La Taupe (Tomas Alfredson - 2011)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Modérateurs : cinephage, Karras, Rockatansky

Avatar de l’utilisateur
Joe Wilson
Entier manceau
Messages : 5463
Inscription : 7 sept. 05, 13:49
Localisation : Entre Seine et Oise

Re: La Taupe (Tomas Alfredson - 2011)

Messagepar Joe Wilson » 14 févr. 12, 23:20

Un film inégal mais souvent captivant...Alfredson assume ses choix de mise en scène : le rythme est étiré, les couleurs ternes et blafardes. La taupe marque ainsi par sa raideur, sa sécheresse, au service d'un exercice de style particulièrement ambitieux.
L'enjeu est en effet de cerner l'infime, les non-dits, ces vertiges de solitude qui jalonnent le parcours de l'espion. L'interprétation, dans sa manière de révéler une sobriété et une discrète froideur, renforce cette vision déroutante crée les conditions d'une fascination.
Malheureusement, l'édifice ne tient pas complètement sur la durée. Je n'ai pas été sensible aux détours narratifs, alors qu'Alfredson appuie trop nettement ses intentions, jusqu'à produire une mécanique désincarnée. Au final, l'impression reste plutôt positive, mais j'espérais davantage.
Image

Avatar de l’utilisateur
Gounou
au poil !
Messages : 9769
Inscription : 20 juil. 05, 17:34
Localisation : Lynchland

Re: La Taupe (Tomas Alfredson - 2011)

Messagepar Gounou » 18 févr. 12, 20:33

Demi-Lune a écrit :
Ratatouille a écrit :Les Cahiers du Cinema l'ont qualifié de "chef-d'oeuvre en carton".

Ça m'a fait marrer, cette formule qui ne veut rien dire.

Ah bon ? Moi je vois trèèès bien ce qu'ils ont voulu dire.
Image

riqueuniee
Mogul
Messages : 10077
Inscription : 15 oct. 10, 21:58

Re: La Taupe (Tomas Alfredson - 2011)

Messagepar riqueuniee » 18 févr. 12, 20:51

Moi aussi, et je trouve (je l'ai déjà dit) que c'est un avis en carton...

Avatar de l’utilisateur
Flol
smells like pee spirit
Messages : 43516
Inscription : 14 avr. 03, 11:21

Re: La Taupe (Tomas Alfredson - 2011)

Messagepar Flol » 19 févr. 12, 13:47

Gounou a écrit :
Demi-Lune a écrit :
Ratatouille a écrit :Les Cahiers du Cinema l'ont qualifié de "chef-d'oeuvre en carton".

Ça m'a fait marrer, cette formule qui ne veut rien dire.

Ah bon ? Moi je vois trèèès bien ce qu'ils ont voulu dire.

Je crois que moi aussi.

riqueuniee
Mogul
Messages : 10077
Inscription : 15 oct. 10, 21:58

Re: La Taupe (Tomas Alfredson - 2011)

Messagepar riqueuniee » 29 févr. 12, 22:55

C'est vrai que la complexité du scenario (pour une trame finalement assez simple : quelle est la taupe qui fait foirer certaines opérations ?) peut dérouter (voir l'avis de Wontolla dans le classement 2012). Comme je l'ai déjà dit, je trouve que c'est cette complexité qui rend le film intéressant. Sinon, on n'aurait qu'un thriller d'espionnage de plus. Et la fin est tout de même claire...

Avatar de l’utilisateur
tenia
Le Choix de Sophisme
Messages : 22472
Inscription : 1 juin 08, 14:29

Re: La Taupe (Tomas Alfredson - 2011)

Messagepar tenia » 29 févr. 12, 23:08

C'est marrant, j'ai trouvé au contraire que c'est une fois l'ensemble lancé que le film devient non plus poliment ennuyeux mais plutôt palpitant. Par contre, effectivement, la multiplicité des personnages, des flashbacks et autres sous-intrigues paraissent fort dispensables, et j'en suis même arrivé à essayer de retrouver la logique qui permet de trouver l'identité de la taupe. Fonctionnellement, ça m'a rappelé le foutoir organisé de La jeunesse de la bête, où je défie quiconque de m'expliquer la logique qui permet à Shishido d'infiltrer le gang. :mrgreen:

Il n'empêche que l'atmosphère et le côté brut (et vain) de tous ces espions brassant de l'air obsolète fut fort intéressant, mais malheureusement tout à fait imparfait.

