toute ambition. En cela, on peux judicieusement le rapprocher de certains films d'Alan Parker.

Marc Rocco a également signé le scénario de The Jacket.

Avatar de l’utilisateur
Kevin95
Footix Ier
Messages : 17661
Inscription : 24 oct. 04, 16:51
Localisation : Devine !

Re: Notez les films Juin 2012

Messagepar Kevin95 » 21 juin 12, 23:09

Ratatouille a écrit :Quasi plus de souvenir de ce film, si ce n'est la très belle musique de Chris Young.


Je me suis dit "ahhhh la musique d'IAM". :oops:
Les deux fléaux qui menacent l'humanité sont le désordre et l'ordre. La corruption me dégoûte, la vertu me donne le frisson. (Michel Audiard)

riqueuniee
Mogul
Messages : 10077
Inscription : 15 oct. 10, 21:58

Re: Notez les films Juin 2012

Messagepar riqueuniee » 24 juin 12, 18:30

Music box (Costa-Gavras, 1989). Un film que je viens de revoir. J'en avais oublié la force. Derrière le sujet principal (le père de l'héroïne est-il ou non un criminel nazi ? La preuve définitive se trouve dans une boîte à musique , d'où le titre), on peut déceler quantité de thèmes , sans que cela nuise à la cohérence du film. (scenario de Joe Esterhas, décidément très inspiré quand ses scenarios sont plus ou moins en rapport avec la Hongrie).
Tout sonne juste, notamment les scènes de tribunal (le film relève aussi du "film de procès", genre très en vogue aux USA) , et en particulier les scènes de témoignages des victimes (très proches, par le ton des comédiens, de ce qu'on peut voir dans des documentaires sur les crimes de guerre)
Ce que j'avais un peu oublié, et qui constitue à lui seul un témoignage sur l'époque (du tournage), c'est comme le film est marqué aussi par l'ambiance de guerre froide et l'affrontement Est-Ouest (du moins dans l'esprit de certains personnages). Il a pourtant été tourné en 88/89 (action pourtant "contemporaine", il y a une allusion à la Glasnost dans les dialogues), peu de temps finalement avant la chute du mur de Berlin (chute précédée par l'ouverture par les Hongrois du rideau de fer). Comme quoi tout a dû aller très vite (certaines scènes du film ont été tournées en Hongrie, d'ailleurs)
Dernière édition par riqueuniee le 24 juin 12, 18:36, édité 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Anorya
Laughing Ring
Messages : 11859
Inscription : 24 juin 06, 02:21
Localisation : LV426

Re: Notez les films Juin 2012

Messagepar Anorya » 24 juin 12, 18:36

Ivre de femmes et de peintures (Im Kwon-Taek - 2002)

Depuis le temps que je voulais le voir celui-là, je ne suis pas déçu. L'histoire du peintre coréen Ohwon dans un pays tiraillé entre la Chine et le Japon et autant d'évènements marquants de cette période (comme les persécutions des chrétiens dans ce même XVIIe siècle) mais dans un biopic qui n'en est pas véritablement un. S'il aborde bien la vie du peintre d'après ce qui est su de lui, c'est aussi l'occasion pour le réalisateur de livrer un film assez profond sur le rôle de l'artiste et sa place dans la société (et quel plus beaux moments pour Ohwon que de voir que le peuple opprimé se réconforte grâce à son art vers la fin de sa vie ?) et de belles réflexions sur la peinture qui passent autant par les cadrages et points de vue (souvent de ce que notre peintre voit et va ensuite retranscrire par la suite au début du film, plus portés sur les personnages qu'il côtoie par la suite à mesure qu'il acquiert la pleine maîtrise de son style) que les dialogues. Un film brillant.
5/6.




Hyper tension 2 (Neveldine/Taylor - 2009)

Si le scénario du premier volet tenait sur une feuille de PQ, le second tient sur un ticket de métro.
En gros, c'est le festival Jason Statham. Il faut le voir pour le croire. :shock:
Ce serait trop dur de raconter le film car il vire dans le n'importe quoi puissance 10 dès le début et l'assume monstrueusement bien. Donc c'est très mal filmé, très mal monté, mal branlé, ça bouge à tous les instants, les transitions sont à base de plans Googlemap comme dans le premier, les acteurs sont génialement mauvais ou complètement à l'ouest, Amy Smart sent le sexe à tous les niveaux (quitte à s'extasier sur un pénis de cheval qui passe au dessus d'elle dans une scène à l'hippodrome)... C'est donc über-archi con que ça en devient plus que sympathique avec cette fallacieuse impression d'assister de nous-même à une lobotomisation en direct de notre cerveau avec des chirurgiens supers cools qui auraient trop bouffé de Space cake.
Et j'ai complètement adoré.
On-ne-peut-mettre-de-note-à-ce-stade/6.




Millenium, The girl with the dragon tattoo (Fincher - 2012)

Pour terminer sur une note plus sérieuse, j'ai enfin pu voir le film de Fincher bien à la masse après tout le forum. Je rejoins l'avis de beaucoup, c'est bien filmé (Fincher quand même. Dont le vol et l'attaque dans le métro filmés en plan-séquence presqu'intégralement), la musique de Reznor/Ross est classe. Et oui, ça traîne un peu en longueur à la fin (même si ça ne m'a pas tant gêné que ça). En revanche, n'ayant pas vu les versions suédoises, j'ai beaucoup aimé Rooney Mara en Lisbeth Salander (étonnant comment Fincher a cru en elle alors qu'elle avait un rôle plutôt banal et limité dans The social network) et toutes les interactions qu'elle pouvait avoir avec Michael Blomkvist (et Craig m'a paru bon lui aussi alors que son rôle en impose largement moins pourtant). Quand à l'histoire, vieilles familles, tout un secret derrière, bon, ça passe encore même si ça ne frôle décidément pas l'originalité. Au final, bien aimé quand même. Par contre on est en suède et quasiment tout ce qui est écrit (journal, post-it, tatouage...) est en anglais : lol quoi. :mrgreen:
4/6.
Image

Avatar de l’utilisateur
Colqhoun
Qui a tué flanby ?
Messages : 33320
Inscription : 9 oct. 03, 21:39
Localisation : Helvetica

Re: Notez les films Juin 2012

Messagepar Colqhoun » 25 juin 12, 09:35

Machete | Robert Rodriguez
Pendant 40 minutes ça fait illusion et ensuite ça retombe dans les travers Rodriguez: mal monté, mal réalisé, absolument pas rythmé, pas drôle, incapable de rendre ses personnages iconiques (alors qu'il crève d'envie de faire ça du début à la fin)... bref, du Rodriguez pur jus, qui essaie de reproduire des gimmicks mais qui est incapable de leur donner vie. Mais bon, les trois premiers quart d'heure, on y croit.
"Give me all the bacon and eggs you have."

Avatar de l’utilisateur
julien
Oustachi partout
Messages : 9045
Inscription : 8 mai 06, 23:41

Re: Notez les films Juin 2012

Messagepar julien » 25 juin 12, 14:19

J'ai tenu 10mn. Rarement vu un film aussi mal réalisé.
Image
"Toutes les raisons évoquées qui t'ont paru peu convaincantes sont, pour ma part, les parties d'une remarquable richesse." Watki.