Avatar de l’utilisateur
Eusebio Cafarelli
Passe ton Bach d'abord
Messages : 7819
Inscription : 25 juil. 03, 14:58
Localisation : J'étais en oraison lorsque j'apprends l'affreuse nouvelle...

Re: La Taupe (Tomas Alfredson - 2011)

Messagepar Eusebio Cafarelli » 2 mars 12, 21:10

Beaucoup apprécié pour ma part.
C'est effectivement poussiéreux, laid, terne, on se croirait à l'Est tel qu'on l'imaginait au cinéma ou dans les romans et pourtant c'est l'Ouest (le passage en Hongrie ou dans les geôles soviétiques est filmé avec les mêmes couleurs), où les espions sont aussi des fonctionnaires rigides et solitaires, qui n'ont rien d'héroïque. C'est complexe et alambiqué aussi, mais comme le roman de Le Carré. J'ai bien aimé aussi les touches de modernité qui passent de temps en temps et qui rendent archaïques ces maîtres-espions, qui regrettent le temps de la guerre, la vrai. La mise en scène est labyrinthique, comme il se doit, passant de l'ombre à la lumière et à l'ombre. L'espionnage comme travail de bureau (même idée, traitée sur le mode comique, au début de 0SS 117 : Rio ne répond plus), de paperasse, de veille est finement rendu, avec des pointes comiques (la guirlande sur un chariot d'archives). Et des moments étrangement amusants, comme cette fête de Noël où le service d'espionnage chante une chanson sur les espions (Franck Sinatra), l'hymne soviétique (assez imbibé, on pourrait se croire en URSS), et enfin La Mer (étonnante version, joliment utilisée pour la fin du film).
Les acteurs sont tous excellents.
Image

ballantrae
Accessoiriste
Messages : 1854
Inscription : 7 déc. 10, 23:05

Re: La Taupe (Tomas Alfredson - 2011)

Messagepar ballantrae » 2 mars 12, 21:48

Je vais dans ton sens; film très réussi dans son parti pris de donner àl'ouest la grisaille alors dévole aux représentations de l'est.Construction, sens du cadre, interprétation,autant d'éléments qui m'amènent à penser que le cinéaste de Morse a parfaitement su gérer l'après premier film (je ne me trompe pas je crois).

riqueuniee
Mogul
Messages : 10077
Inscription : 15 oct. 10, 21:58

Re: La Taupe (Tomas Alfredson - 2011)

Messagepar riqueuniee » 2 mars 12, 22:02

L' après-premier film et le passage à un échelon supérieur côté production (adapation d'un best-seller international, casting d'acteurs connus...), et en plus changement de pays.

Avatar de l’utilisateur
cinephage
C'est du harfang
Messages : 22184
Inscription : 13 oct. 05, 17:50

Re: La Taupe (Tomas Alfredson - 2011)

Messagepar cinephage » 3 mars 12, 02:00

riqueuniee a écrit :L' après-premier film et le passage à un échelon supérieur côté production (adapation d'un best-seller international, casting d'acteurs connus...), et en plus changement de pays.


Oui pour le changement d'échelle et de pays, mais Morse n'était pas le premier film d'Alfredson.
Obviously the world is not a wish-granting factory (The fault in our stars, Josh Boone, 2014)
Pour caler mes bennos

Avatar de l’utilisateur
MJ
Conseiller conjugal
Messages : 11377
Inscription : 17 mai 05, 19:59
Localisation : Chez Carlotta

Re: La Taupe (Tomas Alfredson - 2011)

Messagepar MJ » 4 mars 12, 11:41

La dernière chose qu'il faille faire à un roman de John Le Carré c'est de le filmer de manière pompeuse... dont acte par Alfredson! Ce qui fait de lui un immense écrivain (malgré un style plus fonctionnel qu'inspiré) c'est cette liaison passionnante de l'intime et du politique. C'est précisément ce qu'on ressent si peu dans cette adaptation (dans la parenthèse Tom Hardy, peut-être). Fausse bonne idée que cette grisaille permanente: Le Carré a toujours répété s'être amusé comme un petit fou du temps où il était agent secret et, de fait, avant le retour de bâton final on n'a qu'une envie en lisant ses romans, celle de devenir soi-même espion!
Je comprends très bien l'expression "chef-d'oeuvre en carton", tant la mise en scène ne cesse de marteller "attention grand sujet, grand film, moment important", tout en passant à côté de tout ce qui fait la profondeur de l'écrivain. Pour moi c'est une trahison dans l'esprit de son univers, qui échoue là où Boorman avait par exemple réussi à merveille. La meilleure transposition officieuse de John Le Carré reste sûrement La Sentinelle!

"
Spoiler (cliquez pour afficher)
Et si vous n'aviez pas deviné à sa première apparition décontractée au milieu d'une bande de constipés que Colin Firth était le bad guy, chapeau bas les gars!
"
Dernière édition par MJ le 4 mars 12, 12:04, édité 1 fois.
"Personne ici ne prend MJ ou GTO par exemple pour des spectateurs de blockbusters moyennement cultivés." Strum

Avatar de l’utilisateur
Demi-Lune
Bronco Boulet
Messages : 13452
Inscription : 20 août 09, 16:50
Localisation : Avec Dr. Jones dans une pièce qui se rétrécit à vue d'oeil

Re: La Taupe (Tomas Alfredson - 2011)

Messagepar Demi-Lune » 4 mars 12, 11:45

MJ a écrit :Pour moi c'est une trahison dans l'esprit de son univers

Il y a des trahisons qui font des grands films ! :mrgreen:
C'est quand même marrant de voir à quel point ce film divise.

riqueuniee
Mogul
Messages : 10077
Inscription : 15 oct. 10, 21:58

Re: La Taupe (Tomas Alfredson - 2011)

Messagepar riqueuniee » 4 mars 12, 11:48

Moi, j'avais deviné (ou plutôt supposé) l'identité de la taupe dès le générique de début pour la raison suivante :
Spoiler (cliquez pour afficher)
j'avais vu Another country(1984) -son premier rôle au cinéma- où Colin Firth semble préparer son personnage de la taupe. Une sacrée coïncidence , question casting...

Ceci dit, ça ne m'a pas empêché d'apprécier le film d'Alfredson.

Avatar de l’utilisateur
Strum
n'est pas Flaubert
Messages : 8450
Inscription : 19 nov. 05, 15:35

Re: La Taupe (Tomas Alfredson - 2011)

Messagepar Strum » 13 mars 12, 11:07

Je rejoins le camp des sceptiques : une intrigue de base claire transformée en complexe labyrinthe temporel à cause d'un montage destructurant faisant se succèder des images qui n'ont guère le temps de devenir des scènes, des personnages surnuméraires qui ressemblent à des silhouettes vite croisées (ce qui donne des interprétations unidimensionnelles), des décors qui sont ternes sans toutefois que l'on ressente la chappe de plomb kafkaïenne peut-être recherchée par le réalisateur, des contrepoints musicaux (ex: la fin) qui ne m'ont pas toujours paru utiles, enfin des fils épars qui finissent par tous se nouer dans une résolution ne laissant aucune question en suspens (ex: l'amant qui abat le traitre). Le facteur humain semble s'être un peu perdu en route dans la fabrication du film, et l'émotion fait pour moi parfois défaut. On voit tout le film se dérouler comme de derrière un vieux hublot sale. Ce n'est pas un mauvais film pour autant mais je crains de ne pas m'en souvenir longtemps. Mme Strum, non plus, qui s'est endormie.

Avatar de l’utilisateur
Demi-Lune
Bronco Boulet
Messages : 13452
Inscription : 20 août 09, 16:50
Localisation : Avec Dr. Jones dans une pièce qui se rétrécit à vue d'oeil

Re: La Taupe (Tomas Alfredson - 2011)

Messagepar Demi-Lune » 13 mars 12, 13:05

Strum a écrit :Ce n'est pas un mauvais film pour autant mais je crains de ne pas m'en souvenir longtemps.

Pour ma part, le film ne fait que mûrir dans mon esprit. Je crois qu'il m'a marqué bien plus que je ne me l'imaginais à la sortie de la séance.